mercredi 30 août 2017

Un labrador au conseil des ministres

Capitaine Nemo !

17_08_29_macron_conseil__1_

Le président français Emmanuel Macron doit être l'un des rares élus à lire ce blog. Il a ainsi pu voir l'exemple du maire de Villé qui préside des réunions avec sa petite fille de 3 ans sur ses genoux. Le "chef Jupiter" a voulu faire mieux et a adopté ce week-end, dans un refuge de la société protectrice des animaux, un labrador croisé de griffon, baptisé Nemo, que des journalistes ont pu apercevoir lundi à l'Elysée au Conseil des ministres...

- A relire : Petite-fille ou 3ème femme ?

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 12 août 2017

Prix éblouissants – 55 555 billets de bus à seulement 5 € avec OUIBUS !

Fantastique ! Vive Macron !

ouibus3On avait cru comprendre que le gouvernement voulait réduire de 5 € les APL (aides personnalisées au logement). Finalement, il n'en est rien, il ne s'agit que d'un malheureux couac de communication, qui avait même amené notre président à parler de "pipi de chat". Il n'y aurait eu qu'un malheureux mélange de dossiers traînant sur un bureau et mal rangés par un collaborateur.

ouibus2

La réalité serait toute autre. Et pour la comprendre il faut revenir au grand projet de "bus Macron" au moment où notre président n'était encore que ministre des finances. Même de l'Elysée, il continue à suivre ce dossier. Alors ces compagnies sollicitées (Ouibus, Flixbus, et autres sous-traitants) devaient proposer des voyages "low coast" à 5 € ! Ainsi, quatre lignes expérimentaient déjà ce produit : Paris - Lyon, Marseille - Montpellier, Lille - Bruges et ... Strasbourg - Europa Park Rust (Pays de Bade, Allemagne).

Le malheur est que ce dossier mal rangé sur le bureau du président s'est mélangé à celui des APL (allocation personnalisée de logement). Et c'est ainsi que ce mélange explosif de projets se serait retrouvé sur le bureau du premier ministre Edouard Philippe qui aurait rédigé en toute sincérité une note de synthèse : "réduction généralisée des APL pour un montant de 5 €". Désolant, ce couac ! mais l'erreur ne serait-elle pas humaine ? Ce qui serait inhumain et diabolique, ce serait de persévérer dans l'erreur.

D'ailleurs pour réparer ce léger "couac", le président Macron se verrait très bien conduire lui-même un bus à 5 € de Strasbourg à Rust. Encore faudrait-il qu'il passe d'abord son permis de conduire "transports en commun". Il ne faudrait pas qu'on puisse lui reprocher de conduire sans permis, après qu'on lui a déjà reproché son accoutrement de pilote alors qu'il n'a jamais fait son service militaire.

ouibus1

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 10 août 2017

Le vocabulaire choisi de la droite

Les torpilles de Christian Jacob atteignent Antoine Herth

traitre2

 

traitre

On ne l'entend pas souvent à l'Assemblée Nationale, notre député de la 5ème circonscription du Bas-Rhin Antoine Herth, grand ami de Bruno Lemaire. Mais il ne doit pas être un grand ami de Christian Jacob, le président du groupe LR à l'assemblée nationale. Celui-ci n'arrive toujours pas à pardonner à ses anciens collègues républicains leur ralliement à la majorité présidentielle.

Il n'hésite donc pas à leur faire savoir qu'il est encore très en colère. Le Canard Enchaîné rapporte ce mercredi 9 août quelques insultes lancées, il y a deux semaines, par le président du groupe LR à l’Assemblée nationale au député du Bas-Rhin et membres des "Constructifs", Antoine Herth et à Jean-Luc Warsmann, ex-LR devenu macroniste. Le premier aurait été traité de "salope". 

"Traître, tu n'es qu'une salope !", aurait lancé Christian Jacob, dans les couloirs du palais Bourbon à Antoine Herth. "Toi, tu n’es qu’un traître !", aurait aussi déclaré Christian Jacob cette fois dans l’hémicycle à Jean-Luc Warsmann, autre député du Grand-Est (Ardennes).

Ce dernier s'est signalé en son temps en protestant contre le projet d'accueil de 50 migrants dans une ancienne maison de retraite dans sa circonscription (à Floing), action qui relèverait plus de l'extrême-droite (rappel : l'affaire de l'ancienne gendarmerie de  Villé).

Quant à Antoine Herth, tout le Val de Villé se souvient comment ce candidat LR s'est retrouvé sans candidat LREM en face de lui. Pas très constructif, tout ça. Si Christian Jacob avait été au courant, aurait-il trouvé des mots encore plus durs ? Enfin, laissons lui le droit de régler ses affaires de famille avec des gens qui, bien qu'ayant changé d'étiquette, restent à droite au moins autant que lui.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 3 juillet 2017

Le Gorafi remet la "cagnotte Fillon" à 5 associations sarthoises

740 euros par association

fillon

L'équipe du site d'information parodique Le Gorafi a remis vendredi les 3.700 euros de la cagnotte "Solidarité avec Fillon" à cinq associations sarthoises, rapporte France Bleu Maine. 

Ce qui était au départ une fausse cagnotte humoristique s'est transformée en oeuvre de bienfaisance.

Créée en avril dernier par le Gorafi, la cagnotte parodique avait été mise en ligne pour aider le candidat à la présidentielle à s'assurer "un avenir décent", suite à une interview où il avait déclaré ne pas réussir à "mettre de l'argent de côté". Mais la cagnotte a finalement atteint les 3.700 euros. Le site parodique a donc décidé de reverser la somme à cinq associations sarthoises de solidarité. 

Et vendredi au Mans (Sarthe), l'équipe du média parodique a réparti les donations entre l'association Cénomane pour le don de sang, la Cravate solidaire, le Planning familial de la Sarthe, le Secours populaire 72 et l'antenne mancelle des Paralysés de France. Chaque organisation a donc touché 740 euros à utiliser comme elle le souhaite. "On a monté cette année une friperie solidaire qui s'appelle So'Frip. Ça va nous permettre d'y installer la clim' et ça va permettre aux bénévoles de travailler dans de bonnes conditions", a expliqué Cécile Boëlle, la directrice de l'association des paralysés de France, à France Bleu Maine. Ce qui était une blague à l'origine a finalement fait le bonheur des associations, une fierté pour le directeur du Gorafi, Sébastien Liebus : "Ça prouve que Le Gorafi peut être utile à autre chose que polluer internet et les pages Facebook."

François Fillon aura, en quelque sorte, réussi à "rendre l'argent".

Posté par jl boehler à 01:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 26 juin 2017

Etre reçu par le maire : un exploit ?

Comment savoir ?

maire

"M. Le Maire reçoit les administrés sur rendez-vous. Pour toute demande, vous pouvez contacter le Secrétariat de Mairie au 03 88 57 11 57." C'est l'information qui figure sur le beau site presque vide de la municipalité de Villé. Une délégation de la montée de la croix et de la rue des framboises avait demandé un rendez-vous avec monsieur le maire de Villé en date du 25 mai, pour une affaire de poubelles qui devait être réglée avant le 6 juin. Rendez-vous obtenu le 9 juin, malgré l'urgence. Il était temps !

D'autres citoyens de Villé m'ont affirmé qu'ils s'étaient présentés à la mairie. Il leur a été répondu que le maire n'était pas là. Pourtant, quelques minutes plus tard, ils l'ont vu sortir de la mairie. Alors, juste un truc pour savoir si le maire est présent ! Comme il vient en vélo et dépose son engin à l'entrée ("l'aquarium" selon certains, "la cage à serpents" selon d'autres) il suffit de vérifier si cette belle bicyclette est là. Et sans rien croire des mensonges éventuels forcés du personnel d'accueil, vous montez à l'étage et entrez dans son bureau. Après tout, un maire est rémunéré pour être à la disposition de ses concitoyens.

Et en tous cas, ce vélo, ayant une bonne fonction d'information, il a bien sa place là où il est. Dommage qu'il ait des pneus si sales qu'il ne doit pas ravir l'agent de nettoyage...

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 11 juin 2017

Poubelles de Villé : problème réglé

Le maire nous accueille avec sa petite fille de 3 ans sur les bras

frantz1

C'est en délégation de 3 personnes du quartier appelé autrefois "le petit Liban" que monsieur le maire nous reçoit dans la salle de réunion du conseil municipal où la grande table doit servir de temps en temps de meuble à langer.  Il est vrai que la fillette assise sur les genoux du maire, docile au point de ne même pas pleurer pendant la réunion, remplace avantageusement la première adjointe compétente et chargée de ce dossier, qui pointait quant à elle aux abonnés absents. Un proverbe allemand dit : "Weit vom Krieg gibt es alte Soldaten" (loin des guerres, les soldats font de vieux os). Finalement de grosse bataille, il n'y en eut point, malgré quelques hésitations habituelles du premier magistrat.

Un représentant du SMICTOM expose le problème : une place de stationnement à supprimer dans la  montée de la croix et ... c'est tout. Le maire accepte contraint et forcé de prendre un arrêté municipal et d'adresser un courrier à tous les riverains, et son deuxième adjoint, arrivé pendant la réunion, s'engage à mettre en place la signalisation adéquate. Le bon sens l'emportant enfin, le maire a évité de devoir faire appel au SMICTOM pour dégager les sacs d'ordures que les riverains étaient prêts à déverser sur son bureau au cas où ils n'auraient pas obtenu satisfaction.

Nous savons évidemment que nous pouvons toujours faire confiance au maire qui est un habitué du respect de la parole donnée et dès cette semaine les poubelles seront de nouveau ramassées à la montée de la croix et dans la rue des framboises.

Tout est donc rentré dans l'ordre dans le meilleur des mondes ... ou presque. Si ce n'est que le maire de Villé devait, à la demande du président du SMICTOM, informer les riverains d'un ramassage exceptionnel des ordures ménagères vendredi matin. Demande restée évidemment sans suite.  Ben voyons, on ne peut quand même pas demander à monsieur le maire d'être au four et au moulin. S'occuper du biberon de sa petite fille est déjà assez prenant.

* A relire : Plus de ramassage de poubelles dans des rues de Villé

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 31 mai 2017

Konis Hupen aus Tyrol

mdr

Le groupe qui a empêché Antoine et Caroline de réussir leurs meetings politiques à Villé et Fouchy. Ce groupe devrait être interdit à la chaîne de télévision allemande MDR * et en concert dans le Centre-Alsace pendant les campagnes électorales. Même le maire de Sélestat aime la Volksmusik quand il y en a aux Tanzmatten.

* MDR = Mittel Deutschland Rundfunk !

Posté par jl boehler à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 27 mai 2017

Le meeting de toutes les étiquettes

Vendredi, 26 mai à 19 h 30 : rien !

meeting_1002800_960_720La salle de la brasserie du centre était prête à recevoir tous les militants des partis dont Caroline Reys revendiquait le soutien ! Les socialistes, les écologistes, les divers droite et les divers gauche, et même les impénitents marcheurs ! Le candidat LR-lemairiste n'était annoncé qu'à Fouchy pour ne pas être balayé par la tornade Reys-Gaudin. Aussi est-il apparu comme une grande surprise que ce tandem de candidats se soit retrouvé devant une salle vide : 0 (oui, zéro) spectateurs. Le bouchon de Châtenois est-il en cause ? Ou la volksmusik sur une chaîne allemande à la même heure ? Ah si chaque étiquette dont Caroline se revendiquait avait délégué une personne, la salle vide se serait remplie et aurait été trop petite. Monsieur le maire de Villé, qui n'avez pas eu la  politesse d'accueillir ces deux candidats, à quand la grande salle des fêtes promise depuis plus de 10 ans ? Petite consolation : en redescendant la vallée, notre tandem a pu constater la disparition du bouchon de Châtenois.

Posté par jl boehler à 11:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 21 mai 2017

Le "ministrable" Antoine Herth éconduit

Inefficace pour l'agriculture de montagne, il aurait pu être ministre aux langues de bois

herth

Antoine Herth, député de Centre-Alsace, était censé accompagner en son temps le candidat François Fillon au Salon de l’agriculture. Il commente son maintien : « C’est une déclaration surprenante dans la bouche d’un candidat qui avait affirmé que s’il était mis en examen, il se retirerait. » M. Herth dit aussi (avec  sa plus belle langue de bois ?) « comprendre » Bruno Le Maire, qui a démissionné de ses fonctions auprès de François Fillon, et dont il est proche : « Bruno Le Maire souhaite un renouveau des pratiques politiques. Sa position est cohérente. » « Je reste attaché aux valeurs de la droite et du centre, aujourd’hui incarnées par un candidat qui pose question » , dit M. Herth. Ajoutant que les déclarations de François Fillon ont pu semer le doute : « Ce n’est pas une bonne chose à ce moment-là. » C'était dans la presse locale les 2 et 3 mars derniers.

On peut ainsi lire dans une très sérieuse revue agricole, dès le 8 mai, soit le lendemain de l'élection macronienne : "Dans l'hypothèse d'un jeu politicien où il faudrait intégrer un "lemairiste" au gouvernement, citons donc Antoine Herth ou Pascal Coste." Ce cher Antoine, député-paysan héritier du non moins député-paysan Germain Gengenwin, espérait bien devenir Le ministre alsacien de Macron, au nez et à la barbe des sénatrices Fabienne Keller et Patricia Schillinger. Pas de chance ! aucun des trois n'a été retenu ! Et pour Antoine Herth, il manquerait de compétence en agriculture ! Il est vrai que Jacques Mézard le nouveau ministre dans ce domaine est un ancien du CNIP (Centre National des Indépendants Paysans), mouvement qui a rejoint Marine Le Pen entre les deux tours. Il paraît, selon Macron, qu'il faut respecter les équilibres. 

hertoma

Alors, ayant été moins intrépide que l'irréfléchie et frivole Caroline, qui en est depuis hier à sa cinquième étiquette (divers gauche), Herth garde sur ses affiches et tracts la mention LR. Mais aurait-il négocié, à travers son maître à penser Bruno Lemaire, une non-candidature "En Marche" dans sa circonscription ? Rien n'interdit de le penser. D'ailleurs, la candidate Tomaszewski ne sait plus elle-même si elle n'est plus candidate parce-qu'elle est malade, ou si elle est malade parce-qu'elle n'est plus candidate. Et le communiqué de Herth à "l'Alsace" de vendredi (voir ci-contre), teinté de langue de bois, ne nous éclaire guère. Et en tous cas, la presse nationale fait bien état d'un retrait d'En Marche dans une circonscription bas-rhinoise face à un candidat "lemairiste".

Quant au pauvre écologiste tendance Corine Lepage Riebel, président (dit de gauche, mais l'est-il vraiment) de la comcom du Val de Villé, le voilà orphelin de la candidate qu'il avait soutenue. Il va très certainement se plaindre en pure perte à son grand ami LR Philippe (Richert, pas Edouard).

Alors, "la vérité en face", comme le prétend le député sortant, on attendra, y compris de la part des macroniens qui prétendent ne pas tenir compte des appareils mais qui, en la circonstance, s'y plient ... au pays du Hans em Schnockeloch et dans 50 autres circonscriptions sur l'ensemble du  territoire. Il apparaît de plus en plus évident qu'Eliane Tomaszewski est la victime collatérale des volontés  de l'état-major En Marche qui vire vers la droite LR, représentée en l'occurrence par Antoine Herth.

eliane

Extrait de "L'Alsace" du 19/5/2017

frichesAprès 15 ans de mandat, grâce à l'action efficace du député-paysan Herth, les friches agricoles ont bien progressé dans le Val de Villé.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 19 mai 2017

Herth, candidat LR ou "En marche" ?

"S'esch hert"

herth2

Décidément, on aura tour vu dans cette 5ème circonscription du Bas-Rhin (Sélestat - Erstein). Après la farandole de Caroline, qui pour s'être affichée avec les "Macron", s'est vue retirer le soutien du parti socialiste. Qui va donc lui porter des tracts ? coller des affiches ?

Et voilà que notre député sortant LR Antoine Herth est en train de tomber dans le même piège. En effet, son mentor Bruno Lemaire vient de rejoindre l'équipe ministérielle de Macron. Celui-ci va donc forcément faire campagne pour "En Marche" (LREM). Et Herth, son disciple ? Gardera-t-il l'étiquette LR ou suivra-t-il son maître à penser à LREM ? Ce qui permettrait d'avoir dans notre circonscription trois candidats se revendiquant de la même étiquette présidentielle ? Ce qui serait pour le moins original dans une vallée où les "sans étiquettes" sont souvent rois. Dans ce cas, un candidat LR en culottes courtes du Val de Villé serait prêt à se lancer.

NB : les étiquettes valsent ! Caroline Reys en est à sa quatrième, elle s'est d'abord présentée sans étiquette, puis parti socialiste (investiture refusée), puis "En marche" (investiture écartée), et aux dernières nouvelles EELV (selon France 3 Alsace). Un record battu !

Plus d'investis "en marche" ?

3278288236_1_2_IMGqX31MToujours dans la 5ème circonscription du Bas-Rhin, grande surprise ! La macroniste Eliane Tomaszewski retire sa candidature ! Officiellement, pour raison de santé ! Officieusement pour laisser le champ libre au lemairien-macroniste Herth ? On ne manque pas de courage à LREM !

Autre info de dernière minute : François Fillon aurait envoyé une de ses cravates à bas prix à Nicolas Hulot. Le colis aurait été livré avec un peu de retard pour le conseil des ministres.  

* LREM = Lemaire-République-En-Marche ?

Posté par jl boehler à 00:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,