jeudi 13 avril 2017

Arnaque au capricorne à Villé

Un organisme autorisé par la mairie et travaillant pour le "conseil général"?

capricorne_des_maisons

Décidément il y en a qui ne savent plus quoi inventer, car il y a quelques années j'ai déjà vu la même arnaque. Lundi soir, vers 19 h, une dame m'appelle pour me proposer une évaluation gratuite de l'état de la charpente de ma maison. Elle se réfère au "conseil général" (n'ayant pas encore appris qu'il n'existait plus et était remplacé par le "conseil départemental"), ça fait très sérieux. Elle propose une évaluation gratuite du bâtiment. Elle donne ensuite le relais à un conseiller technique qui répète la même chose, et prétend faire l'inventaire des insectes nuisibles qui attaquent le bois.

Oui, mais voilà qui m'a mis la puce à l'oreille, puisqu'il y a un certain temps, j'avais reçu la visite de deux techniciens dont l'un, monté au grenier, estimait que ma charpente était affaiblie par un essaim de capricornes qui avait creusé des trous dans le bois. Après vérification, il s'agissait d'un clou que j'avais enlevé. La belle affaire ! Et pendant ce temps, bien sûr, le deuxième technicien s'était affairé à visiter les autres pièces, sans rien trouver qui pouvait avoir une valeur pour le tandem, heureusement ! Je l'avais échappé belle, et je n'allais plus m'y laisser reprendre.

La mairie aux abonnés absents !

extrait1

extrait

Aussi, me suis-je empressé de demander à la mairie si une société avait demandé une autorisation. Et là, nouveau parcours du combattant. Mairie fermée, juste un répondeur indiquant les heures d'ouverture ! Il était pourtant plus de 9 heures du matin, et ces techniciens hors pair allaient débouler chez moi vers 11 heures. Que faire ? Je me suis donc permis de téléphoner au maire à son domicile, et celui-ci a pu me confirmer ce que je soupçonnais : ces gens-là n'ont aucune autorisation administrative émanant de la mairie. Pire ! le nom de la société qu'ils m'ont donnée ne figure pas au registre du commerce.

J'ai donc prévenu, comme convenu avec le maire, la gendarmerie à qui j'ai donné toutes les informations en ma possession. Mais n'aurait-ce pas été plus simple si la mairie était toujours ouverte aux heures de bureau ? J'ai lu dans le journal que la question était abordée au dernier conseil municipal, sans réponse significative du maire ... qu'il faudra continuer à déranger dans sa vie privée. Hélas !

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 7 avril 2017

Un astrologue du Bénin vous écrit

Cela flaire l'arnaque à des kilomètres ! 

ASTROLOGIE

Voici le message reçu, le 25 février 2017, par un correspondant du Réseau anti-arnaques : "Je suis Dr Lopes Zinsou Emile, petit-fils d’un ancien roi du Bénin, voyant astrologue. Je suis là pour tous vos problèmes comme le cancer, la recherche de maître, le spiritisme, la guérison de toutes sortes de maladies et surtout le cancer de la prostate, la protection de votre maison. Vous avez du mal à trouver du travail, vous ne prospérez pas dans vos affaires, dans votre foyer, et vos soucis.

Vous avez la solution : spécialiste des cas les plus urgents, même les plus désespérés, grâce aux anges. Vous qui avez des conflits familiaux, des problèmes de foyer avec votre femme, votre mari et au travail avec votre employeur, des problèmes sentimentaux, des faiblesses sexuelles, de retour immédiat et définitif de l’être aimé, des soucis avec la justice. Vous avez été envouté, contre anti-balle, le pouvoir pour votre protection, la chance aux jeux et les moyens de financement, et avoir de la promotion dans vos entreprises.
 
Mon adresse mail : zinsou.feticheur@gmail.com Consultation rapide."
Chacun aura pu noter le charabia parfois peu compréhensible de cet astrologue (et encore, le Réseau anti-arnaques a corrigé les principales fautes d’orthographe et rétabli la ponctuation) : du reste, la formulation "anti-balle" restera un mystère.
De toute évidence, cet astrologue souffre de faiblesses textuelles.
(Publié le 23 mars 2017 dans "Réseau anti-arnaques")

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 13 novembre 2016

Avez-vous payé votre téléphone ?

Qu'est-ce qui prouve que c'est une arnaque ?

orange

1) L'adresse e-mail d'origine : kfsdfr@kbelectronics.com, la géolocalisation prouve que l'envoi vient d'un cybercafé, boulevard Giscard d'Estaing, Treichville, Abidjan en Côte d'Ivoire. 

2) L'envoi est fait le 11/11/16 ! Les "brouteurs" (surnom donné à Abidjan aux arnaqueurs) semblent ignorer que cette date est un jour férié en France ! 

3) Les fautes d'orthographe : "votre établissement financière" : Au moins un brouteur se devrait de retourner à l'école.

4) En cas de rejet de virement, Orange n'envoie pas de mail. Vous constatez le non-paiement sur votre relevé bancaire bien avant qu'Orange ne soit informé du rejet de la transaction.

Que faire ?

1) Surtout ne pas donner vos références bancaires, votre compte serait vidé en un temps record !

2) Informer Orange.

3) Le cas échéant, si la tentative revient trop souvent, portez plainte ... avec cependant peu de chances de la voir aboutir.

Posté par jl boehler à 01:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 12 novembre 2016

Arnaque au téléphone

Après internet, on n'est même plus tranquille au téléphone !

arnaque1

Posté par jl boehler à 01:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 26 mai 2016

Encore une arnaque grosse comme une maison

Il n'est pas toujours nécessaire d'aller sur d'autres continents pour trouver des arnaqueurs ! J'en avais moi-même déjà découverts dans un coquet village au sud de Strasbourg. En voilà encore un exemple trouvé dans les DNA du 22 mai.

arnaque

  • Revoir sur mon blog : http://jboehler.canalblog.com/tag/arnaque

Posté par jl boehler à 00:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 22 avril 2016

Arnaque téléphonique

On a tous reçu ces dernières semaines, ces étranges appels auxquels on répond par curiosité ou par automatisme.

Il s’agit souvent d’une jeune femme un peu stressée qui vous dit : « Je suis coincée, rappelle-moi », ou « ça passe mal, je ne t’entends pas » ou une voix masculine qui vous annonce qu’il doit vous livrer un colis.

Un réseau démantelé pour la première fois en France

usagerColereAutre cas : votre portable sonne et la communication coupe après deux sonneries. Agaçant.

Le numéro ? Par exemple 01 55 90 55 61. « Surtout, ne le composez pas, recommande l’adjudant Florian Gilet, enquêteur N’Tech, le spécialiste pour le groupement de gendarmerie du Rhône de la cybercriminalité. Les numéros inconnus, il faut les ignorer. »

Si vous cédez à la tentation, vous serez dirigé sur un numéro surtaxé qui vous sera facturé plusieurs dizaines de centimes d’euros voire 1 €. Pour la première fois, un réseau vient d’être démantelé en France. Il aurait fait 50 000 victimes. Depuis Nice, les escrocs envoyaient 10 000 SMS piégés par jour pour un bénéfice total de 600 000 € !

Rattaché à la cellule d’identification criminelle du groupement, il va former à la fin du mois, une vingtaine de gendarmes dans les brigades à « la problématique numérique ». Il y a urgence car ce type d’escroquerie ­ - spamvocal et spam SMS - a explosé.

On peut riposter. L’État, avec le concours des opérateurs, a créé en 2008 un numéro qui centralise toutes les entourloupes : le 33 700 (1). Nous l’avons testé en lui transmettant notre numéro inconnu : le 01 55 90 55 61. Cette plateforme a enregistré, en 2010, 787 000 signalements, et deux fois plus en 2015 (1 500 000). Pour le seul mois de janvier 2016, on compte déjà 195 000 signalements.

Un geste utile : l’opérateur peut identifier le numéro appelant, couper la ligne si elle est frauduleuse et la transmettre aux services de police. ("Le Dauphiné libéré" du 18/04/2016).

Posté par jl boehler à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 10 avril 2016

Le gang des torchons

Des torchons vendus pour des millions 

torchon

L'enquête avait débuté par la plainte isolée de la fille d'une nonagénaire, dont la mère avait été démarchée de façon pressante pour acheter des serviettes et des torchons en 2014. La victime avait fini par débourser près de 5.400 euros, en payant au passage des travaux à son domicile. La gendarmerie de Sarlat (Dordogne) avait alors tenté de rechercher des faits similaires dans la région. L'enquête a finalement permis de recenser une cinquantaine de victimes, des personnes âgées de 80 à 92 ans, souvent atteintes d'Alzheimer, dans une situation similaire pour un préjudice total estimé à 100.000€.

Les investigations menées par la compagnie de gendarmerie de Sarlat ont permis d'identifier rapidement les auteurs de ces arnaques : un homme de 28 ans présenté comme le principal démarcheur, sa compagne du même âge, son frère de 26 ans et leur père de 55 ans. Les suspects se présentaient comme des vendeurs à domicile, spécialisés dans les torchons et les serviettes. Enciblant des personnes en état de faiblesse, ils arrivaient à soustraire des sommes conséquentes à leurs victimes.

Une de leurs victimes avait été extorquée de 30.000 euros à elle seule. Le parquet de Périgueux a donc décidé de mettre en examen les quatre suspects pour "remises de contrats non conformes dans le cadre du démarchage à domicile, abus de faiblesse, fraudes aux prestations sociales et recels". Plusieurs biens saisis chez eux pourraient par ailleurs servir à indemniser les victimes : 17.000 euros trouvés sur plusieurs comptes bancaires, des propriétés, un home cinéma, de l'outillage, ainsi qu'une moto.(selon Sud-Ouest)

Posté par jl boehler à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 18 mars 2016

Attention au faux colis

livraison

L'Observatoire des arnaques, créé par le Réseau anti-arnaques, s'appuie notamment sur une surveillance internet et sur un réseau de 60 correspondants.

Il ne peut que constater la multiplication des messages SMS informant le consommateur d'une prochaine livraison d'un colis.

Le message type est le suivant : 
"Votre colis référence N°M794610 est en attente dans notre point relais. Pour le retirer veuillez téléphoner au..." 

L'objectif est de faire appeler un numéro surtaxé 
(1,34 € l'appel + 0,35 € la minute)
 sachant que, bien évidemment, le prétexte du colis est "bidon".

Les escrocs savent contourner la vigilance du consommateur : parfois, le numéro indiqué est un numéro non surtaxé. Mais le message d'un répondeur incite à appeler, en raison d'une panne informatique, un numéro spécifique qui, lui, est surtaxé.

 (Publié par "Réseau anti-arnaques")

Posté par jl boehler à 01:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

samedi 5 mars 2016

Arnaque au pneu crevé

Un phénomène, dit de "l'arnaque au pneus crevés", retrouve une certaine popularité auprès des escrocs. Les victimes, le plus souvent, sont des personnes âgées et vulnérables.

arnaque

A BFM, une source policière explicite ce nouveau phénomène au mode opératoire sans scrupules : "Ils repèrent les véhicules de personnes âgées ou vulnérables, crèvent leurs pneus, et attendent leur retour. Quand l’automobiliste constate les faits, ils se portent à son secours et proposent de donner un coup de main".

Direction le distributeur

C’est alors que le piège se referme : "Ils trouvent ensuite un prétexte pour conduire la personne à un distributeur bancaire. Ce peut être la nécessité d’acheter une pièce manquante pour finir de réparer le pneu, ou encore le souhait d’être dédommagé pour le geste… Tout est bon pour convaincre la personne d’aller retirer de l’argent".

Devant la banque, les malfrats se contentent en général de subtiliser de l’argent avant de prendre la fuite, mais pas toujours. Parfois, c’est la carte bleue et son code qui sont exigés...

Posté par jl boehler à 11:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mardi 12 janvier 2016

Un virus informatique à Saint-Pierre-et-Miquelon

saintpierre2

Victime d’un virus informatique, l’association « Restons chez nous » a décidé de porter plainte. Il s’agirait du troisième cas de piratage en quelques semaines dans l’archipel. Toutes les données de l’association sont devenues inaccessibles. Explications.

saintpierre1Silencieusement, en toute discrétion, un virus informatique s’est glissé dans un ordinateur de l’association d’aides aux personnes âgées " Restons chez nous ", à Saint-Pierre. " C’est toute la mémoire de l’association qui s’en va ", déplore l’un de ses membres.

Des données personnelles deviennent inaccessibles

En quelques heures à peine, le virus a crypté de nombreuses données stockées dans les ordinateurs de l’association : courriers, lettres, documents textes ou encore photos, tout est devenu inaccessible. " Il s’agit d’un virus rançon, explique Jean-Christophe Paulau, consultant en informatique dans l’archipel. Il peut s’introduire dans un ordinateur via une pièce jointe dans un mail ou via le téléchargement d’un programme. On s’en rend compte lorsqu’on ne peut plus rien ouvrir de ses documents mais en général c’est que le mal est fait et à 99 % les données sont fichues ".

                              Un virus rançon qui réclame 500 dollars

Et ce virus ne s’arrête pas là. Après avoir crypté vos données personnelles, il vous laisse un message dans lequel il vous demande de payer une rançon de 500 dollars. " C’est  quitte ou double, explique Jean-Christophe Paulau. Même si vous acceptez de payer vous n’avez pas la garantie de pouvoir récupérer vos données ".
(Selon Saint-Pierre et Miquelon.La 1ère)

Posté par jl boehler à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :