mardi 5 septembre 2017

Paris capitale du pétrole ?

La place Vendôme

vendome

La place Vendôme, située dans le 1er arrondissement de Paris, se trouve au nord du jardin des Tuileries, au sud de l'Opéra Garnier et à l’est de l’église de la Madeleine.

Typique de l'urbanisme classique français, c'est une des places de Paris les plus célèbres et considérée comme l'une des plus luxueuses du monde. Son architecture est due à Jules Hardouin-Mansart qui conçut en 1699 un plan d'urbanisme strict auquel devaient se conformer les propriétaires des immeubles. Une grande partie des façades est classée monument historique. En son centre, se trouve la colonne Vendôme édifiée en 1810, abattue par les communards, reconstruite ensuite.

Elle a été appelée place Vendôme dès le 17ème siècle. C'était plus anciennement la place Louis le Grand et, à l'origine, la place des Conquêtes. On lui a donné le nom de place des Piques pendant la Révolution. Elle fut nommée place Internationale en 1871, pendant la seconde Commune de Paris, durant laquelle la colonne Vendôme fut détruite par les communards, qui y voyaient un symbole de la tyrannie et du militarisme de Napoléon. Avant de devenir un lieu central pour la joaillerie que l'on connait de nos jours, la place Vendôme est, avec la rue de la Paix, l'épicentre de l'élégance parisienne durant un demi siècle, comptant nombre de couturiers ou modistes.

L’hôtel de Bourvallais, situé au n° 13, abrite le ministère de la Justice.

Son nom lui vient du vaste hôtel de Vendôme, sur l'emplacement duquel on construisit la place, et qui avait été bâti pour César de Vendôme , fils de Henri IV et de Gabrielle d'Estrée.

Place des sultans et émirs

La prestigieuse Place Vendôme "écrin de l’élégance parisienne" est aujourd'hui, par ses luxueux hôtels, propriété de riches étrangers : les hôtels de Coëtlogon et d’Orsigny appartiennent au sultan de Brunei, Hassanal Bolkiah, souverain depuis 1968 de l’Etat du même nom, les hôtels Crozat et de Gramont appartiennent désormais au milliardaire égyptien Mohamed Al Fayed, tandis que l’hôtel Lambert de l’île St-Louis appartient à l’émir du Qatar... Il n'y a pas que le PSG qui intéresse les rois du pétrole. Et n'oublions pas que Dominique Ouattara, épouse du président de Côte d'Ivoire, possède près de 200 hôtels à Paris.

Et ce brave Nicolas Hulot, richissime ministre de l'écologie, qui s'imagine un Paris sans pétrole en 2040, il n'est pas au bout de sa peine...

vendome1

Posté par jl boehler à 00:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 4 septembre 2017

Un drive fermier chez nos voisins vosgiens

Le Drive Fermier Saint-Dié a été lancé il y a un peu moins de 4 mois, plus précisément le 5 mai dernier.

drive

Initié par la Communauté de Communes de Saint-Dié-des-Vosges et porté par la Communauté d’Agglomération, ce projet de drive fermier déodatien rassemble 23 agriculteurs et producteurs locaux au sein de l’association « Drive Fermier Saint-Dié », que préside Cyril Claude. Ces producteurs de fromages, viandes, oeufs, charcuteries, miels, confitures, liqueurs, fruits et légumes proposent leurs produits à la vente sur leur site Internet, qui sont ensuite à venir chercher sur place sous forme de panier chaque vendredi. Pour devenir client du drive fermier déodatien, il suffit de créer un compte client sur www.drive-fermier-saintdie.fr, puis de passer commande le mardi avant minuit. Les produits commandés sont ensuite à venir chercher au point de retrait chaque vendredi après-midi, après avoir au préalable choisi au un créneau horaire entre 17h et 19h.

drive2

Un président que l’on retrouvait ce vendredi du côté de la rue des Folmard, où se situe le point de distribution hebdomadaire des paniers, à l’occasion de l’inauguration officielle du drive fermier déodatien. A ses côtés se trouvaient notamment Benoît Jourdain, président de la Chambre d’Agriculture des Vosges, qui a rappelé à l’assemblée que « les drives-fermiers permettent de mettre en relations les producteurs et les consommateurs, et ce sans aucun intermédiaire. Ils permettent aussi de garantir l’origine de produits tout en favorisant les circuits courts ». Etaient également présents cet après-midi le président du Pays de la Déodatie Guy Drocchi ainsi que de nombreux élus de la Ville, du Département, de la Région et de l’intercommunalité, dont le maire de Saint-Dié-des-Vosges et président de la Communauté d’Agglomération David Valence.

drive1

Ce dernier d’affirmer lors de sa prise de parole que « dans une ville comme Saint-Dié-des-Vosges, il peut exister des exploitants agricoles qui vivent de leur labeur et de leur inventivité. Un drive comme celui-là ne peut se construire que sur un tissu et dans un milieu favorable. C’est sur un tissu de bonne volonté que ce projet est né, grâce à l’engagement très fort de la Chambre d’Agriculture des Vosges, le volontarisme de la Communauté de Communes de Saint-Dié-des-Vosges et la ténacité de l’un de ses vice-présidents, Vincent Benoit. Il est très important que nous puissions valoriser ces circuits courts, car Saint-Dié-des-Vosges est située au coeur de territoires agricoles. Je considère ce lieu comme un point de départ et non comme un point d’arrivé. Le point de départ d’une réflexion à l’échelle d’un territoire, le point de départ de l’espoir, qui doit revenir chez nos producteurs locaux, mais aussi le point de ralliement pour le renouvellement de notre agriculture, déodatienne et vosgienne. » Ce temps d’inauguration s’est conclu par le partage du verre de l’amitié et par une dégustation des différents produits des membres du drive-fermier.(selon "Saint-Dié-info")

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 3 septembre 2017

C'est vieux, ça !

(1936) Chi Chi - Tino Rossi

Tino Rossi - Le plus beau tango du monde

""MARINELLA""--TINO ROSSI--

Posté par jl boehler à 01:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 2 septembre 2017

Cindy Brand

 Ich träum nur von l´Amour

Cindy ( Bonjour Soleil )

Was hast du mit mir vor 2014

Posté par jl boehler à 01:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 1 septembre 2017

Produit de la chasse : à qui revient-il ?

Des textes précis, des applications floues

chasse4

Décidément, nos élus locaux sont des spécialistes de l'application des lois, et surtout du droit local Alsace-Moselle. La redistribution du produit de la chasse en est un bel exemple. Mais voyons ce qu'en dit l'Association Forestière et Sylvicole du Haut-Rhin :

"Le produit du loyer de la chasse destiné initialement aux propriétaires à été abandonné à votre commune lors de la dernière consultation des relocations des baux de chasse. La loi locale précise que la chasse est administrée par la commune, au nom et pour le compte des propriétaires fonciers. C’est donc en tant que propriétaire que je me permets de vous donner des éclaircissements sur les pratiques

Puisque nous sommes propriétaires d’une ou plusieurs parcelles, petite ou grande, les communes pensent à nous (une fois tous les 9 ans !) lors de la relocation de la chasse. 

Pourquoi ces communes nous contactent-elles ? Tout simplement parce qu’elles vont nous demander de leur laisser l’argent de la chasse, revenu qui devrait nous revenir. Il s’agit du loyer que paient les chasseurs à la commune pour louer la chasse sur vos terrains.

On vous expliquera gentiment que ces revenus sont insignifiants et qu’ils seront utilisés pour payer la Caisse Assurance Accident Agricole (CAAA) à votre place et que le solde sera investi dans l’entretien des chemins.

On vous expliquera aussi que votre intérêt est de laisser cet argent aux communes puisque le redistribuer vous couterait 3% jusqu’à 16 % de frais de gestion. Certaines communes justifieraient même l’embauche d’un fonctionnaire pour vous affecter ces quelques euros de reversement qui vous reviendraient.

Pour ma part, je considère que laisser le revenu de la chasse à la Commune revient pour le propriétaire des terrains à payer un impôt supplémentaire. Mais s'agit-il seulement de quelques euros ? Plus de 1.155.000 € sont gardés par les communes rien que pour le Haut-Rhin pour un an. Soit 10.395.000 € laissés aux communes pour 9 ans.

Garder cet argent, permettrait de payer la taxe foncière et la cotisation à la CAAAA.

A quoi les communes utilisent-elles cet argent ?

 

chasse

Les Communes ont les choix suivants :

 

  • Entretien des chemins ruraux
  • Travaux ruraux
  • Paiement de la Caisse Assurance Accident Agricole
  • Paiement subvention à une association foncière
  • Entretien des chemins contre les coulées de boue
  • Entretien de l’aire de jeux
  • Restauration de la salle des fêtes, etc …

 

En réalité, elles l'utilisent pour tout et n'importe quoi. Cet argent est noyé dans les revenus de la commune. Elle en dispose comme bon lui semble. Il est vrai qu’une fois tous les neuf ans, certaines communes investissent une petite sommes dans le foncier, histoire d'amadouer quelques propriétaires.

Par contre, souvent des menaces sont lancées par les Communes si elles ne gardent pas l’argent de la chasse. Exemples de menaces lues dans les courriers envoyés aux propriétaires :

- Le loyer sera redistribué à une foule de propriétaires, ce qui donnera une petite somme pour la plupart d’entre eux. (donc il faudrait aussi nous oublier pour le paiement des impôts !)

- Par contre, le manque à gagner pour la commune se répercutera non seulement sur les impôts fonciers (non bâti), mais aussi sur la taxe d’habitation, car la loi de finance n’autorise pas l’augmentation de l’impôt foncier sur le non bâti seul.

- En cas de refus des propriétaires d’abandonner le loyer de la chasse à la commune, cette dernière devra envisager d’augmenter les impôts fonciers de 27.57%

 - Menace d'augmentation de la taxe habitation.

 Ce qui est inquiétant dans cette procédure d’argent à récupérer, c’est que tous les moyens sont bons pour arriver à garder ce revenu.

Aucun contrôle de procédure n'est possible

 

chasse5

Voici quelques irrégularités cachées :

  • A défaut de réponse avant le ……, il est considéré que le propriétaire opte pour l’abandon à la commune. (qui contrôle cette illégalité ?)
  • Qui contrôle les résultats cette consultation ? (j’ai déjà voulu voir les résultats en mairie on m’a refusé l’accès au dossier)
  • Est -t il autorisé de faire du démarchage à domicile (par l’employé municipal, par exemple) pour avoir les signatures ?
  • Les consultations se font sur l’ensemble de la commune mais pas uniquement des propriétaires du territoire chassable (Plus de voies pour la commune). Qui contrôle?
  • Si une commune est réservataire de sa propriété dans le ban communal voisin est-ce qu’elle reverse aussi le revenu. Ou le reversement ne s’applique-t-il qu’uniquement au petit propriétaire ?

- A lire aussi : http://ass-sylvicole-centre-68.over-blog.com/

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 31 août 2017

Séminaire au Haut-Koenigsbourg

Bierry copie Macron

hk8

HK3

En ces temps de rentrée politique, les "séminaires" foisonnent ! au point que les français se demandent si leur république est encore laïque. En Alsace, la situation est encore plus tordue : un "séminaire", en principe a lieu au Mont-Sainte-Odile, et non au très "impérial" château du Haut-Koenigsbourg. Mais peut-être que le président du conseil départemental 67 sort-il de la cuisse de Jupiter ?

Au vu des photos de ce laïque séminaire, on constate de nombreuses absences d'élus. Il est vrai qu'une ou deux réunions au Haut-Koenigsbourg c'est moins intéressant qu'un lointain voyage d'études (ou de vacances ?) en Afrique. 

HK1

HK

HK2Selon ces photos, il manque des élus de poids. Auraient-ils jugé ce séminaire inintéressant et inutile ? Et l'opposition,  aurait-elle été jetée aux oubliettes de ce beau château ? Enfin, quelques photos de l'armurerie, laissent penser que le conseil départemental va partir en guerre contre ... son opposition ? Philippe Richert et le conseil régional du Grand-Est ? ou contre le conseil départemental du Haut-Rhin et sa nouvelle présidente Brigitte Klinkert ?

En tous cas, les citoyens du 67 auraient aimé connaître les ordres du jour et les comptes-rendus de toutes ces très intéressantes discussions. Ceux qui ont été donnés ne sont guère précis :

- Trajectoire politique et financière pour la préparation du budget 2018.
- Évolution des politiques publiques 
- Présentation des actions concrètes sur les territoires d'action Nord, Sud , Ouest et Eurométropole.
- Comment faire face aux nouvelles baisses de dotations annoncées par le gouvernement.

hk7

hk9

Posté par jl boehler à 00:12 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 30 août 2017

Un labrador au conseil des ministres

Capitaine Nemo !

17_08_29_macron_conseil__1_

Le président français Emmanuel Macron doit être l'un des rares élus à lire ce blog. Il a ainsi pu voir l'exemple du maire de Villé qui préside des réunions avec sa petite fille de 3 ans sur ses genoux. Le "chef Jupiter" a voulu faire mieux et a adopté ce week-end, dans un refuge de la société protectrice des animaux, un labrador croisé de griffon, baptisé Nemo, que des journalistes ont pu apercevoir lundi à l'Elysée au Conseil des ministres...

- A relire : Petite-fille ou 3ème femme ?

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 29 août 2017

Etats-Unis : et si l’esclavage n’avait pas été aboli ?

La chaîne américaine HBO (Time Warner) a commandé aux créateurs de sa saga "Game of Thrones" une nouvelle série, intitulée "Confederate". Celle-ci imagine que le bloc confédéré a repoussé, durant la Guerre de Sécession, l’armée de l’Union et ainsi préservé son indépendance. En pleine polémique sur les symboles confédérés qui continuent d’être honorés dans les Etats du Sud, cette initiative fait tache...

esclave

Thème de la future série : les Confédérés des Etats du sud ont gagné la guerre de Sécession contre les Etats du Nord : il y a donc deux pays, les Etats-Unis au Nord et la Confédération au Sud... Et surtout l’esclavage a ainsi perduré dans ces Etats confédérés d’Amérique, qui se préparent à une nouvelle guerre civile contre l’Union...

Dès l’annonce de la mise en chantier de cette nouvelle série, dont les premiers épisodes doivent être diffusés après la dernière saison de Game of Thrones, en 2018 ou 2019, les critiques se sont multipliées sur les réseaux sociaux. « Les mêmes personnes qui donnent dans les scènes gratuites de viols et qui n’ont aucun personnage important de couleur vont aborder l’esclavage des Noirs avec nuance  », a ironisé la militante April Reign, à l’origine du mot-clé #OscarsSoWhite qui avait dénoncé le manque de diversité dans la liste des nominations aux Oscars 2016.

Les créateurs de Games of Thrones, David Benioff et D.B. Weiss seront épaulés sur le projet Confederate par les producteurs noirs Nichelle Tramble Spellman (The Good Wife) et Malcolm Spellman (Empire). Le mot-clé#NoConfederate, lancé sur les réseaux sociaux, est arrivé en tête des termes les plus utilisés aux Etats-Unis sur Twitter le 29 juillet, lors de la diffusion sur HBO du troisième épisode de la saison 7 de Game of Thrones. Signe de l’émotion suscitée...

« Nous avons un grand respect pour le débat et les inquiétudes exprimées au sujet de Confederate », a réagi la chaîne HBO dans une déclaration écrite, sans évoquer un éventuel renoncement. « Nous avons confiance dans le fait que Nichelle, Dan, David et Malcolm vont aborder ce sujet avec soin et sensibilité.  » La polémique dépasse le seul sujet du traitement télévisuel de l’esclavage et concerne tout autant l’insuffisante diversité derrière la caméra, même si les créateurs ont fait appel à deux producteurs noirs. Pour l’artiste et militante Bree Newsome, le mouvement d’opposition à Confederate « n’est pas qu’une question historique  », a-t-elle tweeté. « C’est aussi lié au fait que [le genre] fantasy est limité à l’imaginaire des hommes blancs. »

Et il est peut-être préoccupant que cet imaginaire américain blanc continue en 2017 de se tourner avec nostalgie vers l’époque heureuse de l’esclavage des Noirs... (Khaled Elraz de Afrik.com)

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 28 août 2017

Grève en vue à Air-France

Grève illimitée ! 

airfranceÀ l'automne, la nouvelle filiale à bas coût d'Air France, Joon, sera lancée. Furieux, les personnels de vol lancent une grève début septembre pour contrecarrer le projet. "Le combat continue" contre Joon, a tweeté la CFTC, annonçant le dépôt d'un préavis de grève illimité à partir du 1er septembre. En cause, "l'accord de garantie PNC personnel navigant à durée indéterminée". Selon eux, cet accord pourrait être dénoncé dans 15 mois. Ils demandent une garantie de cinq ans. Joon doit permettre à Air France de se relancer sur le créneau des low-costs, où la concurrence est féroce. La nouvelle compagnie vise "une clientèle de jeunes actifs, les millennials (les 18-35 ans), qui place le numérique au cœur de ses modes de vie", a-t-il été expliqué. Encore une grève impopulaire qui va toucher les derniers estivants revenant de vacances.

Posté par jl boehler à 00:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 27 août 2017

Processus éruptif en cours au Guatemala et au Nicaragua

Le "Volcan de Feu" et le "San Cristobal" s'agitent

volcan

Au Guatemala, le volcan de Feu, situé à environ 50 kilomètres de la capitale du pays centre-américain et s’élevant à 3763 m, a connu une nouvelle phase éruptive, la huitième cette année, deux sources de lave situées sur le cratère ont ainsi alimenté des flux magmatiques.

Selon un bulletin spécial publié par l’Institut national de sismologie, volcanologie, météorologie et hydrologie (Insivumeh), l’un des flux de lave de 1 000 mètres de long prend la direction du canyon de Ash et le deuxième se dirige vers la gorge de Seca, à Santa Teresa. Ce processus éruptif a généré des explosions « constantes » qui ont provoqué une colonne de cendres nuisant à la visibilité.

Des retombées de fines particules ont déjà été répertoriées dans des zones proches des communautés de Panimaché I, Morelia, Santa Sofia, El Porvenir, Sangre de Cristo, San Pedro Yepocapa et Chimaltenango.

L’éruption a débuté samedi, elle a été marquée par une série d’explosions, des colonnes de fumée et des cendres atteignant 6000 mètres au-dessus du niveau de la mer, elles ont parcouru plus de 20 km à l’ouest et au sud-ouest du colosse.

Le Guatemala possède également deux autres volcans particulièrement actifs, le Santiaguito (ouest) et le Pacaya (sud) sur les 32 qui jonchent le territoire guatémaltèque.

Le corps scientifique a prévenu que, selon l’activité sismique, les explosions pourraient se maintenir, de sorte qu’« il existe une possibilité » que la phase d’éruption strombolienne passe en vulcanienne.

L’institut a recommandé à la Direction générale de l’aviation civile de prendre des précautions avec le trafic aérien en raison de la colonne de cendres et a pris contact avec les agences de tourisme locales pour informer les visiteurs sur les risques éventuels.

volcan1

Au Nicaragua, un volcan connait un nouveau regain d’énergie, il s’agit du San Cristóbal, plus de 50 000 citoyens ont été impactés ce vendredi en raison d’une chute de cendres expulsées par le volcan, des informations données par les autorités locales.

Bien qu’une éruption imminente ait été exclue pour le moment, le Système national de prévention des catastrophes (Sinapred) a rappelé que les cendres peuvent causer des problèmes respiratoires et engendrer des problèmes environnementaux.

« Ce type d’activité est périodique, elle se répète une ou deux fois par an à San Cristóbal », a expliqué le volcanologue Armando Saballos, de l’Institut nicaraguayen d’études territoriales (Ineter), lors d’une conférence de presse.

 « De petites explosions peuvent apparaître et des émanations de cendres plus importantes peuvent se produire, mais elles vont diminuer », a-t-il ajouté.

Le San Cristóbal, situé à 1 745 mètres de haut, est le plus haut volcan au Nicaragua et appartient à la « chaîne de montagnes volcaniques » locale, composée de 13 cônes et appartenant à la « ceinture du feu du Pacifique », la zone la plus géologique de la Terre. Il constitue l’un des sept volcans actifs au Nicaragua.

Posté par jl boehler à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,