vendredi 30 avril 2021

Les pratiques du confinement chez des élus

Lu dans la presse locale

pot

À la communauté de communes des Portes de Rosheim, on tient à conserver les traditions, contre vents et marées. Alors que bon nombre d’intercommunalités ont purement et simplement annulé les pots qui clôturent les conseils communautaires en raison de la crise sanitaire et des consignes de prudence des autorités, les élus de cette comcom – ils sont 31 au total - continuent de partager le verre de l’amitié et quelques encas à l’issue des assemblées, comme si de rien n’était.

Ce fut le cas (pour ne parler que de l'année 2021), le 9 mars à l’Espace du Vallon à Griesheim mais aussi le 13 avril, au complexe sportif et culturel de Bischoffsheim, quelques jours après le début du troisième confinement.

Des citoyens ayant eu vent de ces agapes se demandent si les élus montrent vraiment le bon exemple. 

Posté par jl boehler à 07:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 19 octobre 2020

Comcom : le virus n'est jamais bien loin !

Faire endosser le démantèlement du service public à la covid-19 ?

repas1

Mais que se passe-t-il donc à la comcom de la vallée de Villé ? Il semblerait que là aussi les élus se soient mis à l'heure de la crise sanitaire. Et l'heure de dégainer est arrivée ! La sous-préfète représentante du gouvernement était d'ailleurs venue une semaine auparavant donner "les derniers conseils" (ou plutôt "les derniers ordres"). Et nos gentils élus très dociles vont tout adopter !

Et les premières victimes sont nos aînés ! Pas de repas de fin d'année pour eux. Certains auraient le coronavirus qui les aurait contaminé lors de promenades estivales ou automnales dans nos forêts, et pourraient provoquer l'un ou l'autre cluster dans le Centre-Alsace.

Mais bien sûr, il y a beaucoup d'autres menaces ! Comme celle de la fermeture de la perception. Non pas que les habitants de la vallée seraient exemptés d'impôts, mais bien pour qu'ils ne sachent plus où porter leur réclamation en cas d'erreur manifeste des agents du Trésor Public. Tout ça à cause du coronavirus ?

Et n'oublions pas les bureaux de mairie qui ne délivrent plus de cartes d'identité (malgré une timide relance annoncée à Villé) pour lesquelles les habitants de la vallée sont conviés de se rendre à Sélestat, Sainte-Marie-aux-Mines ou Saint-Dié-des-Vosges ? Après tout les voyages forment la jeunesse, et à ce propos Papeete (capitale de Tahiti) convient aussi. Rappelons cependant, que l'Elysée, lieu de résidence du responsable de ce démantèlement du service public, convient aussi. La comcom du val de Villé pourrait se charger de l'organisation des déplacements.

Et même la ZAIM de Maisonsgoutte reste déserte ! Là se pose d'ailleurs un problème de légère incohérence : malgré le vide de plus de 20 ans, nos élus approuvent l'achat d'un terrain supplémentaire ! Comprenne qui pourra. Mais là on ne peut pas dire que c'est l'état sanitaire : "zone vide" et "co vide", ce n'est pas la même chose. Il s'agirait plutôt d'un problème de vide cervical.

Annonçons quand même une bonne nouvelle. Une association, décidée à combattre la pollution plastique, va développer la fabrication de stylos en bois. En freinant l'appauvrissement de la vallée, elle va aussi contribuer à la lutte contre les chèques...en bois. Et par hasard, ne serait-ce pas la "nouvelle spécialité du Val de Villé" destinée à offrir un cadeau à nos aînés, privés de repas ?

stylo1

Posté par jl boehler à 03:13 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 16 septembre 2020

Villé : histoire de coronavirus !

Confusion entre lutte contre le coronavirus et atteinte aux libertés démocratiques

petit_cheval

Décidément en Alsace, rien ne va plus concernant la lutte contre la covide-19 ! A Strabourg et dans quelques villes comme Sélestat, c'est le troisième arrêté préfectoral retoqué par les tribunaux, au point que plus personne ne sait où et quand il faut mettre un masque !

A se demander si au sommet de l'Etat on ne veut pas profiter de cette crise sanitaire pour tuer la démocratie du pays. L'affaire de Villé et sa vallée, que je soulève ici, est typique !

Le collectif pour le développement de pistes cyclables Véloval voulait organiser sur la place de la gare de Villé un rassemblement en faveur du développement de pistes cyclables selon un plan cohérent, manifestation pour laquelle même le nouveau président de la comcom s'était déclaré favorable ! Oui mais voilà, le coronavirus est arrivé ! En haut lieu, semble-t-il, on veut en profiter pour interdire toutes manifestations, que ce soit en ville où à la campagne. Selon cette logique, on autorise 5000 spectateurs au Racing, et l'ouverture de la foire européenne ! Mais à la campagne, on fait tout pour interdire des rassemblements en plein air de 50 ou 60 personnes et pour interdire aux citoyens de s'exprimer. Comprenne qui pourra !

Mais visiblement, les services préfectoraux ont trouvé le moyen d'éviter les recours aux tribunaux : le questionnaire envoyé aux organisateurs est si compliqué qu'ils renoncent à le remplir. L'affaire est close car sans demande, pas de recours possible en justice !

Et si malgré tout certains envisageaient de se réunir sans autorisation, l'avis du maire serait demandé. Du côté des autorités de l'Etat, on préfère abandonner les responsabilités aux élus locaux. Courage, fuyons !

Au lieu de la mort du virus, certains préfèrent la mort (de rire) du petit cheval !

Le dossier complet demandé par les autorités préfectorales

A1

A2

A3

A5

A6

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 26 mai 2020

Villé : le confinement n'a pas empêché les affaires juteuses

Quand les projets de logements sociaux tournent aux villas résidentielles !

Dès 2014, année des dernières élections municipales, j'avais dénoncé un certain nombre de faits concernant des terrains intercommunaux de la route d'Albé. J'écrivais alors :

"Si, si ! Monsieur le conseiller municipal qui a susurré lors de la réunion publique de lundi soir (avec la même voix qui n'a jamais parlé pendant six ans de mandat) que ce n'est pas une friche ! C'est quoi alors ? Un terrain à l'abandon appartenant à une collectivité territoriale ! Si dans ces conditions ce n'est pas une friche, nous on veut bien. Rappelons les faits ! Ce terrain, qui supportait il y a quelques années un hangar de la comcom, devait servir à construire des logements sociaux, ceci en 2007 !

L'un ou l'autre voisin, dont ce conseiller municipal actuel très intéressé, lança une pétition contre ce projet ! Il est vrai que la DOMIAL, responsable de l'ouvrage, avait fait fort en imaginant des "tours" du style Meinau ou Neuhof ! Mais, entre la modification de l'architecture du bâtiment, et le refus de toute construction, il y avait un pas à ne pas franchir et qui ne l'a pas été. D'ailleurs, une demande de permis de construire a bien été déposée auprès du maire de Villé, dans le respect de certaines remarques émises par la majorité des conseillers.

Alors pourquoi ce projet ne se réalise-t-il pas ? Peut-être parce-que l'un des voisins animateurs d'une pétition, qui considérait que la rue d'Albé est un quartier "résidentiel" et non un quartier "populaire", est entré au Conseil Municipal sur la liste du maire, a été nommé président de la commission communale d'urbanisme (de 2008 à 2014), est entré à la comcom et y a siégé en tant que membre de la commission intercommunale d'urbanisme en compagnie du maire de Villé. Faut-il chercher là le développement de cette friche qui devient aujourd'hui une (juteuse) opération immobilière ?"

DSCF0716

Bien qu'à un moment donné l'avenir de ce terrain fut encore évoqué pour la construction d'une salle de fêtes, il reste finalement en l'état et pour un prix anecdotique à la comcom. Et voilà qu'à un moment bien "choisi" le président du conseil communautaire de la vallée annonce qu'il va vendre ces beaux terrains de construction "pour équilibrer le budget de l'intercommunalité" selon ses propres termes ! Lui qui n'a même pas réussi à finaliser un projet de lotissement privé dans son beau villlage de Saint-Maurice ! A mourir de rire, si tout cela ne se faisait avec l'argent du contribuable.

Et comme par hasard, c'est le même conseiller municipal, qui en son temps avait lancé la "pétition anti-logements sociaux", qui est chargé aujourd'hui de la vente de ces beaux lots destinés à agrandir "le quartier bourgeois" de la rue d'Albé ! Alors, conflit d'intérêts double, triple ou quadruple ? L'avenir le dira ! surtout que le dit conseiller aurait renforcé son influence en s'assurant la paternité d'une meute de nouveaux "toutous flingueurs" au sein du conseil.

Et n'oublions  pas la complicité du président sortant de la comcom en choisissant pour la vente le moment électoral actuel propice, car il est difficile à la commune de Villé de préempter dans les délais légaux impartis.

Et évidemment, tout ceci se fera dans le plus grand secret puisque dans les prochains temps les réunions du conseil municipal risquent de se passer à huis clos !

Cette affaire de gros sous pue la grosse magouille, mais tous les villois ne sont pas atteints du covid-19 et n'ont donc pas perdu leur odorat !

Posté par jl boehler à 08:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 28 novembre 2019

Aux élus qui auraient des sparadraps sur les yeux et des bouchons dans les oreilles

Quand je l'écris sur mon blog, c'est de la foutaise et de la désinformation ! mais quand ça paraît dans la presse régionale, c'est la vérité !

DNA

DNA1Et ci-dessous, en prime, le nouveau manoir de la conseillère, en Ariège !

alexandra

Posté par jl boehler à 23:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 30 octobre 2019

A la comcom de Villé, on parle de bornes

En ce mois d'octobre, grande réunion du conseil communautaire de la vallée de Villé. Avec des histoires de bornes : d'abord celles que dépassent  la délégation du bourg-centre, avec seulement 50% de présence de ses délégués. Les éternels absents : la conseillère départementale et le spécialiste de l'urbanisme ! A l'heure où le conseil municipal de cette commune obtient un cinquième siège de délégué à partir de 2020, ça ne fait pas très sérieux.

borne_de_v_lo

La deuxième affaire de bornes concerne pourtant directement Villé qui réclamait... une borne de réparations de vélos, place de la gare, et qui l'a obtenue. Si les délégués avaient été au complet, peut-être en obtenaient-ils deux ? 

Une telle borne existe déjà à hauteur de la comcom, route de Bassemberg ... à un endroit où ne passe aucune piste cyclable. Belle logique ! Mais enfin, c'est mieux que rien, admettons. Et place de la gare de Villé, où il n'arrive plus ni trains ni pistes cyclables, ce n'est pas plus illogique.

  • Extrait du PV de la réunion plénière de la comcom :

borne_de_v_lo_1

borne_de_v_lo_3

Posté par jl boehler à 03:33 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 26 octobre 2019

Battues citoyennes dans la vallée de Villé

Aucune trace de la conseillère !

bierry

Malgré tous les efforts des élus de la vallée pour organiser des battues citoyennes pour retrouver notre chère multi-conseillère départementale, communale et intercommunale, aucune trace n'est apparue.

Et pourtant, même le sympathique président du conseil départemental Fredo est venu toutes les semaines participer aux recherches. Il avait cru très longtemps à un congé maladie de sa collègue, aujourd'hui il se range à l'hypothèse d'une disparition très inquiétante. Même si tout au long de ses présences, il a tenu à faire preuve d'optimisme, gardant un visage rieur, participant même à des vins d'honneur de fin de battue  !

Certains citoyens se sont d'ailleurs demandé s'il venait aider à chercher  la disparue ou lancer sa campagne en vue des élections sénatoriales. Il n'a pas dû lire la presse qui annonçait que dans la vallée, près de la moitié des maires ne se présentera plus aux municipales dans quelques mois.

Quant à une présence de la conseillère, aucun indice n'est apparu. Rien, rien et encore rien.

Selon des sources assez sûres, il faudrait continuer à chercher en Ariège, près de Foix, dans le petit hameau de Dreuil (annexe de la petite commune de Teilhet - 150 habitants -). Le maire de Villé (qui prétend qu'elle est partie sans lui dire "au revoir", et pas même un petit bisou) et les présidents de la comcom et du conseil départemental 67 seraient prêts à s'y rendre pour continuer les recherches. Ils n'attendent plus que le résultat d'écoutes et autres investigations téléphoniques...

fredo1

fredo2

fredo3

fredo

bierry1

fredo4

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 16 octobre 2019

Taxi'Val est de retour !

6 semaines d'arrêt pour une négociation de bout de chandelle

taxival1

Et voilà ! 6 semaines d'interruption (et de soi-disantes négociations entre la comcom et la société Transarc) d'un service public pour une augmentation de 0,20 € ! c'était bien la peine ! Les utilisateurs habituels apprécieront !

Si le site internet de la comcom annonce le retour de Taxi'Val, il ne figure pas un mot de la relance de ce service dans le "comcom.info n° 37 d'octobre 2019" distribué à Villé le 15 octobre ! On se demande si nos élus tiennent vraiment à ce service lorsqu'on sait que ce sont nos seniors, premiers clients de Taxi'Val, qui très souvent ne se servent pas de l'outil informatique.

___________________________________________________________________________

Transport à la demande TAXI’VAL

Posté par jl boehler à 01:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 13 septembre 2019

Comcom de la vallée de Villé

Nouvelle répartition des délégués

comcom1

A partir de 2020, la répartition par commune sera modifiée ! De 37 sièges, on passera à 35 ! Quelle économie ! Certaines petites communes vont avoir moins de délégués, et leur voix sera moins entendue ! Quant au bourg-centre, si remarqué par ses absences aux réunions, il verra son nombre augmenter jusqu'à 5 délégués. 

Le prochain conseil municipal villois désignera-t-il 10 ou 12 délégués, pour être sûr qu'il y aura 5 présents ?  

Voici en tous cas la délibération de la comcom du 11 juin :

comcom2

comcom1

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 4 septembre 2019

Des nouvelles de Belgique

Mystère à Thimister

thimister1

Un très beau site de la commune de Thimister-Clermont, nos amis belges. Voir sous https://www.thimister-clermont.be/

Et on y parle même de Villé et sa vallée. L'historique des relations liées entre les deux communes s'y trouve, même le pacte d'amitié signé en 2013 entre les deux collectivités, signé en bonne et dûe forme par la "Royale Jeunesse de Thimister" et la Communauté des communes, assistée de l'office du Tourisme.

pacte1

pacte2

Vous pouvez trouver l'original sur le site belge en ouvrant successivement les rubriques "loisirs", puis "tourisme", puis "pacte d'amitié". Le val de Villé (ancienne dénomination de la vallée de Villé, définie depuis que le Val de Villé n'est plus un canton). D'ailleurs, un clic supplémentaire vous renvoie à la découverte du "Val de Villé" ! Hélas, rien n'apparaît, pas plus du Val de Villé que de la vallée de Villé ! Mystère ! 

pacte3En tous cas, les Belges ne pourront s'informer à travers leur site sur les beautés du Val de Villé (ou de la vallée de Villé). La faute à qui ? 

  • NB : Je reste persuadé que nos élus, qui ne consultent jamais ce blog selon leurs dires, s'efforceront dorénavant d'envoyer des informations et des cartes postales à nos amis belges.

    thimister2

Posté par jl boehler à 04:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,