mercredi 28 février 2018

Le patron français du renseignement militaire : tout va bien au Sahel !

"Le niveau de la menace est à la portée de nos partenaires africains." Ah bon ?

mali

«  Si l’on regarde le nombre d’attaques, on ne peut pas parler de dégradation sécuritaire. Il y a un bruit de fond de harcèlements, mais qui existe depuis la fin de Serval (en 2013) et qui continue  », a déclaré le général Jean François Ferlet, le chef du renseignement militaire au journal "L'opinion". «  La situation n’est pas satisfaisante, mais elle est contrôlée  ».

Et le même d'ajouter: «  Le niveau de la menace est à la portée de nos partenaires (africains), s’ils voulaient  », estime le DRM. «  La balle est dans leur camp et il y a une grosse pression politique sur eux pour la mise en œuvre des accords de paix  ». Mais ceux-ci «  stagnent  » reconnaît le DRM qui n’observe «  pas vraiment de dynamique générale  ». Le G5 ? «  Il faut que ça marche, parce que ce n’est pas Barkhane qui va régler le problème  ». Selon le DRM, le «  point clé  » est «  le contrôle permanent des frontières  », pas des opérations «  one shot  », après lesquelles les groupes terroristes reviennent. Le modèle mis en avant par le DRM est celui du contrôle de la frontière entre le Tchad et du Soudan, avec une coordination entre les deux pays et un «  droit de poursuite de 100 kilomètres  » sur le territoire du voisin.

L'Algérie, partenaire incontournable

Le problème essentiel, pour le DRM, est celui des trafics (armes, drogues, humains, etc.) : une «  gangrène  » dit-il, avec des «  chefs de groupes  » qui privilégient leur intérêt particulier sur l’intérêt général. Là encore, il faut leur «  mettre la pression  », avec des sanctions décidées par les Nations Unies qui les toucheraient au portefeuille. Toutefois, reconnaît le DRM, «  nous ne pouvons pas nous attaquer au trafic de manière désordonnée, parce que cela déstabiliserait l’économie et que nous n’avons pas d’économie alternative à proposer  ». «  Nous nous attaquons aux trafics quand ils servent à financer le terrorisme  » précise le DRM.

Interrogé sur le rôle de l’Algérie, le DRM a estimé qu’ «  elle est un partenaire, jusqu’à preuve du contraire. On a besoin d’elle  » car elle est «  incontournable  ». «  Nous avons des contacts  » a-t-il ajouté.

Alors tout va bien au Sahel ... sauf qu'il y a toujours encore des attentats et des victimes, même chez les soldats français.

Posté par jl boehler à 00:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 27 février 2018

Nigéria : un nouveau Chibok

110 écolières enlevées par les terroristes de Boko Haram

bokoharam

En Afrique c'est le nouveau rapt de plus d'une centaine de de jeunes filles qui retient l'attention des éditorialistes... L'enlèvement remonte à lundi dernier mais ce n'est que ce weekend que les autorités ont admis qu'il avait bien eu lieu, le président nigérian Muhammadu Buhari parlant même de "désastre national", s'excusant auprès des familles rapporte la BBC...L'attaque s'est déroulé à Dapchi, 275 km au nord ouest de Chibok dans l'Etat de Yobe au Nord-est du pays et il a visé, comme à Chibok en 2014 un pensionnat d'éducation technique réservé aux filles. "Les choses se sont déroulées exactement comme à Chibok raconte pour sa part le Sunday Sun de Lagos sur la base du témoignage de rescapées : des coups de feu tirés en pleine nuit ; trois ou quatre véhicules de type militaire avec des hommes en armes et revêtu d'uniformes se faisant passer pour des soldats nigérians et appelant les filles à venir les rejoindre pour les évacuer... et les véhicules qui repartent vers le bush avec à leur bord plusieurs dizaines de ces jeunes filles". Plus d'une centaine auraient ainsi été kidnappées.

Le ressentiment des familles contre le gouvernement est d'autant plus important que les autorités et notamment l'armée avaient déserté la ville de Dapchi ces dernières semaines, évacuant les quelques check-points établis dans la cité. Durant toute la semaine dernière, ces mêmes autorités avançaient d'ailleurs qu'il n'y avait pas eu enlèvement et que les jeunes filles manquantes s'étaient probablement sauvées dans la forêt et qu'elles seraient retrouvées ; plusieurs annonces comme quoi elles avaient été retrouvées ont même été faites... avant de se révéler complètement fausses. Résultat de quoi, quelques affrontements entre policiers et parents des victimes ont même eu lieu en fin de semaine dernière à Dapchi rapporte Jeune Afrique, des jeunes caillassant le convoi du gouverneur de l'Etat venu sur place. Ce n'est que ce dimanche que le gouvernement semble avoir pris la mesure de ce nouveau "Chibok", déployant de nouvelles troupes et son aviation pour tenter de retrouver les 110 disparues...

bokoharam1

Le dortoir des écolières enlevées à Dapchi

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 26 février 2018

Un conseil municipal chez nos jumeaux d'Elzach

"Pas assez d'argent pour les municipalités"

elzach_katz

La commune d'Elzach se compose d'un gros bourg-centre et de hameaux annexes. Les réunions municipales ont lieu souvent dans un hameau. Cette fois tous les élus de la commune se sont déplacés à Katzenmoos. Mardi dernier, Elzach a donc voté son budget 2018 avec un montant total de 20,6 millions d'€ (une voix contre). A noter cependant, l'immobilité fédérale par absence de gouvernement depuis des mois, qui entraîne un manque de subventions au niveau de l'Etat et qui amène la municipalité à la fois à ne réaliser aucun grand investissement tout en l'obligeant à prévoir un emprunt d'environ un million d'€.

elzach_ponts

L'exemple le plus évident est la réfection de nombreux ponts qui sont dans un état lamentable. Certains méritent d'être démolis et reconstruits, car devenus même dangereux. Ces ouvrages deviennent même une poudrière permanente.

D'autres investissements risquent même, bien que nécessaires et urgents, d'être retardés, tels des aménagements scolaires pour les tout-petits, de nouvelles installations pour les seniors, l'entretien des rues, de l'eau, de l'assainissement , de l'électricité et même le réseau internet à très haut débit.

elzach4

La ligne de chemin de fer de Fribourg-en-Brisgau à Elzach mériterait aussi des réfections pour mettre ces deux villes à une demi-heure l'une de l'autre. Ces travaux seront retardés à fin 2019.

La construction de la nouvelle caserne des pompiers et de ses logements va aussi subir de sérieux retards. Et le contournement de Winden, il ne verra la fin qu'en 2024.

Tous les trois groupes du conseil municipal, CDU, SPD et "Freie Wähler" sont en accord sur cette analyse, et en sont désolés. Au fait, quelle serait la situation à Villé, si la dotation de l'Etat disparaissait entièrement ou avait seulement du retard à parvenir ?

Posté par jl boehler à 02:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 25 février 2018

A propos de la visite de Georges Weah à l'élysée

La Françafrique, n'existe plus : c'est nouveau ça !

weah2

bollor_2

Dit comme ça, dans les Dernières Nouvelles d'Alsace, cela pourrait paraître véridique. Oui, mais voilà, beaucoup d'informations très récentes contredisent cette affirmation qui vient pourtant d'un ancien ambassadeur en Afrique.

Evidemment pour Macron, le Liberia de Weah est un petit pays qui n'a que peu d'intérêt financier et économique pour la France. Ce qui a surtout permis à notre président de réaliser une opération de com' vers le monde sportif français  : le seul "ballon d'or" africain, ancien joueur du Paris-Saint-Germain et de Monaco, représentait une occasion idéale. Et cette publicité s'est faite avec une aumône à la clé : 10 millions d'€ offerts gracieusement aux "riens" du pauvre Liberia. Cela se passait le 21 février 2018 !

La remise des pendules à l'heure s'est faite dès le lendemain ! 

Et ça se passait à Abidjan où le richissime français Bolloré avait déjà fait "main basse" sur les trois plates-formes portuaires, sans autre forme de procès. Et en ce 22 février 2018, li inaugure avec les autorités ivoiriennes son nouveau dépôt d'Abidjan-Vridi. Il suffit de lire la presse ivoirienne : 

bollor_

"Le ministre des Transports Amadou Koné a visité les installations de Bolloré Transports & Logistics, à Vridi, le 22 février 2018. A cette occasion, il a invité les autres entreprises exerçant en zone portuaire à s’inspirer de l’exemple de cette société. « Renforcez vos capacités d’action pour accélérer la cadence », leur a-t-il conseillé, à l’inauguration du nouvel entrepôt et de la nouvelle station d’empotage.

Pour lui donc en renforçant  leurs outils d’empotage et de dépotage, cela va contribuer à accélérer la cadence des activités dans différents Ports de la Côte d’Ivoire, les rendant ainsi compétitives. C’est d’ailleurs pourquoi, il a salué la construction de cette station d’empotage de cacao en vrac et l’acquisition de deux ponts bascules

En se dotant  d’un entrepôt moderne de 10.000 m2, Bolloré Transports & Logistics vient d’augmenter sa capacité de stockage à 26.000 m2 à Vridi. La superficie de destockage à Abidjan et San Pedro s’élève à 400.000 m2. Avec l’aménagement de 4000 m2 dans les jours à venir, Bolloré Transports & Logistics va augmenter sa capacité d’entreposage. Au cours cette cérémonie, le ministre des Transports à encourager les opérateurs économiques à renouveler leur parc-auto.

M. Bruno Merilhet, directeur général de Bolloré Transport & Logistics qui avait à ses côtés la Président du Conseil d’administration, Martine Coffi-Studer s’est réjoui de la décision du gouvernement ivoirien d’interdire le stationnement anarchique des véhicules dans la zone portuaire. Avant de réaffirmer le soutien de son entreprise à l’économie ivoirienne pour une croissance durable."

bollor_2

bollor_1

 Et la Françafrique, c'est donc bien fini ? Tu parles !

sarkozy_kagame

Je ne vais pas revenir ici sur tous les mauvais côtés de la Françafrique. Retenons juste quelques faits très récents :

  • Nicolas Sarkozy fait régulièrement des "sauts de puce" en Afrique, dernièrement au Rwanda (où il est reçu par le président Kagamé) en compagnie ... du fils de Bolloré ! Comme lorsqu'il était président, ce déplacement de Nicolas Sarkozy avait pour but de connecter les chefs d'entreprises français aux dirigeants rwandais pour la signature de contrats d'affaires.
  • Pendant ce temps, à Abidjan en Côte d'Ivoire, Macron impose le métro de Bouygues au détriment du tramway de Lohr-Alstom à son homologue Ouattara.
  • Poutine menace Macron de représailles commerciales à propos du franc CFA : au moment où les chefs d'Etat d'Afrique de l'Ouest affirment leur attachement à cette monnaie ! 

Alors ? Françafrique morte ? Malgré quelques tentatives de déstabilisation par la Chinafrique et la Russafrique, la Françafrique est bien là.

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 24 février 2018

Keller et Herth : "LR et Wauquiez, bye bye" ?

Les opportunistes en marche vers LREM ?

herthh

Ci-dessous, la lettre de démission des LR Fabienne Keller, sénatrice, et Antoine Herth, député, de ce parti suite aux dérapages assumés du président Laurent Wauquiez. Mais étaient-ils vraiment encore à LR et leur courrier, n'est-il qu'un petit "coup de pub" en vue d'échéances à venir, à travers un rapprochement avec LREM ? Macron le bon cheval sur lequel il faut miser ? Jusqu'à quand ?

keller1

keller2

Posté par jl boehler à 00:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 23 février 2018

Cameroun : le riche président d'un pays pauvre

L'amour du président Paul Biya pour Genève coûte cher aux Camerounais

biya

Le président camerounais Paul Biya passe beaucoup de temps à Genève lors d'onéreuses visites "privées", révèle une enquête. L'homme d'Etat et son entourage sont de très bons clients de l'hôtel Intercontinental.

Paul Biya n'était pas présent au Cameroun lors de récents événements qui ont secoué son pays, que cela soit après le déraillement d'un train en 2016 qui a fait 79 morts ou, l'année suivante, lors de l'éclatement d'un mouvement de protestation de la minorité anglophone, violemment réprimé.

Dans les deux cas, l'homme à la tête du Cameroun depuis 1982 se trouvait à Genève pour une "brève visite en Europe", selon les termes utilisés par son cabinet, a rapporté dimanche le consortium d'investigation OCCRP.

40.000 dollars la nuitée à Genève !

Selon l'OCCRP, qui a compilé 35 ans d'annonces du Journal officiel, Paul Biya a passé quatre ans et demi en "brèves visites privées", dont une importante partie à l'hôtel Intercontinental de Genève. Il a séjourné au total 650 jours au bord du Léman, sa destination favorite, loin devant la France (372 jours) et les Etats-Unis (301).

Une nuitée de Paul Biya et de son entourage à Genève coûte environ 40.000 dollars, sans compter les déplacements en avion, selon les calculs des journalistes. Et ce vieux grand-père diabétique (il possède une clinique privée dont il est le seul patient à Baden-Baden en Allemagne) veut encore se représenter aux présidentielles. Mais pour lui, à 86 ans, le poste de président reste un poste de vacances payées par son peuple.

Posté par jl boehler à 01:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 22 février 2018

Villé : réunion du conseil municipal ! La première en 2018 !

Un important problème de lunettes !

La prochaine réunion du conseil municipal de Villé aura lieu lundi, 26 février 2018 à 20h00 à la mairie de Villé. La réunion est publique !

lunettes1

Ordre du jour

1) Compte administratif 2017 et compte de gestion de la commune de Villé.

2) Compte administratif 2017  et compte de gestion du lotissement "les Pommiers 2".

3) Régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel.

4) Mainlevée d'un droit de résolution.

5) Convention avec GRDF.

6) Remplacement des lunettes de vue d'un agent.

7) Approbation du contrat départemental de développement territorial et humain du territoire d'action sud.

8) Divers.

9) Communications du maire.

__________________________________________

Points très importants qui méritent débat : des lunettes cassées ! Monsieur le maire proposera-t-il encore une modification de contrat d'assurance, voire un transfert vers une autre compagnie ?

Autre point très importantle compte administratif du lotissement Les Pommiers 2, à l'état de stagnation depuis 2007 (sauf les intérêts qui s'accumulent). Un vrai copié-collé dans l'ordre du jour et dans la délibération depuis 10 ans, suffira. 

pommiers2

 En février 2013, "Pommiers 2" avait déjà fait "la une" du mensuel Heb'di !

pommiers5

pommiers4

83697109_o

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 21 février 2018

Réforme de la SNCF : deux gares du Grand-Est bientôt privatisées ?

A l'heure où se prépare une grande "bataille du rail" entre l'Etat et les syndicats, Monopoly, à son tour, publie une nouvelle version France de son jeu. A la place des gares Montparnasse et Saint-Lazare, on trouve les gares de Strasbourg et de Metz. Vous allez donc pouvoir acheter ces deux gares de l’Est de la France.

monopoly_france___plateau_3513357_1024x574

Acheter une gare dans le Grand Est, c’est maintenant possible. Le nouvelle version du jeu Monopoly, fait honneur à la France et à ses régions. Le nouveau plateau imaginé par la société Hasbro permet d’acheter des gares du Grand Est : Strasbourg et Metz. Pour seulement 200 millions en argent Monopoly vous pourrez devenir l’heureux propriétaire privé de la gare de Strasbourg ou de Metz. La gare de Metz avait été élue dernièrement la gare la plus belle de France.

Posté par jl boehler à 01:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 20 février 2018

Réchauffement climatique : un poisson-coffre sème la zizanie en Méditerrannée

Un habitant habituel de la Mer Rouge

lagocephalus2

Un nouveau venu, le Lagocephalus sceleratus (30 à 50 cm de long) empoisonne la vie des autres poissons en Méditerranée. Un habitant d’eaux bien plus chaudes du côté de la Mer Rouge et sous son apparente bonhommie tout d’argent habillée, il cache un puissant poison, la tétrodotoxine, la même que chez son célébrissime cousin japonais, le fugu.

Signalé pour la première fois en France cette année, il a déjà fait plusieurs apparitions dans l’est de la Méditerranée et les biologistes pensent qu’il a profité de bateaux auxquels il s’est accroché pour voyager et passer le canal de Suez. Il n’est pas improbable non plus qu’il ait fait tout ce chemin dans les eaux de ballast, responsables de migrations de milliers d’espèces dites ‘exotiques’ ou ‘invasives’ aux quatre coins du globe.

Lorsque ces poissons sont repérés et pêchés, il est important non seulement de ne pas les consommer explique Daniel Masson, biologiste à l’Ifremer mais également de ne pas les rejeter à la mer pour éviter qu’ils ne s’acclimatent et prolifèrent. Source : Newscientist.

bios_2077305_bd

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

lundi 19 février 2018

Prisonniers étrangers en France

Algérie championne, Maroc vice-champion

prison

Selon le ministère français de la Justice, 1954 ressortissants algériens sont actuellement détenus en prison par la France, contre 1895 personnes originaires du Maroc. L’information, révélée cette semaine, a été rapportée par Le Figaro, ce vendredi 16 février 2018.

Le ministère français de la Justice précise toutefois que « la fiabilité des informations ne permet pas de détailler les prévenus des condamnés ». Sur une population carcérale estimée à 69 077 personnes, 14 964 ressortissants étrangers sont au total détenus actuellement dans les prisons françaises. Il se trouve toutefois que les ressortissants algériens représentent la nationalité la plus représentée parmi les détenus emprisonnés en France, suivis de près par les Marocains (1895 détenus). Ensuite viennent les Roumains (1496 détenus) puis les Tunisiens (1002 détenus). 10 apatrides, 43 personnes dont la nationalité n’est pas renseignée et 23 dont elle est inconnue sont par ailleurs présents dans la liste des détenus en France par ressortissants.

En 2008, indique Le Figaro, le ministère français de la Justice révélait qu’il y avait 11 140 détenus étrangers en 2007, représentant 19,2% de l’ensemble des détenus. Jusqu’en 2007, le nombre de ressortissants étrangers détenus en France a en réalité diminué depuis son pic de 1993, lorsqu’ils étaient estimés à 15 322 détenus, soit 31,1% de l’ensemble.

Posté par jl boehler à 00:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,