mercredi 4 septembre 2019

Des nouvelles de Belgique

Mystère à Thimister

thimister1

Un très beau site de la commune de Thimister-Clermont, nos amis belges. Voir sous https://www.thimister-clermont.be/

Et on y parle même de Villé et sa vallée. L'historique des relations liées entre les deux communes s'y trouve, même le pacte d'amitié signé en 2013 entre les deux collectivités, signé en bonne et dûe forme par la "Royale Jeunesse de Thimister" et la Communauté des communes, assistée de l'office du Tourisme.

pacte1

pacte2

Vous pouvez trouver l'original sur le site belge en ouvrant successivement les rubriques "loisirs", puis "tourisme", puis "pacte d'amitié". Le val de Villé (ancienne dénomination de la vallée de Villé, définie depuis que le Val de Villé n'est plus un canton). D'ailleurs, un clic supplémentaire vous renvoie à la découverte du "Val de Villé" ! Hélas, rien n'apparaît, pas plus du Val de Villé que de la vallée de Villé ! Mystère ! 

pacte3En tous cas, les Belges ne pourront s'informer à travers leur site sur les beautés du Val de Villé (ou de la vallée de Villé). La faute à qui ? 

  • NB : Je reste persuadé que nos élus, qui ne consultent jamais ce blog selon leurs dires, s'efforceront dorénavant d'envoyer des informations et des cartes postales à nos amis belges.

    thimister2

Posté par jl boehler à 04:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 1 septembre 2019

Taxival : vers des licenciements ?

Le 28 août, la presse annonçait la suspension de ce service de transports à la carte dans la vallée de Villé. Voir aussi le message du même jour : Taxival suspendu : de qui se moque-t-on ?

taxival

Et déjà des usagers de ce service se plaignent de ne pas savoir comment se déplacer à partir du 1er septembre ! Et des salariés de l'entreprise gestionnaire de ce service craignent pour leur emploi. Le bruit de 1, 2 ou même 3 emplois menacés court !

Et pourtant lundi, 26 août, cette société du val de Villé faisait paraître l'annonce suivante :

Embauche conducteur / conductrice de navette de moins de 9 personnes (H/F)

La société Transarc Bastien spécialisée dans le transport scolaire et extrascolaire recrute un(e) conducteur / conductrice de transports scolaires en microbus (VL) : Sur les secteurs de Triembach-Au-Val, Villé. CDI à temps partiel (environ 15h par semaine) idéal pour un complément d'activité ou de retraite, à pourvoir en septembre 2019 Titulaire Permis B depuis plus de 10 ans.

Principales missions : - Maitriser réglementation du transport de personnes. - Préparer le véhicule, repérer le parcours, et prévoir les aléas. - Vérifier les titres de transport. - Contrôler l'état de fonctionnement du véhicule. Savoir être : - Sens relationnel, contact - Sens des responsabilités - Ponctualité. Possibilité d'évolution au sein de la société (passage permis D,...) Salaire x 13 mois + primes.

On croit rêver !

Elus responsables (représentants du canton de Mutzig/Villé au conseil départemental : Bierry, Mozziconacci, communauté des communes : Riebel, président, Frantz, président de la commission transports), allez-vous enfin prendre le taureau par les cornes, régler ce problème qui touche toute la vallée de Villé et veiller à la défense du service public un peu trop souvent démantelé dans la ruralité ? Quant à l'emploi, je ne vous ai jamais vu le défendre.

Posté par jl boehler à 00:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 28 août 2019

Taxival suspendu : de qui se moque-t-on ?

"Le transport à la demande est temporairement suspendu par la communauté de communes de Villé à compter du 1er septembre. Le service devrait reprendre début octobre. L’intercommunalité ne s’est pas entendue sur les tarifs proposés par le prestataire. Une nouvelle négociation a été engagée. La commission technique doit valider le coût et les modalités." annonce la presse locale ! Evidemment, le président de la comcom, et son vice-président aux transports le maire de Villé, ne vont pas diffuser un "spécial comcom'info" pour une si triste nouvelle qui ne leur fait pas honneur !

taxival

Car, que démontre une fois de plus cette affaire ? que notre vallée est malade de ses transports collectifs, bien sûr ! mais aussi, qu'au niveau de la responsabilité des élus ça ne vole pas bien haut, et que par les temps qui courent les uns pensent à leur réélection, les autres ont déjà entamé leur retraite. Et tous les autres dossiers n'avancent plus ! Voyez l'édifiante affaire des pistes cyclables : 

Mais ont-ils pensé aux personnes sans moyen de locomotion, sans permis de conduire, sans personne dans la  famille pour les conduire, et ce sont souvent nos seniors et même nos handicapés ! Et ces élus ont-ils réfléchi aux efforts faits par leurs prédécesseurs pour obtenir cette qualité de service ?

Alors, se réfugier derrière des négociations non abouties est-ce bien sérieux ? surtout si les échéances étaient connues ? Et on va vous répondre que la suspension ne durera qu'un mois ! Qu'en savent-ils sur l'avancée des négociations dans un mois, surtout avec une société de transports qui a ses origines du côté de Lons-le-Saunier et son siège social à Dijon, et qui n'en a que faire des habitants du Val de Villé ? et que tout ce qui l'intéresse c'est d'obtenir à terme des avantages dans le développement des "bus Macron" et de rêver aux bénéfices d'une grande ligne Fribourg - Colmar - Sélestat - Saint-Dié - Nancy ... et terminus à Paris ?

La vallée a une population vieillissante et se vide. L'économie régresse. Ce ne sont pas de telles négligences, de la part de responsables qui ignorent jusqu'aux politiques de la ruralité, qui vont permettre d'y renverser la vapeur. 

taxival

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 18 août 2019

Evasion ou enlèvement ?

Qui a vu la conseillère départementale - conseillère municipale de Villé ?

mozzico

Décidément, les citoyens du canton de Mutzig/Villé, et encore plus les habitants de Villé, ont du mal à contacter, à rencontrer ou même à apercevoir l'élue Frédérique Mozziconacci, pourtant la mieux payée de la vallée de Villé (près de 2000 € du Conseil Départemental, sans compter l'indemnité de vice-présidente du Comité du Massif Vosgien dont la commission permanente siège régulièrement à la préfecture de Metz).

En fait, elle a disparu du monde politique depuis près de six ou sept mois. Ainsi elle a été aperçue la dernière fois à Villé lors de la réunion de bilan de mi-mandat du 14 janvier 2019. Elle s'était surtout fait remarquer par son manque total de connaissance des dossiers (voir extrait de presse ci-dessous). Elle s'est ensuite absentée des réunions dans la vallée de la Bruche.

mozzico9

Au Conseil Départemental du Bas-Rhin, elle a assisté pour la dernière fois à une session plénière ou à une commission permanente le 4 février dernier !

Quant à la mairie de Villé, c'est bien longtemps qu'elle n'y met plus les pieds tout comme on ne la voit plus à ses permanences dans les locaux départementaux de la rue de Luttenbach. Le beau bureau qu'elle est censée y occuper reste désespérément vide.

Pour couronner le tout, elle n'a évidemment même pas assisté aux repas de Noël et Nouvel An des seniors dans une quelconque commune de son canton.

Alors où est-elle ? fugue-t-elle ou est-elle enlevée par des djihadistes en quête de rançon ? Tous les bruits courent  dans la vallée.  S'est-elle évadée du canton et a-t-elle abandonné ses fonctions ? Et continue-t-elle à toucher ses indemnités pour ne rien faire, avec une démission de fait, alors que même sa ligne téléphonique semble coupée?

Un autre point inquiétant : sur les réseaux sociaux, toutes ses parutions ont disparu, y compris sa photo. En fait, on ne trouve qu'une indication d'un séjour sur une plage espagnole du côté de Barcelone (sur la Costa Dorada) en ce début du mois d'août. Selon certains, elle serait allée à la rencontre de Manuel Valls pour obtenir quelques conseils sur les suites à donner à sa carrière. Elle aurait publié sur facebook, pour échapper à la vigilance de ses geôliers, sous son nom de jeune fille.

Ou alors ses éventuels preneurs d'otages se seraient-ils accordé quelques jours de détente surveillée avant de l'emmener vers l'Afrique et le Sahel, dans l'antre de AQMI ou d'Al-Qaïda ? et la vendre comme esclave en Libye ? Selon certains enquêteurs, les recherches risquent d'être longues.

costa_daurada

Autre question qui se pose : le président Bierry est-il au courant de ce qui se passe ? a-t-il enregistré une démission ? ou est-il tenu au secret sous la menace de ces djihadistes qui lui font miroiter l'éventualité de l'exécution de leur otage et exigent le reversement en rançon de l'indemnité mensuelle de leur prisonnière ? ou est-il complice de cette évasion, notamment en attribuant à sa recordwoman des absences des procurations de complaisance ? Difficile à savoir.

Serait-ce aussi l'une de ces raisons qui l'amène à publier même en l'absence de la conseillère la "lettre du canton" à laquelle elle n'est pas en capacité de participer. Le canton tout entier, de Mutzig à Villé, le remercie pour cet acte très courageux. Car Fredo parcourt en long et en large et au pas de charge, son grand canton en place de la conseillère pour éviter que cette absence ne soit très visible et pour éviter que ... le contribuable ne se pose des questions sur les émoluments versés à sa dévouée collègue ?  

Alors, évasion ou enlèvement ? Suite à un prochain numéro.

mozzico7

samedi 6 juillet 2019

Vaisseau fantôme

Plus tu es absent(e), plus tu touches !

fant_me2

L'approche des vacances d'été fait redoubler d'efforts les élus. Alors en à peine une semaine, toutes les collectivités ont siégé : conseil départemental, communauté des communes, conseil municipal. C'en était vraiment de trop pour notre conseillère départementale et municipale la plus assidue tout au long de l'année dans les PV de réunions, très exactement dans la rubrique des absents plus ou moins excusés.

Sans compter que, depuis son élection (ou nomination ?) au poste de vice-présidente du comité de massif elle doit se rendre régulièrement dans les sous-sols de l'Assemblée nationale (où ont lieu habituellement les réunions du groupe montagne, à l'abri des canicules) ou à Forcalquier (chez un certain Castaner).

Alors faut-il s'étonner si aucun dossier du canton Mutzig-Villé, où la représentante de la vallée de Villé est devenue un authentique vaisseau fantôme, n'est évoqué en 33 pages de compte-rendu lors de la dernière séance plénière ? Enfin, soit. Mais peut-être sera-t-elle présente à la dernière réunion de la commission permanente du 8 juillet, histoire de rattraper le temps perdu ?  En attendant, il a quand même été délibéré sur un point qui intéresse tous les parents d'élèves (y compris dans la vallée de Villé) : 

Le tarif des cantines des collèges

cantine

dimanche 16 juin 2019

50 ans de collège à Villé

Le collège est une institution relevant du département. Aussi est-il heureux que le président ait été présent aux festivités, notamment pour la partie officielle de mise en terre d'une capsule temporelle.

coll_ge2

Il s'en est d'ailleurs félicité sur sa page facebook : "Le collège de Villé est une fierté pour le Département. Je suis heureux de venir y célébrer les 50 ans! Un établissement reconnu pour sa réussite éducative. L'occasion aussi d'enterrer une capsule temporelle qui ne sera déterrée qu'en 2069 ! Les élèves d'aujourd'hui ont voulu s'adresser aux élèves de demain avec de nombreux objets ! (maillot du Racing, DNA du jour, téléphone portable et nombreuse lettres...) ! Bravo à la Principale, Mme Baumann et toute son équipe !"

Il y a quelques années, les absences de la conseillère départementale de céans et du maire du bourg-centre auraient été ressenties comme un crime de lèse-majesté. Aujourd'hui ces manquements ne font plus que sourire. On a évité la récupération politicienne.

coll_ge

coll_ge1

coll_ge3

 La presse était là ! Tant pis pour les élus absents !

klosterwald

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 14 juin 2019

Présente !

Petite réunion en cercle restreint !

CD

Selon le président du Conseil Départemental 67 Bierry, un échange constructif avec Laurent Vivet, nouveau Directeur Général de l'UGECAM et Jean Brignon, Directeur du pôle de la Vallée de la Bruche a eu lieu le 7 juin à Schirmeck à l'heure où certains prennent leur petit-déjeûner. En effet, selon lui, "le champ du médico-social est l'un des plus gros employeurs du territoire que le Conseil Départemental souhaite soutenir à travers les projets portés localement." De belles perspectives à venir, surtout que la conseillère départementale villoise était bien là pour le soutenir efficacement !

Opérateur régional de santé, privé à but non lucratif, l’UGECAM Alsace est un réseau d’établissements de santé de l’Assurance Maladie, répartis sur le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. Son offre de soins est diversifiée et couvre principalement les soins de suite et de réadaptation fonctionnelle. Les établissements de l’UGECAM Alsace sont reconnus pour leur prise en charge des pathologies neurologiques, cardiovasculaires, respiratoires, nutritionnelles, endocriniennes, traumatologiques, orthopédiques, psychiatriques et gériatriques.

A Schirmeck, le Centre de réadaptation fonctionnelle accueille des adultes pour des soins de suite et de réadaptation polyvalents en hospitalisation complète. Au cœur du massif vosgien, la Maison d'accueil spécialisée de Saâles accueille des adultes dépendants et polyhandicapés (30 lits).

cdi_kinesitherapeute_temps_plein_bas_rhin_67_1Pendant ce temps, dans  notre vallée, qui s'occupe de l'ancienne maison de retraite qui tombe à l'état de ruine au même titre que l'Ortenbourg, le Ramstein, le Frankenbourg ou le Bilstein ? Voilà un dossier que notre conseillère départementale villoise pourrait prendre à bras le corps pour justifier son indemnité, et qui aurait autant d'importance que la sympathique navette du Champ du Feu.

En attendant, voici ci-dessous le catalogue départemental des subventions au canton de Mutzig pour le mois de juin :

mozzi

jeudi 13 juin 2019

Weilertal, c'est où ?

Histoire de rues jumelles...

elzach1

Elzach, qui a très récemment fêté son jumelage avec la commune de Telfs, dans le Tyrol autrichien, possède déjà une "Telfer-Strasse". Et au conseil municipal, certains se sont souvenu que le jumelage avec Villé durait depuis bien plus longtemps et n'était toujours pas évoqué par le nom d'une rue. Alors le conseil s'est lancé ! 

1419356564

Oui, mais voilà ! "Une rue de Val de Villé, c'est tout simplement mauvais", avait déclaré un peu plus tôt le bürgermeister Roland Tibi. Et on avait alors évoqué l'idée de la traduction allemande de "Weilertal Road". Mais toujours pas d'unanimité là-dessus : contrairement à Schlettstadt, la ville sœur de Waldkirch, malheureusement, "Weilertal" ne dit presque rien aux Elzachois. Les Alsaciens disent "Val de Villé" ou "Willerdaal", le Elzacher simplement "Villé".

l_cheur

Un court sondage certes non représentatif a révélé: "Weilertal? Hm ... c'est où ? à Weil am Rhein ou à Badenweiler?" Il serait peut-être plus évident d'appeler la rue "Val-de-Villé-Straße"? A Waldkirch, on a bien opté pour la "Schlettstadt-Allee".

Et si on en revenait à des habitudes plus terre à terre ? Lorsque nos jumelés se rencontrent, c'est pour bien manger et bien boire ! Alors, si Elzach avait un jour une "Plataschlacker Gasse" ? Voilà qui aurait de la gueule ! Suite au prochain conseil municipal ... qui se réunit plus souvent que celui de Villé.

Une "Gasse" (ruelle) suffira bien sûr pour accueillir de temps en temps quelques villois qui se rendent à Elzach en covoiturage limité à deux véhicules. Quant à l'Avenue d'Elzach à Villé pour accueilir les bus de Forêt Noire, elle reste à construire.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 27 mai 2019

Décibulles J-50

Le programme

d_cibulles

d_cibulles1

Posté par jl boehler à 02:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 7 mai 2019

Pistes cyclables : Alsace-Nature en gros sabots !

Une chapelle qui ne représente qu'elle-même !

jaeger2

Ah décidément ! En cette période préélectorale de municipales prévues en mars 2020, certains font feu de tous bois ! Et tout ce qui peut servir, sert : Alsace Nature, commissions de la comcom de la vallée de Villé, conseil de développement (PETR) du Centre-Alsace, Natura 2000, le SAGE, les collectifs ou associations (Véloval ou Trajets), etc... Partout c'est la même chapelle qui prétend représenter la vallée de Villé, alors qu'elle ne représente qu'elle-même.

Cette "surreprésentation" cache en fait une opposition systématique à tout, comme le démontre Alsace-Nature spécialiste des recours aux tribunaux à propos des routes. Et n'oublions pas que ces activités judiciaires contre les pouvoirs publics sont financées par le contribuable, ce qui est un comble (Alsace-Nature est en effet "reconnue d'utilité publique").

Le résultat est simple : un retard important dans l'aménagement de pistes cyclables dans notre beau val de Villé. Il n'y a qu'à voir les conflits passés qui ont bloqué les projets (Bassemberg, Saint-Martin, etc...) Et il est si facile de dire qu'on est "pour", tout en manoeuvrant "contre" (le tout avec un brin de démagogie en louant le travail de l'un ou l'autre collectif).

Ainsi, ils (ou "il" ?) s'opposent (tout en se réfugiant derrière la "police de l'eau")  à des pistes longeant le Giessen ! Ils préfèrent le passage de ces pistes en plein dans les prés et les champs ! Voilà qui va très certainement intéresser les agriculteurs qui ont déjà beaucoup de difficultés pour survivre dans la vallée ! Le tout, pour préserver quelques papillons dont le commun des mortels a déjà oublié le nom. Et le tout aussi au détriment du développement économique.

Que nos champions de l'activisme ne s'intéressent-ils pas aux friches industrielles de la vallée (par exemple les FTV qui sont loin d'être dépolluées et dont les écoulements vont encore dans le Giessen), aux friches administratives (comme les anciennes gendarmerie et maison de retraite) et évidemment aussi aux friches agricoles dont la surface augmente régulièrement ?

piste1

Posté par jl boehler à 08:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,