jeudi 11 octobre 2018

Délibérations du conseil départemental 67

Voilà ce qui concerne notre canton Mutzig - Villé

CD2

C'est le 1er octobre qu'a siégé la commission permanente du Conseil Départemental, sous la présidence de Frédéric Bierry et en présence de notre représentante Frédérique Mozziconacci.

Nul doute que ce sont les plus importantes décisions qui concernent notre grand canton depuis le début de son mandat, qu'il est venu annoncer au marché de Villé ! Cela en valait la peine ! Un grand merci reconnaissant à notre représentant bruchois. Et après une matinée si occupée, bon appétit, monsieur le président.

CD

Et un peu aussi pour notre bourg-centre :

CD1

Posté par jl boehler à 02:08 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 10 octobre 2018

Visite présidentielle à Villé !

Bierry arrive ! On nettoie les rues !

bierry4

Quand je parle de visite présidentielle, ce n'est évidemment pas à Macron que je pense ! Mais au président du Conseil Départemental 67 Frédéric Bierry qui est aussi le représentant de notre canton Mutzig-Villé. Les ouvriers communaux se sont dévoués pour poser les panneaux d'interdiction de stationner pour que le balayage soit impeccable. Dès mardi soir à 17h56, le maire de Villé a d'ailleurs prévenu les élus pour les inviter à être présents dès le lendemain matin aux côtés de notre président bas-rhinois. Sûr qu'avec une nuit de délai, nos conseillers municipaux seront présents et nombreux aux côtés du maire. Heureusement que la visite a lieu ce mercredi, les élèves des écoles auront toute latitude pour se rendre dans les rues du vieux Villé en agitant de petits drapeaux tricolores (distribués gratuitement par la mairie?)

bierry1

On se demande d'ailleurs à quelle occasion Bierry vient en pélerinage à Villé. Accueil des premiers réfugiés à l'ancienne gendarmerie de Villé ? Nomination d'une nouvelle première adjointe ? Mise à disposition d'un fonds départemental exceptionnel pour finaliser l'élimination des friches agricoles, administratives ou industrielles ? Remise en état des voies communales et notamment des chemins ruraux et forestiers ? Ou viendra-t-il faire quelques courses au marché (achat d'un poulet grillé, de quelques sacs de pommes de terre et d'une nouvelle veste ?). Et aurons-nous droit à un beau discours qui sera retransmis en direct à la télévision ? 

Tous ceux qui espèrent des réponses claires et précises de la part de notre personnalité départementale, rendez-vous au marché de Villé ce mercredi !

bierry5

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 5 décembre 2016

Bierry et Straumann sabotent le Contrat de Plan et la RN 59

Les familles des victimes, les usagers, les riverains, tous pris en otages !

straumann_bierry_2

Ce vendredi matin à Nancy, le Premier ministre Manuel Valls a signé avec Philippe Richert, président de la région Grand Est, l’avenant aux contrats de plan Etat-Régions 2015-2020. Cette « mise à jour » confirmait pour l’Alsace les débuts de la déviation de Châtenois, l’accessibilité multimodale des ports de Strasbourg, Mulhouse et Colmar et la 4e voie ferrée Strasbourg-Vendenheim.

En ce qui concerne la RN 59, il était déjà désolant de constater l'abandon du tronçon Lièpvre - Val de Villé, concession faite à Eric Straumann. Rappelons que c'est sur ce tronçon que sont morts la plupart des victimes de la RN 59 ! Tout comme il était désolant de voir le contournement de Châtenois ne se réaliser qu'à 2x1 voie, ce qui n'améliore en rien la sécurité.

Enterrement de première classe 

corbillard_hippomobile_1ere_classe_1900

Et voilà que, dans un moment "bien choisi" pour éviter une trop grande publicité, nos frères siamois LR67 et LR68 diffusent en fin de matinée ce samedi un communiqué. Frédéric Bierry et Eric Straumann font savoir qu'ils ne signeront pas ce document. Leur chef de file LR Philippe Richert avait pourtant quant à lui bien signé ! C'est à n'y plus rien comprendre ! Et nous avons beau cherché, la décision de non-signature ne figure dans aucune délibération de Conseil Départemental. C'est le fait des deux princes qui ont lancé la guerre électorale sans crier gare ! Mais, refusant de signer le Contrat de Plan, on les voit mal proposer l'inscription des dépenses à prévoir aux budgets primitifs départementaux. Les projets prévus, notamment la RN59, bénéficient une fois de plus d'un enterrement de première classe.

Une démarche politicienne honteuse

En 2015, nos deux grenadiers napoléoniens avaient pourtant bien signé le Contrat de Plan initial. Normal, on n'était pas en période électorale. Et voilà, qu'alors aucun devis n'est encore établi, ils annoncent qu'il manque 57 millions d'€ ! Cette somme correspond approximativement à celle prévue en 1999 pour la déviation de Châtenois à 2x2 voies, et aux études pour le tronçon Lièpvre - Val de Villé. Qu'est-ce à dire ? que ces deux personnages auraient le mauvais goût, non seulement de ne rien signer, mais encore de rejeter la faute sur l'Etat. On aura tout vu ! Même le ridicule ne tue plus.  

Evidemment, le communiqué ne dit rien de la conséquence de leur refus de signer (va-t-elle bloquer la procédure ?), ni du montant de leur engagement financier prévu dans le cadre de ce contrat de plan à l'échelle du Grand Est. Mais tout le monde aura compris : c'est un pur et simple sabotage des projets de la Région Grand Est, relevant de règlements de comptes politicards y compris au sein du même parti dit "Les Républicains".

- A lire : Bierry et Straumann refusent de signer le contrat de plan

- Voir la page facebook : Pour la déviation Val de Villé - Lièpvre

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 7 mai 2015

Compétences du Conseil Départemental

bas_rhin_frederic_bierry_presidentLors d'une réunion de campagne mémorable des candidats UMP du canton de Mutzig-Villé le 10 mars dernier, j'avais interpellé publiquement le candidat Frédéric Bierry, aujourd'hui président, à propos d'une des compétences du conseil départemental. Le candidat semblait tomber des nues et ignorer que la coopération décentralisée internationale relevait de sa compétence. Je lui ai même demandé s'il allait continuer cette "politique de pacotille" engagée par son prédécesseur Guido Kennel. Après un temps d'hésitation, la réponse a été brève : "On a assez à faire chez nous."

Aujourd'hui, à la parution du Bulletin Départemental d'Information n° 4 du 17 avril, dans la liste des délégations consenties à la Commission Permanente, figure bien au chapitre II et au  point n° 211, page 148, la coopération transfrontalière, européenne et internationale. Dommage que l'ex-vice-président du Conseil Général ne savait pas ça avant son élection.

Mais espérons que nous comprendrons bientôt les orientations de sa politique en ce domaine, et qu'elles seront différentes de celles de son prédécesseur qui, bien que coûtant cher au contribuable, ont été marquées du sceau de l'inefficacité la plus totale.

Nous pardonnons bien volontiers au jeune néophyte à ce poste son ignorance sur ce sujet, en souhaitant cependant qu'il prenne rapidement connaissance des dossiers qui lui reviennent et, surtout, que le métier rentre.

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,