dimanche 29 mai 2011

140ème anniversaire de la Commune

 

 

 

                                                                                                            

Posté par jl boehler à 01:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 10 mai 2011

Il y a 30 ans déjà

Presidentielle_1981_affiche_du_Parti_socialiste_medium30 ans déjà que la gauche est arrivée au pouvoir sous la Vème République ! Sur le plan local, c'est l'époque où la petite section PS du Val de Villé s'est donnée à fond : collage d'affiches, distribution de tracts, réunions publiques. Et dans l'élan qui a suivi, elle a pu organiser la "fête de la rose" le 13 novembre dans la toute nouvelle salle polyvalente de Villé, manifestation qui a attiré plus de 1200 personnes. Les discours politiques ont vu s'exprimer Jean Oehler, Christian Pierret, Jean-Marie Bockel, députés des départements voisins, et le numéro 2 sur le plan national Jean Poperen. Les parties artistiques étaient animés par les "locaux" François BRUMBT et Roger SIFFER.

image_68488634

Mitt01

10mai81

103398_des_supporteurs_de_francois_mitterrand_reunis_devant_le_q_g_du_ps_a_paris_brandissent_le_11_mai_1981_un_portrait_du_nouveau_president

716810E21EBAB15878232792CFF077

817096_3_4fea_en_1981_quand_francois_mitterrand_est_designe

726346_3_081c_francois_mitterrand_dans_la_cour_de_l_elysee

Posté par jl boehler à 00:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 1 mai 2011

Des 1er mai restés dans l'histoire

Le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200.000 travailleurs américains d'obtenir la journée de huit heures. Le souvenir de cette journée amène les Européens, quelques années plus tard, à instituer une «journée internationale des travailleurs» ou «Fête des travailleurs». Cette journée est aujourd'hui plus volontiers appelée «Fête du Travail», bien que l'expression prête à confusion...

haymarket

Le 1er mai 1891, à Fourmies, une petite ville du nord de la France, la manifestation rituelle tourne au drame. La troupe équipée des nouveaux fusils Lebel et Chassepot tire à bout portant sur la foule pacifique des ouvriers. Elle fait dix morts dont 8 de moins de 21 ans. L'une des victimes, l'ouvrière Marie Blondeau, habillée de blanc et les bras couverts de fleurs, devient le symbole de cette journée. Avec le drame de Fourmies, le 1er mai s'enracine dans la tradition de lutte des ouvriers européens. Quelques mois plus tard, à Bruxelles, l'Internationale socialiste renouvelle le caractère revendicatif et international du 1er mai.

fourmies 

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 20 octobre 2010

La petite Eva dans l'enfer de Gurs

36717198_p_200_171Eva Cohn est une ancienne déportée au camp de concentration de Gurs. Elle a échappé à la mort avec sa soeur en s'évadant avec l'aide d'une organisation d'aide aux déportés et en rejoignant la Suisse. Elle a raconté l'enfer qu'elle a vécu à Offenbourg dans le "Schillersaal", cette ancienne salle de sports où 70 ans plus tôt, elle avait été amenée pour être déportée à Gurs avec les Juifs d'Offenbourg. 101 personnes, parmi lesquelles des enfants, furent rassemblées là. 24 personnes moururent pendant le voyage du convoi à travers la France. 36596861_p_590_450A la fin de la guerre, il ne revint à Offenbourg que 27 survivants sur les 300 personnes de religion juive que comptait Offenbourg en 1939. Elle raconte aussi l'ambiance qui régnait  dans la "Turnhalle" : un silence pesant, ou comme elle l'appelle "la solidarité du désespoir". C'est de nuit que le sinistre convoi se mit en route. De la famille Cohn, Sylvia, la mère de Eva, et Esther, une de ses soeurs, périrent plus tard à Auschwitz. Eva, quant à elle, la fille cadette, vit aujourd'hui à Londres. Elle est venue spécialement à Offenbourg raconter son histoire et présenter des photos sur les conditions de vie horribles à Gurs. Elle participera à la manifestation anti-nazie de samedi aux côtés des élus Volker Schebesta et Peter Weiss, députés CDU, Elvira Drobinski-Weiss (SPD), Edith Schreiner, Oberbürgermeister de Offenbourg, et des artistes Roger Siffer et  Manfred Pohlmann.

36655843_p_590_450

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 2 septembre 2010

Il y 30 ans : Solidarnosc

p1__469x2391980 : c'est le début des grèves en Pologne qui vont arriver à la création du syndicat libre Solidarnosc. 

  • A lire dans "Le Temps" (quotidien suisse) :

Le_Temps_Solidarnosc

Posté par jl boehler à 00:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 30 août 2010

Elzach - Villé : une histoire de textile

Le val de Villé et l'Elztal ont eu un développement très parallèle en ce qui concerne le développement de l'industrie textile. Dans les deux cas, des usines, les FTV dans le Val de Villé, le "Schlumpi" à Elzach datent de 1925. Dans les deux cas aussi, les usines sont aujourd'hui fermées, le "Schlumpi" est en voie de démolition, les FTV restent une ruine à l'abandon. Voici des photos de l'activité textile à Elzach en 1925. Si un internaute en possède du Val de Villé, nous sommes prêt à les publier.

textile2

Le transport du coton depuis la gare d'Elzach jusqu'à l'usine. Les camions n'ont remplacé les attelages qu'après 1945. Idem à Villé.

textile1

Posté par jl boehler à 00:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 4 août 2010

Un camp de tsiganes classé "monument historique"

tsiganeLes vestiges de Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire) sont inscrits au titre des Monuments historiques. Quelque 2.500 « voyageurs » y ont été internés entre 1941 et 1945. Aujourd’hui, il ne reste que les ruines de la prison souterraine, les marches de certains bâtiments… Un Monument historique ? « C’est un joli pied de nez à l’actualité, après les déclarations de Sarkozy sur les Tsiganes et les Roms, une population souvent malmenée… », indique dans le journal "Ouest-France" l'historien Jacques Sigot... Un classement dont on parle moins que de celui plus touristique et commercial de l'île de la Réunion, mais qui est important pour la mémoire de l'humanité.

Posté par jl boehler à 00:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 23 mai 2010

L'exception locale au statut local d'Alsace-Moselle

hohwald1Le statut local d'Alsace-Moselle touche de nombreux domaines : la vie religieuse (enseignement de la religion à l'école), la propriété des bâtiments religieux, le droit de chasse, la recherche et l'exploitation minières, la règlementation sur la vie associative, etc... La plus grande partie des articles du code local a souvent été mise en place à l'époque napoléonienne et conservé tant par l'administration allemande que française à l'époque des diverses annexions. Mais dans ce statut d'exception, il existe des exceptions : l'une d'elles est le tout proche Hohwald. Et pour une raison bien simple : ce village n'a été érigé en commune que très tardivement. C'est ainsi que notamment les deux églises protestante et catholique sont la propriété des paroisses respectives, et non de la commune comme dans tous les villages d'Alsace. Et en conséquence, la paroisse catholique a dû débourser 5000 € pour la réparation du moteur des cloches qui serait en d'autres lieux revenue à la commune, comme cela se passe généralement en "Vieille France". Celle-ci a malgré tout versé une contribution, de même que le conseil général. Quelques deniers ont aussi été collectés grâce à un concert de la chorale "Battements de choeur" du proche Val de Villé.

Posté par jl boehler à 04:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 26 mars 2010

Le choix de la nationalité des Alsaciens-Mosellans en 1871

verlaineLe traité de Francfort de 1871 a rattaché l'Alsace-Moselle à l'Allemagne. Tous les habitants de la province avaient un délai de deux ans pour opter entre la nationalité française ou la nationalité allemande. Les registres d'optants sont conservés à l'Institut d'Histoire de l'Université de Strasbourg. Ils sont la trace du destin de nombreuses familles. On trouve dans ces registres, la trace du jeune Alfred Dreyfuss, qui avait alors 13 ans, et qui est devenu célèbre à travers "l'affaire Dreyfuss". Il avait opté pour la nationalité française. Autre optant célèbre, le poète Paul Verlaine (copie d'acte ci-contre). Un tiers de la population de l'Alsace-Moselle choisit la nationalité française, et quitta la province, pour aller s'installer  "dans la France de l'Intérieur", en Algérie, en Nouvelle-Calédonie, d'autres territoires  de l'Empire Français, aux Etats-Unis ou au Canada. Là a commencé pour eux une autre histoire. Il n'est pas rare de retrouver ces traces lors de recherches généalogiques. J'ai moi-même retrouvé en Nouvelle-Calédonie des Dillenseger originaires du Val de Villé et leurs descendants actuels. Dorénavant ce genre de recherches est simplifié grâce à la numérisation de tous ces actes sur le portail américain  Ancestry où l'on retrouve 452.460 fiches d' "optants pour la nationalité française", mais aussi des listes de passagers à bord de bateaux les emmenant loin de leur pays natal, etc...

Posté par jl boehler à 03:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 16 novembre 2009

La Forêt Noire a aussi son "mur païen"

steinkreiseTout le monde connaît le "mur païen" du Mont-Sainte-Odile, ou même celui plus proche de nous qui entoure le Frankenbourg, ces roches mégalithiques dont il est difficile de reconstituer une histoire précise, ou même de les dater avec précision. Toujours est-il qu'en Forêt Noire, on retrouve un mur identique à propos duquel on trouve sur internet plus de 400 mentions sous le nom "Steinkreise am Schluchsee" (Schluchsee = lac situé à quelques kilomètres du très connu Titisee, près de la bourgade de Sankt-Blasien). La partie la plus visible sur une soixantaine de mètres est composée de gros blocs de pierre posés à distance régulière les uns des autres, les intervalles étant bouchés par des roches plus petites. La hauteur du mur est de 1,20 m environ. Comme pour le "mur païen" alsacien, bien des questions se posent : les uns lui donnent 7000 ans, le faisant remonter au néolithique, âge où l'homme se sédentarisent, construisent sur les lacs proches des habitations sur pilotis. Il serait alors contemporain de "Ötzi" ce squelette retrouvé dans un glacier des Alpes. D'autres l'attribuent aux Celtes qui vivaient là il y a 2500 ans, et d'autres l'attribuent même aux bûcherons de Sankt-Blasien du Moyen-Age, et il n'aurait alors que 600 ans. Toujours est-il que chacun peut se faire sa propre idée après une ballade piétonne dans la magnifique forêt du  Schluchsee.

schluchsee1

Le Schluchsee

otzi

Ötzi, momie de l'homme des glaces (il y a 7000 ans), découvert en 1991.

A lire : http://www.hominides.com/html/ancetres/otzi3.htm

Posté par jl boehler à 06:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,