samedi 12 janvier 2019

Bilinguisme à Villé !

Une claque au maire du bourg-centre !

bilingue1

Lundi dernier, le maire de Villé rappelait à la presse qu'il avait obtenu de son conseil municipal l'accueil d'une classe bilingue à l'école primaire ! (voir ci-contre) 

C'était compter sans les autres communes de la vallée, et surtout sans les parents d'élèves de ces communes ! Et le maire de Villé, malgré son calme apparent, ne sait plus à quel saint se vouer ! Car entre-temps, il tentait de créer un RPI (regroupement pédagogique intercommunal) avec la commune d'Albé ! Mais là aussi, cela n'avance pas : mettre toutes les classes primaires à Villé et toutes les maternelles à Albé n'enchante personne, ni Albé, village classé en zone de montagne bénéficiaire d'avantages à ce titre, ni Villé, où des parents voient d'un mauvais oeil un transport hors de la commune.

Car, bien sûr, fort de la volonté politique sans failles de ses élus, Villé reste le seul groupe scolaire à ne pas voir sortir de terre un périscolaire, alors qu'il existe au sein de l'école une belle cuisine et deux grandes salles qui voient plus souvent des réunions politiques que des animations scolaires !

Voilà ce que c'est, Monsieur le Maire, de céder pour une nouvelle gendarmerie au prix ridicule de 3000 € l'are, des terrains prévus pour une salle des fêtes. Refusant même le don de l'ancienne (route de Bassemberg) qui tombe en ruines au même titre que le Bilstein ou le Frankenbourg, proposée à l'€ symbolique par l'Etat à la commune ! (voir ci-dessous l'article des DNA du 11/01/2019)

bilingue

NB : La mairie de Villé va ouvrir un cahier de doléances ! Pour les affaires nationales ou municipales ? A voir !

Posté par jl boehler à 09:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 23 octobre 2009

Villé : le périscolaire passe par "la jungle"

z_restaurationDepuis la rentrée scolaire, la presse a fait état d'ouverture de nombreux périscolaires, qui sortent une belle épine du pied aux parents  lorsque le couple a un emploi. Dans le Val de Villé, ce genre de structure est encore plus nécessaire, du fait que 52% des actifs quittent la vallée le matin pour y revenir le soir. C'est ainsi que lors de l'année scolaire précédente, des parents de Neubois et de Villé souhaitaient l'ouverture d'un périscolaire dans leur école. Les responsables de la comcom avaient promis de créer un troisième centre après les deux qui existent déjà (MJC "le Vivarium", Thanvillé), sans préciser le lieu qui sera retenu. Finalement aucune des deux demandes n'a eu une suite favorable. L'histoire vécue par les enfants de Villé est d'ailleurs des plus coquaces : la vingtaine des élèves concernés se rendait jusqu'à maintenant par tous les temps à pied à la MJC du canton, en empruntant notamment la D 39 (route de Bassemberg) particulièrement fréquentée aux heures de pointe, représentant un danger pour nos enfants ! Par ailleurs, la commune a fait aménager à l'école primaire, à coups de subventions "scolaires" une salle avec cuisine, qui pourrait tout à fait faire l'affaire pour un périscolaire. Elle sert bien pour des réceptions officielles, ou le repas du troisième âge à Noël, ou même des repas et apéritifs privés. Eh bien oui, nos élus se sont rendus dernièrement compte que les 200 mètres de D 39 étaient dangereux !

Une solution originale !

Alors une solution a été trouvée : l'itinéraire des enfants a été modifié et rallongé ! Dorénavant, nos chers petits emprunteront la D 39 en sens inverse (de la gendarmerie à la route de Breitenau) puis la D 439 (route de Breitenau, où la circulation est encore plus intense du fait des travaux de la requalification urbaine au centre-ville).photosA350_004 200 mètres de danger dans un sens ou l'autre, quelle nuance ! Mais finalement, nos élèves pourront emprunter la piste cyclable beaucoup plus tranquille, et qui passe dans "la jungle de Villé" là où ils peuvent admirer cette grande usine où travaillaient leurs parents ou grands-parents, établissement aujourd'hui à l'état de friche industrielle, mais dont on peut encore entrevoir tous les écoulements qui ne polluent plus les eaux du Giessen, jungle aussi où les enfants passent leurs loisirs dans des cabanes qu'ils construisent eux-mêmes. Promenade très instructive, mais qui rallonge la distance école - périscolaire à deux kilomètres au lieu d'un ! Et tant pis, si ensuite nos petits vont prendre la mauvaise habitude de manger au lance-pierre, avant de retourner dare-dare à l'école par le même chemin à rallonge (des écoliers...) ! Mais on ne dira pas que nos élus n'ont pas d'idées !

A relire : http://jboehler.canalblog.com/archives/2009/01/30/12256148.html

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 28 mai 2009

Sur le front des grèves en Europe

15518296_p_349_261La grève dans les crèches du sud-ouest allemand (Stuttgart, Pays de Bade, Forêt Noire), qui durent depuis deux semaines, est reconduite et s'étend au niveau national. Les grévistes, souvent soutenus par les parents, revendiquent plus de salaire et de meilleures conditions de travail. De nombreuses crèches sont fermées. Des négociations entre syndicat et organismes embauchant des travailleurs sociaux et des éducatrices (la plupart du temps les municipalités) pour une meilleure harmonisation des situations administratives et des conditions de travail ont lieu à Berlin, mais ne semblent guère avancer.

ID1691262_27_train_thienpont_071834_00N8YV_0En Belgique, la circulation des trains était fortement perturbée mercredi matin à la suite d’un mouvement de grève spontané des accompagnateurs de train, en signe de solidarité avec leur collègue victime d’un accident samedi à Dinant. Sur les grandes lignes rejoignant Bruxelles mercredi matin, 3 trains sur 9 ont été supprimés sur la ligne Tournai-Bruxelles, avec un retard moyen de 5 minutes, rapporte le gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel. La ligne Mons-Bruxelles a été plus fortement touchée avec 9 trains supprimés sur 12 et un retard moyen de 33 minutes. Un train sur 10 n’a pas pris le départ sur la ligne Charleroi-Bruxelles, 2 sur 10 sur la ligne Namur-Bruxelles et 3 sur 24 pour la ligne Liège-Bruxelles. Cette grève partielle des accompagnateurs de train a débuté vers 04h00 mercredi à Mons, La Louvière, Braine-le-Comte et Anvers. Le dépôt central de Bruxelles est également touché, de même que le dépôt de Tournai. Selon la SLFP, ce serait une réunion prévue mardi avec la direction au sujet de la sécurité et à laquelle la direction des voyageurs ne s’est pas présentée qui aurait mis le feu aux poudres.

Posté par jl boehler à 06:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 22 février 2009

Périscolaire : où est la volonté politique ?

periscolaire3Depuis 8 ans, 20 élèves marchent par tous les temps de l'école de Villé jusqu'à la MJC Bassemberg, soit 1 km, en empruntant la D-39 aux heures de pointe, histoire de se rendre au "périscolaire". De nombreux parents souhaitent que les élèves puissent rester sur place, une salle festive avec cuisine étant aménagée au sein de l'école ! Nos délégués n'ont pas évoqué cette possibilité lors de la dernière réunion de la comcom, au point qu'on se demande à quoi sert la vice-présidence du bourg-centre dans cette assemblée, et le point ne figure pas plus à l'ordre du jour du prochain conseil municipal ! Pour eux, visiblement, ils préfèrent que nos jeunes chantent sous la pluie : "1 km à pied,..., 2 km à pied, ..., 3 km à pied,..., ça use, ça use !" alors que tous ces édiles se rendent à la moindre réunion de commission en voiture ! L'ensemble des élus de la comcom n'a, visiblement, pas plus cerné le fond du problème : 52 % des actifs du Val de Villé quittent la vallée pour leur travail, et rien que depuis ces derniers temps on pourrait faire le calcul  suivant : 18 licenciés chez IPV + 8 licenciés chez Ouréval + 9 licenciés chez Egelhof = 35 personnes qui vont se rajouter aux usagers de la D-424 et 35 familles qui devront placer leurs enfants en périscolaire ! Sachant qu'en plus la liste d'attente est fournie, que les refus d'inscription abondent, ce n'est pas 20 places qu'il faut prévoir, mais 3, 4 ou 5 fois plus ! A ces élus, qui sont très loin des préoccupations des familles, mais très près de leur petit pouvoir, je ne peux que rappeler cette maxime : "Une société qui ne s'intéresse pas à ses enfants, est une société qui se meurt !"

A lire : DNA2101periscolaire

Posté par jl boehler à 11:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,