mardi 23 septembre 2008

Grève à la poste

000Le 18 août dernier, les facteurs du Val de Villé étaient tous en grève. Aujourd'hui, répondant à l'appel national de leur syndicat, l'ensemble des personnels est en grève dans notre bourg-centre et les portes du bureau de poste sont restées fermées. Les motifs de ce mécontentement sont toujours les mêmes : le démantèlement du service public et sa privatisation annoncés, et le tout au nom de ... l'Europe ! Le monde rural sera touché en premier, autant au niveau du personnel que du public et de la qualité de service. Nous ne pouvons que soutenir cette grève.

Posté par jl boehler à 09:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 21 septembre 2008

La "Générale des Eaux Services" vous assure...

RobinetLa Générale des Eaux Services, qui a son siège social à Lyon,  a fait parvenir à bon nombre de nos concitoyens le courrier suivant daté du 8 septembre : "Je tiens à vous présenter le nouveau service proposé par la Générale des Eaux Services. Il s'agit d'un contrat d'assistance d'urgence qui vous permet d'éviter des dépenses importantes liées aux réparations en cas de fuite ou d'éclatement de votre canalisation d'alimentation extérieure d'eau.Ce contrat concerne la partie de la canalisation d'alimentation d'eau souterraine située entre le compteur et votre maison. Comme vous le savez sans doute, vous êtes responsable de cette canalisation et vous devez assumer le coût des éventuelles réparations.

Si vous pensez être couvert par votre assurance multirisque habitation, nous vous invitons à en vérifier les conditions générales. Votre couverture actuelle est susceptible de s'appliquer seulement aux dégâts des eaux, et ne prendra probablement en charge ni la réparation des fuites de canalisations, ni le coût d'une intervention d'urgence, ni le montant de l'eau perdue.

Avec le Contrat d'Assistance de Générale des Eaux Services, vous serez couvert 365 jours/an et 24h/24, même les jours fériés, pour toutes les réparations d'urgence sur votre canalisation d'alimentation extérieure d'eau. Sur simple appel téléphonique, notre prestataire agréé le plus proche interviendra pour creuser avec des engins spécialisés si nécessaire, réparer la canalisation enterrée et reboucher l'excavation. Tout est compris sans aucune franchise ni avance d'argent : le déplacement, les pièces et la main d'oeuvre jusqu'à 3.060 € TTC par intervention. Nous vous remboursons aussi l'eau perdue jusqu'à 3.000 € TTC par intervention. Le coût pour bénéficier de cette sécurité est de 4,99 €/mois. (-)

Signé : Dominique Navarre, Directeur du Service Clients.

res_public_et_prive

Le schéma ci-dessus (extrait de Radicarl - Ville-de-Paris) est pourtant explicite : la partie que cette charmante société veut vous faire assurer relève du domaine public (dans le Val de Villé : la comcom). Faire assurer pour 4,99 €/mois, soit 59,88 €/an, des travaux qui ne vous incombent pas, voilà qui est original ! Quant à la perte d'eau avant le compteur, qui va bien pouvoir la quantifier ? Le particulier n'est responsable de sa conduite qu'à partir du compteur ! D'autre part, la plupart des fuites pourraient être dûes au gel, mais avec le réchauffement climatique, le sol ne gèle guère à 60 cm de profondeur !

Avec une telle assurance, la Générale des Eaux Services se garantit surtout un réel revenu !

Posté par jl boehler à 00:17 - - Commentaires [174] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 12 septembre 2008

Menaces sur les sous-préfectures

871568_2393542_1lightAprès la réforme de la carte militaire, de la carte judiciaire et de la carte hospitalière, Nicolas Sarkozy va s'attaquer à l'implantation de l'Etat dans les départements. Un arrêté du Ministère de l'Intérieur donne une liste de 115 sous-préfectures (la France en compte 245) où les sous-préfet va être remplacé par un "conseiller d'administration". Selon Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, l'Etat aurait du mal à trouver des sous-préfets pour les arrondissements ruraux (l'ère du "Sous-Préfet aux champs" d'Alphonse Daudet semble bel et bien révolue). 40 % des sous-préfets seraient "des célibataires géographiques" ! En effet, quelle drôle de situation ! Il paraît que même Michèle Alliot-Marie aurait été émue après avoir lu l'ouvrage d'une épouse de sous-préfet intitulé : "Ciel mon mari est nommé à ... Molsch-heim !" Un autre haut-fonctionnaire parle très sérieusement : "Les départs à la retraite des personnels des sous-préfectures iront de pair avec le redéploiement des attributions : les mairies traitent déjà les passeports et les cartes d'identité, et au 1er janvier 2009 les cartes grises." La suppression de la moitié des postes de fonctionnaires partant à la retraite, ça doit bien se voir quelque part ! Alors pourquoi ne pas donner certains services aux mairies (du moins dans leur coût en personnel que le contribuable local supportera) tout en encaissant pour l'Etat le timbre fiscal qui y est attaché !

photosA350

A partir de 2009, notre mairie assurera-t-elle le service des cartes grises ?

Et qui paiera la secrétaire pour ce travail ? - Le contribuable du bourg, bien sûr !

Posté par jl boehler à 11:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 18 août 2008

Communiqué des postiers de Villé

aaaUne restructuration au détriment des usagers et postiers !

La Poste réorganise et mécanise la distribution de votre courrier sans tenir compte des besoins des usagers ! Le tri du courrier du Val de Villé se fera à Sélestat, ce qui occasionnera une distribution plus tardive.

Les conséquences de cette nouvelle restructuration seraient désastreuses pour les facteurs, avec des tournées rallongées et donc des heures de distribution fortement retardées dans l'après-midi avec une fin de service vers 16 heures. Désastreuses aussi pour les particuliers, artisans et commerçants, sociétés qui recevront leur courrier de plus en plus tard, souvent l'après-midi.

Pour pallier à ces remises tardives, la Poste proposera le service payant à tous ceux qui voudront une distribution matinale. La Poste interdira aux facteurs de pénétrer sur les voies privées, ce qui signifie que tous les usagers devront mettre leur boîte aux lettres en bordure de voie publique et tant pis pour les fermes, auberges et autres habitations isolées.

Les facteurs, soucieux du respect des usagers refusent cette nouvelle manière de travailler, refusent surtout les nouveaux horaires et demandent l'égalité de traitement entre les usagers, ce qui est la raison d'être du service public. Le gouvernement et les dirigeants de la Poste ont décidé de délaisser le service public en zone rurale et de libéraliser le secteur postal comme s'il s'agissait d'une marchandise comme les autres. L'Europe leur en donne l'opportunité, les facteurs de Villé s'y opposent.

Syndicat Alsace des salariés du secteur  des activités postales et de télécommunications CGT

A lire en PDF : alsace1908poste 

Posté par jl boehler à 09:59 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 15 août 2008

Les facteurs de Villé en grève lundi

gr_ve3Il y a bien longtemps que le démantèlement du service public est commencé, on peut même dire qu'il est sacrifié sur l'autel de la rentabilité, d'une certaine "Europe" et j'en passe. Lors de mon mandat de conseiller municipal, j'avais encore dernièrement alerté les élus sur la suppression de certaines boîtes postales, ce qui allait gêner un peu plus le petit commerçant local ! J'étais intervenu au conseil municipal du 26 février dernier, mais le maire ayant déclaré qu'il n'avait pas d'information, les élus sont restés sourds à mon appel ! A lire en PDF l'extrait du point "divers" de la délibération du 26/2 : delib260208poste . Les mauvais coups étant toujours faits pendant les vacances, au moment où l'administration pense que les salariés sont démobilisés, aujourd'hui, la direction de la Poste fait un pas de plus dans une restructuration synonyme de démantèlement, de dégradation des conditions de travail du personnel et du service rendu aux usagers ! A lire en PDF : alsace1408poste . Je tiens à apporter mon soutien aux facteurs en lutte ! A lire aussi le point n° 2 de mon message du 27/2/08 : http://jboehler.canalblog.com/archives/2008/02/27/8092217.html et le message du 22/2 :  http://jboehler.canalblog.com/archives/2008/02/22/index.html . A lire aussi : alsace1508facteurs et dna1508poste .

Posté par jl boehler à 10:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 27 février 2008

Mes interventions au conseil municipal

3461831) E.P.F.L. (Etablissement Public Foncier Local).

Lors de la délibération du 2 octobre 2007, le Conseil Municipal s’est prononcé par 10 voix / 18 (3 contre, 5 abstentions) pour l’adhésion à l’E.P.F.L., véritable caisse de solidarité en vue d’acquisitions foncières. La solidarité veut dire que les communes et intercommunalités urbaines (Strasbourg, etc…) aident les communes rurales qui seules ne peuvent toujours acquérir des biens fonciers indispensables. Or, je viens d’apprendre que la C.U.S. (Communauté Urbaine de Strasbourg), pour des raisons qui me sont inconnues, ne participera pas à l’EPFL. La taxe de 4 € / habitant pour l’ensemble du département ne pourra donc être tenue pour que cet établissement ait un budget en équilibre. En effet, l'ensemble du Bas-Rhin, représente 1 million d'habitants, il n'en reste avec la défection de la C.U.S. et d'autres communes que 291.000 à cotiser. D’autre part, l’EPFL sera de fait privé des outils de la CUS en matière de stratégie foncière, qui auraient pu être utiles pour le démarrage de l’organisme. En conséquence, au vu de cette défection regrettable, je propose que nous suspendions notre adhésion de cet établissement.

Réponse du maire : reporté au prochain conseil !

2) Service public :

- Voir mon message du 22/2 "Service public : extinction à petit feu". Je rappelle les faits et propose au Conseil Municipal d'adopter la motion suivante : "Le conseil municipal, ayant appris les restrictions envisagées par la Poste en matière de boîtes postales à partir du Ier janvier 2009,

  • Considérant qu'il s'agit d'une nouvelle atteinte au service public,

  • Considérant que ces mesures seront un handicap supplémentaire pour le petit commerce,

demande à La Poste d'abandonner ces projets de restructuration du service des boîtes postales.

Réponse du maire : il ne connaît pas le problème. Reporté au prochain conseil !

3) Nouvelle gendarmerie :

Elle devait être inaugurée fin 2007, la première pierre n'est pas posée. Que se passe-t-il ?

Réponse du maire : le dossier suit son cours !

Et le budget ?

Il ne contient rien ! à part des travaux déjà prévus, et non réalisés ! Un vrai "électro-encéphalogramme plat". Le groupe des élus qui mène la liste "Entente Communale" s'est donc abstenu !

J'ai posé la question de la rentrée des subventions concernant la 1ère tranche des travaux du bourg-centre, le maire avoue que les subventions de l'Etat n'ont pas encore été versées, tout en trouvant...que c'est un avantage !

Dominique MEISTER pose la question : "vous allez être obligé d'augmenter les impôts ?"

Réponse du maire : c'est le prochain conseil qui décidera !

Electrices, électeurs, les 9 et 16 mars vous voterez dans le brouillard ?

Autre pomme de discorde : le paintball.

Monsieur le Maire s'étonne que Mr. Jean-Louis BOEHLER ait pu autoriser une association de paintball d'utiliser une des parcelles de forêt dont il est propriétaire sans informer personne ! Il prétend même qu'il ne connaît pas cette association. La présidente et le 1er vice-présidents sont pourtant de Villé, l'association a son siège à Villé et, je pense, il les connaîtra bientôt. Et moi qui croyais qu'un maire était proche de ses concitoyens ! et que nous sommes dans un pays de droit privé ! Mais je ne pensais tout de même pas que ce sujet allait mettre notre premier magistrat en ébullition...au point de m'eng...encore après la réunion. Bon, allons, mettons tout ça sur son énervement lié à la campagne électorale ! A lire : dna2802cm

Posté par jl boehler à 10:09 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 22 février 2008

Service public : extinction à petit feu

boiteVoici le courrier qu'ont reçu ce matin tous les particuliers utilisateurs de boîtes postales, de la part de la Direction du Courrier de LA POSTE :

Objet : Résiliation des boîtes postales aux particuliers.

"Madame, Monsieur,

La mise en place d'une nouvelle organisation sur l'ensemble des sites rattachés au Centre-Courrier de Sélestat (Sélestat - Benfeld - Villé - Marckolsheim), entraîne une refonte du service des Boîtes Postales. Il sera, dès 2009, exclusivement réservé aux Entreprises, PMI-PME, professions libérales et artisans-commerçants ayant un trafic minimum de 150 plis par mois.

En votre qualité de particulier vous pourrez encore bénéficier de ce service jusqu'au 31 décembre 2008, date à laquelle votre abonnement sera résilié.

Je vous remercie de prendre toutes mesures utiles pour cette échéance."

Ces boîtes postales sont partie intégrante du service public, et permettent notamment aux personnes de récupérer leur courrier de bonne heure ! Dans notre canton, où plus de 50 % des actifs travaillent en dehors de la vallée, ces boîtes postales permettent de récupérer rapidement leur courrier, notamment les lettres recommandées, les colis, etc... Il faudra maintenant, après un mot d'information du facteur, qu'ils se rendent à la poste à une heure d'ouverture pour récupérer leur bien ! Et comment vont faire ceux qui travaillent toute la semaine ! De même sont laissés pour compte les commerçants ne recevant pas 150 plis par mois ! C'est encore le petit commerce du centre-ville et de la vallée qui va en souffrir. Merci LA POSTE !

Posté par jl boehler à 11:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 27 novembre 2007

Non à la suppression du Conseil des Prudhommes de Sélestat

v_sunless_mod1

Le gouvernement poursuit sa refonte de la carte judiciaire avec la disparition programmée de 63 des 271 conseils de prud'hommes. Les prud'hommes ne faisaient pas partie des annonces de suppressions qui comprenaient 23 suppressions de tribunaux de grande instance (TGI) sur 181 et 176 des 473 tribunaux d'instance (TI). En Alsace, 4 conseils sont concernés : Molsheim, Guebwiller, Altkirch et Sélestat ! Une fois de plus on va toucher au service public de proximité ! Et au lieu de simplifier la carte judiciaire, on va la compliquer ! En effet, certains dossiers seraient dorénavant traités à Colmar, pourraient revenir devant le Tribunal d'Instance de Sélestat, pour retourner en appel à Colmar ! de quoi se perdre dans un labyrinthe ! Les durées de traitement des dossiers seraient accrus, alors bonjour ... pour les salariés qui attendent le règlement de leurs indemnités (Assedic, etc...). De quoi vivront-ils ? Alors, NON aux suppressions des tribunaux de proximité, NON à la suppression du Conseil de Prudhommes de Sélestat !

A lire : alsace2011prudhommes , dna2011prudhommes et herth2011prudhommes

Posté par jl boehler à 12:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 4 octobre 2007

CRAV

Suite à la suppression des permanences de la CRAV à la maison des services publics, j'ai proposé la motion suivante au Conseil Municipal (voir message du 14/8/07: http://jboehler.canalblog.com/archives/2007/08/14/5864108.html#comments ) :

499_art_ov_1053694626

Considérant que :

- les permanences de la CRAV font partie intégrante du service public, sont très régulièrement fréquentées, sont un service rendu aux personnes âgées, notamment celles qui ne peuvent se déplacer.

- la maison des services est financée par la Communauté des Communes du Canton et la Commune de Villé, et mise à disposition gratuitement aux différents organismes d'intérêt public,

Le Conseil Municipal de Villé demande à la CRAV de rétablir ses permanences.

  • Adopté à l'unanimité.

  • Suite de mes interventions dans les prochains messages.

Posté par jl boehler à 07:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 18 août 2007

Et après la CRAV, la sécurité sociale !

img_1132747461479Alors que nous venons de vous faire part de la suppression imminente de la permanence de la CRAV (voir message du 14/8/07), voilà que la Sécu se met au diapason en réduisant ses permanences à 2 jours hebdomadaires : le mercredi (de 8 h à 12 h et de 13 h à 17 h) et le vendredi (de 8 h à 12 h et de 13 h à 16 h). Autant dire que beaucoup de salariés ne pourront se rendre à ces permanences... à moins de se porter malade avec autorisation de sortie ! Et surtout, vous les internautes, n'allez pas sur www.ameli.fr depuis votre poste de travail, votre patron pourrait vous sanctionner pour utilisation privée du matériel informatique de l'entreprise. Encore une fois, où va notre service de proximité ?

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,