samedi 13 janvier 2018

Iran : interdiction de l’enseignement de l’anglais dans les écoles

Moyen de dénoncer l'intrusion hypothétique de l'occident dans les manifestations qui prennent de l'ampleur ? 

iran1

L’Iran a interdit l’enseignement de l’anglais dans les écoles primaires, a déclaré un haut responsable de l’éducation, après que les dirigeants islamiques eurent averti que l’apprentissage précoce de l’anglais ouvrait la voie à une « invasion culturelle » occidentale.

« Enseigner l’anglais dans les écoles publiques ou privées dans un programme officiel est contraire aux lois et règlements », a déclaré Mehdi Navid-Adham, chef du Conseil de l’enseignement supérieur, à la télévision d’Etat samedi soir.

« L’hypothèse est que, dans l’enseignement primaire, le fondement de la culture iranienne des élèves est remis en cause », a déclaré M. Navid-Adham, ajoutant que les cours d’anglais non officiel pourraient également être bloqués.

L’enseignement de l’anglais commence généralement au collège en Iran, entre 12 et 14 ans, mais certaines écoles primaires en dessous de cet âge ont aussi des cours d’anglais.

iran

Certains enfants fréquentent également des instituts de langues privés après leur journée scolaire. Et de nombreux enfants de familles plus privilégiées qui fréquentent des écoles privées reçoivent des cours d’anglais de la garderie jusqu’au secondaire.

Les dirigeants islamiques iraniens ont souvent mis en garde contre les dangers d’une «invasion culturelle» et le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, a exprimé son indignation en 2016 à propos de «l’enseignement de la langue anglaise se répandant dans les écoles maternelles».

L’ayatollah Khamenei, qui a le dernier mot dans tous les domaines de l’Etat, a déclaré dans son discours aux enseignants: « Cela ne signifie pas une opposition à l’apprentissage d’une langue étrangère mais une opposition à la promotion d’une culture étrangère dans le pays et parmi les enfants, jeunes adultes et jeunes. « 

« Les penseurs occidentaux ont maintes et maintes fois dit qu’au lieu de l’expansionnisme colonialiste, la meilleure et la moins coûteuse aurait été d’inculquer la pensée et la culture à la jeune génération », a déclaré l’ayatollah Khamenei.

Bien qu’il n’y ait aucune mention de l’annonce liée aux récentes manifestations se développant depuis le 28 décembre dernier contre le pouvoir religieux et le gouvernement, les Gardiens de la Révolution iranienne ont accusé les ennemis étrangers d’avoir fomenté les troubles.

Selon des responsables iraniens, au moins 21 personnes ont été tuées et plus de 1 000 personnes arrêtées lors des manifestations qui ont touché plus de 80 villes et villages ruraux, alors que des milliers de jeunes Iraniens ont exprimé leur colère face à la corruption et au chômage.

Une vidéo de l’annonce de l’interdiction a été largement diffusée sur les médias sociaux dimanche, les Iraniens l’appelant « le filtrage de l’anglais », le comparant à la blague au blocage par le gouvernement de l’application populaire Telegram pendant les manifestations.

iran4

iran2

iran3

Posté par jl boehler à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 12 janvier 2018

Villé : pagaille à la distribution communale

Où sont passés les conseillers municipaux ?

118337628

A Villé, petite bourgade de vallée vosgienne où la municipalité ne roule pas sur l'or - c'est bien connu - les conseillères et conseillers municipaux ont pris l'habitude de porter un certain nombre de documents dans les boîtes aux lettres de leurs concitoyens. Parmi ces documents : villé-infos, comcom-infos, invitations au repas de l'âge d'or.

Oui mais voilà : ces derniers temps ces distributions prennent un certain retard, pour ne pas dire un retard certain. C'est ainsi que le comcom.info de la première semaine d'octobre a été distribué dans certains quartiers lors de la troisième semaine de novembre.

Et ce n'est pas tout ! le comcom.info de décembre (qui comprenait un questionnaire d'enquête sur les mutuelles de santé à renvoyer avant le 29 décembre) n'est pas encore distribué à ce jour, notamment au centre-ville. Il est vrai que le maire va bientôt souhaiter une bonne santé à ses administrés (le 13 janvier, paraît-il, bien que les invitations ne soient pas encore parvenues chez la majorité des villois). En tous cas, il n'y aurait donc pas besoin de mutuelle santé bon marché à Villé.

Enfin, il semble aussi que tous les "plus de 70 ans" n'aient pas encore reçu leur invitation pour le traditionnel repas de fin d'année qui aura lieu le 20 janvier et pour lequel ils devaient s'inscrire avant le 10 de ce mois. Nous avons appris que les conseillers municipaux avaient été invités par e-mail de la mairie à chercher le matériel à distribuer en date du 28 décembre ! Dans certains quartiers, et notamment celui de la conseillère départementale, première adjointe, nos seniors viennent à peine de voir arriver  cette si mignonne invitation par la poste, garnie d'un beau timbre-poste (attestant la date d'envoi) qui va faire frémir de jalousie tous les philatélistes. Certains se sont d'ailleurs demandé qui a payé ces beaux timbres : la commune ? le conseil départemental ? ou le Père Noël ?

agedor

 Ci-dessus : exemplaire d'invitation à l'âge d'or : les premières sont distribuées à la mi-décembre par portage municipal, les dernières le 11 janvier par la poste du côté de la "Obergass" (les réponses restant à renvoyer pour le 10/1/2018).

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 11 janvier 2018

Limitation à 80 kmh sur la RN 59

Est-ce bien efficace pour améliorer la sécurité ? 107 morts sur la RN 59 depuis 1976 ! On peut se demander ce que la réduction de la vitesse de 90 kmh à 80 kmh va améliorer.

Les dangers de cette route sont répertoriés depuis belle lurette :

rn2

1) L'augmentation du trafic ! La 2x1 voie actuelle est inadaptée aux 23000 véhicules/jour (carrefour de Val de Villé) alors que tous les spécialistes de sécurité routière fixent à 17000 véhicules/jour le seuil au-delà duquel une mise à 2x2 voies s'impose.

2) Les dangers du verglas qui s'y maintient souvent du fait du peu d'ensoleillement.

3) Les platanes, qui datent de l'âge des diligences, sont en mauvais état et trop près de la route (parfois à 10 cm de la chaussée goudronnée). Jusqu'à maintenant, le manque de coordination entre le Bas-Rhin et le Haut-Rhin n'a pas permis de régler ce problème.

4) Les trop nombreux accès latéraux menant à cette route sinueuse provoquent les fautes d'attention des chauffeurs.

La seule amélioration de la sécurité sur cette route ne peut donc venir que de l'aménagement en 2x2 voies du contournement de Châtenois et d'une nouvelle route de Val de Villé à Lièpvre. Les mesures comportementales ne servent à rien si on oublie l'inadaptation de l'infrastructure. En réalité, l'Etat cache la misère de son réseau routier en culpabilisant l'automobiliste.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 10 janvier 2018

Edouard Philippe : "Faites ce que je dis, pas ce que j'ai fait"

Contrôlé à plus de 150 km/h, près de Rouen

edouard

Vendredi, 2 octobre 2015, vers 21 heures, les gendarmes du peloton autoroutier de Bourg-Achard (Eure) effectuent un contrôle de vitesse à Tourville-la-Rivière (Seine Maritime) sur l'autoroute A13 sur une portion où la vitesse est limitée à 110 kmh.

Dans la jumelle des gendarmes, le député-maire du Havre (Les Républicains), Édouard Philippe, a été contrôlé à plus de 150 km/h – 155 km/h, exactement – au volant d’un véhicule de la Ville. Le véhicule avec lequel il se rendait à Paris, pour un motif personnel - dit-il -, est celui qui lui est attribué par la Ville en tant que maire. Sur France 3 il reconnaît qu'il s'est rendu à l'Assemblée Nationale. Malgré cette précipitation, il était resté un des plus mauvais "pointeurs" aux séances. 

Les militaires de la Brigade rapide d’intervention, au volant de la Mégane RS, ont intercepté l’élu, porte-parole d’Alain Juppé en vue de la primaire… Un excès de vitesse et une interception qui ont eu lieu le jour où Manuel Valls a dévoilé son plan anti-vitesse.

Pour un tel excès de vitesse, la loi prévoit, au maximum, une amende forfaitaire de 135 euros, un retrait de quatre points sur le permis de conduire, une suspension de trois ans du permis de conduire ainsi que l’éventuelle confiscation du véhicule. Mais le futur premier ministre s'en sort avec un retrait de permis de 72 heures. Comprenne qui pourra ! 

Chope_en_exces_de_vitesse_avec_une_voiture_de_la_ville_Edouard_Philippe_le_maire_du_Havre_rend_publique_son_infraction

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 9 janvier 2018

Pornographie parlementaire !

Quelque 160 tentatives quotidiennes de connexion à des sites porno ont été enregistrées au Parlement britannique.

potno

Le réseau informatique du Parlement britannique a enregistré 24 473 tentatives d'accès à des sites pornographiques entre juin et octobre 2017, soit une moyenne de presque 160 par jour selon des données officielles révélées lundi.

Ces chiffres sont annoncés alors que la classe politique britannique est entachée depuis plusieurs semaines par des scandales de harcèlement sexuel et de comportements déplacés. En décembre, le Vice-premier ministre Damian Green avait été forcé de démissionner après avoir menti sur la découverte d'images pornographiques sur son ordinateur, qu'il avait néanmoins nié avoir visionnées ou téléchargées lui-même.

Selon les dirigeants du Parlement, la majorité de ces tentatives de connexion «ne sont pas volontaires». Ils ont précisé que tous les sites proposant des contenus pornographiques étaient bloqués sur le réseau parlementaire. Ah bon ? Il y aurait donc juste quelques mauvais réglages ?

Près de 8 500 ordinateurs sont connectés à ce réseau, qui est utilisé aussi bien par les parlementaires que leurs assistants ou les personnels administratifs. Des appareils personnels peuvent également s'y connecter via WI-FI. 

Et si on publiait le même type d'enquête en France (Assemblée Nationale et Sénat), quels chiffres obtiendrait-on ?

Posté par jl boehler à 00:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

lundi 8 janvier 2018

Un régime corrompu et menteur qui ne dit pas son nom

Côte d’Ivoire : « Près de 300 détenus politiques croupissent dans les geôles ».

CI

« Près de 300 détenus politiques croupissent dans les geôles ivoiriennes, civils et militaires, et notre culture du pardon ancrée dans nos traditions s’accommode mal d’un tel acharnement  », a déclaré la présidente de l’URD, invitant les Ivoiriens à la réconciliation et les autorités d’Abidjan à faire davantage pour ramener la cohésion sociale dans le pays.

« Des milliers d’Ivoiriens sont encore en exil et n’envisagent pas leur retour parce qu’ils ont peur d’être persécutés ou harcelés. Des fonctionnaires et non des moindre restent toujours sans affectation (ambassadeurs, préfets, fonctionnaires des finances publiques) alors que leurs capacités mises au service du pays seraient un atout supplémentaire pour la nation qui a besoin des bras de tous ses enfants pour se développer  », a déploré Danielle Boni Claverie.

7 ans après la prise du pouvoir par le Président Alassane Ouattara, ajoute-elle, deux camps sont toujours face à face et l’un d’entre eux reste toujours indexé, celui des pro Gbagbo, alors qu’il ne devrait plus y avoir qu’un seul camp, celui des Ivoiriens réconciliés.

« J’ajoute qu’il serait irréaliste de ne pas associer le Président Laurent Gbagbo à tout processus de réconciliation alors que 46% de la population, si l’on en croit les chiffres de la CEI, le soutenait en 2010 », a-t-elle soutenu, avant d’enfoncer : « Les Ivoiriens sont las, les Ivoiriens sont fatigués, les Ivoiriens sont nostalgiques d’une Côte d’Ivoire apaisée, fraternelle avec des valeurs fortes où l’exemplarité jouerait un grand rôle.  »

La présidente de l’URD a dit que le temps est désormais venu de tourner le dos à plusieurs maux qui minent la société ivoirienne, notamment, le mensonge politique, la corruption et la méchanceté. (selon "Afrik.com")

  • NB : URD = Union Républicaine pour la Démocratie (Côte d'Ivoire).
  • CEI = Commission Electorale Indépendante de Côte d'Ivoire.

Posté par jl boehler à 02:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 7 janvier 2018

Erdogan énervé devant la presse française

« Tu ne parles pas comme un journaliste »

erdogan

Le président turc s’en est pris vendredi à un journaliste français l’interrogeant sur la livraison supposée d’armes par Ankara à Daech (EI) en 2014, au cours d’une conférence de presse, à l’issue d’un entretien à Paris avec son homologue français.

Le journaliste, travaillant pour le magazine Envoyé spécial de France 2, a interrogé le président Recep Tayyip Erdogan sur l’interception en janvier 2014, révélée en mai 2015, de camions appartenant aux services secrets turcs (MIT) et transportant supposément des armes destinées à l’EI. Lorsque cette affaire avait éclaté en Turquie, Ankara l’avait qualifiée de machination fomentée par Fethullah Gülen, un prédicateur installé aux États-Unis, ancien allié d’Erdogan devenu sa bête noire. C’est également à Gülen et à ce que le gouvernement turc appelle « l’Organisation terroriste des partisans de Fethullah » (FETO), qu’Ankara impute le putsch manqué de juillet 2016, accusation que rejette catégoriquement Gülen.

« Tu parles avec les mots de FETO, pas comme un journaliste », s’est énervé Erdogan, qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse avec son homologue français Emmanuel Macron avec qui il s’est entretenu dans l’après-midi. « Ceux qui ont fait ces opérations étaient des procureurs de FETO, maintenant ils sont en prison. » La Turquie a lancé de vastes purges depuis le putsch manqué, arrêtant plus de 55 000 personnes et en limogeant ou suspendant plus de 144 000.

Au cours de cette visite à Paris, la plus importante du président turc dans un pays de l’UE depuis le putsch manqué de 2016, la question de la liberté de la presse a été abordée par le président Macron qui a appelé son homologue turc à « respecter l’État de droit ». La Turquie occupe la 155e place sur 180 au classement de la liberté de la presse établi par l’ONG Reporters sans frontières. (selon AFP)

Posté par jl boehler à 00:23 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

samedi 6 janvier 2018

Un radar « fou » flashe à tout-va en Moselle

Le radar installé sur la RN4, au sud du département, se déclenche si les automobilistes roulent à 70 km/h. Le tronçon est portant limité à 90km/h.

radar

Depuis quelques jours, le radar de chantier implanté sur la portion de route en travaux pour la mise à deux fois deux voies de la RN4 entre Saint-Georges et Héming au pays de Sarrebourg, flashe tout ce qui passe. Ou presque. Plusieurs centaines d’automobilistes en ont déjà fait les frais.

Sur ce tronçon, la vitesse est limitée à 90 km/h en raison des travaux en cours. Le problème, c’est que le radar se déclenche dès 70 km/h dans le sens Nancy-Strasbourg.

Payer avant d’être remboursé

Un piège pour les automobilistes, en infraction malgré eux, destinataires de contraventions indues leur intimant de débourser 68 euros. Selon la Dreal Grand-Est, consciente du problème, « ces contraventions dans le sens Nancy-Strasbourg seront annulées, le temps qu’un nouveau réglage de la machine soit fait ». En clair, il faut s’acquitter de l’amende, et envoyer dans la foulée un autre courrier avec un RIB pour être remboursé. En attendant, il vaut mieux lever le pied à l’approche de ce gigantesque chantier routier du sud-mosellan…

Posté par jl boehler à 01:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 5 janvier 2018

Une stèle nazie au pays de Bitche

Enquête ouverte pour apologie de crimes contre l'humanité après la découverte d'une stèle en l'honneur de soldats nazis

nazis

La découverte provoque un certain émoi en Pays de Bitche. Une stèle nazie, en l’honneur de la 17ème division SS Panzergrenadier a été découverte à Volmunster (Moselle). « C’est un cousin qui est tombé dessus, en se promenant. Le monument vient sans doute d’être installé. Le ciment est encore frais. Les fleurs ne sont pas fanées, les rubans noir et rouge encore bien colorés » raconte un témoin au journal l'Est Républicain. 

La plaque « est située dans un champ, propriété privée d’un Allemand qui vit en Allemagne », précise le procureur de Sarreguemines, Jean-Luc Jaeg. Elle est visible des promeneurs, mais à l’écart du village. Sur la stèle on peut notamment lire leur devise : « Drauf, dran und durch », cela signifie « En avant, on y va, à travers ».

L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Sarreguemines, ainsi qu’à l'Office central de lutte contre les crimes contre l'humanité, les génocides et crimes de guerre (OCLCH). La stèle va d’ailleurs être saisie par les gendarmes pour les besoins de l’enquête.

La découverte d’un tel monument « n’est pas commune, mais il y a déjà eu par le passé des rassemblements de néo-nazis et de sympathisants du IIIe Reich dans le pays de Bitche », confirme le procureur. La 17e SS Panzergrenadier Division est notamment soupçonnée être responsable du massacre de Maillé où 124 personnes sont mortes en 1944.

La division SS responsable du massacre de Maillé (Touraine) en 1944 est celle qui est évoquée sur la stèle de Volmunster.

nazis1

nazis3

nazis2

nazis4

nazis5

Posté par jl boehler à 01:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 4 janvier 2018

La tempête passe en Alsace

Visite d'Eleanore

eleanor5

eleanor4

eleanor3

elanor3

eleanor1

eleanor

Posté par jl boehler à 00:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,