lundi 8 juillet 2019

Thimister-Clermont à Villé

Villé-Infos et Comcom Info !

Deux bulletins (en un) viennent d'arriver dans les foyers de nos concitoyens. On espérait y trouver des informations sur la visite de nos amis belges de Thimister-Clermont du 19 au 21 juillet. J'ai trouvé 3 lignes dans l'éditorial du maire de Villé et autant du côté de l'intercommunalité ! Je me permets donc de diffuser le contenu du bulletin de Thimister, nettement plus intéressant et concret ! Espérant pouvoir être utile aux élus encore non informés qui daignent consulter ce blog, ainsi qu'à toute la population souffrant de désinformation chronique ...

infos_bulletin_communal_600

March_des_Crateurs_2019_300

Posté par jl boehler à 04:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 28 juin 2019

Conseil municipal de Villé

Cette fois, il aura bien lieu ! Et avec un ordre du jour bien fourni, bien qu'uniquement administratif : il faut rattraper le temps perdu. Le conseil est donc fixé au lundi, 1er juillet à 20h00 à la mairie.

oj1oj2

  • NB : Carsat = Caisse d'Assurance Retraite (point n° 12)

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 25 juin 2019

Un nouveau conseil municipal à Villé ...

... au bout d'un trimestre moins une semaine ! 

001

Il était temps ! Le dernier conseil municipal de Villé a eu lieu le 8 avril. Il semblerait que le prochain soit fixé au lundi, 1er juillet à 20 h. Encore ne faudrait-il pas qu'il soit reporté comme les deux derniers, car on tomberait en pleine illégalité. Car les textes officiels sont clairs : au moins une séance tous les 3 mois ! Sinon, n'importe quel quidam de Villé peut demander et obtenir l'annullation des délibérations prises.

Et dire qu'à l'installation dans son fauteuil en mars 2001, le maire actuel avait proposé dans le réglement communal une fréquence d'un conseil par mois. Les choses semblent avoir bien évolué : le fauteuil serait devenu un canapé-lit. Et les délibérations sont si rares ... faute de finances suffisantes pour les exécuter ? D'ailleurs l'ordre du jour ne semble toujours pas établi. Toutes les commissions communales ne se seraient-elles pas encore réunies ? Espérons qu'il soit publié avant le 2 juillet tout en espérant aussi que le conseil ne soit pas encore reporté, car un dicton populaire dit "Jamais deux sans trois".

Ce que dit le code communal !

002

Le maire peut réunir le conseil municipal chaque fois qu'il le juge utile. Cependant, il existe une fréquence minimum de réunion du conseil. En effet, en vertu de l'article L2121-7 CGCT, « le conseil municipal se réunit au moins une fois par trimestre ». (-)

Le non respect de l'article L2121-7 alinéa 1er CGCT n'est pas clairement assorti de sanction. En revanche, les conséquences du non respect du délai trimestriel tel qu'il est posé dans le règlement intérieur de l'assemblée ne doivent pas être négligées. En effet, la tendance jurisprudentielle est d'octroyer une véritable valeur juridique aux dispositions du règlement intérieur d'une assemblée délibérante. Leur non respect est donc de nature à pouvoir entraîner une annulation des délibérations prises en violation du règlement intérieur, si le juge du tribunal administratif est saisi d'une demande.

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 23 juin 2019

L'été arrive aussi à Villé ...

... avec les soirées guinguette

pmu

guinguette

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 14 juin 2019

Présente !

Petite réunion en cercle restreint !

CD

Selon le président du Conseil Départemental 67 Bierry, un échange constructif avec Laurent Vivet, nouveau Directeur Général de l'UGECAM et Jean Brignon, Directeur du pôle de la Vallée de la Bruche a eu lieu le 7 juin à Schirmeck à l'heure où certains prennent leur petit-déjeûner. En effet, selon lui, "le champ du médico-social est l'un des plus gros employeurs du territoire que le Conseil Départemental souhaite soutenir à travers les projets portés localement." De belles perspectives à venir, surtout que la conseillère départementale villoise était bien là pour le soutenir efficacement !

Opérateur régional de santé, privé à but non lucratif, l’UGECAM Alsace est un réseau d’établissements de santé de l’Assurance Maladie, répartis sur le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. Son offre de soins est diversifiée et couvre principalement les soins de suite et de réadaptation fonctionnelle. Les établissements de l’UGECAM Alsace sont reconnus pour leur prise en charge des pathologies neurologiques, cardiovasculaires, respiratoires, nutritionnelles, endocriniennes, traumatologiques, orthopédiques, psychiatriques et gériatriques.

A Schirmeck, le Centre de réadaptation fonctionnelle accueille des adultes pour des soins de suite et de réadaptation polyvalents en hospitalisation complète. Au cœur du massif vosgien, la Maison d'accueil spécialisée de Saâles accueille des adultes dépendants et polyhandicapés (30 lits).

cdi_kinesitherapeute_temps_plein_bas_rhin_67_1Pendant ce temps, dans  notre vallée, qui s'occupe de l'ancienne maison de retraite qui tombe à l'état de ruine au même titre que l'Ortenbourg, le Ramstein, le Frankenbourg ou le Bilstein ? Voilà un dossier que notre conseillère départementale villoise pourrait prendre à bras le corps pour justifier son indemnité, et qui aurait autant d'importance que la sympathique navette du Champ du Feu.

En attendant, voici ci-dessous le catalogue départemental des subventions au canton de Mutzig pour le mois de juin :

mozzi

mercredi 15 mai 2019

Nouvelle absence de notre conseillère départementale

Avons-nous encore besoin d'une élue à Strasbourg ? La question se pose, car la vallée de Villé obtient malgré tout les finances souhaitées ! Voir les extraits des PV du 6 mai :

Projet éducatif global

CD3

CD4

Terrain synthétique

CD5

CD6

balayeuse2

Et pendant ce temps, la population de la vallée et surtout ses élus sont informés par notre conseillère-fantôme de l'obtention de quelques miettes, ou comme le dit si bien une élue rencontrée,  de quelques balais, seaux et serpillères au bourg-centre. Cependant, les finances y étant exsangues, un agent balayeur parti à la retraite n'a pas pu être remplacé et même les ustensiles deviennent inutiles.

Quant au périscolaire prévu à Villé pour la Saint-Glinglin, les élèves pourront toujours aller pique-niquer du côté du Klosterwald et de son aire de jeu !

CD1

CD2

Posté par jl boehler à 01:44 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 11 avril 2019

Humour dans la vallée : "Lach a Scholla" !

Lettre au président Macron : la co-signature du maire de Villé !

signature

Décidément, à Villé, on ne fait rien comme ailleurs. Le Maire de Sélestat, grand ami du maire André Frantz, toujours aussi mécontent de la nomination à l'hôpital de Sélestat par l'ARS d'un directeur qui ne lui convient pas, a rappelé à la rescousse quelques-uns de ses collègues de la circonscription pour écrire au président de la république (rien que ça !) à ce propos. Sans vouloir revenir sur ce sujet évoqué sur ce blog le 28 mars dernier, imaginons quand même ce que cela serait si c'étaient les maires qui désignaient les fonctionnaires dans les établissements de leur commune. Je crois que je n'aurais jamais exercé à Villé.

Revenons quand même sur la signature du maire Frantz et sur ses attributions ! Il se dit "Président de l'Amicale Cantonale", même si celle-ci est à l'état de mort cérébrale depuis qu'il la dirige.

On sait qu'il est président de l'amicale de la vallée. Mais lui, il ne sait pas que le Val de Villé n'est plus un canton. Qui plus est, il parle des "Maires de Villé". On est déjà mal servi avec celui qu'on a, qu'est-ce que ce serait si le contribuable devait payer plusieurs maires ? Pourvu qu'on n'arrive pas à la situation du Venezuela qui n'a que deux présidents...

Le 50ème anniversaire du collège de Villé serait une fête d'Alsace-Nature !

Depuis quelques jours, le programme "événementiel" de l'association Alsace-Nature (paru sur facebook notamment) comprend deux dates à prévoir dans la vallée de Villé :

- le 4 mai : le printemps de Bassemberg (tous les corbeaux du village sont-ils des amis d'Alsace-Nature qui se bat pour la défense de leurs nids ?)

- le 15 juin : le 50ème anniversaire du collège de Villé. lui aussi organisé et soutenu par Alsace-Nature ? ou quelqu'un veut-il "récupérer" cet événement qui concerne surtout les enseignants, les élèves et leurs parents, et les élus ? Après avoir eu "zéro participants inscrits" à leur réunion de Ste-Marie-aux-Mines concernant la déviation de Châtenois, Il faut bien se rattraper comme on peut. Surtout si l'un des dirigeants ambitionnait de devenir maire d'un village de la vallée en 2020 ?

Mais peut-être vont-ils aussi déposer un recours au tribunal administratif contre la construction de ce collège, édifié après la guerre sur d'anciens jardins et vergers ? Peut-être obtiendront-ils même la démolition des bâtiments, ce qui ne serait pas pour déplaire à quelques jeunes cancres de fond de classe.

Enfin notons que toutes ces festivités seraient ravitaillées par l'excellent vin de montagne d'Albé. Le fournisseur (lui aussi membre d'Alsace-Nature ?) doit être le seul ravi de la publicité (gratuite ?) qui lui est faite à l'occasion de sa journée "portes ouvertes".

- Voir ci-dessous la copie d'écran de la page facebook d'Alsace-Nature (page supprimée par leur auteur après la parution de ce message) : 

alsacenature

Posté par jl boehler à 03:56 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 7 avril 2019

La réunion budgétaire a été avancée... d'une demi-heure.

Enfin du concret pour les finances villoises ?

dettes3

On avait peur que la réunion du conseil municipal de Villé soit encore reportée ! Eh bien non ! elle est même avancée de 20 h à 19h30 le lundi 8 avril ! C'est que tout va bien ? A voir.

Toujours est-il qu'après la dernière réunion de commission, le maire aurait enfin mis au point un projet de budget pour 2019. Tient-il la route ? ça c'est une autre histoire.

De plusieurs sources concordantes, j'ai pu obtenir quelques informations assez déroutantes. Ainsi, rien que pour l'atelier communal, le déficit prévisionnel se situe à 120.000 €, pour lesquels le maire envisage un prêt supplémentaire. Rien que ça ! Alors que la commune est déjà bien endettée, il envisage pour ce montant un prêt-relais (un de plus) de ce montant sur une durée de 3 ans où il n'arrivera à payer que les intérêts : histoire de laisser un beau bébé de dette à son successeur ?

Autre dossier inquiétant : la fibre optique. Le montant à verser avant 2020 par la commune est de 70.000 € pour terminer les travaux et la commercialisation. Rappelons qu'au départ la fibre optique était prévue pour 2015, et que d'autres communes ont payé leur quote-part depuis 2013 ! Et à Villé, personne ne sait, pas même le maire, comment la commune va régler cette facture. On croit rêver.

Et tout ça ne dit pas comment régler les dettes déjà annoncées ! Question à se poser : qui aura le courage de reprendre le poste de premier magistrat aux élections de 2020 ? Pour l'heure le contribuable ne s'inquiète que pour la fiscalité 2019 à être votée lundi soir : à quelle sauce d'imposition sera-t-il mangé?

Ordre du jour

1) Affectation du résultat du compte administratif 2018.

2) Vote des taux de fiscalité directe locale pour 2019.

3) Budget primitif de la commune pour 2019.

4) Affectation du résultat 2018 et budget primitif 2019 du lotissement "pommiers 2".

5) Contrats d'assurance des risques statutaires.

6) Convention de participation prévoyance.

7) Renouvellement d'un emploi à durée déterminée sous forme de C.A.E.

8) Convention cadre de mise à disposition de personnel contractuel par le service interim du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Bas-Rhin.

9) Convention pour l'installation d'un noeud de raccordement optique et de deux sous-répartiteurs optiques.

10) Divers.

11) Communications du maire.

dettes5

Posté par jl boehler à 04:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 1 avril 2019

Des poissons jaunes manifestent dans le Giessen !

Y en a marre de bouffer de l'huile de vidange !

poisson

Il fallait s'y attendre. La pollution des eaux du Giessen n'est pas du tout du goût de ces truites vagabondes dont certaines sont retrouvées "sur le dos, ventre en l'air" (pour une sieste éternelle) par les promeneurs de la piste piétonne qui longe le ruisseau !

Face aux pratiques d'un ferrailleur international autocasseur, face au silence des pêcheurs et face à l'inertie de la comcom et de la mairie de Villé, les truites survivantes ont décidé de prendre leur destin en main, et de manifester devant les bouches d'égoûts provenant de l'usine textile voisine.

poisson2

Elles seront habillées exceptionnellement d'un gilet jaune, certaines pouvant même être entièrement peintes dans cette nouvelle couleur de la contestation.

Elles invitent tous les humains de Villé et des environs à manifester à l'entrée de l'usine, coiffés d'un bonnet jaune visible au loin. Les poissons rouges des bocaux peuvent également être peints en jaune par leur propriétaire et pourront se joindre aux truites sauvages. Le rendez-vous de tout ce beau monde est fixé au lundi, 1er avril à 10h01 au pont de la rue de Breitenau. Pour une fois, les lignes de pêche seront interdites !

poisson3

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 31 mars 2019

Crise financière à la commune de Villé ?

Face à des comptes pas clairs, le maire reporte encore une fois la réunion budgétaire du conseil municipal.

crise1

Déjà pour l'approbation des comptes administratifs 2018, la séance avait dû être reportée. Et finalement, l'approbation de ces comptes, à la fois pour la gestion de la commune et celle du lotissement "Les Pommiers" où rien ne bouge au niveau de la vente des terrains, s'est passée sans trop de problèmes dans une réunion menée à la vitesse de l'éclair. On pouvait donc penser encore une fois que tout allait bien pour madame la marquise.

Certes on savait, selon un compte-rendu de presse, que 60.000 € avaient déjà été prélevés, qui devraient être remboursés en 2019. Mais voilà que, selon certains, ces remboursements s'élèveraient au moins à 240.131,88 €. Pour une bourgade qui compte près de 1000 foyers fiscaux, voilà qui représente près de 250 € à payer avant même qu'on puisse envisager des projets pour l'année 2019, déjà bien entamée. Un beau désordre !

Evidemment, comme par hasard, dans un courrier adressé aux conseillers municipaux, monsieur le maire rejette la faute sur d'autres : "En l'absence d'éléments concernant les dotations, les subventions et les offres relatives à certains travaux ...". Là il incrimine en vrac l'Etat (c'est de bonne guerre, surtout quand on sait dans quel parti politique il a ses amis), les subventions (eh bien voyons ! la conseillère départementale ne siège-t-elle pas aussi au conseil municipal en étant élue sur sa liste majoritaire ?), et les entreprises qui seraient en retard de fournir leurs devis.

Reculer pour mieux ... plonger ? 

Monsieur le maire oublie en annullant la réunion du 1er avril (et ce n'est pas un poisson) que les jours sont comptés pour transmettre le budget prévisionnel à l'administration préfectorale. Sommes-nous au début d'une crise financière et politique à Villé ? Et le premier magistrat n'est-il pas en train de reculer ... pour mieux plonger ? Wait and see. 

On peut comprendre qu'un particulier puisse jouer avec ses finances au point de se trouver dans le rouge ! On ne peut l'accepter de ceux qui jouent avec l'argent des contribuables !

Ah ! quand même une bonne nouvelle de dernière minute ! La réunion du conseil municipal serait refixée (provisoirement ?) au lundi 8 avril à 19h59. A moins, qu'une fois de plus, tout n'aille pas encore bien chez madame la marquise.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,