mardi 24 juillet 2018

Marseille : des parents et des militants LFI repeignent eux-mêmes une école

Des parents d'élèves de La Viste, dans les quartiers Nord de Marseille, soutenus par des militants de La France Insoumise (LFI), ont commencé vendredi à repeindre eux-mêmes une école délabrée, malgré les mises en garde de la ville. 

LFI1

En début d'après-midi, une trentaine de personnes sont entrées dans l'enceinte de l'école maternelle du Bousquet, dans le quartier populaire de La Viste, munies de pots de peinture et de rouleaux achetés grâce à une cagnotte. 

En musique, les volontaires ont commencé à décaper et repeindre la façade mais aussi des escaliers, des barrières de l'école. 
"C'est insalubre, les murs s'effritent, le grillage est déchiré à plusieurs endroits", dénonce Djamel, père de deux élèves, en montrant du doigt un trou d'un mètre carré dans le grillage, par lequel l'équipe de bénévoles a pu pénétrer. 
Les parents et militants ne rénovaient que les extérieurs, très délabrés, de cette école au coeur d'une cité. "On ne rentre pas dans les bâtiments, on n'a pas la prétention d'avoir une expertise pour casser un plafond par exemple!", souligne Djenna Boualia, une militante de La France Insoumise. 

LFI2

Mercredi, la mairie de Marseille avait mis en garde le député LFI des Bouches-du-Rhône, Jean-Luc Mélenchon, contre l'organisation de cette action "illégale", que l'élu, qui doit se rendre samedi sur place, avait relayée sur Facebook. La mairie a notamment signalé les faits à la préfecture de police. 
"On est juste des parents qui se mobilisent pour leurs enfants, on n'est pas venus créer un squat!", se défend Djamel. Selon lui, la mairie est restée sourde aux appels des parents et des enseignants: "Il y a trois mois, ils nous ont répondu qu'ils allaient fermer l'école, et maintenant ils disent qu'ils vont faire des travaux!". 

LFI3

Dans son communiqué mercredi, la mairie de Marseille a assuré intervenir "régulièrement au sein de l’établissement où elle a déjà investi plus de 310.000 euros depuis trois ans en travaux divers". La sénatrice PS Samia Ghali, maire honoraire du secteur, avait quant à elle rappelé que des travaux étaient prévus dans cette école en janvier 2019. 
Jeudi, des ouvriers de la Ville ont peint une fresque à l'entrée de l'école, représentant deux enfants avec le message "bienvenue à l'école!". 
Le maire d'arrondissement qui a succédé à Mme Ghali, Roger Ruzé (sans étiquette), a dénoncé vendredi un "coup de com' de la France insoumise": "Cette cagnotte pour des travaux de débrouille me choque car je trouve indigne de faire du précaire avec les précaires dans les quartiers Nord".

LFI4

LFI5

Posté par jl boehler à 04:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

mardi 17 juillet 2018

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent !

Démission ! Enfin !

mozzi

Ce n'était donc pas une "rumeur", comme le prétendait la première adjointe Frédérique Mozziconacci  dans la presse. Elle a bien démissionné avec  effet du 1er juillet ! Et ceci, alors que le maire était en vacances pour  une semaine !  Décidément, il y en a qui ont tout fait pour les lui gâcher. C'est bien connu : quand le chat n'est pas là, les souris dansent.

Et encore a-t-il fallu que ce soit une conseillère municipale de la majorité qui annonce la nouvelle ! "Courage, fuyons..." ! En tous cas, monsieur le maire a décidé : les délégations de la démissionnaire ont été réparties provisoirement entre les adjoints restants. Quant au remplacement, rien n'est envisagé : 15 jours de réflexion n'ont pas suffi pour proposer une solution.

Posté par jl boehler à 09:34 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 15 juillet 2018

Un conseil en pleines vacances !

Il était temps !

vill_C'est par un mois de juillet vacancier bien entamé qu'aura lieu le prochain conseil municipal à Villé (voir l'annonce ci-contre).

Mais il fallait s'y attendre, après les retards importants entrevus lors des distributions du bulletin municipal.

Finalement la date arrangera tout le monde : le maire, qui n'aura pas à débattre avec une partie de son conseil déjà en vacances, les conseillers absents exemptés de discours inaudibles et soporifiques, les services qui auront moins de conseillers à fournir en oreillers et draperies nocturnes.

Quant à l'ordre du jour, il a enfin été affiché à la mairie ! Après une réunion "point unique", voilà la réunion "fourre-tout" (sauf le point 10).

La réunion est évidemment publique ! Et emmenez un stylo qui marche pour ne pas déranger le maire pendant son monologue.

Ordre du jour

1) décision modificative budgétaire n° 1.

2) tarifs de l'accueil communal pour les enfants de l'ULIS école.

3) convention de mise à disposition de personnel avec l'association Tremplins.

4) création de postes pour l'accompagnement des enfants de l'ULIS.

5) délibération instituant à titre expérimental la médiation préalable obligatoire.

6) avis sur une installation classée.

7) convention avec DOMIAL sur les mesures environnementales compensatoires.

8) mise en conformité avec le règlement général sur la protection des données - convention avec le CDG67.

9) validation du document d'information communal sur les risques majeurs (DICRIM) et du plan communal de sauvegarde (PCS).

10) projet de constitution d'une association foncière urbaine autorisée  (AFUA) *voir remarque sous l'ordre de jour.

11) choix d'un fournisseur de gaz.

12) divers.

13) communications du  maire.

* commentaire du point 10 : après la réunion PLUi du 15 mai, il fallait s'y attendre. Les promoteurs sont sur les rangs ! Ils ont fait vite !

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 7 juillet 2018

Quand la police intervient au conseil municipal

Le maire veut faire expulser une conseillère 

metz

Quelques minutes à peine après le lancement des débats jeudi, le maire de Metz, Dominique Gros, a demandé une suspension de séance… ainsi que l’intervention de la police municipale pour exclure la conseillère d’opposition Christine Singer.

Tout est allé très vite. D’entrée, Dominique Gros a annoncé que l’ancienne ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, démissionnait de son poste de conseillère municipale. Très affectée par sa défaite aux législatives en juin 2017, l’ancienne députée PS avait pris beaucoup de distance depuis avec la vie politique messine.

C’est d’ailleurs sur ce point que Christine Singer est intervenue à plusieurs reprises en ce début de séance. Selon elle, Aurélie Filippetti aurait dû perdre son poste de conseillère dès le mois de mars après ses nombreuses absences non excusées. « A-t-elle oui ou non continué à toucher son indemnité d’élue depuis ? Si oui, c’est de l’enrichissement sans cause et vous êtes donc, Monsieur le maire, en faute. Ce qui est grave. »

Après avoir rappelé Christine Singer à l’ordre à trois reprises, Dominique Gros, qui n’a pas répondu aux questions de son opposante, a décidé de suspendre la séance… et d’appeler la police municipale pour exclure l’élue de la séance. Après une interruption de séance d’une bonne quinzaine de minutes, des négociations entre Jérémy Aldrin (le président du groupe dans lequel siège Christine Singer) et la majorité, le calme est finalement revenu. Et l’élue a pu regagner sa place au sein de l’assemblée. (selon "Le Quotidien du Luxembourg")

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 4 juillet 2018

Pas d'infos au quartier du "Petit Liban"

La révolte gronde !

vill_Ce n'est pas la première fois, mais encore une fois les quartiers sud de Villé sont privés de bulletins municipal et intercommunal, tout comme d'invitation à la dégustation de pinot noir d'Albé à l'inauguration du marché du terroir qui a eu lieu le 28 juin !

Selon nos sources concordantes, le "comcom-info" aurait dû être distribué pour le 12 juin !

Face à ce "laxisme municipal", un collectif serait en train de se concerter pour organiser le refus de payer ses impôts locaux par toutes les personnes victimes du boycott de ces très intéressantes informations. 

Bientôt une réunion publique ?

Posté par jl boehler à 09:38 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 24 mai 2018

Le maire de Villé commente !

Il a craqué au bout de 14 ans !

frantz6

Cela fait 14 ans que mon blog attend ta visite, mon cher André ! Et voilà le moment arrivé ! Toi qui as répété bien souvent que tu ne consultais jamais mon blog, tu as enfin laissé un commentaire bien sympathique qui révèle ton intérêt soudain pour mes publications. Je retransmets ci-dessous ton écrit, très réfléchi, très pondéré et très réaliste :

"Dans deux ans le PS et JLB & Co pourront montrer aux Villois ce dont ils sont capables, enfin ! 
Ça les changera de rester dans l’opposition et de la critique facile ! 
On a hâte de connaitre leur programme pour les citoyens de Villé ! 
A bientot, deux ans c'est demain !"

Juste quelques remarques, mon cher André :

- Que vient donc faire le PS dans ta galère ? Je ne t'ai jamais reproché d'être un apôtre de LR (Les Républicains) qui plus est mode "constructif", ce que tu n'es pas.

- Rester dans l'opposition et la critique facile ? Je crois que j'ai déjà prouvé autre chose notamment pendant mes sept ans de mandat municipal. Peut-être est-ce même grâce à moi que tu es vice-président de la comcom puisque dès 2001, puis en 2008, j'ai revendiqué un tel poste pour le maire de Villé quel qu'il soit. Hélas, malgré tous tes efforts que je reconnais volontiers, tu n'as jamais été à la hauteur de la tâche.

- Quant à me représenter en 2020 ? Non mon cher, j'ai atteint largement la limite d'âge, tu en conviendras. Tout comme tu as atteint l'âge de ta retraite pour mieux garder tes petits enfants et écrire tes mémoires.

- Je suis sûr que des plus jeunes sauront prendre ta relève en reprenant les vastes chantiers que tu n'as pas su mener à terme. Alors, lis bien mon blog les prochains temps, car je vais te faire des propositions très concrètes à mettre en oeuvre, notamment au niveau du PLU intercommunal (document que tu as eu tant de mal à expliciter lors du dernier conseil, et d'une voix si fluette que tous tes colistiers se sont endormis).

Sans rancune, et à bientôt, mon cher André.

Posté par jl boehler à 03:59 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 18 mai 2018

Publicité pour ce blog

Merci, monsieur le maire,

mirabeau

Grâce à vous, la fréquentation de mon blog a encore augmenté, passant de 825 consultations la veille à plus de 1200. Je n'en attendais pas tant, mais, lors de cette réunion de conseil municipal,  le contenu de vos propos était si dense que la presse écrite a eu un peu de place pour rendre compte d'un événement mineur.

Je rajouterai juste que, lorsque vous m'avez ordonné de sortir, je vous ai conseillé d'appeler la gendarmerie, car il est évident que comme Honoré-Gabriel Riquetti, comte de Mirabeau, qui en 1789 a refusé de sortir de la Salle du Jeu de Paume, je n'allais pas quitter cette si intéressante réunion, car je n'ai commis aucune infraction là où vous, maire de Villé, en voyiez une. Mais lundi soir, la mairie ressemblait plus à une "salle de paumés" qu'à celle qu'occupaient Mirabeau et ses amis politiques à la Révolution Française.

frantz

Posté par jl boehler à 05:17 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 15 mai 2018

PLU : Messe basse...

... pour une main basse sur Villé.

Annoncer clairement des orientations du PLU réalisées dans les intérêts de quelques-uns, voilà un exercice qui peut s'avérer plus difficile que prévu, notamment au conseil municipal de Villé. 

silence

La réunion de lundi soir en a été un bel exemple. Alors, pour Monsieur le Maire, il est difficile d'entrée de tolérer que même un spectateur, qui demande un stylo à un voisin, parle plus fort que lui.

Heureusement qu'à défaut de son, on puisse se fier au texte et à l'image sur un très bel écran. Car les inaudibles paroles du maire sont vaines.

La séance commence donc par une lecture silencieuse de quatre grands chapitres d'orientations générales de ce PLU soi-disant intercommunal. Et à chacun d'eux est mise en avant la notion de montagne. Il est vrai que depuis peu la première adjointe (muette ce soir) est vice-présidente du Comité du Massif Vosgien. On aurait pu espérer qu'elle explique ce côté montagnard de la vallée. Hélas, rien.

Alors rappelons les faits : en 1985, après la première loi-montagne, les "zones de montagne" regroupaient des bassins économiques. Depuis la deuxième loi en 2012, les zones de montagne sont définies selon des courbes de niveau. seule l'arrière-vallée fait encore partie de ces zones dites défavorisées. Réaliser un PLU cohérent sur l'ensemble de la vallée relève donc de l'impossibilité. Et aucun maire de la vallée ne semble avoir relevé cette incongruité.

Un PLU pour quels intérêts ?

Encore une question qui aurait pu et dû être posée et qui ne l'a pas été.

Trois points ont été abordés :

schmissberg

- Schmissberg : terre maudite ! 

Il fut un temps, dans les années 80, où les "magouilles" faisaient rage sur cette colline. Un adjoint fut même amené à la démission. Plus récemment, il y eut l'affaire du lotissement privé. Et voilà que pour arranger le tout, notre maire propose d'élargir (pardon, d'unifier) la zone constructible et de faire du chemin rural une rue de lotissement ! Oubliant l'argumentation des équipes précédentes ayant abouti à un refus : le terrain, très en pente et à une certaine altitude, aurait amené à un coût de viabilisation trop élevé, dû essentiellement au pompage de l'eau courante. 

Comble ! même sur la rue adjacente (rue Beauregard) des surfaces réservées sont prévues pour l'élargissement, et un villois "bien informé" a déjà préempté des parcelles forestières, qui semblent pourtant, à première vue, sans valeur. Spéculation, quand tu nous tiens ! Et tant pis si ce PLU va servir à plu-mer le contribuable villois !

- L'entrée Est : saccagée !

cadre

Là aussi, une curieuse démarche : un triangle de parcelles prévu en zone commerciale avec des maisons individuelles déjà prévues par une agence immobilière sur la rupture de pente. Très joli tout ça, si on ne savait pas que même le département du Bas-Rhin, à travers la SIBAR (société immobilière du Bas-Rhin), sur avis des gendarmes, a refusé l'implantation de la gendarmerie à cet endroit. La route aurait été trop bruyante pour le calme et le repos des familles. 

Alors, autant réserver ce terrain pour une supérette ? et en fermer une au centre-ville ? En tous cas, la rumeur court... pour le plus grand bonheur d'agents immobiliers concernés ? Et au grand désespoir des petits commerçants et des clients "sans voitures" du centre ? Là encore c'est l'habitant villois qui va être plu-mé !

- Terre agricole derrière le "Sulzacker".

Une des rares propositions d'un des rares groupes de travail au conseil municipal de Villé. Curieuse proposition pour celui qui connaît le ban communal. Proposition d'ailleurs non retenue du côté de la comcom ... peut-être n'a-t-elle même pas été soumise ? Nous aurons l'occasion d'y revenir.

En tous cas, on comprend mieux l'énervement du premier magistrat, certainement très gêné par ses propres propositions. Et qui, très énervé par ma présence, cherchait un bouc émissaire au point de vouloir me faire sortir sans aucun motif sérieux. A la force des baïonnettes ? De quoi a-t-il peur ? d'apparaître comme "le maire des riches" qui PLU-me les plus pauvres ? C'est déjà fait.

Et même le délégué de Villé à la comcom, qui siège à la commission "urbanisme" n'a rien expliqué ! Et pour cause, tout semble lui convenir !

Rendez-vous au mois de septembre prochain pour la réunion publique du PLU, j'y prendrai la parole !

Posté par jl boehler à 10:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 11 mai 2018

Information originale à Villé

Personne n'y avait pensé !

conseil

Record battu : un seul point prévu pour lundi, 14 mai à 20h00 !

Décidément, on aura tout vu avec la municipalité de Villé ! Après un conseil municipal en 17 minutes le lundi 6 novembre, voilà un nouveau record battu : celui du nombre de points à l'ordre du jour ! Un seul, à savoir : 

  • Plan local d'urbanisme intercommunal (présentation d'étape).

    conseil3

    Pas de quoi y passer la nuit, à moins que les conseillers présentent, comme c'est leur droit, d'autres points qu'il serait pourtant important d'aborder ! Il y a de quoi faire. 

Quelques exemples :

- Réfection de rues où le goudron part en miettes et en nids de poules, telles la rue Illenloechel. La commission "voierie" (si elle vit encore) va avoir du travail.

- Nettoyage des mauvaises herbes le long d'un long mur de la rue du 26 novembre (à moins que cette année le maire ne concoure pour la 3ème plante, ou le 4ème pissenlit.

- Nettoyage des parcelles communales en friches à la Gänzlach et au Sonnenbach.

- Elargissement d'un grand nombre de chemins ruraux.

- Aménagement de l'ancien abattoir en salle festive (pour faire de la place à l'école pour une cantine et un périscolaire digne de ce nom).

- Interdiction pour les radars embarqués privés de fréquenter la zone d'habitation du bourg-centre.

- Nettoyage du lit du Giessen.

- Déterrement et ramassage des vieilles bouteilles dans les parcelles du lotissement "Pommiers 2".

- Cession de la gestion du marché du terroir estival à une association de participants.

- Mode de confection et de distribution du bulletin municipal, du comcom-infos et autres publications et invitations.

- Opération "portes ouvertes" des bâtiments communaux.

journ_e1

- Journée citoyenne : réduction importante sur les impôts locaux aux participants : 15% par personne, 30% par couple marié ou pacsé, 10% en plus par enfant de plus de 10 ans. Repas de midi offert dans un restaurant du bourg. Voilà qui devrait attirer plus de monde qu'aux derniers "Oschterputz". Attention : venir pour l'apéro, le repas, le café et le digestif, puis déguerpir, ne comptera pas !

- Je laisse les élus municipaux imaginer encore bien d'autres sujets importants. Monsieur le maire, à court d'idées, sera ravi de toutes ces contributions.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 15 avril 2018

Villé : des progrès dans la com'

La ruée vers les travaux citoyens ?

oschterputz

On ne peut pas dire que la communication de la municipalité de Villé n'est pas en progrès. Il fut un temps où le bulletin municipal était distribué après les événements qui y étaient annoncés. Il y a un autre temps qui court depuis un an où le site internet communal est "en maintenance" : il n'y paraît rien, même pas les heures d'ouverture de la mairie.

Alors, oui ! reconnaissons les progrès ! La parution de "l'Oschterputz" ne s'est pas faite "après", mais "le jour même" ! Encore un petit effort, monsieur le maire, et on y arrivera. Tout comme on y arrivera pour la "web-information" puisqu'au budget primitif de 2018 vous avez prévu la modique somme de 10000 € (dix mille, oui c'est bien ça) pour faire fonctionner votre site. Les cyber-citoyens de Villé en on marre d'aller sur http://www.ville67.fr/ et de lire la seule mention "Authentification requise, votre connexion à ce site n'est pas privée ".

L'annonce par voie de presse 15 jours avant l'événement, de la journée citoyenne, va permettre à tous les villois de se ruer vers l'étang de pêche où ils vont se retrouver "serrés comme des harengs". Les contribuables du bourg-centre vont pouvoir déduire de leurs impôts locaux le rempotage des fleurs. Et le premier magistrat sera tout heureux à l'automne prochain d'annoncer l'obtention de la "quatrième fleur". Encore un vin d'honneur où les conseillers municipaux seront plus nombreux qu''à l'Oschterputz, MDR !

vin_d_honneur

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,