mardi 14 février 2017

Un tableau très parlant

Pour qui le contribuable français paie-t-il le plus ? Pour nos riches concitoyens qui pratiquent l'évasion fiscale vers certains paradis ? ou le pauvre migrant, bombardé dans son pays, qui cherche refuge chez nous ?

migrants

Posté par jl boehler à 01:57 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

samedi 11 février 2017

Fin des frais d'itinérance en Europe

Bruxelles est content – un accord entre les grands opérateurs de télécommunication semble avoir été trouvé. Mais est-ce que cela signifie réellement la fin des frais d’itinérance ?

Il s’agit d’un progrès énorme pour les consommateurs européen. Le 15 juin 2017, les institutions européennes comptent prendre la dernière marche dans l’abolition des frais d’itinérance qui s’appliquent encore et toujours à la téléphonie et l’utilisation d’internet à l’étranger. A Bruxelles, un accord a été trouvé entre les institutions et les grands opérateurs de télécommunication qui eux, doivent continuer à se rémunérer mutuellement lorsque leurs clients se trouvent dans un autre réseau à l’étranger. Mais est-ce vraiment la fin du « roaming » ?

OK_mobile_phone_Tim_Parkinson_Wiki_ccby20_620x310

Oui et non. Puisque les opérateurs devront continuer à se rémunérer mutuellement, les frais d’itinérance ne sont pas totalement abolis, mais en cas de dépassement du forfait contracté dans leur pays d’origine, les frais d’itinérance appliqués à ce moment-là, ne pourront pas dépasser le « prix du gros » en vigueur entre les opérateurs. Ces « prix de gros » seront de 0,032 € par minute pour les appels et 0,01 € pour les SMS et les tarifs pour l’utilisation d’internet seront régressifs : 7,7 € / Go à partir du 15 juin 2017, 6 € / Go àa partir du 1er janvier 2018, 4,5 € / Go en 2019, 3,5 € / Go en 2020, 3 € / Go en 2021 et 2,5 € / Go en 2022.

Seul petit soucis – la clause permettant aux opérateurs d’appliquer des frais d’itinérance en cas « d’abus » par les consommateurs. Ces « cas d’abus » ne sont pas (encore ?) définis dans les textes et tant que les opérateurs peuvent déterminer eux-mêmes ce qu’ils considèrent être un « cas d’abus », les frais d’itinérance n’auront pas encore tout à fait disparus.

Mais force est de constater qu’il s’agit d’une véritable percée de la politique européenne en faveur des 500 millions de citoyens européens. Connecter toute l’Union Européenne, c’est forcément une bonne chose et ainsi, les temps des mauvaises surprises au retour des vacances sont terminés – plus de facture de téléphone mobile pharaonique, plus de coupure à l’étranger pour cause de dépassement du forfait.

C’est la pratique qui montrera comment cela se passera avec « l’utilisation abusive » – mais on en saura plus dès cet été. Car vous pourrez profiter de cette abolition des frais d’itinérance dès les vacances d’été et il sera plaisant de vivre cette expérience d’une Europe connectée à des tarifs comme à la maison. Si seulement l’Europe pouvait agir avec la même détermination dans tous les autres dossiers brûlants qui nous occupent actuellement…

Posté par jl boehler à 00:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 1 janvier 2017

Meilleurs voeux !

Bonne année 2017, bonne santé et beaucoup d'humour pour ne rien gâcher.ob_32520f_bonne_annee

Posté par jl boehler à 13:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 23 décembre 2016

Un vrai procès pour Christine Lagarde

Une pétition

photo_afp_1482416170

Les internautes s'insurgent après la décision de la Cour de justice de la République, qui a jugé lundi la patronne du FMI et ex-ministre de l’Economie Christine Lagarde coupable de "négligence" dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, mais qui l’a tout de même dispensée de peine.

145000 signatures en trois jours

Une pétition a été lancée sur le site Change.org. Celle-ci est notamment adressée au président de la République François Hollande. Et en trois jours, elle a déjà recueilli plus de 145 000 signatures, ce qui en fait l'une des plus virales. La plateforme rappelle que plusieurs de ses pétitions ont eu un réel impact sur les décisions politiques, à commencer par celle de Jacqueline Sauvage, pour qui François Hollande avait fini par demander une grâce partielle.

Concernant l'affaire Christine Lagarde, les signataires de la pétition se plaignent d'une justice à deux vitesses. L'auteur du texte, un certain Julien Cristofoli, enseignant, écrit notamment : "Le 13 mai 2016 dernier une personne sans domicile fixe de 18 ans, qui s'était introduite dans une maison de Figeac pour y voler du riz et des pâtes par nécessité, a été condamnée à 2 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Cahors. Ce 19 décembre 2016, Madame Christine Lagarde vient d'être jugée coupable par la Cour de Justice de la République tout en étant dispensée de peine. Quelle honte pour notre "démocratie" ! 

 Et la pétition de réclamer "un vrai procès" pour la patronne du FMI. "L'ancienne ministre de l'Économie doit répondre de ses actes devant un tribunal correctionnel ordinaire et en assumer les conséquences."

Posté par jl boehler à 01:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 16 novembre 2016

Guadeloupe, c'est la France aussi ...

... et la presse de l'hexagone n'en parle pas

baillif

Les habitants de Baillif (Guadeloupe) se mobilisent contre le manque d'eau. Les coupures sont nombreuses et quand l'eau arrive au robinet, elle est impropre à la consommation. Pour marquer leur colère, ils ont dressé un barrage hermétique à la sortie de Baillif en direction de Vieux-Habitants.

A Sainte-Rose, un barrage hermétique a également été érigé sur la N2 à hauteur du Comté de Lohéac par le collectif des terres de Desbonnes. Un différend autour de la propriété de terres entre les agriculteurs de ce secteur et Hubert de Jaham, le petit Bolloré antillais, est cette fois en cause.

baillif2

Posté par jl boehler à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 28 octobre 2016

Encore une histoire à Meaux !

meaux

On connaissait, grâce à son député-maire Jean-François Copé candidat aux primaires de la droite, le prix très intéressant des petits pains briochés à Meaux (entre 10 et 15 centimes d'€). Mais voilà une histoire qui ne manque pas de sel non plus et qui se passe devant lycée privé Bossuet ... à Meaux, une fois de plus ! Décidément cette ville doit souffrir de tous les ... maux !

Et c'est le maire LR Christian Robache de la ville voisine, Montévrain, qui en est à l'origine. Son fils, élève au lycée cité, aurait été victime de quelques mots déplacés sur facebook. Son père a donc demandé à la police de le chercher à la sortie des cours pour l'accompagner à la maison. Une menace grave aurait plané au-dessus de la tête du fiston.

Ce sont donc onze policiers municipaux, formant une escorte inhabituelle, qui ont conduit le fils du maire chez lui. Il paraît que ce genre de pratique est habituel aux Etats-Unis, mais en France ce n'est pas très légal. Pourtant le maire ne risque pas de sanctions pénales (personne n'ayant porté plainte). Il s'est quand même vu adresser quelques remontrances par la sous-préfecture de Meaux pour cette peccadille... Et peut-être ce maire a-t-il contribué au ras-le-bol des policiers contre les surcharges de travail ?

Posté par jl boehler à 00:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 11 septembre 2016

Des sangliers partout

 

Une maman sanglier et ses cinq marcassins se sont greffés aux vacanciers pour profiter de la mer Méditerranée sur la plage de Cerbère dans les Pyrénées-Orientales. Une maman sanglier et ses cinq marcassins se sont greffés aux vacanciers pour profiter de la mer Méditerranée sur la plage de Cerbère, dans les Pyrénées-Orientales.

Posté par jl boehler à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 7 septembre 2016

Quand passent les cigognes ...

La Champagne remplace-t-elle l'Alsace ?

cigogne

Décidément, la Région du Grand-Est, avec ses nouveaux panneaux, déroute même les cigognes qui, au lieu de passer par l'Alsace, migrent par l'autre bout de la Région. Encore une dérive pour laquelle Philippe Richert devra rendre des comptes aux Alsaciens privés de leur palmipède emblématique.

C'est ainsi que dimanche vers 17 heures, un à un les automobilistes se sont immobilisés le long de la D951, à hauteur de Champfleury, à la sortie de Reims en direction d’Épernay pour admirer un spectacle gratuit. Dans un champ voisin, des dizaines de cigognes se sont posées, d’autres peu farouches ont même atterri sur les lampadaires d'un hypermarché voisin. Un spectateur en a dénombré 67 !

« Rien d’exceptionnel » selon la Ligue de protection des oiseaux (LPO) de la Marne, « Nous sommes en plein dans le pic de migration des cigognes blanches. Les oiseaux les plus précoces ont commencé leur voyage vers le 15 juillet et les retardataires passeront dans la région début septembre. En effet, l’ensemble de la région Grand Est est sur le chemin de migration entre l’Europe du Nord (Allemagne, Pologne…) et l’Afrique du centre, lieu traditionnel d’hivernage ». Après cette étape « réparatrice », où les animaux ont pu se nourrir et recharger les batteries, les cigognes devraient reprendre leur envol « direction le détroit de Gibraltar, lieu de passage vers le continent africain ».

En période de migration, ces oiseaux – qui ne volent que la journée pour profiter des courants d’air ascendants – parcourent entre 150 à 300 km par jour. Lundi matin, les cigognes de Champfleury avaient repris leur envol, car ces cigognes semblent avoir encore en tête le "Concordat" valable en Alsace-Moselle depuis Napoléon Ier et tiennent au repos du dimanche.

cigogne1

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 12 août 2016

400 ans d'espérance de vie pour les requins du Groenland

Né sous Louis XIII !

requin

Les requins du Groenland sont les vertébrés ayant l'espérance de vie la plus importante et peuvent atteindre l'âge de 400 ans dans les eaux froides de l'Arctique, selon une étude publiée jeudi.

Ces créatures ne grandissent que d'environ un centimètre par an et leur lent développement contribue à leur exceptionnelle longévité. Ils vivent ainsi plus longtemps que les autres champions que sont les tortues des Galapagos ou les baleines du Groenland.

Une seule espèce animale au monde est connue pour avoir une longévité plus importante, un coquillage: "L'espérance de vie du requin du Groenland n'est battue que par celle de la praire d'Islande (507 ans)", note l'étude publiée dans le magazine Science.

Le requin du Groenland est le plus gros poisson à voir le jour dans les eaux arctiques. Il leur faut pas moins de 150 ans pour atteindre leur maturité sexuelle, explique encore l'étude.

Celle-ci s'est basée sur des analyses au carbone 14 effectuées sur les lentilles oculaires de 28 femelles pêchées par accident.

Les chercheurs peuvent obtenir des éléments sur l'âge des créatures marines en trouvant des traces de radiations atomiques dans leurs tissus, ces traces résultant des tests nucléaires menés depuis les années 1950.

Les deux plus grands requins étudiés étaient longs de 4,93 mètres et de 5,02 m. Les chercheurs ont estimé qu'ils étaient "âgés d'environ 335 ans et 392 ans respectivement".

La plus vieille femelle pêchée accidentellement avait donc vu le jour au milieu du règne de Louis XIII...

La durée de vie moyenne des requins du Groenland est d'environ 272 ans, ont estimé les auteurs de cette étude.(selon AFP)

Posté par jl boehler à 01:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 11 août 2016

Essais nucléaires dans le Pacifique

La France accusée de crime contre l'humanité

mururoa

Selon une informatipn de l'AFP, l'Eglise protestante Maohi, qui regroupe les protestants de Polynésie française, va attaquer la France pour crimes contre l'humanité, en raison des conséquences des essais nucléaires dans l'archipel, a-t-elle annoncé à Tahiti en conclusion de son 132ème synode.

"Pour toutes les conséquences des essais nucléaires, et pour son mépris face à toutes les maladies endurées par les Polynésiens, l'Eglise protestante Maohi a décidé de porter plainte contre l'Etat français au tribunal de La Haye", a annoncé dimanche devant les fidèles Céline Hoiore, la secrétaire générale de cette église. Cette plainte doit aussi être présentée à l'ONU.

Les Polynésiens sont presque tous chrétiens, répartis dans de nombreuses églises, mais protestants et catholiques sont majoritaires. La puissante église protestante prend régulièrement des positions à connotation politique et s'est déjà opposée aux essais nucléaires. Avec cette plainte, elle durcit le ton.

Le principal opposant politique aux essais nucléaires, Oscar Temaru, a salué une décision "historique". "C'est un crime contre l'humanité parce que les essais nucléaires français nous ont été imposés, il y a eu des morts, et il y aura encore les générations futures qui vont souffrir de ces essais nucléaires" a déclaré le leader indépendantiste à la presse locale.

Le président de l'Eglise protestante Maohi a exprimé un point de vue similaire, le soir même sur la chaîne locale TNTV : "Ce n'est pas une histoire passée, c'est une histoire qui va durer des milliers d'années".

"Nous allons aller exposer notre division face aux Nations-Unies, je pense qu'il faut d'abord nous mettre tous d'accord, et nous serons alors plus forts", a au contraire estimé l'ancien président autonomiste Gaston Flosse, qui a défendu les essais lorsqu'il était au pouvoir.

Les Polynésiens demandent l'indemnisation des patients touchés par des maladies radio-induites, la pérennisation de la dette nucléaire (un versement de l'Etat qui a baissé à plusieurs reprises depuis la fin des essais), ou encore la création d'un mémorial. Le Président François Hollande s'était engagé à accéder à ces requêtes lors de sa venue à Papeete en février.

Alain Juppé, venu fin juillet en Polynésie, a également pris des engagements en ce sens, dans l'hypothèse où il accéderait au pouvoir.

L'association 193 (en référence aux 193 essais nucléaires réalisés en Polynésie française entre 1966 et 1996) assure avoir recueilli plus de 45.000 signatures, dans une collectivité qui compte environ 190.000 électeurs, pour demander l'organisation d'un référendum local sur la question nucléaire. 

Polynésie: Hollande reconnaît "l’impact" des essais nucléaires, insuffisant pour les associations

Moruroa, Fangataufa.

C'est un hommage à toutes et tous touchés par le nucléaire en général. Mais aussi ce son, sur des images originales de mon "camion", présent avec moi, Jean-Paul Vimare, à Fangataufa ce jour de 1975. C'est notre seule récompense, celle de nos gamins atteints de maladies radio-induites de nos veuves qui pleurent, de nos camarades "chimio-thérapirisés". "Morts pour la France dans l’indifférence générale". N'oubliez jamais que des hommes ont été envoyés de force sur les centres de tirs. Pas moi j'étais "volontaire". Je savais sans plus, mais pour les conséquences NON!! Je ne peux plus me réfugier derrière "Jeune et Innocent". Coupable? Victime? C'était comme ça! Internet n'existait pas! Avions nous le choix? Nous les sans grades? NON! D'autres l'auraient fait à notre place.

Posté par jl boehler à 00:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,