mercredi 29 juin 2011

Grève chez Rossmann

en_greve__1_307ème fortune de France, la famille Rossmann a vu son capital  augmenter de 2009 à 2010 de 25%, passant de 80 à 100 millions d'€ ! Et pendant ce temps, les dirigeants de l'entreprise restent inflexibles (tout au plus promettent-ils 2% au 1er juillet), refusent toute négociation, font venir les huissiers pour constater les blocages de l'entreprise. La production est donc arrêtée, les salariés n'ayant pu obtenir satisfaction (ou même discussion) sur leurs revendications : augmentation des salaires au moins égale à l'augmentation du coût de la vie et rétroactive au 1er janvier, et un accès au bénéfice par la prime à la plus-value. Ce dont la direction ne veut entendre parler. 200 salariés sont concernés.

NB : la grève vient d'être suspendue à partir de 13 h, la direction acceptant enfin de discuter.

Posté par jl boehler à 10:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 28 juin 2011

Après la Françafrique, la Chinafrique

225715_205678612806395_126827920691465_567676_7256771_aAprès avoir été perçus commes les "sauveurs" de l'Afrique qu'ils ont arrosée d'argent sous forme de dons, de prêts à taux zéro et bien sûr de troc (par exemple au Congo: 6 milliards de dollars d'infrastructures médicales contre 10 millions de tonnes de cuivre et 400 000 tonnes de cobalt), les relations-sino-africaines commencent à se dégrader. 

C'est très intéressant à observer car l'Europe aussi, à commencer par la Grèce et le Portugal, bénéficiera de plus en plus de ces investissements et découvrira aussi le revers culturel de la médaille. Aujourd'hui la Chine importe 35% du pétrole africain et construit à tour de bras dans 35 pays de ce continent. Ainsi en Angola où j'ai vécu et travaillé, les Chinois (70 000!) ont indéniablement amélioré les équipements publics, construisant 4000 km de route, des banlieues résidentielles à perte de vue, un nouvel aéroport etc...

Mais les entreprises chinoises qui profitent de ces financement publics (via les banques) et mènent ces projets fonctionnent exactement comme en Chine sans s'adapter du tout au contexte local. Contrairement à ce qu'elles sont contraintes de faire en Europe (et qui les décourage d'y investir plus) elles ne respectent pas en Afrique les lois du travail et les règles de sécurité. Elles exportent leur "culture d'entreprise" fondée sur le rapport de force et aussi leurs ouvriers, 30% moins chers qu'en local.

16387393Dans les mines de Zambie, les salaires sont inférieurs à la moyenne et les équipements de sécurité dégradés. Des accidents graves se succèdent faute de ventilation des conduits. Impossible de négocier: les managers chinois ne parlent pas anglais (disent-ils). En octobre 2010, ils ont tiré sur des mineurs grévistes...gloups! En Afrique du Sud les industriels chinois ont considéré que le salaire minimum est trop élevé pour que leurs usines soient rentables. Elles peuvent compter sur une main d'oeuvre prête à tout pour avoir un emploi.

Or les entreprises chinoises créent peu d'emploi, ainsi le projet de restauration du chemin de fer angolais emploierait 160 chinois contre 60 Angolais, une proportion qui illustre bien le peu d'estime des Chinois pour la capacité de travail des Africains, et qui leur évite en outre l'effort de s'adapter à leurs valeurs, leurs comportements et de les former. Or cet effort les entreprises pétrolières opérant en Afrique sont forcées de le faire par les politiques de "localisation" de leur main d'oeuvre que leur imposent des Etats africains. Contraintes qui ne s'imposent pas aux Chinois... 

Le management interculturel n'intéressera pas les Chinois tant qu'ils seront ultra dominants dans le rapport de force, pourvoyeurs d'argent frais et de BTP à prix cassés. Et c'est la logique de l'Histoire, les entreprises occidentales n'ont commencé à intégrer la "dimension culturelle" que lorsqu'elles ont été obligées de prendre en considération les attentes de leurs partenaires et salariés des filiales étrangères (notamment Moyen-Orient, Chine et Inde), parce que ces dernières devenant "stratégiques" et que le rapport de force s'inversait.

Les Africains s'aperçoivent que parfois le "deal" n'est pas "fai
r" quand les hôpitaux se fissurent dès leur inauguration et que le goudron des routes est si fin qu'il ne résiste pas aux premières pluies.

Chloé Ascencio (Aujourd'hui la Chine)

lafarguecartechineafrique

Présence chinoise en Afrique

Posté par jl boehler à 11:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 27 juin 2011

Le vélo électrique "tueur silencieux" ?

velo_electrique_eagle_03Certains parlent de développer le vélo électrique comme moyen pratique et écologique. Evidemment, la plupart de ces engins vont être "made in China". Deux sortes de ces machines sont d'ailleurs déjà fabriquées dans les usines d'Extrême-Orient : d'abord, des sortes de petits scooters, avec des batteries au plomb, avec des vitesses théoriquement limitées à 35 kmh, réservées au marché chinois, pour lesquelles ni le permis ni le casque sont obligatoires. Coût de ce vélo pour un Chinois : de 170 à 180 €, une fortune (6 semaines à 2 mois de salaire) ! Puis, il y a le vélo d'exportation : limitation de vitesse à 25 kmh, batteries au lithium moins polluantes que les batteries au plomb qui relâchent une partie de métal toxique dans la nature, aux normes européennes, mais trois fois plus chères. Le vélo d'exportation vaut 300 € au départ, mais il coûtera (frais de transport compris) environ 900 à 1000 € en France ou en Allemagne, soit près d'un mois de salaire pour un smicard. Cherchez l'erreur ! Autre question à se poser : le code la route des deux roues est-il adapté à ces engins, qui vont circuler plus vite qu'un vélo ordinaire sur les pistes cyclables, qui vont aussi se faufiler plus vite en ville entre les voitures ? Les "vrais cyclistes" ne seront-ils pas les dindons de la farce, victimes non des voitures, mais de ces "tueurs silencieux" qu'ils n'entendront pas même fondre sur eux. Alors qu'on nous parle de lancer la mode en occident, des municipalités chinoises sont en train de les interdire, après 15 à 20 ans de pratique, ... pour raison de sécurité. En Chine, le vélo électrique est en effet le véhicule le plus impliqué dans des accidents mortels.

  • A noter : présentation de vélos électriques dimanche, 3 juillet à 14 h au Parc Alsace Aventures au Kreuzweg.


velo_electrique_pingyao

Vélo pour la réglementation, moto  pour les caractéristiques ?

en_chine_bientot_la_fin_du_velo_electrique

En Chine, bientôt la fin du vélo électrique ?

Posté par jl boehler à 10:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 26 juin 2011

Soirée-guinguette

Affiche_Guinguette_web_du_01

La première de l'été 2011 !

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 24 juin 2011

Pour une autre Europe

la_manifestation_europeenne_des_syndicats_a_rassemble_des_milliers_de_personnes_venues_de_la_grande__3_A l'appel de la Confédération Européenne des Syndicats, près de 20.000 manifestants ont envahi le centre-ville de Luxembourg pour appeler à "une autre Europe" et une Europe sociale. Parmi les manifestants, de nombreux Belges, Allemands, Luxembourgeois, Lituaniens, Français... Les manifestants rejettent les plans d'austérité imposés peu à peu dans toute l'Europe : "Nous sommes là pour dire à nos élus européens, s'ils nous entendent, que cette Europe-là, on n'en veut pas, on la vomit. S'ils ne veulent pas que la gangrène de la Grèce se propage à toute l'Europe, ils ont intérêt à nous écouter", affirme un représentant syndical d'Acelor-Mittal de Florange. En tête du cortège, de jeunes manifestants réclament "davantage et de meilleurs emplois pour les jeunes en Europe."

Posté par jl boehler à 10:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 23 juin 2011

Le loup photographié

La préfecture des Vosges a publié, hier, une photo accréditant un peu plus la présence du loup sur ses terres. Le cliché a été pris dans le canton de Gérardmer, par un particulier.

la_premiere_photo_du_loup_des_vosges_la_prefecture_affirme_que_c_est_probablement_le_cas_photo_dC’est une prise de vue plutôt banale d’un canidé, de dos, au sortir d’un pré vosgien. Un cliché qui n’a pourtant rien d’anodin pour les spécialistes de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCSF) qui traquent, depuis début avril, le « serial croqueur » qui a fait 36 victimes dans les Vosges (35 agneaux et un poulain). Prise fin mai, cette photo n’a été rendue publique qu’hier par la préfecture des Vosges, dans un communiqué titré « Massif vosgien : probablement un loup ». Un pas de plus vers la reconnaissance de la présence du carnivore dans les Vosges, dernier massif montagneux de France qu’il n’a pas encore officiellement colonisé.

Des éléments probants

La photo est l’œuvre d’un particulier, qui tient pour l’instant à conserver l’anonymat. Il avait disposé, dans la forêt, un appareil à déclenchement automatique. L’image a été prise dans le canton de Gérardmer, dans un secteur assez proche des communes de La Bresse, Ventron et Cornimont, où ont été recensées les onze attaques meurtrières. Elle a ensuite été transmise à l’ONCSF, qui l’a fait analyser par ses experts nationaux, basés près de Grenoble. « Ils ont examiné l’allure générale du canidé pris de dos et concluent qu’il s’agit probablement d’un loup », affirme la préfecture. Benoît Clair, en charge de l’ONCSF des Vosges, détaille les éléments qui mènent à cette conclusion : « Le pelage et ses contrastes sont caractéristiques du loup. Tout comme le dos gris et le bas des flancs plus clair. » Mais ce n’est pas tout : « On voit que l’animal est assez haut sur patte. Et ses petites oreilles, plutôt arrondies et un peu rousses constituent aussi un critère fiable. » L’allure générale paraît également significative : « La tête basse et la queue dans le prolongement du corps constituent aussi des caractéristiques. » Mais le cliché laisse bien évidemment un goût d’inachevé aux spécialistes : « Nous ne sommes pas en mesure de voir le masque facial blanc ou les liserés sur les pattes qui pourraient nous permettre d’être affirmatifs à 100 %. » Comme sur la photo nocturne prise la semaine dernière dans le Doubs et qui ne laisse, aucun doute, sur la présence du loup dans ce département voisin. Fort de son expérience, Benoît Clair reste prudent : « Il existe une variété, baptisée chien de Saarloos, qui ressemble énormément à un loup et que seuls les spécialistes peuvent dissocier. » Reste qu’en officialisant l’existence de cette photo, la préfecture donne, pour la première fois, corps à cette hypothèse. La semaine dernière, elle avait déjà envoyé un autre signe fort en annonçant l’indemnisation prochaine des cinq éleveurs touchés. Ils seront remboursés sur neuf des onze attaques recensées. Le préfet les reçoit aujourd’hui. Il y sera, sans doute, question du futur ralliement des Vosges dans les rangs des départements soumis au « Plan loup ». Un cadre législatif visant à concilier le maintien des activités d’élevage avec la présence pérenne de cette espèce protégée. Philippe MARQUE (Le Républicain Lorrain) 

Posté par jl boehler à 10:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 22 juin 2011

RN 59 : nouvelle affabulation

f2r_dec_2010___comptagesUn maire, en l'occurence celui de Châtenois, porte-parole de l'Etat ! Voilà qui est original. Il est vrai qu'avec la confusion régnante à propos de la fusion des départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, et le démantèlement systématique du service public, on risque d'être privé de préfet. Et tout cela, pour nous annoncer un report du contournement de Châtenois et donc aussi, du tronçon Lièpvre - Val de Villé ! Et comme il n'y pas assez de bêtes qui traversent la route pour continuer à justifier les retards (on a quand même oublié d'étudier le passage des cirques Pinder ou Grüss qui seraient un jour amenés à remonter les vallées et qui pourraient même emprunter le tunnel de Ste-Marie-aux-Mines), on se rabat donc sur les comptages demandés par le CNPN (conseil national pour la protection de la nature) ! Impayables ces pseudo-écolos ! Comme si les comptages réguliers de la DDE n'étaient pas suffisants ! Il y a 20.000 véhicules/jour au giratoire de Val de Villé, 13.000 venant du Val d'Argent (ou y allant), 7.000 du Val de Villé. Un nouveau comptage devrait affiner les chiffres et on trouvera peut-être 19.999 pour justifier une deux voies, ou 20.001 pour réaliser une 2x2 voies (la barre de construction d'une 2x2 voies étant 20.000 passages/jour) ! Et tout ça pour ne pas avouer qu'il n'y a aucune volonté politique, et que les caisses de l'Etat sont vides !

Posté par jl boehler à 10:34 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 21 juin 2011

Histoire des décharges de Villé

SPIP_31521Les décharges de Villé, voilà un sujet venu au jour plus vite qu'on ne l'attendait. Alors faisons un peu d'histoire :

1) 1950 - 1960 : La décharge communale se situait en plein centre ville, et a permis de combler les anciennes douves (Kirchgraben) au pied des remparts qui entouraient l'église de Villé. Bien sûr, les déchets étaient moins nombreux et moins encombrants qu'aujourd'hui. Il n'en reste guère de trace. Une fois par semaine, un cultivateur de Villé y déversait le contenu des poubelles du seul bourg-centre. Chaque village avait en effet sa propre décharge.

2) 1960 - 1970 : Déjà avant la fermeture de la décharge du Kirchgraben, les objets encombrants (notamment les reprises d'un marchand de télévisions et d'électro-ménager) se retrouvaient stockées sur l'actuel site des Pommiers 2. Puis, petit à petit, cette décharge a servi à tous les détritus. Et ce ... jusqu'à l'ouverture, pour la vallée, de la décharge de Neubois créée lorsque le SIVOM du Val de Villé a pris la compétence du ramassage d'ordures dans tout le canton, laissant à l'abandon les lieux de décharges dans la plupart des villages.

Un petit rappel qui méritait d'être fait.

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 19 juin 2011

Reprise du marché paysan à Dambach-la-Ville

Yvonn_s_Band_DUPPIGHEIM_2011Le marché paysan, artisanal et artistique des remparts de Dambach-la-Ville reprend lundi, 27 juin à 17 heures. Cette première manifestation sera animée par la "Yvonns'Band du Duppigheim accompagné par le "Coeur des Roches" de Dieffenthal. La formation musicale "Le Yvonn's Bans" existe depuis 26 ans et est composé de 11 musiciens et musiciennes. Ces artistes sont des travailleurs handicapés inscrits en ESAT (Etablissement et Services d'Aide par le Travail) et résident dans différents foyers d'hébergement de l'ADAPEI du Bas-Rhin. Jean-Marie Friedrich, pianiste et auteur-compositeur, encadre cette activité. Le concert débutera à 19 h. L'entrée est gratuite. Pour tous renseignements complémentaires, s'adresser à Gilbert Beck : 06.13.41.26.11 

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 18 juin 2011

Transhumance dans le massif du Champ du Feu

markstein_la_longue_montee_des_vaches_vers_la_ferme_auberge_du_trehLa "montée des bêtes" donnait lieu autrefois à une fête. C'est l'idée qu'a reprise un jeune agriculteur de 23 ans, Mickael Rochel, et qu'il mettra en oeuvre ce dimanche, 19 juin à l'occasion de la transhumance. Le public pourra accompagner le troupeau de vaches sur la route de Belmont au Champ du Feu (départ à 10 heures au chalet de l'Avant-Garde du Rhin), en passant par l'auberge Hazemann et le parking des myrtilles. Route bloquée à cette occasion ! La "promenade" se fera sur le rythme d'animations musicales et "les Amis du Ban de la Roche" accompagneront le troupeau en costume traditionnel. Quelques-unes des vaches porteront ces belles cloches remportées et rapportées de concours. De 10 h à 18 h se tiendra un "marché de montagne" (nos édiles de Villé, surtout les responsables du "marché du terroir" devraient s'y rendre pour y puiser des idées pour leur propre organisation), et un "repas marcaire" sera proposé à l'auberge Hazemann à 19 € (autre idée peut-être à creuser par les élus locaux pour sortir du chemin battu des sempiternelles tartes flambées qui n'ont plus rien de locales).  En tous cas, une belle journée à envisager à l'air pur de la montagne. Mais au fait, pourquoi cette belle initiative n'est-elle pas annoncée sur le site de la très officielle "ADAR Montagne", censée soutenir les agriculteurs ? tout comme elle ne publie rien pour le marché estival du terroir de Villé 2011 qui débute dès le 23 juin sous le tilleul !

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,