jeudi 13 février 2020

Du rififi à Neubois ?

Après Würzel le facétieux, voilà le très neuboisien "Lustig Würzel".

Un lecteur du blog, visiblement de Neubois, signant "Lustig Wurtzel" me fait parvenir un message dans la rubrique "perliculture". Puis il me demande de supprimer sa "perle". Les élections municipales de Neubois (auquel se rapporte ce beau texte) risquant d'être animées avec deux listes déjà annoncées, je publie le texte à un endroit où il sera mis en valeur.

Les sortants ne sont plus dans le vent

neubois1

Drôle de surprise pour la liste des successeurs désignés par l’actuel maire, Nicole Zehner.

Après avoir voulu délocaliser tous les services publics sur le village voisin de Dieffenbach, sans doute pour faire allégeance au maire Bernard Schmitt, son pygmalion à qui elle doit un poste de vice-présidente à la comcom qui lui permet de doubler ses indemnités d’élu, le maire de Neubois s’est surtout concentré sur l’intercommunalité faisant ainsi vibrer ses cordes sociales. Résultat, Neubois est une commune où l’école a failli se retrouver dans le village voisin après avoir perdu son périscolaire, sa banque, boulangerie-pâtisserie etc. Qui pourrait le croire ? Bien sûr, un dentiste aurait pu s’implanter mais là aussi ce fut un échec cuisant. Finalement, le maire de Neubois avait vraiment l’intercommunalité dans le sang plutôt que son village en consacrant la plupart de son temps pour des services sur Dieffenbach et Villé.

Résultat : une commune désertée où l’école a survécu uniquement grâce à une bande de « parias » qui ont osé demander le maintien d’un service de l’Education Nationale dans leur village…Désertée, pas tout à fait puisque les aboiements permanents de chiens animent le village tout comme des jeunes qui pétaradent au nouvel an impunément. Enfin, les crottes de chien et les feux dans le village sont également légion. Bien sûr, des rues ont été rénovées, mais étrangement presque systématiquement où habitent des conseillers municipaux. Pauvre Frédérique Alison, dauphine désignée, qui est allée jusqu’à démarcher des parents de membres de la liste d’opposition. On peut la pardonner, elle ne connaît pas bien les habitants. Pourtant, c’est bien elle qui s’était en 2008 présentée sur une liste d’opposition à Nicole Zehner et qui par défaut a été désignée pour représenter la (maigre) opposition au sein du conseil municipal. Mais même chez les « petits » politiques, l’art de retourner sa veste tente les plus faibles. Aussi, c’est rapidement qu’elle rentre dans le rang comme un bon petit soldat. Ce qui lui vaudra de finir en dauphine du maire. Beau retournement de situation et de convictions pour celle qui, pourtant assistante maternelle, a défendu également le funeste sort de la fin de l’école à Neubois.

Nul doute en tout cas que si elle est élue, la politique de désertification des services du village sera pérennisée par l’inaction pathologique qui caractérise la stratégie politique actuelle. Alors malgré ce bilan catastrophique, Frédérique Alison deviendra-t-elle la Nounou des Neuboisiens ? Rien n’est moins sûr car la liste qui s’est constituée en face – avec plus de facilité que celle des sortants soit dit en passant pour tordre le cou à des rumeurs infondées- compte quelques poids lourds du village bien décidés à réveiller Neubois de sa dramatique léthargie dans laquelle elle est plongée depuis au moins deux mandats.

Lustig Wurtzel

neubois2

 NB : Je publierai bien sûr toute réponse qui me parviendra pour cet article.

Posté par jl boehler à 03:32 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 6 février 2020

Enfin une deuxième liste pour Villé

Une liste venue des Pyrénées ariégeoises, nommée "La longue marche" !

Même Würzel n'en revient pas ! 

000Il était moins une, car le temps des inscriptions en préfecture approche. Et personne n'avait rien vu venir. Finalement la confection de la liste avec à sa tête la conseillère départementale Mozziconacci s'est faite en toute discrétion, avec la collaboration du maire sortant Frantz qui a tenu à jouer le rôle de "consultant", et le soutien du président du conseil départemental Bierry. 

Le recrutement des candidats s'est fait à travers Facebook et surtout Messenger. Le compte FB de notre conseillère étant classé "Secret-Défense", les tractations  pour les candidatures sont passées inaperçues. Mais la liste semble complète ! 

Quelques indiscrétions sont quand même parvenues à nos oreilles, Il y aurait parmi les candidats 10 femmes et 9 hommes. Parmi les femmes, nous trouvons aussi  une couturière, deux secrétaires de direction, deux retraitées, et une commerçante bien connue. Parmi les hommes, on trouve un agriculteur, deux anciens militaires, un joueur de boules, un haut-fonctionnaire.

Notons qu'au moins 5 candidats sont d'illustres inconnus à Villé où ils n'habitent pas, mais viennent d'y acquérir des terrains forestiers ou agricoles, il suffit en effet d'être propriétaire foncier pour pouvoir être candidat. Et les notaires du Centre-Alsace ont réalisé d'excellentes affaires sur le ban communal lors de l'année écoulée. Ainsi parmi ces inconnus candidats sur cette liste, on retrouve un néo-calédonien, un tahitien, un guadeloupéen et deux mahorais (Mayotte). Sans compter deux candidats venus de Forcalquier (Alpes du Sud) recommandés chaleureusement par Christophe Castaner.

La conseillère, selon les directives avisées du président départemental Fredo, a déposé une requête en référé au tribunal administratif de Foix, car il semble selon certaines infos qu'on peut  se déclarer candidat dans n'importe quelle préfecture du Pays, surtout si on bénéficie d'un congé de maladie attesté par certificat médical joint à la demande. Ce qui éviterait à certains  de fastidieux et fatigants déplacements.

Enfin, une autre nouvelle intéressante : la liste intitulée "La longue marche(de tendance maoïste) mettra à disposition des électeurs un minibus pour conduire les citoyens qui le souhaitent jusqu'à la mairie les 18 et 25 mars prochains. Autre annonce intéressante, toutes les semaines le vendredi à 8h30, retour dimanche à 20h00, l' "Air Force One" du président Bierry est mis à disposition de tous ceux qui souhaitent participer à l'élaboration du programme communal qui se fera à Teilhet au domicile de notre conseillère (départ et retour à l'aérodrome d'Albéville). 

ari_ge5

Posté par jl boehler à 01:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 2 février 2020

Villé : le silence des carpes

En vue d'une candidature aux municipales ?

p_che

Au repas de Noël des anciens, on a pu voir quelques visages nouveaux parmi les serviteurs. Très certainement des candidats aux municipales. Car il faut tout mettre en oeuvre pour se faire connaître.

D'autres ont choisi le mode associatif, comme ce bon villois qui sent brusquement en lui monter une âme de pêcheur. Et qui, au moment du repas festif des anciens, assiste à l'assemblée générale des pêcheurs de la vallée.

Cela ne lui suffit évidemment pas. Il ne va quand même pas rester "muet comme une carpe".  Alors, il lui vient "une idée géniale" : il apostrophe deux anciens de l'association qui discutaient entre eux au fond de la salle : "Vous vous taisez ou vous sortez !" Un bon entraînement de conseiller municipal ou de maire, qui n'a cependant eu pour seul effet que de vexer tous les participants.

Cher Lionel, si cet individu est sur ta liste, vire-le ! Il risque de te faire perdre les élections ! Même les truites et les carpes de l'étang pourraient voter contre toi !

Posté par jl boehler à 00:13 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 29 janvier 2020

Histoire des oppositions aux municipales de Villé

Où se situera le débat démocratique ? 

gilardeau

En cette année électorale 2020, il semblerait que les opposants aient bien du mal à se retrouver et à constituer une liste. Une liste unique ne permettra pourtant guère d'alimenter un débat et une confrontation des idées nécessaires à un bon fonctionnement de la démocratie. Il est à peu près acquis aujourd'hui qu'aucune liste concurrente à celle de la majorité sortante ne verra le jour, une majorité qui a pourtant beaucoup été critiquée lors des mandats successifs du maire actuel. On peut se demander comment on en est arrivé là. 

1971 : "le Xavier"

L'année évoquée marque un tournant dans la démocratie (ou "l'anti-démocratie") villoise. La liste des sortants (liste Paul Bastien) fut attaquée régulièrement à raison d'un tract hebdomadaire pendant un trimestre, non pas sur le plan politique ou sur celui de la gestion municipale, mais des attaques personnelles de bas étage systématiques. Chaque semaine, un autre membre de l'équipe sortante fut moqué et dénigré. Faute de l'avoir pris à la légère, les sortants furent largement battus et leurs quelques représentants élus ne siégèrent plus ou démissionnèrent. L'affaire du Xavier hanta  longtemps les esprits et fut un frein au débat démocratique.

Aux élections suivantes de 1977, l'ambiance fut plus calme, mais la liste d'opposition de Marc Weill n'obtint que trois sièges et n'eut guère de moyens de peser sur les débats.

1983 : débat politique

Changement d'ambiance. Trois listes se présentèrent : la liste du maire sortant Herrbach, la liste Marc Weill et celle que je menais et intitulée "liste de la majorité présidentielle". A l'époque, les choses avaient changé : au niveau national, avec François Mitterrand élu en 1981, il semblait impossible que la gauche soit absente du débat. Personne ne songeait à ce moment que les candidats ne devaient pas annoncer leur étiquette. On était loin des conceptions "macroniennes" d'aujourd'hui qui imagine cacher les appartenances politiques dans les communes de moins de 9000 habitants, histoire de camoufler une débâcle électorale à venir.

Toujours est-il que la surprise fut totale en 1983 de voir, dans cette petite commune de Villé très marquée à droite, une liste de gauche contraindre au ballotage le maire Lucien Herrbach. Et quand bien même ils ne furent pas élus, tout en réalisant un score honorable de 40%, ses représentants furent respectés pour la campagne qu'ils avaient menée.

Les deux scrutins suivants ne virent guère d'opposition monter en ligne, et en 2001 il faillit en être de même.

2001 : Personne n'y avait pensé

_lections

Le maire Jean-Marie Watt ne se présentant plus, une nouvelle équipe se lançait dans la conquête de la mairie, avec à sa tête le novice André Frantz. J'avais moi-même envisagé de présenter une liste, mais finalement j'avais décidé de renoncer faute de candidats volontaires. Certains de mes amis politiques se retrouvèrent sur la liste unique du futur maire.

Oui, mais voilà : une "liste sauvage" se présenta au dernier moment et il y eut ballotage pour un siège. Je profitai de l'occasion pour entrer de façon très inattendue au conseil municipal. Seul membre de l'opposition depuis bien longtemps, j'en ai profité pour obtenir des présidences de commission (agriculture-forêt, marché du terroir, industrie-artisanat, transports) et des délégations (syndicat des 26 communes forestières, ADAC, collège de Villé, CCAF - commission consultative d'aménagement foncier, et CCC = commission communale de la chasse) et c'est ainsi que j'ai pu faire avancer de nombreux dossiers, malgré le frein que représentait le maire.

Je ne suis plus au conseil depuis 2008. Il semblerait que toutes ces commissions ne se réunissent plus. Le maire décide maintenant seul, même ses colistiers se plaignent de ne pas être au courant des affaires. La démocratie est à nouveau au plus bas.

De plus, le mode de scrutin a changé et ne favorise pas les candidatures multiples dans les petites communes. Mais je reviendrai là-dessus ultérieurement.

Posté par jl boehler à 00:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 26 janvier 2020

Vade retro Satanas !

Belle fête des seniors à Villé !

vaderetro4

Avec un mois de retard, la commune de Villé a offert un bel après-midi de distractions aux seniors de céans. Et honnêtement, les invités absents ont eu tort de ne pas venir. D'abord, le maire a prononcé le plus beau discours de son mandat pour annoncer son départ. Je n'ai pu m'empêcher par la suite de lui conseiller de continuer et de se présenter : ce serait indécent d'abandonner le poste maintenant qu'il arrive enfin à maturité. C'est alors que je me suis rendu compte, informé par un conseiller municipal sortant, qu'en fait le maire avait déjà élaboré sa liste pour mars prochain. Il avait anticipé mon conseil ! Dommage qu'un grand nombre de conseillers ait manqué à l'appel.

D'ailleurs, après le repas, la rigolade a continué. Les conseillers sortants, et l'un ou l'autre peut-être bientôt rentrant (ressentant le besoin de se faire connaître ?), m'ont invité à leur table. Ils pensaient que j'avais moi aussi élaboré une liste. J'ai expliqué que sur ma liste, il y avait encore quelques places vacantes, mais que je les leur réservais en priorité. L'un d'eux, que je ne nommerai pas, me semblait particulièrement intéressé. C'est sûr, il va se faire connaître sur mon blog.

Bel après-midi donc en cette période pré-électorale, où malgré les visages un peu crispés de certains, l'ambiance était à la bonne humeur. Les arguments électoraux qui fâchent étaient rangés au placard. Et celui qui les aurait sortis aurait été chassé comme un beau diable : "Vade retro Satanas".

Une pensée quand même pour l'ancienne première adjointe, conseillère municipale, intercommunale et départementale, malade et mise en quarantaine dans une maison de cure ariégeoise... atteinte à coup sûr par un coronavirus politicien chinois particulièrement résistant.

NB : le maire va finir son mandat sur les chapeaux de roues : un conseil municipal le 10 février (réservé aux comptes administratifs) et un autre le 9 mars (préparation des élections ?). A un tel rythme de réunions, c'est sûr, il va se présenter ! Son annonce de se retirer n'aura été qu'un leurre pour mieux se lancer, un moyen déjà éprouvé par ses amis le Marcel de Sélestat et le Gilbert de Colmar.

_lections

Posté par jl boehler à 07:27 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 21 janvier 2020

Municipales à Villé : S.O.S.

Non à des élections "soviétiques"au Kremlin villois !

appel2

On est entré dans le vif du sujet, à Villé, comme dans le reste du Val de Villé : une candidature est connue. Aucune autre ne se pointe à l'horizon. On va vers des candidatures uniques ... comme dans tout bon système soviétique. Nos petites mairies rurales vont-elles devenir des bureaux annexes d'un Kremlin lointain ? C'est à craindre.

On peut se demander où va la démocratie ? Quel sera le choix des électeurs ? Y aura-t-il un débat démocratique comme autrefois, des réunions publiques, des tracts de propositions et d'échanges savoureux ?

Et à Villé, même la liste issue de la "majorité gouvernante" a eu du mal à se compléter. Il faut reconnaître que l'évaporation vers les contreforts pyrénéens de l'ex-première adjointe, candidate un temps pressentie pour ramasser l'héritage maigrichon du maire Frantz, n'a rien arrangé. Mais n'ayons pas de regrets à ce propos, nous n'avons rien perdu.

Il reste une solution : que tous ceux qui souhaitent être candidats s'inscrivent sur ce blog (en commentaires) et y développent leurs idées. Ce serait bien le diable si des candidats en nombre suffisant ne se dévoilaient pas, et s'ils ne s'entendaient pas pour confectionner une liste. Et il y en a bien un (ou une) qui acceptera de mener la liste.

Sinon, villois, acceptez de transformer votre mairie en Kremlin !

  • NB : aucune carte de parti n'est exigée pour être candidat !

Et Bierry, se présentera-t-il, ou non, aux sénatoriales ?

bierry

Frédéric Bierry l’assure dans les DNA de ce lundi (Chuchotements) : il ne se présentera pas aux élections sénatoriales de septembre. « Ça ne m’intéresse pas », explique le président du Département du Bas-Rhin, à qui certains prêtaient des ambitions de siéger au Palais du Luxembourg. Visiblement, rien ne saurait le détourner d’une candidature à la présidence de la Collectivité européenne d’Alsace dont la première séance se tiendra le samedi 2 janvier 2021.

Oui, mais alors ? pourquoi, dans la vallée de Villé, ne participe-t-il aux voeux municipaux que dans des communes où le maire, potentiel grand électeur, se présente à nouveau (Bassemberg, Breitenbach, etc...) et risque très fort d'être à nouveau grand électeur en septembre prochain ? 

Posté par jl boehler à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 16 janvier 2020

Elections municipales dans le Val de Villé

Les parrains !

parrain1La moitié des maires de la vallée ne se présente plus ! Pourtant, ils souhaiteraient pour certains encore jouer un rôle, ne serait-ce que celui de consultant de luxe. C'est le cas du maire de Villé qui a déjà un candidat déclaré issu de sa majorité. Mais visiblement, il ne lui convient pas. Aussi a-t-il souhaité un temps soutenir un autre, novice en politique municipale, qui lui, refuse de monter dans la charette. Bref, une fois de plus le maire Frantz apparaît comme le frère jumeau de Hans im Schnockeloch ! "Un was 'r het das well 'r net, un was 'r well das het 'r net" !

On ne peut pas en dire autant du maire Riebel de Saint-Maurice qui va en pélerinage à toutes les cérémonies de voeux de la vallée accompagné de celui qu'il aimerait voir lui succéder à la comcom, à savoir le maire Janus de Breitenau. Histoire de faire des présentations avant les élections. "La charrue avant les boeufs" serait-ce la nouvelle politique de la vallée ?  Et si les électeurs en décidaient autrement ?

Et de toutes façons, le parrainage et les transmissions d'héritage, n'est-ce pas une pratique d'une certaine mafia qui se situe d'habitude dans le sud de l'hexagone ? Mais après tout, le Val de Villé, c'est le sud du Bas-Rhin. Et ce n'est sûrement pas pour rien que Macron vient de nommer à Strasbourg l'actuelle préfète de Corse.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 5 janvier 2020

2020 et premières boulettes à Villé !

Des morts voteront-ils aux prochaines municipales ?

anniversaires

On avait déjà vu l'un ou l'autre mort sur la liste électorale aux élections municipales de 2014, notamment à Maisonsgoutte et Villé. Certes, à l'époque, un adjoint au maire expliquait que c'était une erreur de l'INSEE. Mais on peut quand même se demander à quoi sert la commission électorale municipale, chargée de vérifier les listes. Les dégâts restaient cependant limités, seuls deux morts, dont ma tante décédée alors depuis plus de deux ans, avaient été repérés. Les mêmes que ceux qui étaient apparus quelque temps auparavant dans la presse dans la rubrique "anniversaires".

Il en va différamment aujourd'hui, puisqu'en l'espace de deux mois cinq morts figurent déjà parmi les "anniversaires à souhaiter" des deux derniers mois (un en décembre 2019, quatre en janvier 2020). Ces morts risquent fort de se trouver à nouveau sur la liste électorale de l'année entamée.

Combien de morts présents dans les papiers d'ici mars, avec deux mois de listes d'anniversaires à paraître encore ?

Le maire, qui en 2014 avait fait la sourde oreille quant à la présence de ces morts sur la liste, va-t-il cette fois ouvrir un bureau de vote annexe dans la chapelle du cimetière ? Et, à cette occasion de haute fréquentation, fera-t-il nettoyer les allées de ce lieu de recueillement ?

Ou, d'habitude si prompt à intenter des procès devant les tribunaux, va-t-il poursuivre l'INSEE ? Dans ce cas, bonne chance à lui.

DSCF0696Bureau de vote annexe aux prochaines municipales ?

DSCF0694Pour les élections, les morts entreront-ils sans frapper ?

Posté par jl boehler à 00:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 26 novembre 2019

Un candidat vert à Thanvillé

Pas un inconnu !

caspar3

La presse locale annonce : "Rémy Caspar fait acte de candidature pour les élections municipales 2020. Les Thanvillois vont recevoir un tract dans leur boîte aux lettres. Chef d’entreprise pendant plus de trente ans, engagé dans le développement du bio, musicien, Rémy Caspar indique : « J’ai l’énergie, la volonté et le temps pour remplir à bien cette mission.  » Ne revendiquant aucune étiquette politique, le candidat, sensible à l’environnement, est en train de constituer une liste pour élaborer un programme commun pour Thanvillé. Rémy Caspar devrait présenter liste et programme en janvier prochain."

Voilà un candidat auquel personne ne s'attendait dans la vallée, bien que Rémy Caspar n'est pas un inconnu. Dans les années 70 déjà, il était membre de l'association "Vie et Vallée" qui s'était mobilisée contre les recherches d'uranium par la COGEMA dans le Val de Villé. Cette association avait aussi organisé, sous l'impulsion de l'actuel maire de Breitenbach Jean-Pierre Piela, un marché biologique d'abord à Neubois, puis à Villé. Ce marché était tenu par des bénévoles. Rémy Caspar profita de son développement pour ouvrir un magasin "épicerie biologique" dans la rue du Mont-Sainte-Odile à Villé. L'affaire ne dure pas longtemps et ... Rémy Caspar disparaît de la circulation.

Il réapparaît un peu plus tard à la tête de la société BIONAT (chaussures naturelles) à Châtenois, puis de la société MEDILIGNE (grossiste en produits pharmaceutiques) sise aussi à Châtenois et, toujours à la même adresse, d'une SCI MARCHEZ NATURE. Bref l'homme est un écologiste qui a fait son chemin et surtout son beurre.

Il a aussi un côté artistique, puisque jouant de la guitare à ses heures perdues. Espérons qu'il ne joue pas du pipeau aux habitants de Thanvillé et de la vallée.

caspar8

Posté par jl boehler à 04:34 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 13 novembre 2019

Deux maires : pas forcément le même avenir

L'un se représente, l'autre non !

frantz1

Les deux ont cependant un point commun : ils se condidèrent comme des "chefs". L'un est maire de Sélestat et souhaite le rester. L'autre est maire de Villé et a annoncé son départ... bien qu'il aimerait bien rester dans l'équipe qui lui succédera... en tant que consultant ou conseiller technique ? Surtout pas ! Il a déjà fait trois mandats de trop en accumulant les boulettes et même les grosses boules !

digel

Comme "chefs" ils ont pourtant les mêmes méthodes. Le Marcel ("Cella" pour les intimes, tire sur tout ce qui bouge, notamment sur ses adjoints qui ne le suivent pas au pas cadencé et auxquels il retire aussi sec les délégations - voir presse du 9/11). Un vrai bulldozer !

Le maire de Villé ("Frantzele" pour les intimes de la comcom) a des méthodes très particulières aussi. Il tire sur tout ce qui risque de lui faire de l'ombre, comme, semble-t-il il l'aurait fait avec sa première adjointe exilée à l'heure actuelle à l'autre bout de l'Hexagone. Après une démission "un peu forcée", celle-ci a été remplacée par un conseiller qui n'est pas forcément le "choix" du maire qui avait d'autres vues. Encore un beau loupé ! 

Et voilà que ce nouvel adjoint s'empresse bien tôt d'annoncer sa candidature aux élections de mars 2020 ! Alors que l'adjointe précédente n'a pas demandé au chef l'autorisation de partir, en voilà un qui ne demande pas l'autorisation d'arriver ! Dans quel monde sommes-nous donc ?

Alors notre cher "Frantzele", grand vice-président aux transports et à la pédale douce de la comcom où il n'a pas voix au chapitre, poussé dans ses retranchements, prend deux mesures qui font le tour du village : il savonne la planche à son adjoint (avec plus ou moins de réussite, d'ailleurs plutôt moins que plus) et cherche désespérément une "tête de liste docile"' à soutenir. Sachant qu'avec ses 19 années de présence, Villé devra être "soigné", il chercherait surtout du côté du corps médical. Avec peu de succès pour l'instant...

Tous les hypothétiques candidats ont déjà compris que le petit maire sortant n'a plus aucune autorité (s'il en a déjà eue ?) et ne représente aucun soutien de campagne ni une quelconque  source de conseils pour l'avenir. Pas de rôle de consultant pour lui ! A dégager tout simplement ! Mais peut-être le sympathique "Sella von Schlettstadt" l'embauchera-t-il comme colleur d'affiches ? 

PS : Le maire de Villé, qui prend souvent des conseils auprès de l'élu sélestadien (les deux sont du même bord politique), va-t-il à son tour retirer les délégations à son nouvel adjoint-candidat ? Suite dans un prochain numéro. Et la conseillère départementale et municipale, partie à l'autre bout de la France, va-t-elle enfin se positionner ?

Posté par jl boehler à 04:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,