dimanche 29 décembre 2019

Villé : la pagaille organisée continue

Que se passe-t-il avec les biodéchets ?

DSCF0688

Depuis quelques temps, le système des biodéchets fonctionne bien dans le Centre-Alsace ... sauf à Villé. Les quatre très beaux bacs du bourg-centre débordent régulièrement, au point d'attirer les rats des égoûts voisins ! Pourtant, lors de l'aménagement de ces containers, les représentants du SMICTOM en avaient préconisé huit à Villé ! Monsieur le maire, avec son bâton de maréchal du bourg-centre, en a décidé autrement : "Quatre, et pas un de plus !" Et pas un socle en béton comme recommandé ! On voit le résultat en cette fin de mandat de notre premier magistrat : les ordures traînent à côté et sur les bacs ! 

DSCF0683

Autre service non rendu : en ces fêtes de fin d'année, les services du SMICTOM ont des horaires aménagés ! Oui, mais une fois de plus, dans la montée de la croix, des voitures stationnent de façon gênante, mais non interdite car Monsieur le Maire refuse toujours de mettre en application sa vieille promesse d'arrêté municipal, de pose de panneau d'interdiction de stationner et de lettre d'information des riverains. Et ainsi tout le quartier "du petit Liban" bénéficie de la dynamique politique municipale et voit ses poubelles rester pleines au bord du trottoir. Là aussi, les rats menacent ! Pourvu qu'ils n'amènent pas la peste !

Question posée : faudra-t-il appeler à la grève du paiement des impôts locaux pour services non rendus ?

Et surtout, n'écrivez pas à la mairie : le stock de timbres-poste pour les réponses est épuisé !

rats

Posté par jl boehler à 00:08 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 11 décembre 2019

Conseil municipal restreint et silencieux à Villé

Des questions au compte-gouttes !

conseil_m1

Décidément, chaque fois que je vais assister à un conseil municipal, le maire passe en mode "messe basse". Il paraît, selon certaines mauvaises langues, que, quand la presse ou les blogueurs sont là, le mot d'ordre est donné de la mettre en veilleuse. Et ce soir, la presse est là, et moi aussi. Quant aux conseillers, c'est dans leur rang qu'on compte les absences. 13 présents sur 19 élus ! Et seulement, 18 places étiquetées ! La multi-conseillère absente habituelle n'a même plus son nom sur la table ! Et pour une fois, elle n'a même pas donné sa procuration à un (ou une) collègue. Absente déjà le matin à la séance plénière du Conseil Départemental, elle ne pouvait évidemment pas se pointer le soir à Villé.

Mais ce qui a surtout retenu mon attention, c'est la vitesse à laquelle ont été "expédiés" les deux points les plus importants, à savoir :

- programmation des travaux forestiers pour 2020

- plan de prévention du risque d'inondation

Et pas une question de la part des élus ! Alors, 5 minutes 30 secondes pour la forêt, et 7 minutes pour la montée des eaux ! c'est fantastique ! Et un conseil complet en moins d'une heure, c'est fabuleux !

Mais que dire, lorsqu'un plan de protection contre les inondations de 61 pages est présenté avec un seul schéma pratiquement illisible (voir ci-dessous) ? ou lorsqu'une fois de plus, au niveau des travaux forestiers, la réfection des chemins n'est pas intégrée ? Tous les élus ont-ils compris ? raison pour laquelle ils ont voté ces points à l'unanimité ?

Afin d'éclairer les villois, je vais donc reprendre ces deux points, de façon détaillée, dans deux messages qui seront publiés bientôt.

giessenSeul plan présenté aux élus !

bierrySur la photo prise lundi matin au Conseil Départemental, voir sur la droite de la photo la place laissée vide par notre conseillère !

Posté par jl boehler à 10:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 9 décembre 2019

Conseil municipal de la Saint-Nicolas à Villé

Les élus présents au complet ?

cm4

Il fallait s'y attendre ! Comme beaucoup de monde dans la vallée, le maire de Villé a dû croiser la conseillère départementale, encore toujours élue municipale, et s'est-il dit qu'il devait profiter de son passage dans la vallée pour organiser une réunion du conseil municipal, qui pour une fois pourrait siéger au grand complet, et sans se déplacer en Ariège. 

Alors, vite, un ordre du jour a été établi ! Même Saint-Nicolas y trouve son compte avec un programme de travaux forestiers (sur les chemins manquant d'entretien depuis des décennies ?) qui devraient à l'avenir lui permettre de se déplacer plus facilement ! Peut-être les propriétaires forestiers, qui ont laissé leur revenu de la chasse à la commune, s'y retrouveront-ils  enfin aussi. 

Une invitation a été envoyée aux conseillers, et publiée dans la presse, avec comme date et heure :

Lundi, 9 décembre 2019 à 20h00 à la mairie !

Evidemment la réunion est publique. Et peut-être un participant ou deux annonceront-ils leur candidature aux municipales de mars 2020 ?

cm1

cm2

Posté par jl boehler à 09:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 21 novembre 2019

Quand le maire de Villé rencontre les facteurs grévistes...

...et soutient la direction !

facteur4Ménager la chèvre et le chou ! Ne jamais prendre une position ferme ! C'est l'art de beaucoup d'élus, notamment du maire de Villé. Ainsi lors de cette grève très particulière des facteurs de la vallée, il les a bien reçus (contraint et forcé pour rentrer chez lui ?), leur a affirmé son soutien (pour quelle lutte ?), même signé la pétition (sans la lire ?), pour mieux diffuser  dans le bulletin municipal Villé-infos n° 16 un communiqué fourni par la direction. Singulière façon de défendre le service public dans le monde rural !

facteur

Sans aucune gêne, il titre page 4 du bulletin n° 16 "Communiqué de votre facteur" ! Et cela apparaît comme une nouvelle dégradation du service pour les habitants. Des nouveaux "services facteurs" comme l'accompagnement et les services au 3ème âge, alors que le "chronométrage" des tournées permet à peine aux préposés de déposer le courrier et repartir à toute vitesse ! On croit rêver... Quant à "l'amplitude horaire élargie", belle formule pour expliquer que le courrier arrivera avec du retard ! Vive le progrès du vocabulaire !

Et pas un mot de soutien aux grévistes ! pas un mot sur les raisons de la grève ! Bien que le titre de l'article soit "Communiqué de votre facteur", il reprend le seul texte  de la direction ! Bravo, une fois de plus.

Et évidemment, pas un mot sur le démantèlement du service public dans nos vallées ! Se rappelle-t-il du temps où chaque village avait sa poste ! son facteur, alors qu'aujourd'hui il m'arrive de voir en une semaine trois facteurs différents sur une tournée. Alors les erreurs de distribution ne se comptent plus (la bonne volonté des faux destinataires ne suffira pas toujours !), et qu'est-ce que ce sera lorsque le facteur poussé à la faute se trompera en amenant les mauvaises courses ou portera le mauvais menu à la bonnne adresse ou le bon repas à la mauvaise adresse ! Et je ne parle même pas des conditions de travail des facteurs !

Monsieur le maire, votre bulletin est une fois de plus à la hauteur de vos convictions. Pour compenser votre manque de la plus petite pensée pour le service public, je publie ci-dessous des félicitations aux facteurs en grève, qui viennentt évidemment d'autres bords politiques que le vôtre, pour lequel vous exprimez avec tant d'ambiguïté.

Enfin, signalons quand même qu'une fois de plus le bulletin municipal publie avec un mois de retard sur le début des nouvelles fonctions de la poste. En espérant que la poste n'ait pas changé le programme des facteurs à la fin de la grève...

Mais au fait, que fait notre conseillère départementale Frédérique Mozziconacci ? Quelle est sa position ? A-t-elle reçu les grévistes dans le local départemental de la rue de Luttenbach ? ou chez elle ? Fait-elle déjà du ski dans les Pyrénées ou va-t-elle venir en vaisseau-fantôme diriger quelques mômes sur les pistes du Champ du Feu ? Et notre cher député Herth, macroniste à la mode Lemaire et agriculteur du Ried n'y connaissant rien aux friches agricoles de nos vallées ? ne l'oublions pas !

facteur3

lutte

Depuis mardi 22 octobre, les facteurs de Villé sont en grève contre la prétendue « réorganisation » de leur service, la suppression d'un emploi de facteur, et pour réclamer que tout le monde soit embauché en CDI.

Bien sûr, la direction pensait pouvoir les forcer à se partager la tournée du facteur dont le poste est supprimé. Mais sur ce point, leur grève a déjà réussi à la faire reculer.

Mais les postiers n'ont aucune envie de se laisser faire, ils ne veulent plus accepter les tournées à rallonge qui atteignent déjà 60 km pour certaines et ils se battent pour que ce soit bien clair.

Ils ont lancé une pétition pour faire savoir leur combat et de nombreux habitants expriment leur soutien, en la signant ou en klaxonnant devant la tente qu'ils ont installée.

Les postiers ont bien raison de se défendre ! Ça suffit de presser les travailleurs comme des citrons, tout en dégradant le service rendu à la population !

facyteur1

facteur2

Posté par jl boehler à 00:59 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 20 octobre 2019

Treize à la douzaine !

Quand la presse n'est pas là, le maire se lâche !

retraite

Curieux conseil municipal en ce mardi soir ! Le quorum est à peine atteint avec 13 présents ! Les survivants de la majorité pour les prochaines élections sous la bannière Pfann, semble-t-il, et l'opposition. Incroyable mais vrai, paraît-il : l'un ou l'autre élu de la majorité s'est permis dans cette période préélectorale de régler ses derniers comptes avec le premier magistrat, mais de façon maladroite sans connaître le dossier, semble-t-il.

Un sujet abordé sans qu'il soit à l'ordre du jour : l'ancienne maison de retraite !

Et finalement, c'est ce point qui a mis un tant soit peu le feu aux poudres. Le maire, de façon très subtile aurait annoncé : "Je me suis engagé, il n'y a plus à voter !" Et il s'est engagé sur quoi ? that is the question.

Reprenons le dossier. Dès 2004, la question était posée : la maison de retraite n'est plus aux normes de sécurité, faut-il engager des travaux  ou faut-il construire un nouvel ensemble ? La réponse est venue de nos élus intercommunaux et on la connaît : on a donc construit un nouvel ensemble sur les Ochsenmatten (après avoir envisagé un certain temps le site de l'ancien Super-U). 

Puis ce fut le grand déménagement : en réalité la nouvelle maison de retraite bénéficia d'un mobilier tout neuf, l'ancien restant là où il était. Il ne resta pas en état très longtemps : bien vite des squatters arrivèrent, s'installèrent et la casse fut vite au rendez-vous. Certains soirs on vit même des inconnus organiser des feux d'artifice à l'arrière des bâtiments, près de l'ancien cimetière. Et tout le quartier parlait du "bal des revenants". Il n'y a semble-t-il que le maire de Villé qui ne ne le savait pas.

Finie l'hôtellerie, voilà les logements sociaux !

Lorsqu'on demandait certains élus intercommunaux de l'avenir de ces bâtiments, ils évoquaient un projet hôtelier. Douce rêverie... restée évidemment sans suite, et laissant ces bâtiments à l'état de friche immobilière au même titre que l'ancienne gendarmerie.

cm

Et c'est sans crier gare que nos élus, dont une grande partie est en fin de parcours, imaginent des logements sociaux. Il est vrai qu'après l'échec d'une telle structure du côté de la route d'Albé sur un terrain de la comcom, il fallait se rattraper.

Alors on improvise un montage financier pour l'expertise des bâtiments. Et voilà le conflit lancé : l'expertise a un coût ! et le maire de Villé s'est engagé à hauteur de 20% d'une somme encore inconnue, sans consulter son conseil municipal. "Comme d'hab", diront certains, "c'est lui le boss".

Certains estiment que ce n'est pas à Villé de payer, mais à l'intercommunalité... Au fait, qui sait qui gère la bâtisse ? En tous cas pas la comcom, mais un groupement immobilier (SA à conseil d'administration) ! Et personne ne s'inquiète de savoir si le dit groupement va participer financièrement à cette expertise ? Haro sur la comcom, allons-y gaiement ! C'est ça le val de Villé : parler sans connaître le dossier tout en se renvoyant la balle.

Seule vérité, dont certains de nos élus ne semblent pas se souvenir : le 23 juillet  2013, le conseil municipal avait à son ordre du jour le point suivant "cession à titre gracieux des terrains destinés à accueillir la maison de retraite et autorisation d'occupation du domaine public". Ce qui fut voté à l'unanimité.

Et dire que c'est une somme indéterminée qui a mis le feu aux poudres ! ça va être joyeux les prochains mois à la municipalité de Villé. A moins que les présences baissent encore, que le quorum ne soit plus atteint, et que les petites disputes s'arrêtent faute de combattants. Dans tous les cas, pas réjouissant pour votre départ à la retraite, monsieur le maire !

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 11 octobre 2019

Ciel, une réunion du conseil municipal à Villé !

Il était temps !

cm3

Cela fait bien longtemps que le conseil municipal de Villé ne se réunit plus mensuellement. Mais après tout, était-ce encore bien utile, puisque le chef décide de tout, selon quelques langues déliées à l'approche des élections. 

En réunion, un seul mot sera-t-il autorisé aux conseillers après chaque point de l'ordre du jour dont le contenu sera lu en silence sur un écran géant, à savoir : "Amen" ?

D'ailleurs, dans l'ordre du jour, il manquerait un point "Démission d'office d'une conseillère toujours manquante" et "remplacement de la dite conseillère comme déléguée à la comcom". A moins que, monsieur le maire, pour ne pas alerter la presse, ne souhaite aborder ce sujet sensible sous "divers" ou sous "communication du maire" en fin de séance. Peut-être demandera-t-il même le huis clos sur ce point ? Va savoir.

Il semblerait que la semaine passée, le maire aurait organisé une répétition générale sur le déroulement, lors d'une réunion appelée "commissions réunies". Rien n'a filtré cependant. On se demande d'ailleurs quelles commissions ont été réunies, puisque très peu existent et fonctionnent.

Toujours, est-il que la réunion est fixée au 

mardi, 15 octobre à 20 h 00 à la mairie.

Et elle est publique !

ordre1

ordre2

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 29 juillet 2019

Super ! Le maire de Villé lit mon blog !

En date du 21 juillet, je publiais sur mon blog un article "Les oublis d'un premier magistrat". L'un des points évoquait le passage du canal, rue difficile à trouver car une couche de lierre recouvrait ce panneau. Même le facteur était dans l'incapacité de la situer. Surtout que le canal en question a disparu depuis belle lurette.

A la suite de cet article, le panneau a vu disparaître le lierre qui le recouvrait et devenait beaucoup plus lisible.

Merci à monsieur le maire, les facteurs reconnaissants !

canal1

canal2

Posté par jl boehler à 04:49 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 21 juillet 2019

Les oublis d'un premier magistrat

Sous les points divers du dernier conseil municipal du 1er juillet, le maire de Villé affirme (selon le compte-rendu de la presse locale) : "André Frantz évoque les manifestations passées et à venir, en regrettant l'absence de calendrier des manifestations pour l'ensemble des villages de la vallée." N'a-t-il donc pas lu l'intercalaire de "Comcom.info" qu'il a fait distribuer à ses concitoyens en même temps que le dernier "Villé.infos" municipal ? Pour lui permettre d'en prendre connaissance, et sachant qu'il est un assidu lecteur de mon blog, je publie ci-dessous ce programme de manifestations !

manif1

manif2

Poubelles : promesses non tenues !

poubelle2

Monsieur le maire a aussi oublié qu'en juin 2017 il avait promis d'installer dans la montée de la croix un panneau d'interdiction de stationner fixe qui aurait évité  aux riverains de ne pas voir les poubelles non ramassées, (le camion du SMICTOM ne pouvant accéder à la rue) alors qu'ils paient leurs redevances comme tous les habitants ! Faudra-t-il s'étonner si dans un prochain temps ces poubelles se retrouvent déversées dans le hall d'accueil de la mairie, ou même sur le bureau du maire qui se chargera d'organiser un convoi exceptionnel pour le transport de ces déchets à Scherwiller ? 

La rue du canal, elle est où ?

DSCF0623

En 2002, la municipalité villoise impulse la création d'un conseil municipal des enfants. Il se réunira de nombreuses fois, et commencera notamment à choisir des noms à certaines rues sans dénomination (rue de la centrale électrique, rue des tisserands, rue du canal). Le mandat suivant vit la disparition de ce conseil qui avait pourtant fait des propositions dans de nombreux domaines. Si cette animation existait encore, peut-être Villé aurait déjà son périscolaire ?

Mais n'en demandons pas tant. Si déjà les plaques de rues étaient entretenues, se souviendrait-on du travail fourni par les élèves de l'école primaire ? Et le facteur aurait moins de peine à trouver certaines rues ?

Quant à savoir pourquoi ce conseil municipal des enfants n'a pas été reconduit, on peut se demander si même le premier magistrat s'en souvient.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 19 juillet 2019

"Pommiers 2" à Villé : à tomber dans les... pommes !

14.795 € pour 2,69 ares de buissons non constructibles !

DSCF0615

Depuis 2004, le projet de lotissement "Pommiers 1", puis "Pommiers 2" est en route. Si la première tranche est terminée, viabilisée, vendue et construite, il n'en va pas de même pour "Pommiers 2" qui n'a connu que des déboires !  

Ce lotissement dont une partie se situe sur une ancienne décharge, au point que les éventuels clients n'oublient pas la plus-value pour des fondations correctes pour leur future maison et sont vite convaincus qu'il vaut mieux chercher ailleurs, ne finit toujours pas de faire parler de lui.

Voilà en effet que le conseil départemental du Bas-Rhin et le conseil municipal de Villé semblent s'entendre pour la cession d'une ou deux parcelles qui avaient  été vendues en son temps au conseil général (à un prix modique) pour l'élargissement de la route de Breitenau. Et voilà que le bout non utilisé est revendu à la commune au prix du terrain de construction, alors qu'il ne permet même pas d'entrevoir une construction supplémentaire dans le cadre des "Pommiers 2". Le 1er juillet, le conseil municipal, en l'absence de la conseillère départementale et municipale, accepte la proposition du conseil départemental entérinée le 15 juillet en commission permanente, toujours en l'absence de la même conseillère très impliquée.

parcelles_Vill_

Belle opération immobilière et financière pour le conseil départemental qui se débarrasse à bon prix de ses broussailles. Mais que vont penser tous les autres propriétaires ayant dû céder leurs parcelles à 220 € l'are (avec un petit supplément pour quelques arbres fruitiers) ? Bravo Fredo and co, vous avez rehaussé votre image de marque dans le bourg-centre ! Et bravo aussi à tous ces conseillers municipaux, présents au moment du lancement du projet de "Pommiers 2" en 2004 et frappés aujourd'hui d'amnésie à propos des conditions d'achat.

Quant aux "Domaines" qui ont indiqué la valeur de ces parcelles, leur agent est-il venu voir l'état du terrain ?

CM_Vill_

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 28 juin 2019

Conseil municipal de Villé

Cette fois, il aura bien lieu ! Et avec un ordre du jour bien fourni, bien qu'uniquement administratif : il faut rattraper le temps perdu. Le conseil est donc fixé au lundi, 1er juillet à 20h00 à la mairie.

oj1oj2

  • NB : Carsat = Caisse d'Assurance Retraite (point n° 12)

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,