dimanche 30 juillet 2017

Villé, village fleuri

La troisième fleur, ça se mérite !

gendarmerie

Notre premier magistrat peut être fier : il a obtenu la "troisième fleur". Oui, mais voilà : une troisième fleur se mériterait par des progrès réalisés depuis l'obtention de la deuxième fleur. Est-ce bien le cas ? 

DSCF0505

L'ancienne gendarmerie de la route de Bassemberg était l'immeuble le plus fleuri en mai 2009, aujourd'hui c'est l'endroit le plus sale. Les arbrisseaux et mauvaises herbes ont certes été fauchés juste avant le passage de la "commission", mais même pas dégagés, juste enlevés de la vue des inspecteurs à l'arrière du bâtiment. Un grand bravo à la direction municipale ! Mais veut-on commencer là un nouveau tas de compost sauvage ? Ou s'agit-il d'une simple "symphonie inachevée" ? A Villé rien ne nous étonne. 

 

pont

Le pont de la Leh, dans un état déplorable à la même époque, l'est toujours. Le maire aurait même demandé au SMICTOM de participer à un audit en vue de l'amélioration de l'ouvrage. Aura-t-il satisfaction en le disant avec des fleurs ... manquantes ?

DSCF0501

Quant au cimetière, il est dans un état lamentable ! Allées non entretenues ! Tombes abandonnées dont la concession est reprise par la commune, revenues à l'état sauvage. Haie de clôture non taillée remplaçant une enceinte obligatoire en pierres, jamais réalisée depuis la loi qui date de 1925 ! Villé était pauvre au début du 20ème siècle, l'est toujours et le sera encore à l'avenir ?

Alors, troisième fleur méritée ?

DSCF0498

Posté par jl boehler à 00:23 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 8 juillet 2017

Renversant !

Quartier "Petit Liban" : vers des barrières fluorescentes ?

poussette4

Décidément, dans le quartier de la montée de la croix de Villé, appelé souvent "Petit Liban", tout baigne. Les poubelles ont même de nouveau été ramassées, certes avec beaucoup de peine (voir ci-dessous). Dommage, que monsieur le maire, passant souvent au bas de cette montée avec sa poussette familiale, n'ait pas la possibilité de grimper au sommet de la côte.

Il aurait pu constater que depuis plus d'un an des lampadaires manquent toujours dans le quartier. Et les barrières autour des trous, ce n'est pas très photogénique. Il n'a peut-être pas vu l'utilité de remplacer ces lampadaires démolis lors de chocs avec des voitures. En effet, l'extinction nocturne est de mise, une bonne partie de la nuit. Alors, si le maire a décidé de couper définitivement la lumière, pourquoi ne fait-il pas boucher les trous des lampadaires arrachés ? Cela permettrait de récupérer des barrières en vue d'une meilleure utilité et, peut-être, de les remplacer par des bornes fluorescentes ?

DSCF0494

DSCF0493Et les poubelles ?

Depuis le 9 juin où une délégation du quartier a rencontré le maire et le SMICTOM, rien ne va plus ! Certes un panneau a été posé, mais il reste rarement à sa place (il a même été renversé et jeté sur la pelouse !) et une voiture blanche empêche de nouveau le passage du camion-poubelles. Car de toutes les promesses de la municipalité, rares sont celles qui sont mises en oeuvre au bout d'un mois : arrêté municipal concernant le stationnement, où est-il ? lettre aux riverains : où est-elle ? panneau fixe et définitif : où est-il ? Monsieur le maire et ses adjoints seraient-ils à nouveau en vacances ? Ce jeudi, 5 juillet, les poubelles n'ont été ramassées qu'à la suite d'une intervention téléphonique au SMICTOM. Monsieur le maire, gare, si dans un prochain temps une seule poubelle n'était pas ramassée dans les rues du quartier ! L'intervention des riverains risque d'être autre que téléphonique.

poubelle

Posté par jl boehler à 00:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 26 juin 2017

Etre reçu par le maire : un exploit ?

Comment savoir ?

maire

"M. Le Maire reçoit les administrés sur rendez-vous. Pour toute demande, vous pouvez contacter le Secrétariat de Mairie au 03 88 57 11 57." C'est l'information qui figure sur le beau site presque vide de la municipalité de Villé. Une délégation de la montée de la croix et de la rue des framboises avait demandé un rendez-vous avec monsieur le maire de Villé en date du 25 mai, pour une affaire de poubelles qui devait être réglée avant le 6 juin. Rendez-vous obtenu le 9 juin, malgré l'urgence. Il était temps !

D'autres citoyens de Villé m'ont affirmé qu'ils s'étaient présentés à la mairie. Il leur a été répondu que le maire n'était pas là. Pourtant, quelques minutes plus tard, ils l'ont vu sortir de la mairie. Alors, juste un truc pour savoir si le maire est présent ! Comme il vient en vélo et dépose son engin à l'entrée ("l'aquarium" selon certains, "la cage à serpents" selon d'autres) il suffit de vérifier si cette belle bicyclette est là. Et sans rien croire des mensonges éventuels forcés du personnel d'accueil, vous montez à l'étage et entrez dans son bureau. Après tout, un maire est rémunéré pour être à la disposition de ses concitoyens.

Et en tous cas, ce vélo, ayant une bonne fonction d'information, il a bien sa place là où il est. Dommage qu'il ait des pneus si sales qu'il ne doit pas ravir l'agent de nettoyage...

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 22 juin 2017

Réunion du conseil municipal de Villé

Un dernier coup de collier avant des vacances ! Le conseil municipal de Villé se réunira à la mairie de Villé le lundi, 26 juin à 20 h 00 ! La réunion est ouverte au public !

ordre

1) Décision budgétaire modificative n° 1.

2) Subventions aux associations pour 2017.

3) Tarifs de l'accueil communal pour les enfants de l'ULIS.

4) Indemnités de fonction des élus.

5) Convention de mise à disposition de personnel avec l'association Tremplins.

6) Convention de mise à disposition d'un agent par le centre de gestion.

7) Gratification de stage.

8) Création d'un poste d'adjoint administratif principal 2ème classe.

9) Modification des rythmes scolaires.

10) Réseau de fibre optique.

11) Divers.

12) Communications du maire.

Posté par jl boehler à 00:54 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 20 juin 2017

Comment ne pas réduire au silence l'opposition

Nombreux sont les petits élus qui se prennent pour de grands potentats,  voire des empereurs. Tout le monde se rappelle des lamentables poursuites en diffamation engagées par le maire de Villé à propos d'un article de ce blog ! Recalé, monsieur le maire s'est enfui sans demander son reste. Visiblement, il n'est pas le seul à pratiquer de la sorte. Le maire d'Ungersheim (68) a même vu la plainte se retourner contre lui (DNA du 16/06/2017). 

diffamation

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 13 juin 2017

Villé : Promenade estivale interdite vers le Klosterwald

Arrêté municipal valable jusqu'au 15 octobre

DSCF0483

Un privé veut faire des travaux autour de sa maison depuis début mai, en informe la mairie qui délivre une autorisation d'occuper l'espace public. En l'occurence il s'agit d'un chemin piéton allant vers le Klosterwald. Pour l'instant, aucun problème.

Oui, mais voilà, les travaux du privé tardent à commencer alors que le chemin est fermé depuis un mois. Pire ! les travaux sont à nouveau à l'arrêt et l'arrêté municipal dure jusqu'au 15 octobre. Selon un adjoint, le chemin restera fermé jusque là. Bonjour les promenades estivales dans cette belle forêt du Klosterwald. 

N'y aurait-il donc pas moyen de fermer le chemin que les jours de travail sur ce chantier, et pendant les heures effectives de travail ?

Mais au fait, qui est ce privé qui se permet de fermer une voie publique ? Un citoyen dont l'épouse est conseillère municipale. Tiens donc !  

DSCF0481

Posté par jl boehler à 00:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 11 juin 2017

Poubelles de Villé : problème réglé

Le maire nous accueille avec sa petite fille de 3 ans sur les bras

frantz1

C'est en délégation de 3 personnes du quartier appelé autrefois "le petit Liban" que monsieur le maire nous reçoit dans la salle de réunion du conseil municipal où la grande table doit servir de temps en temps de meuble à langer.  Il est vrai que la fillette assise sur les genoux du maire, docile au point de ne même pas pleurer pendant la réunion, remplace avantageusement la première adjointe compétente et chargée de ce dossier, qui pointait quant à elle aux abonnés absents. Un proverbe allemand dit : "Weit vom Krieg gibt es alte Soldaten" (loin des guerres, les soldats font de vieux os). Finalement de grosse bataille, il n'y en eut point, malgré quelques hésitations habituelles du premier magistrat.

Un représentant du SMICTOM expose le problème : une place de stationnement à supprimer dans la  montée de la croix et ... c'est tout. Le maire accepte contraint et forcé de prendre un arrêté municipal et d'adresser un courrier à tous les riverains, et son deuxième adjoint, arrivé pendant la réunion, s'engage à mettre en place la signalisation adéquate. Le bon sens l'emportant enfin, le maire a évité de devoir faire appel au SMICTOM pour dégager les sacs d'ordures que les riverains étaient prêts à déverser sur son bureau au cas où ils n'auraient pas obtenu satisfaction.

Nous savons évidemment que nous pouvons toujours faire confiance au maire qui est un habitué du respect de la parole donnée et dès cette semaine les poubelles seront de nouveau ramassées à la montée de la croix et dans la rue des framboises.

Tout est donc rentré dans l'ordre dans le meilleur des mondes ... ou presque. Si ce n'est que le maire de Villé devait, à la demande du président du SMICTOM, informer les riverains d'un ramassage exceptionnel des ordures ménagères vendredi matin. Demande restée évidemment sans suite.  Ben voyons, on ne peut quand même pas demander à monsieur le maire d'être au four et au moulin. S'occuper du biberon de sa petite fille est déjà assez prenant.

* A relire : Plus de ramassage de poubelles dans des rues de Villé

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 2 juin 2017

SMICTOM : Arrêt de la desserte de certaines rues à Villé

Les habitants de quelques quartiers ne verront plus le camion-poubelles s'arrêter devant leur domicile !

camion1

Je me suis donc renseigné sur ce sujet qui touche tout le territoire du SMICTOM, mais surtout Villé (rue des tonneliers, montée de la croix-rue des framboises).

Premier service contacté : le secrétariat du SMICTOM ! Il s'agirait d'une mesure d'économie, mais soumise aux municipalités concernées. Sans décision municipale, le SMICTOM n'aurait rien modifié.

Il faut donc se retourner vers la mairie de Villé, où règne le flou le plus artistique. Le maire est très  occupé ! Il faut s'adresser à la première adjointe, aux abonnés absents, elle aussi. Egalement conseillère départementale, son président l'aurait-il abandonnée lors d'un périple africain appelé "voyage d'étude et de coopération" ?

Nouveau contact : le président du SMICTOM ! Un nouveau son de cloche : le maire de Villé (avec quelques autres) n'a jamais répondu aux sollicitations déjà anciennes du SMICTOM. Le président nous parle aussi d'une sombre histoire d'audit d'un pont (celui de la Lee) ... par lequel les camions-poubelles ne passaient jamais. Le maire de Villé aurait proposé un audit de ce pont, à payer pour moitié par le SMICTOM. Ciel, la facture des poubelles risque encore d'augmenter. Un audit, que j'avais réclamé et obtenu (mais jamais réalisé) quand j'étais conseiller municipal, en 2005 ! Depuis cette époque, des camions ont passé sur ce pont interdit aux plus de 3,5 t, des semi-remorques, des bus (notamment celui du jury départemental de fleurissement), des forains, mais jamais le camion-poubelle du SMICTOM.

Il y aurait aussi un problème de petits et grands camions, pourtant dans la montée de la croix, c'est toujours le grand camion qui passait, alors que c'est le petit qui va disparaître.

Il y a bien sûr l'éternel problème de stationnement d'une voiture, mais ça, n'est-ce pas au maire de le régler, en tant que premier officier de police de la ville ? (messages des 27/5/2010 et 28/5/2010).

Quant à la rue des tonneliers, n'en parlons pas. Le maire, ayant déménagé de cette rue, s'y intéresse-t-il encore ?  (Suite du feuilleton dans un prochain article)

* A relire les messages suivants :

- 27/5/2010 : Quand l'incivisme prend force de loi

- 28/5/2010 : Les voitures passent, les poubelles restent

croix1

croix

Posté par jl boehler à 00:03 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 25 avril 2017

Elections à double emploi

Distribution au bureau de vote !

A Villé, la municipalité a profité de l'ouverture du bureau de vote pour distribuer un "courrier aux habitants de Villé", qui doit être un premier d'une série puisque "courriers" s'écrit avec un "s" (au pluriel). Attendons-nous donc à trouver une nouvelle information le 7 mai prochain, ainsi qu'au mois de juin lors des élections législatives. Peut-être même aurons-nous droit enfin de cette manière au prochain bulletin municipal. Une manière de soulager de leur travail traditionnel les élus locaux en surcharge de distributions diverses ?

_lections

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 13 avril 2017

Arnaque au capricorne à Villé

Un organisme autorisé par la mairie et travaillant pour le "conseil général"?

capricorne_des_maisons

Décidément il y en a qui ne savent plus quoi inventer, car il y a quelques années j'ai déjà vu la même arnaque. Lundi soir, vers 19 h, une dame m'appelle pour me proposer une évaluation gratuite de l'état de la charpente de ma maison. Elle se réfère au "conseil général" (n'ayant pas encore appris qu'il n'existait plus et était remplacé par le "conseil départemental"), ça fait très sérieux. Elle propose une évaluation gratuite du bâtiment. Elle donne ensuite le relais à un conseiller technique qui répète la même chose, et prétend faire l'inventaire des insectes nuisibles qui attaquent le bois.

Oui, mais voilà qui m'a mis la puce à l'oreille, puisqu'il y a un certain temps, j'avais reçu la visite de deux techniciens dont l'un, monté au grenier, estimait que ma charpente était affaiblie par un essaim de capricornes qui avait creusé des trous dans le bois. Après vérification, il s'agissait d'un clou que j'avais enlevé. La belle affaire ! Et pendant ce temps, bien sûr, le deuxième technicien s'était affairé à visiter les autres pièces, sans rien trouver qui pouvait avoir une valeur pour le tandem, heureusement ! Je l'avais échappé belle, et je n'allais plus m'y laisser reprendre.

La mairie aux abonnés absents !

extrait1

extrait

Aussi, me suis-je empressé de demander à la mairie si une société avait demandé une autorisation. Et là, nouveau parcours du combattant. Mairie fermée, juste un répondeur indiquant les heures d'ouverture ! Il était pourtant plus de 9 heures du matin, et ces techniciens hors pair allaient débouler chez moi vers 11 heures. Que faire ? Je me suis donc permis de téléphoner au maire à son domicile, et celui-ci a pu me confirmer ce que je soupçonnais : ces gens-là n'ont aucune autorisation administrative émanant de la mairie. Pire ! le nom de la société qu'ils m'ont donnée ne figure pas au registre du commerce.

J'ai donc prévenu, comme convenu avec le maire, la gendarmerie à qui j'ai donné toutes les informations en ma possession. Mais n'aurait-ce pas été plus simple si la mairie était toujours ouverte aux heures de bureau ? J'ai lu dans le journal que la question était abordée au dernier conseil municipal, sans réponse significative du maire ... qu'il faudra continuer à déranger dans sa vie privée. Hélas !

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,