mercredi 28 avril 2021

Petite ville de demain

petite_ville_1

Depuis un certain temps, nos élus locaux ne parlent que "petite ville de demain". Mais sur le nouveau site de la commune de Villé, il est impossible de trouver la moindre information à ce sujet. Alors, ci-dessous une video officielle très intéressante !

Les Petites villes de demain ont été sélectionnées fin 2020 et Villé en est. Les compléments éventuels à l’offre de services pour tenir compte des spécificités seront à établir dès 2021, en lien étroit avec les préfectures et les collectivités concernées, et en articulation avec le futur programme Montagne. Très bien !

Oui mais voilà, par manque de vigilance, nos élus ne se sont pas aperçus dans les années 2000 que notre bourg-centre n'est pas resté classé en zone de montagne. Alors, que va-t-il se passer ?

Posté par jl boehler à 03:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 13 avril 2021

Villé : un héritage laissé par l'ancien maire au nouveau

Pommiers 2 : l'écho d'un "éco-quartier"

lotiissement2

Nous sommes en 2021, et le conseil municipal en est encore à gérer une affaire lancée en 2001 par l'ancien maire ! Un lotissement qui n'a pas trouvé preneur au bout de 20 ans, quel beau fiasco monsieur l'ex-maire Frantz ! Et à l'époque, ce n'est pas faute de vous avoir prévenu ! Et le fait de l'avoir qualifié d'éco-quartier n'a trompé personne.

J'avais, lors de mon mandat de conseiller municipal, voté contre ce projet : les terrains sont trop en pente et se situent pour la moitié sur l'ancienne décharge de Villé (où un bulldozer a même déterré des milliers de bouteilles vides, ce qui a même placé notre bourg sur la route du vin dans un article humoristique de la presse locale).  D'où la difficulté (et un gros surcoût pour l'acheteur) de réaliser des fondations solides. A relire les articles de mon blog en tapant dans la case "rechercher" (colonne de gauche) "lotissement pommiers 2".

Ci-dessous les liens de deux de ces articles, sur la dizaine qui en parle :

"Pommiers 2" à Villé : à tomber dans les... pommes ! - Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER (canalblog.com)

Pas encore à la case "prison" - Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER (canalblog.com)

conseil1

Et pendant ce temps le conseil municipal ne parle pas des problèmes actuels des villois : éventuelle fermeture de classe à l'école primaire ? Dysfonctionnements chez le nouveau fournisseur d'énergie électrique (qui a pu s'installer grâce à l'accord de l'ancien conseil municipal) ? Il est vrai que le "gros morceau" de la réunion a été consacré au budget. Pour le reste, on en reparlera bientôt.

Posté par jl boehler à 00:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 14 décembre 2020

Plus aucun bulletin municipal n'est distribué à Elzach

Suite à une décision du conseil municipal, le bulletin d'information avec les annonces officielles n'est plus distribué aux ménages, mais est affiché dans 14 panneaux en plexiglas.

elzachCela permet à la ville d'économiser environ 39 000 euros. L'organe d'annonce officiel de la ville d'Elzach est la page d'accueil municipale. En même temps, les annonces publiques sont également publiées dans le bulletin d'information, qui est distribué une fois par semaine à 3 500 ménages. Sa production par l'entreprise de Rottweiler Nussbaum est essentiellement gratuite.

Des coûts de 11 000 euros par an découlent des pages colorées et du dépassement du quota de pages. Des plaintes ont été formulées lorsque la société Badenkurier ne diffusait pas toujours le bulletin de manière fiable. Les coûts de distribution s'élèvent à 30 000 euros par an. En raison de la situation budgétaire difficile, l'administration a présenté deux variantes au conseil municipal : un changement des hebdomadaires du Rhin supérieur (WZO) ou l'affichage dans des boîtes en plexiglas à des endroits fixes dans tous les districts.

Si les annonces étaient publiées sur une ou deux pages dans le Elztäler Wochenbericht, cela coûterait 13 000 euros. Pour l'exposition, il faudrait acheter 14 boîtes en plexiglas une fois au prix de 215 euros chacune, plus les frais de distribution sur place. La première option permettrait à Elzach d'économiser 27 000 euros, la seconde 39 000 euros.

Le SPD est favorable au passage à la WZO, a déclaré Michael Meier, car plusieurs articles de la newsletter sont identiques à ceux du Elztäler Wochenbericht. Meier a demandé que le contrat avec Nussbaum-Medien soit résilié à la fin de l'année prochaine et que les feuilles soient temporairement distribuées puis passées à WZO. Dietmar Oswald (CDU) a déclaré que le bulletin d'information était lu avec plaisir, mais que les coûts de distribution ne pouvaient plus être représentés. La CDU a donc préféré la proposition de l'administration d'afficher la newsletter à des endroits définis, mais a également plaidé pour que le contrat avec Nussbaum-Medien soit annulé et discuté à nouveau l'année prochaine.

Les Free Voters voulaient suivre complètement la proposition de l'administration, car elle présentait le plus grand potentiel d'économies, a déclaré Marc Schwendemann. Onze conseillers ont voté en faveur de la motion visant à mettre fin au contrat avec Nussbaum Media le 31 décembre 2021 afin qu'un nouveau contrat puisse être conclu à partir de 2022, sept contre. Il a été convenu à l'unanimité que l'année prochaine, le bulletin d'information ne sera affiché que dans 14 endroits définis.

Nouvelles redevances sur l'eau


Les conseillers ont également décidé de recalculer les redevances d'eau et d'égout. La dernière fois que les redevances pour l'eau et les égouts ont été recalculées, c'était en 2013, et comme les conditions d'utilisation de l'eau ont changé, en partie à cause du changement climatique, et que les redevances n'ont pas pu être recalculées cette année, l'administration a recommandé une résolution d'annonce dans le but de pouvoir ajuster les redevances rétroactivement au 1er janvier 2021 une fois le calcul des redevances terminé au cours de l'année suivante. Le Conseil a voté à l'unanimité en faveur de la motion.

Thomas Trenkle, directeur de la compagnie municipale d'électricité d'Elzach, a annoncé que la compagnie municipale enregistrera des pertes l'année prochaine en raison de la piscine en plein air et du tourisme. Un total de 1,7 million d'euros d'investissements est prévu, dont plus de la moitié dans le domaine de l'approvisionnement en eau. Un prêt d'un million d'euros devra être contracté pour la rénovation urgente des égouts de la société municipale de traitement des eaux usées.


Remplacement des places de parking

Selon la loi de l'État sur la construction, un constructeur doit fournir la preuve de l'existence de places de stationnement ou payer une somme de rachat à la municipalité. La réglementation locale pour le remplacement des places de parking remonte à 1987 ; en 2002, le conseil a fixé le montant à 5000 euros. Un dernier rachat a eu lieu en 2002. L'administration a suggéré de ne racheter que les places de stationnement, si toutes les autres possibilités de création sont manifestement impossibles. En outre, Elzach veut racheter uniquement les places de stationnement qui servent à l'approvisionnement local d'Elzach. Surtout, la nouvelle résolution ne devrait pas établir un droit légal au remplacement. Le conseil municipal a donné son accord à l'unanimité et a fixé le montant du rachat à 10 000 euros.

Posté par jl boehler à 03:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 27 septembre 2020

Conseil municipal à Villé

Une réunion du conseil municipal de Villé aura lieu le lundi, 28 septembre à 20h00 à la salle d'animation de l'école primaire !

Ordre du jour

conseil_municipal

1) Adhésion au dispositif "trame verte et bleue".

2) Décisions budgétaires modificatives, subventions aux associations.

3) Prime exceptionnelle au personnel municipal.

4) Accueil des services de La Poste en mairie.

5) Divers

*Rappel : la séance est ouverte au public.

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 24 août 2020

Sécheresse et Giessen

Où vont les eaux de pluie ?

eau

La municipalité de Villé a pris des mesures de préservation de l'eau pour la période de canicule et de sécheresse. C'est ce qui ressort du communiqué paru dans la presse locale. Il en est bien ainsi.

Oui mais voilà. Qu'en sera-t-il des eaux des prochaines pluies si les écoulements continuent à être bouchés, l'eau stagnant au fond des conduits, attirant les rats entre autres.

Des riverains se rappellent d'asticots produits sur des bestioles mortes et remontant dans leur maison par l'évier, de rats dans les caves et même parfois de couleuvres.

L'état d'abandon de ces conduits ne date pas de cet été, mais remonte à des décennies où ce travail était carrément ignoré. Je me rappelle de réunions de la commission "urbanisme" où ce problème était régulièrement, mais l'entretien restait bien souvent lettre morte.

Espérons qu'avec une nouvelle municipalité le Giessen retrouve aussi un aspect plus convivial.

Car pendant ce temps, pendant les orages, les eaux de pluie ravinaient les rues du voisinage en sortant sous formes de geysers des bouches d'égoût du voisinage.

______________________

* Ci-dessous : photos des bouches d'écoulement des eaux pluviales dans le Giessen.

DSCF0751

DSCF0758

DSCF0756

Posté par jl boehler à 05:21 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 13 juillet 2020

Chemins ruraux et forestiers à Villé

Expédition au Giesshübel

DSCF0735

Le lieu-dit Giesshübel, vous connaissez ?  Sur les hauteurs, entre Saint-Martin et Villé ! J'y suis allé en 4x4 en passant par le chemin partant du bout de la rue de la libération. Pas de chance ! le chemin est barré par l'un ou l'autre arbre fracassé. Impossible de passer. J'ai dû faire demi-tour et passer par Albé pour rejoindre la forêt de Villé.Logique, non ?

Pourtant, à Villé, l'entretien des chemins revient à la commune, selon le code local Alsace-Moselle, puisqu'elle encaisse le produit de la chasse. Cette pratique a d'ailleurs été confirmée par les délibérations du conseil municipal des mois de septembre et octobre 2006. Rappelons le contenu du code local : le produit de la chasse revient aux propriétaires fonciers, qui se doivent d'entretenir les chemins devant leurs parcelles. Cependant, au cas où la commune ne reverse pas aux propriétaires leur dû, elle se doit d'affecter le montant à l'entretien des chemins qui lui revient (c'est dans ce cas que se situe Villé).

Rappelons au passage que la commune de Villé a laissé chuter le montant de la location de chasse de 9000 €/annuels en 2006 à 5500 €/annuels à ce jour. Les motifs de cette chute sont inconnus. Toujours est-il qu'il y là une raison du manque d'entretien des chemins, semble-t-il.

DSCF0729

Mais les raisons de leur dégradation sont nombreuses. Toujours au Giesshübel, un chemin latéral, bien répertorié comme communal au cadastre, a été fermé par une clôture il y a une quinzaine d'années. La commission "agriculture-forêt" que je présidais à cette époque, avait constaté la situation, et le maire s'était engagé à écrire au propriétaire (un habitant de Strasbourg). Rien n'a été fait, et le chemin a même disparu sur le terrain, mais pas le grillage ! L'engagement du premier magistrat de l'époque a-t-il été tenu ? On peut en douter.

DSCF0730

 Le pré qui était traversé par le chemin qu'on ne trouve plus !

DSCF0733

Ce qui reste du chemin à l'entrée dans la partie boisée. Juste un trou pour sangliers qui trouvent un peu plus loin une mangeoire bien fournie, au pied d'un mirador.

  • Bientôt : expédition au Giesshübel (suite) et les chemins de la Gänzlach.

Posté par jl boehler à 03:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 7 juillet 2020

Délégations et commissions à Villé

Du mieux par rapport au mandat précédent !

Le mandat précédent (2014 - 2020) s'était déroulé sans grandes commissions, les seules réunions étant nommées "commissions réunies". Il s'agissait, d'après les dires de nombreux conseillers, que de "répétitions générales", histoire de bloquer tout débat à la réunion suivante du conseil. Evidemment, tout passait, avec cependant une connaissance restreinte des dossiers par les élus et donc autant d'erreurs et d'oublis.

Cette fois, le nombre des commissions est conséquent. Espérons aussi qu'elles seront ouvertes à des personnes ne siégeant pas au conseil. Les compétences dans une commune ne peuvent s'arrêter aux 19 membres, plus ou moins formés, du conseil élu sur une liste unique. Il serait dommage de s'en priver.

A mon avis, il manque cependant aussi des commissions spécifiques au niveau des marchés, du commerce ou de l'industrie. Non pas que ces sujets ne puissent pas être abordés, mais risquent de ne figurer qu'en points divers à d'autres commissions. Ce qui serait vraiment dommage au vu de leur importance.

Enfin, il y a des commissions obligatoires manquant à l'appel : la C.C.C. (commission consultative de la chasse) qui doit siéger tous les ans, et non une fois tous les 9 ans, à l'occasion du renouvellement et à l'adjudication des baux de chasse. Tout comme la C.C.A.F. (commission consultative d'aménagement foncier) chargée d'établir un règlement de plantation, que Villé ne possède plus depuis les années 60 ! La dernière réunion a eu lieu en 2007 et s'est soldée par une visite-promenade du ban communal (balade d'un samedi matin). Aucune suite sérieuse n'a été donnée à ce semblant d'étude. Faut-il dans ces conditions s'étonner de l'extension des friches agricoles et forestières ? de l'invasion des ronces ? de l'impraticabilité des chemins ruraux ?

  • NB : si le maire ne figure pas dans les commissions, c'est qu'il en est membre d'office.

commissions1

Posté par jl boehler à 06:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 28 juin 2020

Conseil municipal à Villé

conseilCiel, un conseil municipal à Villé, lundi 29 juin 2020 à 20 h à la salle festive de l'école primaire (promenade du Klosterwald, Covid-19 oblige).

Ordre du jour :

1) Modification de tarifs

2) Désignation des membres de la commission communale des impôts directs

3) CCAS : fixation  du nombre de membres et élection des représentants du conseil municipal

4) EHPAD : Désignation du représentant de la commune de Villé

5) Désignation des représentants dans différentes instances

6) Commission de contrôle de la liste électorale

7) Création de commissions communales

8) Urbanisme : mainlevée de droit à résolution

9) Communications du maire

10) Divers

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 21 mai 2020

Villé : élection du maire le 27 mai

A l'école, à huis clos !

maire1

Enfin, après une longue période d'attente, la date des élections du nouvel exécutif villois est connue.

Ce sera mercredi 27 mai, non pas à la mairie, mais à la salle festive de l'école primaire, déconfinement oblige.

Le tout à huis clos ! La population ne pourra donc applaudir le dernier discours du maire sortant (qui sera éloquent et percutant comme à l'habitude), même si certaines mauvaises langues prétendent qu'il a fait trois mandats de trop.

Peut-être les villois organiseront-ils à partir de leurs fenêtres un concert de casseroles au moment de ce discours et de la transmission des pouvoirs au nouveau maire dont personne ne connaît encore le nom ! Suspense !

casserole

Posté par jl boehler à 05:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 2 avril 2020

Poisson d'avril !

Vous aviez deviné ? Non ? Vous avez certainement vu la date du dernier message ? Evidemment, il n'y aura pas de recours au tribunal, et Frédérique Mozziconacci ne siègera pas au prochain conseil municipal, bien que les villois auraient été nombreux pour assister aux réunions si les tahitiennes évoquées avaient été de la partie. Dommage, ce sera pour une autre fois !

Et tant pis pour ceux qui n'en ont pas ri, ou même souri, ce sera pour une autre fois aussi.

mozzi

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,