Le “ kwassa-kwassa ”, c'est quoi ça ?

balladur3

Les « blagues douteuses », depuis toujours, émaillent le feuilleton de la vie politique. André Santini, sortant des obsèques grandioses de Mitterrand, lançait ainsi à la cantonade : « Je ne me souviens pas qu’on en ait fait autant pour Giscard ! ». Là, au moins, c’était drôle. Chirac le fut moins, au bout d’un banquet républicain particulièrement arrosé. Lui, pourtant guère suspect de racisme, évoquait alors « le bruit et les odeurs » des immigrés dans leurs immeubles. Navrant dérapage, comparable à celui de Manuel Valls, comptant les « Blacks » sur le marché d’Ivry et réclamant « plus de Whites et de Blancos ».

Souvenons-nous aussi : Nicolas Sarkozy avec les racailles et son karcher ! Copé et ses pains aux chocolats !

Emmanuel Macron s’est lâché à son tour. On lui parle du « kwassa-kwassa », frêle canot qu’utilisent les migrants de l’archipel des Comores pour gagner Mayotte, département français. L’illégale traversée ne se fait pas sans drames : 10 000 noyés en vingt ans, selon un récent rapport du Sénat. Pas de quoi rigoler, donc. Le Président s’y hasarde néanmoins : "Le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien."

Au pays des droits de l'homme, qu'est la France, tout est permis pour humilier l'étranger comme dit le FN (on est chez nous) .

Et voilà le vote utile pour s'opposer au racisme et à la xénophobie? Chapeau, Macron !

Et pendant ce temps :

Une embarcation de type kwassa kwassa a fait naufrage cette nuit sur le récif près de la côte de Mayotte, au sud de Kani Kéli.

balladur4

L'alerte a été donnée à 3h30 par un pêcheur qui venait de recueillir 5 naufragés. Aussitôt, Les navires "Odet" de la gendarmerie maritime et "Makini" de la police aux frontières (PAF) déjà en mer, se sont rendus sur les lieux et ont permis le sauvetage de 24 naufragés. Ces moyens ont rapidement été renforcés par un navire supplémentaire et l'hélicoptère de la gendarmerie.

Des personnels et moyens militaires ainsi que les pompiers de Mayotte ont également été engagés pour la prise en charge des victimes.

 

balladur

Le bilan, établi à partir de 33 passagers présumés, fait état de 24 rescapés et de 9 personnes décédées dont 4 femmes et 5 bébés. Parmi les rescapés, 10 ont été conduits au service des urgences du centre hospitalier de Mayotte. Les recherches se poursuivent avec les navires et l'hélicoptère de la gendarmerie afin de retrouver d'éventuels rescapés.

Une cellule d'aide psychologique a été mise en place par la DASS au centre de rétention administrative (CRA).

Les modalités d'identification des corps par les familles seront communiquées dès que possible."

Communiqué de la préfecture de Mayotte (AFP)

 

balladur1

Des paroles malheureuses tout aussi inadmissibles au niveau local

* A relire : Meurtres et viols : de simples incidents pour le maire de Villé

Meurtres et viols au Pays de Bade dont fut d'abord soupçonné un jeune afghan réfugié ! Evocation parfaitement scandaleuse et amalgame réussi pour le maire de Villé, en parfaite complicité avec des élus FN lors de la réunion concernant l'accueil de réfugiés dans la gendarmerie de Villé. Pas de chance, Monsieur le Maire, l'auteur présumé vient d'être retrouvé : un chauffeur routier bien européen, domicilié à Endingen (localité où l'un des deux meurtres évoqués a eu lieu).

Monsieur le Maire de Villé, encore une occasion que vous avez manquée de vous taire.

frantzL'Alsace du 4/6/2017