mardi 25 avril 2017

Elections à double emploi

Distribution au bureau de vote !

A Villé, la municipalité a profité de l'ouverture du bureau de vote pour distribuer un "courrier aux habitants de Villé", qui doit être un premier d'une série puisque "courriers" s'écrit avec un "s" (au pluriel). Attendons-nous donc à trouver une nouvelle information le 7 mai prochain, ainsi qu'au mois de juin lors des élections législatives. Peut-être même aurons-nous droit enfin de cette manière au prochain bulletin municipal. Une manière de soulager de leur travail traditionnel les élus locaux en surcharge de distributions diverses ?

_lections

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 1 avril 2017

Pas de réfugiés, mais des djihadistes !

gendarmerie

Depuis le mois de novembre 2016, les villois espèraient accueillir des réfugiés dans l'ancienne gendarmerie.  6 mois plus tard, le projet semble abandonné. Le bâtiment reste délaissé, comme bien d'autres dans la Vallée (usine FTV, ancienne maison de retraite, et j'en passe).Les volets et les portails restent clos, les parterres ne sont plus fleuris au grand dam du maire de Villé qui voit s'éloigner l'espoir du maire de Villé d'obtenir une troisième fleur et du président de la comcom qui désespère de trouver une solution de reprise de l'ancienne maison de retraite.

Un repreneur enfin !

belmokhtar1

Il y a quelque temps déjà, un repreneur très discret circulait dans le Val de Villé à la recherche de lieux qui pourraient lui convenir. Et des silhouettes curieuses d'aspect rasaient les murs toutes les nuits surtout dans le bourg-centre, où toutes les lumières étaient éteintes. Dans quel but ? Nul ne pouvait le dire, bien que les agents communaux aient été alertés tous les matins par la découverte d'effractions de plus en plus nombreuses.

Finalement, par une source qui tient à rester anonyme, nous avons appris qu'il s'agissait du chef du mouvement djihadiste du Sahel, un certain Bel Mokhtar, donné pour mort depuis de longs mois, mais qui s'était réfugié clandestinement dans le Val de Villé avec une douzaine de ses gardes du corps. Et ils avaient trouvé ce qu'ils voulaient : toute la logistique pour établir un camp d'entraînement.

Une logistique très au point

a_rodrome1

Tout d'abord, les candidats au djihad arrivent par les airs. Certaines nuits le va et vient des avions était incessant du côté de l'aérodrome d'Albéville. Et cette piste, souvent peu fréquentée, voyait certaines nuits arriver un vrai défilé aérien, des hommes sautant des avions dès qu'ils touchaient le sol pour repartir sans même s'arrêter. Ces hommes étaient regroupés dans le hangar jouxtant l'aérodrome avant de partir à pied avec leur équipement vers l'ancienne gendarmerie villoise ou vers l'ancienne maison de retraite.

Les friches agricoles pour terrain d'entraînement

Une fois installés, ces "stagiaires" sont emmenés vers les friches agricoles sur les hauteurs vers Triembach-au-Val ou Albé. Les anciennes mines leur servent également de lieux d'entraînement. Enfin, paraît-il, certains exercices auraient même lieu dans l'immense cour déserte des Filatures & Tissages de Villé (FTV). Et les vestiaires des sportifs villois seraient utilisés pour les douches en fin d'entraînement. Ces djihadistes sans gêne étaient-ils à l'origine des dégradations constatées il y a quelques semaines ?

Et tout cela au nez et à la barbe des autorités locales ! Toujours selon une source discrète, il y aurait déjà eu trois stages depuis le début de l'année ! Certains regretteraient déjà d'avoir protesté contre l'arrivée de réfugiés.

frichesDjihadiste dans les friches viticoles entre Triembach-au-Val et Villé

djihad3Dans la cour des FTV ?

djihad2Après l'entraînement, la douche. Dans les vestiaires des sportifs de Villé ?

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 14 mars 2017

Bientôt, Osterputz !

Né dans le Val de Villé il y a un quart de siècle et exporté en Afrique !

armee_2_

Le printemps c'est dans une semaine, Pâques au mois d'avril. Tous les villages s'organisent pour le nettoyage de printemps. Même à Villé, cinq sportifs ont commencé la remise en état du club-house inondé cet hiver, du fait du gel. Espérons qu'ils seront plus nombreux au Osterputz communal. En Afrique, le nettoyage a commencé aussi ! et même l'armée y participe. On préfère d'ailleurs voir des militaires nettoyer avec des gants et des sacs poubelles, qu'avec des kalachnikoff. La photo : parvenue d'Abidjan en Côte d'Ivoire, où la guerre civile a duré 10 ans (jusqu'en 2011). 

Posté par jl boehler à 00:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 31 janvier 2017

Fillon chez les sénateurs

On a déjà deux tomes des notes écrites par l'attachée familialement parlementaire du candidat Fillon, à savoir

  • Fillon et Pénélope
  • Fillon chez les Belges

Un troisième album devrait bientôt sortir

  • Fillon chez les sénateurs

vignette_focus_wide

Mois d’une semaine après l’éclatement de l’affaire dite Penelope Fillon, une nouvelle bombe vient d’exploser dans la campagne du candidat de la droite. Selon Mediapart et Le Journal du Dimanche, François Fillon est soupçonné d’être lié à une affaire de détournement de fonds au Sénat. D’après leurs informations, il aurait profité d’un système de détournement portant sur l’enveloppe versée aux sénateurs pour rémunérer leurs collaborateurs.

François Fillon aurait ainsi récolté plus de 20 000 euros

Concrètement, une fois les salaires des collaborateurs payés, des sénateurs UMP n’auraient pas gardé l’éventuel résidu pour financer le fonctionnement de leur groupe parlementaire comme le prévoit la loi, mais ils l’auraient plutôt détourné via une association et ce, entre 2009 et 2014.

Ce dossier est instruit depuis 2012, suite à une dénonciation de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Pour le moment, cinq personnes dont trois sénateurs ont été mises en examen pour détournement de fonds publics et recel. Toutes assurent pourtant que ce système consistant à déléguer une partie des crédits collaborateurs au groupe qui les reversait ensuite aux sénateurs via une association n’avait rien d’illégal. Et c’est justement ce que tente aujourd’hui de vérifier la justice.

Posté par jl boehler à 01:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 1 décembre 2016

Fillon truqueur de comptes ?

François Fillon passe pour un Premier ministre modeste, obnubilé par les déficits publics et soucieux de limiter les dépenses de l'Etat. A la différence d'un président plus flamboyant, Fillon joue au maximum la carte d'un Premier ministre rigoureux, voire austère. Mais dans son édition du 3 juin 2009, le Canard Enchaîné révèle que François Fillon a agrandi son appartement de fonction pour loger son épouse et trois de ses enfants. De 78m² du temps de Raffarin, l'appartement du Premier ministre est passé à 309 m² dont 213 m² pour la partie privative. Mais ce n'est pas tout, le Premier ministre se targue d'avoir baissé les dépenses de fonctionnement de Matignon. En réalité, les frais de personnels, comme les voyages, sont assurés par d'autres administrations.

depenses_matignon_canard_enchaine

La surface du logement de fonction de Fillon a triplé

René Dosière, député apparenté socialiste et spécialiste des dépenses du pouvoir exécutif, a demandé aux services de Matignon quelle était la superficie de l'appartement du Premier ministre. Un an plus tard, il a enfin obtenu une réponse de la part du directeur de cabinet de Matignon : "M. Fillon dispose d'un appartement de 7 pièces, pour une surface totale de 309,72 m², pièces de réception comprises. La partie strictement privative est de 213,73 m²". Or, selon le Canard Enchaîné, l'appartement du Premier ministre du temps de Raffarin ne mesurait que 78,40 m². 
Comment expliquer que la surface du logement de fonction ai triplé ? Interrogé par le Canard, un collaborateur du Premier ministre avoue qu'il annexé un bureau de 26 m². Mais l'hebdomadaire remarque que ça ne suffit pas pour expliquer le triplement de la surface : "C'est un secret, ne le répétez pas : Fillon s'est agrandi pour loger son épouse et trois de ses enfants".

Les employés de Matignon sont payés par d'autres administrations

Le manque de transparence concerne également la gestion des dépenses de personnels de Matignon. Au 1er janvier 2008, 40 des 62 membres du cabinet du Premier ministre étaient payés par des administrations extérieures. Leurs salaires n'entrent donc pas dans le budget de Matignon, que Fillon se vante d'avoir diminué. Parmi ces membres de cabinet, certains sont mis à disposition par le Conseil d'Etat, d'autres par le Sénat. Une partie des autres fonctionnaires de Matignon (secrétaires, chauffeurs, gardes-du-corps) est également prise en charge par d'autres organismes. 
François Fillon a présenté un budget de crise pour 2008. Mais, en réalité, le nombre de fonctionnaires dont le salaire est pris en charge par des institutions extérieures a augmenté. Au 1er juillet 2008, 49 des 70 membres du cabinet ne sont pas payés par le budget de Matignon (contre 40/62 six mois plus tôt). Même constat pour les fonctionnaires en service à l'Hôtel de Matignon : 230 étaient rémunérés par d'autres (contre 185 six mois plus tôt).
Comme l'Elysée, Matignon s'était engagé à davantage de transparence. Si la transition doit être progressive, car entraînant une hausse immédiate du budget, il apparaît que Matignon a fait exactement l'inverse l'année dernière en augmentant son personnel mis à disposition. Ce petit tour de passe-passe a permis à Fillon de présenter un budget de rigueur en temps de crise.

François Fillon voyage sur les crédits du ministère des Affaires étrangères

Dernier poste de dépense caché de Matignon : les voyages du Premier ministre. Le budget de l'Elysée entre 2007 et 2008 est passé d'environ 30 millions d'euros à plus de 100 millions d'euros car Nicolas Sarkozy a rapatrié toutes les dépenses de l'Elysée dans son budget et cessé l'hypocrisie qui consistait à financer une partie des dépenses de l'Elysée par d'autres ministères (depuis, on a vu que certaines dépenses étaient camouflées par les services de Nicolas Sarkozy). Les voyages de Nicolas Sarkozy coûtent 20 millions d'€ et apparaissent désormais sur le budget de l'Elysée, et non plus sur le budget du ministère des Affaires étrangères.
Matignon n'a pas cru bon de faire la même chose. Aucun des déplacements de François Fillon n'est payé par le budget de Matignon comme le révèle le Canard Enchaîné : "Les vols à l'étranger sont pris en charge par le ministère des Affaires étrangères. Selon les connaisseurs, la facture dépasse pourtant allègrement le million par an".
Autrement-dit, là encore, le coût des voyages du Premier ministre échappe au budget de Matignon, Fillon peut ainsi afficher un budget de rigueur en temps de crise. ("Le Canard Enchaîné" du 2 juin 2009)

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 9 novembre 2016

Où auront lieu les primaires françaises ?

Bonne question : peut-être en Afrique !

bassam2

Décidément, les voyages forment la jeunesse, et notamment nos jeunes candidats aux présidentielles. Nous ne parlerons pas de notre ancien président Sarkozy qui se rend régulièrement à Assinie (Côte d'Ivoire), chez son ami Alassane Ouattara, en toute discrétion en utilisant le pseudo de Paul Bismuth. Mais, à droite comme à gauche, on se rend en Afrique, notamment en Côte d'Ivoire : Copé, Rama Yade, pour la droite, et j'en passe. Seul Juppé, en tant qu'ancien, est resté chez lui et a préféré déléguer son directeur de campagne Alain Dupouy, arrivé à Abidjan le 25 octobre dernier.  A gauche, Hollande, qui n'a pas encore jeté l'éponge, a certes déjà rencontré le président Ouattara en visite officielle, ou au coin d'une rue en allant acheter son journal à Mougins, où ils sont presque voisins. Quant à Valls, il a fait le tour de l'Afrique à grand fracas. Bon sang, mais c'est vrai, voilà qui est une bonne idée : organiser les primaires françaises dans un pays africain, comme la Côte d'Ivoire. Dans ces pays où la démocratie laisse un peu à désirer, nos candidats pourraient leur donner la leçon. Il ne faudrait juste qu'il n'y ait pas de candidat de Corse : pas la peine de montrer aux Africains comment on fait voter les morts. Pour le reste ça peut aller : on veut bien avoir droit à un voyage et un séjour gratuit (payés par l'Etat ivoirien). Air France et Corsair ne seraient pas mécontents de l'affaire. Un voyage touristique à Grand Bassam Plage comme prime pour tous les français qui se décident à voter, c'est sûr que le pourcentage d'abstentionnistes va baisser. 

Nicolas_Sarkozy_attendu___Abidjan_le_20_mars_2016

Cope

Yade

VALLS_VISITE_CI_0013

On comprend mieux maintenant pourquoi Emmanuel Macron, autre candidat non déclaré, mais ni de droite ni de gauche bien que marqué du péché originel d'être un ex-dirigeant de Rothschild où il possède encore des actions, veut à son tour se rendre sur le continent africain. Mais pourquoi donc, ne trouve-t-on aucune information dans nos grands quotidiens nationaux, et faut-il toujours se référer aux journaux du sous-continent ?

Extrait de "L'Eléphant déchaîné" du mardi, 8/11/2016

macron

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 21 août 2016

Pas de Noël 2016 dans la vallée !

Le syndrôme de Villé ? 

noel2016

En 2001, Villé avait organisé un Noël monstrueux appelé "2000 et une étoiles". En 2015, l'ex-chef-lieu de l'ex-canton remet ça avec le "Noël des coeurs". Un Noël "fantastique et réussi" selon l'expression du maire. Oui, mais voilà, en 2002 et 2016, aucun village n'ose reprendre le flambeau ! par peur de comparaison ? ou par lassitude ? Il y a même des communes qui n'ont pas pris leur tour, comme celle de Saint-Maurice dont le dynamique maire, ex-conseiller régional de l'ex-Petit Est, président de la comcom, n'a pu l'organiser faute de temps ou dans le but de ne pas surcharger la facture d'électricité communale ? 

Pour boucher ces trous avant que la rotation ne reprenne en 2018 à Albé (à chacun son tour par ordre alphabétique ?), le Père Noël économisera en 2016 quelques kilomètres de son long voyage, même si en 2002 Villé a lancé un petit marché et un grand concert peu fréquenté avec le chanteur de gospels africain Manu Di Bango. Un petit marché qui n'a pas empêché les valdevillois de faire leurs courses dans la plaine du Rhin et d'y retrouver le petit papa Noël qui cette année-là n'a pas jugé que le Val de Villé était la plus belle des vallées et la plus fréquentable.

Alors 2016, encore une année où Noël est à mettre aux oubliettes dans le Val de Villé ?

Posté par jl boehler à 00:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 7 août 2016

Pas de marché aux puces à Villé

Comme à Lille ?

illustration_marche_aux_puces_1_1455962281

Après l'annulation des festivités du 13 juillet pour raison de mauvaise météo, paraît-il, voilà que la traditionnelle braderie et le non moins habituel marché aux puces du premier samedi d'août n'ont pas eu lieu, au grand dam de certains touristes venus spécialement pour l'événement.

Les habituels clients n'ayant pas été informés, le motif de l'annulation reste flou. On peut le chercher dans les questions suivantes :

  • Problème de météo ?
  • Menace d'attentat djihadiste et impossibilité de sécuriser le bourg ? Avec arrêté d'interdiction du premier magistrat, voire du préfet ?
  • Oubli et fatigue des organisateurs ?

Voilà qui n'arrange pas la réputation du bourg-centre.

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 6 août 2016

Des djihadistes aux îles Kerguélen ?

L'idée fumeuse de Dupont-Aignan

kergu_lenDécidément, les candidats aux présidentielles font preuve d'originalité, quitte à avancer des propositions des plus farfelues. Ainsi, Nicolas Dupont-Aignan veut envoyer les jihadistes de retour de Syrie sur les îles Kerguelen. Soit un exil au beau milieu d'un océan inhospitalier 300 jours sur les 365 de l'année, presque à équidistance de l'Antarctique et de l'Afrique du Sud. Cet archipel qui accueille de nombreuses activités de recherche scientifique, compte 300 îles, ainsi qu'une centaine d'habitants (des scientifiques et des militaires), selon des données datées de 2012, répartis sur plus de 7 000 km2, soit les trois quarts de la Corse. Il est balayé par les vents. Lors des mois les plus chauds, il y fait entre 5 et 10 °C.

"La mesure qui s'impose, il y en a deux : c'est le contrôle des frontières (...) et l'arrestation préventive des 250 jihadistes de retour de Syrie, que je veux éloigner sur un territoire lointain – j'ai parlé des Kerguelen après avoir parlé du bagne – parce que je considère qu'on ne peut pas prendre le risque d'avoir des bombes volantes sur notre sol", a déclaré le candidat à l'antenne de France Info.

"Je ne comprends pas que le gouvernement puisse dire, d'un côté, il y a 250 jihadistes de retour de Syrie, et de l'autre, les laisser en liberté", a poursuivi Nicolas Dupont-Aignan.

Et comme activité de réinsertion, on les obligera à participer aux recherches du Boeing 737 d'Air Malaysia disparu ? Ne serait-ce pas plus logique de prévoir leur internement à Guantanamo, où les infrastructures adéquates existent déjà ?

kergu_len1

carte

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 5 août 2016

Gilbert Meyer ne mégote pas

Consultation pour la verbalisation

m_got

Depuis le 1er janvier 2008, l’interdiction de fumer dans les établissements ouverts au public et les lieux de travail a fait apparaître des montagnes de mégots en bas des immeubles et devant les bars et restaurants. Plusieurs villes ont mis en place des programmes de sensibilisation ou ont organisé des distributions de cendriers de poche. Mais les fumeurs ont encore du mal à perdre leurs mauvaises habitudes. Cela semble être le cas à Colmar, où le maire LR veut aller plus loin en verbalisant les jeteurs de mégots. Et le tarif sera salé : 68 € le mégot.

La municipalité a d'ailleurs proposé une consultation-referendum des internautes. Vous pouvez y participer sur le lien suivant autant de fois que vous le souhaitez :  Referendum colmarien à propos des mégots 

Voilà qui va donner des idées à Roger Siffer pour son cabaret, où Gilbert Meyer figure déjà en bonne place. Il paraît en effet que ce brave maire prévoit un fichier ADN de tous ses concitoyens pour les confondre avec des tests adéquats. 

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,