dimanche 30 juin 2019

Orange vole au secours du chinois Huawei

L'opération n'est évidemment pas gratuite !

Huawei

Le fabricant chinois Huawei est interdit aux Etats-Unis car accusé d’espionnage par l’administration américaine. Alors Orange compte sur lui pour le déploiement de la 5G en Afrique.

Alors que les grands groupes tournent le dos à Huawei, le fabricant chinois de smartphones peut continuer à compter sur Orange pour continuer son expansion en Afrique. C’est ce qu’a affirmé vendredi le directeur de la branche Afrique de l’entreprise française Alioune Ndiaye qui donnait une conférence de presse à Londres.

D’après le directeur régional d’Orange, se passer du fabricant chinois en Afrique pourrait avoir des conséquences néfastes sur le marché du mobile et freiner le développement du numérique sur le continent. « La position d'Orange concernant le continent africain est que si on devait mettre un coup d'arrêt à l'utilisation de Huawei, cela créerait un énorme problème (…) Ne pas utiliser Huawei, cela signifie que les prix pourraient se renchérir et in fine ralentir la pénétration du numérique en Afrique », estime-t-il.

A la pointe de la technologie, le fabricant chinois est un acteur mondial important du déploiement de la 5G. Celle-ci devrait se développer en Afrique, d’ici 2023 selon le responsable du groupe français. A ce titre, Orange ne compte pas lâcher le groupe basé à Shenzhen malgré les accusations d’espionnage dont il fait l’objet aux Etats-Unis.

Des allégations qu’ils lui ont déjà coûté des partenariats avec des grandes firmes américaines comme Apple ou encore Facebook. « Personnellement, je n'ai pas encore vu un opérateur ou quelqu'un d'autre qui a la preuve que Huawei a des problèmes de sécurité, qu' [il] espionne ou collecte des données sur le réseau», avoue pour sa part Alioune Ndiaye. Et vive la Françafrique à la chinoise ! Un grand merci à Donald Trump ! Et Jean-Louis Borloo, ancien ministre de Chirac et de Sarkozy, devient directeur général de Huweï  France ! Comme par hasard !

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 29 juin 2019

Avec Macron, la Françafrique reprend du poil de la bête !

La Société Générale se met au service des millionnaires africains.

Dette_de_la_C_te_d_Ivoire

Le groupe bancaire français Société Générale vient d’ouvrir une agence privée destinée aux millionnaires ivoiriens. Cette banque privée a été inaugurée le 20 juin dernier à Abidjan. La banque française Société Générale entend multiplier ses actifs financiers d’ici cinq ans. A cet effet, elle vient d’ouvrir une agence privée destinée aux millionnaires ivoiriennes. L’agence Société Générale Côte d’Ivoire Banque Privée a été inaugurée jeudi à Cocody, une commune d’Abidjan.

Nommé directeur général de cette nouvelle filiale, Serge Konan, précise que Société Générale Côte d’Ivoire Banque Privée est destinée aux clients qui détiennent des avoirs financiers de plus de 300 millions FCFA au moins (0,45 millions d'€). « Chaque client de Société Générale Côte d'Ivoire Banque Privée bénéficiera d'un accompagnement personnalisé : un banquier privé dédié ainsi qu'une équipe d'experts qui disposent d'une connaissance approfondie du marché local et qui s'appuient sur l'expertise et le savoir-faire de Société Générale Private Banking à l'international », a ajouté Aymeric Villebrun, directeur général de Société Générale Côte d'Ivoire.

Société Générale s’intéresse à une frange de la population ivoirienne en pleine augmentation. En 2018, le nombre de millionnaires ivoiriens étaient estimées à 2500. Ce chiffre pourrait doubler au cours des cinq prochaines années avec la consolidation du niveau de croissance économique actuelle dans le pays. Après la Côte d’Ivoire, le groupe français n’exclut pas d’étendre ce service au Sénégal où il y a également un fort potentiel.

La SGBCI existait déjà en Côte d'Ivoire, souvent à la peine. Alors créer un secteur privé réservé, pour sauvegarder les intérêts des plus riches, voilà qui est intéressant pour comprendre la politique macronienne à l'étranger : une politique de riches, les pauvres peuvent toujours émigrer ou se noyer dans la Méditerranée, s'ils ne sont pas vendus comme esclaves en Libye. 

soci_t__g_n_rale

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 27 juin 2019

L’Allemagne à la conquête du marché ivoirien

Le Réseau économique allemand en Côte d’Ivoire (REACI) a été lancé jeudi avec pour objectif de promouvoir la destination Côte d’Ivoire comme un marché attractif auprès des investisseurs allemands.

allemagne

L’Allemagne cherche à conquérir de nouveaux marchés en Afrique et le Réseau économique allemand en Côte d’Ivoire (REACI) fait désormais partie des instruments de promotion de ses investissements privés sur le continent. « Ce nouvel instrument regroupe toutes les institutions allemandes de promotion des échanges économiques et de développement, pour les rendre plus accessibles au secteur privé ivoirien », a expliqué Rene Megela, responsable de la REACI et représentant de la coopération internationale allemande (GIZ) en Côte d’Ivoire.

L’Allemagne est un des plus gros consommateurs de produits ivoiriens. On estime à 980 millions d’euros les importations de la Côte d’Ivoire vers ce pays européen en 2018, soit une augmentation de 21% par rapport à 2017. En revanche sur la même période, la Côte d’Ivoire n’a été que le septième client de l’Allemagne en Afrique subsaharienne, avec 212 millions d’euros d’exportations bien que la Côte d’Ivoire soit membre du Compact with Africa. Il s’agit d’une initiative du gouvernement allemand pour la création d’un fonds d’investissement pour le développement des petites et moyennes entreprises d’Europe et d’Afrique.

L’Allemagne veut donc reconquérir le marché ivoirien et cette ‘offensive’ de traduit déjà par l’ouverture en novembre 2018 d’un bureau de la DEG, la banque allemande de coopération, destinée au financement du secteur privé. Elle détient un portefeuille de 2,1 milliards d’euros a-t-elle annoncé dans la foulée des premières journées économiques de l’Allemagne en Côte d’Ivoire. Cette ouverture intervient après celle de Johannesburg (Afrique du sud), de Nairobi (Kenya) et d’Accra (Ghana).(selon Traoré Bakary à Eburnie-today)

Posté par jl boehler à 02:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 20 juin 2019

Une organisation internationale

Un trafiquant vietnamien d’espèces protégées condamné

Le trafiquant international vietnamien Tran Van Tu et ses complices ont été condamnés pour trafic d’espèces protégées. Ce verdict émane du Tribunal de première instance (TPI) d’Abidjan Plateau.

CI

Tran Van Tu et ses autres complices ont écopé de la peine maximale prévue par la loi ivoirienne (N° 65-255 du 04 aout 1965) relative à la protection de la faune et à l’exercice de la chasse. Ils sont tombés dans les filets de la police dans le cadre d’une opération dénommée ‘Stop à l’ivoire’ lancée du 18 au 21 janvier puis les 21 mars 2018 par les autorités ivoiriennes avec l’assistance technique de EAGLE-Côte d’Ivoire et du grand réseau EAGLE international. Les trafiquants ont obtenu et gardé par devers eux – avec intention de revendre – 469,15 kg d’ivoire et 578 kg d’écailles de pangolins. L’objet de la saisie représente des parties d’espèces intégralement protégée par la loi faunique ivoirienne.

La structure du réseau criminel est composée de trois trafiquants asiatiques. Il s’agit de Tran Van Tu et Phung Tan Hung de nationalité vietnamienne qui sont à la tête du réseau et du français d’origine chinoise Zhang Fan Paul. Ils sont épaulés par le guinéen Koné Kabiné, le burkinabé Ouédraogo Moussa et l’ivoirien Vanié Bi Magloire Luc.

CI1

Le juge a suivi le réquisitoire de la procureure qui avait requis au cours de l’audience une peine exemplaire assortie d’amendes contre chacun des prévenus. Les prévenus ont été reconnus coupables pour infraction et complicité d’infraction à la législation relative à la protection de la faune et à l’exercice de la chasse. Ils écopent que de 12 mois de prison ferme qui est la peine maximum et assortie de 300.000 F CFA d’amende chacun comme prévue par les textes régissant la faune en ses articles 32 et 33.

Tran Van Tu et Zhang Fan Paul ont aussi été entendu pour d’autres faits retenus contre eux, notamment la détention illégale d’armes à feu de 6ème et 7ème catégories découvertes chez eux lors de leur arrestation. Notons que les trafiquants étaient incarcérés depuis leur arrestation à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA). Le réseau criminel de Tran van Tu est l’un des réseaux spécialisés du crime faunique le plus sophistiqué jamais démantelé en Côte d’Ivoire. (source d'information : Ebony T. Christian, blog "Eburnie today").

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 28 mai 2019

Arnaque ivoirienne

Chantage sur internet !

3295473712_1_3_VRcQxch8

arnaque

(Publié par le "Réseau anti-arnaques", Bressuire)

arnaque

Posté par jl boehler à 03:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 22 mai 2019

Les vacances de Castaner à Abidjan

Que pensent les ivoiriens de cette visite ?

castaner1

Englué dans les gilets jaunes chez lui, le ministre de l'intérieur français vient respirer à Abidjan. Et ce week-end les taxis, auto-écoles et ambulanciers se sont mis en grève aussi, et ont bloqué les artères des grandes villes. Raison de plus pour Castaner de partir en vacances à l'étranger, et promouvoir le "Françafrique façon Macron". En effet, Castaner a en Afrique une cote de popularité identique à celle qu'il a en France.

Voici d'ailleurs l'article intégral paru dans le journal KOACI :

"Dimanche 19 Mai 2019 – Politiquement secoué chez lui depuis 6 mois par le mouvement contestataire dit des "gilets jaunes", le ministre français de l’intérieur est arrivé ce dimanche à Abidjan.

Accueilli à l'aéroport Félix Houphouet-Boigny par son homologue Sidiki Diakite et la hiérarchie policière, Christophe Castaner entreprend au pays une visite de travail alors que la Côte d'Ivoire traverse une période inquiétante après une série d'évènements tragiques notamment depuis mercredi à Béoumi.
Nous apprenons que les sujets et les dossiers sécuritaires qui lient les deux pays, enquête en cours, formations et équipements des forces de l'ordre ivoiriennes seront au centre de la bouffée d'oxygène africaine du ministre français venu également échanger autour de la problématique politique de l'immigration irrégulière, parfois d'origine ivoirienne, dans son pays d'Europe.
Enfin, le ministre français a été reçu par le numéro un ivoirien Alassane Ouattara en sa résidence de Cocody en présence, entre autres, de l'ambassadeur de France Gilles Huberson et du ministre d'Etat Hamed Bakayoko."
Amy Touré, journaliste

golf

Posté par jl boehler à 01:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 10 mai 2019

Un jeune migrant ivoirien se suicide en France

Un Ivoirien de 25 ans, qui venait de purger quatre ans de détention à Grasse, dans le sud de la France qui et devait être libéré puis expulsé vers la Côte d’Ivoire, a été retrouvé pendu, seul, dans sa cellule.

migr01_750x430

Une source proche du dossier souligne qu’il « a été retrouvé lors de la dernière ronde du matin, dans la nuit de samedi à dimanche, vers 06 h 00. Il était seul en cellule et l’autopsie devrait confirmer le suicide ».

Il était incarcéré pour des faits d’aide à l’entrée illégale d’étrangers sur le territoire national.  Au sein du lieu de détention, on explique qu’il n’a pas laissé d’explications.

Le journal Nice-Matin relaie ce drame dans ses colonnes et parle d’un jeune homme arrivé en France via l’Italie. Ce pays, qui semble être celui de sa première entrée en Europe ne voulait pas le reprendre. Le jeune migrant savait donc que la police aux frontières allait venir le chercher pour l’expulser. « On n’en sait pas plus sur les enjeux, si c’est la perspective de retourner en Côte d’Ivoire ou s’il était menacé à l’extérieur » précise la source proche du dossier qui n’a pas divulgué l’identité de la victime.

L’échec de la migration ou un retour sans réussite après avoir foulé le sol européen est vécu par de nombreuses familles africaines comme une humiliation. La pression reste énorme car les volontaires au départ ont soit contracté des prêts ou les familles ont dû s’endetter pour financer le voyage. Des paramètres et plusieurs autres qui conduisent par moment à forcer le destin ou à préférer la mort à l’humiliation.

prison_2_0_1

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 10 avril 2019

La forêt ivoirienne

Cacao, les enfants pris au piège

De Franceinfo, publié le 10 janv. 2019. Le travail des enfants dans les plantations a-t-il disparu, comme s'y est engagée l'industrie du chocolat en 2001 ? "Envoyé spécial" a enquêté en Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao.

CACAO_sans_cnc_aff1

cacao1

cacao

Posté par jl boehler à 09:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 20 mars 2019

132 quartiers précaires à Abidjan

Le gouvernement ivoirien initie un projet de démolition d’une partie des quartiers précaires à Abidjan qui ne pourront faire partie des projets de réhabilitation.

abidjan

L’annonce de ce projet a été faite vendredi par le ministre de la Construction, du logement et de l’urbanisme Bruno Koné. Selon les autorités ivoiriennes, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, Abidjan compte environ cinq millions d’habitants, dont plus d’un cinquième vivent dans ces quartiers « précaires ». 1,2 million d’habitants occupent dans la seule ville d’Abidjan 132 quartiers précaires a révélé Bruno Koné lors de la présentation d’un salon de l’architecture qui doit se tenir prochainement en Côte d’Ivoire.

Les quartiers précaires d’Abidjan sont situés dans des zones à risque (bas-fonds, zones inondables, passage de ligne de haute tension…) et exposés aux catastrophes, notamment les inondations pendant la grande saison pluvieuse qui dure de juin à août. Des dizaines de milliers de personnes, pauvres ou issues de la classe moyenne, s’entassent sur ces sites. Les autorités ont prévu un Projet d’aménagement des quartiers restructurés d’Abidjan (PAQRA), soutenu par la Banque mondiale, mais tous les quartiers ne pourront pas être ainsi réhabilités.

Le président Alassane Ouattara, au pouvoir depuis 2011 a lancé plusieurs opérations de déguerpissement. Des opérations qui ont jeté à la rue des milliers de personnes et qui ont été critiqué pour n’avoir pas été accompagnés de plans sociaux de relogement. Pire sur les sites des quartiers précaires jugés impropres à toute présence humaine des entreprises et investisseurs ont fait sortir de terre des bâtiments et commerces.

Ebony T. Christian

Posté par jl boehler à 06:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 8 mars 2019

Côte d'Ivoire : La Françafrique "à la Macron".

Des soldats français débarquent à Abidjan, les vraies raisons ?

c_te

Deux semaines après la visite du président Ouattara à l'Elysée, voilà que de nouveaux militaires français viennent renforcer l'effectif. Est-ce vraiment l'effet du hasard ? ou faut-il se demander ce qui se trame derrière ça. On se rappelle que c'est l'armée française, sous Sarkozy, qui a mis en place Ouattara. Macron et Ouattara préparent-ils son maintien en place après 2020, année de nouvelles élections dans ce pays africain ? avec une ingérence française supplémentaire de la France macronienne ? Cette présence a en tous cas donné lieu à de multiples supputations sur les rives de la lagune Ebrié.

Et cette situation socio-politique ivoirienne est quelque peu tendue ces derniers temps. Le divorce entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, l'acquittement et la libération de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé par la CPI et leur probable retour en Côte d'Ivoire, la démission de Guillaume Soro de la présidence de l'Assemblée nationale. Voici autant de facteurs qui font monter l'adrénaline à l'approche de la présidentielle de 2020. Le président Ouattara, qui plus est, "réfléchit" à la modification de la constitution pour lui permettre de se présenter pour un troisième mandat. Sans oublier les grèves qui se déclenchent de plus en plus fréquemment, et spontanément, comme celles des enseignants. Et c'est dans cette période d'incertitudes que 500 soldats français débarquent dans la capitale ivoirienne. Pour faire quoi ? Eviter à Ouattara une situation à la "Bouteflika"?

Le rapprochement entre tous ces évènements suscite des craintes au sein de la population ivoirienne. Quelle est donc la mission de ces militaires français arrivés en Côte d'Ivoire ? Telle est l'interrogation qui taraude les esprits des observateurs du paysage politique ivoirien. Il n'y a pourtant pas le feu en la demeure. Mais on ne sait jamais : Ouattara et Macron préfèrent être prévoyants.

A en croire un officier de cette force française, il s'agit d'une opération périodique de relèvement des troupes. « C’est une opération de routine. C’est la relève habituelle chaque mois. Il n’y a pas de raison de s’alarmer », s'est-il expliqué. Il faut rappeler qu'en vertu de l'accord de défense signé entre la France et la Côte d'Ivoire au lendemain des indépendances, les autorités françaises ont entrepris d'installer une base militaire en Côte d'Ivoire. Ainsi, le 43e Bataillon d'infanterie de marine (43ème BIMA) a son garnison à Port-Bouët, non loin de l'aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Rebaptisé Forces françaises en Côte d'Ivoire (TFCI), cette troupe est plus active dans la lutte contre l'insécurité et le terrorisme dans la sous-région ouest-africaine. Mais ça, c'est la théorie. La pratique en est souvent bien loin. Après tout, n'est-ce pas la "Force Licorne" qui en 2011 a anéanti la flotte aérienne forte de quelques hélicoptères pour permettre au "rebelle Ouattara" de prendre le pouvoir ?

C_te_dIvoire_20170201_1728x800_c

Posté par jl boehler à 03:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,