mardi 20 septembre 2022

Récolte de canne à sucre à Moorea

La société HOTU FENUA, qui cultive des parcelles en agriculture biologique, vient de débuter sa campagne de récolte de la canne à sucre sur l’île de Moorea (voisine de Tahiti).

tahiti217 coupeurs, répartis en 4 équipes, sont déployés sur les 3 domaines (domaine Manutea, domaine Opunohu et domaine Kellum) couvrant une surface totale de 18 000 m².

32 000 litres de pur jus de canne devraient être ainsi obtenus après passage au moulin de la distillerie Manutea, ce qui permettra ainsi de produire l’équivalent de 5 400 bouteilles de rhum à 50 degrés.

Les coupeurs, en fonction du terrain et de leur dextérité, peuvent récolter jusqu’à une tonne chacun par jour. Cette récolte devrait durer 2 semaines.

La coupe est une opération minutieuse et éprouvante. Le travail doit être mené avec précision pour garantir la bonne repousse des rejets de la récolte suivante.

tahiti3

Posté par jl boehler à 06:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 29 août 2022

Les algues de Saint-Pierre et Miquelon

Depuis plusieurs jours dans l'archipel, un bureau d'étude effectue un état des lieux de la ressource en algues à Saint-Pierre et Miquelon.

miquelonDurant deux semaines, des repérages sont effectués à différents endroits de Saint-Pierre et de Miquelon afin d'étudier la ressource en algues. Objectif : cartographier les champs marins. Deux ingénieures sont venues sur le plateau de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère pour expliquer la démarche

Plusieurs méthodes réalisées

Grâce à une météo clémente, les zones d'études sont survolées en drone, assez près de la surface. C'est la société Geomatic Development qui est chargée de ce chantier. En parallèle, sur la partie marine, les ingénieures travaillent de concert avec la société Allen Mahé grâce à un dispositif photographique, qui est immergé. Une zone est déterminée afin de la cartographier très précisément. Puis dans un second temps, des transects - ou lignes - sont effectués  afin de repérer la "biomasse algale" mais aussi "des espèces", comme le relatent les deux ingénieures invitées sur le plateau de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère.

Ces méthodes permettent à terme une vision globale et complète pour déterminer la répartition et les quantités d'algues présentes dans l'archipel. Les conclusions des recherches seront présentées en septembre prochain.

Algoculture, filière d'avenir pour l'archipel ?

Utilisées dans l'alimentaire, la cosmétique ou encore le milieu médical, les algues sont un marché en pleine expansion et pèsent 15 milliards d'euros au niveau mondial.
Pour le moment, il est encore trop tôt pour savoir si celles présentes sur les côtes de Saint-Pierre et de Miquelon pourront à terme être intégrées dans une filière de production.
Ce qui est sûr c'est que plusieurs acteurs locaux et économiques s'y intéressent.

En mars dernier par exemple, cette plante aquatique avait été à l'honneur lors de la sixième édition de la semaine de l'emploi maritime. À cette occasion, la plateforme de recherche scientifique avait organisé une sortie sur le terrain à l'anse à Ravenel à Saint-Pierre, dans le but de sensibiliser les habitants aux différentes espèces présentes sur l'île.Une fois terminés, les prélèvements et résultats de la cartographie de l'archipel seront transmis à une entreprise métropolitaine qui déterminera la présence de molécules bioactives. Cette étape permettra de savoir dans quels domaines (pharmaceutique, cosmétique, agro-alimentaire...) les algues de Saint-Pierre et Miquelon peuvent être valorisées. (selon France.info)

miquelon2

Posté par jl boehler à 04:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 19 août 2022

Une jeune otarie soignée à Tahiti

Une jeune otarie a été retrouvée à Rurutu dans l'archipel des Australes mercredi 3 août 2022. Très affaiblie, elle a été envoyée à Tahiti le 5 août et prise à la clinique vétérinaire de Fariipiti. L'équipe soignante met tout en œuvre pour qu'elle puisse rejoindre la mer et retrouver ses congénères...

tahitiRetrouvée à Rurutu le 3 août dernier l'otarie blessée, amaigrie et déshydratée, avait été directement prise en charge par un habitant de Rurutu, membre du réseau local d’échouage (mammifères marins et autres espèces protégées) de Polynésie française, supervisé par la Direction de l’environnement.

Le 5 août, l'animal a ensuite été transféré en avion vers la clinique de Fariipiti, où les premiers soins lui ont été prodigués.

Le pronostic vital est toujours engagé mais l’animal semble reprendre des forces. Des analyses complètes sont en cours pour essayer de comprendre son état de santé actuel et la raison de son échouage. L'équipe soignante s'occupe de l'otarie, jusqu'à ce qu'elle puisse à nouveau nager et retrouver ses congénères...

Il s’agirait d’une otarie de Nouvelle-Zélande, Arctocephalus forsteri. Des analyses génétiques préciseront son espèce.

En dehors de son aire de répartition

Mi-juillet, c'est à Rapa aux Australes qu'une otarie s'échouait. L'association Mata Tohora pour la protection des mammifères marins de Polynésie, rappelait justement que, bien qu'elles ne fassent pas partie des espèces recensées en Polynésie, les otaries sont fréquemment observées ces dernières années : en août 2012, août 2016, juillet 2020, juillet 2021, juillet 2022 puis en août 2022 à Raivavae, Tubuai, Rurutu et Rapa dans l'archipel des Australes... Des dates qui coïncident toutes avec la période fraîche en Polynésie. 

Pourtant, la Polynésie ne convient pas vraiment au régime alimentaire des otaries, qui se nourrissent essentiellement de krill (petits crustacés des eaux froides) et de poissons-lanternes (Myctophidae). Or, l'océan polynésien est pauvre en krill, même s'il abrite néanmoins des poissons de la famille des myctophidae. (selon "Polynésie.1")

Posté par jl boehler à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 2 août 2022

Guadeloupe : front commun des habitants des quartiers du Gosier

Belle plaine, Grand Baie, Pliane, les habitants des quartiers du Gosier étaient réunis ce mercredi soir pour dénoncer les nombreux problèmes de la commune. Au moment où le maire doit être entendu par la justice dans le cadre d’une enquête préliminaire pour recel d’abus de biens sociaux, détournement de fonds et corruption active et passive, les administrés veulent plus que jamais se prendre en main.

gosierIls sont venus ils étaient là. Sur cette terrasse, des gens venus de partout du territoire de la commune du Gosier. Leur motivation, l'impression commune d'être des laissés pour compte de la commune et particulièrement de l'équipe municipale en charge des intérêts du Gosier.

Et précisément, l'un après l'autre, ils témoignent de tous ces maux qui font leur quotidien et cette impression générale de ne pas être entendus, de ne pas être défendus, de devoir faire chaque jour avec les moyens du bord.

Et comme un refrain qui se chanterait dans tous les quartiers sur le même air, c'est la question de l'absence de titre de propriété à laquelle beaucoup d'entre eux sont confrontés. Un vieux refrain qu'ils entonnent maire après maire, sans qu'aucune solution ne soit venue régler les choses.

Et comme un refrain qui se chanterait dans tous les quartiers sur le même air, c'est la question de l'absence de titre de propriété à laquelle beaucoup d'entre eux sont confrontés. Un vieux refrain qu'ils entonnent maire après maire, sans qu'aucune solution ne soit venue régler les choses.

Pourtant, sur cette terrasse de Belle Plaine, quelque chose est née ce mercredi soir. La certitude qu'à travers les sections de cette commune du Gosier, un courant de solidarité et une mobilisation commune devraient désormais porter leurs intérêts communs. (selon "franceinfo")

gosier1

Pourtant, sur cette terrasse de Belle Plaine, quelque chose est née ce mercredi soir. La certitude qu'à travers les sections de cette commune du Gosier, un courant de solidarité et une mobilisation commune devraient désormais porter leurs intérêts communs.

Posté par jl boehler à 05:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 23 juillet 2022

Qu’est-ce que le « taafien » ?

Une langue cocasse parlée dans les îles françaises du bout du monde !

Cette année, la France célèbre le 250e anniversaire de la découverte des îles Crozet et Kerguelen. Un monde d’outre-mer peuplé de manchots et où l’on cause le « taafien ».

kergu_lenQuel lien entre un manchot, un Breton du nom de Kerguelen et Bruno Fuligni, un historien d’origine strasbourgeoise ? Leur passion des terres insulaires. Pas les charmantes îles du littoral aux élégants volets bleus des douillettes résidences secondaires.

Non, leur trip, ce sont les cailloux perdus dans les lointaines latitudes de mers redoutables, les bouts de terre aperçus après des jours de mer, les rochers qui vous fracassent la coque des bateaux, vous abîment la vue à force de se planquer dans le brouillard et vous gèlent les poils de nez à coup de blizzard.

Le goût de l’aventure

Vu comme ça, ça ne fait pas rêver. Pourtant, ces îles, rien qu’à les épeler, c’est le goût de l’aventure au bout de la langue : Terres australes et antarctiques françaises. Ou les « Taaf » comme on nomme ces Territoires d’outre-mer composées des îles Crozet et Kerguelen, des îles Amsterdam et Saint-Paul, des îles Eparses et la terre Adélie en Antarctique.

Kerguelen, découverte en 1772

Revenons à notre trio. Ces côtes égarées au sud de l’océan Indien, où seul le manchot a élu domicile, c’est le finistérien Yves-Joseph de Kerguelen qui en découvrit une partie en 1772. 250 ans plus tard, c’est l’historien et écrivain Bruno Fuligni qui les raconte à travers un lexique savoureux du « parler taafien ».

kergu_len1

Voici quelques rudiments du Taafien, langue parlée par  le personnel des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) :

  • Bannette : couchette suspendue dans une cabine de bateau.
  • Bib : médecin du district
  • Bibou : médecin adjoint.
  • Biosécurité : procédure de décontamination visant à limiter l’introduction d’espèces allochtones invasives.
  • BLO : Bête à Longues Oreilles, pour ne pas dire «lapin» sur le bateau (tradition marine).
  • Bonbon : jeune éléphant de mer.
  • Cabane : abris de type refuge de montagne implanté dans les zones reculées des îles.
  • Chef de district ou CDD : représentant du préfet administrateur supérieur sur un district, il dirige la base.
  • District : nom donné aux 5 territoires des TAAF.
  • DZ : zone de décollage de l’hélicoptère (Drop Zone).
  • Echelle de pilote : échelle de corde suspendue à la coque du navire permettant de monter sur celui-ci.
  • Forum : salon-bar du navire.
  • Journal de bord : récit des passagers décrivant la rotation, sur le site des TAAF.
  • Manip : sortie sur le terrain.
  • Marduf : contraction de « Marion Dufresne », nom du navire ravitailleur.
  • OP : Opération Portuaire. Synonyme de rotation, elles sont au nombre de 4 par an dans les îles Australes. Tous les deux ans en moyenne, une OP a également lieu dans les îles Eparses.
  • OPEA : chargé des Opérations Extérieures Australes, il est le chef d’expédition et le coordinateur durant la rotation du Marion Dufresne. Autrefois, cet acronyme signifiait Officier Portuaire des Expéditions Australes.
  • Pacha : désigne aussi bien le Commandant d’un navire, comme le Marion Dufresne, que l’éléphant de mer mâle qui veille sur son harem de femelles.
  • Passerelle : salle de pilotage du navire.
  • Petite marie : désigne toute personne affectée au service en salle.
  • Pup : jeune otarie.
  • Rotation : exprime le trajet du Marion Dufresne II lorsqu’il part en expédition depuis La Réunion vers les terres australes (ou les îles Éparses) jusqu’à La Réunion, synonyme d’OP.
  • TAAF : littéralement Terres australes et antarctiques françaises, c’est une collectivité territoriale d’outre-mer possédant l’autonomie administrative et financière. Ses territoires sont les îles Éparses, les îles Australes et la terre Adélie.
  • Vie-Com : bâtiment regroupant la salle de restauration et le bar sur les bases.
  • VSC : Volontaire de Service Civique. Statut professionnel regroupant la plupart du temps des jeunes scientifiques. Anciennement VAT puis VCAT.

    kergu_len3

Posté par jl boehler à 01:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 19 juillet 2022

Terres australes

Quand deux Bretons découvraient Kerguelen et Crozet

crozetEn 1772, à quelques semaines d’intervalle, Marion du Fresne et Kerguelen de Trémarec, partis chacun de leur côté en expédition à la recherche du mythique continent austral, découvrent deux archipels, situés au sud de l’océan Indien.

Ce sont des terres fantasmées depuis l’Antiquité. Déjà les Grecs, puis les Romains, avaient émis l’hypothèse de l’existence d’une masse de terres situées aux confins de l’hémisphère sud, au-delà des territoires connus par l’Homme. Un continent austral qui équilibrerait symétriquement la masse des terres de l’hémisphère nord. « La Terra australis incognita continue de hanter les conceptions cosmographiques du Moyen Âge, pour apparaître finalement sur les cartes marines à partir de la Renaissance, sous la forme d’une vaste terre qui s’étend parfois du détroit de Magellan jusqu’à l’Australie », peut-on lire sur le site internet des TAAF, les Terres australes et antarctiques françaises.

crozet1

crozet2

Posté par jl boehler à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 18 juillet 2022

À Saint-Pierre et Miquelon, un village englouti demain ?

Menacé par la montée des eaux, le village de Miquelon pourrait bien être délocalisé plus en altitude. Marie Cormier, la vigie “En 1ère ligne” de l’archipel, vous explique la situation en 60 secondes.

spm3Le village de Miquelon est situé sur un banc de galets, ce qui le rend très vulnérable à l’érosion et aux submersions. Le problème ? L’une des nombreuses conséquences du changement climatique est l’élévation du niveau des océans. 

En 2050, dans même pas 30 ans, le niveau de la mer aura monté d’environ 50 centimètres à Saint-Pierre et Miquelon selon le pire scénario du GIEC… ce qui posera de sérieux problèmes à Miquelon. En 2100, c’est tout le village serait submergé. Et c’est notamment pour faire face à ce problème qu’il est interdit depuis quatre ans de construire de nouveaux logements dans le village.

Alors, l’idée de le délocaliser a émergé... Sauf que déménager un village entier n’est pas simple. Il faut prendre en compte les propositions de tout le monde, mais également prévoir un déplacement des monuments et des grosses infrastructures comme l’usine électrique ou l’aéroport. Des recherches sont donc actuellement en cours pour anticiper au maximum ces changements… 

Posté par jl boehler à 06:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 25 juin 2022

Estelle Youssouffa, députée de Mayotte

Estelle Youssouffa, 44 ans, l’ancienne journaliste est élue députée de la première circonscription de Mayotte.

youssoufaEntrée dans l’arène politique pour la première fois cette année, la présidente du collectif des citoyens, a fait une campagne offensive notamment à travers les réseaux sociaux et le porte à porte.

Mars 2018, Mayotte est bloquée du Nord au Sud et d’Est en Ouest. Le collectif des citoyens, pas encore divisé est en mouvement contre l’insécurité et c’est alors qu’apparait Estelle Youssouffa dans la scène publique mahoraise.

2019, le collectif est divisé en deux. Estelle Youssouffa devient la présidente d'un des collectifs, qui se structure en association.

Les membres du collectif arborent comme symbole un point noir levé et reprennent à leur compte le slogan Ra Hachiri "Nous sommes vigilants", la devise de Mayotte. Le ton est donné.

Estelle Youssouffa va mener une campagne en tenue traditionnelle. Un changement vestimentaire qui l’inscrit dans la droite lignée des combattantes de Mayotte Française.

Action coup de poing et franc-parler sont les méthodes du collectif des citoyens, notamment contre le gouvernement.

En octobre 2019, Emmanuel Macron, le président de la République est en visite à Mayotte.  Toute de blanc vêtue, et drapeau tricolore en cap, elle et son frère ont forcé un cordon de sécurité et se sont faits arrêtés pour troubles à l'ordre publique. Une image qui a va faire le tour des réseaux sociaux.

Estelle Youssouffa maitrise les réseaux sociaux, la communication, c'est son domaine. Ne parlant pas suffisamment bien le shimaoré, la candidate, Estelle Youssouffa n’apparait que vêtue du traditionnel salouva.

Estelle Youssouffa se surnomme "Députée poutou mgowa", pour dire qu’elle ne va pas manquer de piquant à l’assemblée nationale.

Une promesse que sans doute les électeurs ne manqueront de le lui rappeler, en tant que députée de Mayotte. (selon "Franceinfo")

youssoufa1

Posté par jl boehler à 07:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 13 juin 2022

Martinique : quatre séismes sous la Montagne Pelée

Entre le 3 et le 10 juin, l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique (OVSM) a enregistré au moins 4 séismes de type volcano-tectonique, dont 2 séismes de magnitude inférieure à 0.1. Ces séismes de faible énergie ont été localisés à l’intérieur de l’édifice volcanique entre 0.5-0.9 km de profondeur sous la surface. Cette sismicité superficielle de type volcano-tectonique est associée à la formation de micro-fractures dans l’édifice volcanique.

martiniqueDeux autres séismes ont été enregistrés avec une magnitude de 0.2 et 1.9, localisés respectivement à 8.6 et 13.5 km de profondeur sous la surface à environ 10 km de distance au sud-ouest et au nord-ouest du volcan. Ces séismes pourraient être associés à de la fracturation à l’intérieur de la plaque Caraïbe située sous l’édifice volcanique.
Aucun de ces quatre séismes n’a été vraiment ressenti par la population.

Deux zones de végétation détériorées

La zone de dégazage en mer à faible profondeur entre Saint-Pierre et le Prêcheur est toujours observée. L’IPGP (Institut Physique du Globe de Paris) a procédé à des prélèvements de fluides afin de contraindre l’origine de ce dégazage et d’évaluer sa relation éventuelle avec le système hydrothermal de la Montagne Pelée.
Une extension de deux zones de végétation détériorée situées entre le Morne Plumé et la rivière Chaude a été constatée lors de survols héliportés réalisés le 9 février et le 5 mai avec le soutien du Dragon 972, et confirmée par analyse d’images satellitales et d’un drone (survols du 11 mai et 7 juin).
Le niveau d’alerte reste en vigilance jaune.

Posté par jl boehler à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 24 mai 2022

Les frelons attaquent en Guadeloupe

Depuis quelques jours, ils font parler d'eux. Arrivés probablement avec des produits agricoles importés, les frelons semblent désormais établir leurs quartiers en Guadeloupe. Plusieurs essaims ont été remarqués à Saint François et même au Moule. S'il ne s'agit pas pour autant de céder à la panique, il faut tout de même prendre des précautions notamment par rapport aux animaux domestiques qui peuvent en être les victimes.

frelonLes frelons sont bien en Guadeloupe. Melissa Bellaire n'est pas prête de l'oublier. Propriétaire de sept chiens, elle vient d'en perdre deux à cause d'une attaque de frelons. Son mari présent à ce moment-là n’a rien pu faire pour les défendre puisqu'il s'est lui-même fait attaquer par ces insectes qu’il prenait pour des abeilles.

Avisé, le vétérinaire n’a rien pu faire et la jeune femme n’arrive toujours pas à s’en remettre.


Melissa Bellaire propriétaire de chiens

Cabinet de vétérinaire
 

Et Melissa n'est pas la seule à s'en plaindre. Depuis quelques jours cette vétérinaire reçoit régulièrement des appels de propriétaires qui sont particulièrement inquiets.
Et la nouvelle de la mort des deux chiens de Mélissa n'est pas pour les rassurer. Bien au contraire.

 Maud Montigny vétérinaire

Des précautions d'usage malgré tout bien dérisoire face à une attaque de frelons. Tout au plus elle contribuera à les éloigner des lieux de vie. Mais la situation doit aussi interpeller les pouvoirs publics pour qu'ils agissent afin de freiner l'expansion des colonies de l'insecte et peut être même, les éradiquer. 

Mélissa elle s'est donnée un nouvelle mission : faire passer le message pour que les frelons ne fassent plus de victimes en Guadeloupe. (selon "Francetvinfo")

Posté par jl boehler à 05:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,