jeudi 9 mars 2017

RN 59 : Enquête parcellaire

Une enquête ? ou un enterrement 1ère classe du projet routier de la RN 59 ? Lire le communiqué de l'association RN 59 Sécurité.

communique2 

Posté par jl boehler à 10:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 6 mars 2017

Déviation de Châtenois : Enquête parcellaire

Enfin une avancée ?

Le préfet du Bas-Rhin vient de lancer l'enquête parcellaire concernant l'achat des terrains pour la réalisation du projet de contourner Châtenois. Ceux qui croyaient que tout était réglé pour commencer les travaux en sont encore pour leurs frais ! Si les viticulteurs avaient été avertis depuis de longues années, d'autres terrains et immeubles, où les propriétaires n'avaient été en rien informés, sont aussi menacés. Pourquoi ? Qu'est-ce que cela cache-t-il ? La suite du feuilleton qui dure depuis des décennies, dans de prochains messages !

enquete1

enquete2

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 13 janvier 2017

RN 59 : Rappel

La presse publie

dna

Posté par jl boehler à 00:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 10 janvier 2017

RN 59 : les pieds dans le plat !

Il suffit qu'une association bouge !

2567_file_mettrelespiedsdansleplat

Tiens ! Bierry se rappelle qu'il est conseiller départemental du canton Mutzig - Villé. Et le voilà qui vient justifier ce non-sens politique qui l'a amené (avec son collègue haut-rhinois Straumann) à ne pas signer le contrat de plan 2016 - 2020  qui comprend la RN59 ! Comment va-t-il maintenant s'y prendre pour expliquer à ses collègues qu'il faut voter le budget de la RN59 ? Bierry aurait-il des talents de prestidigitateur ?

Toujours est-il que le député Herth (du même parti que Bierry) ne semble pas sur la même ligne et exige une mise au point. Quelle belle salade !

Plus que jamais, il est nécessaire que les usagers et les riverains bougent et permettent de relancer l'association RN59Sécurité en participant à l'AG du 14/01/2017 à 15 h à Rombach-le-Franc (bar de la couaraye).

frantz1article de L'Alsace du 10/01/2017

Posté par jl boehler à 11:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

samedi 7 janvier 2017

RN 59 Sécurité : assemblée générale

Un nouveau comité se met en place

couarail

L'association RN 59 Sécurité, en sommeil de puis 2010, va reprendre son activité à l'initiative de nouveaux membres. L'assemblée générale aura lieu samedi, 14 janvier à 15 h 00  au bar associatif "Le Couarail" à Rombach-le-Franc (au 67, rue du général de Gaulle). Tous les riverains et usagers de cette route dangereuse du Val d'Argent, du Val de Villé, du Centre-Alsace sont invités.

Ordre du jour

1) Mise en place du nouveau comité. Selon les statuts, le comité peut comprendre jusqu'à 21 membres. 

2) Election du Bureau (président, vice-présidents, secrétaire, trésorier, assesseurs).

3) Les dernières informations concernant l'avancée du dossier RN 59 et les transports collectifs dans nos vallées.

4) Les propositions de l'association.

5) Actions à envisager : distribution de tracts, rencontres avec les élus, manifestations, réunions publiques.

6) Divers

Posté par jl boehler à 18:04 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 5 décembre 2016

Bierry et Straumann sabotent le Contrat de Plan et la RN 59

Les familles des victimes, les usagers, les riverains, tous pris en otages !

straumann_bierry_2

Ce vendredi matin à Nancy, le Premier ministre Manuel Valls a signé avec Philippe Richert, président de la région Grand Est, l’avenant aux contrats de plan Etat-Régions 2015-2020. Cette « mise à jour » confirmait pour l’Alsace les débuts de la déviation de Châtenois, l’accessibilité multimodale des ports de Strasbourg, Mulhouse et Colmar et la 4e voie ferrée Strasbourg-Vendenheim.

En ce qui concerne la RN 59, il était déjà désolant de constater l'abandon du tronçon Lièpvre - Val de Villé, concession faite à Eric Straumann. Rappelons que c'est sur ce tronçon que sont morts la plupart des victimes de la RN 59 ! Tout comme il était désolant de voir le contournement de Châtenois ne se réaliser qu'à 2x1 voie, ce qui n'améliore en rien la sécurité.

Enterrement de première classe 

corbillard_hippomobile_1ere_classe_1900

Et voilà que, dans un moment "bien choisi" pour éviter une trop grande publicité, nos frères siamois LR67 et LR68 diffusent en fin de matinée ce samedi un communiqué. Frédéric Bierry et Eric Straumann font savoir qu'ils ne signeront pas ce document. Leur chef de file LR Philippe Richert avait pourtant quant à lui bien signé ! C'est à n'y plus rien comprendre ! Et nous avons beau cherché, la décision de non-signature ne figure dans aucune délibération de Conseil Départemental. C'est le fait des deux princes qui ont lancé la guerre électorale sans crier gare ! Mais, refusant de signer le Contrat de Plan, on les voit mal proposer l'inscription des dépenses à prévoir aux budgets primitifs départementaux. Les projets prévus, notamment la RN59, bénéficient une fois de plus d'un enterrement de première classe.

Une démarche politicienne honteuse

En 2015, nos deux grenadiers napoléoniens avaient pourtant bien signé le Contrat de Plan initial. Normal, on n'était pas en période électorale. Et voilà, qu'alors aucun devis n'est encore établi, ils annoncent qu'il manque 57 millions d'€ ! Cette somme correspond approximativement à celle prévue en 1999 pour la déviation de Châtenois à 2x2 voies, et aux études pour le tronçon Lièpvre - Val de Villé. Qu'est-ce à dire ? que ces deux personnages auraient le mauvais goût, non seulement de ne rien signer, mais encore de rejeter la faute sur l'Etat. On aura tout vu ! Même le ridicule ne tue plus.  

Evidemment, le communiqué ne dit rien de la conséquence de leur refus de signer (va-t-elle bloquer la procédure ?), ni du montant de leur engagement financier prévu dans le cadre de ce contrat de plan à l'échelle du Grand Est. Mais tout le monde aura compris : c'est un pur et simple sabotage des projets de la Région Grand Est, relevant de règlements de comptes politicards y compris au sein du même parti dit "Les Républicains".

- A lire : Bierry et Straumann refusent de signer le contrat de plan

- Voir la page facebook : Pour la déviation Val de Villé - Lièpvre

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 4 décembre 2016

La RN 59 au palmarès des "routes les plus abîmées"

"40 millions d'automobilistes" a dressé un état des routes françaises et publié un palmarès des "routes les plus abimées". Route à 2x2 voies côté lorrain, et pourtant ... la RN59 figure à ce palmarès, notamment pour ses entrées à Lunéville.

lun_villeSortie de 2x2 voies vers Lunéville - Chef d'oeuvre réalisé par le Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle - 

«En allant vers Baccarat (54), la chaussée est dégradée sur une dizaine de kilomètres : trous, macadam avec des raccords, sensations de rouler sur de la tôle ondulée… », témoigne Hervé S, usager de la N59 à Lunéville.

« 47 % des accidents de la route comportent des facteurs se rapportant à l’infrastructure », rappelait en 2002 le projet de loi relatif à la sécurité des infrastructures et systèmes de transport.

En Meurthe-et-Moselle, où le réseau s’étend sur 8181 km, en 2015, le Département a dépensé 41,4 millions d’euros pour l’entretien de la voirie routière. Soit 55 euros par habitant. Routes déformées, accotements en miettes, marquage au sol quasi invisible… Et les usagers pointent toujours trois routes particulièrement délabrées : la D172 à Gorcy, la D156 à Audun-le-Roman et la N59 à Lunéville.

lun_ville1Entrée dans Lunéville par la RN 59 (en 3 voies - Dès les contournements réalisés, les services départementaux ne se préoccupent plus des anciens tracés.

 

En Alsace, malgré quelques travaux, les usagers considèrent la route inadaptée au trafic, bordée d'arbres très proches de la route (datant de l'époque des diligences), aménagée dans le Haut-Rhin de glissières dangereuses pour les motards, avec un tracé à l'ombre entraînant de nombreuses périodes de verglas, entrecoupée d'accès peu signalés en moyenne tous les 50 mètres. A noter aussi les nombreux poids-lourds voyant leurs bâches déchirées par les branches d'arbres non élagués.

  • Bientôt sur ce blog : Bierry et Straumann prennent en otages les usagers de la RN59 !

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 2 décembre 2016

La SNCF privatise dans le Val d'Argent

Vers le démantèlement du service public des transports dans nos vallées !

Merci, Macron !

SNCF

 

"C'est officiel ! Le groupe Transarc va opérer pour une durée de 5 ans sur la ligne TER Sélestat - St Dié-des-Vosges avec la société Kristinatours. Il faut donc recruter une douzaine de conducteurs dans ce secteur !"

C'est en ces termes que la société Transarc annonce sur sa page facebook une des plus mauvaises nouvelles pour les vallées d'Alsace-Centrale. La ligne TER Sélestat - Saint-Dié va disparaître du paysage des vallées au profit de lignes privées qui fonctionneront non en faveur des voyageurs qui perdront les avantages accordés par la SNCF (billets à  prix réduits, etc...) mais en faveur des intérêts de groupes privés. 

Les conducteurs licenciés  auront priorité pour une embauche chez Transarc, mais perdront très certainement leur statut de fonctionnaire, voire une partie de leur salaire. Licenciements : 12, embauche : 12, où est le recrutement ?

Quant aux horaires, ils seront décidés par le nouveau concessionnaire, non selon les besoins des habitants des vallées, mais selon les meilleurs bénéfices de Transarc, dont le nouveau siège est à Dijon, et dont l'un des principaux actionnaires est l'allemand Flixbus, lié à l'action qui enregistre un gros flop : "Les bus de Macron" ! Et si les habitants ne trouvent plus un service TER adapté, que deviendra la circulation sur la RN59 ? Encore plus dangereuse.

On se demande où les élus ont la tête pour ne pas voir arriver ce gros pataquès.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 22 novembre 2016

RN 59 : au Conseil Régional, le compte n'y est pas !

Un préfet adepte du copié/collé et un conseiller qui affabule

rn_59

Décidément, il y en a qui connaissent leur sujet. C'est ce qui ressort des délibérations du Conseil Régional du Grand-Est qui était réuni à Metz ce vendredi matin. Il est d'ailleurs étonnant que la question de la RN 59 ait été abordé par le maire de ... Marckolsheim (commune qui ne  se situe pas sur la route citée). On aurait pu penser que le conseiller régional Sitzenstuhl de Sélestat était mieux placé. Mais enfin, passons ... 

Tout d'abord, revenons sur la question posée : "... plusieurs accidents graves". Oui mais voilà, ces accidents graves se situent tous sur le tronçon Lièpvre - Val de Villé, qui n'est pas concerné par le Contrat de Plan Etat/Région 2014 - 2020, alors qu'il était inscrit au contrat Etat/Région 2000/2006. Cela s'appelle du rétro-pédalage.

Quant à la réponse du Préfet, elle est identique à celle de son prédécesseur qui à l'été 2014 avait reçu en catimini ces chers amis d'Alsace-Nature et qui, pour éviter un nouveau recours au tribunal administratif, avait concédé un contournement à 2x1 voie, sans aucun rapport avec la DUP (déclaration d'utilité publique) qu'il venait de signer et sans aucune efficacité au niveau de la sécurité et des nuisances. La leçon a été bien apprise.

Quant au conseiller régional de Sélestat Charles Sitzenstuhl (LR), son attitude est pour le moins étonnante ! Il a dû entendre un bout de la réponse du Préfet, mais la suite de sa publication, on se demande où il l'a cherché. Peut-être dans un rêve correspondant à un sommeil profond ? D'abord, a-t-il bien calculé ? Il parle d'un coût de 60 millions, dont 30 millions payés par l'Etat, et 15 millions par la Région, soit un total de 45 millions. Il manque 15 millions ! 

Mais, les usagers et riverains de la RN 59 ont heureusement l'habitude de ce genre de calcul. Après tout, en 2003, Philippe Richert, alors président du Conseil Général 67) n'a-t-il pas allègrement transféré les fonds alloués au contournement de Châtenois vers celui de Mertzwiller (jonglage tactique qui a permis de ne réaliser aucun de ces deux projets). Et Philippe Richert, aujourd'hui président LR du Conseil Régional serait-il plus crédible ?

Le seul qui pourrait être satisfait des propos de Charles Sitzenstuhl, cela pourrait être le président LR du Conseil Départemental Frédéric Bierry qui n'est plus appelé à cotiser dans ce dossier de rêve. La réalité reste à vérifier lorsque le conseiller régional sélestadien sortira de son sommeil du juste. C'est peut-être là qu'il y aura une bonne nouvelle pour l'Alsace Centrale ? En tous cas, les usagers et riverains de la RN 59 sont comme Saint-Thomas, ils veulent voir pour y croire.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 21 novembre 2016

Les bus Macron vont-ils contribuer à la désertification de nos vallées ?

Une info passée inaperçue !

kristinatours2

A partir du 1er janvier 2017, le groupe KRISTINATOURS va rejoindre le groupe jurassien TRANSARC, basé provisoirement à Lons-le-Saunier, mais qui est en plein déménagement vers Dijon. Pourtant, les choses étaient prévisibles : depuis un certain temps, la petite entreprise familiale, héritière des transports Bastien (qui remplaçait à son époque le train Sélestat - Villé), n'obtenait plus toutes les concessions de la vallée de la part du conseil général. Ainsi, selon le site Société.com, Kristinatour a vu le total de son bilan chuter de 18,79% entre 2014 et 2015. Visiblement, au niveau des élus départementaux, on n'en a que faire des vallées vosgiennes.

Même problématique dans le massif du Jura. Le Conseil Départemental 39 s'est prononcé sur le renouvellement des transports scolaires et interurbains pour la période 2016 - 2023. Et la nouvelle délégation de service public est très défavorable à la société TRANSARC CREDOZ sise à Lons-le-Saunier et à la société de transports associée BRESSE REVERMONT sise à Saint-Amour.

Le PDG de TRANSARC Damien Rameau ne décolère d'ailleurs pas. « Nous avons été la variable d’ajustement ». Et Transarc Credoz, installée à Lons-le-Saunier, va déposer un recours auprès du tribunal administratif, après que l’entreprise a été pratiquement évincée du marché des transports scolaires et interurbains du Conseil départemental. L’assemblée départementale s’est en effet prononcée lundi 27 juin pour le renouvellement de la concession 2016-2023. Neuf lots étaient proposés. D’après les calculs de son PDG, TRANSARC n’assurerait plus que 8 % des transports scolaires et interurbains contre 20 % aujourd’hui. L'entreprise aurait dû se débarrasser de 40 bus et  procéder au licenciement sec d'au moins 9 chauffeurs.

Transarc partenaire de Flixbus !

transarc3

C'est à la suite de ce désengagement départemental que Transarc, la compagnie de bus située à Lons-le-Saunier vient de signer un partenariat avec la société allemande Flixbus. Pour se développer, Transarc a besoin de chauffeurs pour conduire leurs bus. « Flixbus n’a pas de car, donc ils doivent créer des partenariats avec des entreprises locales telles que Transarc », explique Damien Rameau, à la direction du siège social situé à Lons-le-Saunier. Ainsi, Transarc a pu embaucher 20 chauffeurs pour des voyages Lons-le-Saunier - Paris. Et Transarc est aujourd'hui le bras armé de la start-up Flixbus ! (voir ci-dessous l'extrait du quotidien "Le Progrès")

transarc1

 Que cherche Transarc dans le Centre-Alsace ?

Il est évident que face à Transarc (525 salariés, 407 véhicules, 8 dépôts) Kristinatours n'est qu'un élément du puzzle. sans compter que Flixbus a les  moyens d'imposer ses propres vues. Et celles-ci apparaissent clairement lorsqu'on sait que Transarc cherche non seulement à s'accaparer Kristinatours, mais aussi tout ce qui transporte des voyageurs entre Sélestat et Saint-Dié et au-delà. Il n'est pas utopique de voir ainsi Flixbus ouvrir des lignes Strasbourg - Paris ou Colmar - Paris, ou même Fribourg-en-Brisgau - Paris, en pratiquant un dumping sauvage des prix qui amèneront bien des dégâts dans les transports et le service public (la ligne TGV Fribourg - Paris est déjà peu rentable, sinon déficitaire, tout comme la ligne TGV Saint-Dié - Paris, du moins jusqu'à Nancy). Un coup supplémentaire à la vallée déjà bien touchée et qui verra forcément partir sa seule société de transports vers d'autres cieux. Une fois de plus, nos élus n'auront rien vu venir, participant ainsi à la désertification des vallées, où le transport des voyageurs et des scolaires deviendra de plus en plus bancal. 

transarc2

Posté par jl boehler à 01:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,