vendredi 19 avril 2019

Le taxi-drone a transporté ses premiers passagers

Alors qu'une dizaine de groupes mondiaux -- dont Boeing et Airbus -- travaillent sur ce moyen de locomotion censé révolutionner la mobilité urbaine, c'est un constructeur chinois qui a été le premier à proposer un vol à plusieurs passagers.

taxidrone

Des vols de démonstration de courte durée ont été proposés ce jeudi par la société EHang à plusieurs représentants de la presse invités à Vienne en Autriche. 

L'EHang 216, un appareil autonome bi-place s'est contenté de très brèves élévations verticales d'une dizaine de mètres, suivies d'atterrissages au point de départ. Sans dépasser les tribunes du stade Generali Arena de la capitale autrichienne où la démonstration a eu lieu. 

Ce véhicule aérien électrique sans pilote, bourré d'électronique, doit à terme pouvoir transporter deux passagers à basse altitude sur une distance de jusqu'à 35 km et offrir une nouvelle solution de mobilité en zone urbaine, selon EHang. 

La technologie est aujourd'hui prête pour un développement industriel mais ce type d'appareil doit encore être certifié par les autorités aériennes, puis décrocher des autorisations de vol, souligne Derrick Xiong, responsable marketing de la société. 

"Notre principal défi n'est pas la technologie, ni la réglementation, c'est le public", à savoir s'il est prêt à utiliser de tels appareils", a-t-il estimé lors de la présentation. 

Malgré l'absence de certification à ce jour -- qui explique que l'appareil n'ait pu quitter l'enceinte du stade --, EHang a recueilli "des milliers" de précommandes et veut faire produire son appareil en série "dès l'année prochaine". 

L'EHang 216 affiche une autonomie de vol de 30 minutes, une vitesse de pointe de 130 km/h et peut embarquer jusqu'à 260 kg. Sa charge de 17 kilowatts rend sa consommation utile comparable à celle d'une voiture électrique en milieu urbain.

Posté par jl boehler à 00:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 18 avril 2019

Réponse à Alsace-Nature !

Mon communiqué à la presse

orchid_e1

Pour cette réunion publique en comité restreint à Ste-Marie-aux-Mines concernant la déviation de Châtenois, les DNA ont publié dès hier matin ma réponse ! Aux dernières nouvelles, les quelques présents à ce meeting de cabine téléphonique auraient beaucoup évoqué mon blog qui a donc été la seule vedette de la soirée. Hélas, même les nombreux élus écologistes des vallées, bien qu'invités, étaient absents.

NB : aux dirigeants de cette association dite d'utilité publique, subventionnée par les pouvoirs publics (donc avec l'argent du contribuable), je signale qu'il existe au haut de la colonne de gauche une rubrique "Contactez l'auteur". Ils sont autorisés à y inscrire leurs doléances ! 

route_RN59

Posté par jl boehler à 00:06 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 17 avril 2019

Incendie à Notre-Dame

La colère des historiens

incendie

Au lendemain du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, les spécialistes en art tirent la sonnette d'alarme sur l'entretien des monuments.

"C'est l'incendie de trop". Les architectes et historiens sont en colère. Invités sur Franceinfo et BFMTV, au lendemain de l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ils estiment que ce drame aurait pu être évité et pointent le manque d'entretien des bâtiments historiques en France.

Alexandre Gady, historien de l'art, estime que l'édifice est malheureusement "perdu".

"On ne va pas reconstruire Notre-Dame, on va la réparer. Mais on l'a perdue. On se dit qu'un tel édifice, dans une ville comme Paris, dans un pays qui est la sixième puissance mondiale, ça a un côté profondément dérisoire d'assister impuissant à ce qu'il s'est passé", se désole-t-il sur Franceinfo.

La problématique de l'eau


Outre la charpente, datant du XIIIe siècle, partie en fumée, l'historien Alexandre Gady s'inquiète de la quantité d'eau qui a été déversée dans la cathédrale par les pompiers pour éteindre les flammes. "Le pire ennemi de l'architecture, ce n'est pas le feu paradoxalement, mais l'eau qui a été déversée pour sauver la cathédrale, qui va se retourner contre elle. Il va y avoir des infiltrations, des champignons, et un taux d'hydrométrie qui va mettre en danger les œuvres qui sont encore à l'intérieur", détaille-t-il sur BFMTV.

L'historien de l'art pointe par ailleurs le manque de budget alloué au patrimoine. "Nous disons depuis des années que le budget des monuments historiques est trop faible, qu'on en fait une variable d'ajustement, mais à un moment, ça devient des problèmes de sécurité graves",estime-t-il au micro de Franceinfo. Et d'ajouter :"L'état du patrimoine n'est pas du tout à la hauteur du niveau d'un grand pays. On a rogné sur les budgets, cherché des pis-aller, jusqu'au dernier, le loto du patrimoine. Tout ça est bien sympathique, mais le patrimoine, c'est une charge régalienne, c'est l'image de la France, c'est notre histoire ! À force de faire des petits bouts de trucs à droite et à gauche, on finit par le mettre en danger."

La responsabilité de l'État ?


Une négligence qui est visible dans d'autres églises parisiennes, selon Didier Rykner, rédacteur en chef du magazine la Tribune de l'Art, à BFMTV."J'ai visité il y a quelque temps l'église de la Madeleine. J'ai pris des photos de prises électriques dans tous les sens... ce n'est absolument pas aux normes. Demain, la Madeleine peut flamber. Il faudrait que madame Hidalgo se rende compte que les églises de Paris sont dans un état désastreux", assure Didier Rykner, qui demande à l'État de "prendre sa responsabilité" dans ce drame. (selon "Orange News")

Posté par jl boehler à 00:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 16 avril 2019

Notre-Dame de Paris en flammes

Les images de l'effondrement de la flèche 

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 15 avril 2019

En un siècle...

...le monde des enfants a progressé !

122410935

122410946

Posté par jl boehler à 05:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 14 avril 2019

La campagne des élections européennes commence

Une réunion à Sélestat

europ_ennes

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 13 avril 2019

Un poisson-lune géant échoué au sud de l'Australie

Un poisson-lune de 1,8 mètre, poisson osseux le plus lourd existant sur Terre, s'est échoué sur une plage australienne, et les images de ce spécimen méconnu ont fait le tour du monde.

poisson

Le poisson-lune ou môle a été retrouvé mort à l'embouchure du fleuve Murray, au sud de l'Australie ce week-end. Ce type de poisson se distingue par sa grande taille et sa forme plate particulière. Il peut peser jusqu'à 2,5 tonnes selon le National Geographic. 
Les raisons de l'échouage du poisson-lune ne sont pas connues. "Il est fréquent qu'ils se heurtent aux bateaux et certains sont si gros qu'ils peuvent faire couler un voilier", a affirmé Ralph Foster, le responsable de la collection de poissons du South Australian Museum. 
Le poisson-lune échoué était en fait d'une taille plutôt moyenne pour son espèce, selon lui.  Les poissons-lunes "peuvent être beaucoup plus gros (...) près du double de cette taille", a-t-il expliqué à la chaîne Australian Broadcasting Corporation (ABC). 
"Nous savons très peu de chose sur (cette espèce) ce n'est que dernièrement que la technologie nous a permis de commencer à avoir des informations". Elle est classée comme "vulnérable" par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). 
Ces poissons ont pour particularité d'étendre une partie de leur corps au soleil ce qui lui vaut son nom anglais de "sunfish". 
Ils peuvent aussi plonger à plusieurs centaines de mètres de profondeur. 
Les images du poisson échoué, postées sur Facebook par Linette Grzelak, ont suscité la curiosité. "Le nombre de médias du monde entier qui veulent en parler est incroyable. Je ne m'attendais pas à ça", a-t-elle indiqué à l'AFP.

poisson1

Posté par jl boehler à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 12 avril 2019

Séance plénière du Conseil Départemental

On y parle de la vallée de Villé, malgré l'absence de la conseillère !

cd67

Il est en effet question, lors de la séance plénière du 4 avril, de la création de la Maison des Aînés et des aidants, sur le périmètre des communautés de communes de Sélestat, du Ried de Marckolsheim et de la Vallée de Villé. Et le rapport n° CD/2019/006 a été voté à l'unanimité !

maison1

maison2

jeudi 11 avril 2019

Humour dans la vallée : "Lach a Scholla" !

Lettre au président Macron : la co-signature du maire de Villé !

signature

Décidément, à Villé, on ne fait rien comme ailleurs. Le Maire de Sélestat, grand ami du maire André Frantz, toujours aussi mécontent de la nomination à l'hôpital de Sélestat par l'ARS d'un directeur qui ne lui convient pas, a rappelé à la rescousse quelques-uns de ses collègues de la circonscription pour écrire au président de la république (rien que ça !) à ce propos. Sans vouloir revenir sur ce sujet évoqué sur ce blog le 28 mars dernier, imaginons quand même ce que cela serait si c'étaient les maires qui désignaient les fonctionnaires dans les établissements de leur commune. Je crois que je n'aurais jamais exercé à Villé.

Revenons quand même sur la signature du maire Frantz et sur ses attributions ! Il se dit "Président de l'Amicale Cantonale", même si celle-ci est à l'état de mort cérébrale depuis qu'il la dirige.

On sait qu'il est président de l'amicale de la vallée. Mais lui, il ne sait pas que le Val de Villé n'est plus un canton. Qui plus est, il parle des "Maires de Villé". On est déjà mal servi avec celui qu'on a, qu'est-ce que ce serait si le contribuable devait payer plusieurs maires ? Pourvu qu'on n'arrive pas à la situation du Venezuela qui n'a que deux présidents...

Le 50ème anniversaire du collège de Villé serait une fête d'Alsace-Nature !

Depuis quelques jours, le programme "événementiel" de l'association Alsace-Nature (paru sur facebook notamment) comprend deux dates à prévoir dans la vallée de Villé :

- le 4 mai : le printemps de Bassemberg (tous les corbeaux du village sont-ils des amis d'Alsace-Nature qui se bat pour la défense de leurs nids ?)

- le 15 juin : le 50ème anniversaire du collège de Villé. lui aussi organisé et soutenu par Alsace-Nature ? ou quelqu'un veut-il "récupérer" cet événement qui concerne surtout les enseignants, les élèves et leurs parents, et les élus ? Après avoir eu "zéro participants inscrits" à leur réunion de Ste-Marie-aux-Mines concernant la déviation de Châtenois, Il faut bien se rattraper comme on peut. Surtout si l'un des dirigeants ambitionnait de devenir maire d'un village de la vallée en 2020 ?

Mais peut-être vont-ils aussi déposer un recours au tribunal administratif contre la construction de ce collège, édifié après la guerre sur d'anciens jardins et vergers ? Peut-être obtiendront-ils même la démolition des bâtiments, ce qui ne serait pas pour déplaire à quelques jeunes cancres de fond de classe.

Enfin notons que toutes ces festivités seraient ravitaillées par l'excellent vin de montagne d'Albé. Le fournisseur (lui aussi membre d'Alsace-Nature ?) doit être le seul ravi de la publicité (gratuite ?) qui lui est faite à l'occasion de sa journée "portes ouvertes".

- Voir ci-dessous la copie d'écran de la page facebook d'Alsace-Nature (page supprimée par leur auteur après la parution de ce message) : 

alsacenature

Posté par jl boehler à 03:56 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 10 avril 2019

La forêt ivoirienne

Cacao, les enfants pris au piège

De Franceinfo, publié le 10 janv. 2019. Le travail des enfants dans les plantations a-t-il disparu, comme s'y est engagée l'industrie du chocolat en 2001 ? "Envoyé spécial" a enquêté en Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao.

CACAO_sans_cnc_aff1

cacao1

cacao

Posté par jl boehler à 09:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,