mardi 19 septembre 2017

La semaine "anti-ordonnances" a commencé

Les routiers établissent des barrages dès lundi matin !

barrage

Les routiers sont passés à l'action ce lundi en Moselle. A l'appel de leurs syndicats CFDT et CFTC, des camionneurs, mais aussi des chauffeurs de car, venus de tout le Grand Est ont installés vers 6h un barrage filtrant au péage de Saint-Avold sur l'autoroute A4. Ils bloquent les poids-lourds et laissent passer les automobilistes après leur avoir distribué un tract. C'est un mouvement d'action contre les conséquences de la réforme du Code du travail.

Une centaine de camions étaient arrêtés vers 8h, provoquant un kilomètre de bouchons. Les manifestants bloquent par vagues, toutes les 20 minutes. Certains camionneurs bloqués depuis le tout début de la matinée commencent à s'impatienter. Les forces de l'ordre sont présentes en nombre. Un hélicoptère survole le péage.

Macron fabrique des chômeurs dans les transports

 Les manifestants protestent contre les conséquences de la réforme du Code du travail dans les petites entreprises de transport. "Macron nous a enflé", proteste l'un d'entre eux. "Macron fabrique des chômeurs dans les transports" proteste un routier alsacien. Les camionneurs reprochent au président et à ses ordonnances de vouloir affaiblir les syndicats dans les petites entreprises. C'est le coup d'envoi d'une semaine sociale chargée.

barrage1

barrage2

barrage3

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 28 août 2017

Grève en vue à Air-France

Grève illimitée ! 

airfranceÀ l'automne, la nouvelle filiale à bas coût d'Air France, Joon, sera lancée. Furieux, les personnels de vol lancent une grève début septembre pour contrecarrer le projet. "Le combat continue" contre Joon, a tweeté la CFTC, annonçant le dépôt d'un préavis de grève illimité à partir du 1er septembre. En cause, "l'accord de garantie PNC personnel navigant à durée indéterminée". Selon eux, cet accord pourrait être dénoncé dans 15 mois. Ils demandent une garantie de cinq ans. Joon doit permettre à Air France de se relancer sur le créneau des low-costs, où la concurrence est féroce. La nouvelle compagnie vise "une clientèle de jeunes actifs, les millennials (les 18-35 ans), qui place le numérique au cœur de ses modes de vie", a-t-il été expliqué. Encore une grève impopulaire qui va toucher les derniers estivants revenant de vacances.

Posté par jl boehler à 00:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 12 août 2017

Prix éblouissants – 55 555 billets de bus à seulement 5 € avec OUIBUS !

Fantastique ! Vive Macron !

ouibus3On avait cru comprendre que le gouvernement voulait réduire de 5 € les APL (aides personnalisées au logement). Finalement, il n'en est rien, il ne s'agit que d'un malheureux couac de communication, qui avait même amené notre président à parler de "pipi de chat". Il n'y aurait eu qu'un malheureux mélange de dossiers traînant sur un bureau et mal rangés par un collaborateur.

ouibus2

La réalité serait toute autre. Et pour la comprendre il faut revenir au grand projet de "bus Macron" au moment où notre président n'était encore que ministre des finances. Même de l'Elysée, il continue à suivre ce dossier. Alors ces compagnies sollicitées (Ouibus, Flixbus, et autres sous-traitants) devaient proposer des voyages "low coast" à 5 € ! Ainsi, quatre lignes expérimentaient déjà ce produit : Paris - Lyon, Marseille - Montpellier, Lille - Bruges et ... Strasbourg - Europa Park Rust (Pays de Bade, Allemagne).

Le malheur est que ce dossier mal rangé sur le bureau du président s'est mélangé à celui des APL (allocation personnalisée de logement). Et c'est ainsi que ce mélange explosif de projets se serait retrouvé sur le bureau du premier ministre Edouard Philippe qui aurait rédigé en toute sincérité une note de synthèse : "réduction généralisée des APL pour un montant de 5 €". Désolant, ce couac ! mais l'erreur ne serait-elle pas humaine ? Ce qui serait inhumain et diabolique, ce serait de persévérer dans l'erreur.

D'ailleurs pour réparer ce léger "couac", le président Macron se verrait très bien conduire lui-même un bus à 5 € de Strasbourg à Rust. Encore faudrait-il qu'il passe d'abord son permis de conduire "transports en commun". Il ne faudrait pas qu'on puisse lui reprocher de conduire sans permis, après qu'on lui a déjà reproché son accoutrement de pilote alors qu'il n'a jamais fait son service militaire.

ouibus1

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 23 juillet 2017

RN 59 : Zone test, non mais ...

Des économies au détriment de la sécurité !

test"On se fout de la gueule du monde ! un travail de cochon ! Une honte !" voilà les commentaires recueillis sur les réseaux sociaux  à propos des travaux concernant le revêtement de la RN 59 entre le giratoire de Lièpvre et le tunnel. "Une zone test" sur une route déjà très dangereuse,  n'est-ce pas tout simplement irresponsable et criminel ?

Et on est tout simplement sidéré par les propos de la "DIREST" (Direction Interdépartementale des Routes Est) : "Nous avons appliqué une double couche de gravillonnage. On verra ce que ça donne sur la RN 59". C'est du tout vu ! avec des gravillons sur des bords de route non définis, voilà qui va permettre aux véhicules d'aller plus facilement dans le fossé. "Traitement comme sur une départementale !" Faut pas se gêner !

Le tout, pour économiser 10000 €. Les victimes, on les comptera plus tard.

Posté par jl boehler à 00:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 16 juin 2017

La RN 59 évoquée au débat Herth - Simler des DNA

Match nul entre deux candidats nuls !

rn59

Antoine Herth et Gérard Simler, deux candidats qui ont déjà beaucoup "fait" pour la RN 59 ? Soyons clairs pour chacun d'eux :

Gérard Simler

Autrefois conseiller général du Bas-Rhin : alors que la RN 59 était inscrite au contrat de plan Etat - Région 2000 - 2006 (de l'autoroute A-35 à Lièpvre), suite aux rencontres de l'association RN 59 Sécurité avec le cabinet du ministre des transports Jean-Claude Gayssot, Gérard Simler a voté le transfert de fonds de la déviation prévue vers Mertzwiller et le tunnel de Schirmeck ! Il est donc co-responsable de la non-réalisation de cette route dès le 4 décembre 2003 !

Quant à cette voie "plus humaine" est-ce celle où l'on compte le nombre de victimes, ou celle où l'on compte les papillons écrasés sur les pare-brise ? Et cette voie pour laquelle, en habitant d'un petit village du Ried tout comme  son concurrent, il se réfère à la liaison avec la proche Allemagne, connaît-il le no man's land des zones industrielles de nos vallées, comme le Danielsrain ou Maisonsgoutte ? Pire ! il y a contribué.

Antoine Herth

Des travaux avant la fin de l'année ? Il se moque de qui ? Rien n'est prêt, pas même l'expropriation des terrains impactés, et ceci malgré le forcing de la DREAL pour amadouer les propriétaires concernés, après une vague enquête publique bâclée qui regroupait des plans très peu précis !

Et pour quelle route ? Une 2x2 voies pour le contournement de Châtenois tel que prévu à la D.U.P. (déclaration d'utilité publique) signée par le préfet ? ou une 2x1 voie ridicule qui ne régle aucun problème de bouchon à Châtenois et oublie le tronçon accidentogène Lièpvre - Val de Villé ?

Enfin, notre député sortant évoque l'attitude des présidents départementaux Bierry et Straumann, oubliant de préciser que ces deux-là avaient voté contre le contrat de plan 2014 - 2020 qui comprenait le contournement de Châtenois.

* A rappeler aussi : RN 59 : les exploits du député Herth ! et Antoine Herth connaît le GPS

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 14 juin 2017

Que devient l'ex-futur tramway de Bamako ?

Françafrique : quand c'est fini, ça recommence !

macron

A Strasbourg, tout le monde se souvient de l'affaire du tramway mort-né de Bamako qui devait être l'affaire du siècle pour Lohr et Alstom, grâce au maire Roland Ries conseillé par l'expert en affaires africaines Michel Rocard, aujourd'hui décédé. C'est donc son ami Alain Juppé, maire de Bordeaux, qui avait relancé l'affaire en présentant ce tramway sur pneumatique à son homologue abidjanais Beugré Mambè.

Oui, mais voilà ! Le président Alassane Ouattara a d'autres soucis : des mutineries dans les casernes ivoiriennes menacent de plus en plus le trône de ce petit potentat africain. Il vient en fait en ce jour d'élections législatives (meilleur jour pour que les journalistes français aient d'autres chats à fouetter) pour demander et obtenir (au nom de l'hypocrite motif de lutte contre le djihadisme) des renforts de troupes françaises susceptibles de l'aider à garder son pouvoir.

D'ailleurs Macron et Ouattara s'entendent bien et se promettent deux rendez-vous, l'un en juillet-août lorsque ce chef d'Etat africain, plus souvent en France qu'à Abidjan où les habitants vivent dans la misère et sous les inondations, recevra la famille Macron dans sa somptueuse propriété de Mougins (06), et l'autre fin novembre en Côte d'Ivoire dans la non moins somptueuse propriété d'Assinie par laquelle passe régulièrement l'ex-président Sarkozy pour fêter les réveillons de nouvel an, et où plus récemment un premier ministre nommé Manuel Valls a aussi passé quelques nuitées.

Et les bons comptes faisant les bons amis, Emmanuel Macron a proposé au président ivoirien d'acheter à Bouygues un métro pour sa capitale Abidjan. Au grand dam de Juppé et Beugré ? ou en complément, ce qui permettrait à Abidjan d'avoir un meilleur équipement en transports collectifs que Paris ou Londres ? On ne risque rien de dire que le tram d'Alstom/Lohr est proche d'un enterrement de première classe. Et en bon banquier rothschildien, Macron impose son prix !

Un article paru dans "l'Eléphant déchaîné" n° 552 du 13/06/2017, journal satirique de Côte d'Ivoire, équivalent de notre Canard national

beugreHistorique du tramway de Bamako selon "L'éléphant déchaîné"

mambe

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 25 mai 2017

RN 59 : après l'enquête parcellaire, où en est-on ?

Maintenant, ce sont les élections qui bloquent !

RN59

Il fallait s'y attendre : une enquête publique qui s''est mal passée, que pouvait-on faire ? Avant tout, les élections étant sacrées, il fallait calmer le mécontentement des usagers et des riverains. C'est donc après l'enquête, la DREAL qui a été chargée de calmer la situation en organisant discrètement une réunion avec les propriétaires des terrains et des bâtiments risquant l'expropriation. 

Tout le monde s'était rendu compte que les plans présentés au public étaient flous, voire inexacts. La DREAL a rassuré certains en affirmant qu'aucun bâtiment n'était impacté par l'emprise de la déviation. Quant à la question de donner une garantie écrite, il n'en a pas été question, tout comme il n'est pas à l'ordre du jour de relancer une enquête publique avec des plans précis et exacts. Autrement dit, les propriétaires vont rester très vigilants.

Evidemment, tous les candidats aux législatives vont être interrogés sur leur positionnement concernant ce dossier. Il est urgent de prévoir non seulement le contournement de Châtenois à 2x2 voies tel qu'il est inscrit à la D.U.P.(déclaration d'utilité publique) mais aussi une nouvelle route Val de Villé - Lièpvre, pour le développement des vallées et du Centre-Alsace et pour une sécurité optimale.

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 3 mai 2017

Taxival, première victime des bus Macron ?

Offre de plus en plus réduite ! 

taxival

D'habitude, avant une élection, on voyait fleurir des mesures, certes symboliques et démagogiques, d'amélioration dans la vie des électeurs, tels augmentation des salaires et des retraites, report des dates-limites de paiement des impôts, etc... Cette fois-ci, même pas. Au contraire, voilà qu'on nous annonce à 5 jours du deuxième tour de l'élection présidentielle, une dégradation du service public dans la vallée ! Bien sûr, cela ne fait pas la "une" de la presse locale, et pourtant de nombreuses personnes vont être touchées, telle cette grand'mère qui, non prévenue, a dû se résigner à prendre un taxi de Villé à Albé pour un montant de 20 € !  

Je me suis posé la question de savoir si à distance rapprochée du débat public entre deux candidats, dont l'une m'horripile, et l'autre m'inspire la plus grande méfiance, j'allais m'exprimer de suite, ou le lendemain de l'élection. Finalement, considérant que le libéralisme sauvage n'accorde aucune trêve, il n'y a pas de raison que je ne réponde pas.

taxival1

A partir du 2 mai, l'offre Taxival est réduite de 9h à 15h30, bref une dégradation supplémentaire des transports publics et du service public, dans une vallée qui ne brille déjà pas beaucoup dans ce domaine ! Ce service, mis en place pour permettre un meilleur transport des particuliers dans le Val de Villé, à un coût réduit (2 € au départ, 2,50 € jusqu'en septembre 2016, 2,80 € jusqu'à aujourd'hui) il y a à peine une douzaine d'années, à l'époque où je siégeais à la commission "transports" de la comcom, le voilà en voie de destruction. Qui est responsable ? Les élus locaux ou départementaux en place aujourd'hui, qui ne réagissent pas au démantèlement d'un service public, que, pourtant ils subventionnent ? Les sociétés privées qui ont leur siège à Lons-le-Saunier ou Dijon, qui travaillent pour une société allemande nommée Flixbus, celle-ci ayant adopté le système des bus Macron ? Qu'importe. La seule question qui se pose, c'est de savoir quand s'arrêtera le démantèlement du service public au nom d'une soi-disante rentabilité ? Où va-t-on, après la suppression de Taxival ? Au démantèlement des transports scolaires, des lignes régulières, et j'en passe ? Et tout cela au nom d'un slogan : les bus Macron. Serons-nous ainsi obligés de combattre dès lundi matin celui qui aura été élu dimanche ?

Ici, le slogan de mai 1968 "Elections, piège à cons" semble toujours d'actualité.

Posté par jl boehler à 09:26 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 2 mai 2017

Un tram symbole pour l'Europe

Depuis ce week-end, la ligne D du tram strasbourgeois relie la capitale européenne et la ville frontalière allemande de Kehl.

OK_Tram_Alain_Fontanel_620x310

Magnifique ! Depuis ce week-end, on écrit un nouveau chapitre dans les relations franco-allemandes. Si une ligne de tram entre la France et l’Allemagne n’a rien de révolutionnaire (il en existe, par exemple, entre Sarreguemines et Sarrebruck), l’ouverture de la ligne D qui relie Strasbourg et Kehl, constitue non seulement une symbolique formidable, mais un élément pratique dans la vie quotidienne pour les gens qui vivent sur les deux rives du Rhin. 

Bien entendu, ce tram n’a pas seulement vocation à véhiculer les Strasbourgeois qui viennent acheter du tabac en Allemagne, mais cette connexion rapide et confortable, permettra des échanges franco-allemands à tous les niveaux – les deux villes se rapprochent et tendent vers une véritable intégration.

Pour une fois, chose rarissime, ce projet d’infrastructure n’a pas connu de contestation, hormis une initiative citoyenne qui protestait contre l’abattage de quelques arbres sur le tracé, sans pour autant remettre en question le projet lui-même. Badois et Alsaciens se réjouissent de ce projet ambitieux qui présente en plus la particularité d’avoir respecté autant les délais que les budgets, ce qui est rarissime dans les projets publics.

Ce week-end, on fera donc la fête dans les deux villes, sur les nouveaux arrêts aménagés le long du tracé de la ligne D, au terminus « Kehl Gare », dans les villes. A cette occasion, la circulation sur la ligne D sera gratuite, avec comme seul bémol que la gratuité ne s’applique pas aux autres lignes. A tous les coups, il y aura des visiteurs allemands qui profiteront de cette découverte pour faire un tour à Strasbourg et qui se retrouveront verbalisés dans une autre ligne que la ligne D. Mais bon, cela fait aussi partie des réalités transfrontalières… (selon "Eurojournalist")

Posté par jl boehler à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 9 mars 2017

RN 59 : Enquête parcellaire

Une enquête ? ou un enterrement 1ère classe du projet routier de la RN 59 ? Lire le communiqué de l'association RN 59 Sécurité.

communique2 

Posté par jl boehler à 10:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,