lundi 14 mai 2018

Sport et racisme

Trois joueurs guinéens insultés et tabassés en plein match de football

mackenheim4

Il m'est arrivé très rarement dans ma carrière de joueur, arbitre ou dirigeant, d'assister à des bagarres générales pendant ou après un match. Bagarre à caractère raciste, je ne m'en rappelle que d'une : lors d'un match entre une équipe du Val de Villé et une autre du Val d'Argent. Le gardien de but visiteur d'origine maghrébine, lors d'une bataille rangée d'après match, après s'être fait traiter de tous les noms, s'est fait assommer à coups de bâton par quelques spectateurs qui l'attendaient à la sortie des vestiaires. Heureusement, ce genre de débat reste rare. Il n'en reste pas moins condamnable. Espérons que les agressions contre des joueurs guinéens à Mackenheim ne resteront pas sans suites judiciaires.

mackenheim2

LES 20 PLUS GROSSES BAGARRES DE L'HISTOIRE DU FOOTBALL !

Posté par jl boehler à 02:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mardi 8 mai 2018

Sport mécanique dans le Val de Villé

Après les anciennes courses de côte du col de Fouchy, du col de la Charbonnière, voici celle du col de Steige.

steige

Posté par jl boehler à 00:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 21 septembre 2017

Le FC Breitenbach se relance !

Le FC Breitenbach a été créé en 1961. Son équipe jouait alors  sur le terrain de Dieffenbach-au-Val. Son équipe : Wingert, Koessler, Dollé J., Dollé J-Marc, Boehler, Martin M., Kast, Clavelin, Freppel, Witz, Zimmermann J., Dillenseger R. Responsable de l'équipe : Robert Burger. Président : Martin Bucher. Secrétaire: Raymond Wantz.

Aujourd'hui, le FC Breitenbach repart à zéro. Meilleurs souhaits de réussite !

breitenbach

Posté par jl boehler à 01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 24 juillet 2017

Représentation féminine chez Macron ?

Les ministres-femmes sont-elles les bonnes à tout faire du président ?

Florence_Parly_2017__cropped_

Lors de l'épisode Villiers-Macron, la ministre avait complètement disparu des radars. Pourtant, c’est elle qui aurait dû porter le clash budgétaire avec Villiers. En tant qu’ancienne secrétaire d’Etat au Budget, responsable des Armées, elle a laissé s’installer un duel président-chef d’état-major, elle était complètement ailleurs. Son rôle, Emmanuel Macron l’a d'ailleurs réaffirmé mercredi en affirmant que François Lecointre "n’aura non pas un budget à défendre, car c’est le rôle de la ministre des Armées, il aura des troupes à défendre, des opérations à mener". Et pourtant, bien présente à Istres, Jupiter ne l'a pas laissé apparaître à une quelconque prise de vue lors de son discours aux militaires. Serait-elle là comme "éventuel fusible" ou comme "bonne à tout faire, notamment cirer les bottes" ? A chacune et chacun de juger. Elle a quand même eu le droit d'annoncer le nom du successeur du démissionnaire Villiers, à savoir le général Lecointre.  Mais on a bien compris qu'elle ne faisait que répéter le nom "soufflé par le chef". 

Et Laura Flessel ?

laura

Ancienne escrimeuse, ministre des sports, à quoi sert-elle ? En ces temps de vacances, elle est en Afrique, très exactement à Abidjan.

 

Ce vendredi s'est ouvert la 8e édition des Jeux de la Francophonie qui se tiendra du 21 au 30 juillet 2017, en Côte d’Ivoire. Cette huitième édition ambitionne de s’inscrire dans un projet de développement et de renforcement de cohésion nationale pour la Côte d’Ivoire, un voeu pieu alors que les militaires rebelles continuent de faire régulièrement parler les armes ces dernières semaines. Macron avait promis à son homologue ivoirien Ouattara d'être présent. Mais les militaires français et les mutins ivoiriens en ont décidé autrement. Les jeux de la francophonie, vous connaissez ? Pas un media français n'en parle. Alors Laura Flessel suffira ! Elle assistera à l’ouverture et accompagnera les premiers pas de la délégation tricolore, décision du chef ! 
Elle profitera de son déplacement pour poursuivre ses échanges avec ses homologues internationaux et les présidents de fédérations afin de poursuivre le développement du réseau d’influence de la France à l’international a-t-elle déclaré. Il faut bien dire quelque chose ! Laura est une bonne palliative du chef, qui lui s'intéresse beaucoup plus au très médiatique Tour de France. Passer à la télé française, c'est plus important ! Et après tout, le chef ira à Assinie (résidence côtière du président Ouattara en Côte d'Ivoire) pour le réveillon de Nouvel An ... en compagnie de l'habitué Nicolas Sarkozy ?
Marlène Sciappa, punie ?

 

marlene

Secrétaire d'Etat à l'égalité hommes/femmes, elle semble avoir une langue qui fourche souvent. Ainsi, elle a annoncé au Sénat que  "les subventions aux associations ne baisseraient pas d'un euro". Oui mais voilà, elles auraient diminué de 25% ! Elle a certes essayé par la suite de noyer le poisson en disant que la baisse se fera sur les budgets de fonctionnement, et pas sur les subventions des associations. Mais les responsables d'associations n'ont pas été dupes et restent très fâchés. Voilà qui n'a pas dû plaire au chef qui 'aime guère la contradiction. 

Et voilà qu'elle dérape encore à propos des chiffres des viols et se fait recadrer par l'Insee. Alors que la secrétaire d'État rencontrait la délégation aux Droits des femmes du Sénat jeudi 20 juillet, elle s'est permis de faire un raccourci sur les agressions sexuelles, révèle Le Lab d'Europe 1. Elle a affirmé tout de go que les viols étaient plus fréquents dans le nord que dans le sud. Selon Le Lab, Marlène Schiappa se sert d'une enquête de l'Insee de 2014 qui fait état de "576 plaintes dans le Nord, dix en Corse dont une sur voie publique". Attention, Marlène, le chef va se fâcher !

Posté par jl boehler à 02:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 22 juillet 2017

Eddy Merckx n'apprécie pas le tour de France 2017

La légende du cyclisme belge trouve que les étapes ne sont pas assez captivantes et que le Tour manque de spectacle.

merckx

Eddy Merckx était en visite sur le Tour de France vendredi dernier. Le quintuple vainqueur de l’épreuve n’est pas vraiment enthousiaste au sujet de l’édition 2017. «  J’ai regardé le Tour, mais je ne l’ai pas vraiment trouvé intéressant.  »

Merckx était présent au départ de la 19e étape, à Embrun, aux côtés du manager du Sporting d’Anderlecht et de Justine Henin. «  C’est toujours chouette de venir au Tour  », a-t-il déclaré avant le départ. «  J’ai suivi toutes les étapes, mais elles ne m’ont pas vraiment captivé. Ce n’était pas un grand Tour, il y a eu peu de spectacle. Beaucoup d’étapes étaient assez ennuyeuses. J’ai souvent regardé le départ puis fait autre chose. Je ne suis pas resté des heures devant la télévision.  »

Merckx trouve que le parcours aurait pu être mieux dessiné. «  Ces longues et plates étapes doivent changer. Il ne se passe presque rien : une échappée qui est reprise dans les derniers kilomètres. Il y avait trop d’étapes où tu savais à l’avance qu’il ne se serait rien passé.  »

Le Cannibale s’attendait à une plus grande lutte entre les ténors. «  Je m’attendais quand même à quelque chose en montagne. Maintenant bon, Froome a toujours roulé défensivement, se défendait très bien et pouvait compter sur une équipe très forte. Lors du chrono d’ouverture, quatre hommes de Sky ont fini dans le top dix. Il ne s’est presque rien passé dans ce Tour. Beaucoup de leaders n’ont rien fait d’autre qu’attendre. Froome lui-même n’a jamais attaqué, mais il gagnera le Tour, donc s’est bien défendu. Il n’a rien fait d’exceptionnel, mais il n’y avait personne pour le battre. Il mérite la victoire. Bien entendu, il faut encore attendre le contre-la-montre, mais je ne vois pas qui pourrait encore le battre. Je ne pense pas qu’Uran puisse encore le dépasser dans le contre-la-montre.  »

Parmi les rivaux du Britannique, Romain Bardet a tenté sa chance à plusieurs reprises. «  Il a couru un bon Tour, mais n’était pas assez fort pour lâcher Froome. L’équipe de Froome est également trop forte, tu ne peux pas le nier.  »

Froome est en route vers une quatrième victoire finale au Tour. Peut-il poursuivre sa domination ? «  S’il continue à se concentrer uniquement sur le Tour, pourquoi cela devrait-il changer à l’avenir ? Il ne roule que le Tour  », a indiqué Merckx. Une conception du cyclisme que le Cannibale regrette un peu. «  Si tu vois les choses de la sorte, alors autant n’organiser que le Tour vu que c’est la seule course qui compte… Mais le cyclisme n’est pas que le Tour. L’histoire du cyclisme, c’est aussi le Tour d’Italie, Milan-San Remo, Paris-Roubaix… Toutes ces courses ont leur valeur. Je trouve dommage que tu ne le vois pas sur Paris-Nice, par exemple, ou d’autres courses.  »

Par rapport aux Belges, Merckx résume : «  la plupart des Belges roulaient au service de leur équipe. Ils ont bien roulé mais nous n’avons pas encore gagné et tu ne peux pas être satisfait de cela.  » (selon sud.info.be)

Posté par jl boehler à 02:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

samedi 20 août 2016

Jeux olympiques : l'envers du décor

JO de Rio : Vila Autodromo, une favela sacrifiée

rio

Derrière ces logements flambant neufs se cache une des faces sombres des JO de Rio. Luiz Da Silva habite Vila Autodromo, une favela où vivaient près de 600 personnes. La plupart ont été forcées de partir. Leurs logements ont été détruits pour les besoins en infrastructure des Jeux. Luiz regrette amèrement son ancien quartier. "Moins de 10% de la communauté locale est restée", explique t-il "ça a été un déplacement forcé dramatique". Les JO passent, la misère reste.

Posté par jl boehler à 00:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 14 août 2016

Rio 2016 : l'équipe des réfugiés

Depuis le début des Jeux Olympiques modernes en 1896, plus de 200 équipes nationales ont participé pour la gloire aux Jeux Olympiques d’hiver et d’été. Cette année, pour la première fois, une équipe de réfugiés participera également aux compétitions olympiques.

Aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, 10 athlètes réfugiés originaires de quatre pays vont concourir dans le cadre de l’Equipe olympique des athlètes réfugiés. Parmi eux, il y a deux nageurs, deux judokas, un marathonien et cinq coureurs de demi-fond.

Leurs performances sportives et leur résilience sont un hommage au courage et à la persévérance de tous les réfugiés – à un moment où le nombre de personnes déracinées par la violence et la persécution est à son plus haut niveau depuis la Seconde Guerre mondiale.

joDepuis l’arrivée de l’équipe olympique des athlètes réfugiés au Brésil, des célébrités et d’autres athlètes se sont ralliés à leur côté.

jo1Cinq coureurs sud-soudanais de demi-fond, vivant au camp de réfugiés de Kakuma au Kenya, font partie de la toute première équipe olympique d’athlètes réfugiés.

jo3Yusra, la réfugiée syrienne, participe aux Jeux Olympiques cette année. Elle habite désormais en Allemagne.

jo2

Un rêve olympique anéanti : la coureuse somalienne Samia Yusuf Omar a perdu la vie durant la traversée périlleuse de la Méditerranée depuis la Libye vers l’Europe.

Posté par jl boehler à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 8 août 2016

Polémique à l'ouverture des Jeux Olympiques

Un "prisme colonialiste à France 2" ?

rio

Le journal Libération a rapporté à propos de la retransmissission sur France 2 de l'ouverture des JO au Brésil : «La cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques a donné lieu à un véritable festival d’erreurs, d’inepties et de propos colonialistes qui ont été tenus par Daniel Bilalian [directeur des sports de France Télévisions] et Alexandre Boyon, [sur France 2, ndlr]», s’indigne le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) dans un communiqué publié samedi où il annonce sa volonté de saisir le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel).

L’esclavage, entre «trafic nécessaire» et «services»

Au-delà des inexactitudes développées par les présentateurs concernant la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb et la situation géographique de la civilisation inca qui n'était jamais présente au Brésil, mais dans les Andes, le CRAN leur reproche leurs propos sur l'esclavage : «Le trafic d’esclaves [qui] a été nécessaire ici pour le développement industriel […] Un esclavage qui a duré jusqu’à la fin du XVIIIe siècle […] Le Brésil a utilisé les services de ces esclaves africains qui venaient de l’ensemble du continent africain.»

«Affirmer que le trafic a été "nécessaire", et qu’on utilisait "les services" des esclaves constitue une présentation maladroite, pour ne pas dire équivoque, qui tend à minimiser, voire à justifier l’esclavage, qui fut un crime contre l’humanité, rappelons-le», s’indigne le Cran.

Posté par jl boehler à 02:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 10 juillet 2016

France - Portugal

... à Villé

France__1_

portugal

Posté par jl boehler à 00:08 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 7 juillet 2016

France - Allemagne

... à Villé

FrancePronostic : France - Allemagne 3 - 0 (forfait de Angela)

allemagne

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,