Tensions en Asie : la Chine s'implante au Népal, les Etats-Unis en Mongolie

oulan_bator

La visite du conseiller américain à la sécurité nationale auprès du président des États-Unis, John Bolton, dans la capitale mongole a été marquée par le transfert démonstratif d’équipements militaires à l’armée locale. Car décidément, depuis l'arrivée au pouvoir de Trump, les lignes bougent en Asie, sans que l'on sache où tout cela va mener.

Selon les médias locaux, la partie mongole a reçu tout cela de Washington sans compensation et « dans le cadre de la coopération bilatérale en matière de défense ».

À cet égard, les autorités locales ont même organisé une cérémonie solennelle sur le territoire de l’unité d’armée n ° 15 des Forces armées mongoles avec la participation du ministre de la Défense Nyamagiin Enkhbold et de l’ambassadeur américain à Oulan Bator Michael Klechenski.

 

Le conseiller de Trump est arrivé en Mongolie le 1er juillet. Il s’est entretenu avec le chef de l’Etat, Haltmaagiin Battulga, assurant que Washington apprécie la contribution de l’armée mongole aux opérations de maintien de la paix, car l’administration américaine envisage une coopération militaire plus étroite avec Oulan-Bator. Tiens donc, l'effet du hasard ?

place_gengis_khan___oulan_bator