vendredi 4 janvier 2019

Trente migrants dans le froid à Strasbourg

Un campement de migrants, en majorité des Albanais demandeurs d’asile, est apparu depuis mi-décembre dans un coin du parc de la Bergerie, dans le quartier de Cronenbourg.

migrants2Un nouveau campement de migrants, en majorité des Albanais demandeurs d’asile, s’est constitué dans le parc de la Bergerie, dans le quartier de Cronenbourg à Strasbourg. Un groupe d’une trentaine de personnes s’est installée, sous des tentes et des abris de fortune. La douzaine de familles inclut des enfants en bas âges, les plus petits ont 2 ans et 3 ans.

Le froid et les conditions d’insalubrité leur procurent de nombreux problèmes de santé, notamment pour les enfants qui souffrent de rhumes et de bronchite selon les moments. Les associations d’aide aux migrants tentent de leur venir en aide et les médecins notent fréquemment des problèmes de santé psychologiques comme des dépressions, des décompensations de dépression… Une des jeunes filles a eu de graves problèmes d’infection de l’oreille et a dû être hospitalisée en urgence au CHU de Hautepierre.

Pour se chauffer dans la journée, les migrants utilisent des palettes qu’ils font brûler. Mais leur approvisionnement s’est tari, si bien qu’ils utilisent désormais des pneus, dont la combustion est très polluante et génère de nombreuses nuisances d’odeurs et de fumées dans le quartier. Selon le collectif D’ailleurs nous sommes d’ici, la Ville de Strasbourg est informée de la situation mais l’hébergement d’urgence est une compétence de l’État.

Cependant, de nombreuses personnes parmi celles qui se sont installées à la Bergerie ont vu leur demande d’asile refusée, et ne peuvent donc pas accéder au dispositif d’accueil des demandeurs d’asile, qui est de toutes façons saturé. Ils peuvent faire l’objet d’une reconduite à la frontière en plein hiver. Le collectif d’aide au camp de la Bergerie a étudié les statuts des familles présentes et déposé des recours devant la justice administrative lorsque cela est possible. Le collectif demande aux autorités de surseoir à l’examen de leur situation juridique pour immédiatement mettre à l’abri ces familles. (selon "Rue 89 Strasbourg")

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 8 décembre 2018

Les travaux du GCO

Vinci camoufle les engins pour ne pas éveiller l'attention des écologistes anti-GCO.

gco

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 4 juillet 2018

Faites entrer l'accusé

Jacques Plumain, le fantôme de Kehl

Faites entrer l'accusé Le 19 janvier 2001, deux automobilistes ont une violente altercation sur un parking commercial de Strasbourg. L'un d'eux, Jacques Plumain, ancien militaire devenu vigile, sort un sabre et blesse grièvement son opposant. Immédiatement arrêté, il est condamné à douze ans de prison en septembre 2003. Dès les premiers mois de détention, Plumain est confondu pour les meurtres de trois femmes, survenus de l'autre côté du Rhin, à Kehl, et une tentative d'assassinat sur une quatrième. Acquitté pour celui de Hatice Celik, il est condamné en avril 2006 à la prison à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 20 ans pour les meurtres de Gisela Dallman et Ursula Brelowski. 

Posté par jl boehler à 06:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 21 février 2018

Réforme de la SNCF : deux gares du Grand-Est bientôt privatisées ?

A l'heure où se prépare une grande "bataille du rail" entre l'Etat et les syndicats, Monopoly, à son tour, publie une nouvelle version France de son jeu. A la place des gares Montparnasse et Saint-Lazare, on trouve les gares de Strasbourg et de Metz. Vous allez donc pouvoir acheter ces deux gares de l’Est de la France.

monopoly_france___plateau_3513357_1024x574

Acheter une gare dans le Grand Est, c’est maintenant possible. Le nouvelle version du jeu Monopoly, fait honneur à la France et à ses régions. Le nouveau plateau imaginé par la société Hasbro permet d’acheter des gares du Grand Est : Strasbourg et Metz. Pour seulement 200 millions en argent Monopoly vous pourrez devenir l’heureux propriétaire privé de la gare de Strasbourg ou de Metz. La gare de Metz avait été élue dernièrement la gare la plus belle de France.

Posté par jl boehler à 01:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 18 février 2018

Strasbourg : 20.000 Kurdes ont défilé

Les manifestants étaient venus de toute l'Europe et particulièrement d'Allemagne.

kurdes4

Environ 20.000 Kurdes​ ont défilé ce samedi à Strasbourg pour réclamer la libération de leur chef historique Abdullah Öcalan, emprisonné en Turquie, mais aussi pour protester contre l’offensive turque dans l’enclave kurde d’Afrine en Syrie.

Le défilé est parti en fin de matinée de la gare de Strabourg, sous la pluie et la neige. Agitant de nombreux drapeaux kurdes et d’autres à l’effigie de leur leader, les manifestants, venus de toute l’Europe et particulièrement d’Allemagne, ont rejoint en début d’après-midi, sous importante escorte policière, le quartier de la Meinau où un meeting est prévu.

Rappelons que les Kurdes ont combattu DAECH en Syrie et en Irak aux côtés des alliés occidentaux, et sont aujourd'hui réprimés par la dictature d'Erdogan. Les Kurdes espèrent le soutien de l'Union Européenne, et souhaitent que notamment Macron sorte de l'ambiguïté à leur égard.

kurdes1

kurdes2

kurdes

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 29 octobre 2017

Jupiter le fêtard

Quand le pape vient à Strasbourg il va à la cathédrale, quand des chefs d'Etat étrangers viennent à Strasbourg ils vont au parlement européen, quand Giscard vient à Strasbourg il va au restaurant "au boeuf" à Blaesheim, quand Chirac vient à Strasbourg il va à la winstub "chez Yvonne", et, c'est bien connu,

Quand Jupiter vient à Strasbourg, il va au

bunnysbar2

bunnysbar

 Apéro et karaoké

Un collègue de promotion de Jupiter à l'ENA raconte le passé de fêtard du Dieu du Capitole : "C'était beaucoup de dîners, d'apéros, à l'académie de la Bière. Il sortait, mais les boîtes de nuit, ce n'était pas vraiment son truc..." Alors c'était quoi son truc ? "Il n'hésitait pas à partager ses talents de chanteur. On s'est fait deux ou trois karaokés, notamment un à Strasbourg qui s'appelait le Bunnies, vraiment bas de gamme, mais très sympa. Au programme de la playlist, "Que je t'aime" de Johnny Hallyday, mais aussi "Est-ce que tu viens pour les vacances ?" de David et Jonathan. "Pour moi, Jupiter aime plutôt Aznavour, Johnny... et De Gaulle ou Mitterrand en politique. La verticalité en musique et en politique se répondent ! Jupiter est le roi du karaoké et il a une connaissance encyclopédique de la chanson française".

bunnysbar3Sorties uniquement pour "oiseaux nocturnes"

bunnysbar1Nuits animées !

bunnysbar6Pas d'eaux minérales au menu !

bunnysbar4Le haut de gamme, svp

bunnysbar8Et encore un "spécial Capitole"

bunnysbar5Dernier verre avant la rentrée au petit matin !

bunnysbar7Conclusion !!!

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 17 octobre 2017

Le PS appelle à manifester

Sauvons le logement social !

logo_ps_social_e_cologie_bas_rhin

La fédération du Bas-Rhin du Parti socialiste dénonce le projet de loi de finances 2018 qui menace notamment le modèle français de logement social. En baissant les APL de 60 € pour les seuls locataires des logements sociaux, le gouvernement d’Edouard Philippe veut réaliser des économies sur le dos des ménages les plus fragiles.

La volonté du gouvernement contraint les organismes HLM à supporter cette diminution sur leurs ressources propres provoquant une dégradation significative de la production de nouveaux logements mais aussi de leur capacité de rénover les immeubles existants.

 Dès 2018, l’accès au logement des plus modestes de nos concitoyens en sera rendu plus difficile, avec de surcroît une lourde conséquence sur l’emploi dans le secteur du bâtiment.

 La fédération du Bas-Rhin du Parti socialiste appelle ses militant-es et sympathisant-es à participer, avec les organisations syndicales et associations, au rassemblement organisé mardi 17 octobre à 14 h 30, place Kléber à Strasbourg, pour sauver le logement social.

Ensemble, mobilisés-ées, il n’est pas trop tard pour infléchir les projets du gouvernement.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 13 octobre 2017

Sécurité du Parlement Européen et fermeture de piste cyclable

Les riverains manifestent leur désaccord

europe1

« Dans le cadre des travaux de sécurisation des bâtiments, réalisés en concertation avec les autorités françaises, des travaux de sécurisation des berges sont en cours », expliquait-on au service de presse du Parlement.

"Sous couvert de sécurité, le Parlement européen veut interdire le passage des piétons et des cyclistes le long du bassin de l'Ill (...) Les abords du du Parlement sont petit à petit bunkérisés, donnant de l'Europe une image de forteresse qui se coupe de ses citoyens", répond le communiqué des associations ADIL et Verlaüch, qui dénoncent une privatisation des quais.

La manifestation a rassemblé quelque 200 usagers (enfants, parents et retraités) de tout âge qui ont contesté bruyamment, face aux façades de verre du Parlement européen, avec des sonnettes, trompettes et sifflets "cette décision sans concertation", ont souligné des membres du collectif Verlaüch (groupe militant pour les déplacements sains à la Robertsau) et de l'ADIR (Association de défense des intérêts de la Robertsau)

La Ville : "Nous souhaitons que ces berges demeurent naturellement ouvertes" 

La Ville s'est saisie du sujet : trois adjoints Nicole Dreyer, adjointe de la Robertsau - Wacken, Olivier Bitz, adjoint du Conseil des XV, et Jean-Baptiste Gernet, adjoint en charge des mobilités alternatives, informent les manifestants, via un communiqué, que "la Ville est sensibilisée au projet de fermeture aux piétons et aux cyclistes des berges du bassin de l’Ill au niveau du Parlement européen, pour lequel l’Etat a formulé un certain nombre d’instructions".

La conclusion étant : "Pour notre part, nous souhaitons que ces berges demeurent naturellement ouvertes et accessibles, et que d'éventuelles fermetures pour raisons de sécurité soient parfaitement exceptionnelles et motivées. »

Posté par jl boehler à 00:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 18 juin 2017

Ouattara, président de Côte d'Ivoire, devant les députés européens

 Une semaine européenne du chef d'Etat le plus riche d'Afrique

Ouattara_Reconciliation_et_justice_1

Alassane Dramane Ouattara (ADO pour les intimes) vient de faire le tour de l'Europe : Paris pour y rencontrer le nouveau président Macron, Berlin pour participer au G20, Strasbourg pour s'exhiber au Parlement Européen. On peut se demander ce qu'il est venu faire. Son discours devant les députés européens est explicite :

1) Une aide militaire renforcée. Son pays est menacé par le terrorisme, semble-t-il. En réalité, son pays est miné par les mutineries qui menacent son pouvoir. Il faut absolument que l'armée française, voire les armées européennes, l'aident pour éviter un éventuel coup d'Etat. Après tout, Sarkozy l'avait déjà aidé à conquérir le pouvoir en 2011.

2) Une coopération pour un meilleur développement économique. Oui mais pour le bénéfice de qui ? Des Bouygues, Bolloré, Vinci and co, ou de la population ivoirienne qui vit dans la misère et le chômage ? Cela reste à voir. Lui qui évoque les inondations et le réchauffement climatique uniquement pour toucher un plus gros pécule qu'il ira faire fructifier dans une banque suisse, ce qu'attestent ses nombreux déplacements à Zürich ou à Genève. Lui qui ignore ce que corruption veut dire ?

3) La lutte contre l'immigration clandestine. Il évoque les dangers de la traversée de la Méditerranée. Il oublie simplement que tous ceux qui vivent dans la misère le lui doivent, alors même qu'il promet "l'émergence" de son pays avant 2020. Et que tous ceux qui quittent son pays l'ont fait pour fuir la guerre et le font pour chercher un monde meilleur.

4) Et comme gages, il atteste depuis 2011 d'une réconciliation nationale réussie. Sans blagues ! Alors que les opposants sont régulièrement emprisonnés, que les droits de l'homme sont bafoués. Mais pourquoi donc de nombreux ivoiriens réfugiés au Sénégal et au Ghana refusent-ils de rentrer chez eux ?

Et justement, pendant qu'il prononce ses très conventionnés discours à Paris, Berlin et Strasbourg, son peuple manifeste dans plusieurs villes, notamment à Abidjan ! Les paroles sont une chose, les réalités une autre !

Film Complet

Les marches de la colère en Côte d'Ivoire

19149209_1049587408478206_4062958408960155698_n

18485796_1431922933532465_5588040265408631792_n

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 2 mai 2017

Un tram symbole pour l'Europe

Depuis ce week-end, la ligne D du tram strasbourgeois relie la capitale européenne et la ville frontalière allemande de Kehl.

OK_Tram_Alain_Fontanel_620x310

Magnifique ! Depuis ce week-end, on écrit un nouveau chapitre dans les relations franco-allemandes. Si une ligne de tram entre la France et l’Allemagne n’a rien de révolutionnaire (il en existe, par exemple, entre Sarreguemines et Sarrebruck), l’ouverture de la ligne D qui relie Strasbourg et Kehl, constitue non seulement une symbolique formidable, mais un élément pratique dans la vie quotidienne pour les gens qui vivent sur les deux rives du Rhin. 

Bien entendu, ce tram n’a pas seulement vocation à véhiculer les Strasbourgeois qui viennent acheter du tabac en Allemagne, mais cette connexion rapide et confortable, permettra des échanges franco-allemands à tous les niveaux – les deux villes se rapprochent et tendent vers une véritable intégration.

Pour une fois, chose rarissime, ce projet d’infrastructure n’a pas connu de contestation, hormis une initiative citoyenne qui protestait contre l’abattage de quelques arbres sur le tracé, sans pour autant remettre en question le projet lui-même. Badois et Alsaciens se réjouissent de ce projet ambitieux qui présente en plus la particularité d’avoir respecté autant les délais que les budgets, ce qui est rarissime dans les projets publics.

Ce week-end, on fera donc la fête dans les deux villes, sur les nouveaux arrêts aménagés le long du tracé de la ligne D, au terminus « Kehl Gare », dans les villes. A cette occasion, la circulation sur la ligne D sera gratuite, avec comme seul bémol que la gratuité ne s’applique pas aux autres lignes. A tous les coups, il y aura des visiteurs allemands qui profiteront de cette découverte pour faire un tour à Strasbourg et qui se retrouveront verbalisés dans une autre ligne que la ligne D. Mais bon, cela fait aussi partie des réalités transfrontalières… (selon "Eurojournalist")

Posté par jl boehler à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,