samedi 1 avril 2017

Pas de réfugiés, mais des djihadistes !

gendarmerie

Depuis le mois de novembre 2016, les villois espèraient accueillir des réfugiés dans l'ancienne gendarmerie.  6 mois plus tard, le projet semble abandonné. Le bâtiment reste délaissé, comme bien d'autres dans la Vallée (usine FTV, ancienne maison de retraite, et j'en passe).Les volets et les portails restent clos, les parterres ne sont plus fleuris au grand dam du maire de Villé qui voit s'éloigner l'espoir du maire de Villé d'obtenir une troisième fleur et du président de la comcom qui désespère de trouver une solution de reprise de l'ancienne maison de retraite.

Un repreneur enfin !

belmokhtar1

Il y a quelque temps déjà, un repreneur très discret circulait dans le Val de Villé à la recherche de lieux qui pourraient lui convenir. Et des silhouettes curieuses d'aspect rasaient les murs toutes les nuits surtout dans le bourg-centre, où toutes les lumières étaient éteintes. Dans quel but ? Nul ne pouvait le dire, bien que les agents communaux aient été alertés tous les matins par la découverte d'effractions de plus en plus nombreuses.

Finalement, par une source qui tient à rester anonyme, nous avons appris qu'il s'agissait du chef du mouvement djihadiste du Sahel, un certain Bel Mokhtar, donné pour mort depuis de longs mois, mais qui s'était réfugié clandestinement dans le Val de Villé avec une douzaine de ses gardes du corps. Et ils avaient trouvé ce qu'ils voulaient : toute la logistique pour établir un camp d'entraînement.

Une logistique très au point

a_rodrome1

Tout d'abord, les candidats au djihad arrivent par les airs. Certaines nuits le va et vient des avions était incessant du côté de l'aérodrome d'Albéville. Et cette piste, souvent peu fréquentée, voyait certaines nuits arriver un vrai défilé aérien, des hommes sautant des avions dès qu'ils touchaient le sol pour repartir sans même s'arrêter. Ces hommes étaient regroupés dans le hangar jouxtant l'aérodrome avant de partir à pied avec leur équipement vers l'ancienne gendarmerie villoise ou vers l'ancienne maison de retraite.

Les friches agricoles pour terrain d'entraînement

Une fois installés, ces "stagiaires" sont emmenés vers les friches agricoles sur les hauteurs vers Triembach-au-Val ou Albé. Les anciennes mines leur servent également de lieux d'entraînement. Enfin, paraît-il, certains exercices auraient même lieu dans l'immense cour déserte des Filatures & Tissages de Villé (FTV). Et les vestiaires des sportifs villois seraient utilisés pour les douches en fin d'entraînement. Ces djihadistes sans gêne étaient-ils à l'origine des dégradations constatées il y a quelques semaines ?

Et tout cela au nez et à la barbe des autorités locales ! Toujours selon une source discrète, il y aurait déjà eu trois stages depuis le début de l'année ! Certains regretteraient déjà d'avoir protesté contre l'arrivée de réfugiés.

frichesDjihadiste dans les friches viticoles entre Triembach-au-Val et Villé

djihad3Dans la cour des FTV ?

djihad2Après l'entraînement, la douche. Dans les vestiaires des sportifs de Villé ?

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 19 février 2017

ça, c'est Villé

Sabotage systématique de la vie associative

laune"La Une" de la presse régionale, au même niveau que l'éventuelle démission de Philippe Richert ! Voilà un sujet qui remue dans les chaumières du Val de Villé ! Pas de carnaval 2017 à Villé ! Et encore une fois pour des raisons bien sombres, mais pas si obscures que ça pour qui connaît Villé.

Inutile de s'éterniser sur l'ambiance traditionnelle villoise, rappelons quelques faits : le carnaval de Villé s'est développé avant tout à l'époque du comité des fêtes créé après le grand Noël de 2001 (présidents successifs : Charles Richert, Daniel Vernier, Cécile Cunin, Jean-Marie Maxim). De "carnaval des enfants" qui défilaient dans les rues de Villé de l'ancienne gare jusqu'à l'école (où leur était servi gratuitement un chocolat chaud par les bénévoles du comité des fêtes), le défilé est devenu un carnaval plus consistant ! C'est vrai qu'à l'époque il a fallu faire intervenir des élus responsables cantonaux pour qu'enfin, la MJC du Val de Villé qui, participait tous les ans avec un char au carnaval de Sélestat, daigne aussi participer au défilé de Villé.

Puis le comité des fêtes a disparu, j'ose le reconnaître ici, par manque de soutien de la mairie. Et je cite quelques faits : pas de camionnette mise à disposition lors de la seule "fête d'automne" qui eut lieu, pour chercher un chapiteau à Neubois, pas d'utilisation sans autorisation écrite du maire de la photocopieuse municipale pour imprimer quelques invitations, alors que l'un ou l'autre responsable d'association extérieure à Villé allait tirer ses photocopies à la mairie à n'importe quelle heure du jour (... et de la nuit,  car il avait même les clés), le tout, sans émouvoir le moins du monde le maire et les autres élus. Et j'en passe et des meilleures ...

Et le carnaval continua à l'initiative de la MJC, soi-disant avec la collaboration "active" de la municipalité de Villé qui s'est limitée à un vague contrôle de la sécurité ! Quelle sécurité ? On n'en sait rien, si ce n'est un éventuel passage devenu impossible dans la rue du mont Sainte-Odile ! Comprenne qui pourra ! car cette rue a toujours été ouverte pendant les défilés (seul le stationnement était interdit). Quant au reste de la sécurité, il était assuré par les bénévoles. Alors on revient à des questions : les associations (notamment la MJC) n'ont-elles plus de bénévoles ? Quant à demander de faire assurer cette sécurité par Décibulles, voilà qui est original. 

Tout compte fait, c'est comme toujours à Villé : les bénévoles sont rares, et les quelques-uns qui sont prêts à s'investir sont découragés par les élus. Quant à s'attendre à ce que le carnaval reprenne en 2018, rien de moins sûr, car les mêmes causes vont provoquer les mêmes effets. Après tout, le Saint-Gilles devait aussi faire une pose d'une année, et il a disparu à jamais.

deceptionDNA du 18/2/2017

Posté par jl boehler à 17:36 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 28 janvier 2017

Fin de l'ère primaire

Le Val de Villé et le vallon de Ranrupt datent géologiquement du carbonifère et de la fin de l'ère primaire. Il est donc logique que le dernier épisode des primaires citoyennes dans ce secteur de montagne soit particulièrement regardé. Surtout que dimanche dernier, la participation n'a pas été très forte (à peine plus de 200 votants pour ce canton napoléonien regroupant le Val de Villé et le  secteur de Saâles). Et pourtant le temps ne se prêtait pas pour aller à la pêche. Alors, les responsables départementaux (souvent accusés d'abandonner le monde rural à son triste sort) ont décidé de marquer un grand coup.

Sébastien Loeb : après le Dakar, le Ranrupt

loeb1

Notre champion des rallyes, à peine revenu d'Amérique du Sud où il a fini sur le podium du Dakar, aurait été embauché pour participer à une "spéciale vosgienne" Villé - Ranrupt : il conduira, à bord de son bolide, les électeurs villois jusqu'à Ranrupt en passant par le col de Steige. Suivant le temps (neige et tempête), le spectacle est assuré. Prix de la randonnée 1 €, le restant des indemnités  demandées par le champion étant fournies par le candidat de droite Fillon et l'ambitieuse ex-future première dame Pénélope.

Les écologistes protestent

caisse_a_savon_600x450_1

Il fallait s'y attendre ! Nos amis écologistes, toujours décidés à voter sans provoquer de pollution, ont décidé d'une contre-manifestation sous forme de biathlon : course de vélo de Villé au col de Steige, descente en caisse à savon jusqu'à la mairie de Ranrupt. Avec la concurrence de ces deux spectacles de qualité, le record de participation électorale sera battu. Et comme la municipalité de Villé ne figure toujours pas parmi les listes électorales, le premier magistrat enfourchera son vélo pour apporter ce document manquant au maire de Ranrupt.

La navette des skieurs

Enfin, le conseil général 67 a promis de détourner la navette Villé - Champ du Feu par Ranrupt. Avec tout ce dispositif, pas d'excuse pour ne pas aller voter aux primaires. Même Thomas Voeckler, dont les grands-parents habitent un chalet à Bellefosse, viendra déposer son bulletin dans l'urne.

navette

Posté par jl boehler à 00:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 13 décembre 2016

Noël à Breitenbach

Et c'est bien dans le Val de Villé dans le Bas-Rhin !

Pas dans la vallée de Munster dans le Haut-Rhin !

breit

Posté par jl boehler à 00:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 8 novembre 2016

Téléthon à Thanvillé

Venez nombreux le 2 décembre 2016 !

teleton

Posté par jl boehler à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 2 novembre 2016

Après Noël 2015, Saint-Nicolas 2016

D'habitude St-Nicolas c'est avant Noël. Mais à Villé, la fête de St-Nicolas vient un an après Noël. Souhaitons bonne réussite aux organisateurs.

nicoolas

Posté par jl boehler à 00:55 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 21 août 2016

Pas de Noël 2016 dans la vallée !

Le syndrôme de Villé ? 

noel2016

En 2001, Villé avait organisé un Noël monstrueux appelé "2000 et une étoiles". En 2015, l'ex-chef-lieu de l'ex-canton remet ça avec le "Noël des coeurs". Un Noël "fantastique et réussi" selon l'expression du maire. Oui, mais voilà, en 2002 et 2016, aucun village n'ose reprendre le flambeau ! par peur de comparaison ? ou par lassitude ? Il y a même des communes qui n'ont pas pris leur tour, comme celle de Saint-Maurice dont le dynamique maire, ex-conseiller régional de l'ex-Petit Est, président de la comcom, n'a pu l'organiser faute de temps ou dans le but de ne pas surcharger la facture d'électricité communale ? 

Pour boucher ces trous avant que la rotation ne reprenne en 2018 à Albé (à chacun son tour par ordre alphabétique ?), le Père Noël économisera en 2016 quelques kilomètres de son long voyage, même si en 2002 Villé a lancé un petit marché et un grand concert peu fréquenté avec le chanteur de gospels africain Manu Di Bango. Un petit marché qui n'a pas empêché les valdevillois de faire leurs courses dans la plaine du Rhin et d'y retrouver le petit papa Noël qui cette année-là n'a pas jugé que le Val de Villé était la plus belle des vallées et la plus fréquentable.

Alors 2016, encore une année où Noël est à mettre aux oubliettes dans le Val de Villé ?

Posté par jl boehler à 00:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 19 août 2016

Albé, c'est à partir de ce soir

Le programme complet du week-end

albe

Posté par jl boehler à 01:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 15 août 2016

Albé éclairé

Alors que la fête d'été de Villé a vu l'extinction des feux à 1 h du matin dans les faubourgs (décision municipale villoise pour déjouer une attaque terroriste ?) , les habits de lumière d'Albé brilleront trois nuits de suite.

albeVe 19, Sa 20 et Di 21 août 2016 à partir de 18h, visites guidées nocturnes avec rondes du Veilleur de nuit et saynètes de rue.
Animations, démonstration d'anciens métiers, visites de musées, restauration (menu et cuvée du Veilleur), bal.

Animation musicale 

  • Ven 19 : Orchestre du Haut Koenigsbourg
  • Sa 20 : Les Originaler Willerthaler
  • Di 21 : Les Joyeux Steigeois

Posté par jl boehler à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 3 août 2016

Bientôt ...

... à Albé

alb_

Posté par jl boehler à 04:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,