samedi 9 avril 2016

Grève générale à Mayotte

Pas un mot dans les médias, pourtant Mayotte est un département français

mayotte

La grève générale entamée le mercredi 30 mars se poursuit à Mayotte. Les grévistes barrent de nombreux axes routiers un peu partout dans l’île aux parfums et se mobilisent dans de grands rassemblements. 

Au centre des revendications, l’égalité réelle tant au niveau du respect du code du travail que des mesures pour le développement de l’ile.  

Les négociations jusqu’à présent engagées auprès de la préfecture et du conseil départemental n’ont pas donné satisfaction aux manifestants, indiquait hier Mayotte 1ère

Des élus ont rejoint le mouvement de protestation organisé ce jeudi 8 avril sur la place de la République à Mamoudzou. Une motion adressée au gouvernement devait être signée conjointement par les syndicats et les élus.

Posté par jl boehler à 02:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 8 avril 2016

Un musée unique chez nos voisins vosgiens

Le musée animé du train et des collections, un ambitieux projet entrepris à l’automne dernier par les passionnés du Cercle de Modélisme déodatien, ouvrira ses portes au public le samedi 14 mai à partir de 10h.

Mus_e_Miniature_SDDV_03

Installé dans l’un des emplacements de l’« Hexagone Center » de la rue d’Artillerie, ce musée de la miniature d’une surface de 500 m² a nécessité des centaines d’heures de travaux. Des travaux de rénovation des locaux bien entendu, mais aussi et surtout de montage et de remontage des différentes scènes qui seront à découvrir dès le mois prochain. A titre d’exemple, la grande scène de 45 m² a nécessité à elle seule 3 mois d’un travail des plus minutieux, avec des centaines d’heures d’usinage, de collage et de peinture. Ce musée unique en France présentera notamment 600 locomotives et wagons différents, de toutes époques, de toutes échelles et de tous réseaux ferroviaires : français, allemand, suisse, autrichien, américain, anglais… Et en plus des trains, les visiteurs pourront également découvrir une raffinerie miniature. (Selon "Saint-Dié info")

Posté par jl boehler à 00:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 7 avril 2016

Panama papers : Sarkozy sur deux fronts !

"KC Zuma n’est pas le seul client à haut risque de Marc Bonnant. L’avocat a ainsi dirigé des sociétés offshore et détenu des actions nominatives pour le compte de Ziad Takieddine, un intermédiaire franco-libanais cité dans plusieurs affaires de rétrocommissions versées à des personnalités politiques lors de grands contrats d’armement. Marc Bonnant a aussi été directeur d’une société contrôlée par un proche de Jean-Marie Le Pen." (extrait de 24heures.ch, quotidien suisse).

Si Marc Bonnant, l'avocat suisse de Jean-Marie Le Pen, est un des nombreux avocats suisses ayant trempé dans le panier à crabes panaméen, il a donc aussi travaillé en collaboration avec le sulfureux franco-libanais Ziad Takiedine, déjà mis en examen en 2011 dans l'affaire de rétrocommissions dite "Karachi".

Petit rappel de l'affaire de rétrocommissions "Karachi"

libe_affaire_karachi

En 1994, Ziad Takieddine et son compatriote Adbdulrahman El-Assir sont mandatés au dernier moment par la France pour mener à bien les négociations pour deux importantes ventes d'armes : l'opération Sawari II avec l'Arabie Saoudite portant sur la livraison de frégates et le contrat Agosta portant sur la vente de sous-marins au Pakistan pour 5,4 milliards de francs.

 Ses relations avec Claude Guéant débutent en 2003 concernant le projet de vente d'un système de surveillance des frontières de l'Arabie saoudite. Le contrat dit « Miksa » soutenu par le ministre de l'intérieur Nicolas Sarkozy (alors que c'est une affaire devant relever du ministère des Affaires étrangères) prévoit une commission de 350 millions d'euros à l'intermédiaire libanais, qui est bloquée in extremis, début 2004 par le président Jacques Chirac craignant alors un possible financement politique occulte de son rival.

 Il est le principal entremetteur, en lien avec Claude Guéant de la négociation de contrats en lien avec l'entourage de Nicolas Sarkozy avec le régime libyen de 2005 à 2007 puis avec le régime syrien.

Ziad_Takieddine_pics_390

 Sa grande proximité avec des dirigeants politiques et certains de ses soutiens dans le monde des médias et des affaires est illustrée quand Thierry Gaubert et Jean-François Copé, alors ministre délégué auprès de Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur, ont organisé l'hospitalisation et le rapatriement d'urgence de Ziad Takieddine, victime d'un accident dans l'archipel des Grenadines en avril 2004, pendant les négociations du contrat « Miksa », qui aurait été une tentative d'assassinat où la responsabilité d'Alexandre Djouhri, ami proche de Dominique de Villepin, a été évoquée. Évacué d'urgence à la Barbade, il note dans une synthèse des événements : « à la demande de Jean-François Copé, un médecin français […] est arrivé après cette intervention chirurgicale qui m'a sauvé ». 

Le 13 septembre 2011, Ziad Takieddine est mis en examen dans l'affaire Karachi par le juge Van Ruymbeke. L'homme d'affaires promet alors de transmettre à la justice les documents compromettants pour Sarkozy. A ce jour, si des documents ont pu être obtenus, d'autres n'ont jamais été fournis. L'affaire Panama Papers, en les révélant, risque de signer la mort politique définitive de Nicolas Sarkozy et quelques-uns de ses "amis"

 

Sarkozy a blanchi le Panama, le Panama va-t-il blanchir Sarkozy ? 

PanamaSarko

Selon Mediapart, une nouvelle enquête visant l'entourage de Nicolas Sarkozy est en cours. C'est en effet au tour de l'avocat d'affaires Arnaud Claude, associé de l'ex-président de la République au sein du cabinet Claude&Sarkozy, d'apparaître dans le cadre des révélations des "Panama Papers. L'avocat d'affaires figure dans la liste des clients du cabinet panaméen Mossack Fonseca. Il aurait aidé Patrick Balkany à échapper au fisc français.

 Le Panama est en effet sorti de la liste française des paradis fiscaux depuis 2012. Retour en arrière. Après la crise de 2008, l’heure est à la guerre à la finance. « Les paradis fiscaux, c’est terminé ! » affirmait fièrement Nicolas Sarkozy, en 2009. C’est cette même année, au mois de mai, que le Panama sort de la liste noire des Etats non-coopératifs en matière fiscale, établie par l’OCDE. Suivra en décembre 2011 la signature, avec la France, d’une convention fiscale visant à prévenir l'évasion et la fraude fiscales…

Pour la sénatrice UDI Nathalie Goulet, qui avait été vice-présidente d’une commission d’enquête du Sénat sur le rôle des banques dans l’évasion fiscale, c’est très clair : « C’est Nicolas Sarkozy qui a fait enlever le Panama de la liste des paradis fiscaux » affirme-t-elle.

Posté par jl boehler à 03:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 6 avril 2016

Quel saumon mangeons-nous ?

Envoyé spécial  : Poissons d'élevage, un business en eaux troubles

Posté par jl boehler à 00:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 5 avril 2016

Nous ne sommes pas devenus des austrasopithèques

Le Grand-Est choisi par l'homo internautus

32364620

Philippe Richert, malgré sa manoeuvre d'évincer la Nouvelle-Austrasie, en introduisant parmi les choix "Grand-Est" tout en soutenant "Rhin-Champagne" se retrouve désavoué de fait par les internautes. Dorénavant, l'Alsace, la Lorraine, la Champagne et les Ardennes font partie du Grand Est de la France. Mais attention ! alors que l'Europe est en train de se construire avec les anciens pays de l'Europe de l'Est soviétique, on risque de confondre. Surtout que l'Alsace, à la fin de la Grande Guerre, a aussi connu ses soviets. D'ici à ce que certains hommes politiques confondent le grand-Est français avec la Pologne ou la Roumanie, il n'y a pas loin.

Strasbourg_soviet_proclamation_1918

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

lundi 4 avril 2016

A Villé, il ne se passe jamais rien ...

La réunion du conseil municipal du mois de mars est en général réservée au débat concernant le budget primitif. Et selon la presse, il semble bien qu'on ait parlé de comptes ou plutôt de "règlement de comptes", au point que l'augmentation des taxes locales est passée inaperçue. Ce qui était peut-être le but recherché par la direction communale ?  

comptesOn reproche en général au maire de Villé sa communication inaudible avec une voix des plus fluettes. Mais cette fois, il aurait rectifié le tir. Il a parlé haut et fort. Depuis 15 ans, c'est lui le chef, et il a tenu à le faire savoir. Il oublie quand même ce vieux dicton : "Quand le ton monte, sa cote baisse." 

justice

D'ailleurs, il n'y va pas par quatre chemins : l'opposition est poursuivie devant les tribunaux et il a payé les frais d'avocats de sa poche. Histoire de passer outre au conseil municipal et à une demande (qui forcément aurait encore provoqué de grosses vagues) d'autoriser le maire à ester en justice ? En attendant, il ne dit d'ailleurs pas de quoi il accuse les opposants. Et en tous cas, c'est bien une première de voir tout un groupe d'opposition assigné devant les tribunaux. Le citoyen lambda de Villé s'interroge si on est en plein désordre ou en dictature. Le "Silence dans les rangs" semble de plus en plus d'actualité et rend la politique municipale de plus en plus opaque.

Le premier magistrat, assez enragé, aurait pour une fois parlé fort et aurait même rappelé qu'il est dans sa 16ème année de mandat. Cela lui donne-t-il des droits ? Ou espère-t-il battre le record de longévité du Dr. Eugène Weber qui fut maire pendant 22 ans (1877 - 1899). Dans ce cas il a pris la mauvaise méthode, car pour voyager loin, il faut ménager sa monture. NB : Le Dr. Weber est justement celui qui avait envoyé le jeune Joseph Meister chez son illustre collègue Louis Pasteur, pour le guérir de la rage.

Quant à l'explication concernant l'augmentation des impôts, elle est totalement absente. Certes, le maire sert son refrain habituel : "L'Etat ne paie plus ..." ou du moins a versé 59.000 € de moins en trois ans. La leçon apprise par coeur dans le camp Les Républicains a été bien récitée. Mais le maire oublie de rappeler les excédents non dépensés lors de la seule année 2015 (23.728,30€ en investissements, 38.003,58€ en fonctionnement, soit un total de 61.731,88€), ce qui aurait dû plutôt l'encourager à baisser les impôts de 3 ou 4%. On en est loin...

Je ne vais pas ici aborder les autres sujets qui relèvent de l'inactivité chronique (Pommiers 2, périscolaire, vitrine à serpents à l'entrée de la mairie, etc...). On y reviendra forcément.

  • A lire : 

Vall_e_de_Vill____Le_ton_monte_entre_le_maire_et_l_opposition 

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 3 avril 2016

A propos du décès soudain du chanteur Roger Cicero

cicero

Roger Cicero, né le 6 juillet 1970 à Berlin et mort le 24 mars 2016 à Hambourg d'une attaque cérébrale, est un chanteur de jazz allemand d'origine roumaine. Il a représenté l'Allemagne au concours Eurovision de la chanson 2007 avec la chanson Frauen regier’n die Welt (Les femmes régissent le monde). Il est le fils de Eugen Cicero, pianiste et interprète roumain de jazz.

A ce propos, on peut se poser la question

Quel est le risque d'AVC chez les jeunes ?

Un neurologue réputé de l'université de Fribourg-en-Brisgau, Jürgen Bardutzky, livre son analyse : "La plupart des patients touchés par un accident vasculaire cérébral (AVC) sont âgés de plus de 65 ans. Un homme jeune n'est donc pas le patient classique. Seuls 10% des accidents vasculaires touchent des jeunes de 18 à 45 ans.

avc

Un AVC survient brusquement. Ses symptômes peuvent être très divers : problème de vision, d'élocution, paralysie d'un côté, engourdissement. Il n'y a pas vraiment de symptôme typique. Mais l'AVC doit être traité immédiatement.

La cause classique est un trouble circulatoire. Il en résulte un bouchon cérébrovasculaire qui provoque une irrigation insuffisante du cerveau. 10 à 15% des cas sont dûs à une rupture d'un vaisseau sanguin cervical. 

Il existe des facteurs de risques classiques d'AVC. Le plus important est l'hypertension artérielle. Le problème est qu'une  telle hypertension ne se remarque pas par soi-même. Il est donc bon de mesurer régulièrement sa tension artérielle. Le tabagisme est également un facteur de haut risque car il endommage les vaisseaux sanguins. Le diabète et la présence à haut niveau dans le sang de lipides sont aussi des risques.

Le taux de mortalité en cas d'AVC reste élevé : 20% des patients meurent dans le mois, 37% dans l'année. Plus vite les patients sont traités, plus ils ont de chances de survie. Mais la moitié environ des patients reste à l'abri d'une rechute."

Posté par jl boehler à 00:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 2 avril 2016

Rectificatif !

C'était un "poisson d'avril" !

poisson

Evidemment ! Notre belle région Alsace - Lorraine - Champagne - Ardennes ne va pas devenir l'Allochardenie, et ses habitants ne seront pas les Allochardéniens. Tout comme, Philippe Richert n'a pas commencé le 1er avril au matin les travaux de la déviation de Châtenois. Tout comme la société APRR ne distribuera pas de bons d'essence. On peut d'ailleurs se poser la question de savoir combien de 1er avril vont encore passer avant le véritable début des travaux sur la RN59, envisagés depuis 1976.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 1 avril 2016

Richert commence seul les travaux de la déviation de Châtenois

Enfin !

richert1Philippe Richert a enfin compris l'utilité d'un contournement de Châtenois pour la RN 59 ! Alors, depuis quelques jours, les engins de la société Vinci sont sur place et tôt ce matin les travaux ont pu commencer en présence du président de la nouvelle région de l'Allochardenie (nom surprise en voie d'adoption pour Alsace - Lorraine - Champagne - Ardennes).

Finalement, le président Richert a eu gain de cause auprès du gouvernement et la RN 59, à titre d'essai, a été régionalisée. Elle ne figure donc plus au contrat de plan Etat - Région, mais est entièrement financée par l'Allochardenie.

Selon les techniciens, la route sera à une voie unique à circulation alternée pour satisfaire quelques écologistes locaux, mais des bons d'essence seront distribués à tous les usagers par la société APRR, grand sponsor de la déviation. Enfin, les viticulteurs ayant cédé du terrain pourront tenir des stands de dégustation et de vente tout le long de la déviation.

Egalement, à la demande de certains écologistes dissidents, le président Richert se serait engagé à aménager des "couloirs de vol" pour les papillons afin de leur éviter de s'écraser sur les pare-brise. L'étude entreprise dans ce domaine par les services du nouveau ministre Jean-Vincent Placé sera intégralement mise en place de l'A-35 jusqu'au tunnel Maurice Lemaire et financée en grande partie par l'enveloppe parlementaire des députés concernés Herth et Christ. En cas d'insuffisance de ce financement inespéré il y a encore quelques jours, Philippe Richert a décidé d'y mettre un peu de sa poche.

Pour ce jour exceptionnel, le premier président de l'Allochardenie invite tous les usagers à un vin d'honneur servi sur l'aire de covoiturage près de l'A-35 ce jour à 18 h.

  • NB : exceptionnellement, les habitants du Val de Villé devant se rendre d'urgence à l'hôpital de Sélestat sont invités à passer par Blienschwiller et Dambach-la-Ville, ou à se rendre à la clinique Saint-Luc à Schirmeck (qui a l'avantage d'être dans le même canton).

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 31 mars 2016

Qu'est-ce que "le Quota" ?

Que feriez vous si le quota sonnait à votre porte ? le Quota est un court métrage rigolo, n’hésite pas à le faire découvrir à tes amis.

Posté par jl boehler à 01:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :