dimanche 11 novembre 2018

La fin de la guerre 14/18 vue d'Elzach

11 novembre 1918 : fin de l'horreur

elzach

L'Elztal, il y a 100 ans, le 11 novembre 1918. L'horreur était enfin terminée, comme pour tout le monde, y compris les "Elztäler". On ne parlait pourtant pas encore de fin de la guerre, mais de trêve (mais personne n'était dupe). Elle avait duré plus de quatre longues années, cette guerre mondiale, que personne à cette époque n’appelait encore la "Première". Quiconque voit, lit ou compte les nombreux noms sur les monuments commémoratifs de guerre dans les cimetières d'Elz et de Simonswäldertal a une idée de la façon dont cette guerre s'est déroulée.

Les acclamations, comme on en trouve sur certaines photos de jeunes hommes de villes allemandes, et avec des paroles ridicules dans les trains militaires ("En route pour Paris, ça me démange!"), ici, elles dérangent. Dès les premiers jours d'août 1914, peu d'Elztäler se sentaient attirés par cette guerre. On entendait plutôt : "Qui fera tout le travail à la maison? En ce moment, pendant la saison des récoltes?Naturellement, les habitants des zones rurales ont été les premiers à traiter de telles questions. Ils espéraient que le slogan "À Noël, nous serons de retour à la maison!s'appliquerait. Mais il ne s'appliqua ni pour Noël 1914, ni 1915, 1916 ou 1917. Et très rapidement, cette guerre fut une horreur pour tous ceux qui devaient la rejoindre - avec ses nombreuses sordides nouveautés telles que des mitrailleuses, d'énormes armes à feu, des canons, des gaz toxiques -.

elzach2

Le célèbre pasteur Heinrich Hansjakob du Kinzigtal écrivait dans son dernier ouvrage avant son décès en 1916 "Sur des dialogues tenus avec des poissons au fond de la mer". Le titre étrange venait du fait que Hansjakob a imaginé que le poisson de l'Atlantique se demandait probablement pourquoi, à la suite de la guerre, soudainement autant de morts et de navires ont été abattus pour couler au fond de la mer. "Quand, en 1914, à Haslach, j'ai vu les premiers blessés arriver à l'hôpital, les larmes coulaient de mes yeux ..." écrit-il. Ou: "Alors un jour, la femme d'un jeune fermier, mère de cinq enfants, a pleuré avec amertume, son mari est au front depuis le début de la guerre et elle n'a presque personne pour l'aider dans son travail." Après une permission de 15 jours, le père repart, puis ne vient plus. Il est mort et reste loin de chez lui dans une tombe sans nom.

Dans l'Elztal, le nombre de blessés, de mutilés, de disparus et de morts était également important, comme en témoignent les monuments cités et certaines chroniques locales. Un exemple parmi d'autres de Prechtal (= Prechtal avec Oberprechtal): "La guerre a entraîné d'énormes pertes en vies humaines - 95 soldats Prechtäler ne sont pas retournés dans leur pays, ce qui représente près de 5% de la population totale à l'époque ou 10% de la population masculine" (Livre "Prechtal" de Augustin Gutmann / Thomas Steimer).

Le 9 novembre, l'empereur était parti et la République proclamée. La tournure des événements se propagea rapidement. Le 10 novembre déjà, un conseil des travailleurs et des soldats a été formé à Waldkirch. "Die Volkswacht" (journal local de l'époque) a écrit: "Waldkirch a également connu son grand jour dimanche et dès le matin, ce n’était un secret pour personne que le drapeau rouge flotte également 
ici ..." La "nouvelle ère" était là, à Waldkirch et dans le reste de l'Elztal. Mais elle ne pouvait pas guérir la douleur des pertes et des expériences de cette terrible guerre mondiale.

elzach1

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 18 octobre 2018

Prévoir l'école de demain à Elzach

La ville souhaite une concertation ouverte.

elzachÀ Elzach, Prechtal, Oberprechtal et Yach, il existe actuellement cinq écoles avec des écoles élémentaires, la "Werkrealschule" et la "Realschule". Les élèves de 8e et 9e années sont transportés à Winden et aucune école n’est actuellement ouverte à Yach. Le conseil municipal a été chargé d'élaborer un plan de développement visant à façonner le paysage scolaire afin qu'il réponde aux besoins à venir.

La "planification de la planification" a été présentée avec un soi-disant "coup d'envoi" à tous les Elzachois et a été débattue de manière ouverte. «L’objectif ultime est de disposer d’une conception cohérente», souligne le maire Roland Tibi. Assurer cela nécessite une discussion initial. Au cours des dix dernières années, environ un million d'euros ont été consacrés à la rénovation. C'était "l'investissement le plus important pour que l'organisation scolaire puisse être maintenue", explique Tobias Kury, responsable de la construction. Le besoin actuel en entretien immobilier est de plusieurs millions et comprend des mesures très élémentaires telles que la toiture, la modernisation du chauffage ou la protection contre le feu.

En outre, l'élaboration d'un plan est soumise aux demandes des enseignants. Le juridique et la politique ne sont pas de la responsabilitée de la ville, mais des instances de l'éducation. Il est prévisible cependant que le nombre d'écoliers augmentera. Statistiquement, environ 60 enfants supplémentaires  obligent chaque année à prévoir davantage de places dans les crèches et les écoles. Et déjà à présent, il est clair que la précédente garde d’une demi-journée n’est pas suffisante: "Il existe une forte demande pour des heures d’ouverture prolongées et des garderies pour une journée complète", explique Christoph Croin, chef de la direction du bureau, qui décrit la situation dans les jardins d’enfants. "Cette attente se poursuit dans les écoles primaires", poursuit Croin. Les défis sont multiples: Quelles mesures conceptuelles et éducatives devraient être prises? Quelles mesures de construction sont nécessaires pour cela? Ces mesures sont-elles réalisables financièrement? Et surtout: tous les acteurs sont-ils d'accord?

"Nous souhaitons un processus dynamique et extrêmement transparent", a déclaré à plusieurs reprises le maire Tibi. "Il ne faut pas commencer à suspecter que quelque chose soit décidé en secret." Par conséquent, un consultant externe a été mandaté en tant qu'expert indépendant: Gerhard Leon a aidé de nombreuses communautés dans leurs plans de développement et modère désormais l'action prévue à Elzach: Les acteurs suivants se réuniront bientôt pour mettre en doute leurs idées et leurs souhaits: Les écoles avec gestion et collège ainsi que des conseils de parents. Ensuite, il y aura des discussions avec les autorités scolaires et des soirées d’information pour échanger avec les parents. L’administration espère que les plans auront déjà pris forme en janvier / février 2019, que les premières décisions fondamentales peuvent être prises. "Alors ne sera pas encore construit", répond Gerhard Leon à la question du public et explique que le programme est "très sportif", mais "vous pouvez toujours pousser".

Les quelque 100 visiteurs se sont posés de nombreuses questions: Il s’agit avant tout d’informations préliminaires et d’inclusion: comment les informations sur les résultats de la conversation sont-elles transmises aux autres acteurs? Les parents ne devraient-ils pas être impliqués plus tôt? Les conseils locaux devraient être utilisés - ils connaissent la situation sur le terrain. Qu'adviendra-t-il des autres bâtiments qui étaient autrefois utilisés comme écoles et maintenant vides?

Le modérateur Leon prend tout comme une suggestion, suggère un événement supplémentaire et écrit le mot clé "plan de communication" sur un tableau à feuilles. Il demande également aux participants de saisir l'occasion pour écrire leurs souhaits, suggestions et idées sur les tableaux. Parce-qu'il est clair que ce sera une solution de compromis. Mais selon l'expérience de Leon, "le résultat sera acceptable si tout le monde est impliqué". (selon "Badische Zeitung")

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 26 septembre 2018

Une fête originale à Elzach

La première "Elzacher Ladies Night"

120868996_f_3_2_w_932Samedi 29 septembre au soir, le centre-ville d’Elzachs est une "zone sans homme"! Pourquoi? Parce que la première Elzacher Ladies Night se déroule entre Schuttigbrunnen à Bärenplatz et Glauberturm dans la Schmiedgasse adjacente. Kurt Meier , de "Badische Zeitung", voulait connaître les trois organisateurs Sarah Puscher, Sonja Kuhn et Theresa Burger.

BZ: Comment avez-vous eu l'idée de la "Elzacher Ladies Night"? 

Sarah Puscher: À Elzach, il existe des événements pour presque tous les groupes, pour les hommes de toute façon, pour les personnes âgées, pour les enfants, les adolescents, les familles etc... L'offre spécialement pour les femmes est plutôt modeste. Nous voulons remédier à cela et faire une offre pour les femmes uniquement avec la "Elzacher Ladies Night". 

BZ: Qui est l'organisateur, où se déroule la "Ladies Night" et qu'est-il est proposé? 

Puscher: La "Ladies Night" est un événement organisé par le Gewerbeverein Elzach. Il se déroule au milieu du Städtli, sur le Bärenplatz et dans la Schmiedgasse. Nous voulons offrir une atmosphère décontractée, avec des coins salons confortables, une ambiance bon enfant, des effets de lumière agréables, etc. En outre, il y a de bons divertissements, de la musique, des spectacles, de la danse et des divertissements. Le premier temps fort sera un défilé de mode. Il commence vers 21h. Nous verrons de superbes modèles présentant des bijoux, de la mode, des chaussures, des sacs, des coiffures, des compositions florales et plus en sept passes. Nous avons été en mesure de convaincrer huit entreprises différentes de se présenter avec leurs produits. Ce sera une réussite totale. 

BZ: Et puis vous avez annoncé une surprise pour tard dans la nuit. C'est quoi ?

Sonja Kuhn: Nous ne révélerons pas cela. C'est un numéro très chaud que les filles espérent. Cela vous fera tomber de la chaise, c'est ce que nous promettons! 

BZ: Qui est le bienvenu?

Theresa Burger: Toutes les jeunes et jeunes femmes et filles de 16 ans, toutes les générations, de la grand-mère à la petite-fille. Notre objectif est que toutes les filles et les femmes sortent ensemble et s'amusent ensemble pour une soirée ensemble. 

BZ: Et qui n'est pas le bienvenu? 

Kuhn: Les hommes! Nous aimons les avoir autour de nous, mais ce soir, ils resteront à l'écart. Nous voulons célébrer les femmes entre nous. 

 

Info : Elzacher Ladies Night le samedi 29 septembre de 19h à 14h. Lieu: Elzach Stadtmitte (Bärenplatz, Schmiedgasse). L'entrée est gratuite. Age minimum: 16 ans (contrôle d'admission). Offres: mode et style de vie d'exposition, grand défilé de mode, invité surprise, amuse-gueule, repas légers, créations de vin et plus encore. Par mauvais temps, l'événement aura lieu dans la maison d'hôtes.

2018_Ladies_Night

Posté par jl boehler à 01:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 30 août 2018

Stadtfest Elzach !

Les invités de la commune jumelée de Telfs (Autriche) se sont sentis chez eux, ceux de Villé aux abonnés absents. 

elzachLa commune partenaire de Telfs dans le Tirol est venue nombreuse à Elzach, avec ses élus et ses musiciens. 80 personnes ont fait le déplacement pour 3 jours, essentiellement pour profiter de la fête en Forêt Noire. Car les joyeux tyroliens ne manquent pas une occasion pour s'amuser et renforcer les contacts. La délégation de Telfs, arrivée à Elzach dès vendredi matin, était conduite par le maire Christian Härting et ses deux adjoints Christoph Walch et Cornelia Hagele. Cette dernière est aussi membre du parlement du Land du Tyrol. Selon le Bürgermeister Roland  Tibi, le jumelage avec Telfs monte en intensité. Les visiteurs autrichiens ont pu même meubler leur samedi en assistant à un match du SC Fribourg club de la Bundesliga, après avoir goûté à l'Europapark de Rust .

Pour ne pas vexer les jumelés du "Weilerthal", Roland Tibi a rappelé que le jumelage avec les alsaciens lui semblait important aussi. Alors que les valdevillois lui semblent avoir des "compétences très limitées" en matière de festivités, il a quand même remercié les deux présents, André Frantz, maire de Villé, et Jean-Marc Riebel, président de la communauté des communes , qui ont pris leur courage à deux mains pour venir à Elzach. Beaucoup d'autres élus de la vallée et de Villé "grognent" : aucune invitation ne leur est parvenue tant de la comcom que de la commune de Villé. Certains n'étaient même pas au courant qu'ils y avait une grande fête à Elzach.

Des photos de Stadtfest Elzach 2018 !

elzach1

elzach2

elzach4

elzach5

elzach6

Nos deux visiteurs villois ont aussi pu participer à la fête, surtout du côté d'une buvette !

Le maire de Villé a eu bien du mal à ne pas renverser sa bière.

frantz

Pendant que le président de la comcom attendait impatiemment la sienne !

riebel 

Posté par jl boehler à 05:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 18 août 2018

Festival en plein air à Elzach

Les élus de Telfs (Autriche) et Villé  invités d'honneur

elzach

Le festival de la ville d'Elzach aura lieu le dernier week-end d'août (du vendredi 24 au dimanche 26 août). 

Un total de 26 stands présentera une offre culinaire riche. Sur deux scènes fixes, un programme d'animation coloré est proposé. Au cœur de tout cela, les invités des villes et régions jumelles de Telfs en Autriche et Villé. Les amis villois présenteront à nouveau aux visiteurs deux stands aux spécialités typiquement alsaciennes. Une délégation de 80 membres des invités de Telfs avec le maire Christian Härting en tête et son conseil municipal complet a l'honneur d'ouvrir la fête. Les élus du Val de Villé et le conseil municipal de Villé ont aussi été invités et devraient se présenter au complet dès vendredi soir, le déplacement serait même prévu en bus (avec un service d'ordre accompagnateur et porteur de bagages ? comme pour les Bleus sur les Champs Elysées ?).

La société de musique "Telfer Marktmusik" fait partie intégrante du programme et consolidera à nouveau ses relations amicales avec la société de musique de la ville d’Elzach. Lors du coup d'envoi vendredi, 19 h, les deux groupes feront leur apparition en commun dans un défilé qui aura à sa tête les maires de Elzach, Telfs et Villé. Les cuivres tyroliens feront leur dernière apparition officielle dimanche matin au concert sur la Wörthplatz.

L' "Elzacher Stadtfest" est organisé et financé par les associations des cinq districts de l'Elztal. Depuis novembre dernier, des préparatifs sont en cours. Maintenant, dans la "phase finale" juste avant le départ, tout est question de mise au point. 

Bon voyage à Elzach à tous nos élus villois et intercommunaux, qui auront aussi l'occasion de constater l'avancée de quelques dossiers en cours ou terminés chez nos jumelés badois (pistes cyclables, terrain synthétique, friches diverses réhabilitées, etc...)

elzach1

 

Humour ? ou non ?

A la "Stadtfest" de 2015, Alexandre Benalla (à gauche sur la photo ci-dessous ?) était-il garde du corps du Bürgermeister Tibi d'Elzach ou, plus sûrement, du maire Frantz de Villé ? Et cette année ? Nous attendrons le retour de tous nos conseillers pour savoir si le "gorille de l'Elysée" les accompagnait. Il suffira de vérifier à l'arrivée si certains descendent du bus avec des plaies et des bosses. 

benalla

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 20 juillet 2018

Elzach : construction d'un terrain de football synthétique

Et encore un coup d'avance pour les jumelés au Val de Villé !

elzach

Cérémonie inaugurale pour les amis sportifs / Grande participation des associations / campagne de sponsoring et mur des donateurs.

Bientôt, les amis sportifs (Sport Freunde) de Elzach-Yach auront de meilleures conditions d'entraînement et de jeu. Le gazon artificiel du Domänestadion, conçu par le club lui-même, se rapproche. Plusieurs membres du conseil d'administration de SF, avec le maire Roland Tibi, ont inauguré les travaux du premier gazon synthétique. Le terrain en gazon artificiel est créé à l'endroit du terrain dur précédent. 

En outre, la zone voisine est prévue pour la construction d'un nouveau terrain de football. Le coût total du projet de construction est de 320 000 €. L'association reçoit du Land une subvention de 84 000 €, dans le cadre d'un programme de promotion du sport. La ville d'Elzach accorde une subvention de 120 000 €. Les amis du sport se sont fait un devoir de couvrir les coûts restants.

Le maire Roland Tibi a félicité les amis sportifs du club pour le démarrage des travaux. La construction du centre de tennis du club de tennis Grün-Weiß Elzach, pour lequel les SF ont délaissé leur ancien terrain de football, est également commencée. Tibi a trouvé positif que le centre sportif, qui était recherché du point de vue de l'urbanisme, soit en train de prendre forme.

Le futur terrain en gazon synthétique a une superficie de 92 à 60 mètres. Il aura la taille minimale prescrite par l'Association allemande de football. Pour y parvenir, le terrain existant est prolongé de plusieurs mètres - vers le remblai du chemin de fer. Dans le sol le drainage est pleinement fonctionnel. Un système de gicleurs est installé en permanence. Trois couches sont stratifiées: une couche de nivellement et une couche élastique ainsi que la couverture d'herbe artificielle avec des granulés de caoutchouc de polyuréthane et une combinaison de deux fibres. Le travail est effectué par l'entreprise Gotec-Sportanlagenbau Weil. "Les amateurs de sport Elzach-Yach obtiennent une surface de jeu faite de matériaux de haute qualité", a déclaré Ralf Goldschmidt de la société spécialisée.

"Le financement de la contribution propre de la SF d'environ 100.000 € a également bien progressé, mais le montant n'est pas encore entièrement couvert", a déclaré Kevin Maier. Il a remercié les quelque 500 donateurs, les sociétés Elzacher et Oberelztäler ainsi que les nombreux particuliers qui ont déjà fait don de montants importants pour le projet. Cela a montré à tout le monde à quel point le football d'Elzach est ancré dans la population et son travail de jeunesse est apprécié.

"Même si la construction est en cours, d'autres dons restent les bienvenus", a déclaré Maier. Il a mentionné le parrainage en cours depuis mars. Tout le monde peut soutenir la construction du terrain en gazon artificiel avec l'action "Devenir fan de sport". Déjà pour 15 euros, un adolescent peut être "ami sportif" et reçoit une écharpe ainsi qu'une inscription sur un mur de sponsors. Pour les adultes il y a le même pour les donateurs à partir de 50 euros. De plus, chaque donateur est «immortalisé» sur un mur de photos dans le pavillon, mur qui s'agrandit de jour en jour.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 3 juillet 2018

Pistes cyclables à Elzach : ça va plus vite qu'à Villé !

Inauguration des travaux pour la piste Elzach - Yach

elzachEn ce dimanche, 2 juillet, les élus de Elzach et de Yach, avec à leur tête les maires des deux localités, Roland Tibi et Josef Wernet, et le député Alexander Schoch (die Grüne) ont donné les premiers coups de pelle des travaux. De nombreux habitants, venus à vélo, y ont participé.

"La piste cyclable est un facteur de développement important et indispensable pour notre secteur. Malgré quelques difficultés, la piste va devenir une réalité." a déclaré Roland Tibi; il a remercié aussi les collectivités qui ont participé au financement. La piste permettra d'arriver directement à la gare de chemin de fer de Elzach. Le député a ensuite rappelé l'importance des pistes en zones rurales, notamment pour les écoliers et la préservation des écoles élémentaires.

Pour Yach - Elzach, la piste a été évoquée pour la première fois en 2011. Et encore, nos voisins badois parlent de retards dûs à la modification d'intersections. On a aussi préféré l'achat de terrains à l'amiable plutôt que l'expropriation. 

Quant au coût, il se monte à 900.000 €, dont 50% pris en charge par l'Etat. Dans le Bade-Würtemberg, il existe un plan global de pistes cyclables, et le programme financier de ce projet existe depuis 2014. Elzach-Yach est un des trois projets mis en oeuvre dans le district d'Emmendingen. 

Le député Schoch a annoncé que l'ensemble de pistes de l'Oberprechtal est un projet qui sera réalisé très rapidement. Elus du Val de Villé, de la comcom, prenez de la graine.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 15 juin 2018

Foudre, tonnerre, pluie et bonne humeur à Elzach

Malgré les orages, la "Stadtmusik Elzach" a réussi à animer les festivités du week-end.

elzach1

Le Dieu Météo avait décidé de perturber la "Stadtmurefest" (fête sur les remparts de la ville). Dès vendredi, les organisateurs pensaient avoir aménagé les installations "pour du beurre", car une véritable tempête s'était déjà déclenchée. On pensait pouvoir oublier le concert "Rock an der Mauer". Et pourtant, les tables sous le chapiteau se sont vite remplies de monde.  Pluie, foudre, tonnerre ? Seule la musique comptait.

elzach

Et samedi soir, ce n'était pas différent. Dès que le groupe "Saitensprünge" ont entamé leur première chanson, les Elzachois sont arrivés en masse. Et ce n'est qu'à l'aube que les derniers fêtards sont rentrés.

Et le dimanche, toute la journée on entendit plus la "Blasmusik" que le tonnerre. Dès le matin, de nombreuses familles avec leurs enfants, les grands-pères et grand'mères étaient présents pour l'apéritif-concert de la "Werkkapelle Gütermann" avant d'apprécier un excellent repas. Et l'après-midi, les Elzachois ont pu participer à de nombreuses animations. Ce qui a fait dire aux responsables : "Nous nous en sommes sortis avec un oeil au beurre noir, mais nous avons vaincu le dieu Météo."

Stadt Elzach ist musikalisch.....!

Posté par jl boehler à 00:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 10 mai 2018

Rencontre Elzach - Villé ...

... pour quelques élus seulement !

elzach

Des élus de notre bourg-jumeau de Forêt Noire, Elzach, ont été reçus dans le Val de Villé, comme publié dans la "Badischezeitung" du 5 mai dernier et dans le bulletin de la municipalité d'Elzach. Du côté badois, on notait la présence du "Bürgermeister" Roland Tibi, la secrétaire générale Ulrike Schneider et la représentante au district d'Emmendingen Silke Tebel-Haas. Du côté "willerthal", on notait Jean-Marc Riebel, président de la comcom, André Frantz, le premier magistrat du bourg-centre, et la conseillère municipale franco-allemande Rosemarie Durand.

Et c'est tout ! Les autres conseillers municipaux de Villé ou délégués de la comcom, aux abonnés absents, ont-ils seulement été invités ou informés ? Selon, certains, non ! Pourtant le pinot noir d'Albé était en nombre important, au point que les restes ont pu servir exclusivement au vin d'honneur de fin de cérémonie du 8 mai.

Même l'adjointe-conseillère départementale a brillé par son absence. A-t-elle été seulement invitée ? ou tenue au courant ? Ou le président de la comcom, ou le maire, n'ont-ils pas souhaité la voir, tant leurs relations personnelles semblent bonnes. Ou était-elle déjà en train de chercher son écharpe tricolore perdue, qu'elle n'aura pas encore retrouvée le 8 mai à la cérémonie de dépôt de gerbe au monument aux morts ? 

On ne sait d'ailleurs plus si c'est la comcom ou la commune de Villé qui sont jumelés avec Elzach. Mais passons...

Il est plus urgent de s'intéresser au futur programme élaboré pour les 25 ans du jumelage lancé en son temps par le curé Trendel) par ces si importantes délégations.  Et beaucoup d'idées ont été évoquées ! 

Un échange d'élèves devrait avoir lieu dès 2018, et les enseignants des écoles villoises et elzachiennes vont travailler dur à l'élaboration d'un programme d'activités pendant les visites.

Quant au jumelage Elzach-Villé des adultes, qui a été officiellement scellé en 1993, après plus de 30 ans de rencontres d'amitiés entre citoyens et les clubs (notamment les sections des jeunes juniors, cadets et minimes de l'AS Villé), le report à 2019 des festivités du 25ème anniversaire se fera au 26ème. Histoire de pouvoir peaufiner quelques "schnaps-idées" encore trop peu élaborées en vue de ce jour qui devra être mémorable.  

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 26 février 2018

Un conseil municipal chez nos jumeaux d'Elzach

"Pas assez d'argent pour les municipalités"

elzach_katz

La commune d'Elzach se compose d'un gros bourg-centre et de hameaux annexes. Les réunions municipales ont lieu souvent dans un hameau. Cette fois tous les élus de la commune se sont déplacés à Katzenmoos. Mardi dernier, Elzach a donc voté son budget 2018 avec un montant total de 20,6 millions d'€ (une voix contre). A noter cependant, l'immobilité fédérale par absence de gouvernement depuis des mois, qui entraîne un manque de subventions au niveau de l'Etat et qui amène la municipalité à la fois à ne réaliser aucun grand investissement tout en l'obligeant à prévoir un emprunt d'environ un million d'€.

elzach_ponts

L'exemple le plus évident est la réfection de nombreux ponts qui sont dans un état lamentable. Certains méritent d'être démolis et reconstruits, car devenus même dangereux. Ces ouvrages deviennent même une poudrière permanente.

D'autres investissements risquent même, bien que nécessaires et urgents, d'être retardés, tels des aménagements scolaires pour les tout-petits, de nouvelles installations pour les seniors, l'entretien des rues, de l'eau, de l'assainissement , de l'électricité et même le réseau internet à très haut débit.

elzach4

La ligne de chemin de fer de Fribourg-en-Brisgau à Elzach mériterait aussi des réfections pour mettre ces deux villes à une demi-heure l'une de l'autre. Ces travaux seront retardés à fin 2019.

La construction de la nouvelle caserne des pompiers et de ses logements va aussi subir de sérieux retards. Et le contournement de Winden, il ne verra la fin qu'en 2024.

Tous les trois groupes du conseil municipal, CDU, SPD et "Freie Wähler" sont en accord sur cette analyse, et en sont désolés. Au fait, quelle serait la situation à Villé, si la dotation de l'Etat disparaissait entièrement ou avait seulement du retard à parvenir ?

Posté par jl boehler à 02:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,