Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER

mardi 16 juillet 2019

Montessori : un business nébuleux, mais lucratif !

Toujours pas très républicaine, cette école !

montessoriLe 28 mars 2018, je publiais sur ce blog un article concernant une éventuelle ouverture d'une école Montessori dans la vallée de Villé. Puis plus rien, aucune information d'ouverture à la rentrée scolaire 2018/2019. Voilà qui ne m'attriste guère, tant cette école privée n'avait rien de républicain et de démocratique (école payante d'environ 500 €/mois par élève, liée à un courant religieux proche de l'extrême-droite, encadrée par du personnel peu formé - voir dans la presse l'affaire de Issenheim).

Qu'à cela ne tienne ! Les écoles "Montessori" continuent à "se faire leur beurre" par la vente de leur matériel pédagogique : hochets, cloches musicales, puzzles, lotos, livres : tout y passe ! Et tant mieux si d'autres que les "Montessori" achètent ce matériel.  Les chaînes françaises Oxybul et La Grande Récré font la publicité, les éditions Larousse et Nathan proposent les modèles. 

Et tant pis si le matériel ne répond même plus aux besoins des pédagogies Freinet ou Schreiner auxquelles se réfèrent les Montessori. L'essentiel c'est qu'il plaise à l'achat aux parents et aux grands-parents. Et leur offre aurait doublé en trois ans. Et les experts en communication de ce fabuleux business savent y faire : ils associent la marque aux noms des plus célèbres innovateurs de la planète, Larry Page et Sergey Brin (Google), Jeff Bezos (Amazon), ou Jimmy Wales (Wikipedia). Et même le nom du champion suisse de  tennis Roger Federer est mis en avant (il aurait été un élève d'une école Montessori).

Parents qui comptiez dépenser 5 à 7000 € par an pour l'éducation de vos enfants, vous risquez de vous en sortir avec une ardoise de 10 à 12.000 €. Mais après tout, pour les plus riches ces sommes ne comptent pas.

Une école Montessori sans personnel qualifié ? et, aux dernières nouvelles, ... en liquidation judiciaire malgré des participations parentales de 400 €/mois (voir "L'Alsace" du 9/7/2019)

Montessori

Posté par jl boehler à 06:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 15 juillet 2019

Trump achète-t-il la Mongolie ?

Tensions en Asie : la Chine s'implante au Népal, les Etats-Unis en Mongolie

oulan_bator

La visite du conseiller américain à la sécurité nationale auprès du président des États-Unis, John Bolton, dans la capitale mongole a été marquée par le transfert démonstratif d’équipements militaires à l’armée locale. Car décidément, depuis l'arrivée au pouvoir de Trump, les lignes bougent en Asie, sans que l'on sache où tout cela va mener.

Selon les médias locaux, la partie mongole a reçu tout cela de Washington sans compensation et « dans le cadre de la coopération bilatérale en matière de défense ».

À cet égard, les autorités locales ont même organisé une cérémonie solennelle sur le territoire de l’unité d’armée n ° 15 des Forces armées mongoles avec la participation du ministre de la Défense Nyamagiin Enkhbold et de l’ambassadeur américain à Oulan Bator Michael Klechenski.

 

Le conseiller de Trump est arrivé en Mongolie le 1er juillet. Il s’est entretenu avec le chef de l’Etat, Haltmaagiin Battulga, assurant que Washington apprécie la contribution de l’armée mongole aux opérations de maintien de la paix, car l’administration américaine envisage une coopération militaire plus étroite avec Oulan-Bator. Tiens donc, l'effet du hasard ?

place_gengis_khan___oulan_bator

Posté par jl boehler à 03:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 14 juillet 2019

Népal : Les célébrations du 84e anniversaire du dalaï-lama annulées

Une intervention chinoise ?

n_palLes célébrations du 84e anniversaire du dalaï-lama au Népal ont été annulées sur décision du gouvernement, a-t-on annoncé de source officielle dimanche à Katmandou.

L’annulation de ces célébrations, prévues samedi, est considérée comme un signe de l’influence grandissante de la Chine sur son voisin himalayen. Sous la pression de Pékin, le gouvernement communiste de Katmandou a récemment durci son attitude à l’égard des quelque 20 000 Tibétains vivant en exil au Népal.

« L’autorisation n’a pas été donnée parce qu’il pouvait y avoir un problème pour la paix et la sécurité », a indiqué un responsable officiel à Katmandou, Krishna Bahadur Katuwal. 

Une présence policière accrue a été notée samedi dans des zones où habitent des communautés tibétaines, notamment un monastère où une célébration était prévue.

« Beaucoup de préparatifs avaient été faits, mais en fin de compte, nous n’avons pas reçu d’autorisation. Le gouvernement devient de plus en plus strict à notre égard », a déclaré un membre du comité d’organisation, précisant que l’anniversaire du dirigeant spirituel avait été fêté dans un cadre familial.

Des milliers de réfugiés ont fui du Tibet vers le Népal après le soulèvement du 10 mars 1959 contre le pouvoir chinois, qui a forcé le dalaï-lama à l’exil.

Autrefois havre de paix pour les Tibétains, le Népal a récemment durci son attitude à leur égard, parallèlement à son rapprochement avec Pékin.

La Chine, un des principaux partenaires économiques de ce pays pauvre, a investi près de 60 millions de dollars l’année dernière dans des infrastructures hydroélectriques et routières ainsi que dans d’autres secteurs au Népal. En mai 2017, Katmandou s’est associée à l’ambitieux projet chinois de « nouvelle route de la soie ». Un projet qui est loin d'être politiquement neutre.

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 13 juillet 2019

Pas de pistes cyclables pour le Val de Villé ?

Le président Bierry présent à la comcom

"Beau moment ce soir au conseil communautaire de la vallée de Villé, j'ai eu le plaisir de présenter les actions du département. Des missions quotidiennes avec nos travaux sur les routes, les investissements au collège, l'accompagnement des projets de territoire... Merci à Jean-Marc RIEBEL, Président de la communauté de communes et aux Maires pour l'accueil réservé." Ce sont les termes dans lesquels le président départemental Bierry présente la réunion du jeudi, 11 juillet sur sa page facebook.

bierry

Etonnant cependant, que notre cher Fredo, palliant une fois de plus l'absence de la conseillère départementale locale, ne parle pas du PLUi (plan local d'urbanisme intercommmunal) qui vient d'être approuvé par le conseil départemental malgré de nombreuses réserves et réticences lors de sa réunion plénière du 18 juin dernier.

bierry1

Etonnant aussi que le dossier des pistes cyclables manque à l'appel ! Un dossier sur lequel beaucoup de citoyens s'étaient impliqués au sein d'un collectif très dynamique. Certes l'affaire, selon certains élus présents, a été évoquée : le dossier a pris trop de retard, il ne pourra donc être intégré au "Schéma vélo 2020" ! Alors peut-être au schéma vélo 2030? Où sont les responsabilités de ce fiasco ? Je n'en ciblerai que trois : celle du vice-président chargé de travailler en commission sur ce dossier (le maire de Villé), celle du président de la comcom qui se devait de veiller à  l'avancée du dossier, et celle de la conseillère départementale qui se devait de porter ce dossier au niveau strasbourgeois ! 

Echec sur toute la ligne !

Rappelons quand même quelques aspects de ce plan vélo dont la vallée aurait pu bénéficier !

LE «PLAN VÉLO 2020» DU BAS-RHIN DÉCRIT ET PRÉCISE LES DIVERSES IMPLICATIONS DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DU BAS-RHIN POUR LES ITINÉRAIRES CYCLABLES ET POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’USAGE DU VÉLO DANS LE DÉPARTEMENT.

En outre, cev plan "vélo 2000" définit les subventions accordées par le département, 50% du coût (voir le tableau ci-dessous). Mais il semble que l'argent ne compte pas dans une  vallée, classée par ailleurs en "zone de montagne défavorisée", où l'ensemble de l'économie bat de l'aile (58% des actifs travaillent hors de la vallée). Rappelons,  au sujet des subventions, que ces élus qui se désintéressent de ces subventions, sont aussi ceux qui régulièrement pleurent le manque de dotations de l'Etat ! Comprenne qui pourra!

bierry2

bierry3

Posté par jl boehler à 02:48 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 12 juillet 2019

Metz : la tête de Trump dans la Moselle...

... pour dénoncer son climatoscepticisme

trump1Une immense structure gonflable représentant la tête du président américain Donald Trump à moitié immergée est installée dans la Moselle, à Metz, depuis vendredi et jusqu'au 7 septembre pour dénoncer ses positions contre le climat, dans le cadre du festival d'arts numériques Constellations. 

"L'idée, c'était de bâillonner Trump, de le faire taire, mais il continue à parler, très sûr de lui", explique l'artiste Jacques Rival, à l'origine du projet. L'installation, baptisée "Everything is fine", montre "un Trump en perdition, mais qui continue à vouloir être seul contre tous, à vouloir oeuvrer contre l'intérêt commun", ajoute-t-il. La tête, haute de 4,60 m et large de 6 m, en toile de PVC peinte, est gonflée en permanence grâce à un système de soufflerie. Sa main droite sort de l'eau, faisant le signe OK avec les doigts.  

La nuit, un jeu de lumière créera "une atmosphère sécuritaire avec un éclairage dynamique", précise l'artiste de 47 ans, habitué des oeuvres monumentales et satiriques. La bande son du discours qu'avait tenu en 2017 M. Trump lors du retrait des Etats-Unis à l'accord de Paris sur le climat est diffusée, tronquée, donnant l'impression qu'il parle dans l'eau. De sa bouche, sous l'eau, sortent des bulles. Un buzzer est installé sur le quai, en contrebas du pont des Roches, pour inciter les passants à le faire taire ou bien à remettre en route son flot de paroles incompréhensibles.  

L'installation s'inscrit dans le parcours d'arts numériques, composé de 14 oeuvres, du festival Constellations qui a drainé l'an dernier quelque 950.000 visiteurs. 

Avec cette oeuvre, "il s'agit de sensibiliser le public à l'importance de s'engager sur ces sujets (l'environnement et la biodiversité, NDLR), de manière décalée et quasi burlesque", explique Hacène Lekadir, adjoint à la culture de la ville de Metz. 

"C'est aussi modestement un message envoyé au président Trump pour lui dire combien ses postures et ses positions anti-écologiques sont dangereuses pour le monde entier", ajoute-t-il. (selon AFP)

Posté par jl boehler à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 11 juillet 2019

Australie : un site aborigène ...

... inscrit au patrimoine mondial de l'humanité

australie

Un site aborigène plus ancien que les pyramides d'Egypte où les populations indigènes d'Australie ont développé il y a des milliers d'années un réseau d'aquaculture sophistiqué a été inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. 

Le paysage culturel Budj Bim, situé dans le sud-est de l'Australie, a été inventé par la nation Gunditjmara il y a environ 6.600 années. Le site comprend les restes de canaux de pierre construits pour piéger les anguilles provenant d'un lac et de marais. 

Le site, qui contient des traces d'habitations en pierre, contredit aussi le mythe selon lequel les Aborigènes étaient simplement des chasseurs cueilleurs nomades sans colonies établies ni moyens de production alimentaire sophistiqués. 

En annonçant l'inscription du site au patrimoine mondial samedi, l'Unesco a expliqué que les Gunditjmara avaient établi "un des réseaux d'aquaculture les plus vastes et les plus anciens du monde". 

Ses canaux, digues et barrages servaient à contenir les eaux de crue et "créer des bassins afin de piéger, stocker et récolter" l'anguille qui a "fourni à la population une base économique et sociale pendant six millénaires", a ajouté l'Unesco. 

Budj Bim, dans l'Etat de Victoria, est le premier site australien à faire son entrée sur la liste du patrimoine du seul fait de son importance culturelle aborigène. 

Parmi les autres sites australiens inscrits au patrimoine mondial, on trouve la Grande barrière de corail, l'Opéra de Sydney ou le parc national Kakadu. 

Les Gunditjmara réclament cette reconnaissance depuis près de 20 ans. 

L'aînée tribale Denise Lovett a salué cette inscription. "Ce paysage, dont nous nous occupons depuis des milliers d'années, est si important pour le peuple Gunditjmara", a-t-elle dit à la chaîne SBS. "Cette décision reconnaît l'importance de Budj Bim pour l'humanité toute entière". 

Les recherches archéologiques montrent que les populations aborigènes vivent en Australie depuis plus de 60.000 ans. 

Mais avec l'arrivée des colons britanniques à la fin du 18e siècle, les communautés indigènes perdirent la plupart de leurs terres, prises par les nouveaux arrivants pour l'élevage et l'agriculture. 

Aujourd'hui, 750.000 Aborigènes vivent en Australie, soit 3% de la population. C'est de loin la population la plus défavorisée du pays avec en particulier des taux de pauvreté et d'incarcération plus élevés.(selon AFP)

australie1

Posté par jl boehler à 03:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 10 juillet 2019

300 nouveaux sites miniers découverts au Cameroun

Entre 2014 et 2019, des opérations d’exploration du territoire camerounais ont permis de mettre en évidence 300 nouveaux sites miniers, vient de révéler le ministre des Mines, Dodo Ndocké, au cours d’une conférence de presse.

cameroun

Ces indices de minéraux, apprend-on, ont été mis en évidence dans les régions de l’Est, de l’Ouest, de l’Adamaoua, du Nord et du Centre. Les minéraux enfouis dans le sous-sol de ces nouveaux sites miniers sont variés. Il s’agit notamment de l’or, du zinc, des terres rares, de l’uranium, du nickel, du rutile ou encore du manganèse.

Ces découvertes ont été faites dans le cadre du Projet de renforcement des capacités dans le secteur minier (Precasem), programme financé par la Banque mondiale. L’on se souvient que, grâce à ce projet, le gouvernement camerounais avait officiellement lancé, le 24 janvier 2017, un programme de cartographie géologique et géochimique dans six régions du pays (Adamaoua, Centre, Est, Littoral, Nord-Ouest et Sud-Ouest). Ces travaux de prospection de sites miniers avaient été confiés à un groupement de cabinets constitué par BRGM, la société camerounaise BEIG3 et le Finlandais GTK.

Toujours dans le cadre du Precasem, le gouvernement camerounais avait initié, en janvier 2014, des opérations de «levé géophysique aéroporté» couvrant une superficie de 160 000 km2 répartie dans six régions du pays (Nord, Adamaoua, Ouest, Est, Littoral et Centre). Toutes ces activités de prospection visent à évaluer le potentiel minier réel du Cameroun, pays dont seulement 40% du territoire avait déjà fait l’objet d’exploration minière au moment du lancement du Precasem. (Source : ecodafrik)

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 9 juillet 2019

Mayotte : un nouveau volcan sous-marin

La naissance d'un volcan sous-marin au large de Mayotte a été dévoilée en mai par une équipe de scientifiques coordonnées par le CNRS, chargée d'élucider un phénomène de séismes en essaim qui secoue l'île depuis un an. A l'issue d'une deuxième campagne océanographique sur la zone, présentée lundi, voici ce que l'on sait du volcan. 

Il culmine à 800 mètres

volcan1

Né à l'été ou à l'automne dernier, d'après les premières estimations, ce volcan sous-marin se situe à 50 kilomètres à l'Est des côtes mahoraises et à 3.500 mètres de profondeur, a expliqué la physicienne Nathalie Feuillet. D'un diamètre de 4 kilomètres, il culmine à 800 mètres. "On pense que le volcan a grandi depuis que l'essaim de séismes a débuté", selon la scientifique qui a participé à la première mission du CNRS.  

Un mois après, une seconde campagne océanographique a révélé une coulée de lave au sud de l'édifice, d'une surface de 8 km2 et d'un volume de 0,2 km3 de magma, signe d'une éruption sous-marine. Le volcan "n'a pas grossi en taille mais a toujours une activité fluide à son sommet", précise Stephan Jorry, géologue de l'Ifremer. Selon lui, ces fluides n'atteignent pas la surface. 

Lien avec les séismes ? A prouver

Depuis le 10 mai 2018, Mayotte a subi plus de 1.800 secousses de magnitude supérieure à 3,5 dont une trentaine de magnitude supérieure à 5. La fréquence des séismes "tend à freiner" depuis trois semaines, précise Stephan Jorry, même si des secousses de magnitude supérieure à 5 sont encore enregistrées. Cependant, il n'y a à ce jour pas de lien scientifiquement établi entre l'activité magmatique et l'essaim de séismes, a précisé le géologue, même si le gouvernement a jugé en mai que cette découverte permettait "de mieux comprendre les séismes sur l'île". 

En parallèle, l'île s'affaisse

La vidange d'une ou plusieurs poches magmatiques vers le volcan a provoqué l'affaissement de l'île de 13 centimètres en moyenne ainsi que son déplacement vers l'Est par basculement, selon Nathalie Feuillet. Cet affaissement rapide inquiète le géographe mahorais Saïd Hachim. En effet, l'île s'affaisse normalement de 0,19 mm par an, "du fait de son poids", a expliqué le scientifique à l'AFP. Or, "130 mm par rapport aux 0,19 mm (…), c'est comme si en un an, l'île avait fait un bond dans le temps de 684 ans", a-t-il calculé, soulignant que des inondations d'habitations en bord de mer avaient eu lieu en mai dernier, lors de grandes marées. 

Que risque Mayotte ?

volcan

Le phénomène sismo-volcanique étant toujours à l'étude, "il serait imprudent de s'avancer sur les risques" que court Mayotte, juge Saïd Hachim. "Il faut informer et rassurer la population", a affirmé le préfet Dominique Sorain. Différentes mesures ont été prises depuis un an pour assurer la sécurité des habitants dont l'élaboration "d'un plan Orsec séismes". La couverture en instruments de mesure sera également améliorée grâce à "des moyens qui vont être affectés", a promis le préfet qui a accueilli fin mai trois spécialistes en sécurité civile. Un "suivi de ce qu'il se passe sur ce volcan" devrait permettre "d'évaluer les risques", notamment en termes de submersion de rivages. 

Il intéresse les scientifiques du monde entier

Ce phénomène "géologique exceptionnel", selon le gouvernement, intéresse la communauté scientifique mondiale, d'autant que "les volcans sous-marins sont assez peu connus", dit Saïd Hachim. "C'est la première fois qu'on documente un volcan (sous-marin) avec des images du fond", se réjouit aussi Nathalie Feuillet. La mission en mer de mai dernier, mobilisant une vingtaine de scientifiques, a notamment permis de draguer le volcan et de ramener des échantillons de lave.  

Ce sera le seul de ses semblables à être nommé

"On a découvert au large de l'île beaucoup de volcans", souligne Nathalie Feuillet. Mais seul le volcan sous-marin actif sera baptisé. La préfecture et le vice-rectorat ont lancé fin mai un concours auprès des écoles primaires et collèges de l'île pour "nommer cet édifice avant la fin de l'année scolaire". (selon AFP et Tahiti-infos)

Posté par jl boehler à 03:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 8 juillet 2019

Thimister-Clermont à Villé

Villé-Infos et Comcom Info !

Deux bulletins (en un) viennent d'arriver dans les foyers de nos concitoyens. On espérait y trouver des informations sur la visite de nos amis belges de Thimister-Clermont du 19 au 21 juillet. J'ai trouvé 3 lignes dans l'éditorial du maire de Villé et autant du côté de l'intercommunalité ! Je me permets donc de diffuser le contenu du bulletin de Thimister, nettement plus intéressant et concret ! Espérant pouvoir être utile aux élus encore non informés qui daignent consulter ce blog, ainsi qu'à toute la population souffrant de désinformation chronique ...

infos_bulletin_communal_600

March_des_Crateurs_2019_300

Posté par jl boehler à 04:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 7 juillet 2019

Suicides d'amérindiens en Guyane

Face à la vague de suicides dans la population amérindienne de Guyane, la ministre des Outre-mer a proposé jeudi de travailler avec "d'autres pays" qui ont eu à surmonter les mêmes crises. 

am_rindiensInterrogée par le sénateur guyanais Antoine Karam (LREM) sur l'action du gouvernement pour enrayer les suicides qui affectent la population amérindienne de Guyane, Annick Girardin a reconnu qu'ils étaient "25 fois plus nombreux que dans l'Hexagone. C'est un véritable drame", a-t-elle dit. 

Dix suicides ont été recensés depuis octobre, majoritairement chez des jeunes. La communauté amérindienne guyanaise a été frappée par plusieurs vagues de suicides ces dernières décennies, les plus récentes remontant à 2011 et 2015. 

Selon Mme Girardin, "les changements sociétaux qui bouleversent profondément et très rapidement, la société amérindienne sont très certainement aussi à l'origine d'une partie de ces gestes de désespoir". 

La ministre a souhaité "que nous puissions travailler avec d'autres pays qui, sur ces sujets ont largement avancé", citant le Canada. 

Alors que le sénateur Karam a rappelé la demande des populations amérindiennes de ratification de la convention 169 de l'Organisation internationale du travail (OIT) sur le droit des peuples autochtones, la ministre a précisé que "notre droit national fait obstacle à la reconnaissance d'un droit particulier à des groupes spécifiques".  

Cette convention est le seul texte juridique international contraignant qui donne des droits aux peuples indigènes, notamment des droits sur leurs terres et en matière de respect de leurs culture, coutumes et spécificités, et des garanties de non discrimination. 

"Mais pour autant la France applique largement les grands principes de cette convention", a-t-elle assuré, soulignant que dans le cadre du plan d'urgence pour la Guyane, mis en place en avril 2017 après le mouvement social qui a paralysé le territoire, "il a été décidé le transfert de 400.000 hectares de foncier pour les populations amérindiennes".  

"Je veux qu'on puisse rapidement, avec les peuples autochtones, avec la collectivité, mettre en place ces transferts notamment avec la création d'un établissement public dédié", a-t-elle dit. 

"La question amérindienne fait pleinement partie, vous le savez, de l'identité guyanaise et il faut en être fier. La France a deux peuples premiers, il faut que nous puissions nous impliquer aux côtés de ces peuples premiers, de leur spécificité, du besoin d'accompagnement", a-t-elle insisté. (selon AFP)

Posté par jl boehler à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :