lundi 26 septembre 2022

Les abonnés Canal+ privés de Coupe du monde ?

On y arrive : le conflit Canal+/TF1 c'est une affaire juteuse (pour les deux groupes) à propos de la Coupe du Monde de football ! Bref, un vrai scandale...

canalA lire la presse locale (DNA - L'Alsace) :

foot1

foot2

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 19 septembre 2022

TF1 et Canal+ se foutent de nous

Après 15 jours de privation forcée des chaînes du groupe TF1 pour le téléspectateur, il faut croire que la guéguerre entre les groupes TF1 et Canal+ n'est pas prête de se terminer. Et la publicité d'une page entière dans la France entière (excusez du peu !)  est là pour en témoigner.

Evidemment, chacun des groupes déclare "regretter sincèrement" la situation, mais aucun ne fait un effort pour satisfaire le téléspectateur.

Et le conseil de TF1 de se brancher sur la TNT ne va satisfaire que quelques installateurs professionnels qui vous demanderont une ou plusieurs centaines d'€ pour leur déplacement ! à moins que vous ne préfériez voir certains programmes au mieux sur votre ordinateur, au pire sur votre téléphone portable.

Merci Canal+, merci TF1, nous admirons votre souci de satisfaire les téléspectateurs ! Macron, qu'attends-tu pour nationaliser ces mauvais élèves uniquement soucieux d'attirer notre fric sur leur compte en banque.

tf11

tf111

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

mardi 6 septembre 2022

L'électricité coûte 3 fois moins cher en Espagne et au Portugal

Alors que la plupart des pays ont subi une forte augmentation des prix de l'électricité depuis le début de la guerre en Ukraine, l'Espagne et le Portugal ont réussi à contenir cette hausse. Explications.

_lectricit_Les prix de l'électricité s'envolent. Les prix de gros de l'électricité pour 2023 en France ont battu des records en atteignant plus de 1 000 € le mégawattheure (MWh), contre 85 euros il y a un an. Un phénomène observé dans la grand majorité des pays d'Europe depuis le début de la guerre en Ukraine, en raison de la diminution des flux de gaz russe vers l'Europe, de nombreuses centrales thermiques utilisant du gaz pour générer de l'électricité. Belgique, Allemagne, Royaume-Uni, Italie... En quelques mois, tous les consommateurs de ces pays ont également observé une importante augmentation de leur facture d'électricité, au contraire des Espagnols et des Portugais.

Alors que le tarif atteignait 659,94 euros/ MWh en France ou en Allemagne ce samedi 27 août, il se situait "seulement" à 239,18 euros /MWh en Espagne et au Portugal, selon le site du Réseau de transport d'électricité. Un prix près de 3 fois moins élevé qui s'explique pour une raison : "la dérogation ibérique", dont bénéficient les deux pays.

Les compagnies énergétiques taxées plutôt que les consommateurs

Au mois d'avril dernier, les deux pays ont eu l'autorisation de mettre en route un système tarifaire qui plafonne les prix du gaz, qui entre dans la production électrique, afin d'alléger la note d'électricité des ménages et des entreprises. "Pour une fois, ce ne sera pas les mêmes qui paieront", avait déclaré la ministre de la Transition écologique espagnole, Teresa Ribera, en expliquant que les compagnies énergétiques allaient faire les frais de cette baisse.

Ce système longuement et durement négocié avec Bruxelles a permis aux deux pays de décrocher du système tarifaire européen et permet "de dissocier la formation du prix de l'électricité" de celui "du gaz". Pendant 12 mois, la dérogation ibérique permet à l'Espagne et au Portugal de plafonner à 40 euros le MWh dans un premier temps, avant de monter progressivement pour atteindre une moyenne de 50 euros le MWh sur l'année. Comme le gaz représente entre 20% et 30% de la production électrique, cela permettra une réduction du prix de l’électron de 30%.

Le prix du gaz sera plafonné à 40 euros le MWh durant les six premiers mois, avant de monter progressivement pour atteindre une moyenne de 50 euros le MWh sur l'année, soit la moitié de ce qu'il avait coûté ces trois derniers mois. Le gouvernement espagnol calcule que le système va se traduire par une réduction directe de 30% de la note d'électricité, avec un mégawattheure à 130 euros en moyenne, au lieu de 210 euros ces derniers mois.

Le système européen inadapté à ces deux pays

Un statut particulier pour ces deux pays qui font figure d'exception, car la péninsule ibérique a un niveau d'exposition plus élevé à l'évolution du marché de gros. En effet, la majorité de l'électricité produite dans ces pays l'est à partir de sources renouvelables et ils comptent très peu d'interconnexions avec le marché européen. Un isolement qui empêche la péninsule ibérique d'échanger et d'avoir accès aux énergies renouvelables du nord de l'Europe, ce qui l'oblige à fonctionner comme une île.

Peu avant la mise en place de ce système, l'Espagne et le Portugal avaient connu une forte hausse des coûts de l'énergie en raison des règles du marché européen de l'électricité, qui obligent les producteurs à vendre leur énergie au prix de la technologie la plus chère, c'est-à-dire celle des centrales à gaz. Un système jugé inadapté à la réalité énergétique de la péninsule ibérique et qui rend le système européen qui prévalait défavorable aux deux pays.

Depuis plusieurs mois et la flambée des prix de l'énergie, la France et d'autres pays d'Europe pointent du doigt le fonctionnement du marché européen de l'électricité. Plusieurs pays le jugent responsable de cette envolée spectaculaire notamment parce qu'il indexe le prix de l'électron sur celui du gaz. (selon Yahoo-actualités)

Posté par jl boehler à 01:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 3 septembre 2022

Guerre Canal+/TF1 : les téléspectateurs pris en otages

Le désaccord entre les deux poids lourds de la télévision va impacter les abonnés via satellite, soit près de 3 millions de personnes.

canal1TELEVISION - Écran noir sur 5 chaînes pour des millions d’abonnés à Canal . Le groupe, qui appartient à Vivendi, a annoncé ce vendredi 2 septembre « renoncer » à la diffusion des chaînes gratuites du groupe TF1, dans le cadre du renouvellement du contrat de distribution entre les deux parties, en raison notamment de l’exigence d’un versement « d’une rémunération très conséquente ».

« Face à ces exigences infondées et déraisonnables pour des chaînes qui sont accessibles gratuitement pour tous et qui doivent le rester, le groupe Canal+, partenaire de longue date du Groupe TF1, est contraint de renoncer à diffuser ces chaînes en France métropolitaine », a indiqué Canal+ dans un communiqué.

3 millions d’abonnés lésés

Cette coupure va concerner « près de 3 millions de personnes », précise Le Parisien, qui indique que « cette mesure pénalise les clients du satellite, tributaire de Canal pour accéder au petit écran », contrairement à ceux qui passent via les box Internet Orange, Free, SFR ou Bouygues.

Dans un communiqué, le groupe TF1 « déplore fortement » cette décision de Canal+ et rappelle aux millions de téléspectateurs lésés qu’ils peuvent toujours « retrouver les chaînes et le replay sur MyTF1.fr et via l’application MyTF1 sur mobile et tablette ».

« Conscient de l’importance de la Coupe du monde de football (20 novembre - 18 décembre, ndlr) pour ses abonnés, et fort de son partenariat avec beIN Sports qui détient l’intégralité des droits de la compétition, le groupe Canal+ sera en mesure de proposer l’intégralité de l’évènement à ses abonnés », a encore assuré la filiale du groupe Vivendi.

Ce n’est pas la première fois que les deux géants de l’audiovisuel français s’écharpent sur le sujet de la distribution des chaînes gratuites du groupe TF1 (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI).

Communiqué de TF1

tf1

001

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

lundi 29 août 2022

Les algues de Saint-Pierre et Miquelon

Depuis plusieurs jours dans l'archipel, un bureau d'étude effectue un état des lieux de la ressource en algues à Saint-Pierre et Miquelon.

miquelonDurant deux semaines, des repérages sont effectués à différents endroits de Saint-Pierre et de Miquelon afin d'étudier la ressource en algues. Objectif : cartographier les champs marins. Deux ingénieures sont venues sur le plateau de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère pour expliquer la démarche

Plusieurs méthodes réalisées

Grâce à une météo clémente, les zones d'études sont survolées en drone, assez près de la surface. C'est la société Geomatic Development qui est chargée de ce chantier. En parallèle, sur la partie marine, les ingénieures travaillent de concert avec la société Allen Mahé grâce à un dispositif photographique, qui est immergé. Une zone est déterminée afin de la cartographier très précisément. Puis dans un second temps, des transects - ou lignes - sont effectués  afin de repérer la "biomasse algale" mais aussi "des espèces", comme le relatent les deux ingénieures invitées sur le plateau de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère.

Ces méthodes permettent à terme une vision globale et complète pour déterminer la répartition et les quantités d'algues présentes dans l'archipel. Les conclusions des recherches seront présentées en septembre prochain.

Algoculture, filière d'avenir pour l'archipel ?

Utilisées dans l'alimentaire, la cosmétique ou encore le milieu médical, les algues sont un marché en pleine expansion et pèsent 15 milliards d'euros au niveau mondial.
Pour le moment, il est encore trop tôt pour savoir si celles présentes sur les côtes de Saint-Pierre et de Miquelon pourront à terme être intégrées dans une filière de production.
Ce qui est sûr c'est que plusieurs acteurs locaux et économiques s'y intéressent.

En mars dernier par exemple, cette plante aquatique avait été à l'honneur lors de la sixième édition de la semaine de l'emploi maritime. À cette occasion, la plateforme de recherche scientifique avait organisé une sortie sur le terrain à l'anse à Ravenel à Saint-Pierre, dans le but de sensibiliser les habitants aux différentes espèces présentes sur l'île.Une fois terminés, les prélèvements et résultats de la cartographie de l'archipel seront transmis à une entreprise métropolitaine qui déterminera la présence de molécules bioactives. Cette étape permettra de savoir dans quels domaines (pharmaceutique, cosmétique, agro-alimentaire...) les algues de Saint-Pierre et Miquelon peuvent être valorisées. (selon France.info)

miquelon2

Posté par jl boehler à 04:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 19 août 2022

Une jeune otarie soignée à Tahiti

Une jeune otarie a été retrouvée à Rurutu dans l'archipel des Australes mercredi 3 août 2022. Très affaiblie, elle a été envoyée à Tahiti le 5 août et prise à la clinique vétérinaire de Fariipiti. L'équipe soignante met tout en œuvre pour qu'elle puisse rejoindre la mer et retrouver ses congénères...

tahitiRetrouvée à Rurutu le 3 août dernier l'otarie blessée, amaigrie et déshydratée, avait été directement prise en charge par un habitant de Rurutu, membre du réseau local d’échouage (mammifères marins et autres espèces protégées) de Polynésie française, supervisé par la Direction de l’environnement.

Le 5 août, l'animal a ensuite été transféré en avion vers la clinique de Fariipiti, où les premiers soins lui ont été prodigués.

Le pronostic vital est toujours engagé mais l’animal semble reprendre des forces. Des analyses complètes sont en cours pour essayer de comprendre son état de santé actuel et la raison de son échouage. L'équipe soignante s'occupe de l'otarie, jusqu'à ce qu'elle puisse à nouveau nager et retrouver ses congénères...

Il s’agirait d’une otarie de Nouvelle-Zélande, Arctocephalus forsteri. Des analyses génétiques préciseront son espèce.

En dehors de son aire de répartition

Mi-juillet, c'est à Rapa aux Australes qu'une otarie s'échouait. L'association Mata Tohora pour la protection des mammifères marins de Polynésie, rappelait justement que, bien qu'elles ne fassent pas partie des espèces recensées en Polynésie, les otaries sont fréquemment observées ces dernières années : en août 2012, août 2016, juillet 2020, juillet 2021, juillet 2022 puis en août 2022 à Raivavae, Tubuai, Rurutu et Rapa dans l'archipel des Australes... Des dates qui coïncident toutes avec la période fraîche en Polynésie. 

Pourtant, la Polynésie ne convient pas vraiment au régime alimentaire des otaries, qui se nourrissent essentiellement de krill (petits crustacés des eaux froides) et de poissons-lanternes (Myctophidae). Or, l'océan polynésien est pauvre en krill, même s'il abrite néanmoins des poissons de la famille des myctophidae. (selon "Polynésie.1")

Posté par jl boehler à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 16 août 2022

Norvège : Un morse devenu une vedette estivale pourrait être euthanasié

Le morse Freya se baigne dans les eaux d’Oslo depuis le 17 juillet dernier et attire énormément d’attention au point de mettre sa vie et celles des badauds en danger.

Il est devenu une véritable vedette dans le fjord d’Oslo. Les autorités norvégiennes ont annoncé jeudi qu’elles envisageaient d’euthanasier le morse Freya. Cette jeune femelle de quelque 600 kg continue d’attirer énormément d’attention malgré les appels incessants à rester à distance et à ne pas la déranger.

norv_ge« Le comportement imprudent du public et le non-respect des recommandations des autorités peuvent mettre des vies en danger », a souligné une porte-parole de la Direction norvégienne de la pêche, Nadia Jdaini. « Nous explorons maintenant des mesures supplémentaires parmi lesquelles l’euthanasie peut être une véritable alternative », a-t-elle ajouté.

Sur place depuis mi-juillet

Les morses vivent généralement sous les latitudes encore plus septentrionales de l’Arctique, mais Freya, dont le nom renvoie à une déesse associée à l’amour et à la beauté dans la mythologie nordique, est arrivé à Oslo. Devenu une vedette dans la torpeur estivale, l’animal a été filmé chassant des oiseaux ou se hissant sur des embarcations chaloupant sous son poids pour y somnoler, y faisant au passage des dégâts significatifs.

Mais, malgré les consignes, l'animal continue d’être importuné par des curieux qui se baignent à proximité ou s’en approchent excessivement, parfois avec des enfants, pour le photographier, a indiqué la Direction de la pêche. « Son bien-être est clairement diminué. Le morse ne dispose pas d’assez de repos et les experts avec qui l’on discute estiment maintenant qu’il est stressé », ont fait valoir les autorités.

Espèce protégée, le morse se nourrit essentiellement d’invertébrés tels que les mollusques, les crevettes, les crabes et les petits poissons. S’il ne s’en prend normalement pas aux êtres humains, il peut, selon des experts, se sentir menacé par des importuns et les attaquer. (Selon "20 minutes")

NB : Aux dernières nouvelles, et contre toute attente,  le morse a été euthanasié.

Posté par jl boehler à 02:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 23 juillet 2022

Qu’est-ce que le « taafien » ?

Une langue cocasse parlée dans les îles françaises du bout du monde !

Cette année, la France célèbre le 250e anniversaire de la découverte des îles Crozet et Kerguelen. Un monde d’outre-mer peuplé de manchots et où l’on cause le « taafien ».

kergu_lenQuel lien entre un manchot, un Breton du nom de Kerguelen et Bruno Fuligni, un historien d’origine strasbourgeoise ? Leur passion des terres insulaires. Pas les charmantes îles du littoral aux élégants volets bleus des douillettes résidences secondaires.

Non, leur trip, ce sont les cailloux perdus dans les lointaines latitudes de mers redoutables, les bouts de terre aperçus après des jours de mer, les rochers qui vous fracassent la coque des bateaux, vous abîment la vue à force de se planquer dans le brouillard et vous gèlent les poils de nez à coup de blizzard.

Le goût de l’aventure

Vu comme ça, ça ne fait pas rêver. Pourtant, ces îles, rien qu’à les épeler, c’est le goût de l’aventure au bout de la langue : Terres australes et antarctiques françaises. Ou les « Taaf » comme on nomme ces Territoires d’outre-mer composées des îles Crozet et Kerguelen, des îles Amsterdam et Saint-Paul, des îles Eparses et la terre Adélie en Antarctique.

Kerguelen, découverte en 1772

Revenons à notre trio. Ces côtes égarées au sud de l’océan Indien, où seul le manchot a élu domicile, c’est le finistérien Yves-Joseph de Kerguelen qui en découvrit une partie en 1772. 250 ans plus tard, c’est l’historien et écrivain Bruno Fuligni qui les raconte à travers un lexique savoureux du « parler taafien ».

kergu_len1

Voici quelques rudiments du Taafien, langue parlée par  le personnel des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) :

  • Bannette : couchette suspendue dans une cabine de bateau.
  • Bib : médecin du district
  • Bibou : médecin adjoint.
  • Biosécurité : procédure de décontamination visant à limiter l’introduction d’espèces allochtones invasives.
  • BLO : Bête à Longues Oreilles, pour ne pas dire «lapin» sur le bateau (tradition marine).
  • Bonbon : jeune éléphant de mer.
  • Cabane : abris de type refuge de montagne implanté dans les zones reculées des îles.
  • Chef de district ou CDD : représentant du préfet administrateur supérieur sur un district, il dirige la base.
  • District : nom donné aux 5 territoires des TAAF.
  • DZ : zone de décollage de l’hélicoptère (Drop Zone).
  • Echelle de pilote : échelle de corde suspendue à la coque du navire permettant de monter sur celui-ci.
  • Forum : salon-bar du navire.
  • Journal de bord : récit des passagers décrivant la rotation, sur le site des TAAF.
  • Manip : sortie sur le terrain.
  • Marduf : contraction de « Marion Dufresne », nom du navire ravitailleur.
  • OP : Opération Portuaire. Synonyme de rotation, elles sont au nombre de 4 par an dans les îles Australes. Tous les deux ans en moyenne, une OP a également lieu dans les îles Eparses.
  • OPEA : chargé des Opérations Extérieures Australes, il est le chef d’expédition et le coordinateur durant la rotation du Marion Dufresne. Autrefois, cet acronyme signifiait Officier Portuaire des Expéditions Australes.
  • Pacha : désigne aussi bien le Commandant d’un navire, comme le Marion Dufresne, que l’éléphant de mer mâle qui veille sur son harem de femelles.
  • Passerelle : salle de pilotage du navire.
  • Petite marie : désigne toute personne affectée au service en salle.
  • Pup : jeune otarie.
  • Rotation : exprime le trajet du Marion Dufresne II lorsqu’il part en expédition depuis La Réunion vers les terres australes (ou les îles Éparses) jusqu’à La Réunion, synonyme d’OP.
  • TAAF : littéralement Terres australes et antarctiques françaises, c’est une collectivité territoriale d’outre-mer possédant l’autonomie administrative et financière. Ses territoires sont les îles Éparses, les îles Australes et la terre Adélie.
  • Vie-Com : bâtiment regroupant la salle de restauration et le bar sur les bases.
  • VSC : Volontaire de Service Civique. Statut professionnel regroupant la plupart du temps des jeunes scientifiques. Anciennement VAT puis VCAT.

    kergu_len3

Posté par jl boehler à 01:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 20 juillet 2022

Mission locale de Saint-Martin (Antilles)

La Mission locale de Saint-Martin accueille les représentants nationaux et régionaux de l’Union Nationale des Missions Locales.

saint_martinLa semaine dernière, les Missions Locales d’Antilles et de Guyane ainsi que des représentants de l’Union Nationale des Missions Locales dont le président national, Stéphane Valli, se sont réunis ici pour célébrer la création de la Mission Locale de Saint-Martin, présidée par Raphael Sanchez, élu de la collectivité territoriale de Saint-Martin et dirigée par Maggy Gumbs.

Cette réunion était l’occasion de rencontrer les pouvoirs publics et partenaires locaux de la Mission Locale et poser les bases d’un futur réseau des Missions Locales des Antilles et de Guyane. Après des séances de travail très productives, la délégation a rencontré Vincent Berton, le Préfet, pour échanger sur la situation des jeunes à Saint-Martin.
La délégation en a aussi profité pour aller à la rencontre de l’entreprise d’insertion EME dans son atelier et visiter les chantiers en cours dans le quartier de Concordia.
Puis c’est au Centre Symphorien d’Insertion de Quartier d’Orléans que la délégation s’est rendue afin d’échanger avec ses nombreux partenaires associatifs. Pour conclure ces journées riches en enseignement, tous les représentants des Missions locales ont participé au gala organisé par l’antenne territoriale, dernière-née des 440 structures que compte le réseau national qui fête cette année ses 40 ans.

Saint_Martin_seminaire1_1024x683

Posté par jl boehler à 03:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 19 juillet 2022

Terres australes

Quand deux Bretons découvraient Kerguelen et Crozet

crozetEn 1772, à quelques semaines d’intervalle, Marion du Fresne et Kerguelen de Trémarec, partis chacun de leur côté en expédition à la recherche du mythique continent austral, découvrent deux archipels, situés au sud de l’océan Indien.

Ce sont des terres fantasmées depuis l’Antiquité. Déjà les Grecs, puis les Romains, avaient émis l’hypothèse de l’existence d’une masse de terres situées aux confins de l’hémisphère sud, au-delà des territoires connus par l’Homme. Un continent austral qui équilibrerait symétriquement la masse des terres de l’hémisphère nord. « La Terra australis incognita continue de hanter les conceptions cosmographiques du Moyen Âge, pour apparaître finalement sur les cartes marines à partir de la Renaissance, sous la forme d’une vaste terre qui s’étend parfois du détroit de Magellan jusqu’à l’Australie », peut-on lire sur le site internet des TAAF, les Terres australes et antarctiques françaises.

crozet1

crozet2

Posté par jl boehler à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :