Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER
27 novembre 2023

La laitue d’eau, une espèce exotique envahissante

Elle agrémente souvent les plans d’eau ornementaux, dans les jardins. Mais relâchée en pleine nature, elle peut poser problème si l’hiver n’est pas rigoureux. La présence de quelques laitues d’eau a été relevée cet été à Schirmeck. En une saison, les quelques sont devenus plus d’une centaine.

laitueSi elle porte le nom de laitue et si elle est épargnée par les limaces, la laitue d’eau n’est malheureusement pas comestible. Parce que cette plante d’eau flottante, qui évolue librement à la surface des eaux tranquilles des bassins ou des étangs, se multiplie à toute vitesse, contrairement aux laitues de terre…

En effet, les quelques plants de laitue d’eau ( Pistia stratiotes ) repérés par le botaniste Michel Hoff dans les eaux d’un canal usinier à Schirmeck cet été sont entretemps devenus plus d’une centaine. C’est que la laitue d’eau a cette réputation d’espèce exotique envahissante à tenir… Elle pose problème dans le sud de la France, où l’hiver n’est pas assez rigoureux pour l’éliminer. Ce n’est pas encore le cas en Alsace, « mais il y a tout de même un risque qu’elle survive à des hivers de plus en plus doux », alerte Michel Hoff, par ailleurs président de la Société botanique d’Alsace.

Une plante à détruire

À partir de 2024, l’Europe l’inscrira sur la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union européenne. Elle ne pourra plus être importée ni cultivée et encore moins relâchée intentionnellement dans la nature, comme cela a apparemment été le cas à Schirmeck, d’après l’enquête menée par les botanistes.

Si votre laitue d’eau colonise votre bassin, ou toute autre plante exotique, d’ailleurs, ne l’immergez pas dans le premier cours d’eau rencontré mais détruisez-la. À Schirmeck, Michel Hoff a demandé aux services municipaux de récupérer, puis d’éliminer ces laitues. Comment ont demandé ces derniers. Avec une épuisette, a répondu le botaniste. Et au compost ensuite. (selon "DNA")

Publicité
Commentaires
C
Adieu délicieuses salades composées lardons, croûtons frottés à l'ail et autres légumes en mélange. heureusement elle ne pousse pas dans les pintes aux boissons houblonnées.
Répondre
Publicité
Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER
Derniers commentaires
Archives
Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER
Visiteurs
Depuis la création 2 241 676
Publicité