dimanche 26 janvier 2020

Vade retro Satanas !

Belle fête des seniors à Villé !

vaderetro4

Avec un mois de retard, la commune de Villé a offert un bel après-midi de distractions aux seniors de céans. Et honnêtement, les invités absents ont eu tort de ne pas venir. D'abord, le maire a prononcé le plus beau discours de son mandat pour annoncer son départ. Je n'ai pu m'empêcher par la suite de lui conseiller de continuer et de se présenter : ce serait indécent d'abandonner le poste maintenant qu'il arrive enfin à maturité. C'est alors que je me suis rendu compte, informé par un conseiller municipal sortant, qu'en fait le maire avait déjà élaboré sa liste pour mars prochain. Il avait anticipé mon conseil ! Dommage qu'un grand nombre de conseillers ait manqué à l'appel.

D'ailleurs, après le repas, la rigolade a continué. Les conseillers sortants, et l'un ou l'autre peut-être bientôt rentrant (ressentant le besoin de se faire connaître ?), m'ont invité à leur table. Ils pensaient que j'avais moi aussi élaboré une liste. J'ai expliqué que sur ma liste, il y avait encore quelques places vacantes, mais que je les leur réservais en priorité. L'un d'eux, que je ne nommerai pas, me semblait particulièrement intéressé. C'est sûr, il va se faire connaître sur mon blog.

Bel après-midi donc en cette période pré-électorale, où malgré les visages un peu crispés de certains, l'ambiance était à la bonne humeur. Les arguments électoraux qui fâchent étaient rangés au placard. Et celui qui les aurait sortis aurait été chassé comme un beau diable : "Vade retro Satanas".

Une pensée quand même pour l'ancienne première adjointe, conseillère municipale, intercommunale et départementale, malade et mise en quarantaine dans une maison de cure ariégeoise... atteinte à coup sûr par un coronavirus politicien chinois particulièrement résistant.

NB : le maire va finir son mandat sur les chapeaux de roues : un conseil municipal le 10 février (réservé aux comptes administratifs) et un autre le 9 mars (préparation des élections ?). A un tel rythme de réunions, c'est sûr, il va se présenter ! Son annonce de se retirer n'aura été qu'un leurre pour mieux se lancer, un moyen déjà éprouvé par ses amis le Marcel de Sélestat et le Gilbert de Colmar.

_lections

Posté par jl boehler à 07:27 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 1 janvier 2020

Bonne année 2020...

...à tous les visiteurs de ce blog !

ny_46

Posté par jl boehler à 00:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mardi 31 décembre 2019

Aux origines de la Saint-Sylvestre

C’est le roi Charles IX, fils de Catherine de Médicis qui, en 1564, signe l’édit fixant le début de l’année au 1er janvier. Cette décision est appliquée pour la première fois en 1567. Depuis, on fête le 1er de l’An dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, exception faite durant la révolution française.

copieAvant Charles IX, l’année commençait selon les préférences du roi en place. Cela coïncidait évidemment avec un événement du calendrier religieux. 
 
Charlemagne a privilégié Noël, sous son règne, l’année commençait alors au 25 décembre ! Les rois Capétiens ont opté pour Pâques, d’où des années différentes puisque Pâques ne tombe jamais à la même date, elle tombe à la pleine lune de l’équinoxe de printemps, entre le 22 mars et le 25 avril.
 
Charles IX, fils de Catherine de Médicis a, en 1564, signé un édit fixant le début de l’année au 1er janvier. Cette décision a été appliquée pour la 1ère fois en 1567.
 
La décision de Charles IX a été respectée depuis à une exception près, lors de la révolution française : pour marquer la rupture avec le temps religieux, c’est l’équinoxe d’automne qui avait été choisi pour ouvrir l’an nouveau.
 
Pour les catholiques, le 1er de l’An revêt une coloration religieuse puisqu’on célèbre Marie. C’est la plus ancienne fête romaine consacrée à la Vierge Marie.
 
Supprimée pendant la Révolution, elle a été restaurée par le Vatican en 1969 : c’est la première des fêtes mariales qui se succèdent tout au long de l’année.
 
De nos jours, laïques comme religieux fêtent le jour de l’An comme l’occasion de se remettre du réveillon de la Saint-Sylvestre et d’échanger des vœux à minuit en s’exclamant « Au gui l’An Neuf » sous une boule de gui, plante à laquelle les Celtes conféraient des vertus magiques.
 
La Fête existait bien avant que Saint Sylvestre 1er ne devienne pape, de 314 à 325. Les origines de la Saint-Sylvestre sont multiples et se perdent dans la nuit des temps.
 
Les origines païennes se sont mélangées aux origines religieuses en drainant l'ensemble des croyances populaires et religieuses liées au solstice d'hiver. En réalité, ce Saint a peu à voir avec la Fête du Nouvel an, mis à part son nom. 
 
Certains historiens avancent que ce Saint fut choisi uniquement pour son nom qui évoque la forêt. La nature est en effet très importante dans les symboliques et traditions héritées de l'antiquité. Saint Sylvestre 1er reste connu pour ses constructions de grandes basiliques romaines.
 
Les peuples et les cultures anciennes célébraient le solstice d'hiver et on retrouve la même symbolique dans toutes ces croyances et ses pratiques. (de Delphine Barrais, Tahiti.info)

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 25 décembre 2019

Joyeux Noël

Glass Tiger & Brigitte Boisjoli - Joyeux Noël/Happy Xmas (war is over)

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 16 novembre 2019

Quels élus villois sont allés à Thimister ?

Du vendredi 15 au dimanche 17 novembre 2019.

march_de_noel_2019__600

Une nouvelle édition de ce marché se déroule en centre-ville et réunit 60 chalets dont 45 exposants alsaciens. A Thimister, du 15 au 17 novembre 2019. Combien encore du Val de Villé ?

Noël aux couleurs de l'Alsace

Aventurez-vous au coeur du Pays de Herve et de Tintin pour déguster de nombreux produits du terroir alsacien. La gastronomie sera à l'honneur : vin, tarte flambée, biscuiterie, foie gras, saucisses, pain d'épice, choucroute et liqueurs. 

Découvrez la 7e édition

L'artisanat alsacien est représenté par des objets en céramique, de la marqueterie, des couronnes de l'Avent et bien d'autres créations. Les indispensables bières de Noël, café ardennais et autres boissons locales de saison seront aussi de la partie, sans oublier le kirsch du Val de Villé et le pétillant de Triembach-au-Val. 

En route pour une bonne choucroute ! avec tous nos élus de la vallée : la conseillère départementale qui, ayant l'habitude de cette manifestation, servira de guide (elle ne sera pas dans le bus car elle viendrait direct en avion personnel de Foix à Thimister) - le président de la comcom, qui serait parti sans boire sa bière l'année dernière ? - les maires, dont celui de Villé pressé de rentrer avant d'arriver ? - les adjoints - bref au moins un bus plein de joyeux lurons, sauf pour ceux qui auront choisi un plus triste co-voiturage ?

Un peu d'humour belge ...

thimister1

Posté par jl boehler à 10:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 8 octobre 2019

Steige : où étaient les élus bas-rhinois de la montagne ?

La fête de la montagne vosgienne se tient tous les ans ! Cette année c'est le Bas-Rhin qui avait le bonheur de l'accueillir à Steige. On aurait pu s'attendre à voir la visite d'un élu départemental ! Hélas, pas un ne s'est déplacé !

agriculture4

On savait que la Frédérique de Villé (bourg-centre qui n'est pas classé "zone de montagne") vice-présidente du comité de Massif s'occupait des premiers contreforts pyrénéens, et ne pouvait donc être présente. L'aérodrome de montagne du VVF d'Albé n'est pas encore opérationnel pour accueillir son avion personnel au cas où elle aurait voulu venir pour une visite éclair. 

On aurait pu s'attendre que le président du CD67 la remplace, surtout qu'il est l'élu de Schirmeck (bourg-centre de la vallée de la Bruche classé en "zone de montagne"). Va savoir pourquoi une telle différence entre ces deux bourgs-centres.

La vraie question, c'est de savoir où a passé le président Bierry. Et ce n'est pas difficile à trouver : à Schiltigheim ! avec son "ami" de la Chambre des Métiers Bernard Stalter (autrefois voyageur accompagnateur en Afrique de Guido Kennel, le président précédent du CG67) ! Déguster une bière industrielle plutôt qu'une bière artisanale de  la vallée ? Et pour refuser une médaille, comme l'attestent "Les chuchotements" de la presse régionale !

agriculture

Le lundi, c'est le jour des Chuchotements, la rubrique des indiscrétions politiques des DNA et de L'Alsace.

Coup de théâtre dimanche matin à la cérémonie de remise de diplômes et de distinctions de l’artisanat organisée par la Chambre de métiers d’Alsace (CMA), à Schiltigheim. Frédéric Bierry a refusé la médaille d’honneur en or de la CMA que le président Bernard Stalter souhaitait lui remettre. Contrairement à leur collègue, Brigitte Klinkert et Jean Rottner l’ont acceptée.

Le refus du président du Conseil départemental du Bas-Rhin « n’a pas été compris » par les 500 artisans présents, explique-t-on à la CMA. « Les artisans sont choqués et s’interrogent sur les raisons qui ont poussé à cette attitude. »

Frédéric Bierry a expliqué être « mal à l’aise avec les médailles » en proposant de décerner la médaille qui lui était destinée aux épouses et époux des artisans qui ont été honorés par la médaille de 50 années de brevet de maîtrise. « Je fais mon travail d’élu, c’est seulement normal », insiste le président du Bas-Rhin en estimant ne pas avoir besoin de médaille pour cela. À la CMA, on parle de « maladresse ». Frédéric Bierry invoque « une ligne de conduite ».

On pourrait cependant imaginer un autre scénario : ce sympathique Fredo risque en 2021 d'être immolé sur l'autel de la Collectivité Européenne d'Alsace. La solution de repli pourrait être le Sénat. Et il y a plus de grands électeurs du côté de Strasbourg et Schiltigheim qu'au fond d'une petite vallée vosgienne en voie de désertification. Ah la com avant tout et au service des intérêts politiciens, au détriment des intérêts collectifs !

agriculture2

agriculture3

  • A noter quand même parmi les personnalités présentes à Steige, le président de la comcom Jean Marc Riebel qui ne s'est jamais offusqué du fait que seule une moitié des communes de la vallée figurait en "zone de montagne". C'est vrai qu'il n'a pas l'ambition de devenir sénateur. Il a quand même publié deux photos sur sa page facebook : saluons ce courage politique de celui qui lors d'une réunion publique du PLUi a expliqué la différence entre "zone de montagne" et "zone de massif". Il fallait l'oser.

riebel1

Posté par jl boehler à 04:40 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 20 septembre 2019

Elzach, capitale du masque

Du 14 au 16 novembre, un symposium européen sur le masque réunissant des conférenciers de renom aura lieu à Elzach en avant-première de la campagne "Elzacher Larvae return home".

elzach

Quoi? une annonce de "Fasnet"? Maintenant, à la fin de l'été ? Exceptionnellement - oui! Parce qu’aujourd’hui exactement dans huit semaines, du 14 au 16 novembre, se déroulera dans le Schuttigstädtchen Elzach un grand symposium européen des masques - une première. Les préparatifs de cet événement folklorique, qui attirera des amis de masques de près et de loin, se poursuivent au moins depuis le début de l'année et entrent maintenant dans leur dernière phase.

Ce colloque est organisé par la ville d’Elzach avec le soutien du magazine de l’année du carnaval "Narri, Narro". "La particularité du complexe coutumier du Fasnet souabe-alémanique est la multitude de masques aux motifs les plus divers, essentiellement sculptés dans du bois et une expression, qui rendent la coutume unique en Europe. Le site Elzach n’est pas choisi par hasard, la ville a son grand carnaval et sa figure folle, le Schuttig, qui la met à un rôle de premier plan dans le Fasnet souabe-alémanique". indiquent les organisateurs.

elzach1

Posté par jl boehler à 05:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 17 septembre 2019

Elz'Art à Elzach

Le week-end des 28/29 septembre : peinture de rue

elzartElzach, commune jumelée avec Villé, finalisera bientôt un de ses grands projets avec "ElzArt", les samedi et dimanche 28 et 29 septembre. Il s’agit d’art, ou plutôt de "street art": graffitis, street painting, peintures murales, street art, tatouages et "body painting". Un programme coloré pour les enfants et une vaste offre gastronomique des bouchers et aubergistes d'Elzach. Les magasins seront ouverts le samedi jusqu'à 18h et le dimanche de 12 à 17 heures. "Elzach déborde d'idées", tel est le slogan de ces deux journées.

Le programme de "ElzArt"

Samedi 28 septembre:

- magasins ouverts de 9h à 18h. 

- 18h "Le plus grand spectacle", spectacle de danse présenté par deux clubs de danse, 19h DJ Benni au "Fuhrmannskeller"; 20h groupe de musique "Knock Out" d'Elztäler avec Rockclassics; 21h30 DJ Bocki au "Bären".

Dimanche 29 septembre:

- les magasins sont ouverts de 11h à 18h

- 14h00 et 15h30 Spectacle de danse par et pour tous les âges: danse jazz et danse moderne du club de ballet et de gymnastique Elztäler.

ElzArt

Posté par jl boehler à 00:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 2 septembre 2019

L'été au SPD d'Elzach

Six membres locaux honorés pour leur fidélité

SPD

Une fête estivale au SPD à Elzach, c'est l'occasion pour les délégués du parlement fédéral et de l'État, ainsi que le chef de groupe du conseil de district de rendre compte de leurs travaux.

Depuis plus de deux décennies, les membres du "SPD Ortsverein" Elzach profitent de leur fête d’été. Si pendant des années les festivités se déroulaient sur le terrain de sport d'Oberprechtal, cette année on était resté au foyer des footballeurs de Yach.

Il est évident, au sein de la section locale du parti, que les représentants responsables sont présents durant cette journée. Le président, Michael Meier, a particulièrement accueilli la députée Sabine Wölfle, le député Johannes Fechner, membre du Bundestag, ainsi que la conseillère de district Pia Lach. Cette dernière a félicité Meier pour sa performance à l'élection municipale ainsi que la présidence du groupe au conseil de district et lui a offert pour son engagement dans son travail social une décoration florale.

Avec les députés, Michael Meier a pu récompenser certains membres pour leur fidélité au parti social-démocrate (SPD) et les remercier d'un certificat, d'une épinglette et d'un bouquet de fleurs. Carmen Pontiggia, qui a «réussi» lors des élections au conseil local, et Franko Liso, membre du conseil local du SPD et mis à la retraite en raison de son poste d'employé dans la ville, ont été honorés pour dix ans de loyauté. Dix ans, comme Martin Singler.

Sont reconnus comme SPD très actifs, le couple Nicole et Manfred Kubitschek, qui appartiennent déjà à la section  locale depuis 25 ans. Roswitha Bellaire, qui a récemment quitté Pirmasens pour aller vivre avec sa fille dans la Forêt-Noire et qui est également membre de la section, est honorée pour ses 40 ans de membre du SPD. Meier, Wölfle et Fechner ont rendu hommage à sa longue affiliation au parti.

Ce n'est pas encore chez les jumelés du val de Villé qu'on verrait une telle fête des partis. La dernière "fête de la rose du PS" dans la vallée remonte au 13 novembre 1981. L'intégration des partis politiques dans la vie quotidienne n'est pas encore d'actualité de ce côté du Rhin.

Posté par jl boehler à 04:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 21 juillet 2019

Les oublis d'un premier magistrat

Sous les points divers du dernier conseil municipal du 1er juillet, le maire de Villé affirme (selon le compte-rendu de la presse locale) : "André Frantz évoque les manifestations passées et à venir, en regrettant l'absence de calendrier des manifestations pour l'ensemble des villages de la vallée." N'a-t-il donc pas lu l'intercalaire de "Comcom.info" qu'il a fait distribuer à ses concitoyens en même temps que le dernier "Villé.infos" municipal ? Pour lui permettre d'en prendre connaissance, et sachant qu'il est un assidu lecteur de mon blog, je publie ci-dessous ce programme de manifestations !

manif1

manif2

Poubelles : promesses non tenues !

poubelle2

Monsieur le maire a aussi oublié qu'en juin 2017 il avait promis d'installer dans la montée de la croix un panneau d'interdiction de stationner fixe qui aurait évité  aux riverains de ne pas voir les poubelles non ramassées, (le camion du SMICTOM ne pouvant accéder à la rue) alors qu'ils paient leurs redevances comme tous les habitants ! Faudra-t-il s'étonner si dans un prochain temps ces poubelles se retrouvent déversées dans le hall d'accueil de la mairie, ou même sur le bureau du maire qui se chargera d'organiser un convoi exceptionnel pour le transport de ces déchets à Scherwiller ? 

La rue du canal, elle est où ?

DSCF0623

En 2002, la municipalité villoise impulse la création d'un conseil municipal des enfants. Il se réunira de nombreuses fois, et commencera notamment à choisir des noms à certaines rues sans dénomination (rue de la centrale électrique, rue des tisserands, rue du canal). Le mandat suivant vit la disparition de ce conseil qui avait pourtant fait des propositions dans de nombreux domaines. Si cette animation existait encore, peut-être Villé aurait déjà son périscolaire ?

Mais n'en demandons pas tant. Si déjà les plaques de rues étaient entretenues, se souviendrait-on du travail fourni par les élèves de l'école primaire ? Et le facteur aurait moins de peine à trouver certaines rues ?

Quant à savoir pourquoi ce conseil municipal des enfants n'a pas été reconduit, on peut se demander si même le premier magistrat s'en souvient.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,