Enfin, la conseillère se réveille !

mozziconacci

Et elle répond depuis un hameau de l'Ariège, son nouveau département d'adoption, à un article de presse de la veille. L' "Air Force One" du président Bierry a dû faire un rapide aller-retour entre le Bas-Rhin et l'Ariège, car il fallait "sauver les meubles" de toute urgence ! La maison "Canton de Mutzig" risquait de brûler, et par ricochet le Conseil Départemental 67 tout entier.

Oui, mais voilà. L'article des DNA était très précis, alors que la réponse de l'élue est très vague. Elle est même contraire aux faits établis publiquement. Ainsi, Mme Mozziconacci serait malade depuis 2017 où elle ne siège plus à la Communauté des communes de Villé. Elle est aussi amenée à démissionner (en catamini avec effet du 1er juillet 2018) du poste d'adjointe au maire de Villé après que depuis de longs mois elle n'allait plus à la mairie, au point que lors d'une réunion de commission du marché du terroir qu'elle devait présider, le maire s'est esclaffé : "Quelqu'un peut-il me dire où elle est ?"

Alors, déjà malade, pourquoi prend-elle encore des responsabilités supplémentaires le 7 février 2018 au sein du Comité du Massif des Vosges, et surtout en tant que vice-présidente de la commission permanente appelée à se réunir très souvent auprès du préfet de Région Lorraine à Metz ? Curieux tout ça... D'ailleurs, on peut se poser la question de savoir si le Bas-Rhin était souvent représenté dans cette instance. 

Et non seulement, elle était membre de la commission permanente, mais elle s'est aussi inscrite à la commission "Transports et mobilité". Faut-il s'étonner qu'avec de telles pratiques le contournement de Châtenois et le tronçon Lièpvre - Val de Villé de la RN59 n'avancent pas. Enfin, on a la navette du Champ du Feu, c'est déjà ça.

Ci-dessous les documents officiels de la mise en place du Comité de Massif :

pr_cisions4

pr_cisions1

pr_cisions2

pr_cisions3

pr_cisions6

pr_cisions5

- Suite à un prochain numéro...