mardi 16 février 2021

Un "Schuttigschar" à Elzach il y a cent ans

1921 - un an après le "Fassnet révolutionnaire" d'Elzach - les Schuttig se montrent déjà officiellement à nouveau sur la photo de groupe. À la Narrenkapelle, au lieu d'un drapeau, un "Täfelebue" porte l'image d'un "Schuttig". Sur le clocher se trouvent des "Geissenglöckchen" et des touffes de chanvre. Quatre Schuttig portent des Villinger Narrolarven, qui sont bientôt supprimés. Ils étaient censés remplacer le "wüsten Gfrisser" (tiré du livre de Josef Weber "Elzacher Fasnet in alten Bildern" -Elzach Fasnet en vieilles images-) d'avant la Première Guerre mondiale, comme le souhaitait le curé de la ville.

elzach

Posté par jl boehler à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 27 décembre 2020

Pas de "Fasnet 2021" à Elzach

Elzach, le fief des fous, annule les événements carnavalesques pour 2021

fasnetLa guilde des fous, le conseil des fous et la ville d'Elzach sont en accord : un "Fasnet" ne serait pas, dans les conditions actuelles, organisable et ne serait pas non plus responsable.

En raison de l'énorme importance du Fasnet pour les habitants et de l'attrait pour de nombreux amis fous de la Tauend et les spectateurs du défilé venus de l'extérieur de la ville défilent le Schuttig avec le sujet Fasnet 2021 dans l'Elztal maintenant devant eux. La rencontre avec la presse "décision au Fasnet 2021 à cause de Corona" n'a pas duré longtemps et le résultat n'a pas été une surprise : en 2021 aucun événement Fasnet n'aura lieu.

Le maître de la guilde Armin Becherer, son adjoint Dirk Wölfle et le maire Roland Tibi y ont participé, eux-mêmes enthousiastes Schuttig. La décision est tombée lourdement, mais s'est imposée de plus en plus. On s'est donc mis d'accord rapidement. Dans le communiqué de presse de la guilde et de la ville, il est dit : "Après les décisions des conférences des ministres-présidents et l'ordonnance de la couronne étendue qui en a résulté dans le Bade-Wurtemberg avec les restrictions de contact associées, le verrouillage continue à s'appliquer jusqu'au 10 janvier - une extension jusqu'en mars semble au moins concevable, sinon probable.

Les événements traditionnels ne peuvent être organisés de manière responsable

Et d'ajouter : "Bien que pour nous, Schuttig, il y ait toujours eu une "obligation de masquage" : avec les conditions cadres actuelles et les spécifications du gouvernement du Land, le développement attendu et le temps nécessaire pour organiser, toutes les manifestations traditionnelles du Narrenzunft auxquelles nous sommes habitués à Fasnet à Elzach et à Fasnettreiben dans le Städli ainsi que dans les tavernes conformément aux spécifications de la Corona ne sont pas possibles ou ne peuvent pas être organisées de manière raisonnable et responsable pour nous".

"Par conséquent, il est simplement nécessaire que le Schuttig 2021 reste à la maison".
La santé des membres de la guilde et des autres célébrants a été la principale considération du Conseil du bouffon dans cette décision, qui n'a pas été facile à prendre. Le maître de la guilde Armin Becherer : "Il est donc tout simplement nécessaire que le Schuttig 2021 reste à la maison". Son "vice" Dirk Wölfle : "Ce serait un signal totalement erroné d'activer quoi que ce soit, même de près. À Elzach, tout le monde est Fasnetverrückt, la moindre étincelle peut avoir des conséquences. Cela vaut également pour le carnaval des enfants".

L'assemblée générale annuelle est également annulée

L'assemblée générale annuelle de la guilde est également concernée : la réunion des fous quatre semaines avant le Fasnet doit être annulée. Les points de l'ordre du jour seront combinés avec la réunion de 2022. En raison de la période beaucoup plus longue entre les réunions de 2020 et 2022, le trésor de la guilde (dès que les restrictions de contact le permettront) sera contrôlé par les contrôleurs de caisse entre les deux réunions.

"Il faut qu'on s'en sorte. Le monde ne s'éteindra pas à cause de cela et nous le rattraperons en 2022". a déclaré le maire Roland Tibi. Les cotisations de la guilde pour 2021 seront perçues plus tard, bien après Fasnet ; c'est à ce moment-là que le ruban de la guilde sera également délivré ; les informations concernant la date et la procédure seront fournies à temps. Il n'y aura pas non plus de vente de badges en 2021. Et les Taganrufer/Schiebeschläger du millésime 2002 peuvent exercer leur haute et stupide fonction honorifique en même temps que le millésime suivant, puis de manière égale en 2022.

A la situation dans le "Viererbund" Armin Becherer a communiqué : "Überlingen déjà annulé", Oberndorf suivra, Rottweil aussi, même si on y va encore "à vue". Le maire Roland Tibi : "Il serait irresponsable de donner ne serait-ce qu'un petit signal. Nous devons nous en sortir. Le monde ne s'écroulera pas à cause de cela et en 2022, nous allons tout rattraper". Il a également souligné que la communauté partenaire de Telfs au Tyrol ne célèbre son carnaval que tous les cinq ans.

fasnet1

Posté par jl boehler à 05:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 23 décembre 2020

Elzach : Les bus à l'arrêt

Les compagnies de bus de la vallée de l'Elz et de Simonswald ne fonctionnent pas.

busL'année 2020 a frappé de plein fouet les compagnies d'autocars de la vallée de l'Elz et de Simonswälder. La "Badische Zeitung" s'est renseignée auprès des entreprises concernées. Beaucoup d'entre elles ont pu garder la tête hors de l'eau en transportant des écoliers.

L'opérateur de bus Jan Rother de Waldkirch, dont la flotte se compose de neuf autocars et de 50 autres véhicules, a jusqu'à présent traversé la crise avec un "œil au beurre noir". Il a pu se constituer un deuxième pilier grâce au transport scolaire et aux services réguliers. Néanmoins, 55 véhicules ont dû être radiés lors de la première fermeture au printemps. Tout le service de location a été annulé, les excursions d'une journée, les excursions de groupe et de club n'étaient pas possibles. De juin jusqu'aux vacances scolaires, le transport scolaire était toujours en service.

En raison du remplacement des trains dans l'Elztal, les bus pourraient être utilisés plus souvent. En raison du deuxième verrouillage, tous les événements, les tournées de concerts et les marchés de Noël sont désormais également annulés, de sorte que les autocars restent immobiles. Rother a trouvé un bon soutien de l'État, de sorte qu'il n'y a pas eu de chômage partiel ou de licenciements dans son entreprise et que la crise n'a pas menacé l'existence de sa compagnie de bus.

Jeudi, Alexander Schoch, membre du parlement national pour les Verts, a également pu annoncer que les signes pour les transports publics locaux ont été fixés sur un soutien financier supplémentaire dans l'année à venir. Pour les compagnies de bus touchées par la pandémie de Corona, un projet de loi du cabinet correspondant signifie une aide transitoire de 65 millions d'euros pour les premiers mois de 2021, a-t-on dit de son bureau.

La planification pour l'année à venir est incertaine

Bernward Lindinger, de Waldkirch, a été durement touché par ses tournées individuelles. Son bus est à l'arrêt, toutes les visites ont été annulées. Lindinger garde la tête hors de l'eau en tant que chauffeur de bus et de taxi. Normalement, on peut déjà voir l'offre pour l'année à venir sur son site web à ce moment-là. Cependant, tout est encore ouvert.

À Biederbach, Schätzle - Bus souffre également des deux fermetures. Il est particulièrement difficile qu'un nouvel autocar ne puisse pas être utilisé. Dans le trafic régulier et le transport des élèves, deux bus étaient en route jusqu'avant les vacances. M. Schätzle est également incertain quant à la planification d'un nouveau programme de voyage.

Chez Obert-Reisen à Simonswald, qui annonce ses circuits en bus avec un catalogue coloré, les roues se sont également arrêtées. Thomas Obert est rassuré par le fait qu'il n'est pas accablé par de nouveaux investissements. Il utilise deux bus en service régulier, mais cela est loin de pouvoir couvrir les frais de fonctionnement. Obert, qui peut compter sur une clientèle fidèle et régulière, regrette beaucoup que tous les voyages de la période de l'Avent, ainsi que les populaires voyages de Noël et du Nouvel An, aient dû être annulés.

Le catalogue de voyage pour 2021 est sorti, il reste l'espoir que les autobus puissent rouler à nouveau. L'annulation des circuits en bus affecte également les hôtels et les auberges du Zweitälerland, dont certains travaillent en collaboration avec des compagnies de bus. Pendant la panne de printemps, de nombreux lits sont restés vides, ce que les quelques arrivées de bus en automne ne pouvaient de loin pas compenser.

Posté par jl boehler à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 14 décembre 2020

Plus aucun bulletin municipal n'est distribué à Elzach

Suite à une décision du conseil municipal, le bulletin d'information avec les annonces officielles n'est plus distribué aux ménages, mais est affiché dans 14 panneaux en plexiglas.

elzachCela permet à la ville d'économiser environ 39 000 euros. L'organe d'annonce officiel de la ville d'Elzach est la page d'accueil municipale. En même temps, les annonces publiques sont également publiées dans le bulletin d'information, qui est distribué une fois par semaine à 3 500 ménages. Sa production par l'entreprise de Rottweiler Nussbaum est essentiellement gratuite.

Des coûts de 11 000 euros par an découlent des pages colorées et du dépassement du quota de pages. Des plaintes ont été formulées lorsque la société Badenkurier ne diffusait pas toujours le bulletin de manière fiable. Les coûts de distribution s'élèvent à 30 000 euros par an. En raison de la situation budgétaire difficile, l'administration a présenté deux variantes au conseil municipal : un changement des hebdomadaires du Rhin supérieur (WZO) ou l'affichage dans des boîtes en plexiglas à des endroits fixes dans tous les districts.

Si les annonces étaient publiées sur une ou deux pages dans le Elztäler Wochenbericht, cela coûterait 13 000 euros. Pour l'exposition, il faudrait acheter 14 boîtes en plexiglas une fois au prix de 215 euros chacune, plus les frais de distribution sur place. La première option permettrait à Elzach d'économiser 27 000 euros, la seconde 39 000 euros.

Le SPD est favorable au passage à la WZO, a déclaré Michael Meier, car plusieurs articles de la newsletter sont identiques à ceux du Elztäler Wochenbericht. Meier a demandé que le contrat avec Nussbaum-Medien soit résilié à la fin de l'année prochaine et que les feuilles soient temporairement distribuées puis passées à WZO. Dietmar Oswald (CDU) a déclaré que le bulletin d'information était lu avec plaisir, mais que les coûts de distribution ne pouvaient plus être représentés. La CDU a donc préféré la proposition de l'administration d'afficher la newsletter à des endroits définis, mais a également plaidé pour que le contrat avec Nussbaum-Medien soit annulé et discuté à nouveau l'année prochaine.

Les Free Voters voulaient suivre complètement la proposition de l'administration, car elle présentait le plus grand potentiel d'économies, a déclaré Marc Schwendemann. Onze conseillers ont voté en faveur de la motion visant à mettre fin au contrat avec Nussbaum Media le 31 décembre 2021 afin qu'un nouveau contrat puisse être conclu à partir de 2022, sept contre. Il a été convenu à l'unanimité que l'année prochaine, le bulletin d'information ne sera affiché que dans 14 endroits définis.

Nouvelles redevances sur l'eau


Les conseillers ont également décidé de recalculer les redevances d'eau et d'égout. La dernière fois que les redevances pour l'eau et les égouts ont été recalculées, c'était en 2013, et comme les conditions d'utilisation de l'eau ont changé, en partie à cause du changement climatique, et que les redevances n'ont pas pu être recalculées cette année, l'administration a recommandé une résolution d'annonce dans le but de pouvoir ajuster les redevances rétroactivement au 1er janvier 2021 une fois le calcul des redevances terminé au cours de l'année suivante. Le Conseil a voté à l'unanimité en faveur de la motion.

Thomas Trenkle, directeur de la compagnie municipale d'électricité d'Elzach, a annoncé que la compagnie municipale enregistrera des pertes l'année prochaine en raison de la piscine en plein air et du tourisme. Un total de 1,7 million d'euros d'investissements est prévu, dont plus de la moitié dans le domaine de l'approvisionnement en eau. Un prêt d'un million d'euros devra être contracté pour la rénovation urgente des égouts de la société municipale de traitement des eaux usées.


Remplacement des places de parking

Selon la loi de l'État sur la construction, un constructeur doit fournir la preuve de l'existence de places de stationnement ou payer une somme de rachat à la municipalité. La réglementation locale pour le remplacement des places de parking remonte à 1987 ; en 2002, le conseil a fixé le montant à 5000 euros. Un dernier rachat a eu lieu en 2002. L'administration a suggéré de ne racheter que les places de stationnement, si toutes les autres possibilités de création sont manifestement impossibles. En outre, Elzach veut racheter uniquement les places de stationnement qui servent à l'approvisionnement local d'Elzach. Surtout, la nouvelle résolution ne devrait pas établir un droit légal au remplacement. Le conseil municipal a donné son accord à l'unanimité et a fixé le montant du rachat à 10 000 euros.

Posté par jl boehler à 03:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 28 novembre 2020

Les habitants d'Emmendingen et d'Elzach sont coopératifs dans les contrôles

101 infractions aux mesures corona ont été recensées dans la ville d'Emmendingen, 132 dans le district. Les personnes approchées ont coopéré avec les policiers.

elzachPlus de 500 infractions à Offenburg, environ 270 à Lahr : Contrairement aux villes voisines, il y a eu près de 100 infractions aux mesures de corona dans la ville d'Emmendingen. Il n'y a actuellement pas de surveillance accrue comme au début de la pandémie au printemps.

Il y a une semaine, la ville de Lahr a signalé un potentiel croissant d'agression contre les agents des forces de l'ordre lorsqu'ils se réfèrent aux mesures Corona. Selon le porte-parole de la presse Michael Schorr, la police ne fait pas cette expérience dans le district d'Emmendingen. "A Emmendingen, les personnes surveillées se comportent de manière très coopérative", a déclaré M. Schorr. Il arrive parfois que l'un ou l'autre masque soit violé. Mais aucune patrouille spéciale pour un contrôle accru n'est prévue à l'heure actuelle. Les agents partent en patrouille normalement et s'ils constatent des violations, ils s'approchent des personnes concernées.

"Nous n'avons pas encore atteint le point que nous avons atteint dans la première phase, au début de l'année, où il y a eu des contrôles accrus et des observations plus fréquentes des fonctionnaires chargés de l'inspection", a déclaré Mme Schorr.

Uwe Erhardt, chef du bureau de l'ordre public d'Emmendingen, a enregistré 101 violations des mesures de corona pour la ville d'Emmendingen depuis le début de la pandémie. Actuellement, le bureau de l'ordre public effectuerait également des contrôles aléatoires dans le cadre de ses activités normales de patrouille, également en coopération avec la police d'Emmendingen et en suivant les conseils appropriés.

Actuellement, cependant, le Bureau de l'ordre public est principalement engagé dans des consultations sur les règlements correspondants : Les citoyens et les commerçants s'adresseraient à l'administration pour poser des questions sur les règlements de quarantaine, les concepts d'hygiène et les événements prévus pour l'avenir.

Les amendes seraient adaptées à la situation

Le bureau de district d'Emmendingen a enregistré un total de 132 infractions depuis le mois de mars. Sur ce nombre, les restrictions de contact ont été violées dans 106 cas. "Souvent, le nombre de ménages qui se réunissaient en plein air au printemps ou en été était trop important ici", déclare le porte-parole de la presse, Ulrich Spitzmüller. Dans la plupart des cas, une amende de 100 euros a été infligée, mais elle s'adapte toujours à la situation : moins d'amendes sont infligées aux personnes à faibles revenus, par exemple les écoliers. Dans un cas, une personne avait enfreint trois fois les restrictions de contact. Il a dû payer 300 euros une fois, 500 euros une fois et 700 euros pour la troisième violation.

Trois autres infractions ont été commises à l'encontre de personnes revenant d'un voyage et qui, à une époque où il était obligatoire de disposer d'un résultat de test corona dans un certain délai, ne se sont pas présentées au test ou ont présenté le résultat du test trop tard. Si le résultat du test était positif, une amende de 400 euros était imposée ; s'il était négatif, l'amende était de 150 euros.

Trois autres cas concernent des violations de la collecte de données dans le secteur de la gastronomie. Les restaurateurs qui n'avaient pas conservé correctement leurs fiches de contact ont dû payer 350 euros. Au total, huit infractions à l'obligation de porter un masque, dont une dans les transports publics (100 euros) et sept dans la gastronomie, ont été constatées si les serveurs ou serveuses ne portaient pas le couvre-nez ou ne le portaient pas correctement.

Amendes jusqu'à 325 euros

Il y a eu au total huit violations - toutes en octobre - de l'ordre de quarantaine. Les personnes mises en quarantaine n'ont pas été retrouvées à leur domicile, ce qui a entraîné une amende de 300 à 325 euros. En outre, il reste quatre procédures du printemps qui ont été clôturées faute de base juridique. Toutefois, ils sont toujours comptabilisés dans la base de données du bureau de district.

"Les bureaux municipaux de l'ordre public ont d'autres possibilités grâce à leur propre service d'ordre public et peuvent contrôler avec une fréquence plus élevée", explique Spitzmüller, qui explique la différence des chiffres pour le district par rapport aux zones urbaines d'Offenburg et de Lahr. La ville d'Emmendingen ne peut pas répondre à la question de savoir si le nombre relativement faible d'infractions dans la ville d'Emmendingen est dû à la diminution des contrôles ou au comportement des citoyens : "Nous ne pouvons pas nous prononcer sur la situation dans d'autres municipalités ou sur le comportement des citoyens qui s'y trouvent", déclare la mairie.

Heures supplémentaires pour le bureau de l'ordre public à Waldkirch

La ville de Waldkirch, avec son bureau de l'ordre public, est responsable de la ville de district et des régions d'Elzach et de Gutach. Selon la porte-parole de presse Stefanie Sigmund, le bureau de l'ordre public effectue actuellement des contrôles quotidiens dans des lieux très fréquentés, ce qui entraîne un surcroît de travail et un effort d'organisation plus important pour le bureau. Depuis le mois de mars, le bureau des ordonnances a recensé 91 infractions, dont trois de ces derniers jours. Les amendes varient entre 100 et 1000 euros. "Les contrôles sont effectués en étroite consultation avec la police, selon les besoins", a déclaré M. Sigmund.

Au tribunal de district d'Emmendingen, il y a actuellement un appel dans huit procédures. Elles concernent un incident survenu à Elzach en avril. Là, trop de gens issus de trop de ménages se sont réunis. Une amende de 500 euros par personne a été imposée, contre laquelle toutes les personnes concernées ont déposé un recours. On ne sait pas encore si et quand l'affaire sera portée devant les tribunaux.

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 10 août 2020

Marion Zibold, une artiste de Elzach

Dans le centre d'Elzach, un changement structurel est imminent. C'est pourquoi l'exposition d'art du peintre d'Elzach Marion Zibold a quitté ses anciens locaux dans l'ancien magasin de chaussures Burger de la Hauptstraße et a trouvé un nouveau domicile à l'Am Schießgraben 5, en face de l'escalier de l'église menant à Saint-Nicolas. Marion Zibold, qui vit à Oberprechtal, s'est fait un nom sur la scène artistique avec ses peintures figuratives. Les motifs de la nature sont également importants pour elle. En plus de son exposition permanente à Elzach, elle a également conçu de nombreuses expositions et vernissages. L'exposition est généralement toujours ouverte le samedi matin ou par téléphone.

Elzach étant toujours jumelé avec Villé, pourquoi cette artiste ne serait-elle pas invitée à exposer chez nous. Une idée à exploiter pour meubler la grande salle de la mairie de notre bourg-centre.

elzach1

elzach

Posté par jl boehler à 02:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 20 juillet 2020

Roland Tibi réélu "Bürgermeister" de Elzach

"Einer von uns" (L'un des nôtres)

tibi

C'était une "g'maihti Matt" (une affaire entendue), lors des élections municipales à Elzach : 96,39% pour le candidat sortant Roland Tibi. Avec ce résultat, entre autres, Vladimir Poutine (qui avec sa "démocratie guidée" peut "enjoliver" lui-même les résultats des élections...) aurait pu froncer les sourcils avec envie s'il avait lu la Badische Zeitung du lundi.

Ce n'était pas vraiment surprenant : Tibi était le seul candidat sur la liste. Il y a eu 66 "autres" votes de toutes façons. Les adversaires les plus "féroces" de Tibi étaient son député Joachim Disch (9 voix), les dirigeants locaux Franz Lupfer (8) et Karl-Heinz Schill (7) ainsi que Hansjörg Schätzle (5). Excellent dans cette constellation d'un seul homme : 43,27 % de participation électorale ! 

A Villé, avec Lionel Pfann c'est le renouvellement et surtout le rajeunissement, à Elzach-la-jumelée c'est la continuité.

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 16 mars 2020

(Presque) toute la vallée d'Elzach reste à la maison

Crise du Coronavirus : beaucoup d'annulations d'événements et de fermetures d'installations publiques, mais aussi un service de shopping. 

elzack

Vu de l'extérieur, la vie dans les vallées de l'Elz et du Simonswälder suit (encore) son cours habituel. Lors de la foire d'hier à Waldkirch, vous n'auriez rien remarqué d'inhabituel, juste, peut-être un peu moins de monde que d'habitude. Mais c'est toujours le cas au premier marché de l'année, dit l'homme du stand de saucisses. Mais la rédaction de Badische Zeitung reçoit toujours plus d'annulations d'événements dans l'Elz et le Simonswäldertal. À partir du mardi, les jardins d'enfants et toutes les écoles de Waldkirch sont fermés. Voici un aperçu, sans garantie d'exhaustivité.

Service d'achats :
D'abord la bonne nouvelle : pour les personnes qui sont en quarantaine domestique en raison du virus corona ou qui ne peuvent pas quitter leur domicile sur recommandation en raison d'un séjour dans une zone à risque ou d'un contact étroit avec des personnes à risque et qui n'ont pas de famille ou d'autre soutien, l'association locale de la Croix-Rouge allemande de Simonswald, en collaboration avec l'administration municipale de Simonswald, propose désormais un service de shopping. Les bénévoles achètent une ou deux fois par semaine des produits alimentaires et des articles d'usage quotidien dans les magasins régionaux et les livrent à la porte de la maison ou de l'appartement. Ce faisant, ils attendent naturellement - à une distance raisonnable - que les achats soient pris en charge par la personne concernée. Les coûts sont d'abord fixés par la DRK et peuvent ensuite être transférés à l'association locale de la DRK. Les coordonnées bancaires correspondantes sont jointes aux achats ainsi que le reçu.

Les écoles et les garderies sont fermées :
Le gouvernement de l'État a décidé qu'à partir du mardi 17 mars, toutes les écoles et les garderies de l'État seront fermées. Ceci s'applique jusqu'au dimanche 19 avril inclus. Cela signifie que le lundi, l'école et la garderie normales auront lieu (à l'exception du Geschwister-Scholl-Gymnasium et de l'école de musique).

Soins d'urgence :
La ville de Waldkirch organise des "soins d'urgence" pour le secteur des écoles maternelles et primaires à partir du mardi 17 mars. Cette offre ne s'adresse qu'à certains groupes, par exemple les employés des professions médicales, des soins aux personnes âgées, des "emplois de lumière bleue", des infrastructures essentielles telles que l'approvisionnement en eau, les parents isolés qui travaillent, etc. si aucun autre soin n'est possible.Pour s'y préparer, les garderies et les écoles primaires de la région de la ville ont déjà procédé à une évaluation des besoins. Les demandes concrètes doivent être adressées à la direction de l'établissement ou aux institutions concernées. Les heures et lieux exacts de la garde d'enfants seront communiqués aux parents le lundi. Le maire Roman Götzmann remercie tous les employés des écoles et des installations pour leur engagement dans cette situation particulière !

Le musée reste ouvert :
Pour le musée de la vallée de l'Elz, les heures d'ouverture habituelles sont actuellement en vigueur. Le café du musée du dimanche sera suspendu jusqu'à nouvel ordre. Le concert avec William Cuthbertson du dimanche 29 mars est annulé. L'atelier familial, le dimanche 5 avril, ainsi que l'atelier créatif pour adultes dans le cadre de l'exposition de Pâques, le mardi 7 avril, seront annulés. Dans un premier temps, les visites guidées publiques ne seront pas proposées avant la mi-avril.
Les heures d'ouverture régulières de la médiathèque s'appliquent également jusqu'à nouvel ordre. Le marché aux puces du livre, le samedi 28 mars, et le théâtre de marionnettes "Hase Fridolin", le jeudi 2 avril, seront annulés ou reportés. L'école municipale de musique restera fermée jusqu'au dimanche 22 mars.

Pas d'hommes dans la neige :
La nouvelle pièce "Trois hommes dans la neige" a été présentée deux fois au Theater am Kastelberg - maintenant, après avoir pesé tous les faits, le conseil d'administration de l'association du théâtre a décidé d'annuler toutes les autres représentations. Tous les billets déjà vendus seront repris et remboursés à la librairie Augustiniok. Une nouvelle représentation de "Trois hommes dans la neige" est probablement prévue pour le printemps 2021.

Recommandations aux habitants d'Elzach :
Ces derniers jours, le conseil municipal d'Elzach a reçu de nombreuses demandes de mise en scène de spectacles. L'État ordonne l'annulation des événements de plus de 1000 participants, l'administration du district déconseille les événements de plus de 200 participants. Il appartient à chaque association de décider de tenir ou non son assemblée générale annuelle actuellement prévue. Le maire d'Elzach conseille d'annuler ces réunions et tous les événements. Cela s'applique également aux événements auxquels participeront moins de 200 personnes. Tibi avait suggéré aux autorités locales et avait donné l'ordre aux services municipaux de renoncer à la redevance d'utilisation des salles (dans le cas de la maison d'hôtes, les services municipaux) dans ce cas.

Pas de communion :
Les communautés ecclésiastiques protestantes de la vallée de l'Elz ont convenu des mesures suivantes : les services religieux seront célébrés jusqu'à nouvel ordre. Chacun doit se demander s'il est souhaitable de participer à ce service compte tenu de sa situation personnelle. Cependant, les conseils paroissiaux demandent à toutes les personnes souffrant de fièvre et d'autres symptômes du rhume de suivre les offices religieux à la télévision et à la radio pour le moment. En outre, le contact physique entre les assistants aux services religieux doit être aussi restreint que possible.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 4 décembre 2019

Elzach : protection contre les inondations

Elzach traite des conséquences des fortes pluies et des mesures à prendre. Et cela coûte cher avec dix affluents de l’Elz: jusqu’à présent, une dépense de 8 millions d’€ est envisagée.

elzach

Sur le district d'Elzach, plus de dix affluents se jettent dans l'Elz, causant parfois des dommages rapides lors de fortes pluies. Sur la base d'une enquête sur les bassins hydrographiques, des mesures de protection contre les inondations ont été identifiées pour les affluents, ce qui, selon la première prévision, coûtera plus de huit millions d'€.

Des travaux prévus sur 400 kilomètres carrés 

Sur la base des dégâts causés en 2013/2014, les six municipalités de Waldkirch, Gutach, Simonswald, Winden, Biederbach et Elzach avaient commandé un relevé des bassins hydrographiques. Elzach espère enquêter sur le fait que les terrains seront constructibles, mais que les bâtiments doivent être mieux protégés. Le maire Roland Tibi a annoncé qu'au cours des dix prochaines années, certaines mesures découleront des résultats de l'enquête. Une enquête coûts-avantages devrait préciser si des subventions sont possibles pour des mesures individuelles.

Catharin Schäfer de "Wald und Corbe Consulting" a présenté les résultats au conseil municipal : dans l'Elztal, les inondations se sont succédées à plusieurs reprises. L'intérêt pour la protection contre les inondations étant réel, l'enquête sur les bassins fluviaux est subventionnée à 70%. Pour qu’une analyse de l’inventaire et des faiblesses puissent être constatées, une enquête hydrologique et hydraulique a été réalisée. Jusqu'en 2016, les eaux des affluents de l'Elz n'étaient pas au centre de l'enquête, mais ce sont elles qui causent beaucoup de dégâts.

L'élargissement d'un bassin de rétention est la principale mesure préconisée. inclus dans le catalogue de mesures.

Prochaine analyse des coûts et des avantages

En ce qui concerne le concept de protection contre les inondations, le bureau Wald und Corbe est en contact avec le bureau de district. Les mesures de protection contre les inondations sont subventionnées à hauteur de 70% si la charge supportée par la communauté dépasse 150 € par citoyen, a informé Schäfer. Pour Elzach, cela signifie que même des coûts d'un million d'euros suffisent pour bénéficier du montant maximal de l'aide. À l'unanimité, le conseil municipal a autorisé l'administration à engager une enquête sur le rapport des coûts et des avantages si nécessaire.

Posté par jl boehler à 00:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 25 novembre 2019

A Elzach : l'association "The Eye Bus"

Une initiative badoise qui mérite d'être connue

augenbus3

Les établissements de soins ophtalmologiques, notamment pour les malvoyants et les aveugles, sont souvent difficilement accessibles. C'est la raison pour laquelle le département d'ophtalmologie de l'hôpital universitaire de Fribourg, la fondation pour aveugles et malvoyants du Pays-de-Bade sud, le réseau de protection des yeux "Südbaden" et le Blindenheim de Fribourg ont lancé conjointement le projet "Augenbus". 

L’Augenbus transporte un appareil mobile d’examen ophtalmologique et contient un ensemble de base d’aides visuelles et autres aides. Les diagnostics, la consultation des aides visuelles ainsi que la consultation sociale sont pris en charge chaque fois par une ou plusieurs personnes de contact compétentes. L’Augenbus est disponible en rotation aux points centraux des localités pour une journée chacune.

Ainsi, le 03.12.2019, l'Augenbus viendra à Elzach de 10h00 à 15h30.

augenbus1

L'enquête et la consultation se déroulent dans des locaux des villages participants. Le centre du projet est la consultation ambulatoire des personnes aveugles ou malvoyantes. Le service est destiné aux personnes qui, en raison de leur situation géographique dans des régions éloignées, n'ont pas la possibilité de subir un examen opportun dans un centre spécialisé en ophtalmologie.

L'objectif du projet est de prendre en charge des patients aveugles ou ayant une déficience visuelle grave dans les régions rurales au sud de Baden-Baden, ainsi que de mener des recherches scientifiques. L'association "The Eye Bus" est financée par le ministère des Affaires rurales et de la Protection des consommateurs du Bade-Wurtemberg. 

Voilà qui pourrait intéresser nos élus du Centre-Alsace ? Et pourquoi pas chez nous un financement du Conseil Départemental ? de la Comcom ? des municipalités ? Candidats aux élections de 2020, soutenez cette idée !

- A voir :  http://www.augenbus.de/

augenbus2

augenbus4

augenbus5

augen

Posté par jl boehler à 08:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,