vendredi 27 juillet 2018

Au Conseil Départemental du Bas-Rhin

Délibérations du 9 juillet 2018

mozzi

Le mois de juillet a été très important au Conseil Départemental 67 pour la vallée de Villé. Aussi, ne comprenons-nous pas trop bien l'absence, certes excusée, de notre représentante. Elle se devait de préparer son abandon inattendu du poste de première adjointe au maire de Villé, certes déjà effectif depuis le 1er juillet. Mais il fallait bien l'annoncer au conseil municipal du 16, où cela ne pouvait plus passer inaperçu. Une semaine pour élaborer un discours et prévoir une petite réception avec vin d'honneur, ce n'est pas trop. Voici donc les délibérations de la Commission Permanente du Conseil Départemental.

1

Régularisation foncière à Lalaye

2Logements sociaux à Thanvillé

3

jeudi 15 février 2018

#balancetonmaire !

Un maire lorrain se balance lui-même !

kocher1

Dans le contexte des accusations portées contre Nicolas Hulot, Dany Kocher, maire de Phalsbourg et soutien d’Emmanuel Macron (ce qui est une garantie de maturité politique pour un élu qui est à son cinquième mandat), annonce son intention d’envoyer un courrier au procureur de la République de Metz, pour « avouer et dénoncer tous mes crimes ».

Précisons d’emblée que le maire est aussi ancien comédien, connu pour ses parodies politiques parfois acides, mises en scène lors de ses vœux qu'il propose "décalés".

« J’ai passé ma vie à harceler de pauvres femmes sans défense, écrit-il dans sa lettre. Dans la rue, des magasins, au travail, partout. J’ai regardé des femmes, fait des sourires, des clins d’œil. » Sur le ton de la confession, il raconte : « Déjà ma pauvre maman a eu du mal à me sevrer à l’âge de six mois. C’est donc bel et bien non consentante qu’elle m’a allaité un mois supplémentaire. »

Et ça continue !

« À l’école maternelle, […] j’ai tiré les cheveux, qu’elle avait fort jolis, de Christine T. » Plus tard, « au basket, j’ai à plusieurs reprises regardé […] dans les douches des filles ». Puis, « au club Théâtre, j’ai lâchement profité de mon rôle de Sganarelle pour donner une tape sur le postérieur de Toinette ». Dans le cadre de ses fonctions de maire, il « avoue avoir volontairement piqué le sein gauche de Madame D. en lui remettant la médaille du travail ».

Il va jusqu’à prétendre qu’« il n’y a pas une femme qui n’est entrée dans mon bureau sans avoir avec moi de relations sexuelles ». Affirmant être « hanté par des rêves érotiques », il confie enfin : « Je me suis vu la nuit dernière, m’envoyant en l’air au perchoir de l’Assemblée nationale […] sous les caméras des chaînes de télévision nationales ».

Pour ces « crimes », il demande au procureur de l’envoyer, « comme au Monopoly, directement en prison », mais « sans passer par la case tribunal », de peur de « me demander, affreux que je suis, si Madame la juge est nue sous sa robe ».

À la fameuse question “peut-on rire de tout ?”, le maire de Phalsbourg a visiblement choisi sa réponse… Et ce n'est pas publié par Tomimag (le Gorafi alsacien-lorrain) mais par les DNA !

NB : Pour les Alsaciens partant par le col de Saverne, Phalsbourg est le premier "petit village" lorrain d'avant-garde rencontré. 

Posté par jl boehler à 01:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 29 août 2016

Le SDEA à Madagascar

Le 21 janvier dernier le SDEA a fait don de 20 compteurs d'eau réformés aux associations "Entre ici et Mada" et "France-Vozama". Ces compteurs équiperont des bornes-fontaines de la future adduction d'eau potable des Hauts Plateaux Malgaches.

madagascarOn connaisssait déjà les défibrillateurs offerts en leur temps par le président du Conseil Général Guido Kennel aux pompiers abidjanais. Et voilà qu'on apprend que le SDEA (Service des eaux et de l'Assainissement) intervient sur des projets en cours dans trois pays, la Moldavie, le Cameroun et Madagascar. Et trois responsables du SDEA vont régulièrement en délégation à la rencontre des élus de ces pays, pour faire le point sur l'avancée des travaux, semble-t-il.

Intéressons-nous surtout au chantier à Madagascar, débuté en 2015 à Vatovavy-Fitovivany (au sud-ouest de Tananarive). Le trio dirigeant de cette affaire est composé de Florence Bruvingt, directrice du pilotage et de l'expertise technique, de Pascal Mellier, directeur général-adjoint "territoires", et un certain Jean-Marc Riebel, vice-président (inconnu ? dans le Val de Villé). 

Bien sûr, des rapports sont établis à chaque voyage et voici l'un des derniers donnant l'état de la distribution d'eau dans le secteur à aménager :

Partenaires : AE Rhin-Meuse, Moulins les Metz 50000€, Région Alsace Strasbourg,  SDEA Strasbourg,  SEM Mananjary, SEM Schiltigheim 7000€

Budget global : 800.331 €

Contexte: L'approvisionnement en eau potable dans le district de Nosy Varika se trouve loin en-dessous de la moyenne nationale. Seuls 6% de la population dans la zone d´intervention de SEM ont accès à l'eau potable sans risque pour la santé. Ceci est causé, d'une part, par le faible nombre de points d'approvisionnement (puits ou captages de sources), d'autre part, par l'abondance d'eau de surface toute l'année (cours d'une rivière, lacs, mares) où les populations s´approvisionnent habituellement.

Les points d'eau potable sont généralement situés à proximité des rizières et donc de la nappe phréatique. Les chemins d'accès sont souvent difficiles, pentus et plus éloignés des habitations que les sources risquées (fleuves, rivières). La grande partie des écoles primaires, qui se trouvent souvent à l'intérieur de la localité ou à mi-chemin entre plusieurs localités, ne disposent d'aucune installation en eau potable. Par conséquent, des maladies très répandues comme la diarrhée touchent les populations. Les quelques puits construits dans les villages sont souvent en misérable état : trous d'eau à peine creusés, sans couvercle, exposés à toutes sortes de contaminations. Les eaux de surface plus ou moins contaminées pénètrent ainsi facilement à travers les murs des puits non munis de filtres.

La majorité des ménages s'approvisionne toujours dans les eaux de surface non-traitées. Des maladies liées à l'eau contaminent les habitants (diarrhée, dysenterie, choléra, bilharziose), ce qui engendre une mortalité élevée chez les enfants et les nourrissons.
La distribution de l'eau potable sans risque pour la santé ne présente aucun grand défi, étant donné que le niveau de la nappe phréatique est important dans toute la région, grâce à sa pluviométrie élevée. Par contre, la construction et l'entretien des installations ainsi que l'intensification de la conscience de l'hygiène chez les usagers sont davantage problématiques.

Il convient de noter que cette zone est extrêmement isolée et ne peut être rejointe qu'après plusieurs heures d'une très mauvaise piste. De ce fait, le taux d'éducation y est particulièrement bas.

Action tranche 2015 : Dans chaque village, il s'agit de construire des systèmes d'adduction d'eau potable avec captages de sources gravitaires et des latrines dans les écoles et structures collectives. Une borne fontaine sera attenante à chaque latrine, pour pouvoir se laver les mains.
Par ailleurs, des actions de sensibilisation et formation à l'hygiène seront conduites.

Eléments complémentaires: 

Critères de sélection des villages bénéficiaires :
- le village, représenté par ses autorités (fokontany2, maire, tangalamena3) a déposé une demande auprès de SEM ;
- sa position géographique permet techniquement la construction d’un système d’adduction d’eau potable gravitaire ;
- le village fait preuve de sa bonne volonté pour participer à la mise en place de l´AEP : suivi des formations et travail valorisé des villageois (fourniture de sable, de gravier, transport des matériaux et enterrement des tuyaux).

75000 personnes bénéficieraient de l'aide du SDEA, mais est-ce bien de compteurs à eau aux fontaines dont ces habitants (qui n'auront toujours pas d'eau courante chez eux) ont le plus besoin ? A voir l'état du pays, on peut se demander si les compteurs offerts sont très utiles.

madagascar1Les rizières fournissent l'eau des fontaines.

Posté par jl boehler à 08:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 7 mai 2016

Maisonsgoutte : commission communale d'aménagement foncier

A Maisonsgoutte, la commission citée avance. A Villé elle fait du surplace et dort depuis 2008. Certains conseillers n'en connaissent même pas l'existence, encore moins son supposé fonctionnement et ses compétences. Il est vrai que lors de la délibération concernant ce point notre conseillère départementale - adjointe au maire était absente et n'a donc pu s'intéresser à ce problème. Aussi, ne faut-il pas s'étonner que nos édiles villois considèrent comme affabulateurs tous ceux qui soulèvent l'affaire.

maisonsgoutte2

maisonsgoutte

maisonsgoutte1

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 5 avril 2016

Nous ne sommes pas devenus des austrasopithèques

Le Grand-Est choisi par l'homo internautus

32364620

Philippe Richert, malgré sa manoeuvre d'évincer la Nouvelle-Austrasie, en introduisant parmi les choix "Grand-Est" tout en soutenant "Rhin-Champagne" se retrouve désavoué de fait par les internautes. Dorénavant, l'Alsace, la Lorraine, la Champagne et les Ardennes font partie du Grand Est de la France. Mais attention ! alors que l'Europe est en train de se construire avec les anciens pays de l'Europe de l'Est soviétique, on risque de confondre. Surtout que l'Alsace, à la fin de la Grande Guerre, a aussi connu ses soviets. D'ici à ce que certains hommes politiques confondent le grand-Est français avec la Pologne ou la Roumanie, il n'y a pas loin.

Strasbourg_soviet_proclamation_1918

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mardi 29 mars 2016

Philippe Richert et l'ANEM

Interrogé par les élus du massif vosgien, l'ANEM a publié dans son bulletin national la page ci-dessous consacrée à Philippe Richert. On attend bien sûr plus de détails de sa part.

anem

Posté par jl boehler à 00:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 20 mars 2016

Gens du voyage

Un débat très intéressant concernant les gens du voyage a eu lieu à la Communauté des Communes du canton Val de Villé ce vendredi soir. Plus important pour nos élus que le budget !

chien

 

Posté par jl boehler à 10:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 16 mars 2016

Le pays des girouettes

Richert tourne encore sa veste

girouette

Le processus pour trouver un nom à la région Alsace - Lorraine - Champagne - Ardennes, la méthode était rôdée. Après de nombreuses propositions, trois "finalistes" devaient être proposées aux internautes. Et c'est ainsi que nous aurions dû choisir entre Nouvelle Austrasie, Alcalie et Rhin - Champagne. Un échec pour le président Richert, dont la proposition "Grand Est" ne figurait pas dans le tiercé retenu. Qu'à cela ne tienne : il rajoute, du simple fait du prince, sa proposition. Mais c'est là que la girouette s'emballe, puisqu'au final il préconise de soutenir Rhin - Champagne. Il est vrai que les liquides y coulent à flot, d'un côté l'eau du fleuve, de l'autre côté le vin pétillant. Il y a de la logique. Mais n'aurait-il pas été plus simple de nommer notre région la "girouettie" et ses habitants les girouets et les girouettes ? 

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 27 novembre 2015

Des nouvelles du Conseil Départemental

 

Bassemberg_042

C'est bien  souvent que le Conseil Départemental 67 prend des délibérations concernant le Val de Villé. Les citoyens, voire les élus, sont rarement informés. Il serait pourtant intéressant que notre binôme d'élus fasse paraître un bulletin d'information. En attendant, voici les délibérations du mois d'octobre qui concernent deux communes de la vallée.

Bassemberg

bassembBreitenbach

breit

mardi 10 novembre 2015

Au SMICTOM, ça bouge

Un temps fort au centre de tri du Centre-Alsace

smictom1

smictom2

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,