samedi 12 janvier 2019

Bilinguisme à Villé !

Une claque au maire du bourg-centre !

bilingue1

Lundi dernier, le maire de Villé rappelait à la presse qu'il avait obtenu de son conseil municipal l'accueil d'une classe bilingue à l'école primaire ! (voir ci-contre) 

C'était compter sans les autres communes de la vallée, et surtout sans les parents d'élèves de ces communes ! Et le maire de Villé, malgré son calme apparent, ne sait plus à quel saint se vouer ! Car entre-temps, il tentait de créer un RPI (regroupement pédagogique intercommunal) avec la commune d'Albé ! Mais là aussi, cela n'avance pas : mettre toutes les classes primaires à Villé et toutes les maternelles à Albé n'enchante personne, ni Albé, village classé en zone de montagne bénéficiaire d'avantages à ce titre, ni Villé, où des parents voient d'un mauvais oeil un transport hors de la commune.

Car, bien sûr, fort de la volonté politique sans failles de ses élus, Villé reste le seul groupe scolaire à ne pas voir sortir de terre un périscolaire, alors qu'il existe au sein de l'école une belle cuisine et deux grandes salles qui voient plus souvent des réunions politiques que des animations scolaires !

Voilà ce que c'est, Monsieur le Maire, de céder pour une nouvelle gendarmerie au prix ridicule de 3000 € l'are, des terrains prévus pour une salle des fêtes. Refusant même le don de l'ancienne (route de Bassemberg) qui tombe en ruines au même titre que le Bilstein ou le Frankenbourg, proposée à l'€ symbolique par l'Etat à la commune ! (voir ci-dessous l'article des DNA du 11/01/2019)

bilingue

NB : La mairie de Villé va ouvrir un cahier de doléances ! Pour les affaires nationales ou municipales ? A voir !

Posté par jl boehler à 09:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 18 décembre 2018

Prières silencieuses !

Taisez-vous, le chef lit l'évangile du jour !

cm2

Encore une séance de conseil municipal comme on n'en voit qu'à Villé : un vrai office religieux de prières silencieuses, où le maire lit d'une voix à peine audible "LES" délibérations telles qu'elles figureront au PV envoyé à la sous-préfecture. On peut comprendre qu'avec de telles pratiques le conseil ne soit pas au complet : à peine 12 élus présents sur 19, un treizième avait bien pointé le bout de son nez en plein milieu de séance, mais il est reparti définitivement au bout de deux minutes. Peut-être a-t-il trouvé inopportun sa présence en l'absence de la presse, son nom n'étant ainsi pas destiné à figurer dans le journal du lendemain.

"Clair et net !", c'est flou.

Dans tout ce fatras de points sans aucun intérêt, l'opposition a eu bien du mérite à trouver quelques questions à soulever. Cela a pourtant été le cas au point n° 3 à propos d'un emprunt de 150.000 € (excusez du peu) destiné aux travaux de l'atelier communal. Etonnement quant à la nécessité de cet emprunt pour un budget prévisionnel pourtant bien ficelé ! Pour le maire, comme d'hab' c'est "clair et net" : il y a eu moins de dotations que prévues, notamment de la part de l'Etat (qui a bon dos). Pour le reste sa réponse est plus que floue, notamment pour ce qui est des mauvaises conditions de travail des agents communaux pour justifier l'urgence du réaménagement de l'atelier communal.

Le reste des prêts (lotissement Pommiers 2 toujours pas vendu depuis 2006), avances sur trésorerie, ... autant de points égrenés à voix basse par le maire, qui devraient permettre de conclure à un état global de délabrement financier.

Un seul sujet qui intéresse les villois est abordé !

Depuis un certain temps, les villois discutent de sujets qui les concernent : les finances communales (que certains considèrent comme catastrophiques), le PLUi (qui doit remplacer le POS), le RPI Villé-Albé (qui touche tous les parents et élèves des écoles primaires et maternelles), les compteurs Linky (qui font couler beaucoup d'encre) et l'installation d'un casse-auto dans l'ancienne usine textile des FTV. Finalement, et encore que sur interrogation de l'opposition, ce n'est que ce dernier point qui a été abordé. Et là encore, la réponse du maire reste floue et timide. Il a quand même promis de s'adresser au sous-préfet, comme si lui-même n'avait pas fonction d'officier de police pour prendre des arrêtés municipaux.

Rappelons à ce sujet que Ecocasse-Caréco, la société qui s'installe à Villé depuis le 8 décembre (date de l'arrivée du premier camion d'épaves) possède de nombreux dépôts en Alsace (le plus important à Gerstheim), au Portugal, au Maroc, et d'autres points de vente, notamment à Muttersholtz, à Sélestat, en Allemagne, en Basse-Saxe, à mi-chemin entre les Pays-Bas et le port de Brême, à 26129 - Oldenburg, au 41a, Bloherfelder Strasse (voir photo ci-dessous). A se demander ce qui se passe dans ce local en zone résidentielle (immeuble à toit blanc et plat). A moins qu'il ne s'agisse que d'une "boîte aux lettres" et on aimerait savoir à quoi elle sert.

oldenburg

Posté par jl boehler à 18:07 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 16 décembre 2018

Une réunion du conseil municipal de Villé

Lundi, 17 décembre à 20h00 à la mairie !

La réunion est ouverte au public !

cm

Ordre du jour :

1) Fixation des tarifs pour 2019.

2) Autorisation de mandatement anticipé des dépenses d'investissement pour 2019.

3) Emprunt communal 2018.

4) Renouvellement de l'emprunt-relais pour le lotissement "pommiers 2".

5) Renouvellement de la ligne de trésorerie.

6) Subvention à la MJC Le Vivarium.

7) Tableau des effectifs des emplois permanents pour 2019.

8) Protection complémentaire santé.

9) contrats d'assurance des risques statutaires : revalorisation tarifaire.

10) Prestations d'archivage.

11) Programme des travaux forestiers pour 2019.

12) Reprise du réseau de distribution d'électricité par ENEDIS.

13) Adhésion au Syndicat d'Electricité et de Gaz du Rhin pour la basse tension.

14) Divers.

15) Communications du maire.

NB : A l'heure actuelle, plusieurs sujets qui ne figurent pas à l'ordre du jour inquiètent les villois :

- Le RPI Villé-Albé a disparu de l'ordre du jour. Que se passe-t-il ? Nos enfants d'école maternelle iront-ils massivement à l'école d'Albé ?

- L'avenir des FTV : là aussi les villois souhaitent que le maire et le président de la comcom s'expriment honnêtement sans rien cacher.

- Les compteurs Linky.

- Le PLUi !

- La situation budgétaire.

Monsieur le maire serait avisé de s'exprimer sur ces 5 points lors du point 15 !

cm1

Posté par jl boehler à 00:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 12 novembre 2018

PLUi : rappel de réunion publique à Villé !

Lundi, 12 novembre 2018 à 20 h 00 à la salle festive de l'école.

Citoyens de Villé et de la vallée, il est temps de vous exprimer !

Le PLUi sera le document référence au service de la politique que vous aurez choisie et qui obligera vos élus.

Venez nombreux ! 

PLUI

Posté par jl boehler à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 9 novembre 2018

La lettre qui a mis le feu aux poudres au conseil municipal de Villé

Où est la cohérence politique du bourg-centre ?

C'est bien d'une "lettre explosive", qui a été envoyée par l'association des commerçants au maire de Villé, qu'il s'agit. Une lettre qu'aucun conseiller n'avait vu le soir du 30 octobre, lors de la réunion plénière. "C'est à quel propos ?" s'étaient osés quelques élus. Le maire avait bien proposé de lire le contenu, mais finalement s'était abstenu. A la lecture, cette "abstention" du plus courageux des personnages politiques du Val de Villé n'est pas surprenante. Voici l'intégralité de ce courrier plein de "tendresses" et de "vérités".

commerce

Posté par jl boehler à 01:13 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 3 novembre 2018

Villé : ambiance au conseil municipal

Pour une réponse positive à vos demandes, il suffit de "traverser la rue" !

Notre président de la république à tous a donné le ton pour l'emploi ! A Villé il semblerait qu'on va au-delà : "Traversez la rue à hauteur de la place du marché et entrez à la mairie !" Et de préférence, traversez et entrez le dernier, vous serez le mieux servi ! 

pfann1

C'est ce qu'on a pu voir dans les différentes affaires abordées. Mais revenons d'abord sur l'élection d'un nouvel adjoint. Après la démission de la conseillère départementale première adjointe, il a fallu du temps (4 mois) pour trouver un remplaçant. Il n'y aurait pas eu, selon la presse locale, foule à se bousculer au portillon. Selon d'autres sources, deux candidats se seraient déclarés auprès du premier magistrat. Ce qui explique la longueur, la largeur et la profondeur de la réflexion nécessaire. Finalement, c'est le maire qui aurait choisi seul le candidat autorisé à se présenter. C'est ce qui s'appelle des primaires à la villoise. Deux concurrents du même camp, voilà qui aurait divisé un peu plus une majorité moutonnière si fragile ! Quant au candidat refoulé, je ne vous donnerai pas son nom. Mais allez donc voir du côté des absents en cette soirée historique. En tous cas, bravo, la démocratie a été respectée, le "silence dans les rangs" aussi !

pfann

D'ailleurs la suite de la réunion aura conforté la solidité de cette majorité. Je ne citerai que le déplacement possible d'un supermarché vers l'entrée de Villé. Là aussi, il semblerait que, selon certaines sources, c'est le résultat d'une demande d'un quidam conseiller, souvent souriant mais taiseux, plus efficace dans la simple traversée de rue que dans ses interventions en réunion publique.

s_ance_tendueEnfin, au bout du compte, après tant de bêlements, toutes les décisions ont été prises à l'unanimité ! C'est la "realpolitik" du maire de Villé, on reporte à une réunion ultérieure les points litigieux, ... en "oubliant" à l'occasion de les réinscrire à l'ordre du jour ?

A noter aussi la réfection et les travaux d'aménagement de l'ancien parking Super-U au centre-ville. Cela fait deux ans qu'une convention est prête à signer à la comcom, sans que la magistrature villoise ne bouge ! Et voilà que le maire veut faire le difficile en laissant entendre "que la commune ne pourra en aucun cas être appelée à une réfection complète des enrobés, ni à la pose d’enrobé sur la partie en gravier". Voilà qui risque d'être un obstacle à la signature. Le torchon risque encore de brûler entre Riebel et Frantz !

d_cisionsRappel important :

Lundi, 12 novembre 2018 à 20h00 à la salle festive de l'école primaire de Villé, réunion publique dans le cadre du PLUi ! Tout le monde a droit à la parole ! Venez nombreux !

Dernière minute :

Une fois de plus, la municipalité de Villé se singularise par le retard apporté à la distribution du Comcom INFO. Porté ce vendredi après-midi vers 14 h, il n'a pas permis aux habitants de Villé, propriétaires fonciers dans certaines communes de la vallée, d'assister aux réunions du PLUi qui ont eu lieu à Dieffenbach-au-Val le 23 octobre et à Maisonsgoutte le 30 octobre. Merci Monsieur le Maire de Villé !

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 2 novembre 2018

Pour un RPI à Villé, attendez le Père Noël !

Voilà ce que c'est que de présenter en conseil municipal des dossiers peu ficelés, Monsieur le Maire ! Il n'y a qu'à lire le compte-rendu du conseil municipal du mardi 30 octobre dans la presse locale pour en saisir la douce réalité.

alb_1

Le RPI attendra !

Les élus villois devaient voter mardi soir la création d’un regroupement pédagogique intercommunal (RPI) entre les écoles de Villé et d’Albé. Il en a été finalement autrement.

Cette solution avait été proposée parce que les effectifs des écoles publiques des deux communes ont été jugés trop fluctuants pour permettre à chaque structure d’assurer seule dans de bonnes conditions la scolarité de tous les enfants.

« Il pourrait être intéressant que les maternelles aillent à Albé car l’école y est toute neuve. Elle possède deux salles de classe et deux enseignantes. Cela permettrait également d’aménager les locaux de maternelle de Villé en accueil périscolaire », explique l’adjointe aux affaires scolaires Françoise Grandvallet.

« On ne va pas garder les quatre, c’est clair et net »

Le conseiller municipal Franck Jehl n’est pas du même avis et se pose moult questions qui sont restées, mardi soir, sans réponses précises : « Comment ça va se passer avec nos trois Atsem (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles)  ? On va en licencier ? » L’adjointe confirme que « c’est un point à travailler car il y en a aussi une à Albé ». « On ne va pas garder les quatre, c’est clair et net », intervient le maire André Frantz.

Franck Jehl se demande également si les parents d’élèves ont été « sondés », qui va prendre en charge le bus et combien ça va coûter. Car, selon lui, « Albé est plus demandeur que nous. Je sais que leur bâtiment a été refait il y a deux ans mais on n’y peut rien ! »

Pour André Frantz, il n’y aurait pas à discuter, « il est important de créer ce RPI, surtout qu’on ferait d’une pierre deux coups avec l’accueil périscolaire. Ça serait bizarre que Villé ne fasse pas de RPI alors que toute la vallée fonctionne comme ça ! » D’autant plus que pour Frédérique Mozziconacci, « c’est un projet global et il est important de coordonner l’école et le périscolaire ».

L’élu d’opposition Michel Gilardeau trouve que « les remarques sont justifiées. Il faut trouver des solutions et il n’y a rien de facile. Mais ce serait bien que les élus ne soient plus mis à l’écart et soient correctement informés des avancées des dossiers pour éviter de se retrouver sur des points de blocage lors des conseils. »

« Il n’y a pas d’anguille sous roche. Ça ne peut être que pour le bien des enfants »

Le maire poursuit selon son idée : « Si on arrive à mener de front les deux dossiers, ça ne peut être que gagnant-gagnant. » Et pour calmer le jeu, il affirme qu’il « n’y a pas d’anguille sous roche. Ça ne peut être que pour le bien des enfants. L’urgence, c’est l’accueil périscolaire pour les enfants de 3 à 11 ans. »

Franck Jehl ne veut pas « signer un chèque en blanc. Je ne suis pas d’accord de voter ça. » Il manque trop d’éléments selon lui. Et Michel Gilardeau l’appuie dans ce sens : « On ne sait pas où on va. Je ne suis pas à l’aise avec ce qui est dit là. Il nous faudrait une vision plus claire de ce qui va se faire. »

André Frantz, déçu, s’avoue vaincu pour le moment et décide d’ajourner ce point. La question d’un RPI entre Villé et Albé est reportée au prochain conseil municipal, en décembre. (extrait des DNA du 1/11/2018)

Prochain article : 

"Pour obtenir satisfaction à la mairie, traversez la rue !" 

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 28 octobre 2018

Villé capitale d'Alsace ?

Tout est possible avec la réunification du Bas-Rhin et du Haut-Rhin

Roland_Ries

Depuis que le gouvernement s'est prononcé pour un département unique alsacien, la guerre est déclarée entre le maire de Strasbourg Roland Ries et  celui de Colmar Gilbert Meyer. Chacun souhaite en effet que sa ville devienne capitale d'Alsace. Ce conflit pourrait bien profiter à un troisième larron, à savoir le maire de Villé André Frantz. Celui-ci aurait d'ailleurs écrit au président Macron dans ce sens, en lui rappelant que le Val de Villé possède tous les atouts pour réaliser des aménagements à moindre coût, ce qui permettrait de réduire la CSG des retraités de l'hexagone. 

gilbert_meyer

Il faut reconnaître que Strasbourg, qui semble tenir la corde, a un gros inconvénient : sa place de capitale européenne n'étant pas définitivement acquise, Emmanuel Macron préfèrerait porter ses efforts de ce côté pour battre définitivement les Bruxellois dans cette course à pas forcés pour emporter ce titre très envié. Quant à Colmar et son maire Gilbert Meyer, ils sont très sérieusement plombés par le vote négatif du Haut-Rhin au referendum de 2013. Par ailleurs, le président pourrait estimer que Colmar a déjà beaucoup obtenu, notamment avec l'arrivée du Tour de France en juillet 2019. Et le caractère frondeur de Gilbert Meyer n'est pas fait pour arranger les choses.

frantz

Alors, il reste Villé ! Le bourg-centre de la plus belle des vallées a l'avantage d'être situé près de la frontière Bas-Rhin / Haut-Rhin et se trouve à équidistance de Lauterbourg et Saint-Louis. Autre avantage : de nombreux locaux sont disponibles avec peu de frais d'aménagement.

L'ancienne gendarmerie de la route de Bassemberg pourrait abriter les bureaux de la nouvelle préfecture. L'Etat serait prêt à céder le bâtiment à l'euro symbolique, ce qui ne pourrait que réjouir les élus du futur département unique.

L'ancienne maison de retraite deviendrait l'hôtel du département après quelques travaux de désamiantage. Une solution de repli provisoire serait envisagée à la villa Mathis au Kreutzweg (commune de Breitenbach). Enfin l'avantage décisif pourrait se situer à Albé avec l'aérodrome qui serait facilement agrandi en aéroport, délestant des nuisances les habitants d'Entzheim. Sans compter que le village de vacances tout proche permettrait de loger les forces de l'ordre de façon définitive. Décidément, Villé a tous les atouts de son côté. Même la volonté politique sans faille et l'imagination débordante du maire de Villé peut faire pencher la balance du côté villois.

Reste un point à éclaircir : inscrire ce projet au PLUi de la vallée de Villé. C'est du ressort de la comcom. Dans la procédure en cours, des réunions publiques sont prévues dès le mois de novembre. Compléter le PLUi implique un nouveau report de ces réunions. Le président de la comcom rendra-t-il ce service à son ami de 17 ans, le maire de Villé ? Whait and see !

a_rodrome1- Si cet article contient beaucoup de fiction, il faut aussi y voir quelques  réalités bonnes à dire, pas toujours bonnes à entendre. 

Posté par jl boehler à 01:59 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 24 octobre 2018

Ciel ! un conseil municipal à Villé ...

... le mardi 30 octobre à 20 h en mairie !

reunion

 Ordre du jour !

1) Désignation d'un secrétaire de séance.

2) Approbation du PV de la réunion du 16 juillet.

3) Décision budgétaire modificative n° 2.

4) Attribution de subventions aux associations pour 2018.

5) Création d'un poste d'adjoint administratif principal 2ème classe.

6) Création de postes d'agents recenseurs et rémunération.

7) Election d'un nouvel adjoint.

8) Rénovation de l'atelier municipal.

9) Fin de la concession de distribution d'électricité par la centrale Vonderscheer.

10) Reprise du réseau de distribution d'électricité par ENEDIS.

11) Création d'un regroupement pédagogique intercommunal (RPI)

12) Divers.

13) Communication du maire.

reunion1Et n'oublions pas, lundi, 12 novembre à 20h00 à la salle festive de l'école de Villé :

Réunion publique importante concernant le PLUi (plan local d'urbanisme intercommunal). Citoyens, vous aurez la parole ! Venez nombreux !

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 15 octobre 2018

Visite de Bierry à Villé

Opération réussie !

On a su enfin ce que le président du conseil départemental est venu faire au marché de Villé mercredi dernier. Non, il n'a pas acheté de poulet grillé ni d'ailleurs de nouvelles chaussettes. Il est venu présenter son bilan de mi-mandat, ce dont visiblement tout le monde en saisit l'importance, tant l'enveloppe pour Villé semble fournie. Les élus locaux eux-mêmes étaient absents et n'avaient pas saisi l'importance de l'enjeu. Même le maire avait fui au marché de Saint-Cyr-sur-Mer, où les commerçants alsaciens étaient plus nombreux qu'au marché local, sans déléguer aucun de ses adjoints restants. La fanfare municipale n'a pas accueilli notre président. Les enfants des écoles ne se trouvaient pas sur le passage du président en agitant de petits drapeaux tricolores.

bierry1

bierry

Posté par jl boehler à 01:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,