jeudi 29 août 2019

RN 59 : vessies ou lanternes ?

Le contournement de Châtenois ? non, pas encore.

vieux_cheminLes medias (journaux locaux, régionaux, mais aussi France Bleu Alsace) ont mis l'accent sur le début de travaux sur la RN 59. Oui, mais ne nous y trompons pas. Il ne s'agit en rien du lancement des travaux de la nouvelle route du contournement de Châtenois ou d'un nouveau tronçon Lièpvre - Val de Villé, tel qu'il a été décrit dès 1999 à l'élaboration du Contrat de Plan Etat - Région 2000 - 2006, ni même de la partie reprise dans le Contrat de Projet Etat - Région 2014 - 2020.

La 2x2 voies annoncée ne couvre que les quelques hectomètres de la route existante entre la sortie d'autoroute A-35 et la RN 59 existante ! Le tunnel du vieux chemin de Châtenois ne sera en fait qu'un "passage souterrain" permettant d'aller de Châtenois à l'hôpital de Sélestat (à pied, à bicyclette, en voiture et, pourquoi pas à cheval ?).

Quant au giratoire prévu à La Vancelle, il ne servira qu'à permettre l'accès à la ZI interdépartementale du Danielsrain, toujours vide d'industries mais pleine des gravats du tunnel Maurice Lemaire. Et ce n'est pas ce giratoire, qui ne figure d'ailleurs pas dans les plans de la DUP (déclaration d'utilité publique), qui augure de la création d'une nouvelle route menant du contournement de Châtenois au giratoire de Lièpvre. Nouvelle route qui n'est d'ailleurs plus évoquée dans le Contrat de Projet 2014 - 2020.

Quant au contournement de Châtenois, les dernières enquêtes (parcellaire et environnementale) ont laissé à désirer. Parcellaire : tous les terrains pour l'aménagement de la route n'ont encore toujours pas été achetés (problème de longueur de procédure d'acquisition de "biens sans maîtres"). Enquête environnementale : on n'en connaît toujours pas les conclusions ?

Et ce contournement, annoncé successivement pour être opérationnel en 2002, 2003, 2006, 2007, 2016, 2017, 2018, 2019, qui y croit encore pour fin 2023, alors que le montant annoncé de 60 M€, dont on ne sait trop à quoi il correspond, ne semble de loin pas suffisant pour l'intégralité des travaux du contournement à 2x2 voies tel qu'il est inscrit au contrat de projet 2014 - 2020. 

Les annonces des pouvoirs publics à travers les medias ne trompent plus personne.

chatenois

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 1 août 2019

Décès de Armand Jung

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris ce matin le décès d’Armand JUNG.

ArmandJung

Figure de la gauche strasbourgeoise et alsacienne, infatigable débatteur, socialiste de cœur et de convictions, Armand est toujours resté fidèle - dans les victoires comme dans les défaites - à sa famille politique.

Armand JUNG aura marqué durablement un territoire - celui de la Montagne Verte, de l’Elsau et de Koenigshoffen dont il a été le conseiller général ; Il en connaissait chaque habitant, chaque rue, chaque association et n’avait nul autre pareil pour tenir un débat, même au milieu d’une rue, sur une place, pour défendre avec force les dossiers de « son quartier ».

Député de la première circonscription du Bas-Rhin, il aura porté plus particulièrement le dossier difficile de la sécurité routière. Toujours avec détermination et le courage de parfois être à « contre courant ».

Devenu Député honoraire et jusqu’à ces dernières semaines, il demeurait au fait de la vie politique française, en commentateur avisé et éclairé ; il est toujours resté attentif à l’évolution de ce parti qu’il aimait profondément et de la fédération du Bas - Rhin, écoutant et promulguant conseils à la « jeune génération » et notamment après la défaite cuisante de 2017 et lors du congrès d’Aubervilliers ou sur des dossiers déterminants locaux, régionaux ou nationaux.

Je garde moi d’Armand le souvenir de cette campagne un peu « folle » des législatives de 1997 où jeune militante, je prenais pour la toute première fois part à l’organisation interne d’une campagne. J’avais été fascinée (et reste fascinée) par cette capacité incroyable qu’avait Armand d’aller sur tous les terrains, mégaphone à la main, écoutant de la même manière et avec la même attention tous les citoyens. C’est ce souvenir que je garde ce matin de lui.

La Fédération du Bas Rhin du PS perd un grand militant, une figure emblématique du socialisme alsacien.

Au nom de la direction fédérale, au nom de l’ensemble des militants du PS 67, j’adresse à sa femme Martine, à sa fille Aurélie et à son petit - fils, à Eric Elkouby, à sa famille et à ses proches, toutes mes pensées et amitiés sincères.
 
Pernelle RICHARDOT
Première secrétaire Fédérale
----------------------------
Notons aussi qu'en 1999 Armand Jung, en tant que membre, puis président du Conseil National de la Sécurité Routière, avait soutenu le projet d'inscription de la RN 59 (contournement de Châtenois, études d'une nouvelle route Lièpvre - Val de Villé) au Contrat de Plan Etat - Région 2000 - 2006.

Accidents de la route: quelles causes? (interview du 21 juin 2011)

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 2 juillet 2019

"Grenelle des mobilités" à Saint-Dié : rien pour la RN 59 !

La ligne ferroviaire Epinal – Saint-Dié,  et ... c'est tout

borne2

Le service ferroviaire sur la ligne Epinal – Saint-Dié-des-Vosges est suspendu depuis le 22 décembre dernier. Une suspension due à la vétusté des infrastructures, notamment le tunnel de Vanémont. Mais à compter du début de l’année 2022, les trains TER effectueront à nouveau les 48 kilomètres de rails entre la Préfecture des Vosges et la ville centre de la Déodatie, en 53 minutes et avec un seul et unique arrêt à Bruyères.

Car c’est ce lundi 1er juillet, que la convention de financement actant la réouverture de la ligne ferroviaire Epinal – Saint-Dié-des-Vosges a été signée au Grand Salon de l’Hôtel de Ville déodatien, en présence de nombreux élus de la Ville, du Département et de la Région, du préfet Pierre Ory, de la sous-préfète Sylvie Siffermann et de membres du collectif d’associations « Vigilance Ferroviaire Sud-Lorrain ». Etaient présents parmi les élus le maire et vice-président du Conseil Régional délégué aux Transports David Valence, le député Gérard Cherpion, le sénateur Daniel Gremillet et le maire d’Epinal Michel Heinrich.

Une convention paraphée par la ministre des Transports Elisabeth Borne, le président de la Région Grand Est Jean Rottner et Patrick Jeantet, directeur national de SNCF Réseau, qui intervient un peu plus d’un an après l’annonce du président Emmanuel Macron, lors de sa venue à Saint-Dié-des-Vosges le 18 avril 2018, que la ligne vosgienne ne resterait pas fermée.

Concrètement, SNCF Réseau réalisera les travaux de régénération de la ligne, dont le montant global est estimé à 21 millions d’euros. Un investissement financé à hauteur de 40% par l’Etat, les 60% restants étant financés par la Région Grand Est. Ce qui représente des sommes de respectivement 8,4 millions et 12,6 millions d’euros. Le tout en sachant que c’est la Région qui sera chargée des modalités d’exploitation de la ligne. Ce qui, entre autres, implique une ouverture à la concurrence, comme ce sera également le cas sur les lignes Epinal – Strasbourg et Sélestat – Strasbourg. Cette triple ouverture à la concurrence sera par ailleurs une opération pilote à l’échelle nationale.

Le rail, OK ! et la route ?

Borne

Le rail pour désenclaver les Vosges et notamment la Déodatie vers l'Alsace, Strasbourg et l'Alsace-Centrale, il y a longtemps que personne n'y croit plus. L'axe à terminer est l'axe est-ouest et celui-là ne peut être que routier. Il n'y a d'ailleurs plus de rails dans le tunnel Maurice Lemaire depuis 1976 ! Il est donc étonnant qu'une ministre des transports puisse ignorer, y compris dans son discours, la vocation et les travaux indispensables de la RN 59 ! Où est la vue globale de cette élue ? Plus étonnant encore, même le président de la Région du grand-Est, Jean Rottner, représentant du Haut-Rhin et de l'Alsace, n'a pas trouvé très  utile de développer la notion d'axe économique est-ouest à travers son territoire.

A moins que les financements du contrat de projet Etat - Région 2014 - 2020, en matière de transports, prévus pour la RN 59 et le contournement de Châtenois, ne soient détournés vers la ligne ferroviaire Epinal - Saint-Dié. Un peu comme ceux du contrat de Plan 2000 - 2006 qui ont été détournés vers le contournement de Mertzwiller, puis vers le tunnel de Schirmeck. Un grand merci à ces élus régionaux qui trahissent les intérêts de leur province. La solidarité Vosges - Centre-Alsace ne joue pas encore assez, il ne faut pas s'attendre à ce que les élus lorrains seuls défendent la RN 59 versant alsacien, quand bien même elle désenclaverait le bassin économique de St-Dié.

Quant à la ministre des transports, qui avait tendu la perche aux élus en appelant cette journée "le Grenelle des mobilités", elle est repartie vers Vittel dès l'après-midi. Avec cette canicule, il fallait bien qu'elle trouve un endroit de fraîcheur.

tunnel_10

  • Et pour être complet, voici le discours intégral de la ministre qui ne parle guère de la RN 59 et de l'axe économique est-ouest qui traverse tout le Grand Est : Grenelle_des_mobilit_s

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 31 mai 2019

Au Comité de Massif des Vosges

Les vallées bas-rhinoises sont-elles toujours représentées ?

Avis_du_comite_de_massif_des_Vosges_pour_la_creation_de_la_collectivite_europeenne_d_Alsace_large

La réponse à cette question devrait être logiquement "oui" puisque la conseillère départementale, encore (?) conseillère municipale de Villé, y siège à la fois dans la commission  permanente, et dans la commission "transports et mobilité".

Elle a certes été aperçue à la commission permanente du 7 février dernier qui s'est tenue à Saint-Dié (salle François Mitterrand). Mais alors que nos élus reçoivent tous les mois un papier de sa part avec le résultat financier des réunions dont elle est absente, rien ne filtre sur son activité aux réunions où elle est présente. Il est vrai, "Hans em Schnockeloch" est typiquement alsacien. 

Alors ne saurons-nous rien de ces petits secrets débattus à Saint-Dié en une journée d'hiver pluvieuse ? Bien sûr que si, surtout que l'ordre du jour ne comportait qu'un point unique : la création de la collectivité d'Alsace (voir communiqué de presse ci-dessous). La commission semble si permanente qu'on a perdu sa trace depuis ce 7 février, soit quatre mois. Voilà qui arrange les affaires de notre conseillère ?

communiqu_1

communiqu_2

Et les transports ?

Notre conseillère est aussi l'une des 5 élus départementaux de la commission "Transports et mobilité" du comité. A ce titre, elle était attendue sur les démarches procédurales de la RN 59. On pouvait aussi l'espérer présente à la réunion publique de Châtenois dans le cadre de l'enquête environnementale pour la réalisation de cette route. Hélas, trois fois hélas, l'élue départementale du secteur le plus concerné était absente, comme d'habitude diront certains ! Voilà qui explique que les débats de cette réunion étaient des plus monotones ? Car notre conseillère n'a certainement pas en sa possession pour tout dossier une chemise vide, et aurait pu nous éclairer de ses lumières.

Installation_Comit__Massif_Vosges_3

 A tout hasard, voici ci-dessous les points abordés lors des dernières réunions de la commission "transports et mobilité": 

CIMV

Déviation de Châtenois, RN 59 de Lièpvre à Val de Villé, axe économique est-ouest du Centre-Alsace, où êtes-vous ?

Posté par jl boehler à 00:16 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 1 mai 2019

Contournement de Châtenois : un projet bâtard

Echange "bouchon" contre "insécurité" ?

vendanges_013

Il fallait s'y attendre ! Et ceux qui croyaient encore, avant la réunion publique de Châtenois, que le contournement de l'agglomération serait une 2x2 voies permettant la circulation en toute sécurité et le développement économique et humain des vallées, en sont pour leurs frais. Même pas conforme à la D.U.P. de 2012 (déclaration d'utilité publique) qui était déjà en retrait par rapport à celle de 2002 ! Le présentateur a bien parlé d'une "première tranche", mais qui y croit ? Même pas nos élus locaux qui ont pris la parole (Adoneth maire de Châtenois, Bauer maire de Sélestat, Herth le député, Burrus le maire de Ste-Croix-aux-Mines), tous venus pour récolter quelques voix électorales ?

Car, contrairement à Alsace-Nature, qui lors de ses réunions a brillé par "les salles vides", celle de Châtenois était pleine à craquer (près de 300 personnes). Mais  le groupuscule de ces "alsaciens naturels" était présent, provoquant lors de ses interventions à répétition les sifflements, les rires, les agacements et les moqueries de la salle.

Je n'avais quant à moi que deux questions très précises à poser :

1) L'enquête d'utilité publique de 2012 avait déjà présenté une partie "environnementale" de 307 pages ! On y étudiait déjà la mésange charbonnière, le gobe-mouches à collier, le cincle plongeur, le grand corbeau, les amphibiens, la bécassine des marais, le blaireau, le putois, les lézards, les papillons ! Vu le temps qui a passé, l'étude a dû se faire en profondeur au rythme d'un calendrier chinois (un animal par année). Alors pourquoi encore une fois une "enquête publique environnementale" ? Que de temps perdu... même si on avait omis en 2012 l'orchidée et l'azuré de la sanguesorbe.

2) Quel genre de route de déviation est-il prévu ? Une 2x2 voies, qui pour le trafic de plus de 20.000 véhicules/jour permettrait pour les usagers "une conduite apaisée" ? ou une 2x1 voie bâtarde et inutile qui déplacera l'insécurité et la pollution dans les vignes ?

Si sur la première question, la réponse est restée floue, au moins sur la deuxième, c'est clair mais non satisfaisant, c'est une 2x1 voie, avec des aires de dépassement à 3 voies ! De celles qui présentent le plus de dangers. Les responsables ont dû dévoiler leurs cartes, et elles ne sont pas belles. Les 111 morts de cette route risquent de ne pas être les derniers.

Mais, au fait, à quoi servent une DUP ? un contrat Etat/Région ? s'ils ne sont pas respectés ! Un vrai marché de DUPes.

Posté par jl boehler à 08:51 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 26 avril 2019

RN 59 : Riposte sans nouveaux arguments d'Alsace-Nature

Le ton monte, leur cote baisse !

rn59

Il fallait s'y attendre : après avoir dégainé à Sainte-Marie-aux-Mines, les deux dirigeants locaux d'Alsace-Nature dans le Val de Villé et le Val d'Argent ripostent à mon communiqué sans toutefois y apporter un élément nouveau. Je ne vais donc pas répondre à tous les arguments de ces quelques dirigeants très minoritaires à voir la fréquentation de leur réunion de Sainte-Marie-aux-Mines.

Que mon communiqué ne leur ait pas fait plaisir, ce n'est pas un scoop ! J'aurais juste espéré un peu plus de respect envers les familles des victimes de cette route.

Qu'ils s'attaquent à mon blog, qui est loin d'être parfait, soit.   Qu'ils rectifient quelques chiffres que j'ai trouvés dans leurs propres déclarations, soit. 6500 orchidées au lieu de 1500, où est la nuance face aux vies humaines détruites notamment dans nos vallées où des morts de la RN 59 reposent dans tous nos cimetières.

Quant au "cuivré des marais" que je confondrais avec "les azurés de la  sanguisorbe et des paluds", je n'ai fait que me référer à un courrier de Mr. Hubert Jaeger au comité de Véloval. C'est bien lui qui voit "d'un mauvais oeil" des pistes cyclables le long du Giessen.

Pour le reste, aucun de ces vaillants dirigeants ne nous explique comment des poids-lourds passant dans les cols représentent un moindre danger par rapport à ceux qui empruntent le tunnel Maurice-Lemaire. Et pour éclairer les lecteurs de mon blog, je publie ci-dessous les propos très censés de Mr. Hubert Jaeger au comité du collectif de Véloval !

Quant aux propos soi-disant mensongers et diffamatoires, nos représentants d'Alsace-Nature devraient s'informer auprès d'élus qui ont opté pour cette voie, du coût d'une telle opération en justice. 

Pour le reste : 

Tous à la réunion organisée à Châtenois (espace des tisserands) dans le cadre de l'enquête publique lundi, 29 avril à 19h00 !

jaeger

azur_

Posté par jl boehler à 08:40 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 18 avril 2019

Réponse à Alsace-Nature !

Mon communiqué à la presse

orchid_e1

Pour cette réunion publique en comité restreint à Ste-Marie-aux-Mines concernant la déviation de Châtenois, les DNA ont publié dès hier matin ma réponse ! Aux dernières nouvelles, les quelques présents à ce meeting de cabine téléphonique auraient beaucoup évoqué mon blog qui a donc été la seule vedette de la soirée. Hélas, même les nombreux élus écologistes des vallées, bien qu'invités, étaient absents.

NB : aux dirigeants de cette association dite d'utilité publique, subventionnée par les pouvoirs publics (donc avec l'argent du contribuable), je signale qu'il existe au haut de la colonne de gauche une rubrique "Contactez l'auteur". Ils sont autorisés à y inscrire leurs doléances ! 

route_RN59

Posté par jl boehler à 00:06 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 4 avril 2019

RN 59 : Alsace-Nature dégaine !

L'affaire GCO leur ayant filé "sous le nez", les "Alsace-Nature and co" se devaient de trouver un nouveau cheval de bataille routier. Et quoi de mieux que la RN59 et le contournement de Châtenois, où une enquête d'utilité publique environnementale se profile à l'horizon en même temps que les élections européennes. Alors, les écolos fanatiques du Val d'Argent publient sur leur page facebook sous le titre "Déviation de Châtenois - Un scandale financier, social, environnemental et de sécurité routière" l'annonce d'une réunion publique à Sainte-Marie-aux-Mines. 

alsacenature

Et ils joignent à l'affiche un texte très hypocrite et électoraliste : "Repenser notre territoire en 2019, c'est aussi avoir une approche nouvelle du dossier dans toutes ses composantes, c'est aussi peut-être savoir reconnaître des erreurs de jugement sur certains aspects plus méconnus du dossier. Beaucoup d'années se sont déjà écoulées et pourtant tant de questions restent en suspens, c'est pourquoi nous souhaiterions inviter toutes les parties prenantes (élus, habitants, associations...) à discuter des différents points (sécurité routière, personnes porteuses de handicap, financement...) et ne pas limiter la réflexion au seul problème du bouchon de Châtenois."

Rappelons quand même : les 25 km de la RN59 en Centre-Alsace, c'est 111 morts depuis 1976 !  Alsace-Nature, c'est l'opposition systématique à la RN59, au contournement de Châtenois, à une nouvelle route sur le tronçon Lièpvre - Val de Villé, au doublement du tunnel Maurice Lemaire, avec une seule arme fatale à la clé, les recours au tribunal administratif ! Et le tout, contre l'avis de la population, des usagers et des riverains !

Alors, vous, les responsables soi-disant écologistes, qui n'avez encore aucune inscription de participation sur votre compte facebook à moins de 48 h pour votre "grand meeting", arrêtez vos histoires, et retournez compter (sous contrôle d'huissier, si cela vous chante) les orchidées et les papillons !

Posté par jl boehler à 05:48 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 27 mars 2019

RN 59 : encore une enquête d'utilité publique ...

... pour ne pas commencer les travaux du contournement de Châtenois ?

contournement_chatenois_veut_voir_le_bout_du_tunnel_1448312218

La RN 59 prévue en grande liaison d'aménagement du territoire en 1991, après une guerre de tracés entre élus qui a débuté dès 1976 à la fermeture du tunnel Maurice Lemaire au trafic ferroviaire, aura tout vu au niveau administratif. Dès 2000, une inscription au Contrat de Plan Etat-Région 2000-2006 qui devait voir se réaliser le contournement de Châtenois et les études pour le tronçon Lièpvre - Val de Villé. Résultat : rien ! Ou plutôt si : 82 morts de 1976 à 2006.

Puis, est apparue une nouvelle inscription au Contrat de Projet Etat-Région qui court de 2014 à 2020 ! Une inscription au rabais puisque plus rien n'est prévu pour le tronçon Lièpvre - Val de Villé. Certes la DUP (déclaration d'utilité publique) a prévu une déviation à 2x2 voies, mais plus personne ne parle de cette caractéristique correspondant à l'augmentation du trafic ! Il serait prévu une 2x1 voie qui ne règle en rien la sécurité sur cette route surchargée (23000 véhicules/jour au giratoire de Val de Villé).

Et même cette déviation, qui devait être réalisée à partir de 2015, puis de 2016, puis de 2017, puis de 2018, puis de 2019 (dernier délai avant la fin du Contrat de Projet), n'est pas prête de voir les travaux débuter. Après l'enquête publique parcellaire pour laquelle des avocats sont encore dans les starting-blocs en attendant les décisions préfectorales, on lance une autre enquête d'utilitié publique dite "environnementale". Bref, une rampe de lancement offerte à une association dite de protection de la nature qui a très certainement déjà prévu un recours au tribunal administratif. Cela va encore faire une décennie ou deux de retards. Les travaux commenceront lorsque Saint-Glinglin sera béatifié, ce ne sera pas demain. Et pendant ce temps, la RN59 est passée à 111 morts !

RN59_enqu_te

Posté par jl boehler à 05:51 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 19 janvier 2019

La RN 59 au débat des conseillers départementaux

Quand le président Bierry découvre !

rn59

Dès son discours d'introduction, le président Bierry a abordé le dossier de la RN59 et notamment du contournement de Châtenois. Mais la seule réponse que j'aurais aimé entendre c'est : "Quelle structure ? Une 2x2 voies ou une 2x1 voies ?" et accessoirement : "Qu'en est-il du tronçon Lièpvre - Val de Villé ?" Mais voilà, comme le député Herth la semaine précédente aux voeux de la municipalité de Villé, Frédéric Bierry n'a pas apporté d'éclaircissement à ce sujet.

J'ai donc reposé la question, apportant même des précisions. En effet, cela fait 18 mois que l'enquête parcellaire a eu lieu, et on n'a toujours pas de résultat officiel à ce sujet. J'ai alors rappelé que les seuls acteurs de la RN59 qui étaient dans les starting-blocs, c'étaient les avocats de certains riverains. Le président Bierry a reconnu qu'il pensait le dossier plus avancé de ce côté, et il a promis d'interroger le préfet à ce sujet. Dont acte.

Le lendemain de cette réunion, on apprenait qu'à Châtenois, il subsistait un sérieux problème pour réaliser l'expropriation : une dizaine de terrains de la future emprise du contournement étaient "sans propriétaire connu". La commune doit donc entamer une procédure de récupération de ces terrains. Une procédure qui est longue et qui remet aussi en cause le calendrier des travaux.

Et je n'ose imaginer la menace qui plane sur l'enquête environnementale que nos chers "amis d'Alsace-Nature"  veulent renvoyer devant le tribunal administratif. Ces chers "amis" ont d'ailleurs déjà mobilisé les huissiers de justice pour compter les orchidées, alors que les usagers en sont à 110 morts depuis que le projet de rénovation de la RN 59 a été lancé (1976).

J'ai rappelé aussi l'ampleur du trafic à Châtenois : 25.000 véhicules/jour ! Alors que tous les experts s'accordent pour dire qu'à partir de 17.000 véhicules/jour, il est nécessaire de passer à une 2x2 voies. Et les usagers, notamment les 58% d'actifs qui quittent nos vallées le matin et y rentrent le soir pour des raisons professionnelles, attendent des réponses. L'information sur l'enveloppe financière mise à disposition dans le cadre du contrat de projet 2014 - 2020 n'est pas une réponse suffisante. Surtout que les montants qui y figurent n'ont pas été augmentés depuis 2000 et l'inscription au contrat de plan 2000 - 2007.

Posté par jl boehler à 10:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,