jeudi 2 novembre 2017

Nadine Morano conseillère de Macron ...

... pour sauver la chrétienté !

morano

Les déclarations de Nadine Morano sont fréquentes et toujours amusantes. Alors que les Constructifs ont été officiellement exclus des Républicains, mardi 31 octobre, Le Point explique dans sa version abonnée que la députée européenne aurait tenu à prévenir Emmanuel Macron de la fourberie de cette frange dissidente du parti de droite.

"Vous savez, ils nous ont trahis, ils vous trahiront ", aurait ainsi déclaré Nadine Morano au président Macron. "Ne vous inquiétez pas, j'en suis conscient...", aurait même répondu le chef d'État français à son interlocutrice, qui n'a décidément pas sa langue dans sa poche. En atteste sa déclaration, ce mercredi 1er novembre sur France-Info, sur sa volonté d'inscrire dans la Constitution les "racines chrétiennes " de la France. Jupiter le dieu païen à la tête d'un empire chrétien ?

Deux trahisons en deux jours et pas exclue des Républicains. Il faut être Nadine pour le faire.

Posté par jl boehler à 01:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 19 mai 2012

Encore Nadine Morano !


Napoleons_retreat_from_moscow
"Je ne suis pas sûre que ce soit un très bon signe qualitatif pour les femmes." Sur RTL vendredi 18 mai, Nadine Morano a fustigé le nouveau gouvernement et notamment la nomination de Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du Gouvernement et ministre des Droits des femmes. Pour une sombre histoire de burqa ! Nadine-la-Pucelle ne s'est pas encore aperçue que l'élection présidentielle était terminée et que le dernier carré de la garde impériale s'est rendu !

Posté par jl boehler à 00:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 8 octobre 2011

Presse : Nadine Morano, bonne élève de Sarkozy

morano_0AUDIENCE INHABITUELLE hier devant le tribunal correctionnel de Nancy où la ministre de la Formation professionnelle et de l’apprentissage poursuivait notre journal pour un article intitulé « Caprice », paru dans notre édition de Nancy du 22 mars dernier. Il s’agissait d’un « billet » d’humeur comme le relève le président Formet, évoquant le témoignage d’une Nancéienne dont un proche, employé de l’aéroport de Rome, faisait état d’un retard à l’embarquement sur un vol Air France où la ministre, en voyage privé avec sa mère et sa fille traitées en VIP dans le salon d’honneur, aurait demandé l’embarquement de ses bagages en cabine au moment des contrôles de sécurité.

Le président interroge l’auteur, Christophe Dollet. « J’ai été informé de cette affaire par une copie de mail qui était adressée à deux amis. Mon premier souci a été de me renseigner sur la fiabilité de ce témoignage qui émanait d’une personne, conseillère municipale de la majorité de M. Rossinot et honorablement connue à Nancy. Ses informations étaient plausibles et convaincantes ». Cette lectrice évoque aussi ses fréquents voyages en Italie où en famille, on parle de Berlusconi, mais aussi de Nadine Morano. « J’ai vérifié l’information auprès d’un contrôleur aérien, qui m’a indiqué qu’il y avait un quart d’heure de retard et auprès d’un délégué syndical d’Air France que ce retard était lié à l’embarquement dans l’espace VIP » reprend notre journaliste, fort de ses 30 années d’expérience.

Christophe Dollet qui a différé son billet de cinq jours laissant passer les élections cantonales, éclaire la plainte de la ministre par cette confidence : « J’ai travaillé avec de grandes figures politiques comme MM Seguin, Chevènement, Poncelet ou Forni. J’ai écrit plus de 4.000 billets dans ma carrière, sans le moindre souci. Jamais, je n’ai été confronté à une telle violence, à une volonté de me nuire et de me détruire professionnellement ».

e Thibaut, avocat de la ministre absente de l’audience, estime que sa cliente est suspectée d’avoir « bénéficié d’un avantage indu alors que l’accès VIP est un usage. Elle conteste avec force tout prébende ou autres avantages ». L’avocat rapporte que Nadine Morano est « peinée et blessée, car les temps changent, et ce qui était acceptable il y a 20 ans ou faisait rire voici 10 ans, peut effectivement ternir l’image des politiques. Or si l’avion a eu du retard, c’est du fait de la reconduite à la frontière de deux clandestins. Le fait donc d’attribuer le retard à un caprice de Nadine Morano est une interprétation subjective particulièrement grave ». Estimée par Nadine Morano à 15.000 euros de dommages et intérêts.

« UNE MANIÈRE DE DIRE : TAISEZ-VOUS ! »

Les temps changent en effet car là où dans les affaires de diffamation, la plupart des substituts de permanence dans les audiences correctionnelles s’en remettent « à l’appréciation » ou à la « sagesse » du tribunal, pour cette audience, le procureur Morey s’est déplacé en personne. Pour requérir 1.500 euros d’amende et affirmer « qu’un journaliste doit être en mesure d’apporter la preuve de ce qu’il avance ». Dans ce cours magistral d’une demi-heure, le parquetier estime que le journaliste ne peut être crédité que du droit d’informer et de l’absence d’animosité. C’est-à-dire deux des quatre principes juridiques de la bonne foi, mais le magistrat écarte les deux autres, « l’enquête sérieuse et la prudence ». Il appuie aussi sans mollir la plainte ministérielle de cette formule : « Attribuer le retard de l’avion à un caprice constitue un élément objectif de l’atteinte à l’honneur et à la considération ».

e Vohmann, avocat de L’Est Républicain enchaîne derrière « un parquet qui agit sur ordre », et pointe d’emblée l’enjeu du procès : « ce dossier touche à la démocratie et à la liberté d’informer car Mme Morano qui est pourtant ultra-médiatique et a le cuir dur, a mis en œuvre les grands moyens. J’espère que ce n’est pas une tentative d’intimidation de la presse que l’on estime insuffisamment docile, une manière de dire aux journalistes : taisez-vous ! » M eVohmann égrène ensuite les plus récentes affaires où Nadine Morano a défrayé la chronique, la demande de visite de sa fille en VIP au Louvre, révélée par le Canard Enchaîné ou le licenciement au Printemps de Nancy d’une vendeuse dont elle s’est plainte à la direction. À chaque fois, il y avait des témoins. À Rome, l’atmosphère du « caprice » présumé était plus feutrée. L’avocate du journal a écrit à Air France qui n’a pas communiqué ses comptes rendus. En revanche, la ministre les a obtenus. Et son avocat les produit. Le rapport du chef d’escale d’Air France codifie le retard de l’avion. Deux chiffres apparaissent le 86/03 pour l’embarquement de ressortissants expulsés et sur la même ligne le code 16. Et dans la nomenclature des procédures, cela signifie «traitement VIP ». M e Vohmann estime donc que Nadine Morano, « tellement persuadée que personne ne pourrait apporter la preuve », a « voulu mettre au pas M. Dollet et son journal à sa botte ». Décision en délibéré le 4 novembre prochain.

Alain DUSART ("L'Est Républicain" du 8/10/2011)

Posté par jl boehler à 11:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 1 juin 2011

Les coups de sang de Nadine Morano

nadine-morano-intox200712112180991Nadine Morano, ministre de l'apprentissage et de la formation professionnelle, sait soigner son image et faire parler d'elle ! Elle est très forte dans ce domaine ! Rappelons-nous sur ce blog :

Nadine Morana refuse la publication de sa photo .

C'est aussi elle qui a transmis directement à la Chancellerie les propos d'un magistrat de Nancy plutôt critiques vis-à-vis de la politique judiciaire lors de la rentrée du tribunal. C'est aussi elle qui, rentrant dans un bar de Neuves-Maisons (près de Nancy), voyant des personnes fumer dans l'établissement, s'est empressée d'appeler la gendarmerie ! Et la voilà qui recommence : se déplaçant en privé, avec quand même un garde du corps (payé sur fonds publics ou privés ? à votre avis ?), qu'elle remarque des caissières du grand magasin, et entend en dressant très fort ses oreilles des paroles déplacées à son égard ! Et la voilà qui s'empresse d'aller pousser son coup de gueule à la direction. L'employée est licenciée ! Devant le scandale qui se profile, elle s'empresse de communiquer qu'elle n'est pour rien dans ce licenciement ! Saint Nicolas, protégez-nous des coups de sang de votre servante, qui, sans les conséquences dramatiques pour les personnes concernées, relèveraient de l'humour !

 

 Interview par Valérie Richard. Vidéo de Richard Malenfert (Est Républicain) 

Posté par jl boehler à 11:31 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 25 janvier 2011

Nadine Morano ne veut pas la publication de sa photo

nadine«  J’exerce mon droit à l’image. Plus jamais vous ne me prendrez en photo, c’est fini », s’énerve Nadine Morano. Samedi après-midi, dans une des salles de l’espace Montrichard à Pont-à-Mousson, tous les regards convergent vers la secrétaire départementale de l’UMP 54 et ministre de l’Apprentissage, venue dévoiler avec sa famille politique les investitures pour les cantonales. En face de la ministre excitée, un reporter photographe d’un quotidien local. La cause de la colère non contenue de la ministre ? La parution, le jour même, d’une photo la représentant lors de sa cérémonie de vœux à Toul. Nadine Morano n’aime pas l’image publiée. Surtout, chuchotent des mauvaises langues en coulisses, la présence discrète d’un double menton. Au bout de trois quarts d’heure de conférence de presse, l’adrénaline n’est toujours pas retombée car au moment de la photo finale, la secrétaire départementale s’autoproclame photographe en chef. Elle orchestre le placement des différents protagonistes pour le cliché de groupe avant de lancer au photographe un sonore «  vous pouvez y aller ». Puis Nadine Morano interdit aux rares candidats UMP présents de se faire tirer le portrait de façon individuelle. Deux courageux passent outre. Un motif d’exclusion ? (article paru dans "Le Républicain Lorrain" du 24/1/11)

burqa_style_gowns_muslim_womens_apparel___

Seule photo autorisée de Nadine Morano,

sous réserve qu'on ne lui parle pas en verlan,

comme elle l'a elle-même demandé

aux femmes qui portent la burqa.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,