mardi 28 août 2018

Des meurtriers cachés

Jos Brech wanted!

Une affaire, cet assassinat du jeune néerlandais de 11 ans Nicky Verstappen, qui fait rapprocher ce cas par la presse de l'affaire Gregory. Dans les deux cas, après de longues années d'enquête, ces assassinats semblent rester des mystères. Cela le reste pour l'affaire Gregory, moins pour l'affaire Nicky Verstappen où l'ADN semble avoir désigné un suspect, Jos Brech.

josbrechstemarie

Celui-ci vit reclus et caché dans son chalet des Vosges à Sainte-Marie-aux-Mines. Oui, mais voilà, à l'arrivée des gendarmes au chalet, il a disparu. Et là l'affaire prend une autre tournure, qui fait bien plus penser à un autre quadruple assassin en fuite, Xavier Dupont de Ligonnès, dont personne n'a plus de nouvelles depuis sept ans.

Seule différence : après sept ans de cavale, Dupont de Ligonnès court toujours (à moins qu'il ne soit décédé), Jos Brech est retrouvé et arrêté en Espagne, quelques jours après le lancement d'un avis de recherche international. 

Brech a été interrogé ce lundi par un juge d'instruction espagnol au sujet de son extradition vers les Pays-Bas. Le Néerlandais a accepté la procédure accélérée pour son extraditionBrech a été arrêté par une équipe spéciale pour les fugitifs, la "Fugitive Active Search Team".

josbrecharrete

Jos Brech: la vidéo de son arrestation en Espagne

Posté par jl boehler à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 8 août 2018

Enfin le haut débit en Polynésie

Internet : la pose du câble sous-marin Natitua a commencé

tahiti

Le câblier l'Île de Batz est arrivé à Hao pour commencer la pose du câble sous-marin qui devrait permettre de procurer l'internet haut-débit dans 20 îles des Tuamotu (anciennement Nouvelles-Hébrides) et des Marquises avant la fin de l'année. La cérémonie d’atterrage du câble a eu lieu samedi matin. 

tahiti1

Les hommes du câblier L'Île de Batz sont sur le pont. Ils travaillent 24 heures sur 24 sept jours sur sept et ce n'est que le début. Le navire est arrivé ce samedi 4 août à Hao pour attaquer la pose du câble Natitua. Une cérémonie d’atterrage de Natitua était organisée sur place en présence de la ministre en charge du numérique, Tea Frogier. 

La fin de la pose du câble sur l'ensemble de la Polynésie est prévue aux alentours de la première semaine d'octobre. Le câble quant à lui sera pleinement opérationnel à la fin de l'année 2018. 

Le câblier L'Île de Batz tirera les 2800 kilomètres du futur câble sous-marin domestique entre dix îles des Tuamotu et des Marquises. 

Les experts ont décidé de commencer l'atterrage du câble par l'extrémité Est. Les travaux de la première branche de Natitua ont commencé dès l'arrivée du câblier à Hao ce samedi. Le câblier se dirigera ensuite vers Makemo où il devrait arriver ce mardi, puis Fakarava le 14 août. Le navire devrait continuer sur sa lancée et être à Arutua le 20 août et le 24 à Kaukura. Le planning pour cette première branche est prévisionnel et dépendra essentiellement des conditions météorologiques. 

tahiti2

L'Île de Batz reviendra alors sur Tahiti et plus précisément à Hitia'a, le 3 septembre pour tirer la deuxième branche du câble. Elle partira de la station d'atterrage toute neuve de Hitia'a o te Ra. Le câblier continuera à tirer le câble jusqu'à Rangiroa où il est attendu le 10 septembre. C'est depuis cet atoll que les branches Nord et Sud du câble Natitua seront raccordées. Le 15 septembre, le câble atteindra Manihi et le 20 Takaroa. 

Enfin, début octobre le câblier devrait rejoindre les eaux marquisiennes pour poursuivre sa pose. Ainsi, il connectera Hiva Oa le 1er octobre et Nuku Hiva le 6 octobre. Le temps estimé de tous ces raccordements est de deux mois et demi. 

tahiti4

Le câble devrait être posé dans sa totalité dès la première semaine d'octobre. Après une période de tests, il devrait être opérationnel à la fin de l'année 2018. 

Natitua n'est pas qu'un câble sous-marin, une grande partie des îles qui pourront bénéficier de l'internet à haut débit seront desservies par un réseau de faisceaux hertziens. Cela concerne les îles Amanu, Faaite, Apataki, Tikehau, Ahe, Takapoto, Tahuata, Fatu Hiva, Ua Pou et Ua Huka. 

A la fin de l'année, une population de plus de 20 000 habitants répartis sur 20 îles des Tuamotu et des Marquises disposera ainsi d’une liaison internet haut débit, grâce à l’installation de ce câble de 2 800 kilomètres.

Posté par jl boehler à 00:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 28 juillet 2018

Eclipse de lune

Eclipse de lune totale - Pixmodels

_clipse

_clipse

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 18 juillet 2018

La victoire des Bleus s'invite à l'Assemblée Nationale

Macron "s'approprie" la joie du peuple, selon des députés !

AN

Le parti communiste

Les députés communistes ont estimé mardi que le chef de l'Etat avait provoqué "beaucoup de frustration" en s'appropriant "la joie du peuple" liée à la victoire des Bleus, regrettant aussi la vitesse avec laquelle le car des footballeurs a défilé lundi sur les Champs-Elysées. "Il semble qu'il y ait eu beaucoup de frustration que le président de la République s'approprie presque de manière exclusive et irrationnelle la joie qui est celle du peuple de France", a observé l'un de leurs porte-parole, Sébastien Jumel, lors d'un point de presse. Le chef de l'Etat "avait l'air pressé de les retrouver" et "entre un bus qui fend la foule pendant quatre heures en 1998 et des supporters qui attendent quatre/cinq heures en plein cagnard et qui voient les footballeurs dix secondes, je pense qu'on pouvait trouver un équilibre", a ajouté ce député de Seine-Maritime. Emmanuel Macron "se prend pour le capitaine de l'équipe de France alors qu'il n'a pas beaucoup joué", a aussi affirmé M. Jumel, ajoutant être "très heureux" de la victoire des Bleus face à la Croatie, deuxième Coupe du monde de football remportée par la France, vingt ans après celle de 1998. "On peut être en joie et continuer à combattre les choix politiques" du gouvernement, a observé à ses côtés Elsa Faucillon, également porte-parole des élus PCF.

Les Républicains

Un peu plus tard, dans les couloirs de l'Assemblée, Fabien Di Filippo (LR) a formulé des critiques similaires, déplorant le peu de "temps passé sur les Champs-Elysées" où le public n'a vu les joueurs qu'"une douzaine de petites minutes" quand "dans le confort douillet de l'Elysée", il y a eu "deux, trois heures de célébration". "Une Coupe du monde, c'est une liesse populaire et cette célébration, elle doit se faire avec le peuple (...) et à côté de ça, on a fait accélérer le bus pour qu'ils soient le moins en retard possible à la réception à l'Elysée", a-t-il dénoncé, évoquant la déception de familles et enfants qui "ont traversé la France parfois, attendu des heures entière dans la chaleur pour voir leurs idoles".

Jean Lassalle, député non-inscrit

"Le petit peuple n'a pas le droit de voir l'équipe qui vient de triompher en son nom devant la planète toute entière", a lancé lundi soir dans l'hémicycle de l'Assemblée Jean Lassalle, jugeant que "M. Macron a voulu les accaparer à l'Elysée".

crillon

Les Bleus ont descendu lundi devant environ 300.000 personnes l'emblématique avenue des Champs Elysées sur un bus à impériale, là où un demi-million de personnes était venu le 13 juillet 1998 acclamer leurs glorieux aînés - dont faisait partie leur sélectionneur Didier Deschamps. Joueurs et encadrement de l'équipe de France ont ensuite été reçus à l'Elysée, où la présidence avait invité 3.000 personnes, dont de nombreux jeunes, pour les fêter. Cette journée de communion s'est toutefois finie sur une fausse note : alors que des milliers de supporters attendaient ensuite l'apparition des Bleus au palace du Crillon en soirée, ils ont vu leurs espoirs douchés et certains ont laissé éclater leur colère.

15789940lpw_15790925_article_fblwc2018fraarrivalfans_jpg_5419586_660x281

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 5 juillet 2018

Coupe du monde de football

A la Brasserie du Centre à Villé 

coupe

Posté par jl boehler à 04:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 22 juin 2018

Un crocodile saute du lac et tue le pasteur lors d’un baptême en Ethiopie

En Ethiopie, le révérend Docho Eshete dirigeait une cérémonie devant une petite centaine de fidèles dimanche dernier au bord du lac Abaya, dans le sud de l’Ethiopie, lorsqu’un crocodile est sorti de l’eau et l’a mordu aux jambes, au dos et aux mains, entrainant son décès.

bapt_me

« Il a baptisé une première personne et il est passé à une autre ... Tout à coup, un crocodile a sauté hors du lac et a attrapé le pasteur », a déclaré Ketema Kairo, un habitant de la ville à la BBC.

Les membres de la communauté et les pêcheurs locaux se sont précipités pour sauver Docho Eshete, membre du clergé protestant, a déclaré le policier Eiwnetu Kanko, utilisant des filets de pêche pour empêcher le crocodile d’emmener le pasteur plus loin dans le lac. mais « Ils ont seulement réussi à récupérer son cadavre », a ajouté Kanko, un officier d’Arba Minch, à 300 miles au sud de la capitale éthiopienne, Addis-Abeba.

crocodile_afrique

Selon le quotidien britannique Daily Telegraph, les services de baptême protestants en Afrique sont souvent conduits au bord des rivières ou des lacs, les participants étant totalement ou partiellement immergés dans l’eau à la manière du baptême de Jésus-Christ par Jean-Baptiste.

Les attaques de crocodiles sont fréquentes en Afrique, rapporte le journal, et de nombreuses victimes sont des femmes qui lavent des vêtements.

En outre, selon le Daily Telegraph, les crocodiles du lac Abaya ont une réputation d’agression envers les humains en raison d’une pénurie de poissons causée par la surpêche.

L’incident est survenu un mois après qu’un crocodile au Zimbabwe ait arraché le bras de Zanele Ndlovu, 25 ans, cinq jours avant son mariage avec son fiancé britannique, Jamie Fox, âgé de 27 ans.

Posté par jl boehler à 09:21 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 14 juin 2018

Organisation du Mondial 2026 : Trump vainqueur

Le Maroc perd la bataille face au trio nord-américain

Mondial_2026_FIFALe Maroc est tombé armes à la main, ce mercredi, dans la course à l'organisation du Mondial 2026. Le Congrès de la FIFA qui s'est tenu à Moscou, à la veille de la Coupe du Monde en Russie a plutôt opté pour le bloc américain.

Le verdict est finalement tombé, ce mercredi 13 juin à Moscou, lors du 68e Congrès de la Fédération internationale de football association (FIFA). Cette première attribution de l'organisation de la coupe du monde sous l'ère Gianni Infantino a en effet connu un engouement particulier. En lieu et place de la vingtaine de personnes du Comité exécutif de la FIFA qui avait droit au vote, ce scrutin a été ouvert au Congrès, c'est-à-dire à toutes les fédérations du football mondiale.

Ainsi, sur les 203 membres du Congrès qui ont pris part au vote pour l'attribution du Mondial 2026, la liste "United 2026", constituée par le trio nord-américain Etats-Unis/Canada/Mexique, a remporté le scrutin avec 67% des voix, au détriment du Maroc.

En dépit de l'espoir entretenu par les Africains d'organiser un second Mondial après celui de l'Afrique du Sud en 2010, le jeu était presque fait. Car lors de l’évaluation des deux dossiers le mois dernier, le trio américain avait obtenu une note de 4 sur 5, quand le Maroc avait de son côté été évalué à 2,7 sur 5.

Notons que le Mondial 2026 est le premier qui se jouera à 48 équipes. Ce scrutin constitue le cinquième auquel le Royaume chérifien participe, mais les résultats n'ont jusque-là pas évolué pour le pays du Roi Mohammed VI.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 10 juin 2018

Coupe du monde 2022 : des changements ?

Le Qatar opposé à un élargissement à 48 équipes

coupeLe Qatar, pays organisateur de la Coupe du monde 2022 qui doit rassembler 32 équipes nationales, pourrait s'opposer à un élargissement à 48 équipes, a révélé lundi le président de la Fifa, Gianni Infantino. Le premier Mondial à 48 équipes est programmé pour 2026, année pour laquelle le Maroc d'une part, un trio USA-Mexique-Canada d'autre part, sont en lice pour l'organiser. "Les Qataris ont obtenu une Coupe du monde à 32 équipes. Les contrats sont là pour être respectés", a déclaré Infantino.

32 équipes, ça suffit ! Le Qatar, pays organisateur de la Coupe du monde 2022 qui doit rassembler 32 équipes nationales, pourrait s'opposer à un passage à 48 nations, a révélé lundi le président de la Fifa, Gianni Infantino. Le premier Mondial à 48 équipes est programmé pour 2026, année pour laquelle le Maroc d'une part, un trio Etats-Unis-Mexique-Canada d'autre part, sont en lice pour l'organisation. 

coupe2

La proposition d'un Mondial à 48 équipes, en 2026, a été validée dans la foulée de l'élection d'Infantino aux commandes de la Fifa, il y a deux ans. Et Gianni Infantino juge « intéressante à étudier » la proposition par la Confédération sud-américaine (CONMEBOL) d'avancer de quatre ans cet élargissement. Le président de la Fifa n'a pas affirmé catégoriquement que le Qatar avait le droit de mettre son veto à cette proposition, mais estimé qu'il serait « absolument » injuste d'imposer cet élargissement anticipé à un pays qui est en train de préparer un tournoi à 32 équipes. 

« Il est évident que le Qatar devra être d'accord » (pour accueillir 48 sélections), a souligné M. Infantino, pour qui un tel accord du Qatar sera indispensable « car nous devons travailler ensemble », a-t-il déclaré à des journalistes, au siège de la Fifa à Zürich. Les membres de la Fifa doivent se réunir en Russie dès la semaine prochaine. Ils vont décider, formellement, si l'option d'un Mondial-2022 à 48 équipes mérite une analyse plus approfondie.

« Ils ont obtenu un Mondial à 32 équipes »

coupe1

Selon le président Infantino, il est prématuré de spéculer sur cette hypothèse: « Nous avons un contrat avec les Qataris. Ils ont obtenu une Coupe du monde à 32 équipes. Nous en sommes là. Les contrats sont là pour être respectés », a-t-il ajouté. L'autre aspect de cette question est, selon certains experts, le besoin de recourir à une co-organisation si le Mondial passe de 32 à 48 équipes: « Bien sûr, plus d'équipes cela veut dire plus de stades, plus de sites, plus d'hôtels, plus de transports », a souligné M. Infantino. 

« Est-ce qu'il serait possible de le faire seulement au Qatar, cela pose question, donc il faut regarder cela de plus près », estime le président de la Fifa, alors que l'attribution du Mondial-2022 au Qatar suscite, depuis huit ans, plusieurs controverses. Des soupçons de corruption font toujours l'objet d'une enquête de la justice suisse, ajoutés à des accusations d'abus des droits de l'Homme, sur les chantiers de certains stades, sans compter un embargo économique de la part d'autres pays du Golfe, sur fond de financement du terrorisme. 

La désignation pour 2026 dans quelques jours

coupe3

Le Qatar a, jusqu'à maintenant, surmonté tous ces obstacles mais, selon Simon Chadwick, un expert de l'université britannique de Salford, partager cette Coupe du monde serait « une défaite pour Doha ». La question de la co-organisation sera au centre des débats la semaine prochaine en Russie, lors du Congrès de la Fifa, le 13 juin, qui doit choisir entre le Maroc et le trio Canada-Etats-Unis-Mexique, longtemps considéré comme favori. 

Le Maroc est bel et bien candidat à l'organisation du Mondial 2026

Vendredi dernier, les inspecteurs de la Fifa ont qualifié la candidature africaine comme étant « à haut risque », en matière de stades, d'hébergement et de transports, tout en donnant des notes solides au projet nord-américain. Sur ces bases, la Task Force de la Fifa aurait déjà pu éliminer le Maroc mais elle préfère laisser décider, par vote, les participants au Congrès de la Fifa. Ce qui pourrait donner une dernière chance au Maroc. 

Leur vote « devrait vraiment être basé sur le football », estime M. Infantino, alors qu'une attribution au Maroc serait considérée, en plus d'une surprise, comme un camouflet absolu pour le président américain Donald Trump.   

coupe4

coupe6

coupe5

Posté par jl boehler à 00:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 8 juin 2018

Trop de cigognes sont de retour

L'animal emblématique de l'Alsace, autrefois menacé d'extinction, est de nouveau si nombreux qu'il en résulte des problèmes.

cigognePlusieurs grands médias en ont parlé : la cigogne, sauvée de l'extinction, commence à causer des problèmes en Alsace. D'une part, beaucoup de grands nids sont maintenant une menace, d'autre part, et la présence massive de ces élégants oiseaux est une menace pour d'autres espèces. Pourtant personne ne penserait à prendre des mesures contre la cigogne.

Les problèmes sont multiples, particulièrement à Munster, où les cigognes ont maintenant installé en quelque sorte leur quartier général. Les nids, souvent lourds de plusieurs centaines de kilos, obstruent les cheminées, bloquent le fonctionnement des systèmes d'eau chaude et peuvent même conduire à l'accumulation de gaz d'échappement et dans le pire des cas, à l'empoisonnement au monoxyde de carbone. Sans compter la contamination fécale à grande échelle.

cigogne4

De plus, la grande faim des grandes et petites cigognes était un danger pour d'autres espèces: une cigogne adulte a besoin d'environ un demi-kilo de nourriture chaque jour. Grenouilles, insectes, petits mammifères - tout y passe, même les poussins du grand courlis, espèce alsacienne autrefois nombreuse, aujourd'hui menacée, car les cigognes mangent systématiquement sa progéniture.

Mais que faire pour atteindre l'équilibre ? Alors que la cigogne ait été en danger pendant longtemps, elle est maintenant de retour à la maison et redevient pour l'Alsace un symbole au même titre que les maisons à colombages et les vignobles. Les experts se creusent la tête, car contrairement au loup, par exemple, il n'y aura jamais de lobby anti-cigogne, et l'oiseau est trop ancré dans la culture alsacienne. Il est pratiquement impossible de changer les habitudes des cigognes, car ces animaux ont un mode de vie précis dans les lieux où ils nichent, où ils vivent, où ils peuvent se reproduire en paix. En raison des hivers toujours plus chauds, il y a même beaucoup de cigognes qui ne volent plus vers le sud, mais qui restent sédentaires en Alsace.

Un vrai défi pour la conservation de la nature et les écologistes !  En attendant, cependant, tout le monde est heureux que la survie des cigognes ait été assurée. La façon dont ça se passe, on verra...

cigogne2

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 7 juin 2018

FIFA : bientôt la coupe du monde en Russie

Des "affaires" resurgissent ... en Afrique ! 

fifa0Et pour une fois, ce n'est ni le Canard Enchaîné ni Médiapart qui les dévoilent, mais un journal satirique ivoirien "L'Eléphant Déchaîné".

fifaLa révolte gronde dans certains pays éliminés, notamment la traditionnellement qualifiée Côte d'Ivoire de Didier Drogba. De quoi s'agit-il ? De règlements non respectés ? De "dessous de tables" insuffisants des états ? ou des  fédérations nationales ? Ce sont bien sûr les "déçus" qui dévoilent les manoeuvres. Ci-dessous le dossier complet publié par "l'Eléphant déchaîné".

fifa1

fifa2

fifa3

fifa4

Posté par jl boehler à 01:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,