vendredi 4 août 2017

Enlèvement d'un opposant vietnamien à Berlin

Les méthodes du KGB ne sont pas mortes

vietnam

Trinh Xuan Thanh était autrefois un homme d'affaires prospère et un haut dignitaire du Parti Communiste vietnamien. Il a dirigé une filiale de la compagnie pétrolière Petrovietnam, et des entrées à un niveau élevé au sein du ministère du Commerce et de l'Industrie. Mais depuis le 16 septembre 2016, la police vietnamienne le recherchait avec un mandat d'arrêt.

Exclu du Parti !

Il y a un an, il a été déchu de son mandat de député et Tanh a dû restituer toutes ses médailles et les primes qui y étaient affectées. Plus tard il a été exclu du Parti Communiste. Les autorités lui reprochent des faits de corruption. Il lui est reproché d'avoir été "irresponsable et négligent". Il aurait réalisé pour 145 millions de dollars de détournements vers les Etats-Unis.

Agé de 51 ans, Tanh a fui en Allemagne où il a obtenu l'asile politique. Le 23 juillet 2017, il a été enlevé. Des hommes armés, devant appartenir aux services secrets vietnamiens, l'ont entraîné vers une voiture dans les allées du Tiergarten en compagnie d'une vietnamienne, et l'auraient emmené à l'étranger.  Cette dernière, blessée à un bras, a été retrouvée dans un hôpital de Hanoï.

Grave incident diplomatique

Le gouvernement allemand a rappelé tous les représentants des services de renseignement vietnamiens leur enjoignant de quitter le territoire allemand dans les 48 heures. Mardi, 1er août, le ministre des Affaires Etrangères Markus Ederer a convoqué l'ambassadeur du Vietnam. Mercredi, 2 août, le porte-parole du Foreign Office a déclaré que l'incident était "une violation sans précédent du droit allemand et du droit international". 

En effet, en marge du sommet du G-20 à Hambourg, la délégation vietnamienne, conduite par le premier ministre Nguyen Xuan Thanh, avait affirmé publiquement que Tanh a été arrêté à Hanoï, ce qui est tout simplement impossible.

14 000 vietnamiens à Berlin

Près de 90 000 vietnamiens vivent aujourd'hui en Allemagne, dont 14 000 à Berlin. Une forte communauté est également établie dans les districts de l'est (Lichtenberg, Marzahn-Hellersdorf). Ceux-ci vivent discrètement et redoutent les représailles dûes à la conduite de leur gouvernement.

tiergarten_strasse_17_juni

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 14 janvier 2016

Concours de la chanson francophone au Vietnam

Vainqueur : Hua Thanh Tu

vietnamienne

La finale du concours national de chanson francophone s’est déroulée le 5 décembre à l’Institut français de Hanoi (L’Espace) avec la participation de neuf candidats. Si le jury de présélection avait choisi dix candidats finalistes, Mac Mai Suong (Hanoi), actuellement en République de Corée, a dû se désister.

Les neuf candidats restants sont passés à tour de rôle pendant plus d’une heure. À l’issue de ce qui s’est apparenté à un véritable concert, le jury de la finale a attribué le premier prix à Hua Thanh Tu, 23 ans et étudiante à l’École supérieure des arts de Hanoi.

D’après Pierre-Yves Turellier, attaché de coopération éducative de l’ambassade de France du Vietnam, et l’un des organisateurs du concours : «Il s’agit du premier concours national de la chanson francophone organisé par l’ambassade de France au Vietnam. Le but est de diffuser non seulement la richesse de la chanson francophone mais encore la richesse de la langue».

Eva Nguyên Binh, conseillère à la coopération et à l’action culturelle de l’Ambassade de France au Vietnam, membre du jury de la finale et du comité d’organisation, a de son côté déclaré que le niveau des neuf finalistes était«très élevé» et que ces derniers étaient «extrêmement talentueux».

Posté par jl boehler à 02:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

lundi 11 janvier 2016

Tensions entre Chine et Vietnam

"Guerre froide" entre deux pays communistes

vietnam1

Un petit avion qui fait un atterrissage forcé sur une île désertique vietnamienne, y a-t-il de quoi fouetter un chat ? On pourrait à la limite parler de tempête dans un verre d'eau si l'incident ne s'inscrivait dans une ambiance de conflits d'intérêts économiques de longue date.

Toujours est-il que Hanoï a adressé des protestations à Pékin qui les a rejetées, à propos de l'atterrissage d'un avion chinois sur un récif disputé de mer de Chine méridionale, en affirmant que l'appareil s'était posé en territoire chinois, et non vietnamien. Un "vol d'essai" a atterri sur le récif de "Fiery Cross", a déclaré samedi soir Hua Chungying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué posté sur internet.

Le Vietnam revendique également la souveraineté de ce récif de l'archipel des Spratleys. Mais la Chine a commencé en 2014 des opérations de remblaiement pour aménager sur ce récif situé à un millier de kilomètres de la province de Hainan, dans le sud de la Chine, une piste de 3000 mètres. Le Vietnam avait déjà vivement protesté contre l'atterrissage d'un appareil chinois, estimant qu'il s'agissait d'une violation de sa souveraineté.

Des responsables vietnamiens ont par ailleurs indiqué qu'ils avaient demandé à Pékin d'enquêter sur le naufrage d'un bateau de pêche vietnamien percuté par un bateau chinois présumé vendredi, à une soixantaine de milles de l'île de Con co, dans la province de Quang Tri. Les 11 membres d'équipage du bateau ont pu être secourus. 

Vietnam

Chine et Vietnam continuent de s'opposer à propos des îles Paracels et Spratleys en mer de Chine méridionale ainsi que sur les droits d'exploration pétrolière et de pêche dans les eaux contestées. L'installation d'une plateforme pétrolière chinoise dans des eaux disputées près des Paracels avait provoqué en 2014 au Vietnam les émeutes antichinoises les plus violentes depuis des décennies, poussant Pékin à évacuer des milliers de ses ressortissants.

La guerre économique entre les deux pays fait rage, de nombreuses entreprises occidentales quittent même la Chine pour s'implanter au Vietnam plus attractif. Même l'un ou l'autre groupe du Centre-Alsace, implanté en Chine, vient d'ailleurs de "délocaliser" chez le voisin vietnamien.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,