mardi 11 juin 2019

Sauver "Soir 3" !

France TV : nouvel appel à la grève le 13 juin

soir3Au lendemain d'un appel à un arrêt de travail lancé par trois syndicats de France Télévisions, quatre autres organisations ont appelé vendredi à une grève de 24 heures le 13 juin, pour combattre un projet de suppression de "Soir 3", journal télévisé emblématique de France 3. 

Après la CGT, FO et la CFDT, qui avaient déposé un préavis de grève jeudi, le SNJ, la CFE-CGC, Sud et l'UNSA ont à leur tour appelé les salariés du groupe public à un arrêt de travail le 13 juin, pour obtenir le retrait de ce projet, et défendre des revendications en matière d'emploi. 

Ces appels à la grève ciblent symboliquement le 13 juin, jour où France 2 diffusera une grande soirée spéciale pour célébrer les 70 ans du 1er journal télévisé français. Si les programmes du service public risquent d'être perturbés par ce mouvement social, cette soirée en revanche ne devrait pas en pâtir car elle sera enregistrée la veille. 

La direction du groupe avait présenté en mai aux syndicats un projet de création d'une nouvelle tranche d'information renforcée, de 21H00 à minuit, sur la chaîne franceinfo. C'est dans ce cadre que la direction du groupe envisage d'arrêter la diffusion de "Soir 3" à la rentrée. A la place, le groupe veut proposer, dans les nouvelles soirées de franceinfo, un journal de 30 minutes (comme "Soir 3"), à 23H00, confectionné par les équipes actuelles de "Soir 3" et la rédaction de la chaîne d'info. 

Pour le SNJ, la CFE-CGC, Sud et l'UNSA, "cette suppression est une insulte à tous ceux qui depuis des années sont les artisans de la réussite de cette édition. Comble du double jeu, la direction demande à ceux qui fabriquent le Soir 3 de le produire maintenant pour Franceinfo", expliquent ces organisations dans un communiqué commun. 

Ce projet est vivement combattu en interne et a également suscité des protestations à l'extérieur de France Télévisions, avec plusieurs pétitions (dont l'une a dépassé les 5.000 signatures) et la mobilisation de certains élus locaux et responsables politiques nationaux. 

Lancé en septembre 1978, "Soir 3" est présenté depuis 2016 par Francis Letellier en semaine et Sandrine Aramon le week-end. 

Un premier appel à la grève de 48 heures, en pleines élections européennes, avait déjà été lancé pour défendre le journal par trois autres syndicats (SNJ, CGC et UNSA). Les soirées électorales de France 2, France 3 et franceinfo avaient néanmoins pu être assurées, malgré des perturbations.(selon AFP et Tahiti.infos)

Posté par jl boehler à 08:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 18 avril 2018

Bachar, Plenel, Bourdin : les esquives jupitériennes

Pas de président au menu !

ED0

On se demande bien si des aviateurs ou des marins français ont envoyé des missiles sur des usines désaffectées en Syrie. Même Poutine annonce que les Russes n'ont détecté aucun avion français dans l'espace aérien syrien. C'est quoi, ça ? Un gros mensonge ? Et de la part de qui ? Ou une fois de plus a-t-on droit à une grossière esquive macronienne, notre président ne souhaitant déplaire ni à Trump, ni à Poutine ?

Et ses esquives dans le débat sur BFMTV avec J-Jacques Bourdin et Edwy Plenel sont d'un bagoût sans limite. Ainsi, on apprend que c'est le président lui-même qui a demandé à ses interlocuteurs journalistes de l'appeler "Emmanuel Macron" et non "Monsieur le Président". Il paraît que ça le rend plus jeune, et les autres plus impolis. 

Et cela évite à notre président, pourtant pas à court d'idées lorsqu'il s'agit de parler finances avec les plus riches, d'éviter d'exposer la suite de son programme. Juste une petite allusion à un deuxième jour férié sacrifié pour les malades et les impotents. Juste pour tâter la température...

Quant au "match de boxe électrique", il a bien eu lieu comme prévu. Enfin, c'est ce qu'on veut nous faire croire. Même nos amis africains s'en sont rendus compte (voir ci-contre l'extrait de "L'éléphant déchaîné", journal satirique de Côte d'Ivoire).

Il n'y a pas eu besoin de faire appel au KGB pour détecter que le "combat de coqs" était arrangé en "envoi de gentillesses cogitées à l'avance". Pour le plus grand plaisir du président ou d'Emmanuel Macron ?

bourdin

Posté par jl boehler à 00:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 8 mars 2018

TF1 : une affaire de gros sous !

Qui va gagner ? qui va perdre ?

tf11

 Pour l'instant, seul Canal+ refuse de retransmettre les chaînes affiliées au groupe TF1. Demain, vont peut-être s'y joindre Orange et Free ? Qui va gagner dans ce combat de gros bras ? On sait déjà qui va perdre : le téléspectateur qui devra acheter un boîtier TNT ou qui à terme verra grimper sa facture Canalsat et sa redevance télé ? Tout est possible ! 

canal_fin_tf1

Posté par jl boehler à 01:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 15 janvier 2018

Une télé-Mélenchon

La webtélé «Le Média» créée par des Insoumis

melucheC'est ce lundi 15 janvier à 20h, heure de Paris, qu'a été officiellement lancée la nouvelle webtélé baptisée « Le Média », qui se veut antisystème et qui promet d'être indépendante bien que ses trois fondateurs soient proches de l'ex-candidat à la présidentielle, leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon.

C'est pour l'instant une petite chaîne toute neuve, baptisée d'un nom simple et un brin mégalomane : « Le Média ».  Une télé sur internet dont le lancement fait beaucoup parler.

Ses fondateurs sont des proches de Jean-Luc Mélenchon, chef de file du parti de gauche La France insoumise. Ils rêvent de faire de leur télévision, présentée comme « alternative et anti système », un grand média de masse.

Située à Montreuil à deux pas du métro Robespierre, la petite rédaction est entourée de trois fondateurs proches de Jean-Luc Mélenchon : le psychanalyste et chroniqueur télé Gérard Miller, la chargée de communication de La France insoumise Sophia Chikirou ainsi qu'Henri Poulain, producteur et réalisateur des clips de campagne du candidat malheureux à la présidentielle.

Ce nouveau média qualifié de « citoyen » a été financé en partie par une souscription en ligne. 13 000 supporters baptisés « les socios » ont donné 1 400 000 euros. Leur participation leur donne le droit de collaborer en envoyant des suggestions ou des vidéos. L'objectif est d'élargir l'audience militante pour faire mieux que la quatrième position lors de la prochaine présidentielle de 2022.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 8 septembre 2017

TV5 propose un Tour du Monde de la Francophonie en direct

25h de direct, 23 destinations, 5 continents... Les 21 et 22 septembre prochains, toutes les chaînes de TV5MONDE seront en direct pour faire vivre à leurs téléspectateurs et télé- spectatrices Le Tour du Monde de la Francophonie ; une émission inédite destinée à marquer de manière spectaculaire la présence sur les cinq continents de TV5MONDE et de la francophonie, « cet humanisme intégral qui se tisse autour de la Terre (…) » comme la définissait le président Léopold Sédar Senghor.

tv5

À travers 23 destinations, ce tour du monde audiovisuel évoquera la langue française, son influence, son histoire, son avenir et plus largement les cultures francophones, plurielles, entremêlées, qui partagent les valeurs de la Francophonie et participent de son rayonnement.

Durant 25 heures, les journalistes de TV5MONDE et des chaînes partenaires associées se succéderont à l’antenne pour animer, tour à tour, des émissions de 52 minutes. Dans le sens inverse de la rotation terrestre, ils se passeront toutes les heures le relais, depuis une ville située sur l’un des 24 fuseaux horaires ou depuis Paris lorsque le fuseau traversera uniquement des zones maritimes.

Le coup d’envoi du Tour du Monde de la Francophonie sera donné le jeudi 21 septembre à 13h00 à Paris puis se poursuivra à Abidjan, Genève, Bruxelles, Cayenne, Basse-Terre, Montréal, la NouvelleOrléans, Moncton, Vancouver, Papeete, Auckland, Nouméa, Sydney, Séoul, Pékin, Pnomh-Penh, Mumbai, Lahore, Saint-Denis à La Réunion, Antananarivo, Beyrouth pour s’achever à Kinshasa, le vendredi 22 septembre à 14h00 (heure de Paris).

Dans chacune de ces villes, les présentateurs et présentatrices accueilleront en plateau des personnalités francophones emblématiques de la destination, issues du monde artistique, économique, scientifique, sportif ou encore politique. Échanges, reportages, performances rythmeront ces différents plateaux en fonction des thématiques abordées.

Le Tour du Monde de la Francophonie sera diffusé en direct sur les neuf chaînes régionales de TV5MONDE, ainsi que sur le numérique et les réseaux sociaux.

Comme le dit fièrement Yves Bigot, Directeur général de TV5 Monde, "Le français est avec l’anglais la seule langue présente sur les cinq continents, nous voulons célébrer sa vitalité, et celle des francophones, leur jeunesse, leur énergie, leur modernité, leurs initiatives, dans tous les domaines, culturels, économiques, humanitaires, où qu’ils se trouvent, qu’ils soient expatriés, francophiles ou autochtones. Nous partageons cet objectif avec Michaëlle Jean, Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, autre partenaire de cette opération majuscule et avec le réseau des Alliances Françaises dans le monde."

À l’issue de ces 25 heures de direct, deux florilèges des meilleurs moments (documentaires de 52 et 90 minutes) seront réalisés et sous-titrés dans les 14 langues de TV5MONDE (anglais, allemand, néerlandais, espagnol, portugais, roumain, russe, arabe, japonais, coréen, vietnamien, chinois traditionnel, chinois simplifié et français) et diffusés sur les chaînes de TV5MONDE.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

samedi 1 juillet 2017

Brouteurs.com

La troisième saison de "Brouteurs.com" arrivera en novembre sur la télévision ivoirienne et sur TV5Monde.

brouteurs1

Le destin du réalisateur est lié à celui des brouteurs. En 1998, alors qu'internet en était encore à ses balbutiements en Afrique, Alain Guikou, qui n'imaginait pas alors faire du cinéma, tenait un des premiers cybercafés d'Abidjan, à Yopougon, un des deux grands quartiers populaires de la capitale économique ivoirienne.

"J'avais un client particulier qui passait sa journée à envoyer des mails, à passer des coups de téléphone. Il me faisait la recette quotidienne", raconte-t-il. L'homme était en réalité un brouteur, un cyber-escroc à la sauce ivoirienne.

"Il voulait absolument pouvoir venir 24/24h, 7/7j. Il m'a même offert 500.000 F CFA par mois (760 euros)", une somme importante pour le pays.

Selon Alain Guikou, ce "client" coule désormais des jours heureux en Europe, où il a disparu après avoir fait fortune en délestant des "pigeons" de leur argent...

Le phénomène s'est amplifié dans les années 2000 pour devenir une sorte de spécialité ivoirienne, même si le Nigeria et le Cameroun ont aussi leurs cyber-aigrefins.

Propositions de mariages, d'investissements, usurpations d'identité, fraudes à la carte bancaire, fausses factures, affaires louches... Les arnaqueurs, souvent qualifiés d'arnacoeurs, rivalisent d'imagination pour leurs escroqueries. Des scénarios qui constituent autant d'épisodes de Brouteurs.com.

"C'est un peu comme quand Al Pacino rencontrait les mafieux de New-York pour s'en inspirer. Les mecs étaient fiers de lui raconter leurs histoires. Ici aussi, ils sont fiers de me raconter ce qu'ils font", assure ce fan des films de mafia, qui raconte qu'aujourd'hui certains "sont prêts à (le) payer pour apparaître" dans la série.

Le parc Banco vendu à prix d'or 

banco

Après le succès d'une première série policière (Signature, 2007), l'autodidacte Alain Guikou débute en 2010 le tournage des 26 premiers épisodes de "Brouteurs.com" avec des budgets maigrelets, qui s'étoffent avec le succès.

"On m'a même raconté qu'au Canada, la diaspora africaine se rassemble pour regarder la série", assure l'un des acteurs de la série, Franck Vléhi.

Avant d'incarner Géraud, l'escroc en chef, Franck Vléhi a rencontré un des brouteurs mythiques du pays dont la légende veut qu'il ait vendu le Banco, le parc national protégé situé dans Abidjan, à un Qatari pour "8 milliards de F CFA" (12,2 millions d'euros) !"

"Je voulais comprendre leur psychologie", affirme l'acteur. "Il m'a dit : +quand tu pars à la pêche et que tu veux pêcher un tilapia, un ver de terre suffit. Mais quand tu veux pêcher un requin, il faut carrément le capitaine (gros poisson des eaux africaines) !+"

"Arrivée en jet privé au Qatar, vêtu de blanc ! Suite dans un hôtel de luxe... Il (le brouteur) s'est fait passer pour un riche héritier ivoirien" faisant du business.

Dans la série, Géraud escroque dès la saison 1 un riche Saoudien de 400 millions de F CFA (610 00 euros).

Honte, ruine, suicide

brouteurs

L'actrice Aurélie Eliam, qui tient le rôle du lieutenant de police Cynthia, a elle-même eu à souffrir des brouteurs.

En 2008, des arnaqueurs se sont servis d'anciennes photos d'elle posant comme mannequin pour "appâter" des amoureux argentés.

"Un monsieur a failli porter plainte contre moi auprès d'Interpol... Je me suis aperçue qu'on parlait de moi sur un forum: +Aurélie Eliam, actrice et arnaqueuse+ On disait que j'avais volé plusieurs milliers d'euros", explique-t-elle.

On voit souvent les arnaques comme "une histoire marrante", souligne Alain Guikou qui rappelle toutefois les conséquences tragiques pour les victimes, de la honte à la ruine et même parfois au suicide.

"Un jour, je me suis retrouvé au maquis (restaurant populaire) avec un brouteur qui s'esclaffait à propos d'un pigeon qu'il avait au téléphone: +Ecoute ça, le Mugu (victime) est en train de pleurer !", raconte le réalisateur.

En braquant les projecteurs sur ces arnaques, la série a eu un effet collatéral: certains brouteurs craignent désormais de se faire démasquer.

"Quand j'étais en vacances à Washington DC", raconte ainsi Franck Vléhi, "un mec" l'ayant reconnu lui a glissé à l'oreille: "+Maintenant arrêtez de dévoiler nos plans ! ça nous tue et ça tue notre business !+"

 selon AFP

 

Posté par jl boehler à 00:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 30 septembre 2016

La guerre secrète Hollande - Sarkozy a commencé en 2012

hollande1

Le journalisme d'investigation ne semble plus le bienvenu sur Canal+ depuis que la chaîne a été reprise en main par Vincent Bolloré, l'un des présents au Fouquet's en 2007 et qui prêtait son yacht à Sarkozy. Un nouveau documentaire a été déprogrammé par la direction des programmes de la chaîne cryptée le 28 septembre. Cette enquête intitulée Hollande-Sarkozy, la guerre secrète devait être diffusée en seconde partie de soirée dans le magazine "Spécial Investigation".

"Nous en avons été avertis dimanche matin", explique au Monde Luc Hermann, un des dirigeants de l'agence Premières Lignes, qui a produit ce documentaire réalisé par Jules Giraudat et Eric Mandonnet. "La direction du magazine nous a expliqué qu’il ne s’agissait pas d’un acte de censure, mais aucune raison de cette déprogrammation ne nous a été avancée", dit-il.

Stéphane Haumant, responsable de "Spécial Investigation", confirme cette déprogrammation, mais assure qu'il ne s'agit "pas d'une question de contenu", écrit le journal. D'ailleurs, "le service juridique de la chaîne, qui a visionné le documentaire cet été, a donné son feu vert pour la diffusion", indique Le Monde. En attendant, aucune date de diffusion n'est reprogrammée, selon le journal

Ce documentaire, fruit de plusieurs mois d'enquête, décrit les coulisses de la guerre de communication que se livrent le chef de l'Etat et son prédécesseur, explique le journal, qui évoque les coups bas fomentés, les rumeurs répandues et les cabinets noirs à pied l'œuvre. Avant ce documentaire, d'autres auraient fait les frais de la censure : d'abord celui baptisé "Evasion fiscale, une affaire française", consacré au Crédit mutuel, puis un autre sur l’Olympique de Marseille, diffusé à l'antenne, mais inaccessible sur les plateformes de replay de la chaîne.

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 18 juin 2016

Chaînes allemandes interdites

Plus de ZDF sur Canalsat

ard2zdf

Depuis quelques mois, Canalsat a "déréférencé" la chaîne allemande ZDF !!!! Ce déréférencement signifie que Canalsat ne permet plus la réception ZDF. Pourtant la chaîne continue à être diffusée gratuitement pour le satellite ASTRA. Les raisons de ce déréférencement sont connues et il est assez simple d'imaginer que la ZDF fait les frais d'une pression des chaînes sportives présentes sur Canalsat pour voir cette concurrente gratuite sortir bouquet ! En effet la ZDF diffuse régulièrement en HD de bonne qualité des matches que nombre de français suivent !!! Pourtant, le bouquet Canalsat, auquel sont abonnés de nombreux frontaliers, est toujours au même prix ! Merci, Vincent Bolloré, propriétaire, de Canal+, qui ne nous laisse déjà plus les Guignols qu'en crypté !

Et jusqu'au 11 juillet, ni ZDF ni ARD !

ard1

Le journal L'Alsace du 17/6 rapporte : "Sous la pression de la chaîne qatarie BeIN sports, qui a acquis les droits de retransmission de l'Euro 2016 en France, Numéricable a coupé la réception des chaînes allemandes ARD et ZDF jusqu'au 11 juillet, même en dehors des matches !"

Pour cause d'Euro, plus de "Immer wieder Sonntag", de Stefan Mross ! et même plus le chanteur alsacien Robin Leon et la célèbre Frau Wäber ! Il va falloir aller à l'Europapark à Rust pour voir le spectacle. Et même pas moyen de regarder la météo allemande souvent plus objective pour l'Alsace que certaines chaînes françaises ! Quant à "Tatort" n'y pensons plus.

Le seul moyen d'avoir ces émissions serait-il de se rendre au Qatar ? ou  de menacer de boycotter les matches des clubs propriétés de millardaires qatari tels le PSG ?

L'article complet de "L'Alsace" 

"Mauvaise surprise pour les abonnés de Numéricable en Alsace. Les Alsaciens câblés sont privés des émissions des deux grandes chaînes de télévision publiques allemandes ARD et ZDF. Ils ne peuvent plus suivre les Krimis du Tatort , les informations de la Tageschau ou les différentes émissions de divertissement dont ils raffolent. Et cela va durer jusqu’au 11 juillet, jusqu’après la finale de l’Euro 2016.

Un message lapidaire, style com pour jeunes, affiché en permanence sur les canaux correspondants à ces deux programmes allemands par l’opérateur SFR-Numéricable, signale : « Oups, votre chaîne ne dispose pas des droits pour une diffusion en France pendant l’Euro 2016. Revenez vite à partir du 11 juillet 2016. »

Une explication tronquée

 Une explication tronquée. ARD et ZDF n’ont, effectivement, pas les droits de diffusion en France des matchs de l’Euro 2016 de football, mais cela ne justifie nullement la coupure de la réception de tous les programmes. Les abonnés de ce réseau câblé, qui paient 33,90 € par mois pour le bouquet contenant les programmes allemands, se sentent floués. À juste titre. Dans la série « On s’en fout du consommateur », le câblo-opérateur contrôlé par le milliardaire Patrick Drahi ne s’embête pas. Au lieu d’arrêter la diffusion de ces chaînes durant les matchs, il les met tout simplement en écran noir pendant un mois.

 Une manière cavalière d’éviter d’être poursuivi par la chaîne qatarie BeIN Sports qui a acquis, pour un montant de 110 millions d’euros, les droits pour la retransmission exclusive des 51 matchs de l’Euro 2016 en France. Des droits que cette chaîne payante, qui revendique 2,8 millions d’abonnés en France, a revendu en licence à TF1 (35 millions d’euros pour 21 matchs) et M6 (25 millions d’euros pour 11 matchs dont la finale).

 « C’est comme ça ! »

 « D’un point de vue juridique, il nous semble très discutable de retirer ainsi deux chaînes, même temporairement, proposées dans le cadre d’un bouquet payant , estime Christian Tiriou, chef de projet au centre européen de la consommation (CNC) à Kehl. Car ce ne sont pas uniquement les programmes concernés par cette question d’exclusivité qui sont retirés, mais bien les programmes en totalité. »

Certains opérateurs ont choisi de « compenser le préjudice » en remplaçant les chaînes concernées par d’autres programmes pendant la durée de l’Euro2016. Ce n’est apparemment pas le cas pour Numéricable. Le CNC conseille aux consommateurs floués d’envoyer une lettre de réclamation à SFR-Numéricable.

 En appelant le service clients de SFR Numéricable (qui a décroché au bout de 18 minutes d’attente) ou en se rendant à l’agence commerciale de Mulhouse, on vous balade avec un « C’est comme ça ».

C’est le bouquet

robinbon

Posté par jl boehler à 00:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 19 janvier 2016

Valls : deux boulettes en deux jours

Il semble que Manuel Valls ait des problèmes avec son expression avec les pays africains. Dès samedi il twitte à propos des attentats d'AQMI à Ouagadougou, un message qui ne parle que des "victimes françaises" (au nombre de 2, alors qu'il y a eu 29 morts de toutes nationalités). Heureusement que François Hollande a rattrapé le coup par un communiqué où il a dénoncé « l’odieuse et lâche attaque d'un commando djihadiste qui frappe Ouagadougou », s'est dit solidaire avec le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré et a adressé ses condoléances aux familles de toutes les victimes.

valls1

Mais le lendemain, Manuel Bongo, qui décidément devrait tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de s''exprimer en remet une couche dans l'émission On n'est pas couché. "Comment vous expliquez qu’Ali Bongo se retrouve en tête d’une marche pour la liberté d’expression?", lui demande Jérémy Ferrari, le nouveau "Balavoine". "Dans cette manifestation, il y avait des chefs d’Etat et de gouvernement. Vous retenez Ali Bongo, moi je retiens surtout un autre Africain, élu lui : Ibrahim Boubacar Keïta", répond le Premier ministre. "Ah, parce qu’il n’est pas élu Ali Bongo finalement?", rebondit l'humoriste. "Non, pas comme on l’entend", conclut Manuel Valls. Après ces propos, le Gabon a décidé de "rappeler son ambassadeur en France pour consultation". Cette fois, le président n'était pas là pour corriger la boulette.

couch_

 Il est vrai que par le monde, surtout en Afrique, les élections ne mettent pas à l'abri de la prise de pouvoir de petits potentats ou de dictateurs. Mais était-ce au premier ministre de contester une élection gabonaise ? 

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 26 décembre 2015

Les guignols

Les Guignols sont revenus sur Canal+ pour une semaine. Et les voilà déjà repartis en vacances jusqu'en janvier 2016 !

Posté par jl boehler à 03:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :