mardi 25 décembre 2018

Faites ce que je dis, pas ce que je fais !

Comcom du val de Villé : débat sur les taxes & redevances !

frantzele

A trois jours des fêtes de Noël, la comcom débat non sur des taxes, plus exactement sur "la redevance sur le coût des ordures !" Visiblement, il y a des élus qui ont capté le message des "gilets jaunes", notamment le maire de Villé André Frantz, président de l'association des maires de la vallée. Il lui revenait donc de lancer le débat, ce qu'il a fait ! Assez des taxes ! on a déjà augmenté ! on ne veut plus de ça, sinon, comme le député pyrénéen Lassalle, il risque d'enfiler un gilet jaune très citron. Et sept conseillers communautaires l'ont suivi dans le vote, un record !

Oui, mais voilà, le hic ! Dans leur commune, les maires ont souvent eu un tout autre discours quant aux taxes. En effet, huit municipalités n'ont pas entendu ce qu'a dit le président Macron : suppression de la taxe d'habitation. Et elles ont augmenté cette fameuse TH pourtant promise à la disparition. Et Villé figure sur le "podium des hausseurs de taxes" en deuxième position :

1) Neuve-Eglise (+ 4,99 %)

2) Villé (+ 2,99 %)

3) Urbeis (+ 2,52 %)

Gilets jaunes, vous avez du boulot dans cette vallée ! Inutile d'aller bloquer chez Eugène à Sélestat, ça débloque à pleins tubes ici. Quant au maire de Villé, n'écoutez pas son message "clair et net" à la comcom ! C'est du pipeau ! 

podium

Et malgré tout, Joyeux Noël à tous les lecteurs de ce blog !

(J'enverrai une carte de voeux aux rares élus qui n'y viennent jamais)

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 24 décembre 2018

La police allemande arrête trois suspects de terrorisme en Bade du nord.

Deux hommes et une femme soupçonnés de terrorisme. 

162382670_h_720

Déjà mercredi soir, quatre appartements avaient été fouillés à Mannheim et dans le Rhein-Neckar-Kreis. Après des perquisitions domiciliaires visant des terroristes présumés, trois suspects sont donc en détention. Comme le ministère public de Karlsruhe et le Bureau fédéral des enquêtes criminelles du Bade-Wurtemberg ont annoncé vendredi, ils sont soupçonnés d'avoir préparé un acte de violence grave et préjudiciable pour l'État. En outre, ils font l’objet d’une enquête pour possession illégale d’armes à feu. Un juge a émis des mandats d'arrêt. Un homme de 39 ans et deux hommes âgés de 33 et 49 ans ont été arrêtés. Dans un domaine de Plankstadt, les fonctionnaires ont obtenu une kalachnikov et des munitions. L’arme entièrement automatique est régie par la loi sur le contrôle des armes de guerre. L'enquête s'était initialement poursuivie jusqu'à vendredi. Il y a eu d'autres recherches. "Aucune autre arme, munition, objet dangereux ou preuve n'a pu être trouvée lors de la fouille prolongée", a déclaré le représentant de la police. Beaucoup de questions sont encore ouvertes. Entre autres, le motif n'était toujours pas clair, selon les données de vendredi. La relation entre les trois suspects n'a pas été communiquée au début. Il faut également déterminer comment ils ont obtenu l’arme de guerre et à quoi elle devait servir.

  • NB : Aux toutes dernières nouvelles, deux suspects supplémentaires viennent d'être arrêtés à l'aéroport de Francfort.

plankstadt

Posté par jl boehler à 02:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 23 décembre 2018

Tchad : la visite d'Emmanuel Macron suscite l'émoi

Emmanuel Macron, alors que les Gilets Jaunes en sont à l'acte VI, est en visite au Tchad samedi 22 décembre et dimanche 23 décembre. C'est la première fois que le président de la République arrive en visite dans ce pays qui est le principal allié de la France dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Mais cette visite suscite la polémique au sein d'une classe politique tchadienne qui ne comprend pas l'indifférence de la France face à la situation politique et sociale du Tchad, qui souffre de déficit démocratique et de libertés.

Macron_et_D_by_11

L’opposition tchadienne qui s’est tenue informée de la visite d’Emmanuel Macron est vent debout contre la France et se pose des questions.

« On ne peut pas être président d’un pays dit "patrie des droits de l’homme et des libertés" et ami d’un chef d’Etat qui ne donne aucune possibilité à son peuple de s’exprimer avec tous leurs modes d’expressions et de jouir des ressources de leur pays. Monsieur Emmanuel Macron, la France est-elle amie du Tchad ou de Monsieur Idriss Deby Itno ? », interroge Max Kemkoye, président de l’Union des démocrates pour le développement et le progrès.

Le député et président d'un parti d'opposition, Ngarlejy Yorongar, dénonce aussi une visite qui vient conforter le pouvoir du président Idriss Déby.

« Pour moi, c’est inapproprié. Si Macron a pris la décision d’aller rendre visite à Idriss Déby qui a les mains pleines de sang, je dis bien pleines de sang, je crois qu’il est passé complètement à côté. Qu’est-ce Macron devrait dire au président Déby dès qu’il est là ? Qu’il lui dise que 28 ans c’est trop, bientôt 29 ans ; et qu’il essaye de retirer un peu son épingle du jeu. Il faut qu’il lui dise dans le creux de l’oreille que ce n’est pas bon, parce que nous ne sommes plus à l’époque où un chef d’Etat africain peut se permettre d’arrêter des gens, de les torturer, de les tuer... »

La Coordination des partis politiques pour la défense de la Constitution est tout aussi indignée, mais espère qu’en venant à Ndjaména, le président français appréhendera mieux ce que vivent les Tchadiens.

« On aurait aimé au moins que ce chef d'état s’intéresse un peu au calvaire que vivent les populations tchadiennes, estime Poddi Djimé Bichara, le porte-parole. La visite du président Emmanuel Macron devrait peut-être lui permettre de tâter du doigt les réalités du drame tchadien. »

macron

Les "gilets jaunes" assiégeant sa villa du Touquet, le président réveillonnera à Ndjaména. 

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 22 décembre 2018

Le père Noël dépose de nombreux cadeaux dans la vallée de la Bruche, peu dans le Val de Villé.

Et voilà, après le "catalogue des 3 Suisses" du mois de novembre, notre tandem de conseillers départementaux fait paraître le "catalogue de la déroute" pour Noël. Plus que 1641 € pour le Val de Villé (pour une excursion de nos collégiens dans la vallée de ... la Bruche) et tout le reste des cadeaux distribués trouve preneur de l'autre côté du col de Steige. Merci Père Noël des vallées pour cette généreuse répartition.  

Espérons que le maire de Villé (président de l'association des maires du val de Villé) et le président de la comcom ne vont pas se battre pour savoir s'il faut joindre cette feuille de chou au Villé-infos de Pâques ou Trinité 2019, ou au comcom info qui restera bloqué dans l'une ou l'autre mairie. Mais, on peut quand même garder l'espoir qu'ils seront assez galants pour ne pas laisser notre conseillère départementale distribuer toute seule son bulletin dans les 18 villages de la vallée, et penseront au moins à l'accompagner dans son pélerinage.

canton

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 21 décembre 2018

Taxis : du rififi au Pays de Bade

Stress à  Fribourg-en-Brisgau à propos de l'augmentation des tarifs chez les opérateurs de taxis. Tous les concessionnaires n’avaient pas été consultés avant le vote du conseil municipal.

taxiLes chauffeurs de taxi accusent le conseil municipal d'avoir mal informé les intéressés au sujet des nouveaux tarifs de taxi en vigueur à partir de janvier. La motion soumise aux conseillers municipaux en octobre indiquait que toutes les compagnies de taxis de Fribourg avaient été informées à l'avance de l'augmentation de prix prévue. "C'est tout simplement faux", dit l'opérateur de taxi Mladen Zivkovic.

L’association des transports de Baden (VV Baden) a présenté en mai une demande de majoration tarifaire, qui a été votée par le Conseil régional (RP). Le RP et la Freiburger Taxivereinigung ont donc accédé à la demande. Les syndicats "Verdi Südbaden" et l'IHK n'ont exprimé aucune inquiétude, la demande a donc été approuvée. En octobre, le conseil municipal a adopté une résolution sur l’augmentation des tarifs. Cependant, le conseil n’a pas eu à voter, mais seulement à en prendre note.

Les chauffeurs de taxi comme Frank Witte et Mladen Zivkovic sont agacés. La communication précise que: "La Baden Transport Association a envoyé la demande à toutes les compagnies de taxi de Fribourg." "Tout le monde a appelé tout le monde, non?", dit Zivkovic, qui dirige cinq sociétés de taxis, dont Taxi Hercher et City Taxi. Personne ne lui a demandé son avis. Ce faisant, dit-il, il obtient plus de 50 concessions. Au total, la ville a délivré 220 licences - Zivkovic détient donc une part importante du gâteau.

AfO annonce que des entrepreneurs individuels ne faisant pas partie de VV Baden ont été interrogés. Ceux-ci ont confirmé avoir été informés. La question de la contestabilité de l'augmentation des tarifs est refusée à la fois par le RP et par la ville. Les tarifs des taxis sont déterminés dans une ordonnance statutaire des municipalités et des districts. Le porte-parole du RP, Markus Adler, écrit: "Selon la loi sur le transport de passagers, la municipalité, l'autorité responsable de la surveillance industrielle, la chambre de commerce et d'industrie, les syndicats et les associations de transport doivent être consultés, et non les entrepreneurs individuels."

L'administration de la ville se défend également. La porte-parole de la mairie a annoncé: "Le bureau de l'ordre public a auditionné les instances requises par la loi." Au 1er janvier 2019, les chauffeurs de taxis menacent de se mettre en grève. (selon "Badische Zeitung")

Posté par jl boehler à 00:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 20 décembre 2018

Pour Noël, pluie de billets sur l'autoroute

Ce mercredi vers midi, la police allemande a fermé pour un court moment l’A98 à hauteur d’Eimeldingen (tout près du Rhin en face de Village-Neuf), pour une raison pour le moins insolite: une pluie de billets de banque qui risquaient de causer un accident. Ces billets voltigeaient sur la chaussée et ont été récupérés après la fermeture de la route. Les policiers ont ramassé quelques centaines d’euros... Mais aussi un porte-monnaie. Il pourrait s’agir d’un automobiliste qui, après une course ou avoir fait le plein, aurait oublié le porte-monnaie sur le toit de sa voiture. Mais ce n’est pas sûr, et une enquête a été ouverte pour retrouver leur propriétaire, aucun papier d’identité n’ayant été retrouvé.

pluie

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 18 décembre 2018

Prières silencieuses !

Taisez-vous, le chef lit l'évangile du jour !

cm2

Encore une séance de conseil municipal comme on n'en voit qu'à Villé : un vrai office religieux de prières silencieuses, où le maire lit d'une voix à peine audible "LES" délibérations telles qu'elles figureront au PV envoyé à la sous-préfecture. On peut comprendre qu'avec de telles pratiques le conseil ne soit pas au complet : à peine 12 élus présents sur 19, un treizième avait bien pointé le bout de son nez en plein milieu de séance, mais il est reparti définitivement au bout de deux minutes. Peut-être a-t-il trouvé inopportun sa présence en l'absence de la presse, son nom n'étant ainsi pas destiné à figurer dans le journal du lendemain.

"Clair et net !", c'est flou.

Dans tout ce fatras de points sans aucun intérêt, l'opposition a eu bien du mérite à trouver quelques questions à soulever. Cela a pourtant été le cas au point n° 3 à propos d'un emprunt de 150.000 € (excusez du peu) destiné aux travaux de l'atelier communal. Etonnement quant à la nécessité de cet emprunt pour un budget prévisionnel pourtant bien ficelé ! Pour le maire, comme d'hab' c'est "clair et net" : il y a eu moins de dotations que prévues, notamment de la part de l'Etat (qui a bon dos). Pour le reste sa réponse est plus que floue, notamment pour ce qui est des mauvaises conditions de travail des agents communaux pour justifier l'urgence du réaménagement de l'atelier communal.

Le reste des prêts (lotissement Pommiers 2 toujours pas vendu depuis 2006), avances sur trésorerie, ... autant de points égrenés à voix basse par le maire, qui devraient permettre de conclure à un état global de délabrement financier.

Un seul sujet qui intéresse les villois est abordé !

Depuis un certain temps, les villois discutent de sujets qui les concernent : les finances communales (que certains considèrent comme catastrophiques), le PLUi (qui doit remplacer le POS), le RPI Villé-Albé (qui touche tous les parents et élèves des écoles primaires et maternelles), les compteurs Linky (qui font couler beaucoup d'encre) et l'installation d'un casse-auto dans l'ancienne usine textile des FTV. Finalement, et encore que sur interrogation de l'opposition, ce n'est que ce dernier point qui a été abordé. Et là encore, la réponse du maire reste floue et timide. Il a quand même promis de s'adresser au sous-préfet, comme si lui-même n'avait pas fonction d'officier de police pour prendre des arrêtés municipaux.

Rappelons à ce sujet que Ecocasse-Caréco, la société qui s'installe à Villé depuis le 8 décembre (date de l'arrivée du premier camion d'épaves) possède de nombreux dépôts en Alsace (le plus important à Gerstheim), au Portugal, au Maroc, et d'autres points de vente, notamment à Muttersholtz, à Sélestat, en Allemagne, en Basse-Saxe, à mi-chemin entre les Pays-Bas et le port de Brême, à 26129 - Oldenburg, au 41a, Bloherfelder Strasse (voir photo ci-dessous). A se demander ce qui se passe dans ce local en zone résidentielle (immeuble à toit blanc et plat). A moins qu'il ne s'agisse que d'une "boîte aux lettres" et on aimerait savoir à quoi elle sert.

oldenburg

Posté par jl boehler à 18:07 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 17 décembre 2018

RN 59 : 109ème et 110ème morts depuis 1976 sur 25 km...

... et ceci alors que quelques pseudo-écologistes d'Alsace-Nature comptent les orchidées sous contrôle d'huissier de justice !

rn59

Posté par jl boehler à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Trafic de voitures volées d'Europe vers l'Afrique

Les trafiquants de voitures volées en Europe

Côte d'Ivoire: trafic de voitures

Extrait d'article de "L'éléphant déchaîné" du 24 avril 2018 :

ED1

"Un seul numéro de déclaration pour 118 voitures ! Ils n'ont peur de rien au G.U.A. (guichet unique automobile). Avec un seul numéro de déclaration créé en 2015, ils ont immatriculé plus de 100 véhicules de luxe dont la première mise en circulation a cependant été faite au premier trimestre de 2018 (voir encadré ci-dessous). Un numéro de déclaration de 2015 pour un dédouanement en 2018, bravo ! Ces véhicules ont été enregistrés sans respecter aucune procédure administrative ou fiscale !"

ED2

vehicule_d_occasion

Posté par jl boehler à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 16 décembre 2018

Une réunion du conseil municipal de Villé

Lundi, 17 décembre à 20h00 à la mairie !

La réunion est ouverte au public !

cm

Ordre du jour :

1) Fixation des tarifs pour 2019.

2) Autorisation de mandatement anticipé des dépenses d'investissement pour 2019.

3) Emprunt communal 2018.

4) Renouvellement de l'emprunt-relais pour le lotissement "pommiers 2".

5) Renouvellement de la ligne de trésorerie.

6) Subvention à la MJC Le Vivarium.

7) Tableau des effectifs des emplois permanents pour 2019.

8) Protection complémentaire santé.

9) contrats d'assurance des risques statutaires : revalorisation tarifaire.

10) Prestations d'archivage.

11) Programme des travaux forestiers pour 2019.

12) Reprise du réseau de distribution d'électricité par ENEDIS.

13) Adhésion au Syndicat d'Electricité et de Gaz du Rhin pour la basse tension.

14) Divers.

15) Communications du maire.

NB : A l'heure actuelle, plusieurs sujets qui ne figurent pas à l'ordre du jour inquiètent les villois :

- Le RPI Villé-Albé a disparu de l'ordre du jour. Que se passe-t-il ? Nos enfants d'école maternelle iront-ils massivement à l'école d'Albé ?

- L'avenir des FTV : là aussi les villois souhaitent que le maire et le président de la comcom s'expriment honnêtement sans rien cacher.

- Les compteurs Linky.

- Le PLUi !

- La situation budgétaire.

Monsieur le maire serait avisé de s'exprimer sur ces 5 points lors du point 15 !

cm1

Posté par jl boehler à 00:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,