mardi 28 février 2017

Carnaval chez nos jumelés d'Elzach

Avec torches et fanfares

elzach

Les Elzachois de l'Oberprechtal fêtent pendant 2 jours le quarantième anniversaire du Bergteufel (diable de la montagne) avec un grand défilé aux flambeaux, comprenant notamment six chars, deux "Guggenmisigg" et la fanfare des "fous" de la "Trachtenkapelle. La cavalcade était annoncée par une grande banderole "D'Bergdeifel het jetzt upper Precht fünf Dag lang' Narrenrecht" (Le diable de la montagne a pendant cinq jours tous les droits dans le Prechtal). Très belle ambiance !

Pour une fois, le maire de Villé, bourg jumelé, ne se serait pas déplacé à ces festivités en guise de solidarité avec tous les villois privés cette année de carnaval.

134055821_w_794

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 27 février 2017

Carnaval le long du Rhin

Rosenmontag Zug Köln 

Carnaval De Strasbourg

Basler Fasnacht 2016 -Morgestraich - Vier Uhr

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 22 février 2017

Elzach : Carnaval sur le thème du cirque

Le cirque Konradius envahit la ville !

fasnet

Alors qu'à Villé, Carnaval se déroule sur le thème "Fête morte, volets clos", chez nos jumelés d'Elzach on fait honneur au cirque. Et toutes les associations, toutes les écoles imaginent des déguisements et des animations sur le thème du cirque. Ainsi au jardin d'enfants Saint Conrad, les enfants ont décoré le corridor avec des anneaux de cirque.

Ce thème n'est pas seulement favorable à une décoration colorée, ou à des idées créatives de jeux. Mais il donnne aussi aux enfants des possibilités de développement : maîtrise du corps, agilité, force, vitesse d'exécution, confiance en soi. Le langage aussi est développé. Toutes ces capacités dans des jeux. Les enfants de Saint Conrad sont tour à tour funambules, dompteurs, clowns, artistes.

Et malgré tout, la tradition d'Elzach est respectée. Les nombreux masques de Schuttig et Rägemolli peuvent être admirés dans tous les quartiers. Et tous ces enfants participeront cette année à la cavalcade avec des chansons apprises à l'école pour la fête. Pendant ce temps, les enfants de Villé seront au lit...

Posté par jl boehler à 00:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 21 février 2017

Humour carnavalesque

La cavalcade aura-t-elle lieu au Petit Liban ?

carnaval

Les ordres et les contre-ordres sèment le désordre, c'est bien connu. Alors que la presse annonçait la semaine dernière l'annulation du carnaval à Villé, voilà que le bulletin municipal de Villé, dont la distribution est en cours et vient à peine d'atteindre le quartier du Petit Liban, annonce la cavalcade pour le 18 mars à 15h52 ! Y avait-il deux cortèges prévus ce jour (l'un à 15h52, un deuxième à 16h13) et c'est seulement celui de la rue du Mont-Sainte-Odile qui est annulé (les habitants et commerçants de cette rue n'ayant pas assez prié le bon dieu).

L'affiche est cependant significative : pas une association du bourg-centre n'a prévu d'y participer. Où est Festi'Villé qui occupe une belle 3ème page dans le bulletin ? l'AS Villé 2010 ? le tout nouveau club de pétanque ? etc... Même la petite restauration est assurée par un professionnel.

Alors ne nous plaignons pas. Le nouveau slogan du bourg-centre c'est :

Pas de défilé, on se défile !

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 19 février 2017

ça, c'est Villé

Sabotage systématique de la vie associative

laune"La Une" de la presse régionale, au même niveau que l'éventuelle démission de Philippe Richert ! Voilà un sujet qui remue dans les chaumières du Val de Villé ! Pas de carnaval 2017 à Villé ! Et encore une fois pour des raisons bien sombres, mais pas si obscures que ça pour qui connaît Villé.

Inutile de s'éterniser sur l'ambiance traditionnelle villoise, rappelons quelques faits : le carnaval de Villé s'est développé avant tout à l'époque du comité des fêtes créé après le grand Noël de 2001 (présidents successifs : Charles Richert, Daniel Vernier, Cécile Cunin, Jean-Marie Maxim). De "carnaval des enfants" qui défilaient dans les rues de Villé de l'ancienne gare jusqu'à l'école (où leur était servi gratuitement un chocolat chaud par les bénévoles du comité des fêtes), le défilé est devenu un carnaval plus consistant ! C'est vrai qu'à l'époque il a fallu faire intervenir des élus responsables cantonaux pour qu'enfin, la MJC du Val de Villé qui, participait tous les ans avec un char au carnaval de Sélestat, daigne aussi participer au défilé de Villé.

Puis le comité des fêtes a disparu, j'ose le reconnaître ici, par manque de soutien de la mairie. Et je cite quelques faits : pas de camionnette mise à disposition lors de la seule "fête d'automne" qui eut lieu, pour chercher un chapiteau à Neubois, pas d'utilisation sans autorisation écrite du maire de la photocopieuse municipale pour imprimer quelques invitations, alors que l'un ou l'autre responsable d'association extérieure à Villé allait tirer ses photocopies à la mairie à n'importe quelle heure du jour (... et de la nuit,  car il avait même les clés), le tout, sans émouvoir le moins du monde le maire et les autres élus. Et j'en passe et des meilleures ...

Et le carnaval continua à l'initiative de la MJC, soi-disant avec la collaboration "active" de la municipalité de Villé qui s'est limitée à un vague contrôle de la sécurité ! Quelle sécurité ? On n'en sait rien, si ce n'est un éventuel passage devenu impossible dans la rue du mont Sainte-Odile ! Comprenne qui pourra ! car cette rue a toujours été ouverte pendant les défilés (seul le stationnement était interdit). Quant au reste de la sécurité, il était assuré par les bénévoles. Alors on revient à des questions : les associations (notamment la MJC) n'ont-elles plus de bénévoles ? Quant à demander de faire assurer cette sécurité par Décibulles, voilà qui est original. 

Tout compte fait, c'est comme toujours à Villé : les bénévoles sont rares, et les quelques-uns qui sont prêts à s'investir sont découragés par les élus. Quant à s'attendre à ce que le carnaval reprenne en 2018, rien de moins sûr, car les mêmes causes vont provoquer les mêmes effets. Après tout, le Saint-Gilles devait aussi faire une pose d'une année, et il a disparu à jamais.

deceptionDNA du 18/2/2017

Posté par jl boehler à 17:36 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 18 février 2017

Etat d'urgence à Villé

Pas de carnaval :

Qui a pris la décision ? pourquoi ?

carnaval

Il semble qu'il y ait un problème de sécurité ! On ne sait pas lequel, mais s'il y en a un, il relève de la responsabilité du maire, premier officier de police dans sa commune !

Quel est le problème ? On aimerait savoir, sinon on peut tout supposer ! Alors  supposons ! L'insécurité pourrait-être liée :

- aux jets de confettis ?

- aux nids de poules sur le parcours ?

- à la présence de djihadistes déguisés ?

- ou simplement au manque de volonté ? Pas même de chocolat chaud offert par une association de festivités ou par la mairie ?

Cela tombe bien : il y a une réunion publique lundi, 20 février à 20 h 00. Pourquoi ne pas y aller et exiger des explications du maire ?

carnaval1

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 15 février 2017

De plus en plus d'alcool aux défilés de Carnaval

L'exemple de Gundelfingen (Haut-Pays de Bade) 

alcoolL'inesthétique n'est qu'un effet secondaire de la consommation de plus en plus forte des jeunes aux fêtes de Carnaval. A Gundelfingen, les cas qui tournent mal sont si fréquents que la municipalité a décidé de faire payer des amendes (pour les déplacements des agents), tout comme sont devenues payantes les interventions des secours.

Et les mesures prises envers les alcoolisés sont radicales. Ben (le prénom a été changé) s'en souviendra longtemps. Avant de s'effondrer après une longue beuverie, il s'était battu avec les policiers qui voulaient le contrôler. Il a été ligoté et couché sur un matelas dans la cour de l'école. En attendant qu'il soit transporté au poste de police. Il n'était pas seul, plusieurs dizaines de jeunes gens étaient dans le même état que lui, dont une majorité de jeunes filles. Ben a fini sa soirée à l'hôpital des enfants, car il n'a que 15 ans. Un hôpital qui a fait le plein ce jour-là.

Pourtant, malgré l'interdiction de vente d'alcools forts dans les rues et dans les deux "villages de fous", la consommation augmente. Aucun de ces jeunes ne semble penser à sa santé. "Dans les contrôles, nous avons trouvé de la vodka au jus d'orange ou du thé glacé au rhum", affirme un policier de Gundelfingen. Les jeunes affluent par trains entiers avec un "sac au dos ivrogne" rempli d'alcool et de drogue.

Dimanche dernier, la surveillance policière était permanente par deux douzaines d'agents. "Nous voulions éviter les saccages" confirme le responsable du service d'ordre. Il y a malgré tout eu deux bagarres vite étouffées dans l'oeuf. Malgré tout, une poignée de jeunes a été mise en garde à vue pour détention de marijuana. Les parents ont été invités à les récupérer au poste de police. Ceux-là sont souvent choqués, ils sous-estiment leurs enfants.

L'âge pour ingurgiter des boissons (18 ans) n'est guère respecté. La loi interdit les spiritueux et autres alcools forts en-dessous de 18 ans. Bière et vin sont interdits en-dessous de 16 ans. On retrouve pourtant des enfants de 14 ans à consommer ces alcools. Et évidemment, les actes de violence augmentent en conséquence. Même les policiers prennent des coups de pied et se font insulter.

Malgré tout, selon la police, la fête s'est déroulée sans incident majeur. Mais, non loin de là, à Denzlingen, il y a eu des émeutes.

Posté par jl boehler à 00:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 5 janvier 2017

Les élus ne consultent pas ce blog !

Décidément, c'est une vérité de La Palisse ! 

Un élu connaît tout, sait tout, et n'a donc pas à s'attarder sur un blog.

ob_6d64b3_6a00d83452284569e200e54f4a31858833_800

J'ai encore pu le vérifier à la lecture du post précédent. Il n'a pas fallu 24 heures, à partir de sa parution, pour que l'ensemble des invitations pour le repas des aînés soit distribué. Certes, ils ont été déposés délicatement la nuit, sans lumière, à la lueur des bougies pour trouver les boîtes aux lettres ! 

Un grand merci à monsieur le maire pour avoir remis un peu d'ordre dans son conseil ! Dommage, que les grandes oreilles du blog n'aient pas réussi à apprendre les noms des conseillers (ou conseillères) que le courage politique a amené à ne pas inviter certains anciens qu'ils n'apprécient pas. Le blog aurait pu assurer leur publicité aux prochaines élections municipales.

J'espère simplement que le maire n'a pas embauché une agence de distribution, car, au tarif de nuit, nos impôts risqueraient encore d'augmenter. Et il risque encore de pleurer que la dotation de l'Etat est insuffisante.

Quant aux joyeux anniversaires fêtés pour des morts, nul doute que la liste du mois de janvier sera rectifiée très prochainement, en tous cas avant les prochaines élections.

Posté par jl boehler à 18:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 3 janvier 2017

Etat-civil de Villé : les morts pourront-ils voter ?

Session de rattrapage ?

images

De nombreuses personnes âgés de Villé ont déjà reçu, comme tous les ans, leur invitation pour le repas traditionnel des aînés, fixé cette année au samedi, 21 janvier prochain. Prière de remettre le bon de participation à la mairie avant le 13 janvier, délai de rigueur.

Oui, mais voilà ! Encore une fois, toutes les personnes concernées n'ont pas reçu leur invitation. Et il paraît que cette année ce n'est pas un oubli ! En effet, en cette année électorale, le maire aurait semble-t-il voulu éviter des disputes politiques préjudiciables à la bonne entente. Aussi, le 21 janvier sera réservé aux aînés de la majorité municipale. Quant aux traditionnels opposants, leur repas (une simple pizza ?) serait fixé au mercredi, 29 février. A Villé, en effet, à titre exceptionnel, l'année 2017 serait considérée comme bissextile. Avec une primaire des aînés ! voilà qui est original.

Anniversaires des morts

etatcivil

La mairie vient de faire publier dans les quotidiens locaux les anniversaires des personnes âgées pour le mois de janvier. Une délégation municipale se déplace en général au domicile de celles-ci pour leur offrir un bouquet garni. Cette année, nos élus municipaux vont faire mieux ! Selon la liste publiée, même certains morts recevront peut-être un bouquet garni puisque certains figurent encore sur la liste des vivants. Une table de convivialité sera-t-elle installée au cimetière en lieu et place du funerarium qui se fait attendre. Et peut-être ces morts seront-ils gardés vivants jusqu'aux présidentielles pour qu'ils puissent voter, comme ce fut le cas en 2012.

Posté par jl boehler à 00:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 1 janvier 2017

Meilleurs voeux !

Bonne année 2017, bonne santé et beaucoup d'humour pour ne rien gâcher.ob_32520f_bonne_annee

Posté par jl boehler à 13:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :