vendredi 14 juin 2019

Présente !

Petite réunion en cercle restreint !

CD

Selon le président du Conseil Départemental 67 Bierry, un échange constructif avec Laurent Vivet, nouveau Directeur Général de l'UGECAM et Jean Brignon, Directeur du pôle de la Vallée de la Bruche a eu lieu le 7 juin à Schirmeck à l'heure où certains prennent leur petit-déjeûner. En effet, selon lui, "le champ du médico-social est l'un des plus gros employeurs du territoire que le Conseil Départemental souhaite soutenir à travers les projets portés localement." De belles perspectives à venir, surtout que la conseillère départementale villoise était bien là pour le soutenir efficacement !

Opérateur régional de santé, privé à but non lucratif, l’UGECAM Alsace est un réseau d’établissements de santé de l’Assurance Maladie, répartis sur le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. Son offre de soins est diversifiée et couvre principalement les soins de suite et de réadaptation fonctionnelle. Les établissements de l’UGECAM Alsace sont reconnus pour leur prise en charge des pathologies neurologiques, cardiovasculaires, respiratoires, nutritionnelles, endocriniennes, traumatologiques, orthopédiques, psychiatriques et gériatriques.

A Schirmeck, le Centre de réadaptation fonctionnelle accueille des adultes pour des soins de suite et de réadaptation polyvalents en hospitalisation complète. Au cœur du massif vosgien, la Maison d'accueil spécialisée de Saâles accueille des adultes dépendants et polyhandicapés (30 lits).

cdi_kinesitherapeute_temps_plein_bas_rhin_67_1Pendant ce temps, dans  notre vallée, qui s'occupe de l'ancienne maison de retraite qui tombe à l'état de ruine au même titre que l'Ortenbourg, le Ramstein, le Frankenbourg ou le Bilstein ? Voilà un dossier que notre conseillère départementale villoise pourrait prendre à bras le corps pour justifier son indemnité, et qui aurait autant d'importance que la sympathique navette du Champ du Feu.

En attendant, voici ci-dessous le catalogue départemental des subventions au canton de Mutzig pour le mois de juin :

mozzi

mercredi 9 janvier 2019

Nos conseillers départementaux viennent présenter leur bilan !

A l'heure des "grands débats macroniens",

enfin une initiative louable dans le Val de Villé !

mozzico

Ce n'est pas souvent que des élus sont disposés à dialoguer avec la population ! Alors profitons-en ! Bien des questions méritent d'être posées ! Et le débat se doit d'être contradictoire, aussi j'y serai ! Surtout que les qualifications des élus présents permettront d'avoir des réponses !

- Frédéric BIERRY n'est autre que le président du Conseil Départemental 67 !

- Frédérique MOZZICONACCI est la vice-présidente alsacienne de la commission permanente du Comité du Massif Vosgien !

Voilà qui promet ! rendez-vous pour tous, le lundi 14 janvier à 19 h 00 à la "salles des fêtes à Villé"! Oui mais voilà ... Villé n'ayant pas de salle des fêtes, peut-être faudra-t-il aller à la MJC ou à la salle de réunions de l'école primaire de Villé ? Une petite imprécision dûe au fait que la villoise Mozziconacci n'est plus adjointe, et donc plus au courant des affaires municipales ? Comme aucun élu ne lit ce blog, la soirée commencera donc par un "espace game" à travers le bourg-centre et se terminera par un verre de l'amitié.

 ______________________________________________

* NB : Merci au président qui  m'a confirmé personnellement que la réunion aura lieu au groupe scolaire de Villé. Au moins ceux qui liront ce blog échapperont à un jeu de piste ! 

samedi 15 décembre 2018

La commission permanente du conseil départemental s'est réunie.

Ce qui concerne notre canton Mutzig - Villé !

bierry

Au mois de novembre, notre tandem de conseillers Bierry - Mozziconaci avait informé à travers un bulletin recto + 1/2 verso quelques citoyens du catalogue d'aides obtenues par le canton (et ceci malgré l'absence à la réunion de notre conseillère villoise). Ce mois-ci, la commission permanente s'est réunie lundi 10 décembre. Et, un grand bravo à notre conseillère qui a brillé par sa présence !

Pourtant un seul point concernait notre canton : le chalet du Champ du Feu. Inutile donc que le duo dépense l'argent à imprimer un tract ! Je fais paraître la délibération intégrale et ce sera plus lu qu'un papier distribué parcimonieusement.

"Tous les Conseillers départementaux sont présents à l'exception de Mme Françoise Buffet (ayant donné pouvoir à M. Nicolas Matt), Mme Martine Jung (ayant donné pouvoir à M.Eric Elkouby), M. Etienne Wolf (ayant donné pouvoir à Mme Christiane Wolfhugel), excusés, ainsi que MM. Mathieu Cahn et Bernard Fischer, absents.

N° CP/2018/405 - 62010 - Soutien au développement touristique. Proposition d'attribution d'une subvention à l'Office du Tourisme de la VALLEE DE LA BRUCHE pour l'ouverture et l'animation du chalet du CHAMP DU FEU lors de la saison touristique estivale 2018. La Commission Permanente du Conseil Départemental, statuant par délégation et sur proposition de son président, décide d'attribuer une subvention de 2 327,98 € à l'Office du Tourisme de la Vallée de la Bruche pour l'ouverture et l'animation du chalet du Champ du Feu pendant six jours lors de la saison touristique estivale 2018. Adopté à l'unanimité."

- Prochaine réunion de la Commission permanente : lundi, 7 janvier 2019 à 9 h à l'hôtel du département.

chalet

Posté par jl boehler à 00:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 24 novembre 2018

Stakhanovisme départemental

 Une lettre de nos deux élus !

philippe

Depuis un certain temps, les citoyens de notre canton (enfin, quelques-uns, car on n'imagine pas sa diffusion avec le bulletin municipal) reçoivent la "lettre du canton" de Mutzig publiée par nos représentants Frédéric Bierry et Frédérique Mozziconacci ! 

Il en ressort un travail titanesque surtout de la part de la représentante villoise. En effet, son accolyte président gérant l'intégralité du département, il revient à elle de s'occuper des dossiers cantonaux. Aussi comprenons-nous mal ses absences des mois d'octobre et novembre. Il est vrai que sa démission du poste de première adjointe au conseil municipal de Villé lui a pris beaucoup de temps ... pour ranger son bureau.

Autre curiosité, les chiffres avancés par notre duo ne figurent absolument pas dans le compte-rendu de commission du lundi 12 novembre 2018 (sauf les 5000 € pour la viabilisation du collège de Villé, qui est d'ailleurs la moins forte somme attribuée sous ce chapitre). Alors d'où sortent-ils ? Il faudra demander au conseiller départemental Philippe Meyer, élu du canton de Molsheim, qui représente régulièrement l'absente du fait de sa "bonne connaissance de la vallée de Villé". 

Avec de tels rendements stakhanovistes, on peut envisager sans soucis la fusion Bas-Rhin / Haut-Rhin, on pourra même y rajouter la Moselle.

* Stakhanov : Mineur ukrainien « de choc » qui, dans la nuit du 30 au 31 août 1935, aurait extrait 102 tonnes de charbon en six heures, soit environ quatorze fois le quota demandé à chaque mineur.

mozzi1

mozzi2

  •  NB : la page 2 n'est qu'à moitié pleine ! Gâchis de papier ? ou dossiers non rendus ?

Posté par jl boehler à 00:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 20 avril 2016

Deux éoliennes dans notre canton de Mutzig-Villé

13 ans de palabres

eolienne_134x90

Il aura fallu près de 13 ans aux promoteurs du projet pour voir enfin le bout, toucher au but. Et se préparer à voir, d’ici quelques mois, d’immenses grues hisser au-dessus du plateau de Belfays dix éoliennes.

Cinq à Châtas, trois à La Grande-Fosse et deux à Saâles. Les travaux, prévus pour de longs mois, devraient en toute théorie débuter au début de l’été, pour s’achever au printemps 2017. Il s’agit dans un premier temps de procéder à des terrassements, puis de couler les socles de béton, si possible avant les frimas du prochain hiver. Le montage des éoliennes interviendra alors début 2017.

Plus rien, en tout cas, ne s’oppose à leur installation, les permis de construire respectifs étant installés sur les différents sites. Il en a pourtant fallu de l’énergie et de l’obstination pour que ces moulins à vent des temps modernes puissent produire leur premier kw/h.

Le maire de la Grande-Fosse, Bernard Maetz, l’un des principaux artisans de ce projet avec Jean Vogel, son collègue de Saâles dans le Bas-Rhin, se souvient encore de la première rencontre avec les sous-préfets de Saint-Dié et de Molsheim. L’élu avait promis d’aller jusqu’au bout de sa démarche. Son opiniâtreté lui a donné raison. Le dernier recours engagé par les membres de « Rabodeau environnement » levé, le projet, porté solidairement par les communes de Ban-de-Sapt, la Grande-Fosse, Châtas, Grandrupt, Saint-Stail dans les Vosges et leur voisine de Saâles dans le Bas-Rhin, est entré dans sa phase décisive. Ce projet consiste en la mise en place de 10 éoliennes de 2MW, soit 20 MW pour l’ensemble du parc éolien. De quoi alimenter en électricité près de 15 000 foyers.

Les élus voient dans la réussite de ce projet, « initié avec le soutien massif de la population en toute transparence et dans un souci d’exemplarité en matière de concertation et de prise en compte des enjeux » , les vertus « d’une solidarité sans faille des six communes, solidarité allant au-delà des limites administratives, ne voyant que l’intérêt général d’un territoire rural sinistré. »

Preuve que le projet est partagé par la population : le volet d’actionnariat populaire, engagé avec la création d’une société d’économie mixte alliant collectivités et habitants du territoire en partenariat avec Energie Partagée, a parfaitement démarré. Sans plus aucun vent contraire. (selon "Vosges-Matin")

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 4 janvier 2016

La presse rencontre un de nos conseillers départementaux

Un binôme fantôme et une vallée ignorée

binome3

Les DNA viennent de publier l'interview d'un des deux conseillers départementaux de notre canton de Mutzig-Villé, à savoir Frédéric Bierry. Quant à l'autre membre du binôme, elle passe presque inaperçue (juste citée pour le Champ du Feu et ses navettes, son dada depuis 2011). Le grand oublié de cet interview reste le Val de Villé : pas un mot sur la friche de l'ancienne usine FTV, pas un mot sur l'ancienne gendarmerie ou la maison de services publics et leur démantèlement, pas un mot sur les transports, par un mot sur les nouvelles technologies dans nos coins reculés, pas un mot sur les zones d'activité désespérément vides, pas un mot sur l'exode des jeunes... Bref, on peut se demander si le binôme existe encore, ou s'il estime que le Val de Villé ne fait plus partie de leur canton.

INTERVIEW

DNA : En se recentrant sur les questions sociales le conseil départemental reste-il un partenaire privilégié des communes ?

FB : Longtemps les maires étaient dans une démarche d’équipement et ont pendant des années perçu le conseil général comme un guichet, un tiroir-caisse. Ce n’est pas une critique, j’ai été dans ce rôle-là aussi. Aujourd’hui l’enjeu majeur tourne autour de ce qu’on pourrait appeler le rôle social du maire, la façon dont il construit le lien avec les habitants : cela concerne la manière dont on intègre les jeunes, comment on accompagne les personnes âgées pour donner en plus des années de vie de la vie aux années, comment enfin on arrive, nous élus, à lutter contre le sentiment de relégation et à réconcilier les habitants entre eux, jeunes et vieux, élus et citoyens… le conseil départemental est au cœur de ces questions. « Quand dans la Meuse des collègues nous disent qu’ils sont sous-équipés, c’est une toute autre réalité qu’ici ».

DNA : Le sentiment de relégation est à la base d’une partie des votes extrêmes des derniers scrutins notamment dans certains villages de la vallée.

FB : Effectivement mais il y a aussi un décalage entre le sentiment d’une partie des gens, leur perception et le niveau de service réel. Par exemple, nous avons une clinique avec un service d’urgence : c’est un million que l’Etat ajoute chaque année pour que ça fonctionne. Autour de Schirmeck on recense 40 offres de services publics, il y a un niveau d’équipement qui est plutôt bon. Quand dans la Meuse nos collègues nous disent qu’ils sont sous-équipés c’est une tout autre réalité qu’ici. Ce n’est pas simple d’ancrer sur le territoire des entreprises qui doivent faire face à un fort dumping social.

Les habitants sont inquiets quand à l’avenir économique du territoire avec certaines entreprises fragilisées, comme Federal Mogul ou Delpierre. Même si le conseil départemental n’a plus la compétence « aide économique » le conseiller doit être un facilitateur pour aider les entreprises et les salariés à faire face aux difficultés, c’est aussi pour cela que j’ai pris la tête de l’ADIRA.

Chez Federal Mogul c’est effectivement difficile. On demande toujours plus d’efforts aux salariés et ce n’est pas simple d’ancrer sur le territoire des entreprises qui doivent faire face à un fort dumping social (NDLR : de leurs concurrents). On l’a pourtant vu avec Delpierre où toutes les collectivités ont apporté leur concours au projet d’atelier relais, il existe des moyens d’action. Autre exemple : Mecatherm avait un impérieux besoin d’être raccordée au haut débit. Avec l’aide de la Région, du Département, de la commune, ils le seront en début d’année. Le haut débit est d’ailleurs un enjeu majeur pour l’attractivité du territoire. Je pense notamment à des solutions comme le centre de télétravail. On a environ 2 000 salariés de la vallée qui vont chaque jour travailler au-delà de Molsheim. Si une partie de ces personnes pouvaient ne pas faire systématiquement la navette ce serait bon pour elles, pour l’attractivité du territoire, pour le commerce local, pour l’environnement… D’autres projets de résidences seniors sont à l’étude à Saâles, Russ ou Niederhaslach.

DNA : D’autres pistes ?

FB : Il y a un autre sujet sur lequel on travaille avec les élus ; il concerne la promotion des produits agricoles et la nécessité de retrouver une politique agricole forte. Il y a aussi tout un travail autour du Champ du Feu qui est un élément d’attractivité de la vallée de la Bruche. Cette année on travaille sur la sécurisation de l’entrée des pistes de ski de fond, c’est Frédérique Mozziconacci qui porte ce dossier. De nouvelles navettes ont aussi été mises en place depuis Strasbourg.

Des craintes se font jour également concernant le secteur de la santé et du troisième âge : la fermeture de la maison de retraite de Rothau et l’avenir des centres de l’Ugecam avec une concentration des activités sur Schirmeck…

Pour le centre de Saâles, il y a deux pistes sur lesquelles on travaille aujourd’hui, c’est le traitement de la tuberculose, maladie qui revient et pour laquelle il existe très peu de structures. L’autre piste concerne des lits de suite de chirurgie en lien avec les hôpitaux de Strasbourg, mais nous n’en sommes qu’au stade des réflexions.

Concernant Rothau je regrette que le projet initial n’ait pu aboutir mais la solution trouvée avec Lutzelhouse et l’Abrapa est pertinente. On poursuit aussi avec la Sibar les projets de résidences sénior qui répondent également à un vrai besoin. Outre ceux de Rothau et Dorlisheim, d’autres projets sont à l’étude à Saâles, Niederhaslach ou Russ.

Malgré les coupes budgétaires (lire encadré) le conseil départemental reste en charge des routes. Sur le canton, il y a deux projets principaux : à Mutzig, la descente vers la zone Atrium et à Rothau, le contournement.

Pour Mutzig, il ne peut y avoir d’engagement nouveau dans les trois ans. Tous les dossiers sont étudiés en fonction de trois critères : l’opportunité à réaliser, l’équité entre les territoires et l’engagement du territoire. Sur le premier point c’est un projet qui n’est pas très cher au regard de l’effet que ça peut avoir sur la circulation et le développement de la zone. Concernant l’équité, il faut savoir que le conseil général a beaucoup investi sur le territoire (contournement de Molsheim, tunnel de Schirmeck). Pour ce qui est de l’engagement du territoire, s’il y a un coportage avec Mutzig, Dorlisheim et la com’com on pourrait aller plus vite.

Concernant Rothau, c’est un projet sur dix ans. L’idée est de débuter le contournement au niveau de l’Eglise et de ressortir le plus loin possible après le cimetière. La priorité est de définir ce tracé (les études sont en cours) pour qu’ensuite la commune et la com’com puissent, elles, commencer à travailler sur un aménagement urbain.

(publié dans les DNA du 3/1/2016 - édition de Molsheim/Schirmeck)

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 29 novembre 2015

Les 5 et 6 décembre, dans notre nouveau canton

Marché de Noël à Ranrupt !

ranrupt1Marché de Noël traditionnel avec exposants artisanaux, petite restauration, vin chaud et animations pour toute la famille, avec la participation de producteurs locaux de la vallée de la Bruche et du Val de Villé. Lâché de lampions à la tombée de la nuit, passage du Père Noël avec son âne et ses bonbons par milliers ! Concerts à l'église avec la fanfare de Ranrupt, et chants en patois à 17 h le samedi et à 16 h le dimanche. Un  Noël sans esprit mercantile.

Dates et horaires 

  • Le 5 décembre 2015 de 15h à 20h
  • Le 6 décembre 2015 de 14h à 19h

Organisateur

Association du Patrimoine de la Climontaine

Posté par jl boehler à 00:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 23 mars 2015

Communiqué de l'équipe de gauche rassemblée du canton de Mutzig

scharly

Nous tenons sincèrement à remercier les 1348 électeurs de notre canton de Mutzig qui nous ont donné leur voix en faisant le choix de la gauche rassemblée !

Il s’agit maintenant de regarder le second tour de dimanche prochain 29 mars. L’UMP fera face au FN!
Nous nous tournons vers vous et ensemble, solidaires et responsables, nous ne pouvons utiliser le message du « ni, ni » à nouveau porté ce soir par le Président de l’UMP n’appelant pas, une fois de plus, au front républicain.


Bien au contraire, parce que nous voulons défendre notre république et ses valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, parce que nous soutenons notre démocratie, parce que nous portons notre liberté de penser et de s’exprimer, parce nous tenons au respect des autres, alors nous vous demandons, à vous chers amies et amis de notre canton, d’aller voter au second tour contre le Front National.

L’équipe de Gauche Rassemblée du Canton de Mutzig
Astrid Scharly et Virginie Paclet
Régis Simoni et Patrick Appiani

Posté par jl boehler à 09:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 20 mars 2015

La gauche - profession de foi

Malgré la grève annoncée des facteurs pour ce jeudi, 19 mars, les professions de foi sont arrivées dans le Val de Villé !

foi1

foi2

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,