mardi 5 mars 2019

dj ötzi

Anton aus Tirol

otzi

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 3 mars 2019

Leyla Mac Calla - The capitalist blues

Réussite totale !

Leyla_McCalla

L’américano-haïtienne Leyla Mc Calla vient de sortir son 3ème album, et c’est une réussite totale ! « Capitalist Blues » : le titre du disque donne le ton de l’album (Jazz Village/PIAS) :  la chanteuse y dénonce les injustices sociales et le monde moderne concurrentiel dans lequel nous vivons. La chanson au service d’un message politique, et la fierté du patrimoine chanté créole haïtien : Leyla Mc Calla reste plus que jamais fidèle à elle-même !

«J’ai le blues capitaliste/Je nage dans un océan peuplé de requins/Ils me disent ce que je dois faire/Pour laisser ma petite marque dans ce monde froid, si froid » : dès le premier titre, « Capitalist Blues » (chanté en anglais, et qui donne son titre à l’album), Leyla Mc Calla délivre son message. Et ce message, elle l’artiste comblée par le destin, jeune mère de famille installée à la Nouvelle-Orléans, est finalement le même que celui des chansons traditionnelles de Haïti, en créole, qu’elle nous livrait dans son album précédent, « A day for the hunter, a day for the prey » (2016) : ce monde est cruel et injuste, et les plus pauvres en payent toujours le prix fort.

« Mizè pas dous » : non la misère n’est pas douce, nous dit-elle dans cet autre titre du disque, en créole, tout comme dans « Lavi Vye Neg », autre chanson créole où elle évoque « La Terre Bénie » – nom que les Haïtiens donnent à leur patrie dans leurs chansons…

Pour ce troisième album, Leyla Mc Calla a abandonné le violoncelle avec lequel elle s’accompagnait précédemment, et elle a choisi comme partenaires musicaux un groupe célèbre à la Nouvelle Orléans, « King James and The Special Men », qui lui offrent ce son unique, totalement « jazz Nouvelle-Orléans », sur des textes qui restent toujours de sa composition, quand ils ne reprennent pas le répertoire traditionnel de Haïti.

Mais avec cet orchestre de jazz, Leyla Mc Calla explore aussi d’autres univers musicaux : « Money is king » (L’argent est roi) est composé sur un rythme de calypso des Caraïbes ; « Lavi Vye Neg » évoque les rythmes du Cap-Vert ; « Heavy as lead » (Lourd comme du plomb, chanson sur la pollution de la terre par le plomb) évoque l’univers du Gospel avec son accompagnement à l’orgue ; etc.

Leyla Mc Calla est devenue en quelques années une artiste indispensable sur la scène musicale mondiale. Indispensable car elle redonne leur fierté à ces millions d’hommes et de femmes de Haïti, aujourd’hui comme dans les siècles passés, qui sont ou furent victimes de la pauvreté, de l’injustice, et de la loi, historique et toujours actuelle, que les plus forts ont toujours raison, et que l’argent est roi – « Money is king ».

Mais ce message pour un monde où la valeur-argent ne domine pas tout, est aujourd’hui relayé, partout dans le monde, par des hommes et femmes, qui, sans être descendants d’esclaves comme la majorité des habitants de Haïti hier et aujourd’hui, revendiquent un monde moins matérialiste, et plus humain. On les appelle « altermondialistes », car ils rêvent, comme Leyla Mc Calla, d’un « autre monde », d’un monde meilleur…

Posté par jl boehler à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 5 décembre 2018

Patrimoine culturel de l'Humanité

Le reggae en fait désormais partie

reggae

"C'est un jour historique. Nous sommes très, très heureux, je suis émue", a réagi pour l'AFP la ministre de la Culture jamaïcaine, Olivia Grange, présente à Port-Louis, capitale de l'Ile Maurice où se réunit un comité spécialisé de l'Unesco. 
L'organisme de l'Onu a souligné "la contribution" de cette musique jamaïcaine à la prise de conscience internationale "sur les questions d'injustice, de résistance, d'amour et d'humanité, et sa dimension à la fois "cérébrale, socio-politique, sensuelle et spirituelle". 
"Si, à ses débuts, le reggae était la voix des communautés marginalisées, il est désormais joué et adopté par une importante partie de la population, tous groupes ethniques et religieux confondus", a ajouté l'Unesco. 
La décision de l'Unesco "aide à placer la Jamaïque sur une carte. Où que vous alliez, quand vous dites que vous êtes de Jamaïque, on vous dit +Bob Marley+", s'est encore réjouie la ministre: "nous allons fêter" la décision, a-t-elle dit. 
Le reggae rejoint ainsi une liste de quelque 400 traditions culturelles (chants, danses, spécialités gastronomiques ou célébrations) allant de la pizza napolitaine au zaouli, musique et danse des communautés gouro de Côte d'Ivoire. 
Le comité ad hoc de l'Unesco, qui se réunit jusqu'à samedi pour examiner 40 demandes d'inscription, a également intégré jeudi le chidaoba, une lutte traditionnelle géorgienne pratiquée depuis des siècles, et avait inclus la veille les savoir-faire liés au parfum de Grasse en France. 
Le reggae, dont la candidature était portée par la Jamaïque, a émergé à la fin des années 1960. Style musical issu du ska et du rocksteady, il a aussi intégré des influences du jazz et du blues. 
La musique est vite devenue populaire aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, importée par les nombreux immigrés jamaïcains après la Seconde Guerre mondiale. Elle s'est souvent revendiquée comme la musique des opprimés, abordant des questions sociales et politiques, la prison et les inégalités. 
"Le reggae est un distillat des différents genres jamaïcains, remontant jusqu'aux temps de l'esclavage", estime le musicologue jamaïcain Garth White, dans une vidéo mise en ligne par l'Unesco. 
Le reggae est indissociable du rastafarisme, mouvement spirituel qui sacralise l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié et promeut l'usage de la ganja, ou marijuana. 
En 1968 la chanson "Do the Reggay" de Toots and the Maytals a été la première a utiliser le nom de reggae, qui a connu un grand succès mondial grâce à des classiques de Bob Marley (1945-1981) et son groupe the Wailers comme "No Woman, No Cry" et "Stir It Up."   
C'est une "excellente nouvelle" parce que le reggae "n'a jamais eu la reconnaissance qu'il mérite et a toujours été un peu à la marge", a déclaré à l'AFP Jerôme Levasseur, directeur du Bagnols Reggae Festival, un festival de reggae qui se tient à Bagnols-sur-Cèze, dans le sud de la France.
Pour M. Levasseur, "la musique doit sa notoriété à la personnalité de Bob Marley et, bien sûr, à sa simplicité" technique. Parmi ses principales figures vivantes se trouvent les Jamaïcains Jimmy Cliff ou Toots Hibbert, ou l'Ivoirien Alpha Blondy. 
A la différence de celle du patrimoine mondial, cette liste n'est pas établie selon des critères "d'excellence ou d'exclusivité", selon l'Unesco. Elle ne cherche pas à réunir le patrimoine "le plus beau" mais à représenter la diversité du patrimoine culturel immatériel, à mettre en lumière des savoir-faire portés par des communautés. (selon AFP)

reggae1

Posté par jl boehler à 02:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 23 septembre 2018

Freddy Quinn

Les Plus Belles Chansons de Freddy Quinn

freddy

Posté par jl boehler à 04:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 8 septembre 2018

Semino Rossi

Der große Semino Rossi Abend (01.06.2018)

Posté par jl boehler à 04:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 29 juin 2018

Le duo Hitmix à Villé ce soir

Atemlos

Die immer lacht 

Mama Maria

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 24 juin 2018

L'été revient

Les soirées-guinguette aussi !

Affiche_Web_du_29

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 21 mai 2018

Johnny Halliday à Saint-Dié

Samedi 9 juin à l'Espace François-Mitterrand

johnny1

johnny2

Posté par jl boehler à 01:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 6 mai 2018

Lenny Kravitz, le 30 juillet 2018 à la Foire aux vins de Colmar

Concerts - Lenny Kravitz - Let Love Rule (live)

Vanessa Paradis Avec Lenny Kravitz

Lenny Kravitz - Believe In Me

Entrevista a Lenny Kravitz - Al Aire con Paola

lenny

Posté par jl boehler à 03:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 29 mars 2018

Décibulles revient !

Première affiche et programme complet 

d_cibulles1

d_cibulles

Posté par jl boehler à 04:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,