871568_2393542_1lightAprès la réforme de la carte militaire, de la carte judiciaire et de la carte hospitalière, Nicolas Sarkozy va s'attaquer à l'implantation de l'Etat dans les départements. Un arrêté du Ministère de l'Intérieur donne une liste de 115 sous-préfectures (la France en compte 245) où les sous-préfet va être remplacé par un "conseiller d'administration". Selon Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, l'Etat aurait du mal à trouver des sous-préfets pour les arrondissements ruraux (l'ère du "Sous-Préfet aux champs" d'Alphonse Daudet semble bel et bien révolue). 40 % des sous-préfets seraient "des célibataires géographiques" ! En effet, quelle drôle de situation ! Il paraît que même Michèle Alliot-Marie aurait été émue après avoir lu l'ouvrage d'une épouse de sous-préfet intitulé : "Ciel mon mari est nommé à ... Molsch-heim !" Un autre haut-fonctionnaire parle très sérieusement : "Les départs à la retraite des personnels des sous-préfectures iront de pair avec le redéploiement des attributions : les mairies traitent déjà les passeports et les cartes d'identité, et au 1er janvier 2009 les cartes grises." La suppression de la moitié des postes de fonctionnaires partant à la retraite, ça doit bien se voir quelque part ! Alors pourquoi ne pas donner certains services aux mairies (du moins dans leur coût en personnel que le contribuable local supportera) tout en encaissant pour l'Etat le timbre fiscal qui y est attaché !

photosA350

A partir de 2009, notre mairie assurera-t-elle le service des cartes grises ?

Et qui paiera la secrétaire pour ce travail ? - Le contribuable du bourg, bien sûr !