mercredi 7 février 2018

RN 59 à 80 km/h

La RN59 à la télévision du Val d'Argent. Les infos du du 19 janvier 2018.

A voir : Télévision du Val d'Argent

80

Posté par jl boehler à 00:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 7 janvier 2017

RN 59 Sécurité : assemblée générale

Un nouveau comité se met en place

couarail

L'association RN 59 Sécurité, en sommeil de puis 2010, va reprendre son activité à l'initiative de nouveaux membres. L'assemblée générale aura lieu samedi, 14 janvier à 15 h 00  au bar associatif "Le Couarail" à Rombach-le-Franc (au 67, rue du général de Gaulle). Tous les riverains et usagers de cette route dangereuse du Val d'Argent, du Val de Villé, du Centre-Alsace sont invités.

Ordre du jour

1) Mise en place du nouveau comité. Selon les statuts, le comité peut comprendre jusqu'à 21 membres. 

2) Election du Bureau (président, vice-présidents, secrétaire, trésorier, assesseurs).

3) Les dernières informations concernant l'avancée du dossier RN 59 et les transports collectifs dans nos vallées.

4) Les propositions de l'association.

5) Actions à envisager : distribution de tracts, rencontres avec les élus, manifestations, réunions publiques.

6) Divers

Posté par jl boehler à 18:04 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 2 décembre 2016

La SNCF privatise dans le Val d'Argent

Vers le démantèlement du service public des transports dans nos vallées !

Merci, Macron !

SNCF

 

"C'est officiel ! Le groupe Transarc va opérer pour une durée de 5 ans sur la ligne TER Sélestat - St Dié-des-Vosges avec la société Kristinatours. Il faut donc recruter une douzaine de conducteurs dans ce secteur !"

C'est en ces termes que la société Transarc annonce sur sa page facebook une des plus mauvaises nouvelles pour les vallées d'Alsace-Centrale. La ligne TER Sélestat - Saint-Dié va disparaître du paysage des vallées au profit de lignes privées qui fonctionneront non en faveur des voyageurs qui perdront les avantages accordés par la SNCF (billets à  prix réduits, etc...) mais en faveur des intérêts de groupes privés. 

Les conducteurs licenciés  auront priorité pour une embauche chez Transarc, mais perdront très certainement leur statut de fonctionnaire, voire une partie de leur salaire. Licenciements : 12, embauche : 12, où est le recrutement ?

Quant aux horaires, ils seront décidés par le nouveau concessionnaire, non selon les besoins des habitants des vallées, mais selon les meilleurs bénéfices de Transarc, dont le nouveau siège est à Dijon, et dont l'un des principaux actionnaires est l'allemand Flixbus, lié à l'action qui enregistre un gros flop : "Les bus de Macron" ! Et si les habitants ne trouvent plus un service TER adapté, que deviendra la circulation sur la RN59 ? Encore plus dangereuse.

On se demande où les élus ont la tête pour ne pas voir arriver ce gros pataquès.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 20 décembre 2015

RN 59 : le temps des motions inutiles

Les élus se réveillent ... pour se contredire

indien

Décidément, les élus du Centre-Alsace et de nos vallées vosgiennes savent réagir lorsqu'il le faut. Après avoir exigé pendant des années au sein de l'AMV (association des élus du massif vosgien) la baisse des tarifs du péage du tunnel de Sainte-Marie-aux-Mines, les voilà qui exigent le report de cette baisse qui doit intervenir incessamment. 

Comble ! ils souhaitent un réaménagement du tronçon Val de Villé - Lièpvre, alors qu'ils n'ont pas même sourcillé lorsque ce projet a été retiré du dernier Contrat de Plan Etat - Région, que leur chef Philippe Richert a signé sans les consulter. Il est vrai que depuis dimanche, il prétend avoir compris le message des électeurs et en tiendra compte. On peut donc se demander pourquoi cette motion ne lui est pas adressée. 

rn59

Comble aussi lorsqu'ils demandent une réglementation pour le franchissement des cols et l'interdiction faite aux poids-lourds de grand transit de remonter les vallées, réglementation qui existe déjà. D'ailleurs, faut-il vraiment faire une fixation là-dessus lorsqu'on sait que le grand transit représente à peine 12% du trafic des poids-lourds et qu'il s'agit de faire passer tous les camions dans le tunnel pour le rentabiliser ?

Comble enfin lorsqu'ils semblent ignorer que le projet de contournement de Châtenois ne sera pas réalisé selon les plans de la DUP (déclaration d'utilité publique) arrêtée par le Préfet, mais restera à 2x1 voies. Heureusement encore une fois, Philippe Richert, qui l'a annoncé à Alsace-Nature mais visiblement pas aux élus locaux, a promis dimanche dernier de changer de politique.

Mais au fait ? ces élus savent-ils que nous faisons maintenant partie d'une grande région appelée ACAL ou Grand-Est et qu'ils auraient pu se concerter avec les élus vosgiens ? Sommes-nous sûrs que Philippe Richert lui-même ait assimilé cette notion ?  C'est vrai que l'Etat aurait pu garder le Centre-Alsace comme grande région avec des élus appelés les "Hans im Schnockeloch".

  • NB : ci-dessus, un extrait des DNA du 19/12/2015

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 14 décembre 2015

Diffamation : retour à l'envoyeur

Un ancien maire pris à son propre jeu 

diffamation

Le 29 novembre 2012, je publiais un article sur ce blog intitulé Vous avez dit "diffamation". L'affaire se passait à Lièpvre, où l'ancien maire annonçait à son conseil municipal qu'il portait plainte contre un blogueur de sa commune. Mais pendant qu'il faisait cette déclaration fracassante, le blogueur, après plusieurs convocations à la gendarmerie, recevait un courrier du procureur de la république qui lui annonçait que la plainte était classée "sans suites". Autrement dit, la belle requête du maire de Lièpvre atterrissait dans un panier à papier du côté du tribunal.

Patatras, pour le maire qui avait réussi à faire de la publicité pour son opposant, au point qu'en 2014, le maire, battu aux élections municipales, se retrouve conseiller d'opposition, et le blogueur premier adjoint du nouveau maire.

Au  dernier conseil, ce dernier présente un projet de règlement intérieur. L'ancien premier magistrat s'y oppose pour un soupçon de "diffamation". Juste retour de manivelle pour cet ancien maire si prompt à aller en justice ? 

De façon générale, beaucoup de blogueurs ont eu affaire aux petits potentats locaux qui ont peur de perdre un peu de pouvoir face à l'expression libre des blogs et qui espèrent assécher financièrement leurs auteurs. Et en même temps, ils font payer leurs propres frais de justice par la commune, donc le contribuable. Il n'en reste pas moins vrai que la plainte en diffamation reste très souvent l'arme du petit politicien faible, qui ne fait peur à personne. (ci-dessus extrait des DNA du 12/12/2015 concernant le CR du conseil municipal de Lièpvre).

meme_pas_peur

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 29 avril 2015

Déjà des républicains à Colmar

burger

Bertrand Burger est un chef d'entreprise de la zone de Bois l'Abbesse à Lièpvre. Il a souvent fait beaucoup de bruit : récemment lors de la campagne des municipales de Colmar, plus anciennement par des lettres ouvertes à propos de la RN 59. Il souhaitait même manifester à ce sujet, mais n'a jamais rassemblé personne. Elu "divers droite" avec des membres de l'UMP, il vient de démissionner du conseil municipal de Colmar, un an tout juste après y avoir fait son entrée comme tête de liste d’un groupe d’opposition. Broyé par ce qu'il appelle le « système Meyer » ? Il aurait été attaqué par plusieurs élus de la majorité sur son « manque de courage, de compétence, de constance. » Deux élus de son groupe, Pierre Ouadi et Nejla Brandalise, tous deux cadres de l’UMP, ont fait sécession. Ils créent leur propre groupe d’opposition : les Républicains. Un ordre venu de Sarkozy pour empêcher le maire Meyer, en froid avec beaucoup d'UMP, dont le nouveau président du conseil départemental du Haut-Rhin Eric Straumann, de revendiquer ce titre ?

Posté par jl boehler à 00:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 16 décembre 2014

Val d'Argent : contre l'exode rural

Les associations de parents d'élèves du Val d'Argent communiquent :

Rendez vous mardi 16 décembre à 17h30 parking cuisines SCHMIDT LIEPVRE, nous sommes TOUS concernés.

Venez avec parents, amis, grand parents, cousins.... Mobilisez vous en nombre.

Venez avec une valise ou un sac à dos , une lampe de poche ou une lanterne et préparons nous à l'exode...

ob_57df0b_ex10806348_10205284052839421_836558180

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 21 janvier 2014

Chaton : le naturel revient au galop

pfnq

Les voeux du Val d'Argent se terminent ! Et pas de n'importe quelle façon ! Car le conseiller général Christian Chaton avait décidé de sortir le bazooka pour se resituer sur le terrain qu'en fait il n'a jamais quitté : l'extrême-droite. Rappelons que Christian Chaton est un ancien du PFN (parti des forces nouvelles, qui regroupait surtout au début des anciens de l'OAS) où, malgré son devoir de réserve en tant qu'officier de l'armée, il collabore au journal "Espace nouveau", du FN (Front National), du MNR (Mouvement National Républicain) du dissident Bruno Mégret, d'Alsace d'Abord, pour arriver à l'UMP qui est venue le soutenir à ses voeux en la personne de la sénatrice Catherine Troendlé.

fn1__1_

Et le voilà à tenir un discours pour lequel même Marine Lepen l'aurait viré, pour propos outranciers. Songez, les ministres deviennent "les vedettes du gouvernement". Visés : Christiane Taubira (on aurait tendance à dire "évidemment, il fallait s'y attendre"), Vincent Peillon et surtout Manuel Valls, traité de "Grande gueule, petits bras !" Le président de la République : "un paresseux qui a encore le temps de faire du scooter dans les rues de Paris." Bref un discours très politique où il ne manque que la quenelle ! et qui fait comprendre à l'auditoire d'où viennent les difficultés des vallées !

 

Logo_MNR

Puis, après avoir évidemment remis en cause les régimes sociaux, il s'en prend aux immigrés venus du Mali, d'Afghanistan, d'Egypte, de Somalie, des Balkans, de Centrafrique, et il en passe (c'est vrai il a oublié les Roms) et qui viennent jusque dans nos campagnes. Même la presse, émanation selon lui du CAC40, en prend pour son grade, elle qui ne lui donne pas assez la parole, semble-t-il ! Aujourd'hui il a pourtant une page qui doit tant lui plaire qu'il va l'apprendre par coeur.

 

ADA_AVATAREvidemment, le redécoupage cantonal ne lui plaît pas. Le nouveau canton est coupé en deux par la "ligne bleue" des Bagenelles au Taennchel ! Il risque en réalité de ne pas être réélu, ce que sa pudeur amène quand même à ne pas mettre en avant. Lui qui voulait s'allier à la conseillère générale du Val de Villé pour fusionner les deux cantons du Centre-Alsace. Le NON des Alsaciens au referendum a heureusement arrêté ce risque d'arrivée de l'extrême-droite dans notre vallée, ce risque que notre naïve élue départementale n'avait pas vu venir.

 

siteon0__1_

Enfin, contrairement à son ami député UMP Antoine Herth, Chaton ne s'attarde pas sur la fusion Alsace-Lorraine, pour laquelle Herth ressent encore les dégâts causés par la bataille de Scherwiller en 1525 qui a vu les mercenaires lorrains massacrer des milliers de paysans alsaciens. Chaton l'ex-militaire de carrière lorrain préfère se taire plutôt que de vexer le paysan bas-rhinois ou même le député des vignes ribeauvilloises Christ. Question à trois sous : pourquoi les élus républicains de tous bords démocratiques assistent-ils encore à ce genre de spectacle? Vite Valls, viens interdire les voeux de ce Chaton en 2015 qui sont une atteinte à la paix dans les chaumières !

 

chaton

Faut-il s'étonner après de tels discours haineux en guise de voeux pour la nouvelle année, que tous les ans, lors de manifestations et marches néo-nazies en Allemagne des bus passent dans le Centre-Alsace et nos vallées pour transporter des jeunes vers ces lieux ? 

  • A lire aussi : 

    chuch

    chaton_chuch

valquiri

Posté par jl boehler à 13:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 8 janvier 2014

Dans le Val d'Argent, les voeux valent de l'or !

mortier

C'est connu, les voeux du Nouvel An des maires du Val d'Argent à leurs concitoyens sont d'un rituel bien rôdé. d'abord, parce-que les élus des quatre communes sont invitées pour se faire dire les quatre vérités par le maire organisateur ! De vrais skuds interceptés par le destinataire qui ne pouvant répondre de suite, attend son tour de voeux dans son village pour renvoyer un obus encore plus corsé ! C'est que dans le Val d'Argent, les élus s'entendent bien ! Et cette année, malgré l'interdiction préfectorale des gros pétards, il en arrive déjà avant les voeux tirés au mortier, car n'oublions pas, 2014 est une année électorale, donc de réglements de compte ! Le Val d'Argent n'a plus rien à envier à Marseille.

Le calme règne certes encore à Rombach-le-Franc, malgré la présence de l'ex-FN et nouvel-UMP, le conseiller général Chaton, qui n'est pas encore remis de sa veste municipale de 2008, et du président de la communauté des communes Fréchard. A Sainte-Marie-aux-Mines aussi, le silence est de mise bien qu'une liste de gauche organise des réunions constitutives par quartier. Mais on le sait, quand la gauche doit intégrer des écolos, les discussions s'éternisent sur des détails. Surtout lorsqu'il s'agit de parler de RN 59, de tunnel, de couloirs à camions, d'axes économiques, alors que certains préfèrent parler uniquement de vertes prairies  et d'agréables promenades dans la nature.

A Sainte-Croix-aux-Mines, par contre, les projectiles volent déjà, bien sûr pas très haut encore, juste en-dessous des ceintures ! Ainsi dans cette commune, on déroge à ces habitudes centenaires (datant certainement de la Révolution Française) pour lancer la campagne électorale avant même le passage du Père Noël. Ainsi, l'industriel retraité Claude Schmitt, autrefois adjoint au maire de Sainte-Marie-aux-Mines, change de localité ! Ouf ! Claude Abel, le maire de Sainte-Marie, a eu chaud ! car Claude Schmitt descend d'une famille où l'on est maire de père en fils. Pourquoi d'ailleurs des élections, dans les dynasties la succession va de soi. Pour le moment, on ne sait pas beaucoup de l'orientation politique de sa liste, si ce n'est que la maire sortante ne l'a pas invité sur la sienne. Ce qui a dû avoir le don d'exaspérer cet important personnage issu de la noblesse post-révolutionnaire. Evidemment, les propos du candidat ont eu le don de fâcher la maire sortante, qui, pour répondre aux affirmations de son concurrent, n'hésite pas à exposer son bilan de 13 ans de magistrature. Et certainement comme bien d'autres élus, elle va expliquer qu'elle se présente pour un troisième mandat car elle n'a pas réussi à finaliser tous ses projets ? Elle pourra ainsi mener une "éco-campagne" en réutilisant ses vieux tracts.

Mais la commune, où l'approche des élections, provoque en général des ondes sismiques d'importance, c'est Lièpvre ! Demandez aux anciens maires Naudo, Munier ou Couderc, ils vous en parleront ! "Tellure" aurait dû se situer dans cette commune ! Et cette fois, les secousses seront terribles ! Songez, le premier adjoint Pierrot Hestin s'oppose au maire Jacquy Mouginy ! La bataille aurait débuté à propos d'un stand de tir ! Intéressant, non ? Et le Pierrot, l'homme le plus populaire de l'avant-vallée argentifère, en vieux lion rugit dès qu'on le taquine ! Les critiques du maire, et de son nouvel homme fort Christophe Panzer, ont le don de lui faire sortir les crocs lors des points divers du dernier conseil. A propos du stand de tir : "Tous les bâtiments accueillant du public sont soumis à vérification et une remise en conformité est obligatoire ! Le stand de tir en fait partie !" Et d'expliquer que le maire, responsable de la sécurité, a signé tous les devis des travaux ! Alors, où est le problème ? Peut-être qu'on n'ose aborder de "vrais sujets" ? D'abord, le maire a dans son équipe un jeune aux dents longues et le vieux lion s'est mis au travers de son chemin aux dernières élections à la présidence de la communauté des communes ! Impardonnable ! Christophe Panzer, deuxième sous-calife à la mairie ambitionne ouvertement de devenir premier sous-calife, en attendant le califat ! Et surtout, il vise la califat intercommunal tenu par l'éternel maire de Rombach-le-Franc, qui n'a encore rien dit ! Le vieux lion Pierrot aurait dû se souvenir que l'habitude du maire de Lièpvre est, à chaque élection, de virer ses meilleurs amis de sa liste, comme par exemple le blogueur Denis Petit qui a mis son blog en veille depuis le 1er mai 2013 et qui visiblement attend son heure ! Quand deux lions seront unis pour le dévorer, comment le maire s'en sortira-t-il ?

Sûr, les voeux des maires dans la vallée vont être des poches de venin bien distillé, surtout à Lièpvre !

Posté par jl boehler à 06:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

lundi 30 décembre 2013

Val d'Argent : après Ste-Croix, voilà Lièpvre

vieuxlion

On vous l'avait dit ! Le Val d'Argent va connaître une campagne de voeux pour 2014 EXPLOSIVE ! Après les échanges aigre-doux via la presse à Sainte-Croix-aux-Mines, voilà que le ton monte à Lièpvre où l'éternelle cheville ouvrière et premier adjoint Pierrot Hestin, fâché d'avoir été "oublié" pour la confection de liste du maire sortant, rugit dans les brancards ! Peut-être faut-il y voir une réaction à l'autoproclamation du 2ème adjoint Panzer (un  deuxième sous-calife qui veut devenir premier sous-calife ?) Il est vrai qu'à Lièpvre on est habitué aux joutes hautes en couleur (Naudo-Munier en 1977, Couderc-Ruff en 1989 étant restées les plus célèbres). Suite et détails à un de ces jours.

Posté par jl boehler à 01:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,