lundi 6 août 2018

Camping dans le Val de Villé

Campéole Le Giessen à Bassemberg en Alsace

Situé au cœur de l'Alsace, au pied du massif des Vosges, le camping Le Giessen est le point de départ idéal pour rayonner dans toute la région et profiter de ses nombreuses richesses : Colmar et sa Petite Venise, la route des vins d'Alsace, Strasbourg et sa cathédrale. Le Parc Naturel Régional du Ballon des Vosges à proximité offre également des paysages sauvages et préservés. Sur place, une petite rivière traverse le camping et lui confère un charme très naturel. Le camping donne accès au complexe aquatique attenant avec des bassins couverts et découverts ainsi qu'un toboggan et un jacuzzi. Camping de charme, Le Giessen propose des emplacements spacieux pour tente, caravane ou camping-car ainsi que des mobil-homes, des chalets ou des bungalows toilés. Les enfants peuvent profiter du club enfants, de l'aire de jeux ou de la structure gonflable, et des animations assurent une ambiance festive et conviviale en saison. Le camping Le Giessen  idéal pour des vacances authentiques et gourmandes combinant détente, gastronomie et visites culturelles !

1680_acces_direct_camping_le_giessen_bassemberg_alsace_5338_1680x790

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 22 avril 2018

Le printemps de Bassemberg

Et surtout, le samedi soir, n'oubliez pas de vous régaler avec les bonnes blagues de Albert de Munster !

printemps

Gérard et le curé de Albert l'Alsacien

Je m'appelle Albert

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 24 septembre 2016

Point 9 : dissolution d'association foncière

Historique des chemins du "Rédel"

001

Le Rédel c'est le nom du lieu-dit entre Villé, Bassemberg et Breitenau. Les chemins qui y mènent sont entretenus par l'association foncière de Breitenau - Bassemberg - Villé, à laquelle tous les  propriétaires fonciers riverains paient une cotisation annuelle.

L'accès à ce lieu-dit a une histoire : 

1) Jusque dans les années 60, l'accès à ces prés et vergers se faisait par un chemin partant du pont "Napoléon" près du Giessen (sur la rue de Breitenau) et longeant l'ancienne Filature et Tissages de Villé.

2) Pour permettre à cette usine de construire un nouveau transformateur, la commune a vendu ce chemin. Un accès de remplacement a été aménagé à partir de l'ancien réservoir d'eau de la route de Breitenau, en descendant la colline, et en desservant Villé et Bassemberg. L'entretien des chemins du lieu-dit est revenu à partir de ce moment à l'association foncière citée.

3) La piste cycliste et piétonnière aménagée récemment coupe les chemins du Rédel. Ceux-ci sont de moins en moins entretenus alors même que de nombreux terrains sont encore entretenus, et que d'autres tombent inexorablement en friches. Du côté rue de Breitenau, la municipalité de Villé ferme carrément le chemin par une barrière !

4) L'association foncière (sous l'impulsion de qui ?) fait circuler un questionnaire sans autre forme de procès : oui ou non, faut-il dissoudre l'association ?

003Verger du Rédel

008Ruchers au même lieu-dit

Et malgré l'exploitation existante, les chemins sont restés de moins en moins entretenus, à l'image de nombreux chemins ruraux du ban de Villé (Wirbelspach, Schrann, Gänzlach).

010Chemin menant de Breitenau à Villé ! Magnifique !

005Chemin menant de Villé à Bassemberg ! Très valable pour l'exploitation agricole !

011Côté Villé : le chemin est de toutes façons fermé par une barrière !

Des questions restent posées :

1) Quels travaux ont été réalisés avec les cotisations des propriétaires ? On peut se le demander. Avant toute décision prise par  des conseils municipaux, les propriétaires cotisants ont le droit de savoir !

2) Qui remplacera l'association foncière pour l'entretien des chemins ? Si c'est la commune de Villé, en observant l'état des voies rurales, on peut douter de l'efficacité.

3) Une dissolution est logiquement précédée d'une assemblée générale récente, où ces points sont abordés. Qu'en est-il ?

4) Les Commissions Communales d'Aménagement Foncier des trois communes auraient dû être saisies. L'ont-elles été ? En tous cas pas à Villé, où cette commission n'est plus convoquée depuis 9 ans !

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 27 novembre 2015

Des nouvelles du Conseil Départemental

 

Bassemberg_042

C'est bien  souvent que le Conseil Départemental 67 prend des délibérations concernant le Val de Villé. Les citoyens, voire les élus, sont rarement informés. Il serait pourtant intéressant que notre binôme d'élus fasse paraître un bulletin d'information. En attendant, voici les délibérations du mois d'octobre qui concernent deux communes de la vallée.

Bassemberg

bassembBreitenbach

breit

mercredi 9 avril 2014

Printemps de Bassemberg

224002208_1

Les stands fleurissent au milieu des rues décorées du village et proposent semis, plantes, graines, fleurs mais aussi artisanat local. Des animations pour les grands (pêche à la truite, concerts...) et pour les petits (pêche miraculeuse, atelier bricolage, structure gonflable...) sont prévues.

Les festivités continuent en soirée le jeudi 1 mai et le samedi 3 mai à partir de 18h avec tartes flambées et bal sous chapiteau, suivi d'un lâcher de ballons brésiliens (samedi soir à la tombée de la nuit). Un repas est proposé dimanche midi, sous chapiteau (possibilité de réserver au 03 88 57 06 34).

Posté par jl boehler à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 16 décembre 2013

Saint-Martin et Bassemberg sont-ils dans la République ?

montagne

A lire la presse, notamment en ce qui concerne le compte-rendu de la dernière réunion du Comité Directeur de la Comcom, on se demande si certains de nos élus du val de Villé connaissent les fondements et les lois de notre République. "L'école est laïque, gratuite et obligatoire", c'est une règle inaliénable inscrite dans la Constitution, et elle concerne tout le territoire, y compris les petites communes rurales et montagnardes de Saint-Martin et Bassemberg !

Un certain nombre de nos élus locaux semblent cependant ignorer tout cela. Ainsi, la loi de la décentralisation a donné la gestion des transports scolaires de la vallée au Conseil Général ! C'est donc à cette dernière instance d'assumer la gratuité du transport, pas à la comcom, pas aux communes, encore moins aux parents ! Et il est inadmissible que la Conseillère Générale de ce beau val de Villé puisse prétendre publiquement que "la gratuité des transports scolaires va progressivement disparaître" ! Et de se lamenter qu' "elle ne peut rien faire" ! On comprend que par les temps qui courent l'état des finances du Conseil Général n'est pas glorieux. Mais faut-il faire payer cette mauvaise gestion des finances publiques aux enfants et à leurs parents ? Il y a peut-être d'autres économies à faire, et il ne nous semble pas avoir lu que notre conseillère ait voté contre le budget des "voyages au bout du monde" soit-disant pour des "expertises" (en réalité des voyages festifs et vacanciers) de l'état-major de l'instance départementale !

Quant à l'affaire des "trois kilomètres", Nos élus locaux (conseillère générale, président de la Comcom, Maire de Villé) devraient se pencher sur la loi concernant les zones de montagne et défavorisées, votée par le parlement le 30 janvier 1985 modifiée par la loi du 23 février 2005, et apprendre que l'aménagement du territoire en zone de montagne doit s'adapter aux conditions du terrain. Une loi votée d'ailleurs à l'unanimité de tous les partis politiques, ce qui en soi est déjà exceptionnel. 3 km en ville et 3 km en montagne ou en campagne, ce n'est pas la même chose !

Enfin, n'oubliez pas, chers élus, que les aménagements en zone de montagne doivent obligatoirement être soumis au Conseil National de la Montagne. Nos élus devraient pouvoir nous dire si, depuis 29 ans, ils ont au moins envoyé un courrier à cette instance ou au Commissaire du Massif Vosgien, qui gère ce genre d'affaires. Savent-ils seulement que cela existe ? Nous en doutons fortement !

Quant au Maire de Villé, vice-président de la comcom et président de la commission transports, il est heureux qu'il n'ait pas terminé sa phrase. Il aurait même mieux fait de ne pas la commencer. 800 €, ce n'est pas la gratuité !

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 19 décembre 2012

Bassemberg au Conseil Général

bassemberg2Le Conseil général du Bas-Rhin a accordé une aide à la commune de Bassemberg :

- aménagement de la placette du Giessen avec emplacements réservés pour personnes à mobilité réduite dans le cadre du contrat de territoire de la Communauté des Communes du Val de Villé : 7355,40 €.

- aménagements de trottoirs, rue principale, dans le cadre du contrat de territoire de la Communauté de Communes du Val de Villé : 2013,40 €.

- sécurisation de l'ouvrage d'art de la rue principale dans le cadre du contrat de territoire de la Communauté de Communes du Val de Villé : 913,50 €.

TOTAL : 10286,30 €.

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 27 juin 2012

Depuis 1986

ecole_001Nous avions présenté un calvaire démembré à Thanvillé, espérant qu'il s'agit d'un cas unique. Mais que dire de celui de la D-39, entre Bassemberg et Fouchy, mais sur le ban de Breitenau ! Encore plus délabré et depuis 1986 ! Il ne ressemble plus à un crucifix que par deux bouts de bois tenus par un clou ! Quant à l'arbre mort contigu, serait-il pour que le dénonciateur de cet état du patrimoine, un Judas de la vallée, s'y pende ? Aucune chance qu'il réussisse. Un petit rappel : le Conseil Général du Bas-Rhin qui attribue les taux modulés (entre 20 et 30%) attribue 40% pour les travaux cultuels ! Alors, messieurs les élus concernés, qu'attendez-vous ? Il y a une conseillère générale, qui connaît bien cette route et qui est prête à vous aider à monter le dossier ! On ne va quand même pas dire, qu'après les écoles c'est le patrimoine qui fout le camp.

Posté par jl boehler à 00:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 7 mai 2012

Printemps à Bassemberg

bassemberg1bassemberg2

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 23 juillet 2011

Ecole du Giessen : délibération du Conseil Général

L'affaire de la construction d'une école intercommunale pour l'arrière-vallée regroupant au départ Bassemberg, Fouchy, Lalaye et Urbeis a fait grand bruit, notamment à Urbeis. Finalement, après le désistement de cette dernière commune, les trois autres ont décidé de se lancer dans l'aventure, et ont même créé un Syndicat Intercommunal des Ecoles du Giessen, qui a son siège au 114 rue de l'école à Fouchy (mairie). La communauté des communes du Val de Villé est intervenue pour inscrire la construction de nouveaux bâtiments scolaires dans le cadre du contrat de territoire signé avec le conseil général du Bas-Rhin en janvier 2006, contrat qui prévoit que pour 1 € versé par la comcom, le département verserait aussi 1 €. Et c'est ainsi que le Conseil Général vient de délibérer, selon le plan de financement présenté :

- Coût du projet : 1.718.241 €. Coût retenu subventionnable : 1.115.120 €. Subvention demandée : 111.512 €. Subvention accordée : 111.512 € (soit 10% du coût retenu).

Selon le contrat de territoire, la comcom versera donc le même montant. A chacun de tirer les conclusions.

20070727_DNA010312

Ecole désaffectée de Lalaye 

Posté par jl boehler à 02:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,