dimanche 20 octobre 2019

Treize à la douzaine !

Quand la presse n'est pas là, le maire se lâche !

retraite

Curieux conseil municipal en ce mardi soir ! Le quorum est à peine atteint avec 13 présents ! Les survivants de la majorité pour les prochaines élections sous la bannière Pfann, semble-t-il, et l'opposition. Incroyable mais vrai, paraît-il : l'un ou l'autre élu de la majorité s'est permis dans cette période préélectorale de régler ses derniers comptes avec le premier magistrat, mais de façon maladroite sans connaître le dossier, semble-t-il.

Un sujet abordé sans qu'il soit à l'ordre du jour : l'ancienne maison de retraite !

Et finalement, c'est ce point qui a mis un tant soit peu le feu aux poudres. Le maire, de façon très subtile aurait annoncé : "Je me suis engagé, il n'y a plus à voter !" Et il s'est engagé sur quoi ? that is the question.

Reprenons le dossier. Dès 2004, la question était posée : la maison de retraite n'est plus aux normes de sécurité, faut-il engager des travaux  ou faut-il construire un nouvel ensemble ? La réponse est venue de nos élus intercommunaux et on la connaît : on a donc construit un nouvel ensemble sur les Ochsenmatten (après avoir envisagé un certain temps le site de l'ancien Super-U). 

Puis ce fut le grand déménagement : en réalité la nouvelle maison de retraite bénéficia d'un mobilier tout neuf, l'ancien restant là où il était. Il ne resta pas en état très longtemps : bien vite des squatters arrivèrent, s'installèrent et la casse fut vite au rendez-vous. Certains soirs on vit même des inconnus organiser des feux d'artifice à l'arrière des bâtiments, près de l'ancien cimetière. Et tout le quartier parlait du "bal des revenants". Il n'y a semble-t-il que le maire de Villé qui ne ne le savait pas.

Finie l'hôtellerie, voilà les logements sociaux !

Lorsqu'on demandait certains élus intercommunaux de l'avenir de ces bâtiments, ils évoquaient un projet hôtelier. Douce rêverie... restée évidemment sans suite, et laissant ces bâtiments à l'état de friche immobilière au même titre que l'ancienne gendarmerie.

cm

Et c'est sans crier gare que nos élus, dont une grande partie est en fin de parcours, imaginent des logements sociaux. Il est vrai qu'après l'échec d'une telle structure du côté de la route d'Albé sur un terrain de la comcom, il fallait se rattraper.

Alors on improvise un montage financier pour l'expertise des bâtiments. Et voilà le conflit lancé : l'expertise a un coût ! et le maire de Villé s'est engagé à hauteur de 20% d'une somme encore inconnue, sans consulter son conseil municipal. "Comme d'hab", diront certains, "c'est lui le boss".

Certains estiment que ce n'est pas à Villé de payer, mais à l'intercommunalité... Au fait, qui sait qui gère la bâtisse ? En tous cas pas la comcom, mais un groupement immobilier (SA à conseil d'administration) ! Et personne ne s'inquiète de savoir si le dit groupement va participer financièrement à cette expertise ? Haro sur la comcom, allons-y gaiement ! C'est ça le val de Villé : parler sans connaître le dossier tout en se renvoyant la balle.

Seule vérité, dont certains de nos élus ne semblent pas se souvenir : le 23 juillet  2013, le conseil municipal avait à son ordre du jour le point suivant "cession à titre gracieux des terrains destinés à accueillir la maison de retraite et autorisation d'occupation du domaine public". Ce qui fut voté à l'unanimité.

Et dire que c'est une somme indéterminée qui a mis le feu aux poudres ! ça va être joyeux les prochains mois à la municipalité de Villé. A moins que les présences baissent encore, que le quorum ne soit plus atteint, et que les petites disputes s'arrêtent faute de combattants. Dans tous les cas, pas réjouissant pour votre départ à la retraite, monsieur le maire !

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 11 octobre 2019

Ciel, une réunion du conseil municipal à Villé !

Il était temps !

cm3

Cela fait bien longtemps que le conseil municipal de Villé ne se réunit plus mensuellement. Mais après tout, était-ce encore bien utile, puisque le chef décide de tout, selon quelques langues déliées à l'approche des élections. 

En réunion, un seul mot sera-t-il autorisé aux conseillers après chaque point de l'ordre du jour dont le contenu sera lu en silence sur un écran géant, à savoir : "Amen" ?

D'ailleurs, dans l'ordre du jour, il manquerait un point "Démission d'office d'une conseillère toujours manquante" et "remplacement de la dite conseillère comme déléguée à la comcom". A moins que, monsieur le maire, pour ne pas alerter la presse, ne souhaite aborder ce sujet sensible sous "divers" ou sous "communication du maire" en fin de séance. Peut-être demandera-t-il même le huis clos sur ce point ? Va savoir.

Il semblerait que la semaine passée, le maire aurait organisé une répétition générale sur le déroulement, lors d'une réunion appelée "commissions réunies". Rien n'a filtré cependant. On se demande d'ailleurs quelles commissions ont été réunies, puisque très peu existent et fonctionnent.

Toujours, est-il que la réunion est fixée au 

mardi, 15 octobre à 20 h 00 à la mairie.

Et elle est publique !

ordre1

ordre2

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 29 juillet 2019

Super ! Le maire de Villé lit mon blog !

En date du 21 juillet, je publiais sur mon blog un article "Les oublis d'un premier magistrat". L'un des points évoquait le passage du canal, rue difficile à trouver car une couche de lierre recouvrait ce panneau. Même le facteur était dans l'incapacité de la situer. Surtout que le canal en question a disparu depuis belle lurette.

A la suite de cet article, le panneau a vu disparaître le lierre qui le recouvrait et devenait beaucoup plus lisible.

Merci à monsieur le maire, les facteurs reconnaissants !

canal1

canal2

Posté par jl boehler à 04:49 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 21 juillet 2019

Les oublis d'un premier magistrat

Sous les points divers du dernier conseil municipal du 1er juillet, le maire de Villé affirme (selon le compte-rendu de la presse locale) : "André Frantz évoque les manifestations passées et à venir, en regrettant l'absence de calendrier des manifestations pour l'ensemble des villages de la vallée." N'a-t-il donc pas lu l'intercalaire de "Comcom.info" qu'il a fait distribuer à ses concitoyens en même temps que le dernier "Villé.infos" municipal ? Pour lui permettre d'en prendre connaissance, et sachant qu'il est un assidu lecteur de mon blog, je publie ci-dessous ce programme de manifestations !

manif1

manif2

Poubelles : promesses non tenues !

poubelle2

Monsieur le maire a aussi oublié qu'en juin 2017 il avait promis d'installer dans la montée de la croix un panneau d'interdiction de stationner fixe qui aurait évité  aux riverains de ne pas voir les poubelles non ramassées, (le camion du SMICTOM ne pouvant accéder à la rue) alors qu'ils paient leurs redevances comme tous les habitants ! Faudra-t-il s'étonner si dans un prochain temps ces poubelles se retrouvent déversées dans le hall d'accueil de la mairie, ou même sur le bureau du maire qui se chargera d'organiser un convoi exceptionnel pour le transport de ces déchets à Scherwiller ? 

La rue du canal, elle est où ?

DSCF0623

En 2002, la municipalité villoise impulse la création d'un conseil municipal des enfants. Il se réunira de nombreuses fois, et commencera notamment à choisir des noms à certaines rues sans dénomination (rue de la centrale électrique, rue des tisserands, rue du canal). Le mandat suivant vit la disparition de ce conseil qui avait pourtant fait des propositions dans de nombreux domaines. Si cette animation existait encore, peut-être Villé aurait déjà son périscolaire ?

Mais n'en demandons pas tant. Si déjà les plaques de rues étaient entretenues, se souviendrait-on du travail fourni par les élèves de l'école primaire ? Et le facteur aurait moins de peine à trouver certaines rues ?

Quant à savoir pourquoi ce conseil municipal des enfants n'a pas été reconduit, on peut se demander si même le premier magistrat s'en souvient.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 19 juillet 2019

"Pommiers 2" à Villé : à tomber dans les... pommes !

14.795 € pour 2,69 ares de buissons non constructibles !

DSCF0615

Depuis 2004, le projet de lotissement "Pommiers 1", puis "Pommiers 2" est en route. Si la première tranche est terminée, viabilisée, vendue et construite, il n'en va pas de même pour "Pommiers 2" qui n'a connu que des déboires !  

Ce lotissement dont une partie se situe sur une ancienne décharge, au point que les éventuels clients n'oublient pas la plus-value pour des fondations correctes pour leur future maison et sont vite convaincus qu'il vaut mieux chercher ailleurs, ne finit toujours pas de faire parler de lui.

Voilà en effet que le conseil départemental du Bas-Rhin et le conseil municipal de Villé semblent s'entendre pour la cession d'une ou deux parcelles qui avaient  été vendues en son temps au conseil général (à un prix modique) pour l'élargissement de la route de Breitenau. Et voilà que le bout non utilisé est revendu à la commune au prix du terrain de construction, alors qu'il ne permet même pas d'entrevoir une construction supplémentaire dans le cadre des "Pommiers 2". Le 1er juillet, le conseil municipal, en l'absence de la conseillère départementale et municipale, accepte la proposition du conseil départemental entérinée le 15 juillet en commission permanente, toujours en l'absence de la même conseillère très impliquée.

parcelles_Vill_

Belle opération immobilière et financière pour le conseil départemental qui se débarrasse à bon prix de ses broussailles. Mais que vont penser tous les autres propriétaires ayant dû céder leurs parcelles à 220 € l'are (avec un petit supplément pour quelques arbres fruitiers) ? Bravo Fredo and co, vous avez rehaussé votre image de marque dans le bourg-centre ! Et bravo aussi à tous ces conseillers municipaux, présents au moment du lancement du projet de "Pommiers 2" en 2004 et frappés aujourd'hui d'amnésie à propos des conditions d'achat.

Quant aux "Domaines" qui ont indiqué la valeur de ces parcelles, leur agent est-il venu voir l'état du terrain ?

CM_Vill_

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 28 juin 2019

Conseil municipal de Villé

Cette fois, il aura bien lieu ! Et avec un ordre du jour bien fourni, bien qu'uniquement administratif : il faut rattraper le temps perdu. Le conseil est donc fixé au lundi, 1er juillet à 20h00 à la mairie.

oj1oj2

  • NB : Carsat = Caisse d'Assurance Retraite (point n° 12)

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 25 juin 2019

Un nouveau conseil municipal à Villé ...

... au bout d'un trimestre moins une semaine ! 

001

Il était temps ! Le dernier conseil municipal de Villé a eu lieu le 8 avril. Il semblerait que le prochain soit fixé au lundi, 1er juillet à 20 h. Encore ne faudrait-il pas qu'il soit reporté comme les deux derniers, car on tomberait en pleine illégalité. Car les textes officiels sont clairs : au moins une séance tous les 3 mois ! Sinon, n'importe quel quidam de Villé peut demander et obtenir l'annullation des délibérations prises.

Et dire qu'à l'installation dans son fauteuil en mars 2001, le maire actuel avait proposé dans le réglement communal une fréquence d'un conseil par mois. Les choses semblent avoir bien évolué : le fauteuil serait devenu un canapé-lit. Et les délibérations sont si rares ... faute de finances suffisantes pour les exécuter ? D'ailleurs l'ordre du jour ne semble toujours pas établi. Toutes les commissions communales ne se seraient-elles pas encore réunies ? Espérons qu'il soit publié avant le 2 juillet tout en espérant aussi que le conseil ne soit pas encore reporté, car un dicton populaire dit "Jamais deux sans trois".

Ce que dit le code communal !

002

Le maire peut réunir le conseil municipal chaque fois qu'il le juge utile. Cependant, il existe une fréquence minimum de réunion du conseil. En effet, en vertu de l'article L2121-7 CGCT, « le conseil municipal se réunit au moins une fois par trimestre ». (-)

Le non respect de l'article L2121-7 alinéa 1er CGCT n'est pas clairement assorti de sanction. En revanche, les conséquences du non respect du délai trimestriel tel qu'il est posé dans le règlement intérieur de l'assemblée ne doivent pas être négligées. En effet, la tendance jurisprudentielle est d'octroyer une véritable valeur juridique aux dispositions du règlement intérieur d'une assemblée délibérante. Leur non respect est donc de nature à pouvoir entraîner une annulation des délibérations prises en violation du règlement intérieur, si le juge du tribunal administratif est saisi d'une demande.

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 7 avril 2019

La réunion budgétaire a été avancée... d'une demi-heure.

Enfin du concret pour les finances villoises ?

dettes3

On avait peur que la réunion du conseil municipal de Villé soit encore reportée ! Eh bien non ! elle est même avancée de 20 h à 19h30 le lundi 8 avril ! C'est que tout va bien ? A voir.

Toujours est-il qu'après la dernière réunion de commission, le maire aurait enfin mis au point un projet de budget pour 2019. Tient-il la route ? ça c'est une autre histoire.

De plusieurs sources concordantes, j'ai pu obtenir quelques informations assez déroutantes. Ainsi, rien que pour l'atelier communal, le déficit prévisionnel se situe à 120.000 €, pour lesquels le maire envisage un prêt supplémentaire. Rien que ça ! Alors que la commune est déjà bien endettée, il envisage pour ce montant un prêt-relais (un de plus) de ce montant sur une durée de 3 ans où il n'arrivera à payer que les intérêts : histoire de laisser un beau bébé de dette à son successeur ?

Autre dossier inquiétant : la fibre optique. Le montant à verser avant 2020 par la commune est de 70.000 € pour terminer les travaux et la commercialisation. Rappelons qu'au départ la fibre optique était prévue pour 2015, et que d'autres communes ont payé leur quote-part depuis 2013 ! Et à Villé, personne ne sait, pas même le maire, comment la commune va régler cette facture. On croit rêver.

Et tout ça ne dit pas comment régler les dettes déjà annoncées ! Question à se poser : qui aura le courage de reprendre le poste de premier magistrat aux élections de 2020 ? Pour l'heure le contribuable ne s'inquiète que pour la fiscalité 2019 à être votée lundi soir : à quelle sauce d'imposition sera-t-il mangé?

Ordre du jour

1) Affectation du résultat du compte administratif 2018.

2) Vote des taux de fiscalité directe locale pour 2019.

3) Budget primitif de la commune pour 2019.

4) Affectation du résultat 2018 et budget primitif 2019 du lotissement "pommiers 2".

5) Contrats d'assurance des risques statutaires.

6) Convention de participation prévoyance.

7) Renouvellement d'un emploi à durée déterminée sous forme de C.A.E.

8) Convention cadre de mise à disposition de personnel contractuel par le service interim du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Bas-Rhin.

9) Convention pour l'installation d'un noeud de raccordement optique et de deux sous-répartiteurs optiques.

10) Divers.

11) Communications du maire.

dettes5

Posté par jl boehler à 04:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 31 mars 2019

Crise financière à la commune de Villé ?

Face à des comptes pas clairs, le maire reporte encore une fois la réunion budgétaire du conseil municipal.

crise1

Déjà pour l'approbation des comptes administratifs 2018, la séance avait dû être reportée. Et finalement, l'approbation de ces comptes, à la fois pour la gestion de la commune et celle du lotissement "Les Pommiers" où rien ne bouge au niveau de la vente des terrains, s'est passée sans trop de problèmes dans une réunion menée à la vitesse de l'éclair. On pouvait donc penser encore une fois que tout allait bien pour madame la marquise.

Certes on savait, selon un compte-rendu de presse, que 60.000 € avaient déjà été prélevés, qui devraient être remboursés en 2019. Mais voilà que, selon certains, ces remboursements s'élèveraient au moins à 240.131,88 €. Pour une bourgade qui compte près de 1000 foyers fiscaux, voilà qui représente près de 250 € à payer avant même qu'on puisse envisager des projets pour l'année 2019, déjà bien entamée. Un beau désordre !

Evidemment, comme par hasard, dans un courrier adressé aux conseillers municipaux, monsieur le maire rejette la faute sur d'autres : "En l'absence d'éléments concernant les dotations, les subventions et les offres relatives à certains travaux ...". Là il incrimine en vrac l'Etat (c'est de bonne guerre, surtout quand on sait dans quel parti politique il a ses amis), les subventions (eh bien voyons ! la conseillère départementale ne siège-t-elle pas aussi au conseil municipal en étant élue sur sa liste majoritaire ?), et les entreprises qui seraient en retard de fournir leurs devis.

Reculer pour mieux ... plonger ? 

Monsieur le maire oublie en annullant la réunion du 1er avril (et ce n'est pas un poisson) que les jours sont comptés pour transmettre le budget prévisionnel à l'administration préfectorale. Sommes-nous au début d'une crise financière et politique à Villé ? Et le premier magistrat n'est-il pas en train de reculer ... pour mieux plonger ? Wait and see. 

On peut comprendre qu'un particulier puisse jouer avec ses finances au point de se trouver dans le rouge ! On ne peut l'accepter de ceux qui jouent avec l'argent des contribuables !

Ah ! quand même une bonne nouvelle de dernière minute ! La réunion du conseil municipal serait refixée (provisoirement ?) au lundi 8 avril à 19h59. A moins, qu'une fois de plus, tout n'aille pas encore bien chez madame la marquise.

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 1 mars 2019

La réunion du conseil municipal de Villé sera-t-elle encore reportée ?

Tout ça pour ça !

mairie1

Une nouvelle convocation est affichée à la mairie ! L'ordre du jour a pu être complété, les sujets à aborder ont été travaillés en commission au courant de la semaine, une répétition générale appelée "commission réunie" a eu lieu et le maire a fixé une date quasi-définitive :

Lundi, 4 mars à 20h00 à la mairie ! 

Et même l'ordre du jour a été valablement complété :

1) Comptes administratifs et comptes de gestion 2018 de la commune.

2) Compte administratif et compte de gestion 2018 du lotissement "Pommiers 2" (NB : vu le nombre de terrains vendus, ces comptes devraient être vite arrêtés).

3) Divers.

4) Communications du maire. (NDLR : rencontre avec le président de la république à l'Elysée ? contenu synthétique et transmission des cahiers de doléances ? nouvelles démissions ? défilé carnavalesque en vue à Villé ? PLUi ? parution du prochain bulletin municipal ? comptes-rendus annuels des délégués dans différentes instances comme le syndicat des 26 communes ?, remplacement de la conseillère démissionnaire ?, et pas de prêt-relais hypertoxique à l'horizon ? etc...?).

La réunion est publique, et s'il le faut, durera toute la nuit !

flash

Lors d'une réunion de commission de comcom, le maire de Villé a promis d'inscrire à l'ordre du jour  le problème du stationnement devant le collège ! Même ce point n'est pas inscrit ! On croit rêver !

 

Texte figurant au compte-rendu de commission (présidée par Mr. André Frantz, vice-président) : "Plusieurs personnes présentes demandent s'il est possible de réglementer le stationnement devant le collège afin de l'interdire aux heures de sorties des classes, pour éviter accumulation de véhicules de parents qui attendent leurs enfants, ce qui met en danger les piétons. Mr. André Frantz, maire de Villé, en prend note et va proposer ce sujet au prochain conseil municipal."

- A noter que le maire est seul officier de police, les arrêtés concernant la sécurité relèvent de sa seule compétence et non du conseil municipal.

_____________________________________

Pendant ce temps, nos jumeaux d'Elzach s'amuseront comme des fous.

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,