lundi 29 mars 2021

Une histoire de chemin

Qui est responsable de l'entretien des chemins ruraux dans une commune ? La plupart du temps c'est la commune (sauf si elle reverse le produit de la chasse aux propriétaires, auquel cas ce sont ces derniers). Pour le bourg-centre, la situation a été clarifiée par des délibérations du conseil municipal de septembre et octobre 2006.

Il fut un temps où Villé était connu pour interdire les chemins dégradés.

alb_2Plus près de nous, l'ex-maire a même poursuivi en justice un conseiller municipal d'opposition et moi-même qui lui reprochaient d'avoir goudronné le chemin de la Bosse à l'occasion du mariage de notre célèbre Roger Siffer ! Il paraît que ce qui avait déplu au maire c'est que j'avais proposé que l'artiste se marie dix fois à Villé pour que tous les chemins ruraux soient enfin entretenus. L'histoire ayant tourné à la débâcle juridique pour le maire, on pensait ce genre d'affaires enterré.

alb_1Oui, mais voilà qu'on assiste à un rebondissement à l'occasion de l'entretien de l' "ancienne route d'Albé" ! Il en était déjà question il y a une vingtaine d'années, sans que les municipalités d'Albé et de Villé n'arrivent à s'entendre pour la réfection. Il est vrai que Roger Siffer ne s'est jamais marié ni au VVF d'Albé, ni au Schmissberg à Villé.

Il semblerait donc qu'on s'achemine vers la solution inverse de celle qui fut mise en oeuvre il y a plus d'une décennie à la Bosse : on risque fort de voir disparaître le chemin, côté Albé. Madame le maire risque même d'interdire les véhicules ! Sans tenir compte des propriétaires riverains des terrains s'étendant sur deux communes qui ne pourront plus se rendre à leur propriété (vigne, jardin, pré ou forêt) ! Et sans passer par une enquête d'utilité publique ? Je sens que le tribunal administratif va avoir du pain sur la planche à ce sujet.

Cette brave nouvelle maire, descendue des hauteurs de l'Ungersberg, a-t-elle déjà  situé l'ancienne route d'Albé ? ou va-t-elle aussi me poursuivre au tribunal  ? J'en ai déjà la peur au ventre.

J'avais proposé, à l'époque, que les chemins intercommunaux relèvent de la compétence intercommunale, ce qui aurait fait disparaître bien des conflits. Et si cette proposition revenait d'actualité ?

alb_

Posté par jl boehler à 04:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 20 février 2021

Pas de vaccins pour la ruralité du Centre-Alsace

Comme le reprend la presse locale de mercredi dernier, il y aura un centre de vaccination unique à Sélestat (aux Tanzmatten), mais les habitants des environs, notamment de Marckolsheim, de Châtenois et de la vallée de Viillé ne pourront s'y inscrire !

Il est vrai que la vallée de Villé est protégée de la covide-19 par l'aborpsion journalière de petits verres de kirsch local.

Et dans le canton d'Erstein, l'ARS conseille aux habitants de sucer régulièrement quelques morceaux de sucre, ou de manger des betteraves cultivées localement.

Et dire que pendant ce temps des parisiens viennent se faire vaccciner à Sainte-Marie-aux-Mines !

covid1

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 7 février 2021

Pourquoi le ciel a-t-il paru orange ce samedi ?

Sirocco : Une couleur jaune inhabituelle dans le ciel

sirocco2

C'est un ciel d'une couleur inhabituelle qui a surpris les Alsaciens ce samedi matin, comme les habitants d'une large partie de la France. Ces tons jaune/orangé sont liés à un phénomène météo dû à une tempête de sable dans le Sahara couplé à une remontée de sud.

Comme l'indique Keraunos, l'observatoire des orages et des tornades, "le ciel peut paraître bien ocre dans le sud ce matin. L'advection de sable venue d'Afrique est assez significative dans un flux de sud qui plonge très bas en latitude à l'avant d'un front froid ondulant".

En résumé, c'est un coup du sirocco : il y du sable en suspension dans l'atmosphère à haute altitude et c'est ce qui donne cette étrange couleur au ciel. C'est un phénomène courant pour le sud de la France, mais plus rare pour le nord.

La tempête de sable au nord-est du Maroc, avec des vents soufflant à plus de 100 km/h en altitude, et des températures localement proches de 27°C remonte vers la France offrant un spectacle météo particulier aux observateurs.

Des pluies chargées de particules de sable sont tombées en fin de journée, ce qui a sali les voitures et le mobilier urbain. Même Sébastien Loeb, de passage chez lui, s'est cru sur le "Dakar".

sirocco

sirocco6

Posté par jl boehler à 00:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 24 janvier 2021

Villé : des journaux sont-ils allés direct à la déchetterie ?

Une histoire de porteur fatigué

porteur4Décidément, à Villé, par ces temps d'intempérie les lecteurs d'un des quotidiens locaux en voient de toutes les couleurs, mais surtout, ne voient pas souvent leur journal arriver.

Déjà au mois de décembre dernier, certains avaient remarqué qu'un soir, le porteur du bourg-centre distribuait le journal du matin. Interrogé par un client et embarrassé pour répondre, il a fini par lâcher : "J'ai aussi le droit de dormir le matin." C'est vrai que gagner l'argent en faisant la grasse matinée, c'est plus facile. Et moi qui croyais que cette façon était réservée à des actionnaires de grosses sociétés ...

Arrive la nuit du 14 au 15 janvier avec une grosse tempête de neige. Tout le monde avait compris que le matin du 15, il n'y aurait pas de journal. Oui mais voilà, dans des rues du quartier sud du bourg, il n'y en eut pas plus les 16, 17 et 18, et ce, malgré tous les efforts de la municipalité pour dégager les rues.

Enfin le journal arrive le mercredi 19. Oui mais voilà ! le porteur a posé ses journaux sur le mur d'enceinte ! ce qui fait qu'avec le vent et la pluie, certains se sont envolés tout en étant largement humidifiés. Les clients ont dû le sécher comme des chaussettes sortant du lave-linge.

 

porteur1

L'histoire ne s'arrête pourtant pas là, car ayant informé la direction du quotidien de ces pratiques, dès le lendemain la rue a à nouveau été privée de journal ! Une "punition" décidée par le porteur ? En tous cas ça y ressemble.

Notons enfin qu'un autre des riverains aurait été "sommé" de ne plus mettre sa poubelle à côté de sa boîte aux lettres. Il paraît que les odeurs incommodent elles aussi notre porteur !

Enfin cette histoire a quand même un  côté positif : les élus du canton auraient décidé d'aménager l'ancienne gendarmerie de Villé en centre de formation de porteurs de journaux (avec recrutement à bac+5).  De même l'ancienne maison de retraite, toujours inoccupée, serait transformée en maison de cure pour porteurs fatigués. Provisoirement, un container pour journaux serait installé dans le quartier chaud du bourg-centre. Une fois tout ce dispositif en place, notre arrogant porteur sera facilement remplacé...

Posté par jl boehler à 04:57 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 28 décembre 2020

La bière mexicaine Corona à l’arrêt à cause du coronavirus

Le groupe Modelo a annoncé qu’il arrêtait temporairement la production de la bière Corona. Une décision qui a été prise suite à la demande du gouvernement mexicain de mettre en suspens toute activité “non essentielle”.

corona_2La bière Corona, n’aura pas résisté au coronavirus. Jeudi 2 avril, annonce le site de la chaîne américaine CNN, “le groupe Modelo, qui produit cette boisson alcoolisée, a annoncé sur Twitter qu’il arrêtait la production et le marketing de la Corona, car le gouvernement du Mexique a fermé toutes les entreprises considérées non-essentielles”.

Dans ce pays d’Amérique centrale, à en croire les données de la Johns Hopkins University rapportées par la CNN, “plus de 1 500 cas de personnes positives au coronavirus ont été comptabilisés et 50 personnes sont mortes à cause du Covid-19”. Voilà qui a poussé le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, à prendre des mesures fortes qui ont concerné aussi la marque Corona.

La bière est-elle un produit essentiel ?

Ainsi, dans sa déclaration – rapportée par le quotidien économique argentin El Cronista – Modelo a précisé qu’il était déjà “en train de réduire la production de Corona dans les usines au minimum”. Toutefois, le groupe a tenu à préciser que si le gouvernement venait à considérer la bière “en tant que produit agro-industriel” – et donc essentiel – il serait prêt à “mettre en œuvre un plan avec plus de 75 % de notre personnel travaillant à domicile, mais qui garantirait néanmoins l’approvisionnement en bière”.

Du côté des États-Unis, les amateurs de Corona n’ont pas à se faire de soucis, précise la CNN. En effet, explique le site du média :

"L’entreprise Constellation Brands, qui s’occupe de la distribution et de l’importation des bières de groupe Modelo aux États-Unis, a déclaré que la marque Corona disposait de réserves suffisantes pour répondre à la demande des consommateurs et qu’il ne s’attendait pas à des pénuries à court terme.”

Par ailleurs, précise toujours le site de la chaîne de télévision américaine, jusqu’ici, “la ressemblance du nom de la bière avec celui du virus n’a pas eu pour effet de réduire la consommation de Corona”. Au contraire : “les ventes des bières aux États-Unis par Constellation Brands auraient augmenté de 8,9 % dans les trois premiers mois de l’année et la Corona figurerait parmi les produits les plus achetés.” 

Finalement, il n'y a que Trump pour penser que le coronavirus est un coup monté pour lui nuire.

What do you want to do ?
New mail

Posté par jl boehler à 02:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 3 décembre 2020

Pommiers 2 : héritage empoisonné

Un nouveau prêt pour un vieux lotissement !

conseilUn soir de 2005 j'avais voté comme conseiller municipal contre le projet de lotissement "Pommiers 2". Motif : il se situe à la fois très en pente et sur une ancienne décharge de Villé. En creusant, une entreprise avait mis à jour un dépôt de milliers de bouteilles (vides de leur vin rouge d'Algérie avant l'indépendance), ce qui confirmait mes dires et pouvait laisser penser que Villé se situait sur la route du vin (ou du vain ?). Bref, un terrain où établir des fondations pour des maisons relevait de l'impossible.

Je n'ai pas été entendu, et 15 ans plus tard, après le conseil municipal du 30 novembre 2020, on apprend que le contribuable villois en paie encore le prix, comme le relate l'extrait de presse ci-contre. Drôle d'héritage laissé par l'ancien maire au nouveau !

Espérons quand même que l'agrandissement de ce lotissement désertique ne vienne pas en projet pour la nouvelle municipalité. On risquerait de tomber sur de vieux appareils électro-ménagers, ce qui permettrait certes de suggérer de nouveaux noms de rues : rue des téléviseurs, rue des lave-linge ou rue des frigos.

Pas étonnant en tous cas, dans ces conditions, qu'aucun nouveau projet ne soit évoqué. Il faut d'abord lever les hypothèques sur les anciens.

conseil1

A lire (ou relire) :

- tous les articles concernant les pommiers 2 en inscrivant dans la case "rechercher" (colonne de gauche) la mention "lotissement pommiers 2".

- ci-dessous, autre bonne lecture dans Hebdi de 2010

pommiers

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 19 novembre 2020

Tract anonyme dans la vallée ?

Un "appel citoyen" en plein confinement ?

A lire ce beau papier on peut deviner son origine : n'est-ce pas Alsace-Nature et son mentor local qui s'opposent à l'extension de la zone artisanale de Neuve-Eglise, y compris sur le plan juridique au tribunal administratif ?

On peut se poser des questions sur les moyens de distribution de ce tract. Il fait certes le tour des réseaux sociaux. Mais alors pourquoi au bas de cette belle page la remarque : "Ne pas jeter sur la voie publique" ? Il est vrai que même l'adresse internet indiquée pour les quelques éventuels intéressés au sauvetage de quelques papillons est fausse.

Et les rares distributeurs de ce papier très matériel ne risquent-ils pas en fait, de ne voir que se multiplier les papillons à 135 € qui doivent sauver l'humanité du covid-19 du côté du Comte-Ban ?

zone

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 8 septembre 2020

Qui Berlusconi a-t-il contaminé ?

Une filière de milliardaires ?

berlusconi

L’ex-président du conseil italien Silvio Berlusconi aurait quitté Milan sur les conseils des médecins pour se réfugier chez sa fille, dans les Alpes-Maritimes, à Mougins. L’Italie était un temps le pays européen le plus durement touché par la pandémie de coronavirus et il s'avère aujourd'hui que le leader de Forza Italia, âgé de 83 ans, a été atteint du covid-19 et a même été hospitalisé à Milan. Selon certains communiqués, il souffrirait des poumons.

Logiquement, les autorités françaises auraient dû s'informer des rencontres faites par cette personnalité lors de son séjour dans l'arrière-pays de Cannes. Si la démarche a été faite, elle est en réalité restée très discrète.

On sait pourtant que l'un de ses voisins n'est autre que le richissime président de Côte d'Ivoire Alassane Ouattara et son épouse franco-libanaise Dominique Nouvian, qui possèdent une dizaine d'avions et quelques hélicoptères. On pourrait d'ailleurs se poser la question si le virus ne circule pas déjà du côté d'Abidjan, surtout après le décès rapide du premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Mais l'information restera un mystère, surtout que Ouattara profite de se déclarer de façon anticonstitutionnelle candidat à un troisième mandat présidentiel en lieu et place du défunt.

al_Thani

N'oublions pas que parmi les amis de Berlusconi dans l'arrière pays cannois figure le clan des magnats du pétrole Al-Thani, propriétaire par ailleurs du Paris-Saint-Germain finaliste de la coupe d'Europe (et perdant) face au Bayern Münich. Aussi, ne sommes-nous pas surpris d'apprendre que certains joueurs (dont Neymar et M'Bappé) sont atteints du coronavirus. On peut donc se poser aussi la question de la fatigue de certains joueurs lors du match à Lisbonne.

Et le préfet des Alpes Maritimes, sur les conseils avisés de Macron, Castex et Darmanin, va-t-il ordonner le dépistage systématique des milliardaires dans son département ?

berlusconi1

Résidence de Berlusconi à Mougins (06)

Posté par jl boehler à 01:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 28 juillet 2020

Du rififi au marché du terroir

Pizza sans loi !

rififi

Depuis des années, un spécialiste "pizza" fournit en belles tartes les clients du marché du terroir du jeudi soir à Villé. Cette année, le marché est limité, c'est la faute au coronavirus. La plupart des marchands l'ont compris, notamment dans le fait qu'il est interdit de consommer sur place. Tout comme il est prévu un règlement pour l'installation des stands et le sens de circulation des clients. Oui, mais ! Le seul spécialiste des pizzas a du mal à se soumettre à la règlementation ! Au point que l'adjointe au maire responsable du marché a dû le rappeler à l'ordre, hélas sans succès ! C'est donc toute l'équipe maire-adjoints qui a dû intervenir avec bruit et fracas, ce qui s'est entendu à cent mètres à la ronde. Le spécialiste, prétendant qu'il ne fait pas d'affaires en ne vendant qu'une dizaine de pizzas dans la soirée, va-t-il revenir au marché les prochaines semaines ? A voir.

rififi3

Posté par jl boehler à 03:50 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 27 juin 2020

En Afrique, la covid-19 détectée grâce au GPS ?

Voici un article paru dans le journal ivoirien "Eburnie today". On y parle de reprise du trafic aérien et de géolocalisation virale.

Reprise des vols internationaux en Côte d’Ivoire à partir du 1er juillet

avionLe ciel ivoirien sera de nouveau ouvert aux avions à partir de ce 26 juin avec les vols intérieurs et le 1er juillet pour le trafic international.

L’annonce de la reprise du trafic aérien a été faite ce jeudi au terme d’une rencontre du Conseil national de sécurité de Côte d’Ivoire présidée par le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara. Les vols ont été suspendus depuis trois mois à cause de l’épidémie de coronavirus. Cette décision s’inscrit dans la droite ligne du processus d’allègement des mesures de lutte contre le coronavirus qui a commencé avec la levée du couvre-feu, la reprise progressive des cours et la réouverture des commerces et restaurants à l’exclusion des lieux de spectacle et des boîtes de nuit.

Les frontières terrestres et maritimes restent cependant fermées au moins jusqu’au 15 juillet, a déclaré le ministre de la Santé Eugène Aka Aoulé lors d’un point presse à l’issue du conseil national de sécurité. Les vols reprendront dans le strict respect des protocoles sanitaires imposés par l’urgence du Covid-19.

Les voyageurs arrivant en Côte d’Ivoire feront l’objet d’un suivi grâce à un système de géolocalisation, a aussi précisé le ministre. La Côte d’Ivoire est l’un des premiers pays africains à annoncer la reprise de ses vols internationaux aux côtés de la Zambie qui a annoncé jeudi la réouverture immédiate de ses frontières aériennes pour relancer son économie. Le Liberia doit rouvrir dimanche l’aéroport international de Monrovia.

Concernant les autres mesures de protection des populations, l’état d’urgence et le bouclage de la région d’Abidjan, qui concentre 96% des quelque 8.000 cas de coronavirus recensés dans le pays restent également en vigueur au moins jusqu’au 15 juillet.

Ebony T. Christian

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,