mercredi 10 janvier 2018

Edouard Philippe : "Faites ce que je dis, pas ce que j'ai fait"

Contrôlé à plus de 150 km/h, près de Rouen

edouard

Vendredi, 2 octobre 2015, vers 21 heures, les gendarmes du peloton autoroutier de Bourg-Achard (Eure) effectuent un contrôle de vitesse à Tourville-la-Rivière (Seine Maritime) sur l'autoroute A13 sur une portion où la vitesse est limitée à 110 kmh.

Dans la jumelle des gendarmes, le député-maire du Havre (Les Républicains), Édouard Philippe, a été contrôlé à plus de 150 km/h – 155 km/h, exactement – au volant d’un véhicule de la Ville. Le véhicule avec lequel il se rendait à Paris, pour un motif personnel - dit-il -, est celui qui lui est attribué par la Ville en tant que maire. Sur France 3 il reconnaît qu'il s'est rendu à l'Assemblée Nationale. Malgré cette précipitation, il était resté un des plus mauvais "pointeurs" aux séances. 

Les militaires de la Brigade rapide d’intervention, au volant de la Mégane RS, ont intercepté l’élu, porte-parole d’Alain Juppé en vue de la primaire… Un excès de vitesse et une interception qui ont eu lieu le jour où Manuel Valls a dévoilé son plan anti-vitesse.

Pour un tel excès de vitesse, la loi prévoit, au maximum, une amende forfaitaire de 135 euros, un retrait de quatre points sur le permis de conduire, une suspension de trois ans du permis de conduire ainsi que l’éventuelle confiscation du véhicule. Mais le futur premier ministre s'en sort avec un retrait de permis de 72 heures. Comprenne qui pourra ! 

Chope_en_exces_de_vitesse_avec_une_voiture_de_la_ville_Edouard_Philippe_le_maire_du_Havre_rend_publique_son_infraction

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 14 décembre 2017

Supersonique, astronomique et comique !

A Villé, les réunions du conseil municipal se suivent et se ressemblent.

supersonique2

Dans le "bourg-centre" de la vallée, les réunions se suivent, à intervalle très irrégulier et on peut les qualifier de trois adjectifs :

- Supersonique : 48 minutes selon un conseiller de la majorité municipale pour liquider un ordre du jour en 12 points ! Le mur du son est fracassé, on en est presque à  la vitesse de la lumière. Soit, en moyenne, 4 minutes par point inscrit à l'ordre du jour. Voilà évidemment qui empêche 19 conseillers de s'exprimer sur chaque point, qui empêche tout débat démocratique, comme le souligne d'ailleurs un membre de l'opposition : "On ne peut pas discuter ici !"

- Astronomique : C'est le terme employé à propos du réglage de l'extinction des lampadaires publics sur une certaine horloge. Astronomiques aussi, les sommes payées par le contribuable villois pour la fibre optique dont l'installation était prévue pour 2013, mais toujours retardée ! Et malgré les sommes payées par la commune, le maire ne connaît que très peu le dossier. "C'est comme ça!", une expression venant direct d'une dictature d'un autre monde.

mdr

- Comique : Les sujets abordés, les remarques de certains membres jouant les "gardes du corps" du maire, tout ça c'est édifiant ! "Si ça vous crée des ulcères, je veux bien vous rembourser". C'est vrai qu'il faut en rire pour ne pas pleurer. Et que dire de tous ces conseillers qui suivent le berger jusque dans les eaux froides du Giessen, et sans voir les barrières y jetées par quelques esprits malveillants le lundi matin de la journée du conseil. Et pourquoi donc un conseiller a-t-il insisté sur l'absence de Saint-Nicolas cette année ? On aurait encore pu écourter de 5 minutes la séance. Quant aux travaux forestiers qui rapportent 21 €, on en rit encore dans les foyers surtout lorsqu'on se rappelle que le maire avait proposé dans une séance antérieure d'adhérer à l'association des communes forestières. Quant au tarif de location de chalets de Noël, on décide de ne pas décider. Une conseillère proposant même la méthode mise au point par un certain Charles Pasqua (qui avait lui-même déjà copié Clémenceau) : "Si vous voulez enterrer un problème, renvoyez-le dans une commission...". MDR !

NB : ci-dessous, extrait de la presse locale (DNA du 13/12/2007).

astronomique

Posté par jl boehler à 00:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 7 décembre 2017

Conseil municipal à Villé

La prochaine réunion du conseil municipal de Villé aura lieu lundi, 11 décembre 2017 à 20h00 à la mairie de Villé. L'ordre du jour étant chargé, on est prié de prévoir des affaires pour la nuit (pyjama, brosse à dent, nécessaire de toilette, oreiller, couverture, etc...). La réunion est publique.

Ordre du jour

cm1a

1) Décision budgétaire modificative n° 3.

2) Autorisation de mandatement anticipé des dépenses d'investissement pour 2018.

3) Fixation des tarifs pour 2018.

4) Renouvellement des contrats d'assurance.

5) Plan de financement de la fibre optique - très haut débit.

6) Admission en non-valeur.

7) Renouvellement du contrat de fourniture de gaz.

8) Tableau des effectifs des emplois permanents pour 2018.

9) Convention de mise à disposition de personnel avec l'association Tremplins.

10) Programme de travaux forestiers pour 2018.

11) Divers.

12) Communications du maire.

Posté par jl boehler à 01:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 6 décembre 2017

Saint-Nicolas et les dictées

Ô grand Saint-Nicolas patron des écoliers - chanson

Nouvelle strophe :

Saint-Nicolas, patron des écoliers,

Apportez-moi tous les jours une dictée

Dans mes petits souliers !

Posté par jl boehler à 02:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 4 décembre 2017

Les rois du PSG

PSG, l'équipe de la capitale, en promenade à Strasbourg, capitale de l'Europe.

 Les Guignols - CANAL+

16ème Journée Ligue 1: STRASBOURG/PSG 2-1

Les buts Strasbourg - PSG 2-1 - Résumé de match

 MACRON SE MOQUE DE LA DEFAITE DU PSG CONTRE STRASBOURG !!!

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 3 décembre 2017

Sommet UE-UA à Abidjan

Ouattara applique la réciprocité à Macron

Arriv__d_Emmanuel_Macron___Abidjan_Ouattara_absent

Les présidents français ont cette coutume de ne jamais recevoir les dirigeants africains à leur descente d'avion à l’aéroport. Alassane Ouattara qui a récemment fait l’expérience lors de sa réception par Emmanuel Macron lui a réservé le même type accueil, une sorte de réciprocité. Le jeune président français avait reçu le chef de l'État ivoirien sur le perron de l'Élysée comme l'ont toujours fait tous ses prédécesseurs.

En effet, pour la première fois de l’histoire de la relation franco-ivoirienne, ce n’est pas le président ivoirien qui a fait le déplacement à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny pour accueillir son homologue français, mais son vice-président. Emmanuel Macron qui arrivait à Abidjan pour le Sommet UE-UA en provenance de Ouagadougou ne verra évidemment aucun problème dans le fait d’être reçu par le vice-président Daniel Kablan Duncan pendant que le président Alassane Ouattara se chargeait en personne d’accueillir le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de la République de Guinée équatoriale, personnalité autrement plus importante que le nouveau petit Napoléon français.

napoleon1

Rappelons que le premier empereur français ne connaissait de l'Afrique que les pyramides égyptiennes, où il s'est exclamé : "Du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent !" autrement plus sérieux que "Il va réparer la climatisation" dans l'amphithéâtre de Ouagadougou.

Ceci dit, la réciprocité a été respectée comme du temps de Sarkozy. Macron, lors de ses vacances à Marseille, a été invité à Mougins, dans l'arrière-pays cannois, comme il a été invité à Assinie, résidence secondaire de Ouattara (une de plus) en Côte d'Ivoire. 2 - 0 pour Ouattara ! Puis Macron a été invité par Ouattara (ou Ouattara par Macron ?) à poser le premier pavé du métro abidjanais qui a scellé la réconciliation Bouygues - Alsthom. Amitié capitaliste franco-française retrouvée et financée on ne sait pas combien par le contribuable français : 2 milliards d'€ prêtés selon Le Drian, 1,4 milliards d'€ offerts selon Macron. Et comme le chef a toujours raison, rien n'est encore inscrit au budget par les députés français. 3 - 0 pour Ouattara ! Drogba doit se régaler devant la télé !

Posté par jl boehler à 02:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 3 novembre 2017

Grand conseil municipal à Villé

Sensationnel : record de points à l'ordre du jour battu !

cm

Monsieur le maire vient de convoquer à un grand conseil  municipal en date du lundi, 6 novembre à 20h00 à la mairie de Villé. Les "couche-tôt" peuvent se réjouir, une fois de plus l'ordre du jour n'est guère fourni. Inutile donc d'appeler la maréchaussée pour faire sortir les représentants du peuple à "la force des baïonnettes". Le temps de Beaumarchais est révolu, et tout laisse à penser que nos élus quitteront "la salle du jeu de paume villoise" faute de sujets sérieux à se mettre sous la dent. 

1) Finances : attribution d'une subvention.

2) Attribution des marchés publics de rénovation de l'atelier municipal.

3) Création d'un accueil périscolaire : maîtrise d'oeuvre.

4) Urbanisme : mainlevée de droit à résolution.

5) Divers et communications du maire.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 29 octobre 2017

Jupiter le fêtard

Quand le pape vient à Strasbourg il va à la cathédrale, quand des chefs d'Etat étrangers viennent à Strasbourg ils vont au parlement européen, quand Giscard vient à Strasbourg il va au restaurant "au boeuf" à Blaesheim, quand Chirac vient à Strasbourg il va à la winstub "chez Yvonne", et, c'est bien connu,

Quand Jupiter vient à Strasbourg, il va au

bunnysbar2

bunnysbar

 Apéro et karaoké

Un collègue de promotion de Jupiter à l'ENA raconte le passé de fêtard du Dieu du Capitole : "C'était beaucoup de dîners, d'apéros, à l'académie de la Bière. Il sortait, mais les boîtes de nuit, ce n'était pas vraiment son truc..." Alors c'était quoi son truc ? "Il n'hésitait pas à partager ses talents de chanteur. On s'est fait deux ou trois karaokés, notamment un à Strasbourg qui s'appelait le Bunnies, vraiment bas de gamme, mais très sympa. Au programme de la playlist, "Que je t'aime" de Johnny Hallyday, mais aussi "Est-ce que tu viens pour les vacances ?" de David et Jonathan. "Pour moi, Jupiter aime plutôt Aznavour, Johnny... et De Gaulle ou Mitterrand en politique. La verticalité en musique et en politique se répondent ! Jupiter est le roi du karaoké et il a une connaissance encyclopédique de la chanson française".

bunnysbar3Sorties uniquement pour "oiseaux nocturnes"

bunnysbar1Nuits animées !

bunnysbar6Pas d'eaux minérales au menu !

bunnysbar4Le haut de gamme, svp

bunnysbar8Et encore un "spécial Capitole"

bunnysbar5Dernier verre avant la rentrée au petit matin !

bunnysbar7Conclusion !!!

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 22 octobre 2017

33ème congrès de l'ANEM à Forcalquier (Alpes de Haute-Provence)

Ciel, notre maire-adjointe y était !

forcalquier1

Notre conseillère départementale, première adjointe au maire de Villé, a participé aux débats suivants : La montagne à l'avant-garde de la transition écologique - l'aménagement numérique de la Montagne un an après l'acte 2 de la loi Montagne - la résilience de la spécificité montagne. Bien que Villé n'est plus en zone de montagne, on aurait aimé connaître le contenu de ses interventions concernant le massif vosgien.

mozziconacci

Il est vrai que notre élue a l'habitude de fréquenter les toits, même si ce ne sont pas toujours les toits du monde (voir photo ci-contre). Mais peut-être a-t-elle même pu serrer la pince au maître de céans, l'ancien député-maire de Forcalquier Christophe Castaner, aujourd'hui porte-parole du dieu Jupiter, maître de la république française. Ou peut-être même à Jacqueline Gourault, ministre rattachée au ministre de l'intérieur Gérard Collomb, en charge de la cohésion des territoires. Celle-ci a dû recueillir toutes les sympathies de notre maire-adjointe lorsqu'elle a déclaré que pour les communes françaises les DGE (dotations globales de l'Etat) étaient en hausse. Même le maire de Villé va risquer de s'étouffer à l'annonce de cette brillante nouvelle. L'autre membre du gouvernement présent, Julien Denormandie, secrétaire d'Etat lui aussi à la cohésion des territoires, a renchéri en annonçant que le gouvernement n'oublie pas les territoires ruraux. A dire des bêtises, il vaut mieux être à deux. Et puis, il semble que ce cher Denormandie s'imagine déjà à la tête de LREM. Et pour y arriver, il faut bien soutenir ses ministres.

Pour faire plus sérieux, voyons plutôt le discours du porte-parole du gouvernement. 

En altitude, la météo peut vite varier. Malgré la reconnaissance de leur spécificité par deux lois dédiées (la dernière en décembre), les élus montagnards ne se départissent pas d’un naturel inquiet.

Et le changement politique radical en 2017 n’est pas forcément signe de temps clair pour eux, habitués à l’immuable baromètre gauche/droite. D’autant que les nuages s’amoncellent : raréfaction de la ressource publique, fonds de péréquation pénalisant, transfert obligatoire de l’eau aux intercommunalités en 2020, présence du loup… « On a le sentiment que la spécificité montagne est oubliée », s’est désolée Marie Noëlle Battistel lors de ce congrès de l’Association nationale des élus de montagne (ANEM), qu’elle préside et qui perd des adhérents.

Sans aucune langue de bois ?

castaner3

Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, est revenu sur ses terres dire à tous ces montagnards (sans aucune langue de bois ?)  qu’après la pluie vient le beau temps. Lui qui, il y a peu, était encore maire de Forcalquier, revendique une approche innovante : « J’ai vécu la différence de culture entre la plaine de la Durance et la vallée de l’Ubaye, je suis à votre écoute. » Et de louer « l’intelligence territoriale » des élus de massifs, expérience inventive qui doit influencer les politiques de Paris.

La confiance est donc rompue entre l’Etat et les collectivités ? « La confiance, ça se recrée. Que dit le projet loi de finances en ce moment à l’Assemblée ? Pour la première fois, le budget global pour les collectivités va augmenter. (Mais peu de présents y croient). Il n’y aura pas de baisse des dotations. L’effort sera ciblé sur les 319 plus grandes communes. (et les autres ?) » Si le slogan de l’ANEM, le parti de la montagne, c’est bien “ni gauche, ni droite”, ce n'est pas l’esprit en marche à l’Elysée, plutôt "pas de gauche et surtout à droite". « Sur le sujet de l’eau, on est ouvert. La loi mérite d’être adaptée aux territoires » rappelle notre porte-parole macronien en réponse à une pétition du comité directeur de l'ANEM. Mieux, le secrétaire d’Etat Castaner a parlé d’alléger les procédures administratives pour les retenues collinaires : « Simplifions ! ». A défaut d’annoncer avec certitude la neige pour cet hiver, en météorologue optimiste, il prédit des éclaircies sur les hauteurs capitoliennes.

La motion de l'ANEM qui a fait sursauter Castaner

anem

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 5 octobre 2017

Villé : Les conseillers avaient lu mon blog

Le maire bat en retraite !

CMVille

Dès le 28 septembre, j'avais annoncé l'ordre du jour du conseil municipal tel qu'il était affiché à la mairie. Et le 30 septembre je donnais mon avis concernant le point n° 2 : adhésion à l'association des communes forestières d'Alsace. Visiblement, les élus municipaux, tant de la majorité que de l'opposition, avaient lu ces articles de mon blog. Peut-être même le maire et ses adjoints y avaient jeté un coup d'oeil ?

Toujours est-il qu'il n'y a guère besoin d'une grande argumentation pour que ce point soit ajourné (ou retiré ?), rendant ainsi l'ordre du jour un peu plus maigrichon.

Le maire a-t-il eu peur d'être mis en minorité ? lui qui a l'habitude de voir ses seize troupiers suivre fidèlement ses ordres ? En tous cas, suite à sa sage décision, la commune économise environ 150 €. Cela faisait quand même cher pour un simple verre de riesling dans un vin d'honneur annuel. Surtout que la commune paie  déjà les repas de ses délégués à l'AG du syndicat forestier des 26 communes. 

En tous cas, merci monsieur le maire, le contribuable villois vous remercie pour votre attention aux économies budgétaires. Et après tout, une retraite sur un petit chapitre forestier abordé sur un blog (peu lu ?), ce n'est pas encore la Bérésina. 

A relire : Informations forestières

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,