samedi 7 décembre 2019

La conseillère est de retour ?

Incroyable, mais vrai !

saint_nicolas_m

La conseillère aurait-elle abandonné l'Ariège pour revenir quelques jours dans son cher Val de Villé ? Elle aurait été reconnue à plusieurs reprises ces derniers jours, et hier soir le voile a été définitivement levé : elle a défilé à travers le bourg-centre en tête du cortège des enfants, déguisée en Saint-Nicolas. Mais elle n'était visiblement pas seule. Elle était accompagnée d'une personne déguisée en père fouettard. Certains spectateurs auraient reconnu le maire de Villé, d'autres plus perspicaces sont persuadés que c'était le président du conseil départemental Frédéric Bierry. Pour moi, je pencherai pour Fredo le schirmeckois, car la promenade aurait été précédée dans la nuit du 5 au 6 décembre d'une distribution à deux de la "lettre du canton de Mutzig". Le plan de distribution était d'ailleurs plus ou moins bien au point, puisque certains destinataires n'ont pas reçu cet intéressant courrier, alors que d'autres l'auraient trouvé deux fois dans leur boîte aux lettres. 

a1

a2

a3

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 17 novembre 2019

La police de l'environnement et de la chasse à Breitenbach

Une rencontre à l'entrée du chemin rural du Heilenbach

heilenbach1

Surprise la semaine dernière ! Me rendant dans une de mes parcelles forestières au-dessus de Breitenbach, je rencontre deux personnes habillées de la même façon et portant notamment des pistolets à la ceinture qui me font penser que ce ne sont pas de simples promeneurs (un troisième est resté au volant de leur voiture). Pourtant, ils viennent vers moi avec de grands sourires et me demandent si je suis chasseur. Hélas non, je suis plutôt bûcheron. Ils m'ont alors expliqué qu'ils étaient policiers et étaient venus dans la vallée "surveiller les chasseurs" en ce long week-end du 11 novembre. Un peu plus tard, j'ai appris que leur siège était à La Petite Pierre, au nord de Saverne. A près de 100 km ! une vraie police de proximité ! 

police6

Il s'agit en fait d'une nouvelle unité créée dans le cadre de l' "Office national de la chasse et de la faune sauvage" selon la loi 2019-773 du 24 juillet 2019 portant création de l' "Office français de la biodiversité" fusion de "l'Agence française pour le biodiversité" et "l'Office national de la chasse et de la faune sauvage", avec effet au 1er janvier 2020 au sein du nouvel Office.

Cette loi donne à ces policiers un pouvoir de contrôle des chasseurs et des braconniers, de vérifier s'ils sont en règle au niveau de leurs papiers, de leurs armes, du gibier chassé. Voilà une bonne chose ! J'ai cependant été étonné par leur manque de moyens : à deux pour surveiller tout un massif forestier, à bord d'une voiture tout ce qui est de plus ordinaire (pas même un 4x4 pour concurrencer les super-puissants véhicules des chasseurs). Pour l'efficacité, il faudra attendre ! Les chasseurs en infraction n'ont pas trop de soucis à se faire. Les policiers se rendent compte de la faiblesse des moyens, mais la nouvelle loi venant à peine d'être votée et publiée, ils espèrent un renforcement significatif dans l'année à venir.

Enfin, nous avons discuté de problèmes rencontrés avec certains chasseurs : les battues annoncées en mairie et dans la presse, qui ne donnent aucun droit supplémentaire au chasseur, les miradors installés sans information et sans autorisation du propriétaire, les barbecues alimentés avec le bois (façonné et entassé) volé aux propriétaires forestiers riverains, etc... Bref une rencontre très intéressante. 

police8

NB : L'ONCFS a une origine ancienne. En pleine seconde guerre mondiale, l'ordonnance du 28 juin 1941 crée des institutions spécialisées destinées à encadrer la pratique de la chasse : le Conseil Supérieur de la Chasse et les fédérations départementales des chasseurs.

En 1972, le Conseil supérieur de la chasse, principal organe de réflexion et d'élaboration de la politique cynégétique de l'État, est scindé en deux organismes : le Conseil National de la chasse et de la faune sauvage d'une part, et l'Office national de la chasse d'autre part.

En 2000, la loi du 26 juillet modifie les statuts de l'ONC, dont le conseil d'administration n'est plus constitué d'une majorité de chasseurs, et qui passe sous la cotutelle du ministère chargé de l'Environnement, et du ministère chargé de l'Agriculture. L'ONC devient alors l'Office national de la chasse et de la faune sauvage.

police7

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 8 novembre 2019

Pour remplacer les facteurs grévistes, la direction embaucherait des coureurs kenyans

Extrait de la presse régionale du 7/11/2019 : Ce mercredi, les facteurs en grève à Villé ne se sont pas rendus sur le marché hebdomadaire comme ils l’avaient fait la semaine dernière pour faire signer une pétition demandant le maintien des neuf tournées dans la vallée. Ils ont choisi de rester devant le bureau de poste, le long de la route, au pied de la tonnelle qu’ils occupent de 8 heures à 16 heures depuis seize jours exactement. « Ça commence à être un peu fatigant, concède Olivia Dielaine, secrétaire de la section locale CGT FAPT 67. On se doutait qu’il faudrait tenir au moins une semaine mais seize jours… »

Cynthia, factrice depuis trois ans et demi, assure ne pas trouver les journées trop longues : « On est mieux ici que dans le stress du boulot », sourit la jeune femme. Réunis autour d’un feu, les grévistes se réchauffent et discutent régulièrement de leurs conditions de travail, qui ne cessent de se détériorer selon eux. La goutte d’eau qui les a poussés à se mobiliser, c’est la dernière réorganisation annoncée par la direction, marquée par la suppression d’une des neuf tournées dans la vallée.

« Certains doivent déjà rogner sur leur pause de midi voire y renoncer »

Vill_

« C’est la réorganisation de trop, s’énerve Christine, 31 ans de carrière à La Poste. Jusqu’en 2008, on était douze facteurs pour desservir les 18 communes de la vallée. Ils ont supprimé deux tournées cette année-là, puis une autre quelques années plus tard. Et là, une quatrième tournée disparaît. Cette suppression, c’est 45 minutes à une heure de travail en plus pour les autres. » « Certains doivent déjà rogner sur leur pause méridienne, voire y renoncer pour terminer à 16 heures et ils n’y arrivent pas toujours », souffle Olivia Dielaine. On peut comprendre la baisse du trafic, mais on ne demande pas la lune : on veut simplement travailler dans de bonnes conditions. » « On essaie de faire des efforts, et voilà la récompense », lâche Nicolas, 17 ans d’ancienneté.

Alors que les négociations semblent au point mort – « des propositions leur ont été faites mardi, mais ils ont décidé de reconduire leur mouvement », indique-t-on simplement à la direction, les grévistes disent pouvoir compter sur le soutien de la population locale : la pétition qu’ils font signer aurait recueilli près de 900 signatures, dont celles de plusieurs élus de la vallée.

Une distribution assurée par des marathoniens kenyans ?

vill_2

Jeanne, d’Urbeis, n’a pas hésité à la signer : « Je trouve ce qui leur arrive inadmissible. Quand je les vois distribuer le courrier, ils sont déjà en train de courir. Leur mettre toujours plus de pression, ça ne va pas ! » Croisé au marché, Hubert, d’Urbeis également, ne mâche pas ses mots. « Ils ont plus que raison de faire grève, ils sont maltraités par des c… de patrons. » Cet habitant dit leur avoir apporté des croissants en guise de soutien. Ce mercredi, une dame est venue déposer un kougelhopf sur la table bien garnie dressée sous la tonnelle.

Régulièrement salués par des coups de klaxon, les grévistes, confortés par ce soutien, n’entendent pas relâcher la pression. « Les sept qui sont en grève depuis le début sont toujours là », insistent-ils. Christine l’assure : « On restera jusqu’à ce que la direction nous entende ! » En attendant, la distribution du courrier continue d’être assurée par d’autres postiers venus parfois des Vosges ou de Nancy.

Premier commentaire : Avec la loi des "quotas pour l'immigration" prévue par le tandem Macron-Edouard Philippe, la Poste pourrait embaucher des athlètes-migrants kenyans ou éthiopiens... Dopage autorisé, aux frais des salariés... Face à ces sournoises menaces sur leur emploi, les grévistes reprendront-ils le travail ?

Posté par jl boehler à 05:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 26 octobre 2019

Battues citoyennes dans la vallée de Villé

Aucune trace de la conseillère !

bierry

Malgré tous les efforts des élus de la vallée pour organiser des battues citoyennes pour retrouver notre chère multi-conseillère départementale, communale et intercommunale, aucune trace n'est apparue.

Et pourtant, même le sympathique président du conseil départemental Fredo est venu toutes les semaines participer aux recherches. Il avait cru très longtemps à un congé maladie de sa collègue, aujourd'hui il se range à l'hypothèse d'une disparition très inquiétante. Même si tout au long de ses présences, il a tenu à faire preuve d'optimisme, gardant un visage rieur, participant même à des vins d'honneur de fin de battue  !

Certains citoyens se sont d'ailleurs demandé s'il venait aider à chercher  la disparue ou lancer sa campagne en vue des élections sénatoriales. Il n'a pas dû lire la presse qui annonçait que dans la vallée, près de la moitié des maires ne se présentera plus aux municipales dans quelques mois.

Quant à une présence de la conseillère, aucun indice n'est apparu. Rien, rien et encore rien.

Selon des sources assez sûres, il faudrait continuer à chercher en Ariège, près de Foix, dans le petit hameau de Dreuil (annexe de la petite commune de Teilhet - 150 habitants -). Le maire de Villé (qui prétend qu'elle est partie sans lui dire "au revoir", et pas même un petit bisou) et les présidents de la comcom et du conseil départemental 67 seraient prêts à s'y rendre pour continuer les recherches. Ils n'attendent plus que le résultat d'écoutes et autres investigations téléphoniques...

fredo1

fredo2

fredo3

fredo

bierry1

fredo4

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 17 octobre 2019

Disparition inquiétante à Villé : un appel à une battue citoyenne !

On croyait notre conseillère départementale partie dans les Pyrénées ariégeoises, voilà qu'on apprend qu'elle serait cachée quelque part dans la vallée.

001

Elle aurait même participé aux travaux de la dernière commission permanente du Conseil Départemental, qui s'est tenue le 30 septembre à Strasbourg, comme l'atteste dans sa présentation photographique incroyablement hypocrite "La lettre du Canton de Mutzig" (en attente de distribution dans les vallées ?). Voir la lettre du canton publiée plus bas.

Selon le site "Ulule", elle serait même prête à relancer son projet de "poneys pour handicapés", vieux de quatre ans.

Non, non, vous avez bien lu, cette réunion ne s'est pas tenue à Foix dans l'Ariège, mais bien à Strasbourg dans le Bas-Rhin. Aux dernières nouvelles pourtant, la présence de notre conseillère le 30 septembre n'est pas confirmée. Comme le prouve l'extrait du PV à cette date, elle se serait même excusée de son absence (on ne connaît pas le moyen par lequel le billet d'excuse est parvenu de l'Ariège à Strasbourg) : 

Commission

Il nous semble évident que notre conseillère départementale, qui n'apparaît plus depuis près d'un an à aucune manifestation officielle dans le canton, doit se cacher ou avoir été  enlevée et retenue quelque part. Il est donc grand temps de la retrouver et de lui venir en aide. Une battue citoyenne dans la forêt du Klosterwald (la plus proche de son domicile) devrait être organisée prochainement par la mairie de Villé.

Au détour d'une page facebook, ce cher président Fredo nous apprend qu'elle est malade. L'organisation des secours devient donc urgente.

 Il semble d'ailleurs très probable qu'elle soit dans ce secteur villois, puisqu'à la réunion du conseil municipal du bourg-centre le 15 octobre, sa voisine, également conseillère, a présenté elle aussi une procuration de sa part. Lui aurait--elle été glissée discrètement et nuitamment sous la porte ? Mystère.

Par la suite, il faudrait inviter tous les maires de la vallée pour qu'ils demandent à leurs concitoyens de ratisser toutes les autres forêts, notamment celles du massif du Champ du Feu où elle avait l'habitude de se rendre en navette. Dans ce cas, il s'agirait de visiter tous les abris et cabanons vides du secteur.

Une chance existe encore de la retrouver vivante.

battue_citoyenne_1

Pour information, ci-dessous l'intégralité de la "Lettre du Canton" qui devrait prochainement être distribué à tous les habitants du canton :

CD1

CD2

  • Bientôt sur ce blog : l'avenir de l'ancienne maison de retraite : qui paie la dépollution et les réparations ?

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 16 septembre 2019

La vérité si je mens !

La presse locale vient de publier les intentions des maires du val de Villé. Très intéressant. Pourtant, l'un d'eux, qui se dit non-partant, affirme à qui veut l'entendre dans la rue et sur les marchés qu'il se présenterait à nouveau, même si ce n'est pas en tête de liste, et qu' "il n'a pas dit son dernier mot". Il est vrai qu'il était souvent "le champion de la valse-hésitation".  Il souhaiterait, selon certains de ses dires, devenir simple conseiller (ce qu'il n'a jamais été) pour conseiller le prochain maire. Une sorte de "consultant" en expériences malheureuses ? On aura tout vu et entendu dans cette vallée. Mais quel est donc ce maire original, dont des concitoyens disent très sérieusement qu'il a fait "trois mandats de trop", et qui au bout de 19 ans aurait "encore beaucoup à apprendre" ?

maires

Posté par jl boehler à 04:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 13 septembre 2019

Comcom de la vallée de Villé

Nouvelle répartition des délégués

comcom1

A partir de 2020, la répartition par commune sera modifiée ! De 37 sièges, on passera à 35 ! Quelle économie ! Certaines petites communes vont avoir moins de délégués, et leur voix sera moins entendue ! Quant au bourg-centre, si remarqué par ses absences aux réunions, il verra son nombre augmenter jusqu'à 5 délégués. 

Le prochain conseil municipal villois désignera-t-il 10 ou 12 délégués, pour être sûr qu'il y aura 5 présents ?  

Voici en tous cas la délibération de la comcom du 11 juin :

comcom2

comcom1

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 11 septembre 2019

Encore une disparition inquiétante à Villé

Cette fois ce n'est pas une conseillère qui a disparu !

communes2

Je parlerai plutôt des informations diffusées par les communes auprès des citoyens. Longtemps, le moyen de communication était l'appariteur. Puis ce dernier a été remplacé par la presse locale quotidienne qui  elle-même voit aujourd'hui chuter son nombre d'abonnés et donc aussi son efficacité. Est alors apparu le bulletin municipal avec des parutions plus ou moins régulières, qui sont encore loin de la diffusion chez nos jumelés d'Elzach (un bulletin tous les 15 jours).

Enfin, se sont multipliés les sites communaux ! Et avec l'arrivée des ordinateurs et d'internet dans tous les foyers, ils sont devenus un excellent moyen de communication pour nos élus et pour nos municipalités. Ces sites sont devenus si officiels qu'ils sont entrés dans la "loi NOTR" qui oblige les communes à publier un certain nombre de documents sur leur site, tels les délibérations du conseil municipal ou le budget primitif

Dans notre vallée, cependant, certains élus semblent traîner des pieds ou n'ont pas le personnel pour répondre à ce nouveau besoin. Ainsi, six communes, soit 30% d'entre elles, parmi les plus petites, n'ont pas encore de site : Bassemberg, Breitenau, Fouchy, Lalaye, Saint-Martin et Triembach-au-Val.

communes1

Neuf communes ont des sites mis régulièrement à jour : Albé, Breitenbach, Dieffenbach-au-Val, Neuve-Eglise, Saint-Pierre-Bois, Saint-Maurice, Steige, Thanvillé, Urbeis  (soit la moitié des communes).

Enfin trois communes représentent des cas particuliers :

- Maisonsgoutte et Neubois : les sites ne sont plus à jour depuis 2014 (année des dernières élections municipales). 

- Et Villé le bourg-centre de la vallée, qui aura bientôt cinq délégués à la comcom, n'a plus de site internet depuis 2016 ! Même l'ancien site a disparu de la toile. Pourtant Villé est la commune qui a le plus de possibilités en matière de personnel. J'espère que le maire ne nous dira pas que le (ou la) webmaster est parti dans le Sud-Ouest (du côté de Foix ?) sans laisser d'adresse.

Notons quand même qu'une dernière info importante concernant tous les villages de la vallée, à savoir la mise en route de bornes pour biodéchets, n'a paru que sur un seul site, celui de Breitenbach (présidence du maire au Smictom oblige).

Et notons aussi cette nouvelle plus sympathique : la commune de Saint-Maurice, dont le maire est aussi président de la comcom, est la dernière à s'être mise à un site communal en mars 2017 ! Mieux vaut tard que jamais !

communes

Posté par jl boehler à 04:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 4 septembre 2019

Des nouvelles de Belgique

Mystère à Thimister

thimister1

Un très beau site de la commune de Thimister-Clermont, nos amis belges. Voir sous https://www.thimister-clermont.be/

Et on y parle même de Villé et sa vallée. L'historique des relations liées entre les deux communes s'y trouve, même le pacte d'amitié signé en 2013 entre les deux collectivités, signé en bonne et dûe forme par la "Royale Jeunesse de Thimister" et la Communauté des communes, assistée de l'office du Tourisme.

pacte1

pacte2

Vous pouvez trouver l'original sur le site belge en ouvrant successivement les rubriques "loisirs", puis "tourisme", puis "pacte d'amitié". Le val de Villé (ancienne dénomination de la vallée de Villé, définie depuis que le Val de Villé n'est plus un canton). D'ailleurs, un clic supplémentaire vous renvoie à la découverte du "Val de Villé" ! Hélas, rien n'apparaît, pas plus du Val de Villé que de la vallée de Villé ! Mystère ! 

pacte3En tous cas, les Belges ne pourront s'informer à travers leur site sur les beautés du Val de Villé (ou de la vallée de Villé). La faute à qui ? 

  • NB : Je reste persuadé que nos élus, qui ne consultent jamais ce blog selon leurs dires, s'efforceront dorénavant d'envoyer des informations et des cartes postales à nos amis belges.

    thimister2

Posté par jl boehler à 04:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 13 juillet 2019

Pas de pistes cyclables pour le Val de Villé ?

Le président Bierry présent à la comcom

"Beau moment ce soir au conseil communautaire de la vallée de Villé, j'ai eu le plaisir de présenter les actions du département. Des missions quotidiennes avec nos travaux sur les routes, les investissements au collège, l'accompagnement des projets de territoire... Merci à Jean-Marc RIEBEL, Président de la communauté de communes et aux Maires pour l'accueil réservé." Ce sont les termes dans lesquels le président départemental Bierry présente la réunion du jeudi, 11 juillet sur sa page facebook.

bierry

Etonnant cependant, que notre cher Fredo, palliant une fois de plus l'absence de la conseillère départementale locale, ne parle pas du PLUi (plan local d'urbanisme intercommmunal) qui vient d'être approuvé par le conseil départemental malgré de nombreuses réserves et réticences lors de sa réunion plénière du 18 juin dernier.

bierry1

Etonnant aussi que le dossier des pistes cyclables manque à l'appel ! Un dossier sur lequel beaucoup de citoyens s'étaient impliqués au sein d'un collectif très dynamique. Certes l'affaire, selon certains élus présents, a été évoquée : le dossier a pris trop de retard, il ne pourra donc être intégré au "Schéma vélo 2020" ! Alors peut-être au schéma vélo 2030? Où sont les responsabilités de ce fiasco ? Je n'en ciblerai que trois : celle du vice-président chargé de travailler en commission sur ce dossier (le maire de Villé), celle du président de la comcom qui se devait de veiller à  l'avancée du dossier, et celle de la conseillère départementale qui se devait de porter ce dossier au niveau strasbourgeois ! 

Echec sur toute la ligne !

Rappelons quand même quelques aspects de ce plan vélo dont la vallée aurait pu bénéficier !

LE «PLAN VÉLO 2020» DU BAS-RHIN DÉCRIT ET PRÉCISE LES DIVERSES IMPLICATIONS DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DU BAS-RHIN POUR LES ITINÉRAIRES CYCLABLES ET POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’USAGE DU VÉLO DANS LE DÉPARTEMENT.

En outre, cev plan "vélo 2000" définit les subventions accordées par le département, 50% du coût (voir le tableau ci-dessous). Mais il semble que l'argent ne compte pas dans une  vallée, classée par ailleurs en "zone de montagne défavorisée", où l'ensemble de l'économie bat de l'aile (58% des actifs travaillent hors de la vallée). Rappelons,  au sujet des subventions, que ces élus qui se désintéressent de ces subventions, sont aussi ceux qui régulièrement pleurent le manque de dotations de l'Etat ! Comprenne qui pourra!

bierry2

bierry3

Posté par jl boehler à 02:48 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,