mardi 23 octobre 2007

L'Alsace peut mieux faire !

carboniqueL'hebdomadaire "La Vie" a consacré un numéro spécial au Grenelle de l'environnement. Un classement des Régions selon sept critères a été établi : pollution aux nitrates, taux de valorisation des déchets ménagers, part de l'agriculture bio en pourcentage de la superficie agricole, émissions des gaz à effet de serre en tonnes annuelles d'équivalent CO2 par habitant, "l'effort écologique des villes" estimé en part du budget affectée à la protection de l'environnement, un critère identique pour les groupements de communes... C'est la Région "Languedoc-Roussillon" qui apparaît comme la championne de l'écologie. Lanternes rouges : la Picardie et Poitou-Charente. Mais l'Alsace n'est pas loin : elle est en-dessous de la moyenne, avec la mention "peut mieux faire". Malgré la présence de nombreux écologistes - y compris dans les partis politiques - l'Alsace est encore loin d'être 100 % Nature.

Posté par jl boehler à 11:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

lundi 22 octobre 2007

Y a-t-il une politique du logement des jeunes ?

cllaj_logement_3A l'heure où la vallée (et surtout son chef-lieu) polémique à propos des logements sociaux, il m'a paru intéressant d'interviewer un responsable d'un comité local pour le logement autonome. Voici quelques réponses à des questions que j'ai posées (elles n'engagent évidemment que le responsable qui me les a livrées) :

- Question : Qu'est-ce qu'un CLLJ ?

- Réponse : Les comités locaux pour le logement autonome ont été créés en 1990 par la loi Besson. Il y en a aujourdhui 60 en France, répartis de façon très irrégulière. L'Alsace n'en a qu'un pour les deux départements alors que la Lorraine en a quatre. Adresse de CLLJ alsacien : Service Logement Jeunes, 1A, place des orphelins, 67000 Strasbourg (tél. 0388357778, fax. 0388379725). Le travail est considérable (information des 18-25 ans sur les conditions d'accès au logement autonome, sur leurs droits et leurs devoirs de locataires, les renseigner sur les dispositifs existants - locapass, APL, fonds de solidarité logement, allocation logement...), mais les CLLAJ sont confrontés régulièrement à des incertitudes financières.

- Question : quelle situation trouve-t-on dans les parcs publics et privés ?

- Réponse : Le parc public se caractérise par le manque de petits logements, or cette demande augmente. Les jeunes se retrouvent en concurrence avec des personnes plus âgées, et le logement recherché leur échappe. Le parc privé a trop de petits logements, mais là on se heurte aux exigences que les jeunes ne peuvent assumer. Certaines agences exigent que le jeune gagne quatre fois le montant d'un loyer. Pour un studio, cela peut aller parfois de 1.600 à 1.700 € !

- Question : Le "locapass" est-il une mesure efficace ?

- Réponse : Le locapass est un prêt sans intérêt de 3 ans qui couvre le dépôt de garantie et une caution pour les impayés de charges et de loyers. Mais là aussi, la liste des ayant-droit est limitative : salariés du privé, jeunes inscrits aux Assedic et les étudiants boursiers d'Etat. Sont exclus les salariés du public, les boursiers étrangers, les jeunes qui travaillent en Allemagne, et ceux qui sont interdits bancaires à la suite de crédits révolving.

- Question : combien de personnes peuvent bénéficier du parc social ?

- Réponse : c'est bien là le hic ! Deux tiers à trois quarts de la population a des plafonds de ressources compatibles, ce qui veut dire que toutes ces personnes ne peuvent aider leurs enfants ! car si elles sont locataires, qui va accepter qu'elles se portent garantes ?

- Question : et les logements sociaux à la campagne ?

- Réponse : Ils peuvent être une bonne ou une mauvaise chose. Ainsi, ils peuvent participer au maintien de la population tentée de partir pour des raisons d'emploi, mais ils peuvent aussi aggraver les budgets déjà entamés par les déplacements. Ils ne seront évidemment pas fréquentés par les étudiants, c'est-à-dire une partie importante de demandeurs de tels logements.

- Question : en conclusion, quel est votre sentiment ?

- Réponse : En dehors du fait que nous sommes toujours au point de rupture de notre fonctionnement, il faut aussi constater la complexité des dispositifs. Il y a une multiplication des acteurs, des aides, des actions, mais chacun, d'une collectivité à l'autre, se renvoie les responsabilités du logement des jeunes. Il n'y a tout simplement pas de politique du logement des jeunes, car personne ne veut de cette compétence parce-qu'elle est...politique.

A voir : http://www.uncllaj.fr/annuaire-uncllaj/annuaire-national-cllaj.html

Posté par jl boehler à 11:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 21 octobre 2007

Biennale européenne de la montagne : l'accessibilité

HautLaBresseLa biennale européenne de la montagne s'est tenue à La Bresse avec comme thème "l'accessibilité, pivot du développement de la montagne" qui représente 40 % du territoire européen. Comme l'a souligné Guy VAXELAIRE, maire de La Bresse, "on n'a jamais vu de populations et d'économies se maintenir en dehors des voies de communication". Rien que pour la France, la montagne représente 15 millions d'habitants, 6,5 millions d'actifs et 460.000 entreprises. Autant dire, l'accessibilité est primordiale. Seulement voilà, comme l'a souligné Jean-Paul DIRY, professeur au CERAMAC (centre d'études et de recherches appliquées au Massif Central), "le conflit est latent entre ceux qui appellent de leurs voeux des voies de communication modernes et ceux qui se préoccupent d'abord de préservation des espaces naturels." Selon lui, le résultat est que "la montagne est plus souvent contournée que pénétrée".  Xavier BERNIER, maître de conférence au CNRS de Chambéry, ne dit pas autre chose: "Il y a un paradoxe entre la vitesse recherchée pour le transport de marchandises et la tranquillité revendiquée par les touristes. On veut des infrastructures performantes, mais pas en souffrir. C'est le syndrôme de Nimby (not in my backyard = pas dans mon jardin)." Cette biennale a posé de bonnes questions : aux élus et aux acteurs économiques d'y apporter les réponses. Cette situation nous interpelle aussi au plan local : avons-nous apporté les bonnes réponses lors de l'aménagement du bourg-centre et des travaux de requalification urbaine ? ne devons-nous pas modifier le projet de la deuxième tranche ?

Posté par jl boehler à 01:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 18 octobre 2007

Poubelles : prorata

Le 3/10/2006, j'ai publié un message concernant le double paiement de la redevance d'un citoyen de Villé.

A lire : http://jboehler.canalblog.com/archives/2006/10/03/2819752.html  et http://jboehler.canalblog.com/archives/2006/10/20/2949664.html

poubelle1Cette affaire a été évoquée devant la justice. Le tribunal d'instance a débouté la communauté des communes qui  doit donc appliquer le prorata et réduire la part par personne au temps d'utilisation effective. Ainsi si vous déménagez le 31 mars, vous n'aurez plus à payer qu'une part de 3/12 ! Ce jugement, considéré comme "erga omnes", devrait permettre à tous les contribuables se trouvant dans le même cas de régulariser enfin leur situation, notamment cette veuve dont l'époux était décédé dans les premiers jours de l'année et qui avait dû payer deux parts pour toute l'année. Et nul doute que ce jugement fera jurisprudence et qu'à l'avenir la Comcom modifiera son mode de facturation.

A lire : alsace2010poubelle et dna2110redevance

Posté par jl boehler à 05:29 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 17 octobre 2007

Arnaque généalogique dans le val de Lièpvre ?

J'avais émis le 16/1/2007 un message traitant des nombreuses arnaques en matière généalogique.

A lire : http://jboehler.canalblog.com/archives/2007/01/16/3698532.html . Mais celles-ci ne se passent pas toujours loin de chez nous, ainsi cette "association" qui a tenté un jour d'arnaquer les mairies du Val de Villé en leur vendant des registres de mariages que d'autres personnes leur avaient donné gratuitement.genealogie4ad L'arnaque a pu être déjouée car le groupe dont je fais partie a offert tous les travaux aux municipalités concernées et à la société d'histoire du Val de Villé. Mais voici que j'apprends que cette société généalogique fantôme, au site "bloqué" sur 2003, refait parler d'elle. Voyez le message que je viens de recevoir : 

"Bonsoir M Boehler et toutes mes excuses de vous distraire de votre temps qui doit être précieux. Je viens de prendre connaissance de votre blog et de lire l'article concernant la pseudo association de généalogie du Val de Liepvre.En 2005, je lui ai fait un chèque de 25 euros pour un abonnement, espèrant en retour des informations sur ma famille. A ce jour, rien. Pas de courrier, de téléphone. Rien et un ton hautain quand je me suis décidée à les appeler pour essayer de comprendre. Et malgré ce coup de téléphone, toujours rien. Il serait peut-être souhaitable d'attirer l'attention des pouvoirs publics sur cette arnaque qui discrédite, qui plus est les associations sérieuses. Je précise que j'ai reçu les papiers d'inscription de la part d'une commune. Et de savoir que cette association bénéficie des deniers publics, alors là!!! Je vous remercie de prêter attention à mon courrier et vous prie d'agréer mes salutations respectueuses."

Un site qui n'a plus évolué depuis 2003 : http://perso.orange.fr/genea.liepvre/

Posté par jl boehler à 09:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 16 octobre 2007

Convergences

convergencesLe dernier conseil communautaire a entériné l'idée de construire une maison pour personnes âgées sur le site de l'ancien Super-U, tout en la liant à l'évolution et à la restructuration de la maison de retraite actuelle, qui deviennent nécessaires. Après bien des palabres procédurières au conseil municipal, j'avais fait des propositions allant dans ce sens. Je me félicite qu'elles aient été retenues au niveau de la comcom. A lire mon intervention au conseil municipal du 10/7/07 : http://jboehler.canalblog.com/archives/2007/07/11/index.html . Bien sûr, l'idée reste à être finalisée. Je souhaiterais simplement qu'on prenne aussi en compte les personnes relevant de l'hôpital à longue durée et qui sont souvent exilées hors de la vallée.

Posté par jl boehler à 06:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 14 octobre 2007

Ponts coupés !

img659_3Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Villé

Monsieur le Maire,

Nous venons d'apprendre par voie de presse la position du président de la Communauté des Communes prise lors de la dernière réunion du Comité Directeur ! Et nous avons surtout été étonnés par votre absence de réponse ! Nous regrettons cette attitude d'autant que nous avions insisté pour qu'avant toute motion, le projet, que la majorité des conseillers ne connaissait pas, soit présenté à la municipalité. Nous vous avions donc soutenu, quand bien même la motion n'était pas intégralement le reflet de nos convictions,  pour obtenir ces informations et pour sauvegarder un semblant d'unité municipale.  Aujourd'hui force est de se rendre compte : rien de tout cela ne fonctionne, vous avez utilisé nos positions pour ouvrir une crise profonde et durable avec la communauté des communes, alors que nous avions exigé que les négociations soient maintenues ! Vos silences déroutants vous condamnent à ne plus peser sur les décisions, ni en ce qui concerne les logements sociaux, ni en ce qui concerne l'avenir de l'ancien Super-U, ni sur tout autre projet de l'intercommunalité ! et le manque d'information n'est pas le fait de la Comcom, mais le vôtre !

Face à cette situation, nous ne voyons plus l'intérêt de respecter la solidarité que vous préconisiez. Ce n'est pas la première fois que vos positions à géométrie variable trahissent la volonté du conseil municipal (funerarium, gendarmerie, ancien Super-U, pour ne citer que les dossiers les plus importants) et nous entraînent dans des situations inextricables ! Cette fois, vous avez poussé le bouchon trop loin ! Quelle crédibilité avez-vous, avons-nous encore auprès de la Communauté des Communes, des habitants du canton, et même de nos concitoyens villois ?

Nous voulions une municipalité qui soit le moteur du canton, en toute collaboration avec les autres communes, qui rassemble les habitants du canton et de Villé. Vous ne pouvez plus prétendre incarner cette idée, nous la ferons donc avancer sans vous.

Les conseillers municipaux signataires :

  • Jean-Louis BOEHLER, président des commissions Industrie, Marché du Terroir, Agriculture-Forêt.

  • Dominique MEISTER, président de la commission Artisanat - Commerce - Marché.

  • James MORITZ, président de la Commission Sécurité Routière.

A lire : dna14101comcomalsace1410comcom, alsace1610scission , dna2010logsoc

Posté par jl boehler à 21:58 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 13 octobre 2007

Simon-Bigart : suite, mais pas fin !

t_ftv1Dans l'affaire des locataires d'un logement aux FTV, Jacques Simon-Bigart s'est donc vu recalé ! Les locataires peuvent rester dans l'appartement et le propriétaire a dû rétablir l'eau et l'électricité ! Mais, Monsieur Jacques Simon-Bigart, qui jusqu'à présent semblait ignorer les lois concernant les locataires, semble maintenant vouloir les respecter ! C'est ainsi qu'il vient d'assigner en vue d'expulsion les locataires et l'audience est fixée au 3 décembre, c'est-à-dire à une date où ils ne seront de toutes façons pas expulsables, même en prenant en compte le réchauffement climatique ! Et le motif invoqué n'est pas des retards de loyers ou de charges, que visiblement il ne peut pas prouver, mais qu'ils occupent un... logement de service ! Argument qui lui avait justement valu d'être débouté lors du référé du 10 octobre ! Alors, serons-nous plus avancés le 3 décembre ? Uniquement, si de guerre lasse, les locataires auront trouvé un autre appartement en ville et qu'ils auront quitté avec regret au vu de leur investissement personnel pour rendre leur appartement dit de service convenable et habitable ! Autre question : les locataires payaient 250 € de charges, que le juge a réduit à 150 €, dans lesquelles étaient uniquement compris l'eau et l'électricité. Le chauffage central de l'usine ayant été coupé, la famille se chauffe au bois ! Les locataires qui payent autant ou plus de charges, peuvent nous le faire savoir en commentaire sur le blog ! Merci d'avance de vos réponses !

 

Posté par jl boehler à 20:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 12 octobre 2007

Fribourg : 600 personnes évacuées

fliegerbombe_380La fin de l'année 1944 avait été marquée en Allemagne par d'importants bombardements des villes allemandes par l'aviation alliée, et dans le Pays de Bade, près de chez nous, Fribourg-en-Brisgau et Offenbourg étaient parmi les plus touchées. Au point, qu'encore aujourdhui, tous les grands chantiers de travaux publics, sont obligatoirement précédés d'opérations de détection de métaux. Et il n'est pas rare de découvrir des bombes encore actives qui peuvent éclater à n'importe quel moment, au moindre choc. Vendredi dernier, une bombe d'origine britannique de 150 kg a été découverte à Fribourg. Et dimanche après-midi, 600 personnes ont dû être évacuées pour que les services de déminage puissent extraire l'engin et le rendre inoffensif.

Posté par jl boehler à 08:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 10 octobre 2007

Simon-Bigart doit remettre les compteurs !

Dernière minute :

Dans l'affaire des locataires des FTV, le tribunal d'instance de Sélestat vient d'obliger Mr. Jacques SIMON-BIGART à remettre les compteurs d'eau et d'électricité à ses locataires à ses frais avant ce soir minuit ! Un message plus complet sur cette affaire paraîtra dans les prochains jours ! 

Voir : http://jboehler.canalblog.com/archives/2007/10/06/6438999.html#comments

Extrait de presse (L'Alsace du 11/10) : alsace1110FTV

Posté par jl boehler à 19:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,