lundi 13 juillet 2015

Guido l'Africain s'est-il instruit en Côte d'Ivoire ?

brouteur

On n'est pas sans se souvenir du voyage de Guido Kennel au printemps 2013 à Abidjan en Côte d'Ivoire. On se rappelle aussi de tous les détails et de toutes les péripéties de cette visite de Guido et son ami Etienne Wolf, et leurs épouses, les réceptions, les joyeuses heures passées au Caveau du Vignoble à Treichville. Ce qu'on ne savait pas, c'est que Guido s'est très certainement instruit lors de ces vacances auprès des brouteurs locaux sur les façons de s'enrichir (le brouteur ivoirien est un jeune arnaqueur ou tricheur qui sévit surtout dans les cybercafés abidjanais). Et en bon pédagogue, notre ancien inspecteur de l'éducation nationale aurait transmis au retour son savoir à une partie de  sa famille.  C'est ce qui ressort d'un article publié par le mensuel Hebdi du mois de juillet 2015 qui vient de paraître. Voir l'extrait.

kennel

Posté par jl boehler à 10:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 11 avril 2015

Les notes du bon élève Frédéric Bierry

A1xwHCgU_400x400

L'internaute.com réalise régulièrement une notation des maires de France. Voici celles de notre nouveau président du Conseil Départemental, maire de Schirmeck, conseiller départemental de notre nouveau canton Mutzig-Villé, Frédéric Bierry. Il pointe au 24602ème rang de toutes les communes de France (environ 33000). Quant aux villes de 2000 à 5000 habitants, il figure en 2184 ème position (sur 3048).  

CRITÈRES et NOTES

  • Budget et fiscalité 8,11 / 20
  • Santé 10,45 / 20
  • Enfance 10 / 20
  • Commerces alimentaires 10,32 / 20
  • Commerces non-alimentaires 10,26 / 20
  • Divers 9,95 / 20

Ce qui nous donne une note globale de 9,85 ! Pas même la moyenne !

Pas génial pour un nouveau responsable départemental ! Même André Frantz, maire de Villé, fait mieux avec une note générale de 9,92 ! Heureusement que la co-listière de Villé du binôme UMP, grâce à son dynamisme et sa connaissance des dossiers, a pu le sortir de l'embarras lors de l'élection. 

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 20 février 2015

Pacotille, business ou coopération

Aider l'Afrique, chasse gardée de la France, et les Africains ! On appelle cela la "coopération". Oui mais, quelle politique est vraiment menée ? Y en a-t-il jamais eu une clairement définie ? Je distingue quant à moi trois types de coopération.

 

92099217

1) La pacotille : Je ne veux pas revenir sur les voyages d'agrément en Côte d'Ivoire du président du conseil général du Bas-Rhin Guy-Dominique Kennel et de son fidèle lieutenant Etienne Wolf, et leurs épouses, ni évoquer les conditions abracadabrantesques qui y ont amené. Je ne vous parlerai pas plus des cadeaux reçus. Puis il y a eu le voyage retour du gouverneur d'Abidjan Mambé Beugré à Strasbourg et Kennel n'a pas pu ne pas offrir de cadeau : 24 défibrillateurs récupérés vite fait bien fait au SDIS. Comme cela est confirmé par des membres de cet organisme,  "il faut savoir que ce service de pompiers a changé ces dsa de type fred, pour des dsa de type fred easy. Ce sont les anciens modèles qui on été donné( au vu des photos)." Il faut savoir aussi que la société Schiller qui commercialise ce type d'appareils assure un SAV annuel pour vérifier l'état et si besoin aménager des mises a jour. Même ces membres du SDIS doutent que les dsa en Côte d'Ivoire auront le même traitement. Bref, on a envoyé aux Ivoiriens des défibrillateurs dépassés et que les pompiers ivoiriens n'auront pas les moyens pour les utiliser.

Dans la même catégorie "pacotille" ont peut classer les 5 bus Renault reçus lors d'un de ses passages à Strasbourg par le même gouverneur Beugré, vieux de 27 ans, qui passaient de toutes façons au rebut après le 1er janvier 2015 pour non conformité avec les nouvelles règles sécuritaires de l'Union Européenne.

Bref, l'ancienne tradition des cadeaux de pacotille qui existe depuis le trafic d'esclaves, en passant par Bokassa qui offre des diamants contre des avions renifleurs (de pétrole, paraît-il) à Giscard d'Estaing, continue de nos jours.

Les_dix_huit_de_la_commission_Rocard_Juppe_article_landscape_pm_v8

2) Le business :  Dans ce type d'affaires, inutile de chercher bien longtemps des exemples. Il y a pléthore à travers le concept de Françafrique. De Bouygues, Vinci, Bolloré à l'inénarrable et inattendu Michel Rocard qui a créé sa société "capital-risque africain" au beau nom de "Afrique Initiatives" avec son siège à Bruxelles. Rocard ne cache d'ailleurs pas ses intentions :  "Implicitement, on admet que la croissance suffira à éradiquer la pauvreté. Je le nie. Il n’y a pas de croissance sans aggravation des inégalités." Dans la foulée, l’ancien Premier ministre des années Mitterrand : " Je suis moi-même l’héritier d’un grand courant historique, le socialisme, qui a cru à ce principe. Or le socialisme n’a pas éradiqué la pauvreté, il a juste réussi à empêcher la croissance..." Ce n’est pas un suicide politique en direct, mais ça y ressemble ... sauf que Rocard est déjà à la fin de sa vie politique. 

C'est d'ailleurs à travers cette société qu'il a pu proposer à Lohr le projet de tramway de Bamako, qui s'il ne se fait pas au Mali pour la raison que le pays est exsangue, va peut-être se réaliser à Abidjan, grâce à l'aide de son nouvel ami Alain Juppé. Nicolas Sarkozy avait déjà placé ce nouveau tandem à la tête de la commission pour le Grand Emprunt National (août 2009). Le couple était resté inséparable sous Hollande au Commissariat Général à l'Investissement, d'où ils ont été amenés à démissionner pour incompatibilité d'humeur avec un certain Arnaud Montebourg, ministre de l'industrie. Nul doute que cette séparation ne va pas empêcher Rocard de s'occuper de son business africain. Même en livrant un tramway que tous les spécialistes disent inadapté à l'Afrique.

 

bondoukou2

3) Une coopération authentique : Les ONG sont pleins d'exemples, souvent moins connus, mais bien plus utiles, à travers la construction d'hôpitaux, d'écoles ou de création d'emplois à travers des activités locales. Il est souvent lié à l'investissement de personnes volontaires et bénévoles. Je citerai dans cet ordre d'idées Mme Méro Kececioglu-Kylicas, Présidente de la fondation “Action grecque pour l’Afrique”, une organisation grecque sans but lucratif qui s’attache à améliorer la fourniture des soins de santé en Afrique. Depuis 1980, Action grecque en Afrique a créé plusieurs hôpitaux, renforcé des centres de santé et soutenu des programmes de développement consacrés à la création d’emplois pour les jeunes. Mme Kececioglu-Kylicas est également Consul de Côte d’Ivoire en Grèce. Grâce à ses activités auprès d’Action grecque pour l’Afrique, Mme Kececioglu-Kylicas a contribué à mobiliser des ressources en faveur des diverses initiatives soutenues par l’organisation. En mettant sur pied des manifestations de bienfaisance à Londres, Athènes, New York et Paris, elle a recueilli des fonds qui ont permis de financer des projets communautaires en Ethiopie et en Tanzanie. Son action en faveur de l’autonomisation des femmes et du soutien aux enfants touchés par le SIDA est exceptionnelle. 

bondoukou

Plus près de nous, je citerai le Comité de Coopération décentralisée de Fraize (Vosges) qui a pris pour titre "Coopération au développement" dirigé par l'ancien député-maire Claude Jacquot qui se rendra prochainement en Côte d'Ivoire à Bondoukou pour contribuer à l'aménagement d'un atelier de jus de fruits. Les démarches avec le fournisseur de machines et de matériel et la recherche d'un transitaire sont pratiquement abouties. Quelques aides financières nécessaires, dont celle de la Région Lorraine, sont en train de se finaliser. Cette action permettra aux populations locales de réaliser des jus de fruits en particulier du jus d'anacarde (pomme cajou), véritable projet de développement local qui pourrait se diversifier dans la fabrication de dérivés (pâtes de fruits, compotes, confitures, conserves). Claude Jacquot et la délégation fraxinienne ont trouvé, pour le montage du projet, une excellente collaboration avec l'ancien ministre ivoirien Eugène Aka Aouelé, député, président du Conseil Régional du Sud-Comoré, président du Conseil Général d'Aboisso, de profession pharmacien à Port-Bouët (Abidjan), qui s'investit aussi en France où il est administrateur des groupes pharmaceutiques Ubipharm et Planet Pharma à Rouen, et Cophag en Guadeloupe.

Ce sont ces hommes et femmes de bonne volonté qui font avancer le plus le développement d'un continent. Ce ne sont pas ceux des roitelets qui décrètent démagogiquement l'émergence d'un pays pour 2020 tout en se servant personnellement.

Posté par jl boehler à 02:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 17 novembre 2014

Tour de France 2014 : le Bas-Rhin finance le Haut-Rhin

tour_8_1

Le Tour de France 2014 a passé en Alsace : 2 étapes dans le Haut-Rhin ! C'est pourtant le Bas-Rhin qui a versé une subvention pour le passage du Tour (3 238 €), preuve en est la délibération CP/2014/603 du 6 octobre 2014. 

Il est vrai que le président Kennel a tendance à confondre un peu facilement les départements 67 et 68. On se rappelle encore qu'il était allé se la couler douce sur les côtes africaines avec un billet destiné à Buttner. Alors juste un peu de monnaie rendue ? Ou alors, espère-t-il de façon angélique que le Haut-Rhin paiera l'année où le Tour de France passera au Champ du Feu ? A moins que d'ici là, les deux départements aient fusionné à l'horizon de l'année de la Saint-Glinglin ... car, malgré le vote du Sénat, il est peu probable que l'Assemblée Nationale entérine ce projet.

Plus étonnant encore est que les deux dames conseillères aux limites du sud du Bas-Rhin (Morel et Mozziconacci) aient voté cette décision sans broncher. En voilà encore deux qui connaissent bien leur géographie.

Posté par jl boehler à 01:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 16 novembre 2014

CCAF : Albé s'y met aussi !

165_albe

En date du 18/9/2014, le Conseil Général du Bas-Rhin décidait de créer la Commission Communale de Maisonsgoutte d'Aménagement Foncier. J'avais relaté cette décision sur ce blog en date du 15/10/2014.

En date du 25 septembre, le Conseil Général a relancé la CCAF à Albé (suite à la délibération du conseil municipal du 17 juillet).

Et à Villé, chef-lieu de ce qui est encore un canton, où la CCAF a commencé des études en 2006 sans les finir, toujours rien à l'horizon (ce qui s'appelle gaspiller l'argent du contribuable et prendre les bénévoles membres de la commission pour des moins-que-rien). Y a-t-il d'ailleurs encore un conseil municipal à Villé ? Ou la réforme territoriale a-t-elle supprimé la commune de Villé pour la rattacher à Albé ou à Maisonsgoutte ?

Posté par jl boehler à 04:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 10 juillet 2014

Plan cadastral : le Conseil Général, enfin !

article_STRASBOURG_CONSEILGEN

Le 26 mai 2014, le Conseil Général du Bas-Rhin a pris une grande délibération concernant la diffusion gratuite des plans cadastraux aux communes et au public ! Félicitations, Guido Kennel, mais dans le Val de Villé cela fait près de dix ans que les plans cadastraux informatisés sont disponibles en mairie, et ceci grâce à une commission de la Communauté des Communes dans laquelle siégeaient pour Villé l'ancien adjoint au maire Pierre Dillenseger et un certain conseiller municipal, Jean-Louis Boehler. Il ne manque plus qu'un plan cohérent du cimetière pour lequel le maire de Villé a dû oublier de commander le logiciel, malgré la délibération du conseil municipal. Mais ça c'est une autre histoire ! Retenons qu'en intervenant avec dix ans de retard, le conseil général ne donne pas une impression d'utilité au moment où sa disparition est envisagée et ne va convaincre personne de son maintien.

cg

Posté par jl boehler à 00:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

lundi 16 juin 2014

Guido Kennel prévoit sa retraite

kennelsenat

Guido Kennel, président du Conseil Général 67, est un battant, tout le monde le sait. Dès les prémices de redécoupage des cantons, il s'était engagé à "sauver le Val de Villé" rattaché par erreur à Mutzig. Oui, mais voilà, le président Hollande ayant décidé la disparition des conseils généraux, le "sauver le Val de Villé" s'est transformé en "sauver le soldat Kennel". Car notre vaillant président a vite compris qu'au département son avenir était bouché : plus d'inaugurations au kirsch du Val de Villé, plus de vacances payées en Côte d'Ivoire ou à Madagascar. Un recyclage s'avère nécessaire, et l'occasion se présente avec les élections sénatoriales prochaines. Et pour être sûr d'être élu, autant prendre les devants dans un scrutin proportionnel en s'autodésignant tête de liste de la majorité alsacienne UMP. Après Daniel Hoeffel et Philippe Richert, voilà qu'à son tour Guido siégera (ou ne siégera pas ?) dans ce beau palais du Luxembourg, qui de jeudi en jeudi, apparaît de plus en plus vide sur France 3, lors des questions au gouvernement. Et lorsque cette institution inutile, créée en 1795 par la révolution thermidorienne sous la belle dénomination de "Conseil des Anciens", disparaîtra à son tour, notre Guido voyageur pourra toujours trouver à être utile dans une réserve apache au fin fond de l'Arizona, où il succéderait aux anciens chefs Geronimo et Cochise. Et peut-être l'y verra-t-on même fumer enfin le calumet de la paix avec son ami Charlie Buttner. Quant aux autres élus touchés par la réduction du mille feuilles, sûr que Guido leur réservera quelques places dans un EHPAD local. (ci-dessus, extrait de "L'Alsace" du 15/6/14).

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 16 mai 2014

Le séminaire des peureux

UMPmoPeur de quoi ? de la suppression des conseils généraux ? ou de ne plus être élus ? Ce courrier, en dehors d'une réunion de mobilisation générale de l'UMP and co, et d'une bonne bouffe (Guido fait des économies : il ne va plus à Abidjan, la cuisine alsacienne lui convient aussi), nous apprend bien des choses ! Ainsi, Guido estampille son courrier du sceau du Conseil Général pour une réunion UMP ! Décidément il y en a qui mélangent tout ! Heureux d'apprendre aussi que notre conseillère du Val de Villé (élue pour 3 ans mais qui redoublera sans passer par la case "élections" pour 6) élue comme centriste "indépendante", après avoir combattu le candidat soutenu par l'UMP, trahit son électorat en rejoignant le groupe UMP ! Encore une qui a comme seule idéologie : "Hors de l'UMP, point de salut." On s'en souviendra !

kennel1

kennel2

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 23 avril 2014

Tempête dans un verre d'eau

tempete

Nous avons tous appris avec ou sans surprise la déconvenue de la conseillère générale lors de sa candidature à la 5ème vice-présidence à la comcom. Et nous venons d'apprendre avec beaucoup de curiosité les raisons à la fois de sa candidature, de son échec ... et de sa petite bouderie. Son explication dans la presse de ce matin est "un modèle du genre".

1) La guerre des cantonales n'est pas finie ! Le maire de Dieffenbach-au-Val avait en son temps chèrement payé le soutien contre nature de la majorité "UMP sans étiquette" et de l'ancien conseiller général René Haag, alors qu'il était apparu de tous temps comme un écologiste convaincu. Les électeurs n'aiment pas le flou. La conseillère générale élue s'est présentée, avec son suppléant ancien UDF, comme "centriste sans étiquette". Elle a, dès son élection, rejoint la grande famille UMP and co du président Kennel. A son tour donc de payer les pots cassés.

2) Sa volonté de s'impliquer : elle se présente à un poste qu'elle ne souhaite pas occuper. Quelle logique !

3) Son bilan de conseillère générale : elle a quitté sa profession pour s'impliquer dans son mandat ! Il faut lui reconnaître une grande volonté politique pour obtenir la navette du Champ du Feu ! Mais qu'en est-il de l'emploi ? des salaires bas de notre vallée ? des transports plus que déficients ? des friches de toutes sortes ? du petit commerce ? des marchés du mercredi et du jeudi soir ? Rien ! Enfin, notons que, devenue première adjointe de Villé, elle est à ce jour la seule, selon le site internet communal, qui un mois après les municipales, n'a toujours pas de délégation.

Quelle conclusion tirer ? sinon que la conseillère générale tente de préparer sa reconversion pour 2015 ?

mozzi

 Journal "L'Alsace" du 23 avril 2014 

Posté par jl boehler à 10:05 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 20 février 2014

Contre-proposition de redécoupage : beaucoup ne sont pas d'accord

grignon

Ils ne sont pas tous en accord avec la conseillère générale du Val de Villé pour sa contre-proposition de découpage cantonal. Et ceci même pas parmi ses collègues du Conseil Général de la même majorité qu'elle ! Ainsi, outre le conseiller général d'Erstein, Francis Grignon,  d'autres élus se sont prononcés contre : Danièle Meyer, Jean-Marc Willer, Michel Kocher, Albertine Nuss, tous présidents de communautés de commune, se prononcent pour le découpage prévu ! Sachant que cette contre-proposition de la conseillère du Val de Villé divisera sa propre majorité, on peut se demander si le président du Conseil Général Guido Kennel ira déposer un quelconque document chez le Préfet ou s'il prendra le risque de recourir au Conseil d'Etat. Madame la conseillère aura bien lancé un pétard mouillé qui risque de lui exploser à la figure ainsi qu'au maire de Villé ! Danièle Meyer, dont on connaît le franc-parler ne se gêne d'ailleurs pas : "Qu'on veuille sauver la vallée de Villé, très bien, elle n'est pas perdue... Mais c'est leur histoire !" Tout est dit !

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,