mercredi 16 mai 2018

Macron face à Poutine !

Quel naïf !

Macron_696x463

A peine réélu président de la Fédération de Russie, Poutine profitera du 22ème Forum économique international de Saint-Petersbourg, du 24 au 26 mai 2018, pour recevoir  Emmanuel Macron. Lequel pense, mais à tort, infléchir la politique extérieure du Tsar.

Le Forum de Saint-Pétersbourg accueille autant de monde que celui de Davos mais il ne lui ressemble guère. Le Forum de Saint-Petersbourg n’est pas la grande messe de la « mondialisation heureuse » et la célébration de l’hyper capitalisme « bienfaiteur de l’humanité ».
Poutine a fait de ce Forum international une plateforme politique pour accroître les parts de marché de la Russie dans la compétition mondiale. La politique extérieure de la Russie y est omniprésente. Une centaine d’événements aussi économiques que politiques se tiendront dans la ville natale de Poutine.
Macron sur les traces de Sarkozy
Des chefs de l’État, des chefs de gouvernements, de très nombreux ministres sont invités personnellement par le Tsar. Le candidat à l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy, s’y était rendu, en juin 2016, pour défendre un rapprochement entre l’Union européenne et la Russie, évoquer les situations en Ukraine et en Syrie et essayer de prôner le dialogue pour mettre un terme aux régimes réciproques de sanctions économiques. Emmanuel Macron se rendra en Russie, les 24 et 25 mai 2018, pour participer à ce Forum, en qualité d’invité d’honneur, avec le premier ministre japonais. Il reprendra probablement les mêmes arguments que Nicolas Sarkozy avec les mêmes résultats.
On peut constater que les rencontres, très médiatisées, du président français  avec Donald Trump et Vladimir Poutine n’ont guère infléchi leurs politiques et n’ont pas eu d’incidence sur leurs comportements hostiles. Trump a évidemment, comme prévu, dénoncé l’accord nucléaire avec l’Iran, dénoncé le multilatéralisme béat et n’est toujours pas sensible aux changements climatiques, tandis que Poutine continue la russification de territoires jadis ukrainiens, apporte une fin de non-recevoir aux condamations de son soutien décisif à Bachar El Assad et roule dans la farine les diplomaties occidentales en Afrique, comme en République Centrafricaine.
Si en France, les rencontres internationales du président Macron avec les grands leaders mondiaux sont bien accueillies car élles restaurent la fonction présidentielle, si dégradée avec le précédent chef de l’État, en revanche,  elles montrent aussi les limites de l’action présidentielle et une  certaine méconnaissance des principes fondamentaux des relations internationales.
Au service des grands groupes français
Les visites à l’étranger du président Macron ont essentiellement pour objectif de renforcer l’attractivité de la France et de permettre aux grands groupes français de conquérir de nouveaux marchés. A Saint-Petersbourg, les groupes implantés en Russie, comme  Auchan, Engie, Total, seront particulièrement présents  et le commerce avec la Russie sera au centre de la visite présidentielle . C’est bien un Forum économique international qui motive le voyage du président Macron.
Il est vrai que le quinquennat du président Hollande, avec Laurent Fabius à la manoeuvre destructrice de nos positions commerciales, a été catastrophique dans nos relations commerciales avec la Russie. On se souvient de l’annulation extravagante de la livraison de deux navires de guerre Mistral qui a coûté 950 millions d »euros aux contribuables francais. La France occupe désormais le cinquième rang du commerce avec ce pays, qui est sous sanctions économiques de l’Union européenne, depuis 2014. L’Allemagne, les Pays-Bas, l’Italie et la Pologne devancent la France, incapable de tirer son épingle du jeu des sanctions économiques.
Après l’affaire des Mistral, le président Macron et son ministre des Affaires étrangères ne pourront pas vendre des Rafales ou des navires de guerre. Seuls les secteurs de l’agro alimentaire, de la grande distribution et du pétrole peuvent apporter des satisfactions françaises. Les quatre  États européens, qui devancent la France, apprécient énormément les positions françaises en pointe dans les conflits dans lesquels est impliquée la Russie, comme en Syrie ou en Ukraine. Il n’est pas sûr que les choix politiques français à l’international facilite le  développement du commerce français avec la Russie.
En politique, la cohérence est fondamentale. Le « en même-temps » trouve vite ses limites.(selon "Mondafrique")

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 15 mai 2018

PLU : Messe basse...

... pour une main basse sur Villé.

Annoncer clairement des orientations du PLU réalisées dans les intérêts de quelques-uns, voilà un exercice qui peut s'avérer plus difficile que prévu, notamment au conseil municipal de Villé. 

silence

La réunion de lundi soir en a été un bel exemple. Alors, pour Monsieur le Maire, il est difficile d'entrée de tolérer que même un spectateur, qui demande un stylo à un voisin, parle plus fort que lui.

Heureusement qu'à défaut de son, on puisse se fier au texte et à l'image sur un très bel écran. Car les inaudibles paroles du maire sont vaines.

La séance commence donc par une lecture silencieuse de quatre grands chapitres d'orientations générales de ce PLU soi-disant intercommunal. Et à chacun d'eux est mise en avant la notion de montagne. Il est vrai que depuis peu la première adjointe (muette ce soir) est vice-présidente du Comité du Massif Vosgien. On aurait pu espérer qu'elle explique ce côté montagnard de la vallée. Hélas, rien.

Alors rappelons les faits : en 1985, après la première loi-montagne, les "zones de montagne" regroupaient des bassins économiques. Depuis la deuxième loi en 2012, les zones de montagne sont définies selon des courbes de niveau. seule l'arrière-vallée fait encore partie de ces zones dites défavorisées. Réaliser un PLU cohérent sur l'ensemble de la vallée relève donc de l'impossibilité. Et aucun maire de la vallée ne semble avoir relevé cette incongruité.

Un PLU pour quels intérêts ?

Encore une question qui aurait pu et dû être posée et qui ne l'a pas été.

Trois points ont été abordés :

schmissberg

- Schmissberg : terre maudite ! 

Il fut un temps, dans les années 80, où les "magouilles" faisaient rage sur cette colline. Un adjoint fut même amené à la démission. Plus récemment, il y eut l'affaire du lotissement privé. Et voilà que pour arranger le tout, notre maire propose d'élargir (pardon, d'unifier) la zone constructible et de faire du chemin rural une rue de lotissement ! Oubliant l'argumentation des équipes précédentes ayant abouti à un refus : le terrain, très en pente et à une certaine altitude, aurait amené à un coût de viabilisation trop élevé, dû essentiellement au pompage de l'eau courante. 

Comble ! même sur la rue adjacente (rue Beauregard) des surfaces réservées sont prévues pour l'élargissement, et un villois "bien informé" a déjà préempté des parcelles forestières, qui semblent pourtant, à première vue, sans valeur. Spéculation, quand tu nous tiens ! Et tant pis si ce PLU va servir à plu-mer le contribuable villois !

- L'entrée Est : saccagée !

cadre

Là aussi, une curieuse démarche : un triangle de parcelles prévu en zone commerciale avec des maisons individuelles déjà prévues par une agence immobilière sur la rupture de pente. Très joli tout ça, si on ne savait pas que même le département du Bas-Rhin, à travers la SIBAR (société immobilière du Bas-Rhin), sur avis des gendarmes, a refusé l'implantation de la gendarmerie à cet endroit. La route aurait été trop bruyante pour le calme et le repos des familles. 

Alors, autant réserver ce terrain pour une supérette ? et en fermer une au centre-ville ? En tous cas, la rumeur court... pour le plus grand bonheur d'agents immobiliers concernés ? Et au grand désespoir des petits commerçants et des clients "sans voitures" du centre ? Là encore c'est l'habitant villois qui va être plu-mé !

- Terre agricole derrière le "Sulzacker".

Une des rares propositions d'un des rares groupes de travail au conseil municipal de Villé. Curieuse proposition pour celui qui connaît le ban communal. Proposition d'ailleurs non retenue du côté de la comcom ... peut-être n'a-t-elle même pas été soumise ? Nous aurons l'occasion d'y revenir.

En tous cas, on comprend mieux l'énervement du premier magistrat, certainement très gêné par ses propres propositions. Et qui, très énervé par ma présence, cherchait un bouc émissaire au point de vouloir me faire sortir sans aucun motif sérieux. A la force des baïonnettes ? De quoi a-t-il peur ? d'apparaître comme "le maire des riches" qui PLU-me les plus pauvres ? C'est déjà fait.

Et même le délégué de Villé à la comcom, qui siège à la commission "urbanisme" n'a rien expliqué ! Et pour cause, tout semble lui convenir !

Rendez-vous au mois de septembre prochain pour la réunion publique du PLU, j'y prendrai la parole !

Posté par jl boehler à 10:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 14 mai 2018

Sport et racisme

Trois joueurs guinéens insultés et tabassés en plein match de football

mackenheim4

Il m'est arrivé très rarement dans ma carrière de joueur, arbitre ou dirigeant, d'assister à des bagarres générales pendant ou après un match. Bagarre à caractère raciste, je ne m'en rappelle que d'une : lors d'un match entre une équipe du Val de Villé et une autre du Val d'Argent. Le gardien de but visiteur d'origine maghrébine, lors d'une bataille rangée d'après match, après s'être fait traiter de tous les noms, s'est fait assommer à coups de bâton par quelques spectateurs qui l'attendaient à la sortie des vestiaires. Heureusement, ce genre de débat reste rare. Il n'en reste pas moins condamnable. Espérons que les agressions contre des joueurs guinéens à Mackenheim ne resteront pas sans suites judiciaires.

mackenheim2

LES 20 PLUS GROSSES BAGARRES DE L'HISTOIRE DU FOOTBALL !

Posté par jl boehler à 02:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 13 mai 2018

Volksmusik aux Tanzmatten

Les billets se commandent dès maintenant.

tanzmatten

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 12 mai 2018

Grèves et manifestations annoncées pour le 22 mai

Tous les syndicats rejoignent le mouvement

greve

Les 7 syndicats, qui étaient à l'origine de la journée de mobilisation du 22 mars, appellent les fonctionnaires à une nouvelle journée de grève nationale le mardi 22 mai 2018.

Mise à jour : la CFDT et l'UNSA rejoignent le mouvement. C'est donc l'intégralité des organisations syndicales de la fonction publique qui appelle à la mobilisation.

Les revendications concernent le projet de réforme de la fonction publique et le pouvoir d'achat de ses agents.

Posté par jl boehler à 03:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 11 mai 2018

Information originale à Villé

Personne n'y avait pensé !

conseil

Record battu : un seul point prévu pour lundi, 14 mai à 20h00 !

Décidément, on aura tout vu avec la municipalité de Villé ! Après un conseil municipal en 17 minutes le lundi 6 novembre, voilà un nouveau record battu : celui du nombre de points à l'ordre du jour ! Un seul, à savoir : 

  • Plan local d'urbanisme intercommunal (présentation d'étape).

    conseil3

    Pas de quoi y passer la nuit, à moins que les conseillers présentent, comme c'est leur droit, d'autres points qu'il serait pourtant important d'aborder ! Il y a de quoi faire. 

Quelques exemples :

- Réfection de rues où le goudron part en miettes et en nids de poules, telles la rue Illenloechel. La commission "voierie" (si elle vit encore) va avoir du travail.

- Nettoyage des mauvaises herbes le long d'un long mur de la rue du 26 novembre (à moins que cette année le maire ne concoure pour la 3ème plante, ou le 4ème pissenlit.

- Nettoyage des parcelles communales en friches à la Gänzlach et au Sonnenbach.

- Elargissement d'un grand nombre de chemins ruraux.

- Aménagement de l'ancien abattoir en salle festive (pour faire de la place à l'école pour une cantine et un périscolaire digne de ce nom).

- Interdiction pour les radars embarqués privés de fréquenter la zone d'habitation du bourg-centre.

- Nettoyage du lit du Giessen.

- Déterrement et ramassage des vieilles bouteilles dans les parcelles du lotissement "Pommiers 2".

- Cession de la gestion du marché du terroir estival à une association de participants.

- Mode de confection et de distribution du bulletin municipal, du comcom-infos et autres publications et invitations.

- Opération "portes ouvertes" des bâtiments communaux.

journ_e1

- Journée citoyenne : réduction importante sur les impôts locaux aux participants : 15% par personne, 30% par couple marié ou pacsé, 10% en plus par enfant de plus de 10 ans. Repas de midi offert dans un restaurant du bourg. Voilà qui devrait attirer plus de monde qu'aux derniers "Oschterputz". Attention : venir pour l'apéro, le repas, le café et le digestif, puis déguerpir, ne comptera pas !

- Je laisse les élus municipaux imaginer encore bien d'autres sujets importants. Monsieur le maire, à court d'idées, sera ravi de toutes ces contributions.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 10 mai 2018

Rencontre Elzach - Villé ...

... pour quelques élus seulement !

elzach

Des élus de notre bourg-jumeau de Forêt Noire, Elzach, ont été reçus dans le Val de Villé, comme publié dans la "Badischezeitung" du 5 mai dernier et dans le bulletin de la municipalité d'Elzach. Du côté badois, on notait la présence du "Bürgermeister" Roland Tibi, la secrétaire générale Ulrike Schneider et la représentante au district d'Emmendingen Silke Tebel-Haas. Du côté "willerthal", on notait Jean-Marc Riebel, président de la comcom, André Frantz, le premier magistrat du bourg-centre, et la conseillère municipale franco-allemande Rosemarie Durand.

Et c'est tout ! Les autres conseillers municipaux de Villé ou délégués de la comcom, aux abonnés absents, ont-ils seulement été invités ou informés ? Selon, certains, non ! Pourtant le pinot noir d'Albé était en nombre important, au point que les restes ont pu servir exclusivement au vin d'honneur de fin de cérémonie du 8 mai.

Même l'adjointe-conseillère départementale a brillé par son absence. A-t-elle été seulement invitée ? ou tenue au courant ? Ou le président de la comcom, ou le maire, n'ont-ils pas souhaité la voir, tant leurs relations personnelles semblent bonnes. Ou était-elle déjà en train de chercher son écharpe tricolore perdue, qu'elle n'aura pas encore retrouvée le 8 mai à la cérémonie de dépôt de gerbe au monument aux morts ? 

On ne sait d'ailleurs plus si c'est la comcom ou la commune de Villé qui sont jumelés avec Elzach. Mais passons...

Il est plus urgent de s'intéresser au futur programme élaboré pour les 25 ans du jumelage lancé en son temps par le curé Trendel) par ces si importantes délégations.  Et beaucoup d'idées ont été évoquées ! 

Un échange d'élèves devrait avoir lieu dès 2018, et les enseignants des écoles villoises et elzachiennes vont travailler dur à l'élaboration d'un programme d'activités pendant les visites.

Quant au jumelage Elzach-Villé des adultes, qui a été officiellement scellé en 1993, après plus de 30 ans de rencontres d'amitiés entre citoyens et les clubs (notamment les sections des jeunes juniors, cadets et minimes de l'AS Villé), le report à 2019 des festivités du 25ème anniversaire se fera au 26ème. Histoire de pouvoir peaufiner quelques "schnaps-idées" encore trop peu élaborées en vue de ce jour qui devra être mémorable.  

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 9 mai 2018

Inde : Brûlée vive par ses violeurs

Elle avait osé porté plainte ! 

inde_viols_754174_0_1xDans le nord-est de l'Inde, 15 personnes ont été arrêtées vendredi 4 mai pour le viol d'une jeune femme de 16 ans agressée sexuellement puis brûlée vive par des membres de son village. Suite à l'agression sexuelle, la victime a porté plainte auprès du conseil de village qui a simplement imposé une lourde amende aux accusés. Mais ces derniers furieux de ce jugement se sont retournés contre la victime et l'ont brûlée vive dans sa maison. Ce drame montre à quel point ces conseils de village peuvent représenter une entrave pour obtenir justice en Inde.

L'Inde a beau constituer la 6e plus riche économie mondiale, plus de la moitié de ses habitants vivent toujours dans des villages. Et là, les habitants se connaissent et suivent l'ordre traditionnel guidé par le conseil local, appelé "panchayat".

Ces membres sont des élus ou fonctionnaires locaux et ils sont censés s'occuper de problèmes de santé publique ou de voirie, mais ils sont tellement influents qu'ils servent également, comme dans ce cas, de justicier local.

Les disputes entre voisins ou les morts suspectes sont ainsi souvent réglées en silence avant même d'atteindre la police, considérée comme trop lente et corrompue.

Le problème est que ce sont généralement les hommes de castes dominantes qui siègent dans ces conseils, et que leurs décisions concernant des viols de femmes de castes inférieures peuvent être influencées par leur culture patriarcale, surtout dans le nord du pays.

Cette omerta des villages est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles on considère que la grande majorité des viols qui ont lieu en Inde ne sont jamais rapportés aux autorités.

Posté par jl boehler à 02:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 8 mai 2018

Sport mécanique dans le Val de Villé

Après les anciennes courses de côte du col de Fouchy, du col de la Charbonnière, voici celle du col de Steige.

steige

Posté par jl boehler à 00:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 7 mai 2018

Disparitions inquiétantes ...

... au col de Steige

steige4

steige8

Des centaines de crapauds auraient été dérobés, fin avril, au col de Steige. Les batraciens auraient dû remplir les seaux des bénévoles de la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux et des écosystèmes) qui les aident, chaque année, à traverser la route jusqu'à l'étang où ils se reproduisent. Mais les animaux ont peut-être fini dans d'autres seaux... de braconniers. Alors, si vous repérez dans nos vallées, pendant vos sorties de cette semaine à deux ponts (armistice, ascension), un sympathique restaurant ayant au menu "cuisses de grenouilles sautées à l'ail grillé", n'hésitez pas à prévenir la gendarmerie la plus proche. Quant aux clients de cet éventuel restaurant qu'il reste à découvrir, ils n'hésiteront pas à porter plainte pour tromperie sur la marchandise, car un crapaud, ce n'est pas une grenouille.  

steige9

steige3

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,