lundi 19 janvier 2015

RN 59 : ils se moquent des usagers, des riverains et des citoyens

"Avant de remercier tous les acteurs qui travaillent pour le développement et le rayonnement de la commune, Luc Adoneth a confirmé que tout serait enfin prêt « fin 2016 ou début 2017 » pour un démarrage des travaux de création du contournement tant attendu ! Sourires et mouvements dans la salle… !"

Voilà la phrase du discours du nouveau maire de Châtenois qui provoque "la une" du journal "l'Alsace" de dimanche !

lalsacern59Un peu juste tout ça. Qui a donné cette super-information au jeune maire de Châtenois, encore un peu naïf ? Le Président du Conseil Régional Philippe Richert et le Préfet du Bas-Rhin avaient déjà annoncé une information similaire qui, comme l'aurait dit Charles Pasqua, n'engage que ceux qui y croient. Et visiblement, certains présents aux voeux l'avaient compris ... ou avaient lu ce blog en date du 14 janvier dernier. Seulement voilà, l'annonce faite par ce grand élu Philippe Richert, ex-ministre UMP, ne correspond en rien à la DUP signée par le préfet à la suite de l'enquête d'utilité publique, dont voici un extrait (document d'enquête d'utilité publique, page 73 !) :

rebelote1

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 18 janvier 2015

Charlie Hebdo vu d'Afrique

Niger : manifestation contre « Charlie Hebdo », un centre culturel français incendié, 4 morts

Photo_de_manifestants_ce_vendredi___Zinder_au_Niger

Zinder, deuxième ville du Niger, a connu un « vendredi noir »: le Centre culturel français a été incendié et trois églises saccagées par des manifestants hostiles à la publication d’une caricature du prophète Mahomet en Une de l’hebdomadaire Charlie Hebdo.

Juste après la prière de vendredi, « une marée humaine a déversé sa colère dans les rues de Zinder (sud) pour protester contre la caricature du prophète Mahomet », a raconté Amadou Mamane, journaliste indépendant à Zinder. Des SMS circulaient depuis la veille pour manifester à la sortie des mosquées. Le même mot d’ordre, transmis pendant les offices religieux, a été suivi par des milliers de personnes, selon une source officielle.

Les manifestants, qui selon M. Mamane étaient « essentiellement des jeunes, dont certains circulaient à moto en agitant de petits drapeaux blancs », la couleur de l’islam, se sont précipités sur le Centre culturel franco-nigérien (CCFN). Une cinquantaine d’entre eux a « cassé la porte » d’entrée du complexe vers 13H30 (12H30 GMT), malgré des « tirs de sommation » de « deux policiers » présents pour protéger le bâtiment, a déclaré à l’AFP Kaoumi Bawa, le directeur du CCFN de Zinder.

Puis ils ont mis le feu à la cafétéria, puis la médiathèque et des locaux administratifs du Centre, a-t-il poursuivi. « Ca brûle encore. Les pompiers ne sont jamais venus », a regretté M. Bawa, « en colère », qui « essaie de sauver ce qui pourrait l’être ». Le manifestants, qui étaient encore actifs à 18H45 (17H45 GMT), alors que des gendarmes sont venus prêter main-forte aux policiers pour sécuriser la ville, se sont ensuite attaqués à des lieux de culte non musulmans. Trois églises, une catholique et deux évangéliques, ont été saccagées, selon les autorités de Zinder, ville située dans le sud, non loin de la frontière avec le Nigeria.

« On n’a jamais vu ça à Zinder », a indiqué une source administrative. « C’est un vendredi noir ». D’après cette source, le siège d’un parti au pouvoir a également été incendié, ainsi que plusieurs bars et débits de boisson. « Le centre-ville de Zinder est méconnaissable. Au cri de Allah Akbar (Allah est le plus grand), les manifestants en très grand nombre ont brûlé des pneus partout », a témoigné un commerçant joint au téléphone. « Des débris de bouteilles, des pneus enflammés et des blocs de pierre jonchent encore certaines rues », a décrit un autre journaliste. Le Niger, comme le Sénégal, avait pourtant interdit la diffusion du dernier numéro de Charlie hebdo, qualifié de « provocation injurieuse et totalement inacceptable », afin de ne pas heurter sa population en grande majorité musulmane.

Niamey

Mais les manifestants de Zinder ont été violents, contrairement au millier de Sénégalais ayant manifesté vendredi devant l’ambassade de France à Dakar, où un drapeau français a été brûlé. Des milliers de protestataires ont également marché en Mauritanie, ainsi qu’en Algérie. Hors d’Afrique, des manifestations se sont tenues dans plusieurs pays musulmans, dont la Jordanie. Si la bannière tricolore a été brûlée par des Palestiniens à Jérusalem, la contestation a tourné à l’affrontement devant le consulat français à Karachi (Pakistan), où un photographe de l’AFP a été grièvement blessé.

Zinder, ancienne capitale du Niger, avait déjà connu de tels débordements en septembre 2012. Son église catholique, la plus grande du pays, avait été totalement saccagée par des manifestants qui protestaient alors contre un film dénigrant l’islam, réalisé aux Etats-Unis.

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, fait partie des six chefs d’Etat africains qui ont participé à la Marche républicaine le 11 janvier à Paris, après l’attaque terroriste qui avait décimé la rédaction de l’hebdomadaire français Charlie hebdo. « Nous sommes tous Charlie », a récemment déclaré M. Issoufou sur les ondes, une prise de position fortement critiquée par des associations musulmanes et des ONG locales. « Sa participation » à la marche « procède de son engagement contre le terrorisme et pour la liberté » et « ne signifie nullement un quelconque soutien aux dérives qui peuvent découler d’une certaine conception de la liberté de presse », avait corrigé jeudi Marou Amadou, le porte-parole du gouvernement.

selon AFP

Aux dernières nouvelles : 

Le bilan est lourd : un gendarme est mort écrasé par un véhicule et trois civils ont été tués. On dénombre par ailleurs 45 blessés, dont 22 membres de forces de sécurité. Lors d'une conférence de presse, le ministre de l'Intérieur nigérien a indiqué que Zinder avait connu vendredi une « situation insurectionnelle ». Il a également indiqué que le gouvernement était déterminé à défendre l'ordre public. « Nous n'accepterons pas la chienlit », a-t-il martelé. Ce samedi, les troubles se sont étendus à Niamey. Vingt églises chrétiennes ont été incendiées dans le pays. 

Posté par jl boehler à 01:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 17 janvier 2015

Die Gedanken sind frei

"Liberté de penser" par la troupe de Roger Siffer

Posté par jl boehler à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 16 janvier 2015

Charlie-Hebdo : 252 € sur Ebay

cha

Normalement, le magazine Charle-Hebdo vaut 3 € ! Un habitant de Bade du Sud, en Allemagne, affiche sa page de vente à 1 € sur le site d'enchères internet Ebay, il monte à 252 €, et ceci un jour avant sa sortie en kiosque. Il est vrai qu'à Fribourg-en-Brisgau, Charlie-Hebdo n'arrivera en kiosque que vendredi ou samedi. Cet habitant a reçu quelques menaces par mail qu'il attribue à des "moralistes anonymes". En France, de longues files d'attente se sont formées devant les magasins de journaux, bureaux de tabac et supermarchés, pour acheter ce numéro pour montrer leur solidarité après les attentats. En peu de temps, Charlie-Hebdo est devenu introuvable à Paris, à Strasbourg, Colmar, Mulhouse. Le journal va être réimprimé et paraîtra en 5 millions d'exemplaires, au lieu des 3 millions déjà écoulés. L'assassinat de 17 personnes se transformerait-elle en affaire financière ?

Posté par jl boehler à 00:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 15 janvier 2015

Des infos qui mériteraient d'être diffusées dans nos médias

Boko_Haram_Shekau

Une fillette de dix ans a fait exploser, samedi dernier, sa ceinture d’armes, faisant 20 morts dans un marché de Maiduguri au nord-est du Nigéria. Boko Haram qui en est le commanditaire de cette attaque, qui a massacré 2000 personnes sur les bords du lac Tchad, utilise désormais comme kamikazes, des mineurs.

Le Nigéria a encore enregistré plus de 20 morts et près de 18 blessés dans une explosion causée par une fillette de 10 ans. Le porte-parole de la police de l’État de Borno a indiqué dans un communiqué que l’attaque est du ressort de Boko Haram qui tente d’établir son Etat islamique où sera appliquée la charia. La fillette s’est faite exploser grâce à une bombe artisanale. L’explosion a eu lieu à une heure de pointe durant laquelle, clients et vendeurs se bousculent dans le marché.

Elle faisait l’objet d’une fouille quand la bombe a explosé. Un membre d’un groupe local d’auto-défense a expliqué que la fillette ne savait pas ce qu’elle transportait. « En fait, elle était contrôlée à l’entrée du marché et le détecteur de métaux venait de signaler qu’elle portait quelque chose sur elle. Malheureusement, la charge a explosé avant qu’elle n’ait pu être isolée », a déclaré M. Mustapha qui précise que la « la bombe a été déclenchée à distance ».

Les autorités attribuent l’attaque à Boko Haram qui a désormais recours aux enfants kamikazes. La secte islamiste est accusée de recruter par la force des enfants qu’elle utilise après comme kamikazes. Déjà en juillet 2014, une fillette de 10 ans a été découverte dans l’Etat de Katsina portant un gilet bourré d’explosifs.

© OEIL D’AFRIQUE

Posté par jl boehler à 02:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 14 janvier 2015

RN 59 : Meilleurs voeux pour ... 2017 ?

Dans mon post du 3 mars 2014 intitulé Ils sonnent le tocsin pour les mauvaises causes, j'écrivais : "Evidemment, pendant ce temps, on nous cache l'essentiel, notamment les démarches des écologistes d'Alsace-Nature au mois de juillet 2013 (notamment après du Conseil Régional, du Conseil Général et du Préfet) pour obtenir, à propos du contournement de Châtenois, qu'il soit réalisé dans la même largeur que la route actuelle ! Autrement dit un sabotage de de la 2x2 voies prévue par la DUP validée, pour en faire une 2x1 voie qui n'a aucun sens ! Mais que penser lorsque le Préfet, présent à la réunion plénière du Conseil Général 67 de septembre 2013, confirme cette option ! "

rn

Et aujourd'hui le Préfet annonce publiquement ce que nos élus avaient négocié en secret, histoire de sauver quelques-uns de leurs postes, en juillet 2013. On prend vraiment les usagers pour des naïfs. Nous nous en rappellerons dans deux mois ! Madame la Conseillère Générale, bientôt recyclée "simple adjointe au maire", qui avait tant promis dans sa campagne électorale pour cette route, Messieurs les Conseillers Généraux de Sélestat et de Sainte-Marie-aux-Mines, vous étiez au courant de cette évolution depuis septembre 2013, votre long silence ne vous sert à rien. Vous avez accepté, sans même un grincement de dents, l'annonce citée plus haut du préfet au Conseil Général. Et ce qu'annonce maintenant le Préfet pour 2017 dans les DNA du 13 janvier 2015 ne vous interpellera pas.

Richert hypocrite !

Et voilà qu'une fois encore, notre cher (encore) président de la Région Alsace annonce que le contournement de Châtenois est inscrit au Contrat de Plan Etat-Région. Oui, mais de quelle année ? Il était déjà inscrit dans le Contrat de Plan 2000 - 2007, sans jamais être réalisé, le tout pour des prunes (pardon, pour quelques raisins et quelques papillons).

Alors aujourd'hui, après avoir amputé le projet du tronçon Lièvre - Val de Villé (déjà inscrit dans un Contrat de Plan paléolithique), on revient à une 2x1 voie si chère à quelques pseudo-écologistes restés à l'âge de la diligence. Quant au projet présenté par le préfet il va non seulement à l'encontre de la DUP signée par lui-même mais aussi à celui du moindre brin de bon sens en matière de sécurité routière. Où a passé la plus simple des notions de "conduite apaisée" préconisée par tous les organismes de Sécurité Routière lorsqu'on passe d'une 2x1 voie à une 2x2 voies, puis à nouveau à une 2 x 1 voie, puis à une 3 voies, pour un tunnel sous-dimensionné à 2x1 voie ? 

Qu'en est-il de l'axe économique Est-Ouest ?

Quant à l'axe économique est-ouest que nos élus semblaient projeter, où a-t-il passé ? Nos vallées sont enclavées et le resteront. Les pissenlits ont encore de beaux jours devant eux dans les zones artisanales et industrielles du Danielsrain et de Maisonsgoutte. Un grand merci à nos vaillants élus qui nous défendent si bien à Strasbourg et à Paris. Le Centre-Alsace n'a plus de sénateur, est-ce vraiment une perte ?

Posté par jl boehler à 02:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 13 janvier 2015

Rappel !

Demain, mercredi, achetez tous Charlie-Hebdo ! Il continue !

charalaLa une ci-dessous

charlie

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 12 janvier 2015

Berlin est Charlie

Nos quotidiens vont relater les manifestations de solidarité avec les victimes du terrorisme dans la France entière. Alors arrêtons-nous chez nos voisins allemands. Ils ont manifesté dans de nombreuses villes, retenons ce qui s'est passé à Berlin. Les organisateurs attendaient 6000 manifestants à la porte de Brandebourg (où se trouve l'ambassade de France) et dans les rues avoisinantes, ils furent 18000, et ceci malgré les intempéries et la tempête.

berlin_scalewidth_906

Plus près de chez nous, à Fribourg-en-Brisgau, c'était la deuxième manifestation. Déjà jeudi soir, 400 personnes se rassemblaient au "Bechtholdsbrunnen" pour une minute de silence. Ce dimanche, c'est près d'un millier de personnes qui a manifesté, alors que la mobilisation n'a commencé que vendredi soir, notamment sur facebook. A 15 h, la place de la mairie était pleine de gens de tous les âges qui scandaient "Wir sind Charlie".

freiburgEt dans d'autres pays !

ankar_scalewidth_906Ankara (Turquie)

charlie_london_1280_scalewidth_714Londres : 20000 manifestants

madrid_scalewidth_714Madrid

Charlie3Abidjan : devant l'ambassade de France

Posté par jl boehler à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 11 janvier 2015

Vigousse en Suisse

Plusieurs journalistes de Charlie-Hebdo participent aussi à la rédaction de "Vigousse", journal satirique suisse qui a son siège à Lausanne. Les helvètes aussi se proclament Charlie.Ci-dessous la Une de ce vendredi et l'hommage rendu par Barrigue, son directeur général.

cover_une

hommage

La dernière "Une" de "Vigousse"

cover_une__1_

Posté par jl boehler à 10:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 10 janvier 2015

Condoléances : l'hypocrisie chinoise !

1046_Dessin_non_signe_A

BEIJING, 9 janvier (Xinhua) Le Premier ministre chinois Li Keqiang a envoyé jeudi un message à son homologue français Manuel Valls pour lui présenter ses condoléances suite à l'attentat terroriste contre le siège du magazine hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Dans son message, M. Li, au nom du gouvernement chinois, a présenté ses sincères condoléances aux victimes de l'attaque et aux familles des personnes tuées.

Le gouvernement chinois soutient les efforts déployés par la France afin de préserver la sécurité nationale, a souligné M. Li, avant d'ajouter que la Chine est prête à renforcer la coopération avec la France et la communauté internationale pour relever ensemble les défis et protéger la paix et la sécurité mondiales.

Voilà un communiqué officiel du gouvernement chinois, empreint de la plus grande sincérité ! En effet la Chine est classée 175ème sur 180 au « Classement mondial de la liberté de la presse » !  et que depuis le 20 novembre 2014, RSF demande la remise en liberté immédiate de la journaliste Gao Yu détenue dans les prisons chinoises !

Et pendant ce temps, le «Quotidien du Peuple», principal journal du Parti communiste, se garde bien de faire son éditorial, ni même son principal titre de «une», sur le sujet. Détenu aussi le journaliste Chen Yongzhou du journal cantonais Xinkuai Bao (New Express) a été arrêté pour avoir enquêté sur une puissante société d’ingénierie, Zoomlion, l’accusant d’avoir publié des bilans comptables frauduleux afin de faire monter sa cote boursière. Il a été interpellé, soupçonné d’avoir « porté atteinte à la réputation d’une entreprise ». Une autre journaliste Liu Hu mis en examen pour avoir dénoncé la corruption d’un haut gradé. Selon 'Le Monde", ces deux journalistes sont les victimes d’une vaste campagne du gouvernement pour lutter contre la corruption. Après avoir été incitées à dévoiler ces scandales par le gouvernement central, les autorités locales se livrent à une véritable chasse aux sorcières pour se venger de ces dénonciations. Il faut dire que Zoomlion, qui est détenu à 20% par l’Etat, représente une grande partie des revenus de Changsa, capitale de la province du Hunan. 

Pékin multiplie aussi les mesures de représailles à l'encontre des médias occidentaux et avait ainsi retardé jusqu'au dernier moment le renouvellement des visas de deux douzaines de journalistes travaillant pour le New York Times et l'agence Bloomberg. La Chine bloque aussi l'accès aux sites Internet des médias jugés trop critiques et interdit l'accès à des «zones sensibles», notamment le Tibet.

Posté par jl boehler à 16:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,