mardi 10 juillet 2018

L’Allemagne devient chère pour les camions

Depuis le 1er Juillet 2018, les poids lourds doivent payer un droit de péage non seulement sur les autoroutes allemandes, mais aussi sur la totalité des routes nationales. L’Allemagne devient chère…

camions

Voilà une décision que le monde politique aime bien placer en pleine période de vacances et de Coupe du Monde : le 1er Juillet 2018, le réseau routier payant en Allemagne a été élargi de 39000 km, à savoir la totalité du réseau des routes nationales, en plus des autoroutes. Ainsi, les transporteurs qui laissaient rouler leurs camions sur les routes secondaires allemandes se voient privés de la dernière possibilité de traverser l’Allemagne sans passer par la caisse. Pour l’Allemagne, il s’agit d’une excellente source de revenus.

A l’occasion de l’introduction du droit de péage pour les camions de plus de 7,5 tonnes en 2005, certaines grandes routes nationales faisaient partie des tronçons payants. 2300 km de routes nationales étaient déjà concernées par ce droit de péage (Maut), mais désormais, ce sont les 39000 km du réseau des routes nationales qui sont payants. Le gouvernement allemand table sur des recettes d’environ 7,2 milliards d’euros, un plus de 2,5 milliards.

Le marché du transport, déjà hautement concurrentiel, doit désormais composer avec cette nouvelle donne qui risque d’avoir des répercussions sur les calculs de tous les transporteurs qui desservent l’axe nord-sud européen. Le droit de péage, lui, est assez compliqué. L’état tient compte de la classe de pollution du véhicule (A à F) ainsi que du nombre d’axes du véhicule. Le droit de péage se situe entre 8,1 cent/km et 21,8 cent/km et les transporteurs doivent doter leurs chauffeurs d’une série de nouveaux documents, car ce sont les chauffeurs qui doivent être en mesure de justifier à tout moment de s’être acquittés de la bonne somme.

Avec de tels droits de péage, il est évident que le prix du transport à travers l’Allemagne augmentera, puisque logiquement, les transporteurs passeront ce surcoût à leurs clients. Si on comprend aisément que l’Allemagne cherche à financer la rénovation urgente de son réseau routier par le biais d’un tel droit de péage, la situation est particulièrement ennuyeuse  pour toutes les régions frontalières de l’Allemagne où les échanges économiques avec les pays limitrophes risquent de s’en trouver alourdis. Pourtant, au début de la discussion, plusieurs ministres-présidents de Länder frontaliers  avaient demandé une dérogation dans les régions frontalières, il n’y en aura pas.

A terme, les usagers du réseau routier sur l’axe nord-sud européen choisiront leur itinéraire selon le paramètre du coût – et il y aura davantage de circulation sur le réseau français, si les tarifs devaient se situer en-dessous des tarifs allemands. En tout cas, ce sera un groupe français qui régulera ce flux de la circulation. Outre le GCO à hauteur de Strasbourg, le groupe Vinci s’est également assuré d’un goulot d’étranglement sur l’autoroute allemande A5 entre Malsch et Offenburg. Et qu’importe l’itinéraire choisi par les transporteurs entre les pays scandinaves, baltes et de l’Europe Centrale et les pays du sud de l’Europe : tout le monde paiera chez Vinci. C’est aussi ça, l’Europe… (selon "Euro.journalist")

vinci

Posté par jl boehler à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 9 octobre 2017

10 avril 1985

Un accident grave s’est produit à Belval, au pied du col du Hantz dans les Vosges, où un camion-citerne qui roulait trop vite dans une descente, à la suite d'une rupture des freins, a percuté une maison avant de déverse son chargement de fioul et d’exploser. Neuf bâtiments ont été détruits, six autres sérieusement endommagés. Par miracle, il n’y a qu’une victime, le chauffeur du camion. Même la rivière locale était en feu sur plusieurs centaines de mètres. 

A la suite de cet accident, pour éviter les catastrophes dûes aux ruptures de freins des poids-lourds, les "voies de détresse" ont été préconisées partout au bas des cols. Encore aujourd'hui, ces aménagements se comptent dans le massif vosgien sur les doigts des mains. 

belval1

belval2

belval3

belval4

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 2 décembre 2008

Le Gigaliner ou Euro-Combi arrive

header_gigaliner"Le fret ferroviaire est confronté à des problèmes de qualité malgré l'augmentation de la concurrence et la libéralisation. Il faudrait investir davantage. Et puis plane sur le ferroviaire la menace d'un nouveau concurrent de taille, le gigaliner, poids-lourd de 25,5 m de long et pesant 60 tonnes. Si le Gigaliner ou Eurocombi ou "EMS Système Modulaire Européen" est autorisé à circuler en Europe, la productivité du trafic routier marchandises augmentera fortement - ce qui risque d'avoir de lourdes conséquences sur le ferroviaire." (extrait de Eco-Loiret, journal de la CCI Loiret). A l'heure actuelle, ces poids-lourds circulent déjà en Finlande et en Suède depuis 1996. Les résultats sont incontestables, selon les économistes de ces pays, que ce soit en terme de logistique, d'encombrement sur les infrastructures, de sécurité active et d'environnement. Ils sont à l'essai en Belgique, en Hollande et en Allemagne, notamment pour l'aménagement des ouvrages d'art. La Suisse a déjà interdit ces mégacamions. Alors qu'en France l'affaire n'est guère évoquée, même pas par Alsace-Nature (ce qui est plutôt bon signe), encore moins médiatisée, une décision européenne va être prise bientôt. Va-t-il falloir revoir les travaux de requalification urbaine à Villé ? et les giratoires, dans quel état seront-ils au bout de quelques mois ? et le tunnel monotube de Ste-Marie-aux-Mines, suffira-t-il encore ? ou enverra-t-on ces mastodontes dans les cols vosgiens ? De beaux débats encore en perspective à l'AMV (association des élus du massif vosgien) !

21

169_man_sattelzug_hellmann

combi1

420px_Volvo_FH12_t_C3_A4ysper_C3_A4vaunuyhdistelm_C3_A4

Posté par jl boehler à 19:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 31 août 2008

RN 59 : le grand transit international, c'est quoi ?

1107604442_fc6a7db979Une nouvelle association intitulée "Respire" veut se battre contre le transport international sur la RN 59, voulant la réserver, y compris bien sûr le passage dans le tunnel, au transport interrégional. Elle envisage de faire signer une pétition pour demander au Préfet de prendre un arrêté interdisant le grand transit international sur la RN 59 et dans le tunnel... Arrêté qui existe déjà ! Plutôt que de crier "harô sur le baudet international", il vaudrait mieux s'informer : 85 % des poids-lourds roulent moins de 140 km/jour, ils relèvent qu'on le veuille ou non du trafic interrégional qui est et restera autorisé. Si nous allions donc dans le sens de cette association, cela signifierait que la vallée ne serait plus polluée qu'à 85 % ? Et comment différencier le transport international du transport interrégional ? Des poids-lourds immatriculés en Allemagne, en Roumanie, en Pologne ou ailleurs (la photo ci-dessus a été prise dans la vallée), ayant leur siège social à St-Péterbourg, à Varsovie, à Bucarest ou au mieux à Eupen (Belgique germanophone, à 15 km d'Aix-la-Chapelle), font du transport pour nos industriels locaux ! Ce sont donc des interrégionaux, et peuvent et pourront passer en toute légalité sur la RN 59 et dans le tunnel ! Vous allez me dire : "il y en a bien qui passent sans s'arrêter ! et c'est ceux-là que nous ne voulons plus !" Alors, laissez-moi vous raconter une petite anecdote : "En 2000, lorsque le tunnel de Ste-Marie-aux-Mines a été fermé aux poids-lourds et qu'ont été pris les arrêtés que certains demandent aujourd'hui, j'ai rencontré un transporteur suisse qui a trouvé une solution immédiate et durable : il a loué un petit garage qu'il a déclaré comme dépôt à St-Dié, et le voilà passé de transporteur international à transporteur interrégional, avec...autorisation de passage !" Pour vous dire que n'importe quel arrêté sera contourné ! Alors ne vaut-il pas mieux s'en tenir à des revendications plus judicieuses : le contournement de Châtenois, une nouvelle route Châtenois - Lièpvre, et à terme le doublement du tunnel !Les vallées, le Centre-Alsace, le bassin de St-Dié ne seront alors pas sacrifiés, et la sécurité routière sera doublée d'une sécurité économique ! Et évitons de nous battre contre des moulins à vent !

A lire en PDF : alsace3108respire et dna3108respire

Posté par jl boehler à 11:12 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,