mardi 16 janvier 2018

Elzach : incendie de l'ancienne école primaire

Un voisin vigilant a pu donner l'alerte

elzach1

Samedi soir, le 13 janvier, un incendie s'est développé dans le bâtiment de l'ancienne école primaire de Elzach-Yach, où des locaux étaient utilisés par les associations locales (salles techniques, salles de réunions, etc...)

Un feu avait éclaté dans une pièce technique à l'étage et une épaisse fumée s'échappait du grenier. Le service d'incendie volontaire Elzach a été alerté peu après 20 heures et est intervenu avec sept véhicules, car il n'y avait pas d'informations précises sur l'étendue du sinistre.

L'attaque du feu a été effectuée de deux côtés, plusieurs unités de protection respiratoire sont entrées dans le bâtiment. Une fumée forte et piquante rendait difficile d'aller de l'avant et de détecter les incendies. Dans une pièce, un feu ouvert a été trouvé et immédiatement éteint. Une tentative a été faite pour minimiser les dégâts d'eau qui en résultent car la pièce est située directement au-dessus du Bernhardus Hall. Selon le service d'incendie, les briques réfractaires n'ont pas résisté à la chaleur. Cette eau d'extinction a été en grande partie enlevée par les pompiers avec un aspirateur d'eau.

Au départ, 45 pompiers et femmes de la police départementale d'Elzach étaient sur les lieux. En raison du développement important de la fumée, 15 autres hommes équipés d'appareils respiratoires ont été envoyés en renfort par le département d'Oberprechtal. Quatre sapeurs-pompiers de Waldkirch sont intervenus dans les combles, équipés d'une caméra thermique. 

Une femme pompier de l'équipe de protection respiratoire a été transportée à l'hôpital par mesure de précaution.

Les barrages étaient en service jusqu'au dimanche 14 janvier, à 3 heures du matin. 

Le feu a été découvert en temps utile grâce à la vigilance d'un voisin. Une propagation du feu sur le toit du bâtiment majestueux a pu ainsi être évitée. Comme l'a annoncé le commandant adjoint Joachim Gäßler, l'incendie a également été arrêté par un plafond en béton. Les salles ont été complètement nettoyées par les pompiers après la lutte contre les incendies.

A propos de la cause de l'incendie, la police n'a pas pu donner d'informations précises. Cependant, elle a annoncé que, selon les premières constatations, elle a suppose un défaut technique dans la salle technique. La preuve d'une intrusion violente dans le bâtiment n'a pas pu être déterminée par la police. Il y a eu des dommages matériels importants. Cependant, le montant exact ne peut pas être évalué, notamment en raison des dommages causés par les eaux dans les étages inférieurs.

elzach

Posté par jl boehler à 05:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 4 janvier 2018

La tempête passe en Alsace

Visite d'Eleanore

eleanor5

eleanor4

eleanor3

elanor3

eleanor1

eleanor

Posté par jl boehler à 00:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 1 janvier 2018

Bonne et heureuse année !

nouvelan2

Boney M "RIVERS OF BABYLON"¸¸.•*¨*• ♪♫

 "Rasputin" 

Ma Baker

 Hooray! Hooray!

Brown Girl in the Ring

 Daddy Cool • TopPop

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 29 décembre 2017

Un marin secouru au large de La Réunion ...

... après sept mois de dérive dans l'océan Indien

r_union

Un marin polonais de 54 ans a été secouru dimanche dernier au large de La Réunion après avoir dérivé sept mois dans l'océan Indien selon ses dires, a-t-on appris mardi soir auprès de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM).

L'embarcation de fortune de ce marin de nationalité polonaise a été repérée au large des côtes du nord par un voilier qui a alerté les secours.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie pour déterminer les circonstances de l'aventure vécue par le marin.

Le cinquantenaire a indiqué qu'il dérivait en mer depuis sept mois. Il a affirmé avoir pris la mer en mai dernier au départ de l'Union des Comores située au sud-est de l'Afrique. Il comptait se rendre en Afrique du Sud pour y trouver du travail.

Son embarcation, une chaloupe de sauvetage de paquebot qu'il a lui-même aménagée, est très vite tombée en panne, selon ses dires. Sans aucun moyen de communication ni instruments de navigation -il les auraient cassés- et avec des provisions prévues pour un mois, le marin dit avoir dérivé entre les Maldives, l'Indonésie et l'île Maurice avant d'être secouru au large de La Réunion.

Avec son chat pour seule compagnie, le cinquantenaire affirme avoir survécu en mangeant un demi sachet de soupe chinoise par jour parfois agrémentée par le produit de sa pêche.

Le marin a précisé qu'après 10 ans passés aux Etats-Unis, il s'est rendu en Inde en 2014 pour y acheter son embarcation. Il avait l'intention de naviguer jusqu'en Pologne mais son bateau a perdu son mât et il a dérivé jusqu'aux Comores.

Le cinquantenaire, qui a endommagé son embarcation en accostant, est resté plusieurs mois dans l'archipel comorien, où il a réparé son bateau, avant de reprendre la mer en mai.

Pris en charge par l'association des "Gens de la mer", le marin se dit dans l'impossibilité de repartir aux Etats-Unis, son permis de séjour ayant expiré. Il n'envisagerait pas non plus de retourner en Pologne. Il espère pouvoir réparer son bateau et rester quelques temps à La Réunion.

Posté par jl boehler à 00:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

lundi 25 décembre 2017

Joyeux Noël ...

... et merci à tous les visiteurs de mon blog pour leur fidélité.

noel

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 19 décembre 2017

Découverte dans l'univers

Le plus ancien "trou noir" de l'univers, un formidable colosse.

trounoir

L'existence même de ce mastodonte, 800 millions de fois la masse de notre Soleil, aussi tôt dans l'histoire de l'univers, est une énigme pour les astronomes.

Il est aussi gros que distant, et c'est une vraie surprise. Un trou noir hypermassif, de 800 millions de fois la masse de notre Soleil, dont la lumière a mis 13 milliards d'années pour parvenir jusqu'à nous, par une équipe internationale de chercheurs (travaux publiés dans "Nature" et "The Astrophyscial Journal Letters"). C'est un record de distance absolu pour un objet de ce type (le précédent record datait de 2011), mais aussi un record de poids pour un astre aussi lointain. «Il est au moins dix fois plus gros que le précédent trou noir supermassif détecté à ce type de distance», précise Bram Venemans, astronome à Heidelberg (Allemagne), qui coordonne la recherche de ce type d'objets dans les confins de l'univers visible depuis plusieurs années.

La découverte proprement dite est quant à elle à mettre au crédit des télescopes Magellan de l'observatoire de Las Campanas, au Chili, après une recherche systématique réalisée sur un très grand nombre d'étoiles. Le trou noir a ensuite fait l'objet de campagnes d'observation approfondies avec les réseaux de radiotélescopes VLA (Nouveau-Mexique) et NOEMA de l'Iram, situé dans les Alpes françaises. Ces derniers ont notamment réussi à détecter la galaxie au sein de laquelle se cachait le mastodonte.

Posté par jl boehler à 01:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 4 décembre 2017

Les rois du PSG

PSG, l'équipe de la capitale, en promenade à Strasbourg, capitale de l'Europe.

 Les Guignols - CANAL+

16ème Journée Ligue 1: STRASBOURG/PSG 2-1

Les buts Strasbourg - PSG 2-1 - Résumé de match

 MACRON SE MOQUE DE LA DEFAITE DU PSG CONTRE STRASBOURG !!!

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 26 novembre 2017

Dans un mois : Noël

La période des marchés et des concerts commence !

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 21 novembre 2017

Manifestations contre la vente de migrants comme esclaves en Libye

On aurait aimé voir le président de la République à la tête de la manifestation parisienne. Hélas, il n'est ni Spartacus ni Toussaint Louverture, ni-même Victor Schoelcher. Il est à la fois Rothschild et Trump ! 

5217097_6_55ed_rassemblement_contre_l_esclavage_en_libye_3d2eb1094c35a660cd3114c813c80ca4

 

 Manifestation devant l'ambassade de Libye à Paris

Affrontements et gaz lacrymogène à Paris

+DE 30 MILLES MANIFESTANTS AFRICAINS A PARIS CONTRE L'ESCLAVAGISME EN LIBYE

Les "noirs" marchent sur les champs Elysées contre l'esclavage en Libye

Posté par jl boehler à 00:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 7 novembre 2017

Wallis et Futuna : le cri d'alarme de la population

"Dans cinq ans, notre archipel sera mort"

Wallis__1_Dans le Pacifique sud, l'archipel français de Wallis et Futuna se meurt peu à peu selon ses habitants. Ils aiment profondément leur terre mais voient leurs jeunes générations s'exiler de plus en plus hors du territoire.

"Chaque année, on ferme des classes"

"Les jeunes sont obligés de s'expatrier parce qu'il n'y a pas beaucoup d'avenir ici", constate Nadia Kavakava, institutrice à Wallis et Futuna, un archipel qui se vide inexorablement de sa population. "Les maisons abandonnées se multiplient. Des jeunes reviennent parfois après leurs études en métropole ou à Nouméa mais c'est au compte-goutte", explique cette trentenaire enjouée, qui a étudié quatre ans à Strasbourg.

Des îles perdues au milieu du Pacifique

wallisPerdu au beau milieu du Pacifique, à 2.100 km à l'est de la Nouvelle-Calédonie, les îles de Wallis et Futuna forment le territoire français le plus éloigné de la métropole (22.000 km) et l'un des plus atypiques. Trois pouvoirs y cohabitent: l'Etat, les monarchies coutumières, et l'église catholique, toute puissante. L'archipel est découpé en trois royaumes - un à Wallis et deux à Futuna -, doté chacun d'un roi et de "ministres". Rétribués par l'Etat, ils perpétuent les us et coutumes polynésiens, qui ont fusionné, depuis l'évangélisation en 1837, avec les croyances religieuses. Représentant l'autorité de la France, l'administrateur supérieur (préfet) gère l'archipel, en étroite collaboration avec le Conseil du territoire, où les rois siègent de droit. L'Assemblée territoriale compte 20 élus, mais la réalité du pouvoir est entre les mains des familles royales et des prêtres.

Isolées et dépourvues de ressources, ces îles se dépeuplent

wallis5

En dix ans, la population s'est érodée de 20% et ne s'élève plus aujourd'hui qu'à 12.197 habitants. Parallèlement, le taux de fécondité est passé de 4,5 enfants par femme en 1983 à 2,1, en 2013. "Dans cinq ans, cet archipel est mort, des familles entières partent chaque mois. On crée 15 emplois par an à Wallis, les jeunes sont condamnés à l'exil", confie un commerçant d'origine métropolitaine. Sur les 2.155 salariés, 60% travaillent dans la fonction publique et semi-publique, où les salaires indexés sont confortables, tandis que le secteur privé, dominé par quelques commerces en situation de monopole, est sclérosé. La majorité de la population vit d'agriculture, de pêche et d'artisanat, créant une société fortement inégalitaire, aggravée par une fiscalité reposant uniquement sur les taxes à l'importation et aucun impôt direct.

"On est tous sur Facebook"

Fenêtres sur le monde, internet et la TNT incitent en outre les jeunes, souvent lassés des impératifs de la coutume et de l'église, à plier bagages. "On est tous sur Facebook, on y passe des heures pour faire des connaissance et parler avec la famille en France ou en Australie. C'est triste Wallis pour les jeunes et il n'y a pas de débouchés", lâche Lovaïna, en terminale dans l'unique lycée.

Une économie "peu propice au développement

wallis2

Chaque année, la France injecte dans ces terres lointaines 120 millions d'euros, dont une grande partie est consacrée au traitement des fonctionnaires d'Etat détachés. Le Fonds Européen de développement (FED) octroie tous les cinq ans entre 10 et 15 millions d'euros mais l'économie ne décolle pas. "L'organisation en place ne permet pas d'attirer les investisseurs car on ne peut pas acquérir de foncier. Il faudrait libérer du foncier", a expliqué Michel Auboin, préfet dans l'archipel. Toutes les terres sont coutumières et, en l'absence de cadastre, elles sont souvent sujettes à des revendications contradictoires, qui paralysent les projets. En janvier, la Cour des Comptes avait préconisé une modernisation de l'organisation juridique et institutionnelle de Wallis et Futuna, jugeant le statut de 1961 "peu propice au développement".

 Une migration vers la Nouvelle-Calédonie et la métropole

Faute d'avenir chez eux, Wallisiens et Futuniens migrent donc en masse en Nouvelle-Calédonie où la communauté est estimée à plus de 25.000 personnes. Amorcé dans les années 1970 par la construction d'un barrage et le "boom" du nickel, leur flux ne s'est depuis jamais tari. Plusieurs milliers de Wallisiens et Futuniens sont également installés en Métropole. (selon Mata Utu)

wallis3

Posté par jl boehler à 01:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :