mercredi 7 juin 2017

Le FN a-t-il changé ?

Le parti n'aime toujours pas les "Banania" !

banania

Sur les 573 candidats que présente le Front national aux législatives, une centaine poste, aime ou partage des contenus homophobes, antisémites, islamophobes ou racistes.

En janvier 2016, Marine Le Pen a nommé Jean-Lin Lacapelle «secrétaire national aux fédérations et à l’implantation». Avec une mission: sillonner la France pour écarter des législatives les candidats dont le profil sulfureux et les propos outranciers donneraient une mauvaise image du parti. Dans chaque circonscription, le candidat «me fait parvenir un dossier», explique-t-il au Figaro. «Si le candidat est impeccable», la validation est enclenchée. «S'il y a des doutes, le dossier est étudié plus sérieusement. Ceux qui doivent être écartés le sont.» C'est raté.

Voici les épinglés alsaciens : 

Il partage un photomontage sur le lobby juif !

Gregory_Stich

Grégory Stich, candidat Front national dans la 2e circonscription du Haut-Rhin et conseiller régional dans la région Grand Est.

Fait d'armes: Grégory Stich a partagé un visual en 2014 sur sa page facebook laissant entendre qu'il existe en France un «lobby juif», accompagné de photos de Manuel Valls et François Hollande portant des kippas. Cette «vérité» fait partie d'un triptyque évoquant, outre le «lobby juif», la «théorie du genre» et «l'immigration-invasion». Grégory Stich a également partagé un visuel homophobe mêlant sur fond de drapeau français plug anal, logo du Parti socialiste détourné, et une nouvelle devise: «LGBT, Genderité, Va te faire enculer».

Virée du conseil municipal pour des propos discriminants

ritz1

Christelle Ritz, candidate dans la 5e circonscription du Haut-Rhin, responsable du FN à Mulhouse.

Fait d'armes: En 2012, Christelle Ritz démissionne du conseil municipal de Mulhouse après une séance houleuse. L'opposition l'accuse d'avoir tenu, sur son compte Facebook, des «propos stigmatisant certaines personnes issues de l’immigration», comme le rapportaient les Dernières Nouvelles d'Alsace.

Une activité que ne renie pas complètement la responsable du FN de Mulhouse. Sur son compte Facebook, elle like par exemple une photo publiée en mai 2016 accusant les réfugiés de toucher «11,45€ par jour (sans obligation de nettoyer [leur] merde)».

Obsédé par les Femen qui seraient des prostituées du pouvoir

Sylvain_marcelli_ok

Sylvain Marcelli, candidat dans la 6e circonscription du Haut-Rhin. Quand on regarde les photos qu’il a likées ces dernières années, on constate qu’il a pu être un peu obsédé par les Femen : il a liké une caricature parlant d’elles comme des "prostituées du pouvoir" et satanistes soutenues par le milliardaire George Soros. Il a aussi liké une photo de Dieudonné avec Alain Soral, sur la page d’Égalité et Réconciliation. Contactée par mail par BuzzFeed News, il n'a pas donné de réponse.

Salut nazi

abraham

Julia Abraham, candidate dans la deuxième circonscription du Bas-Rhin, épinglée en 2013 par Rue89 pour ses fréquentations avec des radicaux d'extrême droite. Et notamment avec Baptiste Coquelle qui avait posé en faisant un salut nazi. À l'époque, elle avait affirmé ne pas le connaître. Présente à la réunion publique de Villé le 3 décembre 2016, elle a brillé par son discours haineux envers les réfugiés parlant notamment d' "invasion musulmane".

Venu des Ardennes faire son marché à Villé

luczka

Guillaume Luczka, 29 ans, candidat dans la 2e circonscription des Ardennes (qui a fourbi ses armes en Alsace) et patron local du FN, s'est rendu à "La Traboule", en marge d'un congrès du FN à Lyon, le bar où se retrouvent les identitaires à Lyon. Une erreur selon lui: «Je regrette ma présence ce soir-là, mais je ne veux pas être rattaché à ces gens-là.» Et pourtant il est venu, en tant que conseiller régional du Grand-Est à la réunion publique de Villé citée plus haut, à l'appel d'un tristement célèbre guitariste identitaire de Neubois.

Posté par jl boehler à 00:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 8 avril 2017

Licenciements secs chez "Forestiers d'Alsace"

80 années d'expérience forestière s'envolent !

foret2

Faute de soutiens durables, Forestiers d'Alsace se retrouve contraint de licencier ses cinq salariés qui cumulaient près de 80 années d'expériences dans les petites forêts privées alsaciennes ! Ci - dessous le communiqué de presse officiel:

"L'association "Forestiers d'Alsace" perdurera mais avec une dynamique forcément réduite.

Au delà de l'histoire récente de Forestiers d'Alsace, ce sont aussi 50 années de développement forestier et d'innovations qui s'éclipsent depuis la création du développement forestier en Alsace en mars 1967 !

Ces 50 belles années, pas toujours évidentes, ont été écrites par des personnes dont beaucoup sont aujourd'hui encore présentes et actives dans la filière forêt  - bois. Ellles ont été construites en bonne intelligence avec les Chambres d'Agriculture, le CRPF et l'interprofession FIBOIS et donné naissance à des opérateurs aujourd'hui reconnus tel que COSYLVAL.

Ce développement forestier alsacien s'est aussi très vite adapté au foncier morcelé de l'Alsace et que l'on retrouve dans de nombreuses autres régions françaises où l'on connait les propriétaires forestiers de plus de 4 hectares depuis belle lurette ! Le seuil de 4 hectares est aujourd'hui retenu par le Programme National de la Forêt et du Bois comme seuil minimal d'intervention. Et aujourd'hui ce seuil tout théorique est devenu parole d'évangile lors des nombreux synodes parisiens de 2016.

On ne peut que ressentir une certaine révolte face à ces diktats et ces raccourcis qui cataloguent et soumettent les forêts et on en viendrait même à imaginer des "forêts insoumises".

 

L'assemblée générale de Forestiers d'Alsace aura lieu le samedi 13 mai 2017 à STEIGE où les forêts privées sont très présentes avec 250 hectares partagés entre 354 propriétaires.

Posté par jl boehler à 00:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 12 octobre 2016

Un camp de travail nazi méconnu en Alsace

Les camps de travail des nazis proches de nous sont connus : Struthof, Schirmeck, Sainte-Marie-aux-Mines. Moins connu est celui du sud du massif vosgien situé à Urbès, dans la vallée de la Thur.

urbesAprès le débarquement des alliés en Normandie, les nazis ont cherché pour leur industrie des lieux moins exposés aux bombardements aériens. Les moteurs d'avions Daimler étaient jusqu'alors fabriqués à Genshagen, près de Berlin. Le tunnel d'Urbès dans les Vosges (à 40 km de Mulhouse) devait être un lieu de repli provisoire.

Ainsi Urbès abrita un des 70 camps annexes du camp de concentration de Natzwiller-Struthof. Les premiers prisonniers y arrivèrent le 23 mars 1944. Le nom de code de ce lieu qui devait rester secret, était alors "A-10 Kranich". Peu à peu, de plus en plus de prisonniers furent acheminés dans cette arrière-vallée vosgienne. En mai 1944, ils étaient déjà plus de 1400 : polonais, russes, français, allemands, italiens, luxembourgeois. Parmi eux 500 Juifs, venus d'Offenbourg. Ce sont les prisonniers eux-mêmes qui ont construit leurs baraquements, avec une litière de paille comme chambre à coucher. A l'approche des Alliés à l'automne 1944, la plupart d'entre eux fut transférée à Neckaretz, un autre camp annexe du Struthof. Quant aux juifs, ils furent directement déportés au camp de concentration de Sachsenhausen.

Contrairement au tunnel de Sainte-Marie-aux-Mines qui reprit après la guerre sa vocation ferroviaire de traversée des Vosges, celui d'Urbès resta à l'abandon, ne servant que de refuge aux chauves-souris. Mais depuis 1980, suite aux études réalisée l'historienne Arlette Hasselbach de Willer-sur-Thur, une cérémonie de commémoration a lieu tous les ans à l'entrée du tunnel. Un itinéraire mène à un mémorial à partir de la place de l'église d'Urbès. 16 panneaux d'information se trouvent sur le chemin avec des notices explicatives. A l'intérieur du bunker, des peintures retracent la vie des prisonniers.

Un luxembourgeois, Ernest Gillen, survivant de ce camp, a raconté lors de la commémoration : "En raison du risque de fièvre typhoïde, tout le camp devait être vacciné. Mais nous n'avons eu deux ou trois injections." Gillen a aussi signalé les passages à tabac qui avaient lieu plusieurs jours de suite quand une personne tentait de s'évader.

Un historien allemand de Rammersweier près d'Offenbourg a réalisé une étude sur l'origine des Juifs venus dans ce coin des Vosges. C'était pour la plupart des juifs polonais venus du ghetto de Varsovie, en passant par Treblinka, Lublin, Budzyn, Majdanek, Flossenbürg et enfin Urbès. Ceux qui à l'arrivée, étaient trop faibles et inaptes à travailler le métal, furent gazés. Quant aux autres travailleurs forcés, parmi lesquels des jeunes et des enfants, ils furent traités de façon humiliante, mal nourris, astreints à des travaux durs, et évidemment sans toucher le moindre salaire.

m_moriel

urb_s

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 7 septembre 2016

Quand passent les cigognes ...

La Champagne remplace-t-elle l'Alsace ?

cigogne

Décidément, la Région du Grand-Est, avec ses nouveaux panneaux, déroute même les cigognes qui, au lieu de passer par l'Alsace, migrent par l'autre bout de la Région. Encore une dérive pour laquelle Philippe Richert devra rendre des comptes aux Alsaciens privés de leur palmipède emblématique.

C'est ainsi que dimanche vers 17 heures, un à un les automobilistes se sont immobilisés le long de la D951, à hauteur de Champfleury, à la sortie de Reims en direction d’Épernay pour admirer un spectacle gratuit. Dans un champ voisin, des dizaines de cigognes se sont posées, d’autres peu farouches ont même atterri sur les lampadaires d'un hypermarché voisin. Un spectateur en a dénombré 67 !

« Rien d’exceptionnel » selon la Ligue de protection des oiseaux (LPO) de la Marne, « Nous sommes en plein dans le pic de migration des cigognes blanches. Les oiseaux les plus précoces ont commencé leur voyage vers le 15 juillet et les retardataires passeront dans la région début septembre. En effet, l’ensemble de la région Grand Est est sur le chemin de migration entre l’Europe du Nord (Allemagne, Pologne…) et l’Afrique du centre, lieu traditionnel d’hivernage ». Après cette étape « réparatrice », où les animaux ont pu se nourrir et recharger les batteries, les cigognes devraient reprendre leur envol « direction le détroit de Gibraltar, lieu de passage vers le continent africain ».

En période de migration, ces oiseaux – qui ne volent que la journée pour profiter des courants d’air ascendants – parcourent entre 150 à 300 km par jour. Lundi matin, les cigognes de Champfleury avaient repris leur envol, car ces cigognes semblent avoir encore en tête le "Concordat" valable en Alsace-Moselle depuis Napoléon Ier et tiennent au repos du dimanche.

cigogne1

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 24 août 2016

Richert a-t-il changé de camp ?

 L'inattendue chute de Sarkozy

sarkozy

C'est une lourde chute mais qui ne sanctionne pas (encore) son entrée en lice dans la primaire des Républicains (LR). Nicolas Sarkozy recule brutalement dans le baromètre Ipsos-Le Pint paru ce mardi 23 août, au lendemain de l'officialisation de sa candidature. La popularité de l'ancien chef de l'Etat chez les sympathisants LR, le coeur de l'électorat qui désignera le champion de la droite en 2017, s'effondre de 13 points à 55% d'opinions favorables, tandis que celle de son rival Alain Juppé en gagne 3 à 73% de bonnes opinions. Nicolas Sarkozy, qui a abandonné sa casquette de président de parti pour se lancer dans la course à l'Elysée, rétrograde à la 5e place des personnalités préférées à droite, derrière ses principaux rivaux et... Emmanuel Macron.

Richert s'est-il trompé de soutien ?

philippe_richert_afp

Dans un communiqué diffusé hier matin, le président de la Région Grand Est, Philippe Richert (Les Républicains), dit sa "confiance" en Nicolas Sarkozy "pour redresser la France". M. Richert soutient donc la candidature de l'ancien président de la République à la primaire de la droite et du centre. Philippe Richert a été ministre chargé des collectivités territoriales du 14 novembre 2010 au 10 mai 2012, au sein du 3e gouvernement Fillon. François Fillon, lui aussi candidat à la primaire de la Droite et du Centre, et dont Philippe Richert est proche et que ce brave président du Grand-Est vient de trahir. "C’est en construisant un solide projet politique pour la France qu’il m’a convaincu", écrit-il même dans un communiqué. 

"La girouette" Richert va-t-elle rejoindre Macron ?

macron1

Richert a donc joué le mauvais cheval, et va devoir rapidement changer de monture. Et cela tombe à point, le ministre de l’Économie Emmanuel Macron, le "chouchou de la droite" sera en Alsace ce jeudi. Il a répondu à l’invitation de la chambre de métiers qui souhaite le sensibiliser aux difficultés rencontrées par les artisans. Emmanuel Macron devrait en principe visiter deux entreprises avant d’ouvrir à 17 h les Universités de l’artisanat d’Alsace qui se dérouleront au parc expo de Colmar. Sûr, Philippe Richert sera à ses côtés pour le soutenir, surtout que Macron annonce partout la couleur : il n'est pas socialiste.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 9 juin 2016

Au revoir, Stephen

keshi

Nouvelle aussi triste que brutale en provenance du pays des Super Eagles. Sur son compte Twitter, la Fédération nigériane annonce que l’entraîneur Stephen Keshi a poussé son dernier souffle dans la nuit de mardi à mercredi, à seulement 54 ans. La presse locale évoque un décès consécutif à une attaque cardiaque. Vainqueur de la CAN 1994 comme joueur (et capitaine) puis 2013 comme sélectionneur du Nigeria, une performance seulement réalisée par l’Egyptien Mahmoud El Gohary jusqu’alors, l’ancien défenseur de Strasbourg restera comme le symbole des techniciens locaux qui gagnent. Il s’en va aussi en étant le premier sélectionneur africain à avoir franchi le premier tour d’un Mondial, en 2014.

"Je suis dévasté, nous avons perdu un superhéros", a commenté le président de la NFF, Amaju Pinnick, qui salue aujourd’hui la mémoire d’un grand technicien avec qui il a pourtant entretenu des relations tumultueuses après le Mondial brésilien. En fin de bail, Keshi n’avait pas de contrat en bonne et due forme, mais dirigeait la sélection sur la base d’un accord match par match.

Réinstallé sur intervention présidentielle !

Le technicien avait plusieurs fois été écarté avant d’être réinstallé dans la foulée, notamment par le président de la république, Goodluck Jonathan. Ce petit manège aura duré jusqu’en juillet 2015 où sa candidature au poste de sélectionneur de la Côte d’Ivoire alors qu’il était toujours en fonction au Nigeria aura scellé son sort.

Sans poste depuis et très affecté par la mort de sa femme survenue l’an passé, celui qui était surnommé le Big Boss voyait récemment son nom circuler du côté de la sélection d’Afrique du Sud. Parmi les autres faits d’armes de ce globe-trotter parlant français, une participation au Mondial 1994 comme joueur, mais aussi des passages sur les bancs du Mali et surtout du Togo, qu’il a qualifié pour le Mondial 2006. Malheureusement, Keshi sera écarté avant la phase finale en Allemagne. Le football africain pleure aujourd’hui l’une de ses figures emblématiques.

- Le parcours de Stephen Keshi :

Comme joueur :

1979, CB Lagos 
1980-1984, New Nigeria Bank 
1985, Stade d’Abidjan (CIV) 
1986, Africa Sports (CIV) 
1986-1987, KSC Lokeren (BEL) 
1987-1991, RSC Anderlecht (BEL) 
1991-1993, RC Strasbourg (FRA) 
1993-1994, RWD Molenbeek (BEL) 
1995, CCV Hydra (USA) 
1996, Sacramento Scorpions (USA) 
1997, Perlis FA (Malaisie)

64 sélections et 9 buts avec le Nigeria

Comme entraîneur :

2004-2006, Togo 
2007-2008, Togo 
2008-2010, Mali 
2011, Togo 
2011-2015, Nigeria

13 mai 1992 : Strasbourg-Rennes, le plus beau but de Stephen Keshi pour le Racing

13 mai 1992 : Strasbourg-Rennes, barrages Ligue 1/Ligue 2 (extraits)

Posté par jl boehler à 11:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 26 mai 2016

Encore une arnaque grosse comme une maison

Il n'est pas toujours nécessaire d'aller sur d'autres continents pour trouver des arnaqueurs ! J'en avais moi-même déjà découverts dans un coquet village au sud de Strasbourg. En voilà encore un exemple trouvé dans les DNA du 22 mai.

arnaque

  • Revoir sur mon blog : http://jboehler.canalblog.com/tag/arnaque

Posté par jl boehler à 00:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 12 février 2016

Carnaval

Dimanche, à Mulhouse

affiche_carnaval2016_2

Posté par jl boehler à 00:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 28 novembre 2015

Encore la croix du Staufen

Honte aux faschistes de ce pays

staufen3

A l'heure où la France, l'Europe et le monde entier rend un hommage solennel aux victimes des horribles attentats de Paris, mais aussi de Syrie, d'Irak, de Tunis, du Mali, du Niger, du Nigéria, du Cameroun et dans bien d'autres pays, quelques nazillons, une fois de plus, ont souillé le monument érigé au nom de la résistance. "Israel attaque la France, mon génnéral" (sic) : pas même une preuve d'intelligence, de solidarité ou du moindre respect.

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 12 octobre 2015

Touristes chinois en Alsace

Voilà plusieurs années que Strasbourg et l’Alsace tentent de séduire les touristes chinois à coup d’opérations de promotions touristiques. Mais qu’est-ce qui intéresse les touristes chinois dans la région ? 

1005785_10151860884112150_1876635371_n

Le premier intérêt pour ces touristes, « c’est la culture », indique Yan Yu consultant qui représente l'Agence d'Attractivité de l'Alsace, Strasbourg et Mulhouse sur le marché chinois. « En Alsace, il y a une très longue histoire et une culture riche. A Strasbourg, il y a un mélange entre le quartier européen et la Petite France. Les Chinois recherchent la différence, et ils trouvent en Alsace ce qu’ils n’ont pas chez eux. » 

chine_vin_france

« Les Chinois ne connaissent pas l’histoire de l’Alsace ou des changements en Europe », indique la guide chinoise Lili Jia. Lorsqu’elle fait visiter la région à des groupes de touristes, Lili Jia se rend en premier lieu à la cathédrale puis à la Petite France. Et pour ceux qui ne souhaitent pas rester qu’à Strasbourg, elle les emmène sur la Route des Vins. De quoi leur permettre de découvrir « beaucoup de villages typiques, charmants et qui sont attractifs pour les Chinois », dixit Yan Yu. 

2048x1536_fit_touristes_et_prieres_ne_font_pas_bon_menage_cathedrale_de_strasbourg_le_07_07_2008

Autre avantage avancé par Yan Yu, outre la gastronomie : du fait de la position centrale de l’Alsace, les touristes peuvent aller en Allemagne, en Suisse voire en Italie. « On veut faire en sorte de développer cela », indique Jean-Jacques Gsell, président de l'office de tourisme de Strasbourg et sa région. Le consul général de Chine à Strasbourg He Yanjun pense, quant à lui, que les touristes chinois viennent rechercher « les paysages, l’air pur et l’architecture ».

La promotion touristique n’est en tout cas pas près de s’arrêter puisque, entre autres opérations, le marché de Noël de Strasbourg s’exportera à Pékin du 5 au 20 décembre.(selon "20 minutes" Strasbourg)

chinoisok

Posté par jl boehler à 03:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,