mercredi 10 juin 2015

Grève à la poste au Pays de Bade

 Le libéralisme extrême qu'Angela Merkel veut imposer à l'Europe est toujours aussi contesté dans son propre pays.

streik

La grève des postes touche à nouveau le Pays de Bade. Elle a commencé lundi où les salariés des onze centres de tri ont cessé le travail (dont Fribourg, Offenbourg, Karlsruhe, Mannheim et Heilbronn). Le centre de distribution des colis de Lahr est également en grève. Toutes les négociations ont échoué, selon les responsables du syndicat Verdi. Un nombre important de facteurs s'est mis en grève à son tour.

Le conflit porte sur les conditions de travail et surtout les salaires.  En effet, depuis la création en Allemagne de 49 sociétés régionales de distribution, et de livreurs payés au rabais, VERDI exige que ces sociétés fonctionnent sous l'égide de la Deutsche Post, et que tous les salaires soient alignés. Comme rattrapage du pouvoir d'achat, VERDI exige un versement uniforme de 500 € et une augmentation de 2,7% pour 2016. La direction de la Deutsche Post rejette ces propositions. Elle estime qu'elle ne peut payer ses salariés deux fois plus que ses concurrents. La grève est loin de s'arrêter sur un accord.

NB : un facteur allemand gagne en moyenne 17,72 €/heure, mais le salaire des débutants est de 10,32 €/heure. A noter, que les facteurs allemands touchent une prime de Noël et de vacances, qui ne remplace de loin pas un 13ème mois.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 9 juin 2015

Bus gratuits le samedi au Luxembourg

Bus_Luxembourg_City_2_620x330

L’Union commerciale de la Ville de Luxembourg (UCVL) a accueilli avec le sourire la décision de la capitale de rendre les bus gratuits les samedis. Celle-ci «va inciter les clients à revenir au centre-ville», estime Guill Kaempff, le président de l’UCVL. Mais l’Union a encore d’autres doléances.

La nouvelle a fait beaucoup de bruit. À partir de ce 6 juin, toutes les lignes (1-31) du réseau des autobus de la capitale seront gratuites tous les samedis. Ce principe de gratuité touchera également les lignes Eurobus (120, 125, 144, 165, 167, 195, 192) et les lignes RGTR 215 et 222 assurant une desserte intra-muros.

Les habitués des transports en commun ont le sourire. Les commerçants aussi. « Nous sommes ravis de cette décision prise par la Ville et l’État , confie Guill Kaempff, le président de l’Union commerciale de la Ville de Luxembourg (UCVL). Nous sommes conscients que les travaux sont nécessaires, mais, depuis deux ans, ils ont provoqué une baisse du flux des clients. Cette mesure va les inciter à revenir au centre-ville. »

Une idée à retenir pour certaines de nos villes, où le commerce du centre-ville est aussi en difficulté. Et pourquoi pas des bus gratuits vers nos marchés hebdomadaires ? Certainement plus intéressant que d'augmenter les ouvertures dominicales.

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

lundi 8 juin 2015

Le binôme Bierry - Mozziconacci s'est encore planté

Lors de leur campagne électorale pour les élections cantonales, j'avais posé au tandem UMP candidat pour le canton Mutzig - Villé la question de la défense du service public, et notamment de l'éventuelle fermeture du guichet de la Sécurité Sociale à Villé. Frédéric Bierry, aujourd'hui président du Conseil Départemental, avait affirmé qu'il était pour le maintien du service public dans nos vallées. Quant à la candidate adjointe au maire de Villé, elle n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. Ce 4 juin, tous les assurés sociaux reçoivent un courrier leur indiquant que le guichet de Villé ferme à partir du 1er juin. Bierry / Mozziconacci, aujourd'hui élus d'une assemblée destinée à gérer les affaires sociales, un grand merci pour service non rendu ! Votre intervention a dû être décisive.

ss

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 7 juin 2015

Carton rouge pour un député-maire

Le député-maire "Les Républicains" de Sarrebourg Alain Marty va-t-il relancer la guerre entre l'Alsace et la Lorraine ? 

rty

En effet il vient de se faire flasher sur l'A-4 à la vitesse de 151 kmh, entre Sarre-Union et Sarreguemines, sur une route limitée à 110 kmh.  La brigade rapide d’intervention de Phalsbourg a procédé à ce contrôle. Et pour ce genre d'infraction, les élus parlementaires ne bénéficient pas de l'immunité parlementaire. Et le permis lui a été retiré immédiatement. Ce qui fait débat, c'est le tribunal devant lequel il devra passer en jugement ! En Lorraine à Sarreguemines, ou en Alsace à Saverne ? Vaste débat qui risque de créer un nouveau conflit entre les deux provinces ? Finalement, non, il  sera jugé à Saverne.

1966879_652180764894809_7101827320303230476_n

Ce député est d'ailleurs un récidiviste ! Il y a quelques mois, l’homme avait déjà fait l’objet d’un retrait de permis dans les mêmes circonstances, sur la RD955 entre Château-Salins et Sarrebourg. Voilà ce que c'est que de cumuler les mandats ! On est pressé et on met en danger la vie des autres.

Posté par jl boehler à 00:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 6 juin 2015

Main de Thierry Henry : 5 millions de dollars, c'est faux

En plein dans les affaires de corruption de la FIFA, la France est citée à au moins deux reprises.

main2

D'abord, la coupe du monde 1998 qui s'est déroulée en France, et où les Bleus ont obtenu leur seul titre de champion du monde. Et maintenant l'affaire de "la main de Thierry Henry". De quoi  s'agit-il ? De ce fameux match de barrage entre la France et l'Irlande où le but marqué par France, entaché d'une main de Thierry Henry, a qualifié notre équipe nationale pour la coupe de 2010 en Afrique du Sud, et éliminé l'Irlande. La main, tout le monde l'avait vu, les spectateurs, les téléspectateurs, tous ... sauf l'arbitre. La fédération irlandaise avait déposé régulièrement des réserves sur la feuille de match, et menaçait même de porter l'affaire devant les tribunaux. 

A la suite, de ces menaces, la FIFA aurait, selon le journal anglais "The Guardian", proposé une somme de 5 millions de dollars à la Fédération Irlandaise pour qu'elle accepte son élimination sur ce but litigieux. La somme a été présentée dans les livres comptables de la FIFA comme un prêt pour la construction d'un stade. Stade jamais construit, et somme jamais remboursée avec l'accord de toutes les parties.

Il  paraît que cette histoire est fausse, que la fédération irlandaise n'a jamais touché 5 millions de de dollars... mais 5 millions d'Euros !

Quand on connaît la conduite des Bleus en Afrique du Sud, n'aurait-il pas mieux valu que ce soit l'Irlande qui soit qualifiée. Mais, paraît-il, on ne refait pas l'histoire.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 5 juin 2015

Elzach : musique et dégustation de vin

liaison

Dans le cadre du jumelage Elzach-Villé, la ville d'Elzach invite la population samedi, 6 juin à 19 h dans la salle de la mairie.

Christian Barthel, viticulteur d'Albé, y proposera une dégustation de vin d'Alsace. La soirée sera animée par deux musiciennes souabes du groupe "Liaison-Tangonale". C'est sûr ! certains vont tanguer pour rentrer chez eux. 

Neues_Rathaus_in_Elzach

Huit vins et différentes spécialités villoises seront servis. Les frais de participation de 20 € seront à régler au bureau n° 8 du "Rathaus" d'Elzach à une certaine Angelika Gänsler. Pour des raisons de place, le nombre de réservations est limité à 50 !

Une occasion pour le maire de Villé de demander à Elzach des bénévoles pour le grand Noël des 5 et 6 décembre prochains...

Posté par jl boehler à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 4 juin 2015

Commission Communale d'Aménagement Foncier : lettre de rappel au maire de Villé

21a___sapiniere3

Monsieur le Maire,

En date du 20 février 2014, je vous adressais un courrier concernant l'évolution de la CCAF (commission communale d'aménagement foncier) et ma participation à cette commission en tant que membre désigné de représentant des propriétaires forestiers. Cela fait donc plus d'un an que j'attends votre réponse qui tarde à venir.

La présente a donc pour but de relancer ma demande. Je vous rappelle que cette commission se devait :

  • d'établir un nouveau règlement de boisement.
  • de trouver une solution pour résorber les friches agricoles sur les flancs de coteaux vers Albé et Triembach-au-Val.
  • d'établir un plan d'entretien des chemins ruraux.

Après bien des attentes qui prouvaient votre intérêt dans ce domaine, et des rappels de ma part notamment lors de la réunion du conseil municipal du  16 juin 2004, une réunion a pu enfin avoir lieu le 12 octobre 2005, et elle a eu le mérite d'aborder l'un des trois points retenus. Je vous rappelle le compte-rendu de cette soirée unique parue dans le PV  n° 49 du Conseil Municipal du 25 octobre 2005, dont voici le contenu :

comdumaireUne sortie sur le terrain a eu lieu sur le terrain le 4 novembre, une autre en 2006, puis plus rien malgré mes nombreux rappels. Depuis votre deuxième mandat en 2008, plus aucune trace de cette commission.

Alors que toutes les communes du Val de Villé ont activé une CCAF ces derniers temps, celle de Villé semble endormie depuis près de 10 ans. Les chemins ruraux, les friches, le règlement de boisement, l'information des propriétaires, voilà autant de sujets à traiter d'urgence. C'est la raison pour laquelle, en tant que représentant des propriétaires forestiers membre de cette commission, je vous demande de la réunir de toute urgence.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de mes salutations les meilleures.

  • Ci-jointe copie de mon courrier du 20 février 2014 , resté sans réponse.

ccaf

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 3 juin 2015

Lettre ouverte au maire de Villé

bosse_003

Les membres de l'opposition au Conseil Municipal de Villé viennent d'envoyer une lettre ouverte à leur maire concernant l'aménagement du chemin de la Bosse.

 Monsieur le Maire,

 Nous vous adressons ce courrier pour vous demander de justifier les motifs de la nouvelle infraction aux règles qui régissent la gestion des collectivités locales que vous venez de commettre.

Nous avons constaté que vous avez engagé une dépense d’investissement et fait réaliser la rénovation du chemin de La Bosse sans avoir avisé le conseil municipal et donc sans obtenir son autorisation.

Si les membres de la commission technique à laquelle nous appartenons, présents lors de la réunion du 18 Mai 2015 ont retenu, pour les travaux de voirie de cette année, 4 priorités, dont le Chemin de La Bosse, il n’a jamais été évoqué une quelconque urgence pour la réalisation. Nous vous rappelons que la commission n’a qu’un rôle consultatif et qu’il appartient à l’ensemble du conseil, d’établir et d’approuver les choix d’investissements et de vous autoriser à engager les dépenses.

Ces travaux ayant été réalisés juste après la dernière réunion du conseil municipal du Mardi 26 Mai 2015, il apparaît clairement que vous avez décidé de court-circuiter ce conseil et de lui cacher vos projets. Nous connaissons les raisons de cette forfaiture de votre part, mais nous souhaitons que vous vous expliquiez, devant le conseil municipal, de ce qui vous a autorisé à enfreindre la loi.

Pour rappel, vous avez déjà transgressé un ensemble de règles lors de l’attribution des baux de chasse, et nos échanges de courriers avec la Préfecture du Bas-Rhin, nous ont permis de découvrir que vous n’aviez pas hésité à fournir pour la validation de cette procédure un document avec une altération volontaire de la vérité, qui s’apparente à un faux au regard du code pénal, infraction qui relève du tribunal correctionnel.

Pour l’instant, sur ce dossier, nous allons attendre le résultat de la plainte en cours d’instruction au tribunal administratif et pour laquelle vous n’avez pas, comme à votre habitude, avisé le conseil, pour savoir l’attitude à adopter, sachant que certains des faits qui peuvent vous être reprochés ont une durée de prescription suffisamment longue qui nous laisse le temps de peaufiner le sujet.

Les faits cités font aussi apparaître que la délégation à ester en justice que vous a octroyé le conseil est une erreur indéniable, vu votre gestion autocratique de la commune avec son cortège d’infractions au code général des collectivités territoriales, voire du code pénal.

Enfin, nous souhaitons connaître et entendre les personnes, adjoints, conseillers et autres, qui participent à ces pratiques au sein de la municipalité, hors des règles de gestion qui s’imposent aux collectivités locales. Il est important de connaître leur niveau de collaboration, volontaire ou contrainte, lors de la saisine éventuelle de diverses juridictions.

Enfin, conformément aux engagements que nous avons pris envers la population Villoise, nous veillerons à ce qu’elle soit informée des péripéties qui résultent de votre gestion « très personnelle » et contraire à un état de droit, de notre commune.

 Dans l’attente de vos justifications à la succession d’infractions que vous commettez, recevez Monsieur le Maire, nos salutations.

 M. Michel GILARDEAU

Mme Christiane DUTTER

Mme Catherine FILOUX

Posté par jl boehler à 00:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 2 juin 2015

907 kg : Roger Siffer a respecté l'arrêté municipal

Bravo Roger, même en venant à Neuve-Eglise, tu as respecté l'arrêté municipal du chemin de la Bosse de Villé, puisque le boeuf qui tirait ton carrosse ne pesait pas les 7,5 tonnes interdites, auquel cas le petit pont de grès du Luttenbach se serait écroulé (de rire ?). Il est vrai que ce bovidé a dû maigrir en pratiquant plusieurs transhumances de Breitenbach (dans le Bas-Rhin) aux pâturages du Champ du Feu. 

rigole

Au passage, on peut se poser la question de savoir si Eric Straumann, le président du Haut-Rhin ne s'est pas trompé de Breitenbach (il croyait peut-être que le boeuf venait du Breitenbach dans le 68 ?) Même les ânes de Batisse, y compris le petit Roger né il y a à peine 15 jours, se seraient fendu la  pêche.

Il se raconte d'ailleurs, toujours à propos de Eric Straumann, que bien que ses papiers (passeport et visa) soient en règle, aucun des douaniers du giratoire est de Villé, transformé en Check Point Charlie, n'a voulu lui donner l'itinéraire pour aller à la Bosse.

Dans les DNA, pourtant, l'article du mariage a pris autant de place que la "blacklist de Poutine" (liste noire des quatre personnes françaises indésirables en Russie). Et à Villé, la liste noire est de quatre aussi :

  • D'abord Roger Siffer en personne, depuis qu'à une fête de la MJC, il a chanté une horreur pour certains : "D'Willlera Mohra, mit der  lange Ohra, mit der gahla Laderschuh, kenna mer z'm Deiffel züe", un peu l'équivalent de la chanson de Jacques Brel : "Les bourgeois, c'est comme les ....".
  • Jean-Claude Schmidt, dit Batisse, pour délit de grande gueule.
  • Jean-Louis Boehler, pour cause  de socialisme trop maintenu.
  • Et enfin, très récemment, un certain Michel Gilardeau, conseiller municipal d'opposition, qui confond Villé avec la Corée du Nord en refusant de s'assoupir aux réunions (pour ne pas être fusillé ?), et qui commente un peu trop sur ce blog, selon le Comité du Soviet Suprême qui dirige la commune.

Roger, pour ton prochain mariage à la Schrann, prévois l'arrivée des amis par avion ou hélicoptère sur l'aérodrome d'Albéville. Les locaux du village de vacances voisin sont largement disponibles. Ce sera plus sûr ! Personne ne se perdra.

Alors encore une fois, félicitations à Susanne et Roger, pour ce mariage qui a, pour le plus grand bonheur des riverains, au moins permis la réhabilitation du chemin de la Bosse.

macadam

boeuf_de_siffer_1

Et tout finit en chansons !

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 1 juin 2015

Les municipalités du Val de Villé sur internet

internet1

Voilà plus d'un an que les conseils municipaux sont en place. On peut donc faire l'état des lieux en ce qui concernent leur site et leur cyber-activité. Il est significatif : avant mars 2014, 9 communes avaient un site. Elles sont toujours au nombre de 9, Steige ayant cependant disparu de la toile, et Saint-Pierre-Bois y arrivant. Signalons le cas exceptionnel de Maisonsgoutte qui a certes un beau site, mais qui n'a pas évolué depuis l'élection d'une nouvelle équipe municipale. Il faut en déduire une régression effective de 9 à 8 cyber-communes. Certains sont très  documentés, d'autres, comme celui de Villé sont squelettiques. On n'y trouve même pas les dates des réunions publiques des conseils municipaux. Autre régression : avant 2014, 6 communes publiaient les délibérations du conseil municipal. Il en reste quatre : Breitenbach, Saint-Pierre-Bois, Thanvillé et Urbeis. Un grand  bravo à ces municipalités courageuses. La cyber-démocratie n'est pas encore arrivée dans tous les villages de la vallée. Il faut donc conseiller à certains maires d'embaucher un appariteur qui, comme autrefois, annoncera les bonnes ou mauvaises nouvelles au son du tambour ou d'une cloche.

appariteur1

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,