samedi 1 mai 2021

Spécial "premier mai"

006

Posté par jl boehler à 09:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 21 avril 2021

Guyane : difficile combat contre le variant brésilien

Le variant brésilien ? "Aucune idée de ce que c'est, il n'y a que les scientifiques qui le savent", sourit Gui, Guyanais de 84 ans. Contrairement à la population, les autorités locales s'inquiètent, ont renforcé les restrictions et étendu la vaccination aux plus de 30 ans.

guyane

En Guyane, département qui partage une frontière fluviale et terrestre de 730 kilomètres avec le Brésil, "Le variant P1, dit brésilien, représente aujourd'hui plus de 84% des prélèvements positifs", a indiqué cette semaine le préfet Thierry Queffelec.

Selon les autorités sanitaires, "la couverture vaccinale de 5,32% en Guyane reste trop limitée pour protéger le territoire", elles ont donc annoncé élargir la cible vaccinale aux personnes de plus de 30 ans, dans cette région où une personne sur deux a moins de 25 ans.

Pourtant, au centre de vaccination de l'Encre, le seul de Guyane, les patients venus recevoir leur injection ne semblent pas tous s'en inquiéter. 

Outre Gui, l'octogénaire, qui se dit, en souriant, pas du tout effrayé par le variant brésilien, Thomas, 32 ans, se montre tout aussi décontracté. Il espère même pouvoir voyager au Brésil bientôt grâce au vaccin. 

Le personnel de santé enchaîne les vaccins sans temps mort, "entre 60 et 100 piqûres par jour", précise l'un d'eux. Cependant, pas de bousculade, ni de file d'attente, les patients arrivent 15 minutes avant l'heure du rendez-vous, se font enregistrer et passent dans une des sept lignes de vaccination.

Hervé, 73 ans, est venu avant tout pour prémunir sa famille. En revanche, le variant l'inquiète un peu plus que les autres. "Nous sommes voisins du Brésil, où la contamination est énorme, il était nécessaire de me protéger à ce niveau-là", car il n'est pas serein: "nous n'avons pas de frontière", déplore-t-il, "on ne sait pas qui rentre et qui sort".

Contenir le variant

La suspension des liaisons aériennes entre la France et le Brésil a braqué les projecteurs sur la Guyane voisine. Mercredi, le ministère de l'Intérieur annonçait la mise en place de tests antigéniques à l'arrivée des vols en provenance de Cayenne, en plus du test PCR négatif et du motif impérieux obligatoire pour voyager. 

Le lendemain, la préfecture dévoilait un nouveau train de mesures : un couvre-feu du samedi 19H00 au lundi 05H00 dans huit communes, dont Cayenne et Kourou, un auto-test à réaliser à l'aéroport pour les voyageurs vers Paris, et un renforcement des contrôles à la frontière avec le Brésil.

A l'hôpital de Cayenne, le plan blanc a été déclenché mercredi, 18 des 23 lits de réanimation étant occupés, en majorité par des malades du Covid-19. La Guyane a connu une remontée fulgurante du taux d'incidence ces dernières semaines. Il culmine à 173 cas pour 100.000 habitants et atteint 200 à Cayenne et les communes limitrophes.

La prégnance du variant brésilien incite maintenant des personnes à se faire vacciner.

Fatoumata Traoré, infirmière au Centre Hospitalier de Cayenne, remarque que beaucoup d'institutrices viennent au centre de vaccinations. "Elles craignent d'être contaminées à la reprise des cours par des élèves qui seraient allés au Brésil pendant les vacances", explique-t-elle à l'AFP, "ces personnes n'étaient pas très motivées mais sont venues".

Le récent arrêt des liaisons aériennes entre la France et le Brésil ne concerne pas le département, car il n'y a plus de liaisons aériennes entre la Guyane et le Brésil depuis longtemps, l'unique compagnie assurant ces vols a quitté le territoire dès le premier confinement.

Mais si la frontière terrestre est fermée depuis plus d'un an, elle reste poreuse, des piroguiers parviennent à déjouer la surveillance sur le fleuve Oyapock. Le trafic des pirogues a diminué mais n'a pas cessé. En revanche, le prix de la traversée a augmenté. (selon "Tahiti.infos")

Posté par jl boehler à 04:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 6 mars 2021

Huit jours de galère grâce à un technicien étourdi !

Depuis vendredi, 26 février à 9 h du matin, comme une grande partie du quartier "Petit Liban", j'ai été privé d'internet et de téléphone ! Une erreur d'un technicien étourdi de je ne sais quel opérateur, pour laquelle il a fallu un peu plus de huit jours à réparer (3 ou 4 câbles à rebrancher, semble-t-il). Je publie ci-dessous le courrier que j'ai envoyé à la presse, disons "à titre poshume".

fibre

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 2 mars 2021

Le pied-de-nez d'un boucher lyonnais

Depuis lundi 22 février, un menu unique sans viande est proposé aux élèves dans les cantines scolaires de Lyon (Rhône). Face à cette décision, un boucher de la ville a choisi d'offrir des steaks hachés aux enfants, comme le rapporte BFM Lyon.

boucherC'est peu dire que la décision du maire EELV Grégory Doucet a provoqué un tollé allant bien au-delà des limites de la ville. Depuis lundi 22 février, les cantines scolaires de Lyon (Rhône) servent aux élèves un menu unique sans viande. La mesure, censée "accélérer le service" en tenant compte du protocole sanitaire imposé, a suscité de vives polémiques au niveau national. "Arrêtons de mettre de l'idéologie dans l'assiette de nos enfants !", a notamment supplié Julien Denormandie, le ministre de l'Agriculture, sur Twitter.

Alors que le débat politique autour de ce sujet est particulièrement animé, un boucher lyonnais a, lui, pris une initiative étonnante : tout enfant venant dans sa boutique, située dans le quartier de la Croix-Rousse, se voit offrir un steak haché gratuit. "On a vu que la viande avait été retirée des cantines, donc on essaie de faire ce que l'on peut pour aider les enfants, a expliqué Maxime Falgère, le gérant de la boucherie, à BFM Lyon, mercredi 24 février. Certains d'entre eux n'ont pas les moyens de manger de la viande au moins une fois par semaine."

"Tout le monde se sent trahi" 

Le boucher a ainsi prévu de distribuer 1 000 steaks hachés au total. Et si la situation persiste, il n'hésitera pas à prolonger son offre au-delà du mois de février. "Tout le monde se sent un peu trahi, nous comme les éleveurs, souffle-t-il. Nous sommes dans la ville de la gastronomie, les enfants doivent avoir le choix de pouvoir manger ou non de la viande à l'école."

Posté par jl boehler à 02:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 18 février 2021

Sous l’emprise du gourou d’Algrange exilé en Allemagne : une victime témoigne

Condamné en 2010 à un an de prison ferme par la cour d’appel de Metz pour avoir monté un groupe sectaire en Moselle, l’ex-gourou d’Algrange dirigerait aujourd’hui une communauté en Allemagne, à Berlin. L’une de ses anciennes disciples, de retour chez elle au Mexique, témoigne.

algrangeIl se fait désormais appeler Dao. Ou Hidgi Chuan. Il dirige une école, la « Sai Tai Chi Dao School », où l’on y enseigne des arts martiaux sur fond de méditation, de danses et « others » disciplines à Berlin. En Moselle, on le connaît sous son surnom de « gourou d’Algrange », condamné en 2010 à un an de prison ferme par la cour d’appel de Metz pour violences et séquestration (1). En 2005, l’interpellation de ce Nancéien dans une maison de maître de cette petite ville de la vallée de la Fensch avait permis de démanteler la secte Minh Vacma, « la voie pour les arts chevaleresques et arts martiaux associés ». Sous le toit de cette demeure cossue, le quadragénaire de l’époque régnait en maître, infligeant sévices et punitions à des disciples soumis à un régime rigoriste. Aujourd’hui, les dérives... communautaires du Lorrain s’enracineraient Outre-Rhin.

« Il y a de nouvelles personnes impliquées et davantage de victimes. Dont moi… » Sarai Lopez a fréquenté l’école Sai Tai Chi Dao dès son arrivée en Allemagne, en mars 2020. Cette Mexicaine, qui devait auditionner pour différentes compagnies de danse professionnelle à Berlin, se cherchait alors un logement : « C’est un site de bénévolat qui m’a mise en lien avec la structure dirigée par Dao. Il se présentait comme psychologue, ostéopathe, moine Shaolin et se disait aveugle. En échange du toit et de la nourriture, notre rôle consistait à aider aux travaux ménagers et autres activités que l’école organisait. »

Sur place, elle amorce une relation avec un proche de Dao. Les premiers temps, l’idylle est harmonieuse avec cet Allemand se faisant passer pour un ancien des forces spéciales. Il l’aide notamment pour l’obtention d’un visa de séjour. « Puis tout a basculé. Ils m’insultaient à la moindre occasion », accuse-t-elle. Avant que le duo n’exige qu’elle se conforme au code « vestimentaire » imposé aux membres de la communauté : « Ils m’ont forcée à être nue dans la maison… Ils ont dit que ne pas être nue comme les autres faisait de moi une traître, une personne fermée. » « Violences physiques et psychologiques étaient notre quotidien », avance la Sud-Américaine qui dit avoir profité d’une punition – « dix jours à la porte de la communauté parce que j’avais laissé le réfrigérateur ouvert » –, pour regagner son pays.

À charge, ce témoignage, corroboré par d’autres membres passés par la Sai Tai Chi Dao School, ne suffit pas à affirmer que l’ex-gourou d’Algrange a transgressé l’article 4 de la loi fondamentale du pays qui garantit « l’exercice sans restriction de toute religion ou vision du monde ». Contactée par nos soins, l’antenne berlinoise de l’agence d’État SektenInfo met en garde : « Nous n’utilisons pas le terme négatif de « secte ». Cela contredirait la neutralité de l’État à l’égard des attitudes idéologiques et religieuses. Nous parlons de groupes et de communautés en conflit. »

La structure concède, toutefois, une demande de renseignements récente sur l’école de Dao : « Il s’agissait essentiellement de l’offre à un jeune adulte de vivre gratuitement dans l’école en question et de s’impliquer dans la communauté. » Soit, pour rappel, les mêmes conditions d’entrée que celles mises en place par la secte algrangeoise Minh Vacma. (selon "Le républicain lorrain")

(1) Le tribunal correctionnel de Thionville l’avait condamné en 2008 à cinq ans de prison ferme en son absence

Posté par jl boehler à 05:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 13 février 2021

Un séisme de magnitude 7,7 ébranle les îles Loyauté et la Nouvelle-Calédonie

Un violent séisme de magnitude 7,7 a ébranlé mercredi la région des îles Loyauté et de la Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS).

loyaut_2Le tremblement de terre a déclenché une alerte au tsunami, a indiqué le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique.

L'USGS a dans un premier temps rapporté une magnitude de 7,9, qu'il a ensuite révisée à 7,5 puis 7,7.

L'épicentre du séisme a été localisé à environ 400 kilomètres au sud-est de l'archipel des îles Loyauté, et à environ 430 kilomètres du Vanuatu, selon l'USGS.

La Nouvelle-Calédonie est située au sud-ouest de l'océan Pacifique, à environ 1.500 km à l'est de l'Australie.

La région englobant la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu voisin fait partie de la Ceinture de feu du Pacifique, l’une des zones d'activité sismique les plus intenses de la planète.

La plaque australienne portant la Nouvelle-Calédonie et les îles Loyauté plonge sous l'arc du Vanuatu en créant la fosse du Vanuatu.

loyaut_1

Posté par jl boehler à 04:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 7 février 2021

Pourquoi le ciel a-t-il paru orange ce samedi ?

Sirocco : Une couleur jaune inhabituelle dans le ciel

sirocco2

C'est un ciel d'une couleur inhabituelle qui a surpris les Alsaciens ce samedi matin, comme les habitants d'une large partie de la France. Ces tons jaune/orangé sont liés à un phénomène météo dû à une tempête de sable dans le Sahara couplé à une remontée de sud.

Comme l'indique Keraunos, l'observatoire des orages et des tornades, "le ciel peut paraître bien ocre dans le sud ce matin. L'advection de sable venue d'Afrique est assez significative dans un flux de sud qui plonge très bas en latitude à l'avant d'un front froid ondulant".

En résumé, c'est un coup du sirocco : il y du sable en suspension dans l'atmosphère à haute altitude et c'est ce qui donne cette étrange couleur au ciel. C'est un phénomène courant pour le sud de la France, mais plus rare pour le nord.

La tempête de sable au nord-est du Maroc, avec des vents soufflant à plus de 100 km/h en altitude, et des températures localement proches de 27°C remonte vers la France offrant un spectacle météo particulier aux observateurs.

Des pluies chargées de particules de sable sont tombées en fin de journée, ce qui a sali les voitures et le mobilier urbain. Même Sébastien Loeb, de passage chez lui, s'est cru sur le "Dakar".

sirocco

sirocco6

Posté par jl boehler à 00:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 4 février 2021

Pose de la fibre optique : quelle galère !

Un grand manque de sérieux

fibre5Décidément la pose de la fibre optique relève du folklore. Quelle histoire pour finalement tirer un cable et poser un boitier ! il y déjà, semble-t-il, des mésententes entre services. Ainsi, à Villé, une personne s'étant vue proposer un rendez-vous pour le vendredi 30 décembre 2020, s'étant vue rappeler ce rendez-vous à quatre reprises par SMS (y compris le matin même), et ayant attendu un technicien toute la journée, a entendu le téléphone sonner vers 17 h pour se faire signifier par le technicien qu'il ne viendra pas. Motif : sa direction lui a donné trois clients à visiter à la même heure.

Rendez-vous est à nouveau pris pour le 8 janvier 2021. Et là même scénario ! Le client devra  encore attendre. Finalement, il sera servi le 16 janvier, alors que 40 cm de neige s'étaient abattus sur la ville. Pour trouver un ancien boîtier en creusant, impeccable !

Mais ceci n'est rien à côté de ce qu'ont vécu d'autres comme ceux de Blienschwiller dont les déboires ont été relevés par la presse locale sous le titre :

Les fils de fibre optique dans les airs, les fourreaux souterrains oubliés

fi_bre1

fibre2

fibre3À un endroit du village aussi, le câble tombé au sol sous le poids de la neige a été remis comme ils l’ont pu par des personnes du village, sur un poteau. 

Posté par jl boehler à 04:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 1 février 2021

Les plus riches sortent indemnes voire renforcés de la pandémie

L'ONG Oxfam a estimé lundi, dans son rapport annuel sur les inégalités, que les grandes fortunes mondiales étaient jusqu'ici sorties indemnes voire renforcées de la pandémie, renouvelant son appel à taxer la richesse afin de combattre "le virus des inégalités".

pand_mie"Les 1.000 personnes les plus riches du monde ont retrouvé leur niveau de richesse d’avant la pandémie en seulement neuf mois alors qu’il pourrait falloir plus de dix ans aux personnes les plus pauvres pour se relever des impacts économiques", fait valoir l'ONG dans ce rapport publié le jour de l'ouverture du Forum économique mondial (WEF) qui se tient en ligne - et non pas à Davos en Suisse - jusqu'à vendredi. 

A l'échelle mondiale, les milliardaires ont même  vu leur fortune augmenter de 3.900 milliards de dollars entre le 18 mars et le 31 décembre 2020, selon l'ONG qui s'appuie en particulier sur les données de Forbes et de Credit Suisse. 

En France, les milliardaires - dont Bernard Arnault, 3e fortune mondiale derrière les américains Jeff Bezos et Elon Musk - ont "gagné près de 175 milliards d’euros" sur la même période, "dépassant leur niveau de richesse d’avant la crise". C'est la troisième plus forte progression, après les Etats-Unis et la Chine. 

Face à cette flambée des inégalités, Oxfam reprend les propositions des économistes Thomas Piketty et Gabriel Zucman en faveur d'une hausse de la fiscalité des plus riches.

"La crise du corona doit marquer un tournant dans la fiscalité des personnes et des entreprises les plus riches. Elle nous offre l'occasion d'établir enfin une fiscalité juste, de mettre fin au nivellement par le bas et d'initier un nivellement par le haut. Cela peut prendre la forme d'une augmentation de l'impôt sur la fortune, de taxes sur les transactions financières et de mesures d'éradication de l'évasion fiscale", note le rapport.

L'ONG cite en exemple l'Argentine, qui a adopté en décembre une loi instituant un impôt extraordinaire sur les grands fortunes, susceptible de rapporter quelque 3 milliards de dollars, pour financer la lutte contre les effets du Covid-19. 

En France, où l'impôt sur la fortune a été supprimé en 2018, le gouvernement a exclu d'augmenter les impôts d'ici la fin du quinquennat en 2022 pour financer son coûteux plan de soutien à l'économie.

A l'occasion de la sortie de ce rapport, Oxfam France lance lundi une campagne pour dénoncer les inégalités. La devise républicaine, détournée en "liberté, inégalités, fraternité", sera brandie devant des lieux symbolisant la République dans 10 villes de France dont Paris, Lyon et Lille. 

pand_mie1

Posté par jl boehler à 06:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 18 janvier 2021

"Gaz de Barr", bras armé de "Hydrocop"

"Gaz de Barr", fournisseur d'énergies (électricité à Villé depuis fin 2019), fait de plus en plus parler de lui. C'est ainsi qu'on apprend par la presse locale que Gaz de Barr est actionnaire d'un grand groupe français de production d'électricité, "Hydrocop", dont le siège se situe à Grenoble. Cette société exploite en effet 20 centrales électriques dites de "haute chute" et 10 de "basses chutes".

centraleSituée essentiellement dans les Alpes, avec sa comptabilité à Aubervilliers (banlieue parisienne), voilà qui rapproche singulièrement le producteur du consommateur ! et qui explique les augmentations indécentes en pleine période de crise sanitaire et économique sur les factures des habitants de Villé. L'argent villois va-t-il servir à enrichir les actionnaires grenoblois et parisiens de Hydrocop ? La question mérite d'être posée. A l'heure où beaucoup de villois manifestent plus ou moins ouvertement leur mécontentement, l'information tombe à pic. Tout comme méritent d'être connues les conditions et montants de la transaction entre le vendeur (Centrale Electrique Vonderscheer) et l'acheteur (Gaz de Barr et autres actionnaires ?).

Ci-dessous carte des points de production d'électricité de Hydrocop :

hydrocopExtrait de presse locale, paru sous "Barr" :

barr1

barr2

barr3

*  Les principaux actionnaires de "Hydrocop" :

barr4* à lire : http://www.hydrocop.fr/

Posté par jl boehler à 00:58 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,