jeudi 21 juillet 2022

Roger Siffer, de retour à Colmar, pas encore à Villé

Un article très fourni dans la presse du  Haut-Rhin :

Pour l'artiste du Val de Villé, le Landgraben restera enfin ouvert

siffer

roger1

roger2

roger3

roger4

roger5

(sur fond vert, extrait de  la presse alsacienne du 19/07/2022)

Mais si Roger Siffer fut banni de Colmar, il l'a été bien plus longtemps encore de son village natal. Et finalement la dernière fois où il s'exhiba à Villé c'était le 13 novembre 1981 à une certaine "Fête de la Rose", à l'invitation de la section locale du PS et de son ancien voisin de la "Evergass". Et depuis cette date, l'entrée de la vallée était clouée avec des planches pour cette fameuse troupe de la Choucrouterie, pour incompatibilité d'humeur avec quelques anciens élus locaux.

Les petits motifs invoqués :

- Roger, alors  que tu étais "pion", tu as participé à la fête annuelle du collège avec des chansons dont les paroles ont déplu au principal qui t'a fait descendre de scène "manu militari".

- Et cet ancien maire gaulliste qui, lors d'élections présidentielles, n'a pas apprécié qu'en compagnie de son fils tu colles des affiches pour le trotskyste Alain Krivine.

- Alors il a fallu que tu accompagnes les élèves dans un "voyage d'études" dans le Midi, pour que ton récital alsacien soit apprécié et applaudi dans un bistrot d'Arles et sur la scène de l'amphithéâtre antique de Vaison-la-Romaine, y compris par des indigènes qui ne comprenaient pourtant pas notre dialecte.

Mon cher Roger, nombreux sont les villois qui attendent ton prochain spectacle dans la "plus belle des vallées". Quand reviendras-tu ?

Requiem pour un stade !

Peut-être pourrais-tu revenir avant un mois ou deux, pour une belle démonstration sur le terrain de football de Villé, le plus beau de la vallée. Ce serait une espèce de fête d'adieu pour les sportifs de Villé, car l'équipe municipale veut démolir l'installation pour en faire un parc de promenade. Beaucoup de villois apprécieraient ta démarche ! les élus de la mairie, je n'en sais rien !

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 8 juillet 2022

Messe basse à la mairie

Enfin un conseil municipal à Villé ! A noter cependant qu'il fallait bien ouvrir les oreilles pour entendre ce qui se dit ! Heureusement, il semblerait que certains conseillers avaient consulté leur  ORL !

conseil1Mais revenons à ce très intéressant conseil, qui ne se tient hélas que tous les trois ou quatre mois, privant ainsi les villois d'un réel plaisir.

Il commence d'ailleurs comme d'habitude par un compte-rendu des commissions. Très sympathique pour les rares qui s'expriment. J'étais venu pour entendre spécialement le rapport de la commission "Agriculture - Forêt - Chasse" à laquelle m'avait inscrit le maire il y a deux ans. Je n'ai hélas jamais eu d'invitation, et un adjoint m'a même affirmé que cette commission ne s'est jamais réunie. Voilà qui explique les silences de l'adjoint responsable et du président de commission, muets comme des carpes. Visiblement ils préfèrent les enquêtes de gendarmerie et les frais d'avocats au dialogue avec les propriétaires forestiers.

Puis les responsables annoncent les festivités du 13 juillet avec la présence des jumelés d'Elzach. Mais pourquoi ce point ne figure-t-il pas à l'ordre du jour ? Trop de publicité nuirait-il à l'affaire ? Enfin, voici quelques points sur lesquels se sont attardés nos élus : autorisation  ou non pour les chiens d'accompagement (pour aveugles) d'entrer dans la salle festive de l'école, nouvelles tenues pour les agents communaux (pour qu'on  ne les confonde pas avec les brigades vertes ?), taxe sur les déclarations de travaux et demandes de permis de construire (?),  modification de la procédure judiciaire au cas où un employé communal s'adresserait à la justice (il paraît que cela arrive tous les jours), WC publics fermés sauf aux heures de marché (touristes, munissez-vous d'un certificat médical de constipation).

Enfin, je tiens à féliciter nos élus d'avoir tenu à être informés sur le démantèlement du stade. Visiblement ils ont lu mon blog, d'où le véritable engouement lors du vote : 19 pour ! Ils avaient dû faire une crise de myopie ? ou n'ont-ils pas compris la question posée par le maire ?

Prochain conseil municipal à l'automne ? ou sera-t-il remplacé par une merveilleuse tragi-comédie ?

 Résumé paru dans la presse (à partir des documents de la municipalité)

parc

parc1

Posté par jl boehler à 02:46 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 13 mai 2022

Ensemble ... à 25

La campagne  est partie pour le macronien Sitzenstuhl ("Sitting Bull" pour les intimes). Selon son tract il a prévu 14 grands meetings ! Celui de Erstein vient de se tenir ! 25 supporters dans la deuxième commune de la 5ème circonscription, voilà qui a de la gueule !  Le 1er juin à Steige, ce sera une autre histoire... à condition que Macron, et son nouveau parti "ensemble" accepte d'apporter son soutien au "petit Charles" (rien à voir avec le grand De Gaulle) au pays du kirsch en compagnie de "Maman Monique" et "Grand-père Germain" ?

meeting2

meeting

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 25 avril 2022

Villé : 2ème tour des présidentielles

_lectionsAprès s'être battus pendant de nombreuses années pour le rattachemment électoral du Val de Villé à la circonscription de Sélestat, voilà la plus belle des vallées rattachée au canton de Mutzig ! Aussi, ne vous étonnez pas si  vous ne trouvez dans la presse aucun commentaire sur les élections dans le Val de Villé.

Et pourtant bien des analyses mériteraient d'être faites. Ainsi, on peut constater que l'avant-vallée a voté Macron, l'arrière-vallée a surtout voté Le Pen, sauf Fouchy et Maisonsgoutte.

Si le vote semble normal à Fouchy, souvent terre de gauche par le passé, on peut se poser des questions sur le vote maisonsgouttien. Mais peut-être les réputées "fourmis" ont-elles eu peur de devoir aider la Marine du RN à rembourser un énorme prêt bancaire à Poutine  ? Et on sait qu'à Maisonsgoutte le bas de laine sous l'oreiller c'est sacré.

Enfin, retenons que d'habitude les supporters du camp du vainqueur avaient, le soir d'élection, pour habitude de circuler dans la vallée à force de coups de klaxons. Cette fois rien, même le bourg-centre est resté bien silencieux et les rues bien désertes. Visiblement, la réélection du sortant n'avait rien d'enthousiasmant.

Commentaire pour Villé de BFMTV

A contre-courant des tendances nationales !

À l'occasion du premier tour de l'élection présidentielle 2022, le président sortant Emmanuel MACRON (LREM) arrive en première position à Villé avec 32,45 % des suffrages. Il réalise de ce fait une forte progression comparé à la dernière élection. Il avait alors remporté 19,88 % des voix exprimées. La candidate RN Marine LE PEN, grâce à 25,32 % des votes, se classe en deuxième position. C'est environ trois points de moins que ce qu'elle avait récolté en 2017. La troisième place revient à Jean-Luc MÉLENCHON (LFI), qui reçoit un résultat de 15,11 %. Il progresse de près de trois points par rapport au scrutin de 2017.

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 14 avril 2022

Macron à Châtenois : et la sécurité routière ?

Une insulte aux 117 morts de la RN 59

rn59Venant à Châtenois pour parler de la RN 59 et du futur contournement ? on aurait pu le penser puisque son thème c'était "la sécurité",Tous espéraient que notre président-candidat allait au moins dire un mot de la route, une des plus accidentogènes d'Alsace, et même de France, avec ses 117 morts depuis l'ouverture routière du tunnel de Sainte-Marie-aux-Mines. Mais rien ! Macron, qui veut soudain apparaître comme proche du peuple, semble tout ignorer  de ce dossier, que connaissent surtout les salariés des vallées à travers les bouchons qu'ils subissent quotidiennement et les morts qu'ils enterrent.

Châtenois, pour notre président-candidat, c''est sur la route du vin ! et pour les habitants du Centre-Alsace, sur la route du vain. Le réaménagement et le financement de la périlleuse RN 59 étaient pourtant prévus depuis 1976 ! Mais l'argent a été utilisé ailleurs : une première fois transféré au budget  du tunnel de Rothau (merci au tandem Ferry-Bierry ?), une deuxième fois vers le contournement de Mertzwiller (merci à l'ancien ministre François Loos ?). Les vallées et le Centre-Alsace sont en fait restés orphelins, vu le peu de volonté politique de leurs élus !

Et l'on ne sait toujours pas à ce jour (tant le discours des responsables de l'Etat est vague) sous quelle configuration le contournement de Châtenois est prévu. 2x2 voies, comme le stipule la déclaration d'utilité publique, ou 2v1 voie comme les travaux entrepris le laissent penser, soit un contournement pour rien.

sittingbull2On a bien compris les raisons de l'arrivée de Macron à Châtenois : un maire tout acquis à sa cause, et un nouveau candidat très macronien à lancer pour les législatives prochaines : un inconnu de Sélestat, au nom sioux de Sitting-Bull (pardon, Sitzenstuhl en alsacien), qui est déjà directeur de cabinet et proche collaborateur du ministre des finances non moins macronien Bruno Lemaire. Il fallait bien une entrée parisienne pour attirer notre président dans le guet-apens castinétain.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 12 mars 2022

Plancher débarrassé

Décidément à Villé, tout semble permis ! Voilà qu'un quidam de la vallée se débarrasse d'un vieux plancher en pleine forêt, à la limite des bans de Saint-Martin et Villé, sur la parcelle d'un propriétaire privé qui n'en demandait pas tant pour chercher son bois.

Selon les traces sur le chemin emprunté, c'est à bord d'une remorque tirée par un tracteur que ce matériel a été amené sur place.

Evidemment on peut supposer que le responsable ne savait pas qu'il existe une déchetterie à Villé, ou peut-être a-t-il pensé qu'au prix exorbitant du gas-oil il était moins onéreux d'aller dans une forêt voisine.

A moins qu'il ne s'agisse d'un chasseur qui a voulu attirer le gibier en lui offrant une piste de danse, un mirador ne se trouvant pas loin du dépôt ?

DSCF0815

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 7 mars 2022

Baeckeoffe sans terrines

Décidément, à Villé, il arrive qu'on marche sur la tête, et quand on commence on a du mal à s'arrêter. L'histoire (ou l'addition de plusieurs petites histoires) tend à le prouver.

b_ckeoffeAinsi, l'histoire commence d'une façon inédite : un restaurateur-traiteur de la place a une commande de 20 parts de bäckeoffe à honorer pour un client habitant dans la commune.

A son arrivée à Villé il y a quelques années il déclarait à la presse : "« Nous ne prétendons pas faire de la cuisine de grands chefs alsaciens. Mais selon les demandes de nos clients, nous ferons certainement de la choucroute ou du baeckeoffe. »

Oui, mais voilà, premier accroc, trois ans plus tard il ne possède toujours pas de terrines. Le personnel n'a qu'à se débrouiller ! Et ça marche, une jeune apprentie venant d'être embauchée récupère même deux terrines auprès de sa grand'mère... pour deux ou trois jours !

Et là, premier accroc ! Au bout de trois semaines, les terrines ne sont toujours pas restituées à leur propriétaire.

Le grand-père, qui sent à juste titre la moutarde lui monter au nez, se déplace donc à plusieurs reprises chez le traiteur pour récupérer le bien de son épouse. Peine perdue et les fausses explications se multiplient :

- Premier déplacement (au bout de 10 jours) chez le traiteur : "Le client n'a pas encore rendu le matériel !"

- Deuxième déplacement (au bout de 15 jours) : Le patron n'est pas au courant ! Selon un salarié qui semble un peu plus informé  : "Le client, en vacances, aurait emmené le matériel en Haute-Savoie" (pour faire goûter des amis à la bonne cuisine alsacienne ?)

- Le même jour : Coup de téléphone dans l'entreprise du "client" : "Le matériel va être rendu le jour même au traiteur !"

- Rien ne revenant malgré ces promesses, nouveau déplacement du grand-père chez le traiteur (au bout de 21 jours) : "Les terrines n'ont toujours pas été restituées, le client est encore en vacances." Pourtant ce client a été vu par le personnel de son entreprise ! Le grand-père commence à se poser la question : "Qui ment dans cette affaire ? et pourquoi ?"

- Le lundi suivant, rencontre entre les grands-parents et le client ayant loué les terrines : elles ont déjà été rendues au traiteur ! Quel farceur ce traiteur ! Les terrines n'étaient donc pas en Haute-Savoie !

- Et le mardi matin, ce cher traiteur rend enfin deux terrines aux grands-parents ! Oui mais voilà, ce ne sont pas les leurs !

Et au passage, le client avait fourni une bouteille de vin à offrir aux grands-parents lésés. Celle-ci est restée coincée chez le traiteur : le grand-père n'a apprécié... qu'avec modération (ce qui est recommandé pour la consommation d'alcool).

- Dernier épisode, ce vendredi : curieusement, c'est la patronne qui se fâche, interpelle les grands-parents dans la rue et les menace de porter plainte devant les tribunaux pour harcèlement. Sans blague ? Qu'elle demande donc à l'ancien maire de Villé combien coûte une telle démarche.

Une vraie histoire belge ! La prochaine fois, le brave client commandera des cornets de frites !

belge2

Posté par jl boehler à 06:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 3 novembre 2021

La Toussaint au cimetière de Villé

cimeti_re2

En ce premier novembre, jour de la Toussaint, une visite aux morts s'imposait. Outre le recueillement de rigueur, quelques constations s'imposaient :

cimeti_re31) Les allées ont été bien nettoyées. Félicitations au personnel communal.

2) Oui, mais voilà, les tombes à concession échue (portant même une plaque municipale invitant à une nouvelle concession) ont continué à voir pousser des mauvaises herbes de plus d'un demi-mètre de haut ! Il y en a quand même une, envahie par une très vieille végétation, qui s'est retrouvée garnie de deux magnifiques bouquets de chrysanthèmes. Une exception qui confirme la règle...

3) Enfin, une curiosité sur une très ancienne tombe : le locataire est né en 1865, alors qu'il est décédé selon l'inscription en 1848, donc à l'âge de "moins dix-sept ans". S'agirait-il d'une résurrection ? ou d'un défunt migrant,, le cimetière actuel de Villé n'existant que depuis 1920 ?

cimeti_re

Posté par jl boehler à 04:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 18 octobre 2021

Chemins ruraux à Villé

Droit local, chasse et entretien !

chemin_1Décidément à Villé, dans la ruralité, tout baigne, y compris les chemins ruraux ! Les textes du droit local Alsace-Moselle sont pourtant clairs. L'entretien est réglementé : les travaux sont liés au produit des baux de chasse.

En principe, le montant versé par les chasseurs revient aux propriétaires des parcelles qui, dans ce cas, se doivent d'entretenir le chemin devant leur propriété. Vu la petite surface de bien des propriétés, voilà qui est impossible à tenir.

Autre possibilité : la commune ne reverse pas les baux de chasse et se doit alors d'entretenir les chemins. Alors que se passe-t-il à Villé où la municipalité encaisse le montant de ces locations, mais n'entretient pas les chemins ?

Pour pallier la défaillance de la municipalité

Un des propriétaires forestiers a trouvé une solution : au fond du lieu-dit Giesshübel (vers Saint-Martin) le chemin n'était plus praticable depuis près de vingt ans. Le conseil municipal avait bien en 2003 décidé la remise en état du chemin, mais Monsieur le maire de l'époque avait renvoyé l'entreprise chargée des travaux. Il est vrai que le président de la commission "agriculture-forêt" était le seul membre de l'opposition et le maire ne pouvait supporter de se soumettre à son opposant, bien qu'il avait voté "pour" au conseil. Alors il y a quelques semaines le propriétaire forestier, pour pallier la défaillance de la municipalité, a lui-même organisé la remise en état de 200 à 300 mètres du chemin, sans rien demander à personne.

Pour l'instant, pas de réaction au niveau de la commune. Certes il y a quelque temps, le nouveau président de cette commission "forêt" estimait dans un de ses écrits que ce propriétaire (dont beaucoup cherchent à connaître le nom, mais qui veut rester anonyme) n'avait "jamais rien fait pour la commune". Rappelons d'ailleurs que sur proposition du maire (le nouveau) ce propriétaire devait être intégré à la commission "forêt",  participer à des réunions de travail sur le terrain. Mais la première et dernière à être prévue le 29 octobre 2020 a été "reportée" ou "annulée" le 28 au soir (sous prétexte de covid-19 ?). Et puis plus rien ... on attend toujours la suite.

Notons aussi que ce propriétaire n'a pas demandé à la commune le reversement du produit des baux de chasse. Double bénéfice donc pour la municipalité.

roncesLe même chemin communal avant entretien par un particulier

arbre_renvers___2Des arbres renversés en travers du chemin ont dû être dégagés !

borneLes bornes de délimitation ont été respectées !

retournementUne place de retournement a même été aménagée.

Rappel d'un article de presse du 22 juillet 2015 :

ronces_1

ronces_2

ronces_3On sait depuis le 23 juin 2016 ce que l'action en justice évoquée et engagée par le maire de l'époque a donné : débouté !

Posté par jl boehler à 04:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 11 juillet 2021

Quand Gaz de Barr coupe l'électricité aux Villois

Aucune règle n'est respectée !

coupure4Décidément, avec le nouveau fournisseur d'électricité, on aura tout vu ! Ces  messieurs sont sans gêne, nous l'avons déjà vu dans leur originale façon de facturer. Et maintenant, les voilà à couper l'électricité à tous les "mauvais payeurs" qui refusent de faire grossir les poches de ces valeureux actionnaires.

Avant de pouvoir procéder à la coupure pour défaut de paiement, le fournisseur doit respecter les formalités prévues par la réglementation.

Selon le médiateur aux énergies, le déroulement de la procédure en cas d’impayés des factures d’électricité ou de gaz se trouve pourtant au décret n° 2008-780 du 13 août 2008, complété par l'article L224-11 du code de consommation créé par ordonnance du 14 mars 2016. et il s’applique également aux factures de chaleur et d’eau. En effet, un consommateur doit avoir 50 jours pour payer sa facture avant d’avoir l’électricité coupée dans son logement.

1. Dans le cas où vous ne réglez pas votre facture dans un délai de quatorze jours après sa date d’émission (ou après la date limite de paiement si votre fournisseur prévoit une date postérieure), votre fournisseur vous envoie une première lettre de relance, qui vous informe qu’un délai de quinze jours vous est octroyé pour régler votre facture. Ce délai est porté à trente jours si vous bénéficiez du tarif social, du chèque énergie ou si vous avez déjà bénéficié d’une aide du FSL.

Le fournisseur doit également vous informer que votre fourniture d’électricité pourra être réduite ou suspendue et que votre fourniture de gaz pourra être suspendue. En électricité, la puissance réduite permet de faire fonctionner les appareils électriques de base, comme l’éclairage et le réfrigérateur.

2. Si la facture n’est toujours pas réglée, le fournisseur a la possibilité de réduire ou couper votre fourniture en énergie. Il doit cependant vous en avertir par un deuxième courrier au moins vingt jours avant l’intervention de coupure de la fourniture en énergie. Il doit également vous informer de la possibilité de bénéficier des aides du FSL, si vous y êtes éligibles.

Oui mais voilà ! A Gaz de Barr, on est pressé, et la démarche légale qui prend plus d'un mois semble trop longue, surtout qu'il faut encore tenir ses engagements face à Hydrocop, Alsen et autres sociétés plus ou moins actionnaires ! Alors, allons-y gaiement, surtout que le "client" n'est pas censé connaître la procédure. Au point d'agir en toute illégalité ? en réalisant les coupures par ses propres services, sans passer par le gestionnaire Enedis ? Coupure avec des frais d'intervention (d'un montant de 53,34€) qui seront à la charge de l'abonné et viendront se cumuler au montant de la facture impayée ?

Et que dire des résiliations des anciens contrats Vonderscheer proposés pour les remplacer par un nouveau contrat Gaz de Barr ? On croyait que Centrale Electrique Vonderscheer et Gaz de Barr avaient fusionné ? La fusion dans la confusion, encore un point à éclaircir. Le Médiateur des Energies aura du travail les prochains temps.

Et comble, l'un ou l'autre des "coupés" fournissant de l'électricité à Gaz de Barr grâce aux panneaux photovoltaïques n'a pas été payé depuis début 2020 ! Gaz de Barr serait-il aux bords de la faillite ?

photovolta_que1

Rappel de l'article publié sur ce blog le 14/05/2021

abusif

Posté par jl boehler à 07:27 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,