Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER

mercredi 18 janvier 2017

Ouattara appelle Hollande au secours

Et pourquoi pas Sarkozy ?

ouattara1

La chaine française internationale France24 et le journaliste Antoine Glaser, spécialiste de l’Afrique et fondateur de la Lettre du Continent, révèle que le président ivoirien Alassane Ouattara a demandé une aide au bataillon Français stationné à Port Bouët pour assurer sa protection rapprochée jusqu’a la fin du mois de Janvier, car il craint une « explosion sociale pouvant déboucher sur sa chute ».

En effet, des mutineries à répétition commencent à menacer le pouvoir ivoirien. Toujours selon Antoine Glaser, « le Président Français Hollande hésite encore a lui accorder cette mesure exceptionnelle qui risque de susciter la colère des Ivoiriens car cela constituerait une grave atteinte a leur souveraineté ».

Après tout, c'est l'intervention française (force Licorne) qui avait amené Ouattara, le grand ami de Sarkozy, au pouvoir. Il est donc normal que Hollande ne va pas se presser. Peut-être, après mûre réflexion, lui accordera-t-il le statut de réfugié politique à Mougins (06).

Posté par jl boehler à 11:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

lundi 16 janvier 2017

Ranrupt, capitale du Val de Villé !

Primaires citoyennes : pas de bureau de vote à Villé

logo_primaires_agenda_840x473

Monsieur le Maire de Villé, sarkozyste de la première heure (jusqu'à la dernière ?) l'avait affirmé haut et fort : toutes les primaires seront placées sur un plan d'égalité.  Hélas ! une fois de plus, de la parole aux actes, il y a loin. Il y a eu lieu à la mairie de Villé, les primaires de la droite et du centre. Il n'y aura pas de primaires de la gauche. Les électeurs de Villé devront  se rendre à Ranrupt ! En plein hiver, n'oubliez pas de mettre les pneus-neige et les chaînes, il faudra passer le col de Steige.

ranrupt

Je me suis donc penché sur cette anomalie (on n'est plus à une près à Villé) et je me suis adressé par e-mail à la fédération PS du Bas-Rhin en ces termes : "Bonjour, Je viens  de vérifier les lieux de vote pour les primaires. Or, Villé 67220 ne figure nulle part. Un simple oubli très certainement ? Merci de m'indiquer ce qui se passe. Jean-Louis Boehler - Villé". La réponse du Parti Socialiste du Bas-Rhin m'est parvenue dès ce matin : "Bonjour Jean-Louis, Certaines communes n'ont pas fourni les listes électorales de leur commune à la Préfecture, ce qui est malheureusement le cas pour Villé. Toutefois, tu pourras voter dans le bureau de vote auquel ta commune a été rattachée, c'est-à-dire Ranrupt, au local des associations 2 rue de la Mairie, sur présentation de la carte d'identité."

En 2012, des morts figuraient sur les listes électorales du Val de Villé. En 2017, l'équilibre est rétabli à Villé : ni morts, ni vivants ne pourront voter ! On dit merci qui ?

NB : et ce n'est pas de l'humour !

Posté par jl boehler à 13:43 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 14 janvier 2017

La laïcité, selon le Front National

La secte Moon finance-t-elle le FN ?

marine

Voyage privé / public aux Etats-Unis

Officiellement, il s’agit d’un «déplacement privé» : à trois mois de l’élection présidentielle, c’est pour «respirer un peu», selon les mots de son directeur de campagne David Rachline, que Marine Le Pen séjournerait depuis mercredi à New York. Discrétion maximum : ni la candidate, ni son parti n’ont pour l’heure communiqué officiellement sur le programme du voyage.

Un voyage qui sent pourtant la politique à plein nez. Jeudi, Marine Le Pen s’affichait ainsi attablée dans un café du rez-de-chaussée de la Trump Tower, quartier général de Donald Trump jusqu’à l’entrée du milliardaire à la Maison-Blanche. Avec elle, son compagnon Louis Aliot ; l’homme d’affaires Italien Guido Lombardi, qui joue depuis plusieurs années les intermédiaires entre les droites radicales américaines et européennes ; et un quatrième larron, au profil plus surprenant encore : Pierre Ceyrac.

Agé de 70 ans, l’homme n’est pas étranger au Front National. Il a même fait partie des 35 députés frontistes de la courte mandature 1986-1988. Élu dans le Nord, le natif de Douai se distingue à double titre. Il est neveu de François Ceyrac, un ancien président du Conseil national du patronat français — l’ancêtre du Medef. Surtout, il est à l’époque le représentant en France de «l’Eglise de l’Unification», plus connue sous le nom de «secte Moon». Dirigé depuis la Corée du Sud par le révérend Sun Myung Moon, messie autoproclamé et affairiste milliardaire, le mouvement revendique des dizaines de milliers de fidèles dans le monde. Il se caractérise en outre par son anticommunisme virulent, un point commun avec le Front national de Jean-Marie Le Pen.

En rejoignant ce dernier, Ceyrac espère ainsi accroître l’influence de son Eglise : «Personnellement, je n’étais attiré ni par Le Pen, ni par la politique, mais il fut décidé que je serais sacrifié pour la cause», racontera-t-il plus tard. Quant au Front national, outre une probable contribution financière (qu’il a toujours niée), il bénéficiera de l’extraordinaire carnet d’adresse international de la secte, mis à profit dans une série de voyages devant souligner la stature présidentielle de Jean-Marie Le Pen.

Ces déplacements connaîtront leur apothéose en 1987… aux Etats-Unis. Cette année-là, un soir de février, Jean-Marie Le Pen réussira ainsi à serrer la main du président Ronald Reagan, avant un banquet présidé par celui-ci. Une brève rencontre due aux réseaux américains de Pierre Ceyrac, et immortalisée par une photo dont les services de communication frontiste sauront faire bon usage. Mais Ceyrac ne durera pas au Front national : mortifié par l’affaire du «point de détail», il quittera le parti en 1994, «suite à l’accumulation des petites phrases de Le Pen». Avant de rompre également avec la secte Moon en 1997.  

Ceyrac semble pourtant ne pas avoir tout à fait coupé les ponts avec le Front national : selon l'historienne Valérie Igounet, spécialiste du FN, il aurait dès 2003 effectué un premier voyage aux Etats-Unis avec Marine Le Pen, déplacement dont aurait également fait partie Guido Lombardi.

Joint jeudi par Libération, Pierre Ceyrac confirme se trouver à nouveau sur le sol américain avec la présidente du Front. «Je me promenais sur la Cinquième avenue quand Marine Le Pen est arrivée près de moi», tente-t-il d’abord. Avant de reconnaître jouer les intermédiaires pour la candidate : «Je suis retiré de la politique, mais Marine est une amie. Nous avons pris part à des entretiens prévus de longue date : depuis son arrivée, elle a vu une trentaine de personnes», assure sans plus de détails l’ancien député. Qui confirme toutefois qu'«aucun rendez-vous n’est prévu avec Donald Trump». Organiser à trente ans d’écart deux rencontres entre un président du FN et celui des Etats-Unis : voilà qui aurait couronné cette longue et étonnante carrière aux côtés des Le Pen. (selon "Libération")

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 13 janvier 2017

RN 59 : Rappel

La presse publie

dna

Posté par jl boehler à 00:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 12 janvier 2017

Tribune de soutien à Arnaud Montebourg

Dans le Bas-Rhin aussi, “libérons les Français.e.s !” 

Montebourg

 Après un réel succès des primaires de droite fin 2016, il est indispensable que la gauche, initiatrice de la démarche, puisse en faire une arme de construction massive. Le peuple de gauche, désabusé par bien des aspects du quinquennat, doit se saisir de cette opportunité. Face au candidat de la droite, ultra-libéral économiquement et ultra-conservateur sociétalement, il nous faut choisir un.e candidat.e au cœur des gauches, qui saura rassembler derrière un projet fort, fidèle à nos valeurs. Ce candidat est Arnaud Montebourg.


Face à l’échec du changement venu d’en haut, nous voulons engager le changement venu d’en bas. C’est en mai dernier, depuis plus de 8 mois déjà, qu’Arnaud Montebourg a lancé l’appel du Mont Beuvray, acte fondateur du Projet France. Ce projet, véritable alternative au conformisme et au laxisme économique, a été le fruit de réflexions de plus de 10 000 citoyen.ne.s, femmes et hommes de gauche. Outre une plateforme collaborative mise en ligne sur laquelle chacun.e a pu contribuer, de nombreuses rencontres ont eu lieu dans tout le pays, y compris à Strasbourg et Molsheim.
   
Nous, élu.e.s et militant.e.s Bas-Rhinois.e.s, soutenons aujourd’hui ce projet, car il reconnaît la capacité des citoyen.ne.s à inventer l’avenir par elles et eux-mêmes et redonne de l’espoir au peuple de gauche.

 Ce projet, c’est un programme de redécollage de l’économie française, et une mutation du  modèle économique :
de soutien aux PME, par divers moyens : 
-investir 10 à 20% de notre épargne (égale à 2 fois la dette du pays), réserver 80 % des marchés publics aux PME françaises, (contre 20% seulement actuellement), création d’une banque d’encouragement au risque.
-soutien aux savoir-faire et aux salarié.e.s français.e.s, en augmentant systématiquement les salaires du même pourcentage chaque fois que les dirigeant.e.s le font pour elles ou eux mêmes  
-remise à plat de la formation et de Pôle Emploi
-prise en compte des enjeux environnementaux qui sont l’un des défis majeurs de notre siècle : un plan d’investissement de rénovation thermique de 100 milliards d’Euros, mise en place d’une taxe carbone aux frontières de l’Europe

Ce projet, c’est le refus de l’austérité, qui nous refuse d’investir et d’imaginer une société innovante et solidaire, qui casse notre système de solidarité, c’est le refus du fatalisme, qui nous laisse penser que la politique n’a plus de prise sur le réel. Ce projet est là, pour soutenir la santé, en permettant à l’Hôpital de disposer de 5.000 postes supplémentaires, pour ne plus abandonner l'éducation de nos enfants, en dédoublant les classes du CP au CE2 et en revalorisant les salaires des enseignant.e.s

Ce projet, c’est une République nouvelle, qui doit remettre au cœur de son fonctionnement nos concitoyen.ne.s qui désabusé.e.s du système actuel se détournent trop souvent des urnes: elle organise un nouvel équilibre des pouvoirs avec une révolution démocratique : tirage au sort sur les listes électorales de 100 sénateurs et sénatrices, fin du 49.3, référendum d’initiative populaire, droit de vote des résident.e.s étranger.ère.s… 


Nous avons aujourd’hui besoin de tous les soutiens pour réussir cette primaire. Donnons-lui de la force, du soutien pour rassembler les gauches, et permettre les alliances futures de l’union des gauches. Les 22 et 29 janvier prochains, faisons de ces primaires un succès, menant vers le chemin de la victoire de la Gauche en mai 2017.
Premiers signataires
Maxime Munschy (Mandataire Départemental d’Arnaud Montebourg, Conseiller Municipal de Molsheim) - Thomas Risser (Mandataire Départemental de la motion B, membre du Bureau Fédéral, Secrétaire de section) Lilia Salmi (Mandataire Départemental de la motion D, membre du Conseil National, membre de l’équipe nationale de campagne) - Baptiste Heintz Macias (Conseiller Municipal d’Illkirch Graffenstaden) - Bénédicte Vogel (Conseillère Municipale de Sélestat) - Alice Renault (Membre de l’équipe nationale de campagne) - Gianfranco Alberelli - Chloé Bourguignon - Théo Hudelist - François le Normand - Marie Colette Pelletan Leduc - Volkan Tutuman

Posté par jl boehler à 04:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 11 janvier 2017

Les amalgames de la honte

Il y en a marre. En amont des élections en 2017, le niveau du débat politique touche le fond. Sur les réseaux sociaux, on voit des images de SDFs dormants dans le froid, avec le texte suivant : « un migrant va avoir droit à un logement meublé, un clochard français et son chien ont droit à une soupe chaude sur un trottoir mes ou va la France !!! ». Les fautes d’orthographe sont d’origine, et il faut croire que le ou les auteur(s) étaient tellement surexcités en rédigeant cette bêtise que des fautes se sont glissées dans ce texte.

OK_Clochard_Roman_Bonnefoy_Wiki_CCBYSA40int_620x310

Le message de ce genre de communication est clair : « Si nous ne devions pas accueillir tous ces réfugiés, aucun SDF français ne serait SDF et pourrait habiter dans un logement meublé et chauffé ». Ah bon ? Parce que les municipalités se seraient occupées des SDF avant l’arrivée des réfugiés ? La vérité est bien différente. Dans les villes dirigées par le Front National, comme Hénin-Beaumont, Mantes-la-Ville ou Hayange, des organismes comme le Secours Populaire font état d’énormes difficultés de remplir leur mission – au Mans, on a carrément enlevé les bancs publics pour que les SDF ne s’y sentent pas trop à l’aise. Pour leur offrir à eux et leurs chiens « une soupe chaude sur le trottoir » ?

Ce genre de communication est doublement, triplement honteux. L’extrême-droite xénophobe abuse du triste sort des SDF pour stimuler la haine contre les réfugiés, tout en prenant des mesures contre les SDF et le tout, dans un élan néo-nationaliste des plus abjects. Suggérer aux citoyens et citoyennes que les SDF français iraient mieux si on ne s’occupait pas des réfugiés, voilà un populisme mensonger des plus honteux.

Nous ne sommes qu’en début de l’année électorale 2017 et la qualité des débats se trouve déjà au plus bas niveau. Le « discours » politique n’est plus un échange d’arguments, l’opposition de convictions, la recherche de bonnes réponses, mais la politique se transforme en jugement de valeur et de personnes, en slogans d’une platitude ahurissante, en une sorte de jeu « qui crie le plus fort, a raison ». Pas étonnant que les électeurs et électrices se détournent massivement de la « chose politique » où échanger des arguments de fond, devient l’exception. Cette évolution, stimulée par le monde politique à court de vraies idées, est extrêmement dangereuse. Plusieurs exemples historiques montrent que la « vulgarisation » du discours politique représente l’antichambre d’un extrémisme qui souvent, a viré à la catastrophe.

Posté par jl boehler à 03:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mardi 10 janvier 2017

RN 59 : les pieds dans le plat !

Il suffit qu'une association bouge !

2567_file_mettrelespiedsdansleplat

Tiens ! Bierry se rappelle qu'il est conseiller départemental du canton Mutzig - Villé. Et le voilà qui vient justifier ce non-sens politique qui l'a amené (avec son collègue haut-rhinois Straumann) à ne pas signer le contrat de plan 2016 - 2020  qui comprend la RN59 ! Comment va-t-il maintenant s'y prendre pour expliquer à ses collègues qu'il faut voter le budget de la RN59 ? Bierry aurait-il des talents de prestidigitateur ?

Toujours est-il que le député Herth (du même parti que Bierry) ne semble pas sur la même ligne et exige une mise au point. Quelle belle salade !

Plus que jamais, il est nécessaire que les usagers et les riverains bougent et permettent de relancer l'association RN59Sécurité en participant à l'AG du 14/01/2017 à 15 h à Rombach-le-Franc (bar de la couaraye).

frantz1article de L'Alsace du 10/01/2017

Posté par jl boehler à 11:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

samedi 7 janvier 2017

RN 59 Sécurité : assemblée générale

Un nouveau comité se met en place

couarail

L'association RN 59 Sécurité, en sommeil de puis 2010, va reprendre son activité à l'initiative de nouveaux membres. L'assemblée générale aura lieu samedi, 14 janvier à 15 h 00  au bar associatif "Le Couarail" à Rombach-le-Franc (au 67, rue du général de Gaulle). Tous les riverains et usagers de cette route dangereuse du Val d'Argent, du Val de Villé, du Centre-Alsace sont invités.

Ordre du jour

1) Mise en place du nouveau comité. Selon les statuts, le comité peut comprendre jusqu'à 21 membres. 

2) Election du Bureau (président, vice-présidents, secrétaire, trésorier, assesseurs).

3) Les dernières informations concernant l'avancée du dossier RN 59 et les transports collectifs dans nos vallées.

4) Les propositions de l'association.

5) Actions à envisager : distribution de tracts, rencontres avec les élus, manifestations, réunions publiques.

6) Divers

Posté par jl boehler à 18:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 5 janvier 2017

Les élus ne consultent pas ce blog !

Décidément, c'est une vérité de La Palisse ! 

Un élu connaît tout, sait tout, et n'a donc pas à s'attarder sur un blog.

ob_6d64b3_6a00d83452284569e200e54f4a31858833_800

J'ai encore pu le vérifier à la lecture du post précédent. Il n'a pas fallu 24 heures, à partir de sa parution, pour que l'ensemble des invitations pour le repas des aînés soit distribué. Certes, ils ont été déposés délicatement la nuit, sans lumière, à la lueur des bougies pour trouver les boîtes aux lettres ! 

Un grand merci à monsieur le maire pour avoir remis un peu d'ordre dans son conseil ! Dommage, que les grandes oreilles du blog n'aient pas réussi à apprendre les noms des conseillers (ou conseillères) que le courage politique a amené à ne pas inviter certains anciens qu'ils n'apprécient pas. Le blog aurait pu assurer leur publicité aux prochaines élections municipales.

J'espère simplement que le maire n'a pas embauché une agence de distribution, car, au tarif de nuit, nos impôts risqueraient encore d'augmenter. Et il risque encore de pleurer que la dotation de l'Etat est insuffisante.

Quant aux joyeux anniversaires fêtés pour des morts, nul doute que la liste du mois de janvier sera rectifiée très prochainement, en tous cas avant les prochaines élections.

Posté par jl boehler à 18:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 3 janvier 2017

Etat-civil de Villé : les morts pourront-ils voter ?

Session de rattrapage ?

images

De nombreuses personnes âgés de Villé ont déjà reçu, comme tous les ans, leur invitation pour le repas traditionnel des aînés, fixé cette année au samedi, 21 janvier prochain. Prière de remettre le bon de participation à la mairie avant le 13 janvier, délai de rigueur.

Oui, mais voilà ! Encore une fois, toutes les personnes concernées n'ont pas reçu leur invitation. Et il paraît que cette année ce n'est pas un oubli ! En effet, en cette année électorale, le maire aurait semble-t-il voulu éviter des disputes politiques préjudiciables à la bonne entente. Aussi, le 21 janvier sera réservé aux aînés de la majorité municipale. Quant aux traditionnels opposants, leur repas (une simple pizza ?) serait fixé au mercredi, 29 février. A Villé, en effet, à titre exceptionnel, l'année 2017 serait considérée comme bissextile. Avec une primaire des aînés ! voilà qui est original.

Anniversaires des morts

etatcivil

La mairie vient de faire publier dans les quotidiens locaux les anniversaires des personnes âgées pour le mois de janvier. Une délégation municipale se déplace en général au domicile de celles-ci pour leur offrir un bouquet garni. Cette année, nos élus municipaux vont faire mieux ! Selon la liste publiée, même certains morts recevront peut-être un bouquet garni puisque certains figurent encore sur la liste des vivants. Une table de convivialité sera-t-elle installée au cimetière en lieu et place du funerarium qui se fait attendre. Et peut-être ces morts seront-ils gardés vivants jusqu'aux présidentielles pour qu'ils puissent voter, comme ce fut le cas en 2012.

Posté par jl boehler à 00:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,