dimanche 11 mars 2012

Ed Dambach-la-Ville : nouveau blocage dans la 5ème circonscription

111111ed222Après AMCOR à Sélestat, voilà les salariés des plates-formes Ed (Europa-Discount), dont une se situe dans le proche Dambach-la-Ville, qui bloquent les entrées d'entreprises ! Et toujours pour les mêmes raisons : les employés veulent leur part de bénéfice de l'entreprise qu'ils ont fait prospérer grâce à leur travail, et ils ne se satisfont plus de miettes face à des actionnaires qui engrangent de plus en plus ! Ainsi, le groupe Ed a gagné 94,5 millions d'€ ! Aussi exigent-ils la prime promise qui équivaudrait à un salaire mensuel ! Sur d'autres plates-formes, telles celle de Saint-Quentin-Fallavier dans l'Isère, la direction, non seulement ne veut plus verser la prime promise, mais a même prévu des licenciements !

  • NB : A St-Quentin-Fallavier : 9 licenciements.

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 10 mars 2012

Le chamois de la RN 59

3068381344_3c1a5145b1Décidément, on aura tout vu, tout entendu lors de la réunion publique pour le contournement de Châtenois. On ne peut pas dire cependant que les écologistes n'ont pas eu droit à la parole et n'ont pas pu s'exprimer. Certains répétant même ce qu'avaient dit les précédents ... Dans le registre de la faune et de la flore, tout y a passé : même la renouée du Japon est à protéger, et pour la faune ont été évoquées la protection des animaux qui traversent la route, des crapauds au hérisson, en passant par le blaireau, le putois, les martres et même  ... les chamois. On sait bien qu'une tentative d'implantation de ce dernier a été faite dans les très hautes Vosges, mais de là à en voir en hardes traverser le vignoble et la route castinéenne ! Enfin, quand on veut faire de l'obstruction, tout est bon !

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 9 mars 2012

Pas de nouveau tronçon Val de Villé - Lièpvre : l'Etat renie la parole donnée

260Si la réunion publique de Châtenois a été bien suivie par certains élus, mais surtout les riverains, les usagers et quelques écologistes, elle est loin d'avoir donné entière satisfaction. Elle a d'ailleurs été des plus houleuses, du fait de quelques membres présents plus ou moins adhérents d'Alsace-Nature qui sans poser de questions bien précises pour la plupart ont occupé du temps de parole juste en récitant leurs convictions anti-route à 2x2 voies et leur chapelet d'animaux et plantes à protéger ! Messe si lassante, qu'après les rappels à l'ordre du président de séance, ce sont les sifflets de la salle qui ont dû faire le ménage. Et il était bien tard quand les riverains ont pu développer leurs inquiétudes ! Et elles sont de taille :

- le nouveau tracé déplace certes le giratoire de Val de Villé, mais plus autant qu'il n'était prévu dans l'enquête publique de 2001, retoquée par le tribunal administratif en 2003 suite aux recours des viticulteurs et d'Alsace-Nature. On ne fait que déplacer le problème : des riverains ne vont plus subir les nuisances... qui vont être subies par d'autres de la route de Ste-Marie-aux-Mines et de la D-424 !

- Le tout fait suite à la question que j'avais posée à propos du nouveau tronçon Val de Villé - Lièpvre, dont le raccordement n'était pas prévu sur les nouveaux plans : poussé dans ses retranchements, le représentant de la DRE (donc de l'Etat) a enfin donné une réponse claire :

Le projet du tronçon Val de Villé - Lièpvre est abandonné !

Et voilà ! Nous aurons droit à un contournement au rabais, avec encore des dangers et des nuisances au Grand-Breuil de Lièpvre, au lieu-dit Val de Villé et sur la route intermédiaire. Le projet avait pourtant été inscrit en même temps que le contournement de Châtenois au contrat de plan de l'an 2000 ! Contrat de plan co-signé par le Préfet, représentant l'Etat, Mr. Adrien Zeller, à l'époque président de la Région, Mr. Charles Buttner, président du conseil général du Haut-Rhin, et Mr. Philippe Richert, alors président du conseil général du Bas-Rhin, aujourd'hui président du Conseil Régional et ministre ! C'est à deux titres que ce dernier aurait donc dû veiller à la réalisation de ce tronçon ! Lui qui disait en 2001 : "Le tronçon Val de Villé - Lièpvre se réalisera dans la foulée du contournement de Châtenois !" Aujourd'hui l'Etat a renié sa parole ! C'est grave ! Mais notons aussi l'absence de volonté politique des élus : on n'a entendu un cri de révolte à ce sujet que d'un seul élu adjoint au maire de Lièpvre ! C'est peu ! 

deviation_de_la_rn_59_une_copie_a_parfaire

Au 1er rang, le groupe "Alsace-Nature" : l'obstruction organisée !

Posté par jl boehler à 00:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 8 mars 2012

Contournement de Châtenois : réunion publique

22170327Ce mercredi, s'est tenue une réunion publique dans le cadre de l'enquête d'utilité publique pour la réalisation du contournement de Châtenois. Voici l'intégralité de mon intervention : 

  • 10 ans de passé depuis la dernière enquête publique avortée au Tribunal Administratif, sans même que les autorités compétentes ne fassent appel ! On nous expliquait à l'époque que les travaux avanceraient plus vite si l'on ne faisait pas appel, mais qu'on recommencerait la procédure ! Voilà le résultat ! 10 ans de perdu ! Alors soit ! Analysons le dossier de l'enquête actuelle :

 Le positif : c'est que l'essentiel du projet est maintenu pour une route à 2x2 voies, indispensable au vu du trafic : 20000 véhicules/jour, contre 17000 en 2002 ! Les doléances des viticulteurs ont eu gain de cause : on peut se demander si les modifications mineures n'auraient pu être prises en compte dès la première enquête ! Au niveau de l'écologie (Alsace-Nature avait aussi déposé un recours), sur 307 pages, l'étude en réserve plus de la moitié à l'environnement. 

Des études acoustiques certes, mais aussi des études très détaillées sur la flore et la faune. Ainsi on a passé le temps à répertorier les chauves-souris, la mésange-charbonnière, le gobe mouches à collier, le cincle plongeur, le grand corbeau, les amphibiens, la bécassine des marais, le blaireau, le putois, les lézard, les papillons ! Et à la longueur qu'ont mis les études à se réaliser, on a dû étudier une espèce par an ! Il y a eu, un peu comme en Chine, l'année du crapaud, l'année du hérisson, etc... Enfin soit, le dossier va avancer ! Ce serait là l'essentiel, si cela permettait de convaincre certains de ne pas se lancer dans de nouveau recours, ce dont je doute !

 Les points négatifs : On oublie l'essentiel : Depuis 1976, c'est à dire depuis l'inscription de cet axe Fribourg – Marckolsheim – Sélestat – Ste-Marie-aux-Mines – Saint-Dié - …. Paris dans le Schéma d'Aménagement du Territoire de la Région Alsace, 87 morts, c'est le triste bilan humain entre Sélestat et Ste-Marie-aux-Mines ! A petites doses, autant que le crash du Mont Sainte-Odile ! Pas un cimetière du secteur qui ne voit y reposer des victimes de la RN 59, certes souvent liées à des fautes humaines, mais aussi à l'incohérence et l'inadaptation de l'infrastructure au trafic ! Et pour la sécurité routière, dans ce dossier : pas beaucoup, sinon rien !

Le tronçon Lièpvre – Châtenois, où l'étude d'une nouvelle route et l'achat des terrains étaient inscrits au contrat de plan Etat – Région 2000 – 2006, semble abandonné : « La route est sinueuse et aux caractéristiques hétérogènes, traversant des hameaux et des sites industriels. Toutefois l'évolution du niveau de trafic et le niveau de sécurité de cette section de la RN 59 ont permis de réinterroger les conclusions de l'APSI et montrent que des aménagements complémentaires sur ce tronçon ne sont pas nécessaires. » Et tout cela pour un tronçon appelé à accueillir 13000 véhicules/jour, qui certes ne justifient pas forcément une 2x2 voies mais ne permettent pas le réaménagement de la route actuelle (1 accès tous les 40 mètres), Rien n'est donc prévu de la jonction du contournement de Châtenois vers un nouveau tracé Val-de-Villé – Lièpvre pour lequel l'Etat et les collectivités territoriales se sont pourtant engagés ! Au point que même le rapport commandité par la DRE auprès de l'organisme privé MENSCOM n'est joint au dossier ! Qu'est devenue la notion de conduite apaisée, si chère à tous les organismes de sécurité routière, qu'on ne peut plus appliquer sur la route actuelle ?

 Enfin, relevons l'incohérence globale : on veut une « route express », un itinéraire à vocation interrégionale et locale, sans tenir compte du tunnel de Ste-Marie-aux-Mines réalisé dans le cadre d'un grand axe économique est-ouest en 1976 !

Et j'en arrive là à un autre point faible du dossier ! La seule étude économique consiste à se rendre compte de la baisse de chiffre d'affaires d'une station services ! Rien sur les fermetures dans les vallées, qui augmentent le nombre d'usagers-salariés sur la RN59 et la D424 qui se rejoignent à Val de Villé ! Je donnerai un chiffre : en 2003, 52 % des actifs du Val de Villé quittaient tous les matins la vallée pour y revenir tous les soirs (dossier du conseil général « Hommes et Territoires »). Aujourd'hui c'est 58 % ! Rien sur la zone industrielle du Danielsrain occupée par les gravats du tunnel, rien sur les zones artisanales comme celle de Maisonsgoutte qui ne trouvent pas preneur !

 Je concluerai : alors, vite, réalisons ce contournement à 2x2 voies, dans l'état actuel du dossier, mais n'oublions pas qu'il n'est pas une fin en soi, mais une étape nécessaire mais insuffisante pour le développement de nos vallées, et même tout le Centre-Alsace !

Posté par jl boehler à 00:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 7 mars 2012

François Hollande à Saint-Dié

Séance photo

423088_384013158276056_1620739202_n

Remises de documents

431991_384012564942782_183944894949551_1537239_1229093722_n__1_

420920_384017754942263_183944894949551_1537287_405150573_n

Posté par jl boehler à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 6 mars 2012

Un rappel : Les promesses non tenues dans la 5ème circonscription

mensongeSarkozy, champion des promesses non tenues, on le savait ! Mais jamais personne n'avait fait aussi fort, en nommant un "ministre des promesses" en l'occurence Patrick Devedjan, chargé de faire le Tour de France pour répertorier les promesses ! C'est ainsi que le maire de Barr s'est vu promettre un chèque de 150 000 € ! Rappelons notre post : Les 150 000 € de Devedjan du 25 juin 2009. Le maire de Villé quant à lui attend toujours le FISAC (Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce) pour une tranche supplémentaire de travaux urbains ! Mais que diantre ces deux maires font-ils encore dans le giron de l'UMP ? Peut-être se sont-ils vus offrir des verges pour leur auto-flagellation ? Au moins, celles-là ils sont sûrs de les obtenir.

Posté par jl boehler à 06:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 5 mars 2012

La nouvelle affiche "Décibulles 2012"

50559_356412371065487_1457632229_n

Posté par jl boehler à 00:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 4 mars 2012

François Hollande à Saint-Dié

Une invitation de Christian Pierret, maire de Saint-Dié :

1886415_photo_1330682302527_5_0_640x280

Madame, Monsieur,

 

Lundi 5 mars, j'accueillerai à Saint-Dié-des-Vosges François Hollande, candidat du Parti socialiste à l'élection présidentielle.
Chargé de le conseiller sur la politique en faveur des PME-PMI, j'aurai à cœur de lui montrer comment à Saint-Dié-des-Vosges nous avons su transformer l'économie locale en crise (textile, sous-traitance automobile, papeterie ...) en faisant le pari de l'innovation et de l'intelligence.

Nous nous rendrons notamment au pôle VirtuReal, composé d'un centre européen de recherche Cirtès et d'une école d'ingénieur Insic, qui irrigue en recherche et développement le bassin industriel lorrain comme des grands groupes français (Airbus, Areva, CEA, ...).

Comme le propose François Hollande dans son programme, une stratégie offensive en matière de recherche et développement, d'innovation en faveur des PME-PMI est aujourd'hui plus que nécessaire pour relancer la croissance, la production industrielle et l'emploi.

Ce déplacement déodatien, seule étape vosgienne de François Hollande, sera conclu par un moment d'échange et de convivialité à l'Espace François-Mitterrand à partir de 12h jusqu'à 13h30. Je compte beaucoup sur votre présence dans ce moment décisif de la campagne présidentielle.

 

Cordialement.
Christian Pierret

bandeau

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 3 mars 2012

Un nouveau type de funerarium à Villé ?

pf_001En 2001, le conseil municipal de Villé avait délibéré pour la cession d'une parcelle de terrain voisine du cimetière communal à une société de pompes funèbres qui souhaitait y construire un funerarium, pour y accueillir les familles des défunts. 16 voix pour, 3 contre : la cause était entendue. Rien à voir avec un crematorium et avec ses fumées nocives, ni surtout avec une centrale nucléaire. Mais des riverains du cimetière (dont certains habitaient même Schirmeck) se sont sentis pollués et ont convaincu le maire de Villé de retirer son projet... sans l'aval de son conseil municipal. 10 ans plus tard, la société a trouvé chaussure à son pied à Triembach-au-Val. Quant à Villé, la parcelle est inoccupée. Et pour les places de parking, où les riverains craignaient une présence permanente et une circulation trop importante de voitures, les voilà servis, avec un stationnement permanent de poids-lourds... ramasseurs de cercueils ? Un juste retour des choses !

Posté par jl boehler à 00:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 2 mars 2012

Florange : Communiqué de presse

arcelorNicolas Sarkozy est un homme de coup médiatique et il vient d’en tenter un nouveau concernant ArcelorMittal à Florange.  Conscient que la sidérurgie lorraine restera le symbole de l’échec de sa politique industrielle, il a annoncé sur France Inter « 17 millions d’investissements pour Florange ».

 Or cet argent correspond à des sommes déjà prévues,  et sur des parties non menacées du site ! Seuls 2 millions concernent réellement les hauts fourneaux. Et il ne s’agit pas d’investissement mais de maintenance ! 

Qui plus est déjà promis depuis des mois : ce sont les salariés qui ont obtenu en octobre du Préfet qu’il conditionne les accords de chômage partiel à un budget d’entretien des installations.

Quant aux 15 millions de « nouveaux investissements », ils concernent :

-       la cokerie pour 7 millions : mais cela n’alimente pas forcément les hauts fourneaux de Florange. La cokerie tourne encore actuellement alors que les hauts fourneaux sont à l’arrêt.

-       8 millions pour de nouveaux travaux : c’est sur la filière froide, c’est à dire là encore une entité séparée des hauts fourneaux, qui est d’ailleurs alimentée actuellement par de l’acier venu de Dunkerque. Et ces sommes étaient également prévues depuis plusieurs mois pour le projet Usibor.

Quant au redémarrage annoncé au second semestre, cela n’a aucune valeur d’engagement, car ce sera après les élections présidentielles, et Nicolas Sarkozy ne peut garantir la décision de Mittal à ce moment-là.

Rappelons que Mittal a fermé les hauts fourneaux de Liège 48h après avoir pris un engagement écrit de recruter et d’investir sur ce site.

Nicolas Sarkozy est comme un garagiste qui vous changerait votre pot d’échappement lorsque votre boîte de vitesses est cassée ! Il restera en Lorraine le candidat des promesses non tenues et des engagements qui ne valent que le temps d'une campagne électorale. 

Aurélie Filippetti et Michel Liebgott, députés de Moselle,

  Jean-Marc Todeschini, sénateur de Moselle, Gisèle Printz, sénatrice de Moselle 

Posté par jl boehler à 00:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,