mercredi 19 septembre 2018

Municipales 2020 : les tractations commencent à Villé

Partira, partira pas ? Retenez-le, il veut partir !

municipales4

Comme d'habitude, le maire de Villé réfléchit depuis longtemps à ce problème des municipales, et il semble qu'il soit en train de le résoudre du moins si l'on se fie aux bruits de couloirs. Et ces élections auront lieu dans 18 mois ! C'est donc urgent, surtout dans la statégie de nomination d'un premier adjoint après la démission pas très surprise de l'adjointe-conseillère départementale. Sa grande peur, c'est qu'il n'y ait pas de candidat au poste de maire (il est pourtant bien le seul à avoir cette peur).

Alors il aurait mis au point une stratégie de haute volée :

municipales

1) Désignation d'un 1er adjoint appelé à postuler au poste de maire et donc de mener la liste de la majorité sortante. Deux candidats de son équipe se seraient déjà fait connaître auprès du premier magistrat, qui hésite dans son choix. C'est le dernier qui sortira de son bureau qui aura raison, comme d'hab !

2) Et la solution de non-choix qu'il envisage : ne pas nommer de premier adjoint et mener lui-même sa liste aux élections. Pour convaincre les réticents de son propre camp, il soutient qu'il laisserait sa place à mi-mandat. Evidemment tout le monde connaît la valeur de ses promesses. Alors plus personne ne mord à l'hameçon... sauf ceux qui espèrent sa perte !

Quelle belle majorité solidaire nous avons à Villé ! 

Posté par jl boehler à 01:37 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

lundi 17 septembre 2018

Villé : la guerre des paysans a-t-elle encore lieu ?

La dernière épicerie du bourg-centre a fermé !

DSCF0556

C'est fini, la dernière petite épicerie du bourg-centre a fermé définitivement ses portes, laissant pantois toute cette population qui n'a pas à disposition un véhicule pour se rendre à un supermarché périphérique. Laissant un centre-ville économique un peu plus fragilisé, alors qu'il est censé se développer ! Laissant les élus à leur seule réflexion concernant leur réélection dans 18 mois (oui, oui, malgré tous ses échecs, le maire de Villé songerait à se représenter).  Ah qu'il est loin le temps où Villé abritait près de 6 ou 7 épiceries (Knobloch, Meyer, Sadal, Jehl, ECO, Stephan, Heitz entre autres). Villé se meurt, il n'y a que le premier magistrat et son entourage qui ne le voient pas. Pourtant même le marché du mercredi matin baisse de volume. Alors quelles solutions de rechange ?

Des initiatives diverses 

DSCF0559

Le marché du terroir de Villé est une idée intéressante, permettant aux producteurs locaux d'écouler leur marchandise. Lancé en 2001 les jeudis soirs, il rassemblait près de 30 stands. Mais peu à peu, surtout les six dernières années, il s'est dégradé, notamment après le départ de deux éléments majeurs de ce marché, que malgré tout son investissement, ni la commune, ni la conseillère générale responsable du marché n'avaient su retenir. Au plus bas lors de l'abandon de fait de ses responsabilités dans cette affaire, le marché semble avoir repris depuis la prise en charge par un conseiller municipal bénévole. Il reste qu'une partie des "dissidents" du marché du terroir continue à faire bande à part dans les locaux de l'ancien Signal-Lux, alors qu'ils auraient pu s'intégrer au marché.

La concurrence arrive ! 

DSCF0561

Il s'agit certes d'un nouveau concept, le "drive", comme le pratiquent déjà depuis un certain temps nos voisins de Saint-Dié-des-Vosges, où ces agriculteurs villois s'étaient rendus pour copier le fonctionnement. J'en avais rendu compte sur mon blog.

  • A relire : 

Un drive fermier à Saint-Dié du 4 septembre 2017

Des agriculteurs du Val de Villé au drive de Saint-Dié du 17 février 2018.

Si l'initiative semble intéressante, pourquoi ne pas avoir regroupé tout ce monde dans une même association de la vallée pour dynamiser l'ensemble ? Cela ne ressemble en l'état, en voyant les listes des organisateurs et participants d'un côté ou de l'autre, qu'à une malheureuse "guerre des paysans" du Val de Villé d'un autre temps. C'est dommage, vraiment dommage ! La volonté de "monopoliser" l'organisation du marché affichée par le maire de Villé (pour s'accaparer de façon ridicule un mérite qui n'a jamais été le sien), ni les conflits latents de quelques personnes apparus à tous les niveaux, n'ont pas aidé. 

L'occasion n'est-elle pas enfin venue de relancer le tout ? avec la bonne volonté de tout le monde ? Ou va-t-on rester à de petits intérêts personnels et des querelles ridicules et mortifères entre les quelques paysans restants d'une vallée où ce sont surtout les friches agricoles et les ronces qui prennent le dessus ?

friche2

Posté par jl boehler à 03:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 7 septembre 2018

Réunions publiques reportées !

Le PLUi n'est pas prêt ! A avoir suivi la réunion du conseil municipal de Villé réservée à ce seul sujet, rien d'étonnant. Il risque même de ne pas l'être avant la Saint-Glinglin. J'avais promis d'aller à cette réunion où le maire de Villé ne pourra pas me couper la parole. J'attends avec impatience la nouvelle date.(ci-dessous : annonce dans la presse - DNA du 6/9/2018)

plui1

Posté par jl boehler à 01:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 2 septembre 2018

Le club de Mackenheim exilé à Villé

La saison de football a repris sans l'AS Villé 2010 à court d'effectif une grande partie des joueurs ayant émigré sous d'autres cieux. Pourtant, une équipe jouera sur le magnifique stade municipal du bourg-centre, l'AS Mackenheim, un club du Ried situé à près de 30 km de Villé. Que s'est-il donc passé ?

DNA010918vill_

mackenheim1Le match qui opposait Mackenheim et Benfeld, le dimanche 6 mai, a été interrompu par l'agression raciste de trois joueurs noirs du club visiteur. A voir ci-dessous.

mackenheim3

Mackenheim4

Le résultat ne s'est pas fait attendre : des sanctions sportives par la Ligue d'Alsace de Football envers les joueurs, mais aussi envers le club de Mackenheim dont le terrain est interdit pour quatre rencontres de championnat, et qui doit s'exiler pour jouer ses matches à domicile à plus de 30 km de leur village.

Le club a d'ailleurs eu du mal à trouver des installations de repli. Breitenbach, un moment sollicité, a finalement refusé l'accueil, ce que le maire de Villé a accepté sans retenue et sans consultation, semble-t-il, de quiconque dans sa municipalité. Il est vrai qu'à Villé, l'Etat c'est lui.

Posté par jl boehler à 03:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 9 août 2018

PLUi : Gendarmerie de Villé

Histoire et petites histoires de 1945 à nos jours !

gendarmerie

Dès la fin de la guerre, la gendarmerie s'est installée dans un immeuble de la place du marché (à droite derrière le tilleul sur la photo ci-contre). Elle y passé quelques années jusqu'à la construction de la nouvelle gendarmerie sur la route de Bassemberg. Mais l'ancien bâtiment eut encore quelques jours heureux comme école (cours complémentaire, ancêtre du collège). Démoli vers 1960, il a laissé la place au très fleuri "square Kuder".

Un demi-siècle sur la "route de Bassemberg"

Avant sa construction déjà, la polémique enfla. Les terrains devant servir à la gendarmerie faisaient partie du lotissement communal de la forêt et ont été vendus à des gens souhaitant construire leur maison à Villé. Motif avait été pris que ces terrains avaient été minés à la libération, devaient être déminés et n'étaient pas aptes à être constructibles pour des particuliers. Bien sûr, les intéressés à la construction de leur maison ont été priés de "déguerpir". Un peu à la manière "coloniale". 

vill_Bien sûr, l'expropriation fut plus étendue que la simple construction de la gendarmerie. L'Etat avait vu large : chaque gendarme a eu droit à un jardin... rarement cultivé, souvent en friches (voir photo ci-dessus).

Quant au feuilleton des tractations pour un terrain pour une nouvelle gendarmerie, il n'y a qu'à revoir les articles de ce blog à ce sujet. Rappelons la fin de l'histoire : la SIBAR (société immobilière du Bas-Rhin) achète pour une bouchée de pain le terrain près de l'atelier municipal, terrain prévu pour une salle des fêtes ! Merci, à la SIBAR et au maire de Villé qui a accepté malgré un vote où il était minoritaire au conseil municipal. Les autorités départementales s'étaient engagées à maintenir la gendarmerie de Villé ! Résultat : les valdevillois doivent la plupart du temps se rendre à Sélestat pour porter plainte !

Et maintenant que "la gendarmerie" est citée au PLUi ? Que va-t-il encore se passer ? L'ancienne gendarmerie sera-t-elle enfin ouverte à des réfugiés ? Et la nouvelle, subira-t-elle le même sort que l'ancienne ?

PLUiExtrait du PLUi de la vallée de Villé

  • Prochain épisode PLUi : la friche de l'ancienne maison de retraite.

Posté par jl boehler à 00:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 1 août 2018

Soirée guinguette

Place du marché à Villé

Affiche_Web_du_03

Posté par jl boehler à 09:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 17 juillet 2018

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent !

Démission ! Enfin !

mozzi

Ce n'était donc pas une "rumeur", comme le prétendait la première adjointe Frédérique Mozziconacci  dans la presse. Elle a bien démissionné avec  effet du 1er juillet ! Et ceci, alors que le maire était en vacances pour  une semaine !  Décidément, il y en a qui ont tout fait pour les lui gâcher. C'est bien connu : quand le chat n'est pas là, les souris dansent.

Et encore a-t-il fallu que ce soit une conseillère municipale de la majorité qui annonce la nouvelle ! "Courage, fuyons..." ! En tous cas, monsieur le maire a décidé : les délégations de la démissionnaire ont été réparties provisoirement entre les adjoints restants. Quant au remplacement, rien n'est envisagé : 15 jours de réflexion n'ont pas suffi pour proposer une solution.

Posté par jl boehler à 09:34 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

PLUi et aires de stationnement au bourg-centre

C'est quoi, cette cacophonie ?

parkingDans les documents du PLUi, l'orientation concernant les aires de stationnement de Villé est pourtant claire et adoptée par tous les élus de la comcom de la vallée. Alors, où sont les problèmes ?

 1) Les rapports municipalité - comcom !

DSCF0536

Et là, il faut revenir à la situation du Super-U en 2002. Les locaux (maison Choiseul-Meuse, bureaux, halll de vente et le parking) appartenaient à la société Valvil-Services, émanation de l'ancienne coopérative ouvrière des FTV (Filatures et Tissages de Villé). En cas de dissolution de cette société, les biens immobiliers et financiers auraient pu revenir à la commune de Villé, et cette solution aurait été acquise à l'amiable si le maire de Villé, mal conseillé par des personnes extérieures au conseil municipal, n'avait menacé les dirigeants de la société d'actions en justice. Ceux-ci ont pris la mouche et tout légué à la comcom.

Mais l'affaire ne s'arrête pas là. La municipalité de Villé ayant souhaité la création d'un parking, la comcom a proposé la signature d'une convention de mise à disposition des terrains. Malgré les accords intervenus, la commune n'a toujours pas signé cette convention.

DSCF0542

Et pendant ce temps, le terrain n'est entretenu par personne, ne comprend que des nids-de-poules, des arbustes et des déchets jamais ramassés.

Rajoutons à tout cela les incohérences : le maire de Villé accepte par ses votes la mise en place d'une aire pour camping-cars, ne parle plus de stationnement des voitures, et laisse même courir le bruit de l'aménagement d'un marché couvert. Il s'agit là de non-choix, alors que le rôle d'un élu est de faire des choix.

Alors, PLUi ou pas, la situation risque de péricliter encore longtemps. D'ailleurs pour accueillir des camping-cars, il faudrait déjà nettoyer et viabiliser le terrain (électricité, eau, etc...) avec quelles finances ?

2) L'ancien parking "Signalux"

DSCF0549

Là aussi, il y a à redire. Rappelons l'histoire, même si elle est ancienne. Elle date de l'arrivée à Villé de la famille Gallone et de leur entreprise Signalux, qui s'est faite après des tractations avec l'ancien maire Lucien Herrbach. L'une des exigences de Signalux était l'aménagement du parking devant l'entreprise. Ce qui fut fait,  contre une création immédiate de 60 emplois qui devinrent bien plus par la suite.

DSCF0548

L'entreprise Signalux ayant disparu, ce parking sert surtout aux riverains, aux clients des magasins et de la supérette voisine. L'aire n'est évidemment pas prête à n'accueillir que des camping-cars. A voir les panneaux d'interdiction, on peut même imaginer que la commune ne le souhaite pas. Alors là aussi, il s'agirait de clarifier les idées.

Et au fait ? a-t-on consulté les entreprises installées dans les anciens locaux Signalux ? Là aussi, tout semble loin d'être réglé.

Bientôt sur ce blog : PLUi et feuilleton de l'ancienne gendarmerie !

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 15 juillet 2018

Un conseil en pleines vacances !

Il était temps !

vill_C'est par un mois de juillet vacancier bien entamé qu'aura lieu le prochain conseil municipal à Villé (voir l'annonce ci-contre).

Mais il fallait s'y attendre, après les retards importants entrevus lors des distributions du bulletin municipal.

Finalement la date arrangera tout le monde : le maire, qui n'aura pas à débattre avec une partie de son conseil déjà en vacances, les conseillers absents exemptés de discours inaudibles et soporifiques, les services qui auront moins de conseillers à fournir en oreillers et draperies nocturnes.

Quant à l'ordre du jour, il a enfin été affiché à la mairie ! Après une réunion "point unique", voilà la réunion "fourre-tout" (sauf le point 10).

La réunion est évidemment publique ! Et emmenez un stylo qui marche pour ne pas déranger le maire pendant son monologue.

Ordre du jour

1) décision modificative budgétaire n° 1.

2) tarifs de l'accueil communal pour les enfants de l'ULIS école.

3) convention de mise à disposition de personnel avec l'association Tremplins.

4) création de postes pour l'accompagnement des enfants de l'ULIS.

5) délibération instituant à titre expérimental la médiation préalable obligatoire.

6) avis sur une installation classée.

7) convention avec DOMIAL sur les mesures environnementales compensatoires.

8) mise en conformité avec le règlement général sur la protection des données - convention avec le CDG67.

9) validation du document d'information communal sur les risques majeurs (DICRIM) et du plan communal de sauvegarde (PCS).

10) projet de constitution d'une association foncière urbaine autorisée  (AFUA) *voir remarque sous l'ordre de jour.

11) choix d'un fournisseur de gaz.

12) divers.

13) communications du  maire.

* commentaire du point 10 : après la réunion PLUi du 15 mai, il fallait s'y attendre. Les promoteurs sont sur les rangs ! Ils ont fait vite !

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 4 juillet 2018

Pas d'infos au quartier du "Petit Liban"

La révolte gronde !

vill_Ce n'est pas la première fois, mais encore une fois les quartiers sud de Villé sont privés de bulletins municipal et intercommunal, tout comme d'invitation à la dégustation de pinot noir d'Albé à l'inauguration du marché du terroir qui a eu lieu le 28 juin !

Selon nos sources concordantes, le "comcom-info" aurait dû être distribué pour le 12 juin !

Face à ce "laxisme municipal", un collectif serait en train de se concerter pour organiser le refus de payer ses impôts locaux par toutes les personnes victimes du boycott de ces très intéressantes informations. 

Bientôt une réunion publique ?

Posté par jl boehler à 09:38 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,