vendredi 7 juin 2019

Lundi de Pentecôte à Elzach : la fête des moulins

Rien ne résiste à la force de l'eau !

moulin

Encore une journée festive et culturelle chez nos jumelés  d'Elzach, comme on en voit trop peu dans la vallée de Villé. C'est ainsi que ce lundi de Pentecôte 10 juin, à l'occasion de la fête allemande des aciéries, les organisateurs de l'Elztal et du Simonswald mettent en avant l'histoire de leurs sept moulins.

Un circuit de visites est prévu avec des présentations d'activités d'autrefois à chaque moulin, pouvant intéresser des plus jeunes aux plus âgés: 

- au Simonswald, le chemin du moulin est réservé à des expositions (lieu de sciage aux moulins de Kronen et du château).

- au moulin du Schwanenhof : divertissements par la chorale du Haslachtal.

- au moulin du Pfaffhaus : moulin à huile.

- au moulin Hammerschmiede (forge) de l'Oberprechtal.

- et ce ne sont là que les plus importants ! Et c'est le Musikverein Trachtenkapelle Siegelau qui fournit la restauration et les boissons. Un chapiteau est prévu en cas d'intempéries.

Une journée récréative et instructive comme on aimerait aussi  en voir chez nous. Au fait, qui sait combien il y avait de moulins à Villé et dans la vallée (bientôt un article à ce sujet sur ce blog)?

Posté par jl boehler à 01:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 23 mai 2019

Encore une grande fête à Elzach et rien à Villé

La "Stadtmusik Elzach" vous invite du 24 au 26 mai !

elzach2

Cette fois encore, la "Stadtmusik" organise son festival devant le décor historique de l'église et des remparts de la ville. Le coup d'envoi du vendredi soir sera marqué par un concert en plein air sur le thème "Rock an der Mauer". Le groupe "Rackets" de Hornberg créera l'ambiance à partir de 20h50.

Le samedi 25 au soir, "Coverband Route 66" proposera le meilleur des divertissements avec un répertoire de la chanson classique aux rock & pop modernes.

Le dimanche 26 est réservé aux cuivres et aux fanfares, et les concerts commenceront à 11h30 avec la "Trachtenkapelle Biederbach", puis le "Musikverein Nimburg-Bottingen", la clique des pompiers de Schiltach , et enfin le groupe traditionnel de Bollschweil qui clôturera la journée à 19h00.

Des invitations seraient arrivées dans les bourgs jumelés d'Elzach à l'intention des populations. Du côté de Villé, on n'en aurait pas vu la couleur. Il est vrai que là, l'état végétatif de la municipalité serait prévu jusqu'en mars 2020.

elzach

122606103_f_3_2_w_932

Posté par jl boehler à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 23 avril 2019

"Naturpark Markt" à Elzach le 28 avril

Le dimanche 28 avril, la ville d'Elzach et le parc naturel du sud de la Forêt-Noire invitent au premier marché des parcs naturels cette année. Le marché commence à 11h et dure jusqu'à 17h.

elzach

Les marchés des parcs naturels sont plus qu'un marché de producteurs ordinaires avec leur gamme de produits régionaux, de délices culinaires et d'artisanat. L'accent est mis sur les spécialités de fromages, le pain au feu de bois, le sirop d'herbes fait maison et bien plus encore. Les visiteurs du marché peuvent obtenir des informations directement des producteurs sur les produits et leur production. Cela leur donne un aperçu du paysage culturel local. 
A 14 heures, il y aura un tournoi Cego dans la salle de sport et des animations musicales. Un programme pour enfants sera organisé tout au long de la journée. L'équipe du parc naturel présente également ses travaux. Des informations sur les animaux sauvages de la Forêt-Noire ou sur les herbes sauvages locales complètent le programme. L’objectif des marchés des parcs naturels est le soutien des entreprises paysannes et de l’artisanat traditionnel.

elzach3Quant à la participation villoise à ce marché dans la commune jumelée, sera-t-elle meilleure qu'en 2011 après un certain "jeu de l'oie" ?

Posté par jl boehler à 09:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 3 avril 2019

Forêt Noire : les élus locaux perdent la trace de la fibre optique

Les municipalités de la Forêt Noire envisagent de créer un réseau de fibres optiques. Mais même les conseillers de district expérimentés ne savent pas comment le projet va se poursuivre. La communication du district est fortement critiquée.

fibre_optiqueDans le district d'Emmendingen (dont fait partie la commune d'Elzach jumelée avec Villé), un réseau de fibres optiques doit être mis en place - mais comment, à vrai dire, presque personne ne semble le comprendre. Même les maires expérimentés admettent ouvertement qu'ils ne savent pas quand et où utiliser Internet haut débit. Les politiciens locaux critiquent le district et Zweckverband pour leur politique d’information. L'administrateur de district ne veut pas en rester là.

"Quand les premiers citoyens sont-ils maintenant réunis? Je ne comprends pas cela", a déclaré Franz-Josef Winterhalter (Free Voters). Il n'était pas seul dans sa question lors de la récente réunion de la commission des affaires économiques, des transports et de l'environnement.

Auparavant, Alexander Schmid, le responsable de la large bande du district, avait décrit l’évolution de l’Internet rapide. Il s’agissait d’une conférence plus technique, axée sur les moyens compliqués d’obtenir un financement - et non sur ce que les membres du comité avaient espéré. "La question qui fait bouger les gens est la suivante: quand allons-nous être en ligne?", a déclaré Klaus Vosberg (CDU).

Plusieurs personnalités politiques locales très expérimentées ont pris la parole lors de la réunion et se sont plaintes plus ou moins ouvertement du manque d'informations sur le déploiement du haut débit. « Il y a un vrai manque de communication. Ici à Titisee-Neustadt, nous ne savons rien », » dit Leopold Winterhalder (vert). Henrik Tritschler (FDP) a dit qu'il était « déçu par la présentation. Mais je suis soulagé que les autres ne savent pas plus que moi ». Le thème Internet est régulièrement soulevé. Les grandes zones sont mal desservies. "Je ne sais pas quoi dire aux gens", a déclaré Rudolf Gwinner (FDP).

Selon la conseillère de district Dorothea Störr-Ritter, le développement de la fibre optique est une tâche extrêmement complexe. Du point de vue financier, le district pourrait avoir de la chance.Il devrait être possible d'obtenir un financement pouvant atteindre 90%. "D'autres districts ont été plus rapides, mais tous les financements n'étaient pas encore en place. Ils n'ont pas pu en bénéficier." a déclaré Störr-Ritter.

L'administrateur de district montre à quel moment les premières données seront transmises. Seulement, le processus est juste très compliqué. "La réponse que tout le monde veut lire ne peut pas être, à partir du jour X, il y a un accès rapide à Internet - ce n'est pas si facile." Elle parle la "malédiction du premier numéro". Dans la présentation, Schmids indiquait également à quel moment certaines parties du réseau pourraient être mises en service. "Cela suggère 2020", a-t-elle déclaré lors de la réunion. Mais on n'est sûr de rien.

info

Posté par jl boehler à 05:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 14 décembre 2018

Magie de Noël à Elzach

Au Kurpark Oberprechtal

weihnachten

Le marché de l’avent et des artistes à Oberprechtal ouvre les 15 et 16 décembre 2018 aux portes du parc des expositions. 

De nombreux exposants offrent leur savoir-faire à acheter dans le couloir de pause de l'école primaire. Confitures, chocolats, bonnets, écharpes et chaussettes tricotés, vêtements pour enfants, bijoux et décoration de Noël, ou une fiole "à pourcentage élevé" - il y en a pour tous les goûts! 

Les clubs locaux offrent le meilleur pour votre bien-être physique. Les maisons en bois décorées de Noël sur le champ de foire offrent un charme particulier. Rencontrez beaucoup de gens sympas à Feuerzangenbowle, vin chaud et punch pour enfants. Profitez des gaufres, des gâteaux enflammés, des soupes chaudes et bien plus encore, de ce que les clubs locaux offrent à la consommation.

Le marché de l'Avent est encadré musicalement par les élèves du Musikverein et le choeur de l'église catholique de l'Oberprechtal. 

Le dimanche, les hôtes Oberprechtäler vous attendent à la Festhalle avec un déjeuner typique de Baden. Dans l'après-midi, réchauffez-vous avec une tasse de café et un morceau de gâteau dans le hall. 

Pour les plus petits, le "chemin de fer" populaire est prêt à partir. En outre, ils sont autorisés à cuire eux-mêmes le pain populaire près du grand feu. 

Le marché a lieu dans le parc des expositions et dans le hall de pause de l'école primaire d'Oberprechtal. Début : Samedi: 17h00 - Dimanche: 11h00 -

Posté par jl boehler à 04:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 30 décembre 2017

Des randonneurs photographient un loup en Forêt Noire

loup

Des touristes ont vu et photographié lundi un loup à proximité de la commune de Vöhrenbach, située dans le district de Fribourg-en-Brisgau. Une analyse des clichés réalisée par l’Institut de recherche et d’expérimentation forestières de Fribourg a permis de confirmer que l’animal état bel et bien un loup, a déclaré un représentant du ministère de l’Environnement. Les vacanciers ont pris les photos depuis leur voiture, alors que le loup traversait tranquillement la route en direction de  Titisee-Neustadt avant de disparaître dans un fourré.

«Tant que les loups n’ont pas trouvé de territoire adéquat, ils se déplacent en permanence et parcourent de grandes distances », a précisé le ministère. Par ailleurs, on ignore pour le moment s’il s’agit du même animal qui a tué trois moutons en novembre à Bad Wildbad (arrondissement de  Calw) et des cervidés en décembre à Simmersfeld (arrondissement de Calw) et Bad-Rippoldsau-Schapbach (arrondissement de Freudenstadt).

loup1

Posté par jl boehler à 01:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 6 novembre 2017

Glyphosate : interdit en Bavière, autorisé en Forêt Noire

L'interdiction bavaroise vient des laiteries

bade

En Bavière, les laiteries du "Berchtesgadener Land" viennent d'interdire à leurs agriculteurs d'utiliser le glyphosate. Ce groupement, qui rassemble des exploitations de taille moyenne, prend ces mesures au moment même où le comité de l'Union Européenne reporte toute décision à ce sujet. Et en même temps, le groupement laitier de Forêt Noire, basé à Fribourg-en-Brisgau, critique la décision bavaroise, disproportionnée semble-t-il, tout en recommandant d'éviter autant que possible les herbicides. Quelle cacophonie !

Indépendamment de cela, les structures pastorales de Forêt Noire sont différentes de celles du Berchtesgaden Land. N'étant composées que de prairies, la lutte contre les mauvaises herbes est moindre.

Différents moyens de réduction des mauvaises herbes

Caroline von Ehrenstein, responsable du département marketing de "Schwarzwaldmilch", a évoqué le mélange des terres vertes et de terres arables comme un argument contre l'interdiction du glyphosate. Elle préconise l'utilisation d'herbicides uniquement dans les cas de nécessité absolue. En Bavière, l'interdiction d'utiliser le glyphosate depuis le mois d'octobre a été bien ressentie car le produit était de toutes façons peu utilisé. Le BLDC (Bechtesgadener Land Dairy Cooperative) souhaite malgré la généralisation de l'interdiction du glyphosate.

Posté par jl boehler à 01:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 23 mai 2016

La Bundeswehr entraîne ses forces spéciales dans le parc national de la Forêt Noire

Une présence qui fait de plus en plus de mécontents

bundeswehrDepuis 20 ans, la Bundeswehr est régulièrement présente dans le Parc National de la Forêt Noire, et souvent jusqu'à deux fois par an. Oui, mais voilà, les visiteurs du parc voient de plus en plus d'un mauvais oeil cette présence. Les soldats et les véhicules chenillés ne collent pas à l'image d'une zone de tranquillité. Il semblerait que l'état-major de la Bundeswehr et le commandement des forces spéciales en soient conscients et cherchent une autre solution.

Le représentant des forces spéciales se défend cependant des reproches émis par des randonneurs. Les engins chenillés restent toujours sur les chemins forestiers et ne laissent guère de traces au sol. Les militaires marchent par petits groupes le long des sentiers.

Malgré tout, l'administration du parc envisage d'interdire ce lieu aux manoeuvres militaires.

Posté par jl boehler à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 23 août 2015

Les producteurs de lait de Forêt Noire craignent pour leur existence

Nombreux sont les producteurs laitiers du pays de Bade du sud et de Forêt Noire qui ont les nerfs à fleur de peau. Le prix du lait obtenu à la traite a baissé très brutalement de 28%. Ils craignent maintenant pour leur existence.

milch

 Et ce n'est pas seulement en Forêt Noire qu'on observe cette tendance, mais dans toute l'Europe fédérale. Les responsables des syndicats agricoles exigent une réorganisation du marché laitier. Le BDM (Bundesverband Deutscher Milchviehalter) appelle d'ailleurs à des manifestations dans tout le pays.

Selon le BDM, il manquait déjà aux producteurs laitiers  0,10 € par litre l'année dernière, avant la chute brutale actuelle. Pour plus de clarté, le prix obtenu en 2014 était de 0,42 €/litre, il est maintenant de 0,30 €. Et encore, c'est en Forêt Noire que les éleveurs obtiennent le plus grand montant ! Et déjà en 2009 et 2012, ils avaient protesté contre la baisse du prix du lait en déversant leur lait dans  le Rhin.

Pour l'instant, la seule offre faite par le gouvernement Merkel est la réduction de la production de lait. Pour le BDM, le retour à la politique des quotas, qui vient d'être abandonnée au mois d'avril dernier, n'est évidemment pas une solution.

Le BDM a reçu un accueil favorable auprès du ministère de l'agriculture du Bade-Würtemberg, dirigé par "die Grüne", qui prône un réajustement de la polititique agricole de toute l'Union Européenne. Le lait doit pouvoir s'exporter dans toute l'Europe et même au-delà. Beaucoup d'enfants, à travers le monde, manquent de lait. Le responsable du BDM reconnaît : "Il ne voit pas à travers l'Europe la moindre volonté politique de régler les problèmes agricoles." En Allemagne le lait, en France la viande de porc...

Posté par jl boehler à 00:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 2 décembre 2014

Une réfugiée syrienne raconte son odyssée

asile

Nisrin vient de Syrie. En 2011 elle a été forcée de fuir son pays pour un long voyage vers l'Europe, craignant pour sa vie. Elle est actuellement hébergée dans la maison Friedrich, en Forêt Noire à Sankt-Blasien (près du Feldberg et du Schluchsee). Elle vit là, avec son époux, ses 3 enfants, et 60 réfugiés, depuis huit mois. Sa famille et elle-même, régulièrement menacée de mort et torturée, n'avait que le choix de partir. Elle est arrivée à Sankt-Blasien après un long périple qui l'ont menée au Liban, en Espagne, en Suède, puis à nouveau en Espagne, puis enfin en Allemagne.

"Tout était bien en Syrie" dit Nisrin. "Il y avait des emplois, des logements, de l'argent. Chaque famille avait de quoi vivre, personne n'avait à souffrir de la faim. Et les différentes religions (musulmans, chrétiens, bouddhistes, Alwai et autres) vivaient en paix et se respectaient." Nisrin avait étudié la finance et l'informatique. Elle avait aussi appris l'anglais qu'elle enseignait dans une école secondaire. Son mari travaillait, sa mère s'occupait des deux enfants. Tout avait changé avec l'arrivée des chiites. Les femmes, les enfants, les vieillards ont été opprimés.

Un jour en 2011, Nisrin est allée à son école. Mais beaucoup de ses élèves étaient absents pour participer à une manifestation. Le lendemain, elle a appris que trois d'entre eux avaient été fusillés. Le même jour, la police est venue à l'école et a accusé Nisrin d'avoir encouragé les étudiants à manifester. Elle a été arrêtée. Pendant dix jours, elle a été torturée, blessée avec du verre brisé, sa peau brûlée avec des cigarettes. Lorsque son mari a appris où elle était enfermée, il a pu racheter la liberté de Nisrin pour 10000 dollars à la condition que la famille quitte le pays. Sinon, elle sera condamnée à mort et exécutée.

La famille est donc partie au Liban avec le risque à tout moment d'être renvoyée en Syrie. Au bout d'un mois, un passeur leur propose de les emmener en Europe pour 30000 dollars. Et c'est ainsi qu'elle est arrivée en Espagne. Mais là, le passeur a appris que la Scandinavie donnait plus de facilités d'accueil. Arrivés en Suède, leur demande de réfugiés politiques est rejetée et ils sont renvoyés en Espagne au bout de cinq mois. Et ceci, malgré la grossesse de Nisrin.

En Espagne, la situation était terrible : la famille a vécu dans une petite chambre avec trois autres réfugiés. C'est là que Nisrin a accouché. La nourriture fournie était immangeable. La famille vivait avec 50 € par mois. 

Grâce à la recherche sur internet, Nisrin a appris que les réfugiés de Syrie étaient acceptés en Allemagne. Il y a huit mois, la famille est ainsi arrivée dans le manoir de Sankt-Blasien. Elle attend toujours ses papiers de résidence. Nisrin est déprimée, et elle est décidée à ne pas retourner en Espagne, où les conditions de vie sont infectes. Et ici, elle et son mari sont dans une maison. Elle espère malgré tout pouvoir rester en Allemagne. 

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,